Les branches de l’islam

270 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
270
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les branches de l’islam

  1. 1. Les branches de l’Islam C’est tout ce dont l’ignorance ou l’abandon n’entraîne pas l’ignorance de l’Unicité d’Allah ou l’insoumission à la Loi enseignée par Son messager Mouhammad, qu’Allah le bénisse et le salue ; et cela inclus entre autre tout ce qui a été objet d’abolition ou d’abrogation par Allah, et qui différa d’un prophète à un autre, ou qui ne peut être connu que par le biais du message d’un prophète. Allah a dit « A chacun de vous Nous avons assigné une législation et un plan à suivre. » Sourate 5 verset 48. Exemple de cela : Le nombre de prière par jour, la manière de prier, les mouvements à y faire, la direction vers laquelle se tourner, l’obligation de la Zakât, le montant et la période de celle-ci, l’obligation du jeûne du mois de Ramadan, le nombre de ses jours, ce qui l’invalide etc. Et ainsi pour tous les rituels prescrits par Allah, qui ne peuvent être devinés par l’être humain mais qui au contraire nécessite d’être pratiquées sur base d’instruction révélées par Allah et transmises par un messager. La règle est que : connaître toutes ces choses n’est pas une condition pour être un musulman, tant que l’on cherche à les apprendre, et la preuve de cette règle est qu’Allah a dit : « Et c’est ainsi que Nous t’avons révélé un esprit [le Coran] provenant de Notre ordre. Tu ne savais ni ce qu’est le Livre, ni ce qu’est la Foi; mais Nous en avons fait une lumière par laquelle Nous guidons qui Nous voulons parmi Nos serviteurs. Et en vérité tu guides vers un chemin droit » Sourate 42, verset 52. Mouhammad Al Amîn Chanqîtî à dit au sujet de ce verset : فهو صلوات ال وسلمهه عليه مها كان يعرف تفاصيل الصلوات المكتوبة وأوقاتها ول صوم رمهضان ، ومها يجوز فيه ومها ل يجوز ولم يكن يعرف تفاصيل الزكاة ول مها تجب فيه ول قدر النصاب وقدر الواجب فيييه { ول تفاصيل الحج ونحو ذلك ، وهذا هو المراد بقوله تعالى : { وَ اللَ ال اليمان « Et donc, il [le prophète], que les prières d’Allah et Son salue soient sur lui, ne connaissait pas les détails des prières prescrites ni leurs heures, ni le jeûne du Ramadan, ce qu’il est permis d’y faire et ce qui n’y est pas permis ; il ne connaissait pas les détails de la Zakât, ce qu’il y est obligatoire, ni la quantité, ni le montant, ni les détails du pèlerinage etc. Et c’est ça que signifie « Tu ne connaissais pas ce qu’est le Livre ni la Foi »… » [Adhwâ’oul Bayân 7/180] Ceci nous prouve donc que le prophète ignorait les règles de la prière, de la Zakât, du jeûne et des rituels en général jusqu’à ce qu’Allah les lui révèle, mais pourtant il était quand même musulman même avant de connaître ces choses. Mais il n’aurait pas pu être musulman s’il ignorait que seul Allah mérite d’être adoré, que seul Allah a créé les cieux et la terre, que seul Allah dicte les lois de la vie par lesquels Il tranche des disputes des gens car cette connaissance est nécessaire pour connaître l’Unicité d’Allah.
  2. 2. Fait aussi partie des branches de l’Islam : les informations concernant les attributs de l’Être d’Allah qui n’indiquent pas en soit Sa Seigneurie ou Sa divinité, comme Ses Mains, Ses yeux, Son visages…etc. En effet, nous ne disons pas qu’Allah est le seul Seigneur et le seul vrai dieu à cause qu’Il a deux mains, un visage ou deux yeux… Mais nous disons qu’Il est le Seigneur et le seul vrai dieu parce qu’Il est tout puissant et qu’Il sait toute chose etc. Il y a donc une différence entre les attributs dont dépend la Seigneurie et la Divinité d’Allah ; et les attributs qui ne peuvent être connu que si Allah le révèle. Et aussi : les informations concernant la description du jour du jugement, du châtiment de la