L'invocation : concept, règles et erreurs à éviter 
Par Mohammad Ibn Ibrahim Al-Hamad 
Sommaire 
1- Définition de l'invoca...
1 - Définition de l'invocation dans le vocabulaire 
religieux. 
Le terme "invocation" dans le vocabulaire religieux a plus...
4) La louange : 
Sourate al 'Isra verset 110 : "Dis: Invoquez Allah ou invoquez Le Tout 
Miséricordieux" 
5) La demande de...
L'invocation/ demande 
L'invocation/adoration 
L'invocation ne se limite pas aux demandes, les actes d'adoration sont une ...
accomplir la prière, le jeûne etc.. bien avant qu'il réponde avec des mots son 
coeur dira :" Mon but est la satisfaction ...
2) " Invoquez votre Seigneur en toute humilité et recueillement et 
avec discrétion. " Sourate al A'raf verset 55 
L'exhor...
Allah dit : "Et votre Seigneur dit : "Invoquez-Moi, Je vous répondrai ! 
Ceux qui par orgueil, se refusent à M'adorer entr...
Allah manifeste sa colère envers celui qui s’abstient de l’invoquer. Le Messager 
d’Allah dit à ce sujet : « Quiconque n’i...
11) Les fruits de l’invocation sont garantis par la grâce d’Allah (‘azza 
wa jal). 
Une fois ses conditions remplies, l’in...
Rapporté par At Tirmidhi qui le juge étrange, mais cheikh al Albani le juge 
hassan. 
Il faut donc invoquer abondamment. L...
17) L'invocation est une cause de raffermissement et de victoire 
contre l'ennemi 
Allah azawajal dit au sujet de Talout e...
nombre de conditions. Voici une liste de 11 conditions, mais cette liste n'est 
pas complète, c'est à dire qu'il peut exis...
C Se recommander à Allah par l'invocation d'un homme pieux vivant 
et présent 
Selon Anas, un bédoin vint se plaindre de l...
7) Être lucide 
L'invocateur doit invoquer avec lucidité, de sorte à être conscient de tout ce 
qu'il dit et à avoir à l'e...
7 - Les règles de l'invocation 
L'invocation a non seulement des conditions, mais aussi des règles auxquelles 
on doit obé...
4) Faire preuve de résolution et de détermination dans son invocation 
Selon Abou Hourayra, le Messager d'Allah a dit : "Q...
Abdoullah Ibn Zayd, rapporte : "Le Prophète se rendit une fois à ce 
lieu de prière afin de demander la pluie. Là, il invo...
15) Être ambitieux 
Il fautse montrer ambitieux lorsqu'on invoque Allah et viser les énormes 
récompenses qu'Allah a en Sa...
illustre ce point, comme par exemple la parole d'Allah : "Seigneur, 
pardonne-nous, ainsi qu'à nos frères qui nous ont pré...
essentiellement du fond du coeur de sorte que la langue ne soit que l'écho du 
coeur. Quiconque se focalise dans son invoc...
ni même se chausser. 
8 - Moments, lieux, états et situations propices à 
l'exaucement de l'invocation 
Voici les moments,...
Selon Sahl ibn Sa'd (radhia Allâhou anhou), Le Prophète a dit : "il y a 
2 sortes d'invocation qui ne sont guère rejetées,...
Le Messager d'Allah a dit : "Le serviteur n'a jamais été aussi proche 
de son Seigneur que pendant la prosternation. Invoq...
derrière le Prophète . Quand il releva sa tête de l'inclinaison il dit : 
"Sami' allahou liman hamidah (Qu'Allah entende c...
leur pardonne." (rapporté Al Boukhari et Mouslim) 
20) Au moment où le coq chante 
Le Prophète a dit : "Lorsque vous enten...
Selon Abû Darda le Prophète a dit :" Aucun musulman ne prie 
secrètement pour son frère sans qu'un ange ne dise :"Et à toi...
Le Prophète a dit :" Il y a 3 invocations qui ne sont pas rejetées : 
l'invocation du père pour son enfant, l'invocation d...
promesse, accordé la victoire à Son serviteur et vaincu les coalisés, Seul). Il 
répéta cela trois fois, tout en invoquant...
appel. Et ils Lui ont demandé et Il les a exaucés." Ibn Majah (2893) 
40) Invoquer pendant que l'on rend visite à un malad...
Selon Anas :anhou:, Le Messager d'Allah a dit : "Que jamais l'un 
d'entre vous ne souhaite la mort à cause d'un malheur qu...
9) Invoquer Allah azawajal pour lui demander que des pêchés soient commis 
Exemple : Demander à Allah qu'un tel soit ivrog...
Par exemple : Demander à Allah la richesse dans le but de s'en enorgueillir ou 
de commettre des méfaits... 
17) Ne compte...
21) L'évocation de détails superflus dans l'invocation 
Comme par exemple celui qui invoque en disant : " Ô Allah, pardonn...
croire qu'ils font une faveur à Allah, omettant ainsi humilité et soumission. 
cette attitude est une sorte d'arrogance et...
secours contre ce que vous racontez. " (Sourate Youssouf, v.18) 
Puis il perdit de nouveau Benjamin, alors il se contenta ...
7) S'attirer les faveurs d'Allah par des actes d'adorations surérogatoires après 
les actes obligatoires 
La preuve est ce...
punition soit énorme, son châtiment décuplé. 
2) Le non exaucement n'est pas toujours un signe d'impiété de l'invocateur :...
2) Reconnaître la royauté exclusive d'Allah 
Allah seul répartit les bienfaits, Il donne aux uns et refuse aux autres. Nul...
Du fait de son ignorance, l'être humain sollicite souvent des choses qui lui sont 
nuisibles, Allah ne dit-Il pas : "Or, i...
10) Se remettre en question 
Souvent le retard ou le refus de l'exaucement s'explique par les déficiences de 
l'invocateur...
Parmi les noms sublimes d'Allah, il y a : Celui qui donne, Celui qui prive, le 
Juge, le Juste, le Généreux, l'Omniscient,...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

L'invocation concept, règles et erreurs à éviter

814 vues

Publié le

0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
814
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
18
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

L'invocation concept, règles et erreurs à éviter

  1. 1. L'invocation : concept, règles et erreurs à éviter Par Mohammad Ibn Ibrahim Al-Hamad Sommaire 1- Définition de l'invocation dans le vocabulaire religieux 2- Les différents sens et acceptations du terme dou'a dans le Qour'an 3- Les 2 aspects de l'invocation et le rapport existant entre eux 4- Le caractère Indissociable des deux aspects de l'invocation 5- Les mérites de l'invocation 6- Les conditions de l'invocation 7- Les règles de l'invocations 8- Moments, lieux, états et situations propices à l'exaucement de l'invocation 9- Les erreurs susceptibles d'entacher l'invocation 10- Les facteurs favorables à l'exaucement de l'invocation 11- Mise au point sur l'exaucement ou le non exaucement des invocations 12- Les leçons à tirer du retard de l'exaucement de l'invocation Source : "L'invocation : concept, règles et erreurs à éviter" par Mohammad Ibn Ibrahim Al-Hamad
  2. 2. 1 - Définition de l'invocation dans le vocabulaire religieux. Le terme "invocation" dans le vocabulaire religieux a plusieurs définitions : La supplication d'Allah azawajal pour obtenir ce que l'on cherche et être épargné de ce que l'on craint. Selon al Khattâby "l'invocation c'est l'imploration par le serviteur de l'aide et l'assistance de son Seigneur" L'invocation permet de montrer la dépendance envers Allah et reconnaître qu'il n'y a de force et puissance en dehors de Lui. C'est une forme très poussée d'assujettissement et de servilité humaine. Cela implique que l'on prenne conscience de la faiblesse humaine et par conséquent on loue Allah car c'est Lui l'unique source de bien. Ibn Al Qayyim :"L'invocation est l'imploration de la réalisation de ce qui peut être utile et la dissipation ou l'éloignement de ce qui est susceptible d'être nuisible." 2 - Les différents sens et acceptations du terme dou'a dans le Qour'an Le terme "dou'a" est employée avec différentes acceptations dans le Qour'an : 1) L'adoration : Sourate ach Chou'arâ verset 213 :"N'invoque donc pas une autre divinité avec Allah." Sourate Younous verset 106 :" Et n'invoques pas en dehors d'Allah, ce qui ne peut ni te profiter ni te nuire." 2) La parole : Sourate Younous verset 10 :" Là, leur invocation sera : "Gloire à Toi, Ô Allah." 3) L'Appel : Sourate al Qamar verset 10 : "Il invoqua donc Son Seigneur : "Moi, je suis vaincu. Fais triompher Ta cause!"
