Plan de la formation1. Lire une consigne, pas si simple.2. Organiser des connaissances et des savoirs.3. Intégrer de nouve...
LIRE, c’est pas si simple… L’expérience montre qu’un    « Minuit vint.  peu d’entraînement suffit    Minuit  PoUr dÉcOdEr...
LIRE, c’est pas si simple…« Ung joor vare meedee ger preelotobuspoor la port Changparay. Eel aytaycongplay, praysk. Jer mo...
LIRE, c’est pas si simple…"Sleon une édtue de lUvinertisé deCmabrigde, lodrre des ltteers dnas unmto na pas dipmrotncae, l...
Petit test de lectureLisez mentalement ce qu’il y a écrit sur ledessin qui va apparaître, vous avez 5secondes. Attention :...
La vision et les saccades
Jeu de rôle n° 1Une consigne, puis deux et certains perdent leur latin
Un exemple en français : Les poules couvent au couvent                                                   6.Calcul  2.Recon...
Influence de l’apprentissage de la lecture sur le cerveau
L’exemple de la lectureLa lecture fait intervenir de nombreuses parties du cerveau, mais pas au hasard.
Jeu de rôle n° 2Le champ d’inconnaissance
Faut il tout apprendre?                  Inventaire du vocabulaire des manuels de sixième  En fonction de lestimation des ...
Faut-il tout apprendre? Capacités et organisation   Cest le Canadien Endel Tulving delUniversité de Toronto qui a le premi...
Comment organiser ses apprentissages : le champ de connaissance                                                           ...
Jeu de rôle n° 3 Organiser sa pensée
Les champs conceptuels : principe                        Un exemple de tache complexe    danger                  Maman…   ...
Les champs conceptuels :                       Exemple : étude de la Vie et respiration dans l’eau                        ...
Le champ neuronal
Jeu de rôle n° 4        Les champs de représentation      Champ des                                             Champ dere...
Un exemple en anglais : Niveau d’investissement neuronalHe                           likes                    girls       ...
Jeu de rôle n° 1 Par groupe de 3 ou  4, vous devez indiquer à  un enfant comment il  doit apprendre ce cours Vous indiqu...
Jeu de rôle n° 1 (suite )
Aperçu de neuroscience
Le fonctionnement de la mémoire                        Aire visuelle                Mémoire à long terme : La Mémoire     ...
Le champ neuronal              Mot concept                       hiérarchisation                                  Trait sé...
Les fonctions exécutives       Ou, comment nous apprenons en apprenant   Une situations nouvelles et/ou complexes, pas de...
La motivation.   Mémoire         Mémoire              Mémoire  contextuelle    sémantique            lexicaleLes perceptio...
La motivation chez l’enfant : le processus                             Les autres                            élèves/amisLe...
La méthode Premier soir       Je me       • Mémoire                                              • Lecture du             ...
Les conseilsVoici quelques clefs pour réussir cette fiche1.Le cours doit être transcrit par l’élève dans un langage compré...
Jeu de rôle n° 6Oui , mais comment apprendre?
Les fondamentaux              rappel de la tension fondatrice de la pédagogie Tous les êtres peuventapprendre            ...
La zone proximale de développement      De l’autonomie relative, d’espace de développement« Se mettre à la portée de l’enf...
La ZPD en pratiqueLa pédagogie comme accompagnement du dépassement…                                                     Es...
Les techniques pédagogiquesUn premier principe des constructivistes : créer des dispositifs (d’expérimentation)Situation  ...
Jeu de rôle n° 7Permettre d’apprendre
Qu’est-ce qu’apprendreApprendre ce n’est pas seulement observer, découvrir, comprendre et Donner de la                appl...
Renseignements supplémentaires   Quelques éléments sont inspirés des travaux de    Meirieu, Lieury, Dehaenne.   Pour obt...
