Compil du fondement de l'islam

321 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
321
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
7
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Compil du fondement de l'islam

  1. 1. Le Fondement De l'Islam http://www.musulmans-du-monde.fr/
  2. 2. Le Fondement De l'Islam Le Fondement Du Désaveu Et Son Implication …..................................................................................3 Le Lien Entre Le Takfir Des Moushrikine Et Asl Ad Dîn.......................................................................8 Le Fondement De L'Islam Est La Première Obligation De Toute Personne Responsable........11 Comment Définir Le Fondement De L'Islam ? ….................................................................................13 La Présentation Du Fondement De L'Islam.............................................................................................16 Qu'est-Ce Qui Suffit Pour Réaliser Le Fondement De L'Islam ?......................................................17 La Réalité De L'Islam À L'unanimité Des Messagers …......................................................................18
  3. 3. Le Fondement Du Désaveu Et Son Implication Ibn Taimya a dit : « Le fondement même de l’alliance est l’amour, de la même manière que le fondement même de la ‘adawa est la haine, l’amour implique le rapprochement et l’accord, et la haine implique l’éloignement et le désaccord » Et Ibn Al A3râby dit comme le rapporte Ibn Mandhour dans Lisân Al 3arab 985-986/3 et Fayrôuz Abâdy dans son Qamôuss Al Mou7ît page 294 et l’auteur de l’ouvrage « Al Walâ² Wal Barâ² Fil Islâm » Page 87 : « Bari²ah s’il s’en ait débarrassé et Bari²ah s’il s’est purifié et éloigner » Le désaveu est donc la haine, l’éloignement et le délaissement. Sachant que le désaveu se décompose en trois sortes : - Le désaveu du coeur Qalby - Le désaveu de la langue Qawly - Le désaveu par les actes extérieure du corps ‘Amaly Le désaveu Qalby est une condition pour réalisé la Foi, en ce qui concerne le désaveu Qawly et ‘Amaly ce ne son que des obligations non des conditions, donc leurs absences en cas de motif légitime n’engendre pas l’annulation de l’Islam. Il ne reste plus que le désaveu Qalby du Chirk et des Mouchrikine, ce sont tous deux des conditions de la Foi et pas de mal à dire que cela fasse partie d’Asl Al Dine, car des preuves Coranique repose sur ce désaveu, a savoir le désaveu du Chirk : ((Et lorsqu'Abraham dit à son père et à son peuple: "Je désavoue totalement ce que vous adorez, à l'exception de Celui qui m'a créé, car c'est Lui en vérité qui me guidera)) et aussi ((Lorsqu'ensuite il observa le soleil levant, il dit : "Voilà mon Seigneur ! Celui-ci est plus grand" Puis lorsque le soleil disparut, il dit : "Ô mon peuple, je désavoue tout ce que vous associez à Dieu.)) Et aussi ((69. Et récite-leur la nouvelle d'Abraham : 70. Quand il dit à son père et à son peuple : "Qu'adorez-vous ?" 71. Ils dirent : "Nous adorons des idoles et nous leurs restons attachés". 72. Il dit : "Vous entendent-elles lorsque vous [les] appelez ? 73. ou vous profitent-elles ? Ou vous nuisent-elles ?" 74. Ils dirent : "Non ! Mais nous avons trouvé nos ancêtres agissant ainsi". 75. Il dit : "Que dites-vous de ce que vous adoriez... ? 76. Vous et vos vieux ancêtres ? 77. Ils sont tous pour moi des ennemis sauf le Seigneur de l'univers)) Et le désaveu global dans sa généralité des Mouchrikine et des Koufar ((Tu n'en trouveras pas, parmi les gens qui croient en Dieu et au Jour dernier, aimant (Youwâdûne) ceux qui s'opposent à Dieu et à Son Messager)), sachant que la Mawadah présent dans ce verset, est une chose faisant partie de l’alliance, car l’alliance comme l’ont définie les Savants, c’est l’amour et la suivie, ou l’approchement, Ibn Taimya dit : « Le fondement même de l’alliance est l’amour, de la même manière que le fondement même de la ‘adawa est la haine, l’amour implique le rapprochement et l’accord , et la haine implique