  3. 3. 4) La louange : Sourate al 'Isra verset 110 : "Dis: Invoquez Allah ou invoquez Le Tout Miséricordieux" 5) La demande de secours : Sourate Younous verset 38 : " Et appelez à votre aide n'importe qui vous pourrez, en dehors d'Allah." 6) La demande dans le sens de l'interrogation et la recherche de renseignement : ourate Al Baqara verset 68 : "Ils dirent : Demandes pour nous à ton Seigneur qu'Il nous précise ce qu'elle doit être." 7) La requête : Sourate Ghâfir verset 49 : "Et ceux qui seront dans le Feu diront aux gardiens de l'Enfer: Priez votre Seigneur de nous alléger un jour (notre) supplice." 8) Le châtiment : Certains savants comme ad Dâmighâni et Ibn al djawzi soutiennent que le terme dou'a signifie parfois châtiment et ils justifient cela par ce verset : Sourate Al Ma'ârij verset 15/17 : " Mais rien ne les sauvera. (L'Enfer) est un brasier, arrachant brutalement la peau du crâne. Il appellera celui qui tournait le dos et s'en allait." Les linguistes arabes soutiennent ce même avis. Al Mubarrid a dit expliquant ce verset : "il appellera" c'est à dire "il châtiera". Muhammad ibn Yazid a dit "Il appellera celui qui tournait le dos et s'en allait" c'est à dire qu'il châtiera. Ibn Manzûr a dit : c'est à dire qu'il les fera souffrir. 3 - Les 2 aspects de l'invocation et le rapport existant entre eux Les invocations mentionnées dans le Coran et la sunnah appartiennent en même temps au 2 types d'invocation qui sont :
  4. 4. L'invocation/ demande L'invocation/adoration L'invocation ne se limite pas aux demandes, les actes d'adoration sont une forme d'invocation. 1/ L’invocation / demande : Cet aspect de l'invocation consiste à solliciter ce qui est profitable à l'invocateur et dissipe son malheur. Cette invocation expose une demande ou une requête : "Accorde moi...." L'invocation / demande se divise en 3 catégories : La requête adressée exclusivement à Allah . ex : "Ô Allah accordes moi Ton pardon." Ce type d'invocation est un acte d'adoration. La requête adressée à une créature incapable de la satisfaire. Notamment celle adressée aux morts ou aux absents leur demandant aide, secours, nourriture ou soins de sa maladie. Ceci est du SHIRK MAJEUR La requête adressée à une créature dans les limites de ses capacités. Comme par exemple celui qui demande à une personne vivante et présente de le nourrir ou de l'aider. Ceci est permis. Cette parole d'Allah, dans le récit de Moïse en est l'illustration : "L'homme de son parti l'appela au secours contre son ennemi." (Sourate al Qasas verset 15) 2/ L'invocation / adoration Ce type d'invocation englobe toutes les bonnes oeuvres accomplies en public ou en secret. En effet l'adorateur sollicite d'Allah l'agrément de son adoration aussi bien par ses paroles que par son attitude. Et il espère aussi obtenir de Lui azawajal la récompense de son adoration. Cette invocation est donc une adoration au sens large du terme. C'est pour cela que lorsque l'on demande à un croyant le but qu'il poursuit à
  5. 5. accomplir la prière, le jeûne etc.. bien avant qu'il réponde avec des mots son coeur dira :" Mon but est la satisfaction de mon Seigneur, l'obtention de Sa récompense et la préservation de Son châtiment." On comprend alors que c'est l'intention qui conditionne l'acceptation des oeuvres et que d'elle dépend la récompense. Vouer une invocation / adoration à autre qu'Allah est un acte de SHIRK MAJEUR car l'individu dans cette invocation cherche à s'attirer les faveurs de celui qu'il adore en dehors d'Allah afin que celui-ci l'exauce et le récompense. N.B. : Il en est de même pour les invocations / demandes qui sont aussi considérées comme étant un acte d'adoration SAUF la requête adressée à une personne présente dans les limites de ses capacités. (cheikh ibn Baz RahimahouLâh.) 4 - Le caractère Indissociable des deux aspects de l'invocation On invoque Allah pour obtenir bienfaits et protection (invocation de demande) et on l'invoque par crainte de Son châtiment et espoir de Sa récompense (invocation d'adoration). Les 2 sont donc indissociables. Illustration : 1) " Et quand le malheur touche l'homme, il fait appel à Nous, couché sur le côté, assis, ou debout. " Sourate Younous verset 12 "Il fait appel à nous", cela inclut : l'invocation/demande car il demande avec insistance la dissipation de son malheur. l'invocation d'adoration car celui qui invoque espère et convoite de tout son coeur ce qu'il y a auprès d'Allah Il sait que Seul Allah peut dissiper le mal qui plane sur lui.
  6. 6. 2) " Invoquez votre Seigneur en toute humilité et recueillement et avec discrétion. " Sourate al A'raf verset 55 L'exhortation à l'invocation inclut les 2 types d'invocation. Car les 2 impliquent la sincérité, l'humilité, la constance, la mise en avant du fait qu'on soit nécessiteux vis à vis d'Allah et la discrétion. En effet l'adoration n'est complète que si elle est accomplie de manière assidue, en toute humilité et recueillement et avec discrétion et sincérité. 3) " C'est à Allah qu' appartiennent les noms les plus beaux. Invoquez Le par ces noms. " sourate al A'raf verset 180 Cette recommandation comprend les 2 types d'adoration : l'invocation/demande, car le croyant doit invoquer Allah par le nom qui convient à sa requête. Par exemple si on demande le Pardon, on utilise le nom : Al Ghafour, Si on sollicite Sa subsistance on utilisera Ar Razzâq l'invocation/adoration, cela consiste à adorer Allah par Ses noms les plus beaux, on doit donc assimiler la portée de chacun d'eux et agir en conséquence. Exemple : les noms qui indiquent l'immensité de Sa science et la subtilité de Sa connaissance font que l'on prend conscience qu'Allah nous observe toujours, nous devons être pudiques. 5 - Les mérites de l'invocation 1) L'invocation est une obéissance à Allah et une soumission à Son commandement Allah dit en effet :" Et votre Seigneur dit :" Invoquez- Moi, Je vous répondrai !" sourate Ghâfir verset 60 L'invocateur ne fait donc qu'obéir à Allah et se soumettre à Son ordre. 2) Être exempt de tout orgueil
  7. 7. Allah dit : "Et votre Seigneur dit : "Invoquez-Moi, Je vous répondrai ! Ceux qui par orgueil, se refusent à M'adorer entreront bientôt dans l'Enfer, humiliés." sourate Ghâfir verset 60. 3) L'invocation est une adoration Voir verset précédant. Et comme le confirme le hadith du Prophète :saws: rapporté par An-No'mân ibn Bâchir :radi: : "L'invocation c'est l'adoration." Rapporté par At Tirmidhi, Abû Dawûd. Al albany le juge authentique. 4) C’est l’acte le plus noble auprès d’Allah : Toujours par rapport au verset 60 de la sourate Ghâfir. Mais aussi le hadith, d’après Abou Houreyra : « Rien n’est plus noble auprès d’Allah que l’invocation !. » (Rapporté par Ahmed, Boukhari, ibn Majah et atTirmidhi. Cheikh al Albani le juge hassan.) Ach Chawkani commente ce hadith : « Certains soutiennent que la noblesse de l’invocation s’explique car elle met en valeur l’omnipotence d’Allah et la faiblesse de l’invocateur. » Sa noblesse dépasse toute circonstance car en réalité Allah n’a crée les créatures que pour qu’elles L’adorent et cela est prouvé par le verset 56 de la sourate adh Dhâriyât : « Je n’ai crée les jinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent. » 5) l’invocation est une action aimée d’Allah : D’après ibn Mas’oud, le Messager d’Allah a dit : « Demandez grâce à Allah (‘azza wa jal) car Allah aime être sollicité. » (jugé faible par at Tirmidhi qui le rapporte lui-même.) 6) L’invocation est une source de gaieté : En effet elle dissipe les soucis, écarte les chagrins et facilite toute affaire . 7) L’invocation est un rempart contre la colère d’Allah (azza wa jal)
  8. 8. Allah manifeste sa colère envers celui qui s’abstient de l’invoquer. Le Messager d’Allah dit à ce sujet : « Quiconque n’invoque point Allah, Allah manifestera Sa colère envers Lui. » (Rapporté par Ahmad, at Tirmidhi, ibn Majah, al Hakim l’a jugé authentique et al albany le juge hassan.) Ce hadith prouve que l’invocation est un de nos principaux devoirs et une des plus grandes obligations, car éviter d’encourir la colère d’Allah est sans aucun doute une obligation. 8) L’invocation est une preuve de confiance en Allah Car invoquer Allah consiste en réalité à ne compter au fond de soi que sur Lui. L’invocation est donc une des causes les plus importantes (si ce n’est pas la plus importante) de la confiance en Allah. 9) L’invocation est une source de hardiesse (d’aplomb et d’assurance) et mène à la grandeur d’âme En effet le croyant dispose d’un appui solide qui le soulage de tout poids et lui apporte secours dans toutes ces entreprises. Ainsi il se détourne des biens possédés par les créatures et se libère de leur joug, il ne se sent plus dépendant d'autrui grâce à l'invocation et reste une personnalité respectée d’une dignité sans faille Le cheikh al Islam ibn Taymiyya a dit à ce sujet : « A mesure que l’espoir d’acquérir la grâce et la miséricorde divine quant à la résolution de ses problèmes s’accroît chez le serviteur, sa soumission à Allah va crescendo et il s’affranchit de la sujétion de toute créature. Car en vérité, autant la sujétion à un être engendre l’asservissement à cet être, autant l’affranchissement produit la richesse du coeur vis-à-vis de cet être. » 10) L’invocation est un antidote contre l’incapacité et un signe de discernement : Selon Abu Houreyra, le Prophète a dit : « Le plus incapable des gens est celui qui est incapable d’invoquer. Et le plus avare des gens est celui qui est avare de salutation. »Rapporté par Ibn Hibban, al Albani a jugé ce hadith authentique dans sahih al Jâmi’.
