La définition d’allah (ta`ala)

155 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
155
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La définition d’allah (ta`ala)

  1. 1. La définition d’ALLAH (ta`ala) La définition d'al-Ilah : Abd ar-Rahman ‘ibn Hassan, rahimahoullah, a dit : « Cheikh al-Islam a dit : « Al-Ilah (1) est Celui qui est adoré et obéi. Al-Ilah est Celui qui est adoré, et Celui qui est adoré est Celui qui mérite l’adoration. Étant donné qu’Il mérite l’adoration, Il possède les Attributs qui impliquent à ce qu’Il soit Celui qui est aimé d’un amour complet, et Celui à qui on se soumet complètement » (1) « Il a dit : « Al-Ilah est Celui qui est aimé et Celui à qui l’on se soumet, Il est Celui que les coeurs adorent avec amour et Celui à qui ils se soumettent et obéissent, Il est Celui dont les coeurs ont peur et Celui dont les coeurs espèrent, Il est Celui vers qui les coeurs s’approchent dans les difficultés … » (Source : Fath al-Madjid, page 41) La Foi en la Révélation et l'accomplissement de ses piliers et significations : Les Messagers sont indispensables pour les humains, car il n’est pas possible de connaitre les ordres et les interdits dans les détails, tout comme les règles de la Chari’ah, si ce n’est par les Messagers. Le Jugement Dernier se produira lorsque les traces des Messages disparaitront de la Terre. Le but de l’envoi des Messagers est qu’ils soient suivis et obéis. Le Tawhid comprend et implique nécessairement le fait que le Messager, sallallahou ‘alayhi wa sallam, soit le juge dans tous les litiges. Ceci fait partie de la Chahada, ce qu’elle implique nécessairement, et ce qui doit être réalisé. Prendre pour juge quelqu’un d’autre que le Messager, sallallahou ‘alayhi wa sallam, anéanti et annule la croyance en lui. Le Messager d’Allah, sallallahou ‘alayhi wa sallam, a empêché et déraciné toutes les méthodes et causes du Chirk, afin que le Tawhid reste pur.
  2. 2. Le Messager d’Allah, sallallahou ‘alayhi wa sallam, a été envoyé avec la Révélation la plus dure au niveau du Tawhid, mais la plus douce au niveau des actes. Quiconque insulte et rabaisse le Messager, sallallahou ‘alayhi wa sallam, est un mécréant à l’unanimité des savants, et celui qui doute de sa mécréance est un mécréant. Celui qui déteste une chose avec laquelle est venu le Messager, sallallahou ‘alayhi wa sallam, est un mécréant même s’il la pratique. Celui qui est convaincu qu’il est permis à un homme de quitter la Chari’ah de Mouhammad ‘ibn Abd Allah, sallallahou ‘alayhi wa sallam, est un mécréant. Les savants sont unanimes que quiconque se moque d’Allah, de Son Livre, de Son Messager, sallallahou ‘alayhi wa sallam, ou de Sa Religion, même s’il plaisante, est un mécréant. Introduction à la croyance des savants du Nadjd Fatawas Nadjdiyyah est une compilation sous forme d’un résumé des oeuvres des savants du Nadjd. On y trouve 26 chapitres répartis dans trois grands thèmes. Chaque chapitre se compose notamment de Fatawas des savants du Nadjd. À la fin de chaque thème se trouvent les principaux points à retenir de chaque chapitre. Dans cette catégorie vous trouverez les titres des 26 chapitres, ainsi que les principaux points à retenir de chaque chapitre. Le titre de l’article sera le titre du chapitre, et le contenu de l’article sera les principaux points à retenir du chapitre tels qu’ils sont cités dans Fatawas Nadjdiyyah. La réalité de l'Islam et les conditions de son acceptation Le Chirk s’est élevé d’un bout à l’autre de la Terre avant la da’awa du cheikh réformateur Mouhammad ‘ibn Abd al-Wahhab, rahimahoullah. Parmi les plus grandes causes du retour du Chirk est que les gens ont changé le nom du Chirk, sans prendre en compte la signification du Chirk pour lequel le Sage Législateur a légiféré un Jugement.
  3. 3. L’Islam est la soumission à Allah avec le Tawhid, l’obéissance à Allah à travers la soumission et le désaveu du Chirk et des mouchrikines. La simple prononciation de la Chahada, sans la science de sa signification, ni la pratique de ce qu’elle exige, ne fait pas de l’homme un musulman à l’unanimité des savants. La confirmation du Tawhid de la Seigneurie ne fait pas de l’homme un musulman tant qu’il ne se conforme pas au Tawhid de l’Adoration avec lequel le musulman se différencie du polythéiste. La Religion de l’Islam ne sera pas valide sans le désaveu et le takfir des Tâwaghît qui se font adorer en dehors d’Allah.

×