  4. 4. l’éloignement et le désaccord » Et Al Fayrôuz Abâdy dit dans son Qamouss Al Mou7ît sur la définition de l’alliance : « L’alliance linguistiquement vient de l’allié : qui est le voisinage et l’approchement, et le Walyou : c’est le nom don le bien aimé, l’amie et le secoureur » Sachant que l’amour est un sentiment présent dans le coeur personne ne peux le mesurer à l’oeil nu. Et celui-ci entre dans le Koufr Bil Taghout comme le dit Abdel Latif Al Cheykh « Le sujet concernant le manifestement de l’inimitié est différent de la présence de l’inimitié. Le premier : est excusé avec l’incapacité et la peut, étant donner sa parole : {moins que vous ne cherchiez à vous protéger d'eux}.Et le deuxième : il est essentiel, car celui-ci entre dans le Koufr Bil Taghout, et entre lui et l’amour d’allah et son Messager une inhérence totale, le croyant ne peux s’en défaire, celui donc qui se rebelle en délaissant l’inimitié est donc un désobéissant » Al Dourar Al Sanya Fil Ajwiba Al Najdya 359/8. Et Cheykh Ishaq Ibn Abdel Rahmen Ibn Hassan dit : “Le fondement même du désaveu est la coupure avec le coeur, la langue et le corps. Et le coeur du croyant ne se vide jamais de l’inimitié des mécréants, mais le différent est dans le manifestement de l’inimitié, et l’inimitié peut-être dissimuler venant d’un incapable excuser […] “ Al Dourar Al Sanya Fil Ajwibal Najdya 305 /8. Comme vous voyez aucun des savants ni ancien ni contemporain définis le désaveu comme étant le Takfir s’est totalement inconcevable de définir ainsi la chose, car rien ne le prouve ne serai-est-ce qu’un seul verset ou récit prophétique. Et Cheykh Mohamed Ibn Abdel Wahab lui a été demandé si l’alliance et le désaveu sont une partie intégrale du sens de La Illaha Ila Allah ou de ses implications, il répondit : « Il incombe seulement au Musulman à se qu’il sache qu’Allah lui a ordonné de prendre comme ennemie les Mouchrikine, et ne pas les prendre pour allié, et lui a ordonné d’aimer les croyants et de s’allier a eux. Puis il nous a informé que cela faisait partie des conditions de la Foi, et il a annulé la Foi à l’égard de celui éprouve de l’amour à celui qui s’opposent à Allah et son Messager même si ces derniers son leurs Fils, leurs Frères ou leurs tribus » Donc le fondement même du désaveu réside dans le coeur, et il suffit juste comme nous a informé cheykh Mohamed Ibn Abdel Wahab d’éprouver ‘Adawa envers les Mouchrikine. Car l’amour et la haine sont tous deux une chose présente dans le coeur, se sont des sentiments que peut ressentir l’être humain dans son coeur et pas ailleurs. Donc si le fondement même du désaveu réside dans le coeur de la personne, à qu’elle moment doit-ont dire que telle personne n’a pas désavoué les Mouchrikine et a annulé Asl Al Dine ? Est-ce l’absence du Takfir sur le Mouchrik qui nous prouve qu’il n’a pas réalisé le désaveu des Mouchrikine (comme le dise les Ghoulat) ou est-ce autre chose qui nous prouve l’annulation de son Dine ? Je pose cette présente question car nous venons de voir que la base même du désaveu réside dans le coeur, il est donc impossible pour nous de dire que telle personne a annulé son désaveu des
  5. 5. Mouchrikine car cela ne peut être su seulement par Allah. Donc il nous faut pour cela un signe extérieur qui pourra nous déterminer qui a annulé son désaveu des Mouchrikine de celui qui ne l’a pas annulé. Ce signe apparent sera bien sur conforme aux textes Coranique et prophétique. L’histoire de Hateb Ibn Aby Balta’a répondra a notre question Inshallah : Au moment ou le prophète décida d’envahir la Mecque, Le Compagnons Jalil, Hateb Ibn Aby Balta’a inquiet pour sa famille qui demeuraient elle a la Mecque, décida d’envoyé un message écrit aux païens Mecquois leurs informant ainsi de la venu du Prophète et de son armée. Donc cet acte commis par Hateb était-il un acte intérieur ou extérieur ? Extérieur bien sur, tous ce qu’a commis Hateb était une lettre écrite destiné à Qourayche, et ce genre d’acte concerne l’extérieur du corps humain non son intérieur. Allah dit : {leur témoignerez-vous secrètement de l'amitié}, Al Mawadah a été traduis ici par amitié, et la Mawadah en arabe s’est l’amour comme il a été dit dans Al Qamouss Al Mouhit de Fayrouz Abady, sachant que l’amour comme nous avons précédemment vu cela à travers les différentes définitions de l’alliance et du désaveu, réside dans le coeur, effectivement l’amour (Al Mahaba) réside dans le coeur. Alors que la cause de révélation des premiers passages de cette Sourate était du a l’acte extérieur