  9. 9. 11) Les fruits de l’invocation sont garantis par la grâce d’Allah (‘azza wa jal). Une fois ses conditions remplies, l’invocation apporte forcément des retombées à l’invocateur. Selon Abu Sa’id al Khoudri, le Prophète a dit : « Aucun musulman n’invoque, ne sollicitant rien d’illicite ni de rupture du lien de parenté, sans qu’Allah ne lui accorde une de ces trois choses : lui accorder sa demande ici-bàs, la lui réserver dans l’au-delà ou le mettre à l’abri d’un mal qui est à la mesure de son invocation. » Abu Sa’id dit alors : « Ceci étant nous invoquerons en abondance. » Et le Messager de répondre : « La réponse d’Allah est plus abondante que votre invocation. » Selon Abou houreyra, le Prophète a dit : « Aucun musulman ne s’oriente vers Allah Lui adressant une demande sans qu’Allah ne la lui accorde. Soit Il lui accordera ici bas ou Il la lui réservera pour l’au-delà , tant qu’il ne s’impatiente pas. » Les compagnons lui demandèrent : « Ô Messager d’Allah ! Comment fait on montre d’impatience ? » Le Prophète répondit : « en disant : J’ai invoqué et invoqué, mais je ne Le vois pas m’exaucer. » Rapporté par Ahmad, al Boukhari, al Khattabi. Al Albany juge ce hadith authentique dans sahih al adab al moufrad. 12) L'invocation est un rempart contre le malheur Le Prophète a dit : " Et rien ne saurait repousser le destin, si ce n'est l'invocation." Rapporté par Ahmad, Ibn Majah et at Tirmidhi, ce hadith est jugé authentique par cheikh Albani. 13) L'invocation est un remède contre les épreuves. Le Prophète a dit : " Quiconque d'entre vous a accès à la porte de l'invocation aura accès aux portes de la miséricorde. Certes, l'on ne saurait demander à Allah une chose qui Lui est plus agréable que de Lui demander la bonne santé. En vérité, l'invocation est utile contre ce qui est déjà arrivé et ce qui ne l'est pas encore. Tâchez donc, serviteurs d'Allah, de vous adonner à l'invocation !"
  10. 10. Rapporté par At Tirmidhi qui le juge étrange, mais cheikh al Albani le juge hassan. Il faut donc invoquer abondamment. Le fait d'avoir accès aux portes de la miséricorde est un signe de l'exaucement de l'invocation. 14) L'invocation ouvre à l'individu la porte de l'imploration d'Allah et de ses délices. Le serviteur peut se lever pour implorer Allah et Lui soumettre ses besoins et au moment où il L'invoque et Le sollicite, son coeur s'immerge dans l'amour et la connaissance d'Allah, Sa servitude et Sa soumission ainsi que Sa louange intensive de sorte qu'il finit même par oublier les demandes qu'il formulait. Il souhaite demeurer ainsi et préfère même cela à une réponse à sa demande. La joie de ce moment là devient plus chère que celle qui aurait été suscitée en lui par une rapide réponse à sa demande. 15) L'invocation favorise l'amour entre les musulmans Lorsqu'un fidèle invoque Allah secrètement pour son frère en Islam, Allah exauce cette invocation. Elle prouve la sincérité du croyant, et est une preuve de piété, de franchise, et d'attachement des musulmans les uns aux autres. Allah dit à ce propos : "A ceux qui croient et font de bonnes oeuvres, le Tout Miséricordieux accordera l'amour." sourate Myriam verset 96. Ils donneront et recevront de l'amour, or l'invocation est sans conteste un acte de foi et une bonne action. 16) L'invocation est une caractéristique des pieux Allah azawajal dit à propos des prophètes (Paix et bénédictions d'Allah sur eux) : "Ils concouraient au bien et Nous invoquaient par amour et par crainte. Et ils étaient humbles devant Nous." sourate al anbiya verset 90 Allah azawajal dit aussi à propos de Ses serviteurs vertueux : "Et (il appartient également) à ceux qui sont venus après eux en disant : "Seigneur, pardonne-nous, ainsi qu’à nos frères qui nous ont précédés dans la foi ; et ne mets dans nos coeurs aucune rancoeur pour ceux qui ont cru. Seigneur, Tu es Compatissant et Très Miséricordieux". Sourate al Hashr verset 10
  11. 11. 17) L'invocation est une cause de raffermissement et de victoire contre l'ennemi Allah azawajal dit au sujet de Talout et de ses hommes lorsqu'ils livrèrent bataille à Goliath et ses hommes : "Et quand ils affrontèrent Goliath et ses troupes, ils dirent : "Seigneur ! Déverse sur nous l'endurance, affermis nos pas et donne-nous la victoire sur ce peuple infidèle". Sourate al Baqarah verset 250 Quel fut le résultat ? "Ils les mirent en déroute, par la grâce de Dieu. Et David tua Goliath ; et Allah lui donna la royauté et la sagesse, et lui enseigna ce qu'Il voulut.(...)" Sourate al Baqarah verset 251. 18) L'invocation est le recours des victimes d'injustice et le refuge des opprimés : Lorsque la victime d'une injustice ou l'opprimé se trouve dans l'impasse et qu'il ne trouve personne pour l'aider et le soustraire à l'injustice de celui qui le domine et qui la lui fait subir, puis qu'il lève ses mains au ciel et se plaint à Allah azawajal , Celui-ci lui accorde assistance et soutien et le venge de son persécuteur, même si ce n'est pas immédiat. C'est pour cela que Nouh ('alayhi salam) lorsqu'il fut affaibli, traité de menteur et rejeté par les siens, il invoqua Allah azawajal contre son peuple. Allah azawajal exauça leur invocation, jeta l'avilissement sur les injustes ici-bas avant de leur faire subir le dur châtiment de l'au-delà. 19) L'invocation est un signe de foi en Allah azawajal et une reconnaissance en Sa seigneurie, Sa divinité, Ses noms et attributs. L'invocation du Seigneur par le serviteur implique la foi en l'existence d'Allah azawajal ,en Sa richesse, au fait qu'Il est Celui qui entend et voit tout, en Sa générosité, Sa miséricorde, Son omnipotence et au fait qu'Il est le Seul à mériter l'adoration. 6 - Les conditions de l'invocation Pour que l'invocation soit exaucée il doit y avoir la combinaison d'un certain
  12. 12. nombre de conditions. Voici une liste de 11 conditions, mais cette liste n'est pas complète, c'est à dire qu'il peut exister d'autres conditions mais l'auteur ne les a pas cité. 1) Être conscient du fait que Seul Allah est à même d'exaucer l'invocation Seul Allah peut procurer un bienfait ou dissiper un malheur. Allah a dit : " N'est-ce pas Lui qui répond à l'angoissé quand il L'invoque, et qui enlève le mal (...)" Sourate an Naml verset 62 C'est l'unicité d'Allah dans la Seigneurie (Tawhid ar Rububiyya) 2) Invoquer qu'Allah Seul Il n'est permis de demander qu'à Allah , il est interdit de Lui associer qui que ce soit dans l'invocation. Et Lui associer quelqu'un ou quelque chose relève du Shirk (polythéisme) : " Et les mosquées sont consacrées à Allah : n'invoquez donc personne avec Allah." Sourate Al Jinn verset 18 3) Implorer Allah d'une façon licite Il y a des façons d'implorer Allah qui sont licites et d'autres illicites. Voici quelques façons licites de se recommander à Allah. A Implorer Allah par l'un de Ses noms ou attributs. Verset 180 sourate al A'raf : "C'est à Allah qu'appartiennent les noms les plus beaux. Invoquez Le par ces noms!" B Implorer Allah par des bonnes oeuvres que l'on a accomplies Verset 16 Sourate Ali Imran : "(Les serviteurs d'Allah) qui disent : "Ô notre Seigneur, nous avons foi ; pardonne-nous donc nos péchés !" Et dans la sounnah il y a le récit des 3 hommes coincé dans une caverne dont la sortir était obstruée par une grosse pierre. Chacun invoqua son seigneur par une de ses bonnes actions jusqu'à ce que le passage soit suffisamment large pour leur permettre de sortir.
  13. 13. C Se recommander à Allah par l'invocation d'un homme pieux vivant et présent Selon Anas, un bédoin vint se plaindre de la sécheresse qu'ils enduraient auprès du prophète . Celui -ci fit des invocations... D Laisser apparaître son indigence et sa soumission et reconnaitre ses péchés et ses manquements. Pour preuve l'invocation de Younous dans le ventre du poisson : "Pas de divinité à part Toi ! Pureté à Toi ! J'ai vraiment été du nombre des injustes." (sourate Al Anbiya, v. 90) 4) Se montrer patient L'impatience est une des cause qui entravent l'exaucement. Selon Abou houreyra, le Prophète a dit : « Aucun musulman ne s’oriente vers Allah Lui adressant une demande sans qu’Allah ne la lui accorde. Soit Il lui accordera ici bas ou Il la lui réservera pour l’au-delà , tant qu’il ne s’impatiente pas. » Les compagnons lui demandèrent : « Ô Messager d’Allah ! Comment fait on montre d’impatience ? » Le Prophète répondit : « en disant : J’ai invoqué et invoqué, mais je ne Le vois pas m’exaucer. » Rapporté par Ahmad, al Boukhari, al Khattabi. Al Albany juge ce hadith authentique dans sahih al adab al moufrad. 5) Implorer le bien Le prophète a dit : "Tout serviteur est exaucé tant qu'il n'implore rien d'illicite et ne demande point la rupture d'un lien du sang."Rapporté par Mouslim 6) Avoir une bonne pensée sur Allah Selon Abou Hourayra, le Prophète a dit : "Invoquez Allah avec la certitude d'être exaucés !" Rapporté par At-tirmidhi, Al Hâkim et At-Tabarâni. Par ailleurs, Djâbir a dit : "J'ai entendu le Messager d'Allah :saws: dire trois jours avant son décès : "Que nul d'entre vous ne meurt sans avoir un bonne pensée d'Allah :123: "" Rapporté par Mouslim.