Permettre un apprentissage
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Permettre un apprentissage

1 829 vues

Publié le

Diaporama de la formation apprendre à apprendre de 2012 destiné aux enseignants du finistère ( france )

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 829
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
521
Actions
Partages
0
Téléchargements
29
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Permettre un apprentissage

  1. 1. Plan de la formation1. Lire une consigne, pas si simple.2. Organiser des connaissances et des savoirs.3. Intégrer de nouveaux champs conceptuels dans le cours.4. Les neurosciences et le fonctionnement de la mémoire.5. La motivation et la prise en compte globale de l’élève.6. Une méthode pour apprendre ses leçons.
  2. 2. LIRE, c’est pas si simple… L’expérience montre qu’un « Minuit vint. peu d’entraînement suffit Minuit PoUr dÉcOdEr, À uNe disparut. ViTeSsE pRaTiQuEmEnT Minuit dix nOrMaLe, DeS pHrAsEs parut. dOnT LeS LeTtReS sOnT Minuit vingt. aLtErNaTiVeMeNt ÉcRiTeS » eN mAjUsCuLeS eT eN mInUsCuLeS
  3. 3. LIRE, c’est pas si simple…« Ung joor vare meedee ger preelotobuspoor la port Changparay. Eel aytaycongplay, praysk. Jer mongtay kang maymah lar jer, ay ger vee ung ohm ahvayk unglong coo ay ung chahrpo hangtooray dunnsaughrt der feessel trayssay. Sir mirssyersir mee ang cau- ghlayr contrer ungingdeeveeduh kee luhee marshay suhr laypee- hay, puhee eel arlah sarsswar. » RQueneau
  4. 4. LIRE, c’est pas si simple…"Sleon une édtue de lUvinertisé deCmabrigde, lodrre des ltteers dnas unmto na pas dipmrotncae, la suele cosheipmrotnate est que la pmeirère et la drenèiresoeint à la bnnoe pclae. Le rsete peut êrtednas un dsérorde ttoal et vuos puoevz tujoruoslrie snas porlbème. Cest prace que le creaveuhmauin ne lit pas chuaqe ltetre elle-mmêe, mias le mot cmome un tuot."
  5. 5. Petit test de lectureLisez mentalement ce qu’il y a écrit sur ledessin qui va apparaître, vous avez 5secondes. Attention : Prêt!Écrivez la phrase que vous venez de lire Maintenant comptez les mots ! Vous trouvez « 5 » je suis sûr ! Et maintenant comptez les mots sur le dessin !
  6. 6. La vision et les saccades
  7. 7. Jeu de rôle n° 1Une consigne, puis deux et certains perdent leur latin
  8. 8. Un exemple en français : Les poules couvent au couvent 6.Calcul 2.Reconnaissance 4.Code 5. Lexique syntaxique 7. Calcul des lettres phonologique sémantique Le son « couv » Le son 1.Vision du « poul » compréhension mot Ent = pluriels3 : couvent ? 2 :poules 1 : Les 4 : au couvent Le vocabulaire est un important facteur de réussite scolaire. Mais un mot n’est pas juste une succession de lettres.
  9. 9. Influence de l’apprentissage de la lecture sur le cerveau
  10. 10. L’exemple de la lectureLa lecture fait intervenir de nombreuses parties du cerveau, mais pas au hasard.
  11. 11. Jeu de rôle n° 2Le champ d’inconnaissance
  12. 12. Faut il tout apprendre? Inventaire du vocabulaire des manuels de sixième En fonction de lestimation des experts ou des candides, le nombre de mots jugés difficiles ou trop difficiles pour la Sixième est de 2 500 sur 6 000, soit 40 % des manuels (en moyenne car les matières sont très inégales). •Le vocabulaire usuel est de 3 000 mots. •Les manuels scolaires sont trop riches en informations : classe de Sixième : 6 000 mots nouveaux et techniques. •Une mesure de la difficulté permet une sélection en rapport aux possibilités moyennes dapprentissageLa réussite scolaire est souventassociée à lintelligence conçuecomme une capacité qui naurait rienà voir avec la mémoire.Dans une perspective plusmoderne, intelligence et mémoireapparaissent comme des processuscomplexes et intimement liés ou lamotivation joue un grand rôle.