que Hateb ait commis, à savoir la lettre qu’il a écrite à Qourayche., et quand le prophète demanda à Hateb pourquoi a-t-il fait cela il répondit : « Je ne l’ai pas fait par apostasie à ma religion ou par consentement à la mécréance après mon Islam, le Messager d’Allah dit-alors : “il a été véridique envers vous“» Le compagnon Hateb comme vous l’avez vu attesta de la pureté de son coeur malgré l’acte extérieur qu’il a commis, et le prophète témoigna de la véracité des propos de Hateb “il a été véridique en vers vous“ Nous en tirons donc de cette histoire que les actes extérieurs reflètent le contenu des coeurs, et la preuve c’est que le prophète n’a pas dénigré Omar quand il a demandé au prophète de trancher la tête de Hateb en qualifiant Hateb de Mounafiq, au contraire le Prophète se tu, cela s’appel Al Iqrar en arabe, le début des versets de Sourate Al Moumtahanah le prouve aussi car elle condamne toute celui qui est coupable de grande alliance. Mais nous n’avons toujours pas eu de réponse a notre question, qu’elle est le signe apparent qui pourrais nous indiquer l’absence du désaveu des Mouchrikine chez la personne ? Et bien comme je vous ai dis mes chères Frères, l’amour et la haine son tous deux, deux chose présente dans le coeur, il est donc très difficile de cerner cette problématique, mais les Savants ont une règle pour définir la chose, Cheykh Al Imam Mohamed Abou Zahrah dit : “Ceci est la différence entre la cause et la Hikma, la Hikma n’est pas mesurable, comme les difficultés dans le voyage et les nuisances dans la préemption, mais la législation a confié se statut à un autre point mesurable qui est la persuasion de réalisation de la Hikma“ Oussoul Al Fiqh, Page 212. Ainsi est le cas ici, étant donner que la cause de mécréance et d’hypocrisie et la présence d’une sorte d’amour aux mécréants est cacher dans le coeur, sachant que cette cause de mécréance n’est pas mesurable comme nous l’avons vu, la Législation a donc confié le Statut de cet amour qui découle du coeur par le manifestement extérieur de l’alliance aux mécréants, médite bien ses présents propos
  6. 6. mon chère lecteur cela t’ouvrira les portes de la compréhension Inshallah. C’est pour cela que vous remarquerez que le prophète a certifié la pureté de l’intérieur du coeur de Hateb avec le témoignage de la révélation à l’appuie. Mais le prophète n’a pas fait de ce témoignage résultant de la révélation du prophète une excuse pour ne pas exécuter la sanction de l’apostasie sur Hateb, l’excuse comme vous le saviez tous était la présence de Hateb à Badr cité par le Prophète. Sinon, le statut de celui qui commet ce genre de chose est comme à dit Omar : mécréance et tranchage de tête. Et le cas de Hateb n’a été seulement une exception faite seulement a Hateb de la part du prophète, étant donner que le Prophète : - Témoigna de la bonne et saine pureté du coeur de Hateb (chose qui est très difficilement mesurable après la mort du prophète vu la rupture de la révélation). - Et excusa Hateb aussi pour sa présence à la bataille de Badr. Donc le manifestement extérieur des Mécréants prouve l’absence du désaveu des Mouchrikine dans le coeur celui qui le commet, ceci est le signe mesurable clair et net à travers les versets coranique et récit prophétique, Al Chatiby dit : “Et de là, les actes extérieur dans la législation sont une preuve sur le contenu de l’intérieur, si l’intérieur laisse à désiré nous statuons donc de l’intérieur ainsi, ou si l’il est dans la droiture nous statuons de l’intérieur de la sorte, ceci est un grand fondement globale dans la Jurisprudence…“ Al Mouwafaqat 1/164. Le sens voulus, le manifestement extérieur des Mouchrikine annule le désaveu intérieur aux Mouchrikine et aux Koufar, et les versets et les récits prophétique à se sujet son de multiple, si se n’est ma crainte d’être lassant et long de cette intervention j’aurais plus détaillé, mais mon idée est passé Inshallah. Le Takfir n’a été en aucun cas un signe apparent extérieur prouvant l’absence du désaveu intérieur des Mouchrikine. Donc celui qui délaisse les Mouchrikine en éprouvant la haine et le mépris dans son coeur a donc désavoué les Mouchrikine même s’il se trompe en les nommant musulman car ASL AL BARA’A (la base même du désaveu) réside dans le coeur