  14. 14. 7) Être lucide L'invocateur doit invoquer avec lucidité, de sorte à être conscient de tout ce qu'il dit et à avoir à l'esprit la grandeur de Celui qu'Il invoque. Le Messager d'Allah a dit : "Sache q'Allah n'exauce point une invocation émanant d'un coeur distrait." Rapporté par At-Tirmidhi, Al Hakim et At-Tabarâni. 8) User d'invocations licites Il incombe au serviteur d'invoquer son Seigneur à l'aide d'invocation licites mentionnées dans le Coran et la sounnah. 9) Avoir une nourriture licite Cela fait partie des conditions de l'exaucement de l'invocation. Allah :123: a dit : "Allah n'accepte que de la part de pieux." (Sourate Al Ma-ida, v.27) Et dans un hadith rapporté par Mouslim le Prophète a dit : "... il mentionna le cas d'un homme qui voyage en permanence, échevelé et poussiéreux, tendant ses mains vers le ciel en disant : "Seigneur ! Seigneur !" Alors que sa nourriture est illicite, sa boisson est illicite et son habillement est illicite. Il se nourrissait même jadis de nourritures illicites. Comment serait-il exaucé ?" Rapporté pa Mouslim (1015) et At-Tirmidhi. 10) Eviter la transgression dans l'invocation Allah a dit : "Invoquez votre Seigneur en toute humilité et recueillement et avec discrétion. Certes, Il n'aime pas les transgresseurs !" (sourate Al A'raf, v. 55) 11) L'invocation ne doit pas nous détourner de l'accomplissement d'une obligation présente. Que ce soit une prière obligatoire dont l'heure est arrivée ou que ce soit le respect des droits de l'hôte qui nous rend visite, ou encore des droits des parents lorsqu'ils ont besoin de service.
  15. 15. 7 - Les règles de l'invocation L'invocation a non seulement des conditions, mais aussi des règles auxquelles on doit obéir afin quelle soit bien faite. Voici quelques unes de ces règles : 1) Commencer l'invocation par la louange d'Allah et la prière sur le Prophète Le Prophète dit à un homme ayant invoqué Allah à coté de lui : "Ô toi qui pries ! Tu as fait preuve de précipitation. Lorsque tu pries et t'assois, rends d'abord louange à Allah comme il se doit et prie sur moi, ensuite invoque Allah !" Rapporté par At-Tirmidhi et Abou Dawoud 2) Reconnaître ses péchés et ses fautes C'est pour cette raison que l'invocation du Prophète Younous est l'une des invocations les plus importantes si ce n'est la plus importante. De même pour l'invocation connue sous le nom de "Saidoul istighfar" (la maîtesse des demandes d'absolution), rapporté par Chaddad ibn Aws qui a entendu le Prophète dire : "La formule la plus illustre de demande de pardon consiste en ce que le serviteur dise : "Ô Allah, Tu es mon Seigneur, il n'y a de divinité [digne d'adoration] que Toi ; Tu m'as créé et je suis Ton esclave et je me conforme autant que je peux à mon engagement et à ma promesse vis-à-vis de Toi. Je cherche Ta protection contre le mal que j'ai commis. Je reconnais Ton bienfait sur moi et je reconnais mon péché. Pardonne-moi car il n'y a que Toi qui pardonnes les péchés." Celui qui récite cela avec conviction au cours de la journée et meurt pendant la même journée ou récite cela pendant la nuit et meurt au cours de cette nuit entre au Paradis." Rapporté par Al Boukhari et At- Tirmidhi. 3) Invoquer avec humilité, recueillement, espoir et crainte Allah dit à propos des prophètes (Paix et bénédictions d'Allah sur eux) : "Ils concouraient au bien et Nous invoquaient par amour et par crainte. Et ils étaient humbles devant Nous." sourate al anbiya verset 90
  16. 16. 4) Faire preuve de résolution et de détermination dans son invocation Selon Abou Hourayra, le Messager d'Allah a dit : "Qu'aucun d'entre vous ne dise : "Ô Allah, absous-moi si Tu veux ! Ô Allah, accorde-moi Ta miséricorde si Tu veux !". Qu'il fasse sa demande avec détermination ! Car nul saurait contraindre Allah." Rapporté par Al Boukhari et Mouslim. 5) Invoquer avec insistance C'est une bonne règle de conduite qui prouve que l'on désire sincèrement ce qu'il y a auprès d'Allah , et Il aime ceux qui l'invoquent avec insistance. 6) Invoquer Allah quelle que soit la situation Selon Abou Hourayra, le Messager d'Allah a dit : "Quiconque désire qu'Allah l'exauce dans les moments de difficulté et d'angoisse, qu'il invoque abondamment aux moments d'aisance !" Rapporté par At-Tirmidhi, Al Hakim, At-Tabarani. 7) Éviter d'invoquer Allah contre les siens, ses biens ou contre soi-même Le Messager d'Allah a dit : "Ne faites pas des invocations contre vous-même, ne faites pas des invocations contre vos enfants, ne faites pas des invocations contre vos richesses, vous pourriez tomber à une heure où lorsqu'on demande à Allah, Il vous exauce." Rapporté Mouslim et Abous Dawoud. 8) Invoquer à 3 reprises Dans un long hadith selon Ibn Mas'ud, on peut lire : "Quand le Prophète termina sa prière, il éleva la voix, et invoqua Allah contre eux. Lorsqu'il invoquait, il le faisait à trois reprises..." Rapporté par Mouslim 9) S'orienter en direction de la Qibla
  17. 17. Abdoullah Ibn Zayd, rapporte : "Le Prophète se rendit une fois à ce lieu de prière afin de demander la pluie. Là, il invoqua, demanda la pluie, s'orienta en direction de la Qibla et porta sa toge à l'envers" Rapporté par Al Boukhari et Mouslim 10) Lever les mains en invoquant. Abou Moussa Al Ach'ari a dit : "Le Prophète invoqua puis leva ses mains au point que je vis la blancheur de ses aisselles."Rapporté par Al Boukhari et Mouslim Cependant on ne lève les mains que lors de l'invocation générale et dans les circonstance où des références prouvent qu'il est prescrit de lever les mains (ex : invocation sur les monts As-safa et Al Marwa, lors de la prière de la demande de la pluiele vendredi...) 11) Se frotter les dents avec un siwak L'invocation est un acte d'adoration que l'on accomplit oralement. Ainsi se nettoyer la bouche à cette occasion est une règle de conduite louable. 12) Faire précéder l'invocation d'une bonne action Comme nous l'avons vu plus haut, dans le récit des trois hommes qui furent enfermés dans une grotte, il est bon de rappeler sa bonne action la plus importante afin d'avoir gain de cause. 13) Faire ses ablution Selon Abou Moussa Al Ach'ari, après la bataille de Hounayn, "le Prophète demanda de l'eau, fit ses ablutions puis leva ses mains et dit : "Ô Allah ! Absous Oubayd Ibn Amir !" ... Rapporté par Al Boukhari et Mouslim 14) Être mû par une bonne intention C'est-à-dire que le serviteur a l'intention de se servir du fruit de l'exaucement de son invocation pour accomplir de bonnes oeuvres. Comme par exemple celui qui demande à Allah de lui accorder une richesse dans le but de l'investir dans la voie de la vérité, ou celui qui demande une épouse dans le but de se prémunir de la débauche, etc.
