Le jeu des points de vue
Le réalisme: Balzac, Flaubert et
Stendhal
Le jeu des points de vue
Balzac, « La déchéance de Goriot »
•Réalisme descriptif ou réalisme balzacien
Flaubert, « Madame ...
Dans ce text Balzac décrit une société catastrophique basée
sur l’argent, l’arrivisme et l’egoïsme bourgeois.
Ça ce voit à...
« … Ses yeux bleus si vivaces prirent des teintes
ternes et gris-de-fer, ils avaient pâli, ne
larmoyaient plus, et leur bo...
Dans « Madame Bovary » Emma, la protagoniste ,
vit dans le rêve: sa vie est son rêve, et son rêve est
sa vie.
Elle n’est p...
Point de vue externe:
« Au galop de quatre chevaux, elle était emportée
depuis huit jours vers un pays nouveau, d’où ils n...
Madame Rênal, épouse du maire, doit se
rencontrer avec le précepteur de son enfant.
Elle ne s’attendait pas un garçon comm...
Point de vue de M.me Rênal:
«… Mme de Rênal sortait par la porte-fenêtre du salon qui
donnait sur le jardin, quand elle ap...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Le jeu des points de vue: le réalisme de Balzac, Flaubert et Stendhal

3 894 vues

Publié le

Publié dans : Divertissement et humour
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 894
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
18
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le jeu des points de vue: le réalisme de Balzac, Flaubert et Stendhal

  1. 1. Le jeu des points de vue Le réalisme: Balzac, Flaubert et Stendhal
  2. 2. Le jeu des points de vue Balzac, « La déchéance de Goriot » •Réalisme descriptif ou réalisme balzacien Flaubert, « Madame Bovary » Il parle objectivement, il •Réalisme de Flaubert fait parler les objets mais •Autant des points il est capable de donner de vue que des sa vision du monde. personnages, Dans « la déchéance de description neutre. Goriot » en effet il utilise le point de vue omniscient. Stendhal, « Le rouge et le noir » •Réalisme de Stendhal •Point de vue d’un personnage à la fois.
  3. 3. Dans ce text Balzac décrit une société catastrophique basée sur l’argent, l’arrivisme et l’egoïsme bourgeois. Ça ce voit à la fin du raconte de père Goriot: en effet on découvre que il meur de chagrin tout seul parce que les filles ne sont pas avec lui, malgré Goriot a vécu sa vie en pauvreté pour permettre à ses filles de vivre dans la richesse et de faire partie d’une belle société. Les filles donc remplient le rôle du héro arriviste, typique de Balzac. Pour cette raison Goriot sera appelé « le christ de la paternité ».
  4. 4. « … Ses yeux bleus si vivaces prirent des teintes ternes et gris-de-fer, ils avaient pâli, ne larmoyaient plus, et leur bordure rouge semblait pleurer du sang. »
  5. 5. Dans « Madame Bovary » Emma, la protagoniste , vit dans le rêve: sa vie est son rêve, et son rêve est sa vie. Elle n’est pas satisfaite de sa vie parce que ne peut pas être comme elle la imagine, depuis que elle s’inspire aux romans.
  6. 6. Point de vue externe: « Au galop de quatre chevaux, elle était emportée depuis huit jours vers un pays nouveau, d’où ils ne reviendraient plus » . Point de vue interne ( Emma ) : « On entendait sonner des cloches, hennir les mulets, avec le murmure des guitares et le bruit des fontaines, dont la vapeur s’envolant rafraîchissant des tas de fruits, disposés en pyramide au pied des statues pâles, qui souriaient sous les jets d’eau » .
  7. 7. Madame Rênal, épouse du maire, doit se rencontrer avec le précepteur de son enfant. Elle ne s’attendait pas un garçon comme Julien, doux et peureux, fils d’un meunier, mais elle sera heureuse parce que il ne sera pas comme les autres précepteurs, sales, mal vêtus et qui fouettent les enfants.
  8. 8. Point de vue de M.me Rênal: «… Mme de Rênal sortait par la porte-fenêtre du salon qui donnait sur le jardin, quand elle aperçut près de la porte d'entrée la figure d'un jeune paysan presque encore enfant, extrêmement pâle et qui venait de pleurer. Il était en chemise bien blanche, et avait sous le bras une veste fort propre de ratine violette.  » Point de vue de Julien: « Julien se tourna vivement, et frappé du regard si rempli de grâce de Mme de Rênal, il oublia une partie de sa timidité. Bientôt, étonné de sa beauté, il oublia tout, même ce qu'il venait faire » .

×