même et personne ne peut dire le contraire de cela, Cheykh Hamad le dit: « Et sache aussi, même si la haine réside dans le coeur, celle-ci ne servira en rien si jusqu'à que sa trace apparaisse et que ses signes ressortent » Ce grand fondement que le cheykh vient de cité se nomme Al Bara’a Al Qalbya (le désaveu du coeur). Il reste donc Al Bara’a Al Qawlya (le désaveu par langue) et Al Bara’a Al ‘Amalya (le désaveu du corps). Celles-ci ne sont que des obligations (Wajibâte) religieuse selon la possibilité du croyants car Allah n’incombe a aucune âme chose qu’elle ne supporte pas, sinon en cas de possibilités si le manifestement du désaveu n’est pas ressortie alors celle-ci est donc considéré comme pêcheuses mais en aucun cas mécréante. Notre noble Cheykh qu’Allah le préserve Abou Mohamed Al Maqdisy appuie et certifie ce que nous venons de dire et dit :
  7. 7. « Pareil pour l’inimitié dans le Chirk il y a un détaille… sa présence même dans le coeur à l’ égard du Chirk et ses adeptes fait partie de la généralité des conditions de l’Islam et du Tawhed, en ce qui concerne le faite de la manifester, la montrer et la dévoiler, cela fait partie des implications du Tawhed et ses perfections non des conditions… » Donc la base même du désaveu réside dans le coeur, si le croyant se désavoue des Mouchrikine de manière générale pour le Chirk qu’ils on commit il a donc réalisé le désaveu Qalby qui est comme nous avons dit un Chart (une condition). Cheykh Al Islam Ibn Taimya dit : “Le fondement même de l’alliance est l’amour, de la même manière que le fondement même de la ‘adawa est la haine, l’amour implique le rapprochement et l’accord, et la haine implique l’éloignement et le désaccord. “ Regarde ce que dit Cheykh Al Islam “ et la haine implique l’éloignement et le désaccord. “ Il n’a pas dit que la haine impliquait le Takfir car le Takfir comme nous allons le voir après n’est pas considéré comme un signe prouvant l’absence du désaveu des Mouchrikine dans le coeur. Et Cheykh Souleymane Ibn Abdel-Allah dit dans le Char7 Kitab Al Tawhed de son grand père Cheykh Mohamed page 480 : “Ceci est une preuve sur l’implication du la haine en Allah qui est l’inimitié, à savoir : ressortir l‘inimitié à travers les actes, comme le Jihad des ennemies d’Allah et les désavoué, s’éloigner d’eux intérieurement et extérieurement, sachant que la simple haine du coeur ne suffit pas, il est nécessaire de d’accomplir avec ses implications“ Quand le Cheykh dit ici que la simple haine du coeur ne suffit, cela ne veux pas dire que la personne a annulé son Islam mais il fait référence a la perfection du Tawhed, car le Jihad des Tawaghites, manifesté la haine et le désaveu aux coupables du Chirk ne sont que des implications du Tawhed non une condition. Donc le simple désaveu du coeur qui est la haine intérieure suffit. Et Allah sait mieux. Frère Abu Muss3ab
  8. 8. Le Lien Entre Le Takfir Des Moushrikine Et Asl Ad Dîn. Cheikh Abou Yousouf Madhat Al-Farrâj ( Hafidahou Allah) dit : أن تكفي الشركي ، الذين عبدوا مع ال غيه ، ل يس من أصل الدين ، الذي يب على كل عبد القيام به حت يصح إسلمه ويقبل إيانه " Le Takfir des Moushrikines qui avec leur adoration d'Allah, adorèrent autre que Lui, ne fait pas partie de Aslou Addîne que chaque serviteur se doit de réaliser autrement son islam ne serait pas valide et son Imân refusé ( ou d'une autre manière : ne fait pas partie du Asl du Dîn que chaque serviteur se doit de réaliser afin que son Islam soit valide et son Imân accepté) " Référence : Charh Moufîd Al-Moustafîd P255. Il dit aussi : بعد قرن يقررون كفر من شك ف كفر : بعد جيل ، وقرنا : ما زال العلماء جيل . الكافر ، وأنه ناقض من نواقض السلم يرج صاحبه من اللة بالكلية : ولكن لذا شروط منها عليه ، فل يدخل ف : أكب ممعا : أ*- أن يكون الكفر الذي وقع الكافر فيه كفرا . هذا الكفر الختلف فيه ألبتة بالضطرار من دين السلم ، بيث يكون : ب- أن يكون كفر هذا الكافر معلوما . الشك فيه بثابة الشك ف نص صحيح ثابت بالتواتر جـ - أن تقام الجة ، وتزال الشبهة ، فإن استمر الشك بعد ذلك حكم بالكفر على صاحبه " les savants ne céssèrent générations après générations et siècle après siècles, d'affirmer et établir la mécréance de celui qui ne fait pas le Takfir du Kafîr, et que cet acte ( s'abstenir du Takfir du Kafir ) est un annulatif de l'Islam qui exclue totalement ed la religion.