  18. 18. 15) Être ambitieux Il fautse montrer ambitieux lorsqu'on invoque Allah et viser les énormes récompenses qu'Allah a en Sa possession. L'invocation du Prophète Soulayman ('alayhi salam) est un modèle en la matière : "Il dit : Seigneur, pardonne-moi et fais-moi don d'un royaume tel que nul après moi n'aura de pareil. C'est Toi le grand Dispensateur." (Sourate Sad, v. 35) 16) Pleurer au cours de l'invocation Selon 'Abdoullah Ibn Amr ibn Al-As (radhiyallahou 'anhou), le Messager d'Allah récita cette parole d'Ibrahim : "Ô mon Seigneur, elles (les idoles) ont égaré beaucoup de gens. Quiconque me suit est des miens. Quant à celui qui me désobéit... C'est Toi, le Pardonneur, le Très Miséricordieux !" (sourate Ibrahim, v. 36) Puis il récita cette parole de 'Issa : "Si Tu les châties, ils sont Tes serviteurs. Et si Tu leur pardonnes, c'est Toi le Puissant le Sage." (sourate Al Ma ida, v.118) Puis le Messager d'Allah leva ses mains et dit : "Ô Allah ! Ma nation, ma nation.", et il se mit à pleurer... 17) Exprimer à Allah ses plaintes et son indigence Allah dit à propos du Prophète Ayoub ('alayhi salam) : "Et Ayoub, quand il implora Son Seigneur : "Le mal m'a touché. Mais Toi, tu es le plus Miséricordieux des miséricordieux."" (sourate Al Anbiya, v. 83) De même Yaqoub dit : "Je ne me plains qu'à Allah de mon déchirement et de mon chagrin. Et je sais de la part d'Allah, ce que vous ne savez pas" (sourate Youssouf, v.86) 18) Choisir des formules belles et concises Al Khattâbi dit à cet effet : "Que chacun choisisse pour invoquer et louer son Seigneur, les formules les plus belles, les plus nobles et les plus concises ! Car il s'agit là d'implorer le Maître des maîtres Qui n'a aucun égal." (Voir Ahmed 6/189, Abou Dawoud 1482, Al Hakim et At-Tabarani. Al Albani a jugé ce hadith authentique) 19) Commencer par invoquer pour soi-même Si on prend la résolution d'invoquer pour autrui et pour soi-même, il faut commencer par soi-même, mais si on prend la résolution de n'invoquer que pour son prochain, il n'y a aucun grief. De nombreuse invocation coranique
  19. 19. illustre ce point, comme par exemple la parole d'Allah : "Seigneur, pardonne-nous, ainsi qu'à nos frères qui nous ont précédés dans la foi !" (sourate Al Hach, v. 10) 20) Prier pour ses coreligionnaires Ceci fait partie des corollaires de la fraternité et des causes qui favorisent l’exaucement de l’invocation. Allah a dit : "... et implore le pardon pour ton péché, ainsi que pour les croyants et les croyantes !" (sourate Mouhammed, v.19) Le Prophète a dit : "Quiconque demande absolution pour les croyants et les croyantes, une bonne action lui sera inscrite pour chaque croyant et croyante." (Majma' Az-zawâ id 10/20. Ce hadith est jugé fondé par Al Albani) 21) Invoquer à voix basse avec discrétion Allah dit : "Invoquez votre Seigneur en toute humilité et recueillement et avec discrétion ! Certes, Il n'aime point les transgresseurs."(sourates Al A'raf, v.55) 22) Ne pas forcer les poses rimées dans son invocation Ibn 'Abbas radhiallah 'anhu conseilla un de ses compagnons en disant : "Prends garde aux rimes quand tu invoques, car j'ai côtoyé le Messager d'Allah ainsi que ses Compagnons et ils évitaient constamment de faire des rimes." (Rapporté par Al Boukhari) Il faut préciser que c'est la facticité (le faite de ce forcer à faire des rimes) qui est réprouvée dans la prose rimée, car cela contraste avec l'humilité et le recueillement requis. Par contre, il n'y a aucun mal à faire des rimes de façon spontanée (sans le faire exprès) car on trouve beaucoup d'invocations rimées dans le Coran et la sounnah. 23) Ne pas faire d'effort excessif dans la déclinaison des mots Cheykh Al Islam Ibn Taymiyya (rahimahoullah) a dit : "Si l'invocateur n'a pas l'habitude de respecter des déclinaisons, qu'il ne les force pas. Certains de nos pieux prédécesseurs ont dit en effet que le respect des règles grammaticales est susceptible d'entacher le recueillement. De même que pour la prose rimée qui est détestable dans l'invocation, si le respect des déclinaisons se fait spontanément, il n'y a pas de mal à cela. En fait, l'invocation doit provenir
  20. 20. essentiellement du fond du coeur de sorte que la langue ne soit que l'écho du coeur. Quiconque se focalise dans son invocation sur la correction de son expression, fini par diminuer le recueillement de son coeur." (voir recueil des fatwas Madjou Al Fatawa : 22/489) 24) Ne point solliciter la propagation des péchés Il va sans dire que le péché est une corruption, hors Allah n'aime point la corruption. Il convient plutôt d'invoquer Allah pour que le bien se propage entre les hommes. 25) Choisir le nom ou l'attribut divin convenable dans son invocation Ex : "Ô Toi le Miséricordieux par excellence, Sois Miséricordieux envers moi." 26) Ne pas chercher à restreindre la miséricorde divine Abou Hourayra radhiallah 'anhu a dit : "Un jour, nous suivîmes le Messager d'Allah qui se levait pour accomplir la prière. Soudain, un bédouin dit en priant : "Ô Allah ! Sois Miséricordieux envers moi-même ainsi qu'envers Mouhammed ! Et ne sois point Miséricordieux envers qui que ce soit à part nous deux !." Quand le Prophète termina la prière, il dit au bédouin : "Tu as certes réduit quelque chose d'immense.", faisant ainsi allusion à la miséricorde d'Allah." (Rapporté par Al Boukhari) 27) Celui qui écoute l'invocation dira âmine Certains exégètes du Coran soutiennent que quand Moussa invoquait Allah contre Pharaon, son frère Haroun répondait en disant "Amine" (Voir Tafsir Al Qor'an Al Azim d'Ibn Kathir 2/411) C'est pourquoi dans Sa réponse à cette invocation Allah s'adressa à eux en ces termes : "Votre prière est exaucée." (sourate Younous, v. 89) 28) Confier à Allah tous ses besoins, petits ou grands Le Prophète a dit : "Sollicitez toute chose d'Allah, y compris les lanières de vos sandales ! Car si Allah ne facilite pas une chose, elle ne sera point facile." (rapporté par Ibn As-Sonni et At-Tirmidhi) En effet, il ne faut pas attendre d'avoir des problèmes graves pour les soumettre à Allah, mais il faut tous les Lui soumettre, petits ou grands. Le croyant doit avoir à l'esprit que sans l'accord d'Allah il ne saurait ni se nourrir,
  21. 21. ni même se chausser. 8 - Moments, lieux, états et situations propices à l'exaucement de l'invocation Voici les moments, lieux, états et situations qui sont les plus propices à l'exaucement des invocations : 1) La nuit du Destin 2) En pleine nuit et à la fin de la nuit Selon Abou Hourayra (radhia Allâhou anhou), le Prophète a dit : "Notre Seigneur (soubhanna wa ta'ala) descend chaque nuit vers le ciel le plus proche (de la terre) au moment où il reste le dernier tiers de la nuit. Et là Il dit : "Celui qui M'invoquera, Je l'exaucerai ! Celui qui Me demandera un chose, Je la lui accorderai ! celui qui Me demandera pardon, Je lui pardonnerai !" (rapporté par Al Boukhari et Mouslim) 3) A la fin des prières obligatoires D'après Abou Omâma Al Bâhili (radhia Allâhou anhou), on demanda un jour : "Ô Messager d'Allah ! Quelle est l'invocation la plus susceptible d'être exaucée ?" Il dit : "Celle qui a lieu à la fin de la nuit et celle qui a lieu à la fin des prières obligatoires." (rapporté par At-Tirmidhi et An-Nassaï) 4) Entre l'appel à la prière (Adhan) et l'annonce de son commencement (Iqama) Selon Anas ibn Mâlik (radhia Allâhou anhou), le Prophète a dit : "L'invocation n'es point rejetée entre l'adhan et l'iqama. invoquez donc !." (rapporté par Abou Dawoud, at-Tirmidhi, et Ahmed) 5) Au moment de l'appel du muezzin
  22. 22. Selon Sahl ibn Sa'd (radhia Allâhou anhou), Le Prophète a dit : "il y a 2 sortes d'invocation qui ne sont guère rejetées, ou du moins ne le sont que très rarement : l'invocation faite au moment de l'appel (du muezzin) et l'invocation pendant la bataille, ou au moment où les deux armées croisent le fer." (rapporté par Abou Dawoud et Ad-Darimi) 6) Au moment de livrer bataille aux forces ennemies 7) Lorsqu'il pleut Selon Sahl Ibn Sa'd (radhia Allâhou anhou), le Messager d'Allah a dit : "Il y a deux choses qui ne sont guère, ou du moins très rarement rejetées : l'invocation au moment de l'appel (du muezzin) et l'invocation sous la pluie." (rapporté par Al Hakim et Abou Dawoud) 8) A un moment particulier de la nuit Le Prophète a dit : "Il y a un moment précis de la nuit au cours duquel nul ne demande un bienfait d'ici-bas ou de l'au-delà à Allah sans qu'Il ne le lui accorde. Et il en est ainsi chaque nuit." (Rapporté par Mouslim et Ahmed) 9) Le moment particulier du vendredi Selon Abou Hourayra (radhia Allâhou anhou), le Messager d'Allah a dit parlant du Vendredi : "Ce jour là, il y a une heure à laquelle tout serviteur musulman qui se trouve debout faisant sa prière, obtiendra d'Allah tout bien qu'il Lui demandera." (rapporté par Al Boukhari et Mouslim) A noté que les savants divergent sur la détermination du moment en question. 10) Au moment de boire l'eau de Zamzam Selon Jabir (radhia Allâhou anhou), le Prophète a dit : "L'eau de Zamzam est utile pour tout ce pourquoi elle est bue." (rapporté par Ahmed et IbnMajah) 11) Au cours de la prosternation