  13. 13. Faut-il tout apprendre? Capacités et organisation Cest le Canadien Endel Tulving delUniversité de Toronto qui a le premierdémontré que les mots nétaient pas rappelésautomatiquement, Il propose une théorie selonlaquelle les noms de catégories serventdadresses pour retrouver les mots enmémoire, ce sont les indices derécupération. Loptimum de mémorisation est de 4 catégories de 6 mots Les listes contenant trop de mots (1 catégorie de 24 mots) ou trop de catégories (24 catégories de 1 mot) sont les moins bien rappelées, car elles font «déborder» la mémoire à court terme. En reconnaissance, toutes les listes sont bien restituées, car il y a accès direct en mémoire à long terme ; la mémoire à court terme na pas à sencombrer dindices intermédiaires. Expérience de Clevede et Durand au collège des hautes Ourmes à Rennes sur 120 élèves de 5ème .
  14. 14. Comment organiser ses apprentissages : le champ de connaissance Le champ connaissance est directement lié au mode d’acquisition.
  15. 15. Jeu de rôle n° 3 Organiser sa pensée
  16. 16. Les champs conceptuels : principe Un exemple de tache complexe danger Maman… écailles Maman… Quel Cris! branchies oiseau Pompier ? brochet Meurtre ? Prix saumon Bouche à Poisson Maman… Mange Respire bouche ? Prix Noyade Animal Pompier ? Lac Or couler Humain Je plonge ? Eau douce Plonger Chercher Je nage raisonnement décision dans un lac bijoux bien/mal Champ Problème motivation SAP/SIP souvenir conceptuelLa résolution d’une tâche complexe est liée au vécu, à nos représentations, à nos émotions, à nos champs conceptuels.
  17. 17. Les champs conceptuels : Exemple : étude de la Vie et respiration dans l’eau Champ de Champ de découverte découverte de attendu de l’élève l’élève ÉVALUATION migration truite Absorption d’O2 Noyade saumon Rejet de CO2 danger écailles Vie et Mange respiration branchies TENEUR EN O2 requin dans l’eau CARACTÉRISTIQU ES DU MILIEU nage oiseauLac Poisson Respire Poumons, Eau douce trachées Animal Champ des Champ supposé par l’enseignant représentations des représentations initiales deinitiales de l’élève l’élèveNos champs conceptuels correspondent à l’ensemble de nos représentations, de nos connaissances impactées par nos émotions, notre vécu.
  18. 18. Le champ neuronal
  19. 19. Jeu de rôle n° 4 Les champs de représentation Champ des Champ dereprésentations initiales découverte de l’élève de l’élève On ne peut rien apprendre aux gens. On peut seulement les aider à découvrir quils possèdent déjà en eux tout ce qui est à apprendre. Galilée
  20. 20. Un exemple en anglais : Niveau d’investissement neuronalHe likes girls like me Boucle phonologique like Verbe = position phrase ? like girl like ?? Verbe = position phrase ? Verbe + nom = position phrase ? like s girl s Pas de + S ??? réponse… Analyse sémantique = Mémoire (hippocampe, circuit des émotions…) …….?
  21. 21. Jeu de rôle n° 1 Par groupe de 3 ou 4, vous devez indiquer à un enfant comment il doit apprendre ce cours Vous indiquerez ce qu’il doit faire étape par étape Un membre du groupe fera la restitution.