  9. 9. Mais cet annulatif et ce Houkm possède des conditions, parmi lesquelles : 1.Que la mécréance commise soit une mécréance majeure qui fait l'objet d'une unanimité. La mécréance sujette a divergence entre les savants n'est donc en aucun cas concernée. 2. Que cette mécréance soit connue par nécéssité en islam, de telle sorte que le doute quant à la mécréance de celui qui la commet reviendrait d'une manière directe à douter sur un texte authentique certains dans son affirmation(1). 3. Que les preuves lui soient présentées et exposées(2) et que ses ambiguités soient dévoillées, si le doute persevère après ça, il sera alors statué de sa mécréance. " Référence: Charh Moufîd Al-Moustafîd P241-242. Et dans le même moment regardons ce que dit le Cheikh avant ça dans le même ouvrage : أن تكفي الشركي الستند إل البهان والدليل من أعظم دعائم الدين ، فبه ينقمع الشرك وأهله ، وبه ينفصل سبيل الؤمني عن سبيل الرمي ، وبه يتحقق . أجل أصول اللة ، التمثل ف الكفر بالطاغوت ، والباءة من الشرك والشركي ول أدل على ذلك من كون الشرع حكم على أن من شك ف كفر الكافر يكون : مرتدا : كافرا Le Takfîr des Moushrikines qui est basée sur un Bourhân ( une preuve évidente) et un Dalîl est l'un des plus grand pilier de la religion. Par son bias le Shirk et les Moushrikines seront réprimés et le sentier des croyants se distiinguera du sentier des criminels. Et par ce Takfîr se réalisera le fondement majeure de la Milla ( l'Islam), qui se manifeste et apparait dans le koufr bittâghût et le désaveu du Shirk et des Moushrikînes. Et il n'y a pas plus claire pour affimer ce point que le statut donné par la Shari'a à celui qui doute de la mécréance du mécréant et qu'il est mécréantet apostat ". Fin de citation. Réf: Charh Moufîd Al-Moustafîd P242. On voit donc que le Cheikh considère le Takfîr des Moushrikines comme l'un des plus grand pilier de la religion et qu'il est le moyen de réaliser et concrétiser le Koufr Bittaghut et le désaveu du Shirk et des Moushrikines. Et ce Takfîr est un Message commun à tous les Prophètes,car les nobles- Al Maqâsid-objectifs cités par le Cheikh sont des finalités recherchées par l'ensemble des Messagers-
  10. 10. 'alayhim Assalât wa Sallâm- . Et selon cette optique on peut le considérer comme faisant partie de la Base de l'Islam Aslou Addîne, au sens ou le Asl du Dîn seraient la base dogmatique autour de laquelle s'accorda la Da'wa de tous les Prophètes - 'alayhim Assalât wa Sallâm- comme dit le Prophète dans le Hadith rapporté par l'Imâm Al-Bokhârî : " Nous autres Prophète notre Religion -Dîn- est une et nous sommes frères d'un même père et de mères différentes " . Mais lorsque le Cheikh dût traiter du Asl du Dîn sans lequel nul ne peut être Musulman et ce en aucun cas de figure, il dit : أن تكفي الشركي ، الذين عبدوا مع ال غيه ، ليس من أصل الدين ، الذي يب على كل عبد القيام به حت يصح إسلمه ويقبل إيانه " Le Takfir des Moushrikines qui avec leur adoration d'Allah, adorèrent autre que Lui, ne fait pas partie de Aslou Addîne que chaque serviteur se doit de réaliser autrement son islam ne serait pas valide et son Imân refusé ( ou d'une autre manière : ne fait pas partie du Asl du Dîn que chaque serviteur se doit de réaliser afin que son Islam soit valide et son Imân accepté) " Voici donc très chers frères-qu'Allah vous accorde la réussite- les propos d'un des savants de Ahlou Assounna qui met la lumière sur cette question, puis qui montre que l'exposé de votre humble frère n'est pas le fruit d'un Ijtihâd personnel. Et qu'Allah nous guide tous vers la Vérité... Amîn (1) J'ai traduit le Tawâtour par la certitude car comme le dit Al-Hâfidh Ibn Hajar " Il n'y a pas de nombre exact pour affirmer la présence du tawâtour, mais dès lorsque la certitude est affirmé quand à la validité d'un texte le Tawatour est présent " Réf: Noukhbatou Al Fikar accompagnée du charh de Cheikh Abdal-Karîm Al-Khodeir. (2) J'ai traduit Iqamatou Al Houjja par cette expression car telle est sa réalité dans ce contexte. Par le frère Abou Salmane.