  23. 23. Le Messager d'Allah a dit : "Le serviteur n'a jamais été aussi proche de son Seigneur que pendant la prosternation. Invoquez-Le alors abondamment (quand vous êtes dans cette position)." (rapporté par Mouslim et Abou Dawoud) 12) Le jour de la station d'Arafat Le Messager d'Allah a dit : "La meilleure des invocations est l'invocation du jour de 'Arafat." (rapporté par At-Tirmidhi et Malik) 13) Après les ablutions Selon 'Oumar ibn Al-Khattâb (radhia Allâhou anhou), le Prophète a dit : "Nul d'entre vous ne fait ses ablutions de manière parfaite et dit ensuite : "j'atteste qu'il n'y a de divinité digne d'adoration qu'Allah et que Mohammed est Son serviteur et Son Messager", sans que les huit portes du paradis ne lui soient ouverte afin qu'il entre par celle d'entre elles qu'il voudra." (rapporté par Mouslim, Abou Dawoud et At-Tirmidhi) 14) Au moment de la lecture méditative de la Fatiha Abou Hourayra (radhia Allâhou anhou) rapporte : "J'ai entendu le Prophète dire : "Allah le Tout Puissant a dit : "J'ai certes réparti la prière en deux parties Mon serviteur et Moi-même et Mon serviteur aura certes ce qu'il demande ; quand le serviteur dit : "Louange à Allah, Seigneur de l'Univers", Allah le Tout Puissant dit : "Mon serviteur M'a loué." Et quand il dit : "Le tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux." Allah le Tout Puissant dit : "Mon serviteur M'a magnifié." Et quand il dit : "Le Maître du Jour de la rétribution" Allah dit : "Mon serviteur M'a glorifié." Et quand il dit : "C'est Toi (seul) que nous adorons, et Toi (seul) dont nous implorons secours", Allah dit : " Ceci est certes entre Mon serviteur et Moi et Mon serviteur aura certes ce qu'il demande." Et quand il dit : "Guide-nous dons le droit chemin, le chemin de ceux que Tu as comblés de faveurs, non pas de ceux qui ont encouru Ta colère, ni des égarés." Allah dit : "Cela est destiné à Mon serviteur et ce qu'il demande lui sera assurément accordé."" (rapporté par Mouslim, Abou Dawoud et At-Tirmidhi) 15) En se relevant de l'inclinaison Rifâ'ah (radhia Allâhou anhou) rapporte : Un jour, nous étions en train de prier
  24. 24. derrière le Prophète . Quand il releva sa tête de l'inclinaison il dit : "Sami' allahou liman hamidah (Qu'Allah entende celui qui Le loue)." Un homme dit alors derrière lui : "Rabba^na wa lakal hamd. hamdan kathiran tayyiban moubârakan fih (Ô notre seigneur Louange à Toi, une louange abondante, pure et bénie)." Quand le prophète :saws: eut fini de prier, il demanda : "Qui a parlé ?" "Moi." répondit l'homme. Et le Prophète de dire : "J'ai vu 30 et quelques anges se presser chacun voulant être le premier à l'enregistrer." (rapporté Al Boukhari et Al Mouwatta') 16) Au moment de dire "âmine" dans la prière Selon Abou Hourayra (radhia Allâhou anhou), le Messager d'Allah a dit : "Quand l'imam dit "amine", dites le également, car les anges le disent. Celui qui dit "amine" en même temps que les anges, ses fautes passées lui seront pardonnées." (rapporté Al Boukhari et Mouslim) 17) Après avoir prié sur le Prophète :saws: dans le dernier Tachahoud Ibn Mas'oud (radhia Allâhou anhou), rapporte : "J'étais en train de prier en compagnie du Prophète, d'Abou Bakr et de 'Oumar, quand je m'assis, je commençai par louer Allah, puis je priai sur le Prophète :saws: , après quoi je priai pour ma propre personne. Le Prophèteme dit alors : "Demandes et tu seras exaucé. Demande et tu seras exaucé." (rapporté par At-Tirmidhi et Ahmed) 18) Durant le mois de Ramadhan Le prophète a dit : "Lorsque arrive le mois de ramadan, les portes de la miséricorde sont ouvertes, les portes de la géhenne sont fermées et les Diables sont enchaînés." (rapporté par Al Boukhari et Mouslim) Il a aussi dit : "Chaque Musulman a le droit à une invocation exaucée d'office qu'il se doit de faire durant le mois de Ramadan." (rapporté par Al Bazzar) 19) Dans les assemblées consacrées à l'évocation d'Allah Selon Abou Hourayra (radhia Allâhou anhou), le Messager d'Allah a dit : "En vérité, Allah a des anges qui errent pour tous les chemins recherchant ceux qui évoquent Allah..." Et à la fi du hadith, le Prophète rapporte qu'Allah s'adresse aux anges en ces termes : "Je vous prends à témoin que Je
  25. 25. leur pardonne." (rapporté Al Boukhari et Mouslim) 20) Au moment où le coq chante Le Prophète a dit : "Lorsque vous entendez le chant des coqs, demandez une grâce à Allah, car ils ont vu un ange." (rapporté par Mouslim) 21) Aux moments où le coeur se tourne vers Allah et où la sincérité est intense Le récit des gens de la grotte (vu précédemment) illustre bien cette réalité. 22) Aux moments de l'attendrissement du coeur Le Prophète a dit :"Profitez de l'attendrissement du coeur pour invoquer car c'est une miséricorde." (voir Fayd Al Qadîr) 23) Lorsqu'on fait l'invocation suivante : "Pas de divinité à part Toi ! Pureté à Toi ! J'ai vraiment été du nombre des injustes." Le Prophète a dit "Cette invocation est celle que fit Zun Nun (Younous) dans le ventre de la baleine : "La ilâha illâ anta subhânaka innî kuntu mina Zhalimîn.". Aucun musulman n'a jamais invoqué Allah à propos d'une affaire quelconque avec cette formule sans qu'Allah ne l'exauce. Rapporté par at Tirmidhi et an Nassaï 24) En faisant l'invocation suivant en cas de malheur : Oum Salama (radiAllahou ) rapporte : "J'ai entendu le Messager d'Allah dire : "Il n'est de musulman qui, frappé par une épreuve dit : " Certes, nous sommes à Allah et c'est à Lui que nous retournerons. Ô Allah récompense-moi dans mon malheur et accorde moi ce qui est meilleur que lui." sans qu'Allah ne le récompense dans son épreuve et ne la lui remplace par un bienfait encore meilleur." Rapporté par Muslim (918) Abû Dawûd et at Tirmidhi. 25) Quand un musulman prie secrètement pour son prochain
  26. 26. Selon Abû Darda le Prophète a dit :" Aucun musulman ne prie secrètement pour son frère sans qu'un ange ne dise :"Et à toi même." Rapporté par Muslim (2732) et Abû Dawûd. 26) Après la mort d'un musulman Oum Salama ( رضي ا عنها ) rapporte : "Le Messager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui) entra auprès de Abou Salama (radhia Allâhou anhou) alors que son regard était devenu fixe (hagard). Il lui ferma les yeux en disant : "Quand l'âme a été retirée du corps, le regard la suit". Une rumeur s'éleva alors parmi certains membres de sa famille. Il leur dit : "N'invoquez sur vous que du bien car les anges disent "Amine" à chacune de vos invocations". Puis il ajouta : "Seigneur Allâh! Absous Abou Salama, élève son degré parmi les biens-guidés, donne-lui un successeur dans sa suite qui doit elle-même disparaître à son tour, absous-nous et absous-le, ô Seigneur et Maître des univers! Élargis pour lui sa tombe et inonde-la de lumière!"(Mouslim) 27) L'invocation de celui qui est acculé par les peines Allah dit :" N'est ce pas Lui qui répond à l'angoissé quand il L'invoque, et qui enlève le mal!" sourate an Naml verset 62 Allah exauce l'invocation de toute personne acculée par les peines, même s'il s'agit d'un polythéiste, d'un mécréant, d'un pervers, d'un croyant... 28) La malédiction de l'opprimé Le Messager d'Allah a dit à ce propos à Mu'adh (radhia Allâhou anhou) qui se rendait au Yémen pour une mission dont il l'avait chargé : "Et prends garde à la malédiction de l'opprimé! Car il n' y a aucun voile entre cette invocation et Allah." Boukhari et Muslim. 29) La malédiction du père Le Prophète a dit : "Il y a certes 3 supplications qui sont exaucées d'office; la malédiction de l'opprimé, l'invocation du voyageur et la malédiction proféré par le père à l'encontre de son enfant." Rapporté par al Boukhari ( 481), Abû Dawûd et at Tirmidhi. 30) L'invocation du père pour son enfant
  27. 27. Le Prophète a dit :" Il y a 3 invocations qui ne sont pas rejetées : l'invocation du père pour son enfant, l'invocation du jeûneur et l'invocation du voyageur." Rapporté par al Bahyaqi. 31) L'invocation du voyageur Voir le hadith du point n°29. 32) L'invocation du jeûneur Voir le hadith du point n°30. 33) L'invocation de l'enfant pieux pour ses parents Selon Abu Houreyra (radhia Allâhou anhou) le Messager d'Allah a dit : "Après sa mort, l'enchaînement de (bonnes) oeuvres de l'homme s'arrête, abstraction faite de 3 choses: une aumône perpétuelle, une science utile et un enfant pieux qui prie pour lui." Rapporté par Muslim (1631), Abû Dawûd 34) Juste après que le soleil ait quitté le méridien Selon 'AbdulLâh ibn as Sâ'ib (radhia Allâhou anhou), le Messager d'Allah priait constamment 4 unités de prière après que le soleil ait quitté le méridien avant la prière de Zhur et il disait :" Ce moment est un moment pendant lequel les portes du ciel sont ouvertes et j'aimerai bien qu'une bonne action de ma part y monte au ciel." Rapporté par Ahmad et at Tirmidhi. 35) Sur le mont As-Safa Il y'a le hadith de Jabir (radhia Allâhou anhou) décrivant le pélerinage du Prophète dans lequel il explique : " Il commença donc par le mont As-Safaa, l’escalada jusqu’à ce qu’il vît la Ka’ba, se dirigea vers la Qiblah, prononça la formule d’unicité et de glorification d’Allah, Exalté soit-Il, et dit : « La lah illa Allah wahdahou la chariika lahou, lahoul moulk wa lahoul hamd wa howa ‘ala kol chayi’in qadir. La ilaha illa Allahou wahdah, anguaz wa’adah wa nassar ‘abdah wa hazamal ahzaab wahdah », (Il n’y a point de divinité autre qu’Allah, l’Unique, Il n’a point d’associé. A Lui appartient la Royauté et à Lui reviennent les Louanges, Il est Omnipotent. Il n’y a point de divinité autre qu’Allah, l’Unique. Il a tenu Sa