tombe, de l’éternité du Paradis et de l’Enfer…etc. En effet, il n’est pas possible à un homme de connaître ces choses là ou de savoir qu’Allah possède ces attributs tant qu’Allah ne l’a pas révélé ; et le fait de les ignorer n’implique pas d’ignorer qu’Allah est Unique et Tout Puissant, Seul digne d’être adoré. Allah a dit : « Il connaît leur passé et leur futur. Et, de Sa science, ils n'embrassent que ce qu'Il veut. » Sourate 2 verset 255. Et Allah a dit dans la Sourate 17, verset 36 : « Et ne poursuis pas ce dont tu n'as aucune connaissance. L'ouïe, la vue et le coeur: sur tout cela, en vérité, on sera interrogé. » Et Allah a dit dans la Sourate 7, verset 33 : « Dis: "Mon Seigneur n'a interdit que les turpitudes (les grands péchés), tant apparentes que secrètes, de même que le péché, l'agression sans droit et d'associer à Allah ce dont Il n'a fait descendre aucune preuve, et de dire sur Allah ce que vous ne savez pas". » Et Allah a dit dans la Sourate 5 verset 48 : « Et sur toi (Muhammad) Nous avons fait descendre le Livre avec la vérité, pour confirmer le Livre qui était là avant lui et pour prévaloir sur lui. Juge donc parmi eux d'après ce qu'Allah a fait descendre. Ne suis pas leurs passions, loin de la vérité qui t'est venue. A chacun de vous Nous avons assigné une législation et un plan à suivre. Si Allah avait voulu, certes Il aurait fait de vous tous une seule communauté. » Et Allah a dit dans la Sourate 42 verset 52 : « Et c'est ainsi que Nous t'avons révélé un esprit (le Coran) provenant de Notre ordre. Tu n'avais aucune connaissance du Livre ni de la foi; mais Nous en avons fait une lumière par laquelle Nous guidons qui Nous voulons parmi Nos serviteurs. Et en vérité tu guides vers un chemin droit, » Mouhammad Al Amîn Chanqîtî à dit au sujet de ce verset : قوله تعالى في هذه اليةة الكريةمة : { مَا كُنتتَ تَدْرِرِي ي مَا الكتاب وَلاَ اليةمان } . يةبين اللل جللل وعل فيلله مِي نتَّتتِي للهِي على هذا النتبي الكريةم ، بأنه علمه هذا القرآن العظيم ولم يةكن يةعلمه قبل ذلك ، وعلمه تفاصيل ديةن السللللم ولم يةكن يةعلمها قبل ذلك . فقوله : ما كنتت تدري ما الكتاب : أي ما كنتت تعلم ما هللو هللذا الكتللاب الللذي هللو القرآن العظيم ، حتى علمتكه ، وما كنتت تدري ما اليةمان الذي هللو تفاصلليل هللذا الللديةن السللللمي ، حللتى .علمتكه
  3. 3. « Lorsqu’Il dit dans ce noble verset « tu ne savais pas ce qu’était le Livre ni la Foi » Allah nous explique ici la grâce qu’Il fit à ce noble prophète, lorsqu’Il lui enseigna le Glorieux Coran alors qu’il ne le connaissait pas avant cela, et Il lui enseigna les détails de la religion de l’Islam qu’il ne connaissait pas avant cela. Donc, lorsqu’il dit « Tu ne savais pas ce qu’était le Livre » c'est-à-dire tu ne savais pas ce qu’est ce Livre, qui est le Glorieux Coran, tant que Je ne te l’avais pas appris. Et tu ne savais pas ce qu’est la Foi, qui contient les détails de cette religion Islamique, tant que Je ne te l’avais pas apprise. » [Adhwâ’oul Bayân 7/180] On ne peut donc connaître d’Allah que ce qu’Il veut, et si Allah n’avait pas révélé à Ses serviteurs qu’Il possède deux Mains, personne n’aurait pu le deviner de son propre intellect. Il n’est également pas possible de connaître le nombre de prières, ni la façon de les faire, ni même qu’elles sont obligatoires tant qu’Allah ne l’a pas révélé à Son prophète et que ce dernier nous l’ait transmit. Il n’est pas possible de connaître l’obligation de la Zakât ni son montant, ni son moment tant qu’Allah ne l’a pas révélé. Il n’est pas possible de connaître le jeûne ni le mois du jeûne ni sa durée tant qu’Allah ne l’a pas révélé. Il n’est également pas possible de savoir que la viande de porc ou le vin ou les jeux de hasard sont interdis, tant qu’Allah ne l’a pas révélé à Son messager et que ce dernier le transmette.

×