  11. 11. Le Fondement De L'Islam Est La Première Obligation De Toute Personne Responsable Par le Shaykh ‘Alî ibn Khodhayr al-Khodhayr Allah a dit : « Saches donc qu'en vérité, il n'y a point de divinité à part Allah et implore le pardon pour ton péché » (Mouhammad, 19) Ibn Abbas, qu’Allah soit satisfait de lui, rapporte que le Prophète Mouhammad, sallallahou alayhi wa sallam, a dit à Mouadh Ibn Djabal, lorsqu’il l’a envoyé au Yémen :« Tu vas te rendre chez un peuple faisant partie des gens du Livre. Fais donc en sorte que la première chose à laquelle tu les invites soit d’attester qu’il n’y a pas de divinité (digne d’être adorée) en dehors d’Allah » - dans une autre version on trouve : « … soit qu’ils unifient Allah » Al-Boukhari et Muslim rapportent aussi d’après Sahl Ibn Saad, qu’Allah soit satisfait de lui, que le Prophète Mouhammad, sallallahou alayhi wa sallam, a dit le jour (de la bataille) de Khaybar, à Ali Ibn Abou Talib : « Avance avec prudence jusqu’à atteindre leurs positions. Puis, invite-les à embrasser l’Islam et informe-les de ce qui leur incombe concernant le droit d’Allah le Très-Haut, car je jure par Allah, si Allah guide par ton intermédiaire un seul homme, cela vaut mieux pour toi que de posséder des chameaux roux » De même, selon le Consensus , le Tawhid est la première chose que chaque Messager a ordonnée à son peuple. Allah a dit : « Adorez Allah. Vous n’avez point de divinité en dehors de Lui » (Houd, 61) Il existe aussi un Consensus des Salafs que les deux témoignages sont la première obligation de toute personne responsable. Ibn Abd Al-Barr, rahimahoullah, a dit : « Recherchant la bonne compréhension, certains Compagnons ont posé des questions au Prophète Mouhammad, sallallahou alayhi wa sallam, sur le Destin et ils ne sont pas devenus des mécréants en posant ces questions. Si ces questions faisaient partie des choses qu’on n’a pas le droit d’ignorer, le Prophète Mouhammad, sallallahou alayhi wa sallam, leur aurait appris ces choses avec les deux témoignages et les aurait prises en considération au moment de leur conversion à l’Islam » (Source: At-Tamhid, 18/46-47)
  12. 12. Ibn Hazm, rahimahoullah, a dit : « Les autres musulmans sont d'avis que toute personne qui est convaincue avec son coeur, une conviction sans le moindre doute, et dit avec sa langue la ilaha illa Allah, Mouhammad Ar-Rasoul Allah, que tout ce qu’il a apporté est vérité, et se désavoue de tout Dîn autre que le Dîn de Mouhammad, sallallahou ‘alayhi wa sallam, est une personne musulmane. Rien de plus que cela ne lui est obligatoire (pour être musulmane) » (Source : Al-Fissal, 4/35) (Source : 1ère partie de l’explication du fondement de l’Islam et son principe par le cheikh Ali Al- Khoudayr : Le fondement de l’Islam est la première obligation de toute personne responsable)
  13. 13. Comment Définir Le Fondement De L'Islam ? Par le Shaykh ‘Alî ibn Khodhayr al-Khodhayr Le fondement de l’Islam se définit et reconnait à travers les règles suivantes : 1. Toutes les religions sont unanimes sur le fondement de l’Islam. Allah a dit : « Et Nous n’avons envoyé avant toi aucun Messager à qui Nous n’ayons révélé : « Point de divinité en dehors de Moi, adorez-Moi donc » » (Al-Anbiya, 25) Allah a dit : « Il vous a légiféré en matière de Religion, ce qu’Il avait enjoint à Nouh, ce que Nous t’avons révélé, ainsi que ce que Nous avons enjoint à Ibrahim, à Moussa et à Issa : « Établissez la Religion ; et n’en faites pas un sujet de division » » (Achoura, 13) Allah a dit à propos de Noé : « Et il m’a été commandé d’être au nombre des soumis » (Yunus, 72) Allah a dit à propos d’Ibrahim : « Quand son Seigneur lui avait dit : « Soumets-toi » - il dit : « Je me soumets au Seigneur de l’Univers » » (Al-Baqarah, 131) Ibrahim et Yaqoub ont recommandé à leurs fils : « Et ne mourrez point, donc, autrement qu’en étant soumis » (Al-Baqarah, 132) Moussa, alayhi sallam, a dit : « Ô mon peuple, si vous croyez en Allah, placez votre confiance en Lui si vous (Lui) êtes soumis » (Yunus, 84) Les apôtres ont dit à Issa : « Nous croyons ; et atteste que nous sommes entièrement soumis » (Al- Maida, 111) Cheikh Al-Islam, Ibn Taymiyya, rahimahoullah, a dit dans Kitab An-Noubawwat, page 127 : « L’Islam est la Religion de tous les Prophètes et Messagers et ceux qui les ont suivis parmi leurs peuples, comme Allah nous en a informés dans plusieurs passages de Son Livre. Il nous a informés que Nouh, Ibrahim et Israïl, que la paix soit sur eux, étaient des musulmans. Il en est de même pour ceux qui ont suivi Moussa et Issa, que la paix soit sur eux, ainsi que