  28. 28. promesse, accordé la victoire à Son serviteur et vaincu les coalisés, Seul). Il répéta cela trois fois, tout en invoquant Allah à chaque fois(...).Rapporté par Muslim (1218). 36) Sur le mont Al Marwa Dans le hadith de Jabir (radhia Allâhou anhou) cité précédemment il y a un passage dans le quel il dit : " Puis il descendit en direction du mont Al Marwa. Lorsque ses pieds se redressèrent dans la vallée il pressa le pas et quand il commença à gravir ( le mont Al Marwa) il se mit à marcher d'un pas ferme. Une fois sur le mont Al Marwa il fit ( la même invocation que) sur le mont As Safa." Rapporté par Muslim (1218) 37) A Al-Mashar al Haram (Al Mouzdalifa) Dans un autre passage de ce même hadith, Jabîr (radhia Allâhou anhou) dit :"Puis il monta Al Qaswâ (sa chamelle) jusqu'à Al-Mashar al Haram (Al Mouzdalifa). Là-bas, il s'orienta en direction de la Qibla, invoqua Allah, proclama Sa grandeur, Sa divinité et Son unicité. Il continua ainsi jusqu'aux derniers instants précédents le lever du soleil." Muslim (1218) 38) Invoquer après avoir jeté les pierres sur la petite et la médiane stèle lors du pèlerinage Sâlim ibn 'AbdoulLâh (radhia Allâhou anhou) rapporte que 'AbdoulLâh ibn 'Omar lançait ses sept cailloux à la 1ère stèle et faisait le takbir (Allahou akbar) après le jet de chaque caillou; puis il s'avançait jusqu'à la partir plane du fond du torrent et il s'y tenait longuement debout, le visage tourné en direction de la qibla, il faisait des invocations, levait les mains et faisait ensuite le jet de cailloux à la stèle médiane et à la petite stèle. Il prenait ensuite la gauche, gagnait la partie plane du fond du torrent, élevait les mains et faisait des invocations, le visage tournait en direction de la qibla, en restant longuement debout. Ensuite il jetait les cailloux à la grande stèle al aqaba du fond du torrent, mais ne s'y arrêtait pas. Ainsi, disait-il, ai-je vu faire le Messager d'Allah . Boukhari 1752 39) L'invocation du soldat et du pèlerin qui accomplit le hajj ou l'Oumra Le Prophète :saws: a dit : " Celui qui combat dans le sentier d'Allah ainsi que le pèlerin qui accomplit le hajj et celui qui accomplit la 'oumra son tous des invités d'Allah . Il les a appelés et ils ont répondu à Son
  29. 29. appel. Et ils Lui ont demandé et Il les a exaucés." Ibn Majah (2893) 40) Invoquer pendant que l'on rend visite à un malade Selon oum Salama radhiallahanha le Messager d'Allah a dit: "Quand vous êtes en présence d'un malade, dîtes du bien car les anges disent amîne à tout ce que vous dîtes." Oum Salam ajoute: " A la mort de Abou Salama je me rendis chez le Messager d'Allah et lui dis: "Abû Salama es mort". Il me dit:" Dis: Ô Allah! Accorde-moi l'absolution ainsi qu'à Abou Salama. Et accordes-moi un bon successeur qui puisse mieux prendre sa suite." Je récitai cette invocation et Allah :ta'ala: m'accorda un meilleur successeur en la personne du Prophète Mohammed ." Muslim 919. 41) Quand on se réveille la nuit Obâda ibn As-Samit (radhia Allâhou anhou) rapporta que le Prophète (sallallâhou'alayhi wa sallam) avait dit : Quiconque se réveille la nuit et dit : Lâ ilâha illallâhou wahdahou lâ charîka lahou, lahoul-moulkou walahoul-hamdou, wahouwa alâ koulli chay’in kadîr. Al-hamdou lillâh, wa sobhân-Allah, walâ ilâha illallâh, wallâhou akbar, walâ hawla wala kouwwata illâ billâh [Point de divinité autre qu’Allah, Seul, sans associé, à Lui la Royauté et la louange, l’Omnipotent Louange a Allah, Gloire à Allah, point de divinité autre qu’Allah, Allah est plus Grand, point de puissance ni de force que par Allah. Et ensuite il dit : Allâhoumma-ghfir li [Ô Seigneur ! pardonne-moi] ou invoque Allah, son invocation sera exaucée. Et ls’il fait ses ablutions et prie, sa prière sera acceptée. Boukhari 1154. 9 - Les erreurs susceptibles d'entacher l'invocation. 1) Lorsque l'invocation est entachée de polythéisme (shirk) Comme une invocation pour autre qu'Allah, ceci est le plus grave des péchés. 2) Se recommander à Allah de manière hérétique à Allah azawajal Comme se recommander à Allah de la personne du prophète ou de son prestige. Ceci est une innovation et cela conduit à la mécréance. 3) Souhaiter la mort et invoquer Allah pour cela
  30. 30. Selon Anas :anhou:, Le Messager d'Allah a dit : "Que jamais l'un d'entre vous ne souhaite la mort à cause d'un malheur qui l'a atteint. Si cependant il tient à souhaiter la mort, qu'il dise : "Ô Allah, fais-moi vivre si la vie est préférable pour moi et fais-moi mourir si la mort est préférable pour moi." " (rapporté par Al Boukhari et Mouslim) 4) Souhaiter subir son châtiment ici-bas. Le mieux pour le croyant est qu'il implore Allah de lui accorder le salut ici-bas et dans l'au-delà. Selon Anas :anhou: , Le Messager d'Allah rendit visite à un malade qui était devenu aussi faible qu'un poussin. Le Messager d'Allah lui dit alors :"Implorais-tu quelque chose d'Allah ou Lui demandais-tu quelque chose ?" Le malade répondit : "Oui, Je disais souvent : "Ô Allah, fais-moi subir ici-bas le châtiment que Tu m'aurais réservé pour l'au-delà." Le Messager d'Allah dit : "Gloire et pureté à Allah. Tu ne saurais supporter un tel châtiment. Il aurait été préférable que tu dises : "Seigneur, Accorde-nous belle part ici-bas, et belle part aussi dans l'au-delà et protège-nous du châtiment du Feu." Puis le Prophète :saws: pria Allah pour le malade et Allah le guérit. (rapporté par Ahmed, Mouslim, et At-Tirmidhi) 5) Demander quelque chose d'impossible ou d'illogique Comme par exemple de demander à Allah la vie éternelle ici-bas, d'empêcher la Résurrection, de ressusciter les morts, de voir Allah dans ce monde... 6) Invoquer Allah pour une chose déjà réglée. Ce paragraphe est proche du précédant, cette invocation n'a pas de sens, car il est inutile d'invoquer Allah pour une question qu'Il a déjà réglée définitivement. Par exemple, le fait de demander à Allah de ne pas permettre l'entrée au Paradis pour les mécréants, ou de ne pas damner éternellement les croyants qui iront en Enfer... 7) Demander une chose impossible d'après les enseignements de l'Islam Comme par exemple de demander à Allah qu'Il n'accorde pas le Paradis à un musulman ou qu'Il l'accorde à un mécréant. 8) Se maudire soi-même ou maudire les siens ou ses biens Comme nous l'avons déjà vu.
  31. 31. 9) Invoquer Allah azawajal pour lui demander que des pêchés soient commis Exemple : Demander à Allah qu'un tel soit ivrogne ou qu'il meurt dans la mécréance... 10) Demander à Allah azawajal de rompre un lien de parenté Exemple : Demander à Allah de créer une dissension entre untel et sa mère... 11) Souhaiter l'abondance des pêchés C'est ce que font les Chiites Rafidites, croyant que l'arrivée du Mahdi est conditionnée par la profusion des péchés. Ainsi ils la demandent afin que le Mahdi vienne répandre la justice... 12) Le fait de vouloir restreindre la miséricorde divine Comme nous l'avons mentionné, exemple : Demander à Allah la santé et la réussite qu'à sois seul... 13) Lorsque l'imâm fait des invocations pour lui même excluant les fidèles qui disent pourtant amine derrière lui Le Messager d'Allah a dit : "Que l'Imam ne s'accorde pas d'invocation personnelle qui omet l'assemblée. S'il agit de la sorte, il les aura trahis." rapporté par Abou Dawoud et At-Tirmidhi Il s'agit ici des invocations que l'imam fait à voix haute uniquement. 14) le manque de respect dans l'invocation Al Khattâbi a dit : " Il est malséant de dire : " Ô Seigneur des chiens." " Ô Seigneur des singes et des porcs. " Cela vaut pour tous les noms d'animaux qui ont une connotation péjorative. Mais bien entendu, il va de soi qu'Allah azawajal est le Seigneur de tous les êtres qui sont sous Son jougs." (Cha'noud Douâb p. 153) 15) Invoquer Allah azawajal dans l'intention de le tester Par exemple de dire : "je vais invoquer Allah pour voir si ma demande sera exaucée ou pas. 16) Invoquer Allah azawajal en ayant une arrière pensée coupable
  32. 32. Par exemple : Demander à Allah la richesse dans le but de s'en enorgueillir ou de commettre des méfaits... 17) Ne compter que sur son prochain en matière d'invocation Beaucoup de personne demande aux gens d'invoquer en leur faveur alors qu'eux même s'en abstiennent sous prétexte que se sont des pécheurs. Bien que le fait de solliciter des invocations de son prochain ne soit en rien illicite, cette façon de faire comporte des inconvénients comme : - il y a en cela une forme de mendicité. - cela amène le fidèle à abandonner l'invocation - cette démarche peut être nuisible à la personne sollicitée en ce sens qu'elle l'incite à penser qu'elle est une personne élue dont les invocations sont toujours entendues. 18) L'abondance de fautes et d'incorrection Al Khattâbi a dit : "Parmi les choses que l'on doit respecter lors qe l'invocation, citons les règles de la grammaire qui sont les piliers de l'éloquence, car ce sont ces règles qui lui donnent un sens. Sans elle, la parole perd toute cohérence et signification. Pire encore, les fautes et lapsus transforment souvent le sens de la phrase au point de lui donner une connotation mécréante. A titre d'exemple : " Iyyaka na'boudou wa iyyaka nasta'îne " qui veut dire : "c'est Toi que nous adorons et c'est Toi dont nous implorons le secours" change complètement de sens si on lit comme suit : " Iyaka na'boudou wa iyaka nasta'îne ". En effet, " iyyaka " qui comporte une double consonne (yy) est le pronom complément de la 2ème personne du singulier. Par contre " iyak " qui comporte une seule consonne (y) veut dire "ton soleil" vu que " iya " veut dire la lumière du soleil en arabe. Lu donc de cette manière, la phrase devient : "c'est ton soleil que nous adorons et c'est de ton soleil que nous implorons secours."" 19) N'accorder aucun interêt au choix des noms et attributs compatibles avec le contenu de l'invocation Comme par exemple dire : " Ô Allah, fais-moi miséricorde, ô Toi qui infliges le pire des châtiments. " 20) Sombrer dans le désespoir et le manque de foi Nombreux sont les gens qui, une fois atteints d'un mal qui semble incurable, renoncent à l'invocation d'Allah par désespoir, et manque de foi en l'omnipotence d'Allah qui est à même de changer toute situation. Il se peut que satan leur suggère que l'invocation est inutile dans ce type de situation.