  22. 22. Jeu de rôle n° 1 (suite )
  23. 23. Aperçu de neuroscience
  24. 24. Le fonctionnement de la mémoire Aire visuelle Mémoire à long terme : La Mémoire Le registre sensoriel (lobe occipital) déclarative, Mémorisation du Épisodique Aire auditive contexte, des faits (lobe temporal) Lexicale Acquisition des (lobe pariétal)Mémoire à court terme. Le stockage: mots, du vocabulaire Encodage par Sémantique répétition et (Lobe temporal) Acquisition des Mémoire de travail : association concepts Habiletés, a Mémoire Les capacités. ttitude. procédurale Les connaissances. Les attitudes. Aire de Broca Aire motrice : lobe frontal) larynx (lobe pariétal) Aire visuelle Aire motrice : (lobe écriture (lobe occipital) pariétal)
  25. 25. Le champ neuronal Mot concept hiérarchisation Trait sémantique son phonème image a n i m a u x lettres b e c M O T odeur abstraction O i s e a u orthographe souvenir graphie p l u m e c a n a r i j a u n e h a n t e cLes intelligences multiples verbo-linguistique intra-personnelle logico-mathématique corporelle-kinesthésique spatiale interpersonnelle musicale-rythmique existentielle
  26. 26. Les fonctions exécutives Ou, comment nous apprenons en apprenant Une situations nouvelles et/ou complexes, pas de réponse toute prête, automatique ou immédiate Les fonctions exécutives correspondent aux capacités nécessaires à une personne pour s’adapter LE SYSTÈME ATTENTIONNEL DE SUPERVISION (S.A.S)le résoluteur de conflits l’inhibition : annuler un comportement habituel la flexibilité : passer d’un comportement à un autrele schéma (ou scénario) d’action l’attention divisée : être attentif à deux activités en même temps la mise à jour : rafraîchir le contenu de sa mémoire de travailla récupération active d’informations en mémoire : rechercher de manière active etefficace des informations contenues en mémoirela planification : organiser une série d’actions
  27. 27. La motivation. Mémoire Mémoire Mémoire contextuelle sémantique lexicaleLes perceptions Mémoire Estime de Mémoire visuelle soi auditive Acquisition Acquisition par Les Buts par répétition association Mémoire Engagement procédurale cognitif
  28. 28. La motivation chez l’enfant : le processus Les autres élèves/amisLes parents et L’enfant et ses leurs perceptions perceptions Estime de soi L’enseignant Le travail des leçons, la tâche à accomplir Le besoin Stratégies •Planifications •Mémoire La motivation est Réussite •Méthodes performance lensemble des raisons et •Métacognition •Objectifs… des facteurs qui influent /Échec, erreur sentiment d’efficacité •Mécanismes de sur le comportement, la personnelle protection façon dagir ou de penser. CHOIX OUTILS et , je vais perception de ses Objectif, but à travailler capacités atteindre (pour , qui, pour quoi)
  29. 29. La méthode Premier soir Je me • Mémoire • Lecture du cahier, j’enregis La fiche aide • Les titres souviens contextuelle Je vérifie tre les notions • les exercices • Le cahier fermé mémoire types (<10mn) (1mn) posé devant soi (3mn) non sues (5mn) • Mémoire contextuelle La fiche de • Je vérifie que je me rappel des réponses aux questions Je me • Le cahier fermé posé mémorisationDeuxième soir souviens devant soi du jour de la fiche de révision de la veille (<15mn) (1mn) précédent • Je coche les questions sans réponses, je ne vérifie pas (3mn) dans le cahier tout de suite • Lecture du • Je complète la fiche cahier attentive. du jour précédent Je vérifie • Répétition des La fiche aide • Les titres notions oubliés mémoire(5mn) • les exercices types (3mn) • Je vérifie que je me rappel des • Lecture du Les fiches aides réponses aux questions de la fiche cahier attentive. Les fiches aidesDernier soir mémoire de la de révision de la matière concernée Je • Répétition des mémoire de la par le contrôle a préparer vérifie notions oubliés (<30mn) matière du contrôle • Je coche les questions sans (3mn) • Je passe a une matière du contrôle (15 mn) réponses, je ne vérifie pas dans le autre (15 mn) cahier tout de suite matière, d’autre exercice
  30. 30. Les conseilsVoici quelques clefs pour réussir cette fiche1.Le cours doit être transcrit par l’élève dans un langage compréhensible.2.La logique du cours doit être visible, les liens entre les parties (causes et conséquences) mis en évidence)3.Elle comprend les titres et sous-titres.4.Elle ne comprend que des questions ou des schémas incomplets, les éléments non indiqués correspondentaux notions à apprendre.5.Les définitions, mais aussi les exercices types sont indiquées, mais sans les réponses.6.Elle allie vocabulaire et schématisation et dessins si nécessaire.7.Tout vocabulaire utilisé dans la fiche ou attendu en réponse a une question doit être compris.8.Elle doit être réalisée le soir après chaque cours.9.La fiche n’est jamais complétée, mais sert de test pour ses connaissances.10.Les fiches du chapitre sont testées avec celle du jour.11.Elle n’apporte pas de réponse, uniquement des questions.12.Elle est réalisée par l’élève, mais peut être utilisée par le parent pour tester le travail.