les autres. Et l’Islam signifie ; se soumettre uniquement à Allah et non à quelqu’un d’autre en dehors de Lui, adorer Allah Seul, ne Lui donner aucun associé, s’en remettre uniquement à Lui, espérer de Lui et Le craindre Lui Seul, aimer Allah d’un amour complet, n’aimer personne comme on aime Allah … Alors, quiconque est orgueilleux quant au fait d’adorer Allah n’est pas un musulmans et quiconque adore avec Allah un autre que Lui n’est pas un musulman » 2. Le fondement de l’Islam est la première obligation. Ibn Abbas, qu’Allah soit satisfait de lui, rapporte que le Prophète Mouhammad, sallallahou alayhi wa sallam, a dit à Mouadh Ibn Djabal, lorsqu’il l’a envoyé au Yémen :« Tu vas te rendre chez un
  14. 14. peuple faisant partie des gens du Livre. Fais donc en sorte que la première chose à laquelle tu les invites soit d’attester qu’il n’y a pas de divinité (digne d’être adorée) en dehors d’Allah » - dans une autre version on trouve : « … soit qu’ils unifient Allah » 3. Le fondement de l’Islam est la première chose demandée à une personne. D’après Ibn Omar, qu’Allah soit satisfait de lui, le Prophète Mouhammad, sallallahou alayhi wa sallam, a dit : « Il m’a été ordonné de combattre les gens jusqu’à ce qu’ils témoignent que nul n’est en droit d’être adoré en dehors d’Allah et que Mouhammad est le Messager d’Allah » (Rapporté par Al-Boukhari et Muslim) 4. Le fondement de l’Islam est ce qui a été révélé à La Mecque. Le fondement de l’Islam est ce qui a été révélé au début de l’Islam et ce sur quoi étaient les Compagnons qui ont exilés en Abyssinie. Allah a dit : « Ô toi (Mouhammad) ! Le revêtu d’un manteau ! Lève-toi et avertis. Et de ton Seigneur, célèbre la Grandeur. Et tes vêtements, purifie-les. Et de toute statue, écarte-toi » (Al- Mouddathir, 1-5) Ibn Taymiyya, rahimahoullah, a dit dans Kitab An-Noubawwat, page 430 : « Les Messagers sont unanimes quant à l’interdiction de la turpitude, de l’injustice, du Chirk et de parler d’Allah sans science » Il dit aussi dans Madjmou Al-Fatawa, 14/470-471 : « Parmi les choses interdites, il y a celles à propos desquelles on peut catégoriquement affirmer que la Chari’ah ne les a pas autorisées ni dans un cas de nécessité, ni dans une autre situation ; comme c’est le cas du Chirk, de la turpitude, du fait de parler d’Allah sans science et de la pure injustice. Ces quatre choses sont citées dans Ses Paroles : « Dis : « Mon Seigneur n'a interdit que les turpitudes tant apparentes que secrètes, de même que le péché, l'agression sans droit et d'associer à Allah ce dont Il n'a fait descendre aucune preuve, et de dire sur Allah ce que vous ne savez pas » (Al-Araf, 33) – Ces choses sont interdites dans toutes les législations et Allah a envoyé tous les Messagers avec ces interdictions et Il n’a jamais, dans aucune situation, permis une de ces choses. C’est la raison pour laquelle elles ont été révélées dans cette Sourate mecquoise » Selon le Consensus des biographes et autres savants, le Prophète Mouhammad, sallallahou alayhi wa sallam, est resté dix ans à La Mecque, appelant les gens au Tawhid. De même, le fondement de l’Islam, c’est-à-dire le Tawhid et la Prophétie, sont cités dans chaque Sourate mecquoise. 5. Le fondement de l’Islam est ce sur quoi sera interrogée la personne responsable dans sa tombe. Al-Bara Ibn Azib, rapporte que le Prophète Mouhammad, sallallahou alayhi wa sallam, a récité le verset : « Allah affermit les croyants par la ferme parole ici-bas et dans l’au-delà … » puis, il a dit : « Il a été révélé concernant le châtiment de la tombe. On demandera au croyant : « Qui est ton Seigneur ? » - Et il répondra : « Mon Seigneur est Allah et mon Messager est Mouhammad, sallallahou alayhi wa sallam »(Rapporté par Al-Boukhari et Muslim)
  15. 15. 6. Il est impossible qu’Allah ne révèle ou n’ordonne pas le fondement de l’Islam. Allah a dit : « Si il y avait dans le ciel et sur la terre des divinités autres qu’Allah, tous deux seraient certes dans le désordre » (Al-Anbiya, 22) Et la compréhension de l’impossibilité de l’impossible, étant donné qu’il en est ainsi, ne se limite pas aux textes Islamiques, mais à côté de sa laideur dans la Chari’ah, ceci est laid dans la disposition naturelle (Fitra) et la raison saine et il est impossible qu’une telle chose ne soit pas citée dans la Chari’ah. (Al-Minhadj, pages 276 et 295 d’Ibn Taymiyya) 7. Le fondement de l’Islam ne change jamais (ne peut en aucun cas être abrogé) (Source : 2ème partie de l’explication du fondement de l’Islam et son principe par le cheikh Ali Al- Khoudayr : Comment définir le fondement de l’Islam ?)