  31. 31. Jeu de rôle n° 6Oui , mais comment apprendre?
  32. 32. Les fondamentaux rappel de la tension fondatrice de la pédagogie Tous les êtres peuventapprendre Principe d’éducabilité Nul ne peut contraindrequiconque à apprendre Principe de liberté Tenir ensemble ces deux affirmations, c’est inventer sans cesse des conditions qui permettent à l’autre d’engager sa liberté.  Prendre les gens pour ce qu’on voudrait qu’ils soient, c’est les empêcher de le devenir…  Obtenir la soumission, c’est encourager la désobéissance… 33
  33. 33. La zone proximale de développement De l’autonomie relative, d’espace de développement« Se mettre à la portée de l’enfant, mais pas à son niveau… » Maria Montessori Espace de développement Ce que nous attendons à atteindre plus tard Espace autorisé de développement Ce qu’il peut faire avec aide Espace possible de développement Ce que l’enfant pense pouvoir faire L’enfant face à l’autonomie Ce que l’enfant sait faire seul
  34. 34. La ZPD en pratiqueLa pédagogie comme accompagnement du dépassement… Espace de L’enfant prend un développement Évaluation : à atteindre nouveau point de réflexivité pour le départ prof et l’élève Espace autorisé de L’enfant parvient développement Le prof guide seul au stade encourage soutien supérieur Espace possible de développement L’enfant accepteLe prof accompagne aide, soutien et (psychologique et efforts technique) L’enfant face à L’enfant analyse ses l’autonomie Faire prendre pratiques, son conscience des travail, son capacités comportement
  35. 35. Les techniques pédagogiquesUn premier principe des constructivistes : créer des dispositifs (d’expérimentation)Situation Difficultés de Recherche de Réinvestissemd’activité réalisation solutions entUn deuxième type de dispositif : « la pédagogie de projet » Projet mobilisateur Difficultés de réalisation Travail systématique pourimpliquant les sujets apprendre à surmonter les difficultésUn troisième type de dispositifs : les situations problèmesSUJET(S.) Contraintes TACHE C’est l’obstacle qui est ressources l’objectif et doit être évalué… et non la tâche ! OBSTACLE… franchissable, mais difficile : représentant un progrès significatif La Pédagogie différenciée est une somme de pédagogie
  36. 36. Jeu de rôle n° 7Permettre d’apprendre
  37. 37. Qu’est-ce qu’apprendreApprendre ce n’est pas seulement observer, découvrir, comprendre et Donner de la appliquer motivation Le cadre pédagogique Des outils pour faire Des outils pour comprendre Des outils pour mémoriser Donner du sensSITUATIONS D’APPRENTISSAGES
  38. 38. Renseignements supplémentaires Quelques éléments sont inspirés des travaux de Meirieu, Lieury, Dehaenne. Pour obtenir une version de ce diaporama avec des commentaires, merci de m’envoyer un mail : jean- philippe.abgrall@saint-gabriel.fr Vous pouvez aussi avoir de plus amples renseignement en lisant mon premier livre sur le sujet : Stimuler la mémoire et la motivation des élèves au éditions ESF, qui résume mes activités ainsi : Jean-Philippe Abgrall est enseignant dans un ensemble scolaire du Finistère. Spécialisé dans laccompagnement des élèves en difficulté, il donne des conférences sur la mémoire, la motivation et laccompagnement scolaire.

×