  16. 16. La Présentation Du Fondement De L'Islam Par le Shaykh ‘Alî ibn Khodhayr al-Khodhayr Il existe deux fondements de l'Islam : Premier fondement : Le Tawhid qui comprend l’application du témoignage la ilaha illa Allah avec toutes ses conditions. Deuxième fondement : La Prophétie qui comprend l’application du témoignage Mouhammad Ar- Rasoul Allah, sallallahou alayhi wa sallam, avec toutes ses conditions. Et l’Islam signifie : La soumission à Allah avec le Tawhid, la croyance et la soumission au Prophète Mouhammad, sallallahou alayhi wa sallam, et le désaveu du Chirk et de ceux qui le commettent (1). (Ad-Dourar As-Saniyyah, 1/129) (1) Remarque du traducteur : Le fondement du désaveu est la haine qui implique l’éloignement et le désaccord, quant au Takfir, il est une obligation et non une condition du désaveu. Ceci fait objet du Consensus rapporté par Soulayman Ibn Abdallah dans Ad-Dourar As-Saniyyah que le cheikh Ali Al-Khoudayr a mentionné plus loin dans son explication du fondement de l’Islam. (Source : 3ème partie de l’explication du fondement de l’Islam et son principe par le cheikh Ali Al- Khoudayr : La présentation du fondement de l’Islam)
  17. 17. Qu'est-Ce Qui Suffit Pour Réaliser Le Fondement De L'Islam ? Par le Shaykh ‘Alî ibn Khodhayr al-Khodhayr Pour réaliser le fondement de l’Islam, il est nécessaire de croire au Tawhid et en la Prophétie de manière générale. Ibn Hazm, rahimahoullah, a dit : « Les autres musulmans sont d'avis que toute personne qui est convaincue avec son coeur, une conviction sans le moindre doute, et dit avec sa langue la ilaha illa Allah, Mouhammad Ar-Rasoul Allah, que tout ce qu’il a apporté est vérité, et se désavoue de tout Dîn autre que le Dîn de Mouhammad, sallallahou ‘alayhi wa sallam, est une personne musulmane. Rien de plus que cela ne lui est obligatoire (pour être musulmane) » (Source : Al-Fissal, 4/35) (Source : 4ème partie de l’explication du fondement de l’Islam et son principe par le cheikh Ali Al- Khoudayr : Qu’est-ce qui suffit pour réaliser le fondement de l’Islam ?)
  18. 18. La Réalité De L'Islam À L'unanimité Des Messagers Abdallah et Ibrahim, les fils d’Abd Al-Latif et de Soulayman Ibn Sahman, qu’Allah leur fasse Miséricorde, ont dit : « La réalité de l’Islam avec laquelle Allah a envoyé Ses nobles Messagers et ce à quoi ils ont prêché représente l’obligation d’adoration d’Allah Seul qui n’a pas d’associé, la sincérité dans la pratique des actes pour Lui et le fait d’éviter de commettre tout Chirk dans Son droit obligatoire, pour qui que ce soit parmi Ses créatures ou le fait d’éviter d’attribuer à qui que ce soit parmi Ses créatures une de Ses caractéristiques ou un de Ses Attributs de perfection et Attribut de majesté. Celui qui s’oppose à ce avec quoi ils sont venus, le renie et le considère comme étant un mensonge, il est un mécréant égaré, même si il dit la ilaha illa Allah et prétend être un musulman. Car, le Chirk qu’il a manifesté annule les paroles du Tawhid qu’il a prononcées. C’est ainsi que la simple prononciation de la ilaha illa Allah ne lui sera pas utile, parce qu’il prononçait ce qu’il ne pratiquait pas et parce qu’il n’était pas convaincu de la signification de ces paroles » (Source : Aqidatoul-Mouwahhidîn, page 451. Fatawa Nadjdiyyah, la réalité de l’Islam et les conditions de son acceptation, 1er thème)

×