  33. 33. 21) L'évocation de détails superflus dans l'invocation Comme par exemple celui qui invoque en disant : " Ô Allah, pardonne à nos pères, mères, grands-pères, grands-mères, oncles paternels, oncles maternels, tantes paternelles ...... " sans en finir. Alors qu'il suffit de dire : " Ô Allah, pardonne-nous ainsi qu'à nos frères, nos amis et nos proches. " 22) Utiliser des noms qui ne se trouvent ni dans le Coran, ni dans la sunnah Al Khattâbi dit à ce sujet : " L'on entend souvent les gens ordinaires et un grand nombre de conteurs dire : " Yâ Sultan (Ô Toi le Souverain) " ; " Yâ Ghufran (Ô Toi Absolution) " ; " Yâ Soubhân (Ô Toi Pureté), etc. Bien que l'on puisse admettre que cela sous-entend : " Ô Toi l'Auteur de la pureté ", ces noms sont inacceptables car leur utilisation n'est justifiée par aucune référence." (Cha'noud Douâb, p.17) 23) Hausser la voix excessivement Le mieux est que l'Imam élève la voix juste assez pour se faire entendre des fidèles et si l'on est tout seul, on se doit d'invoquer à voix basse. 24) Invoquer en ces termes: " Ô Allah ! Je ne Te demande pas de repousser le destin, mais je Te demande plutôt de m'accorder la douceur. " Cette invocation est entachée d'erreurs. En effet, il est illicite de demander à Allah de repousser le destin car en réalité, toutes les épreuves auxquelles l'homme fait face relèvent du destin. Serait-il admissible que l'on s'abandonne à ces épreuves et renonce à l'invocation ? Ne serait-il pas plus adéquat de recourir au destin d'Allah contre le destin d'Allah ? Allah nous l'a recommandé en ces termes : " Dis : Je cherche protection auprès du Seigneur de l'aube naissante contre le mal des êtres qu'Il a créés. " (sourate Al Falaq, v. 1 et 2) Il va de soit que Sa créature (les êtres qu'Il a créés) fait partie du destin. 25) Demander à Allah d'exaucer l'invocation s'Il le veut Cela est contraire à la résolution requise dans l'invocation et indique que l'on est peu attaché à l'objet de sa demande. 26) Manquer d'humilité D'aucuns ont tendance à faire preuve de suffisance dans leur invocation et
  34. 34. croire qu'ils font une faveur à Allah, omettant ainsi humilité et soumission. cette attitude est une sorte d'arrogance et une porte à la transgression. 27) Feindre de pleurer Certains feignent de sangloter notamment à l'occasion de l'invocation du Qounout durant le mois de Ramadan. Ceci va à l'encontre de la sincérité, favorise l'ostentation et en plus de cela, est une attitude contraire à la conduite du Prophète et à celle de ses Compagnons. 28) Lorsque l'imam oublie d'élever les mains en demandant la pluie lors de la khotba du vendredi En effet, cela est contraire à la sounnah. 29) Allonger le qounout en faisant des invocations inopportunes Cette attitude est une erreur contraire à la sounnah qui recommande de faire preuve de mesure dans l'invocation et de s'en tenir aux problèmes qui ont occasionné le Qounout. c'est plus propice à la concentration et moins contraignant pour les fidèles. 10 - Les facteurs favorables à l'exaucement de l'invocation Les facteurs favorables à l'exaucement de l'invocation sont innombrables. Nous en avons déjà évoqué quelques uns en parlant des conditions et des règles de l'invocation. Parmis ces facteurs favorables à l'exaucement de l'invocation, il y a ce qui suit : 1) Être sincère La sincérité est le fondement de l'exaucement. Allah a dit : "Et invoquez-Le, sincère dans votre culte." (sourate Al A'raf, v.29) 2) Avoir un espoir ferme en l'exaucement de l'invocation On peut citer en exemple l'histoire du Prophète Jacob ('alayhi salam) qui lorsqu'il perdit son fils Joseph, invoqua Allah en ces termes : " ...[il ne me reste plus] qu'une belle patience. C'est Allah qu'il faut appeler au
  35. 35. secours contre ce que vous racontez. " (Sourate Youssouf, v.18) Puis il perdit de nouveau Benjamin, alors il se contenta de dire : " Oh ! Belle patience. Il se peut qu'Allah me les ramène tous les deux. Car c'est Lui l'Omniscient, le Sage. " (sourate Youssouf, v.83) Lorsque son malheur s'aggrava davantage et que son espoir en Allah s'accrut, il s'adressa à ses fils en ces termes : " Ô mes fils ! Partez et enquérez-vous de Joseph et de son frère. Et ne désespérez point de la miséricorde d'Allah. Ce sont seulement les gens mécréants qui désespèrent de la miséricorde d'Allah. " (sourate Youssouf, v.87) Le résultat fut qu'Allah donne une suite favorable aux invocations de Jacob en accord avec l'espoir que ce dernier avait placé en Lui. 3) Le repentir et la restitution des choses spoliées Allah nous rapporte ces paroles de Noé ('alayhi salam) s'adressant à son peuple : " J'ai donc dit : " Implorez le pardon de votre Seigneur, car Il est grand Pardonneur, pour qu'Il vous envoie du ciel des pluies abondantes, et qu'Il vous accorde beaucoup de biens et d'enfants, et vous donne des jardons et vous donne des rivières. " " (sourate Nouh, v.10-12) 4) Être attentif Yahya Ibn Mou'adh disait : " Allah ne rejette pas la demande de celui à qui Il permet d'être attentif. " 5) Explorer les occasions favorables Et ce en profitant des moments, des situations et des endroits propices à l'exaucement des invocations. 6) Multiplier les bonnes oeuvres L'invocation est une bonne parole qui nécessite de bonnes oeuvres à même de la faire monter vers Allah En effet Allah a dit : " ...vers Lui monte la bonne parole que la bonne action élève. " (sourate Fâti, v. 10) La preuve nous est également donnée par le récit des gens de la grotte, leurs bonnes actions intercédèrent en leur faveur et furent la cause de l'exaucement de leur invocation.
  36. 36. 7) S'attirer les faveurs d'Allah par des actes d'adorations surérogatoires après les actes obligatoires La preuve est ce hadith Qoudsi, où Allah dit : " ...Mon serviteur ne cesse de se rapprocher de Moi par des oeuvres surérogatoires jusqu'à ce que Je l'aime, et, lorsque Je l'aimerai, Je serai son ouïe par laquelle il entendra, le regard par lequel il verra, la main avec laquelle il empoignera, le pied avec lequel il marchera. S'il Me sollicite, certes, je lui accorderai Ma faveur, s'il implore Ma protection, certes, je la lui accorderai. " (rapporté par Al Boukhar et Al Bayhaqi) 8) Ordonner le bien et interdire le blâmable Selon Houdayfa Ibn Al Yaman :anhou: , le Prophète a dit : " Par Celui qui détient mon âme dans Sa main, vous devrez ordonner le bien et interdire le blâmable, sinon Allah ne tardera pas à vous envoyer un châtiment de Sa part ; alors, vous l'invoquerez mais Il n'exaucera pas votre demande. " (rapporté At-Tirmidhi) 9) La piété filiale Nous avons déjà évoqué le récit des gens de la grotte, parmi lesquels se trouvait un fils pieux. De la même façon, l'invocation de tout enfant qui fait preuve de piété filiale est exaucée. 11 - Mise au point sur l'exaucement ou le non exaucement des invocations Il est utile de noter qu'en principe, l'exaucement de l'invocation est un signe de vertu et de piété de l'invocateur. Toutefois, tel n'est pas toujours le cas : 1) L'exaucement peut parfois être accordé aux non pieux : C'est le cas de l'exaucement de l'invocation du Diable, comme le rapporte le Coran : " Il dit : " Ô mon Seigneur, donne-moi donc un délai jusqu'au jour où ils (les hommes) seront ressuscités. " [Allah] dit : " Tu es de ceux à qui ce délais est accordé..." " (sourate Al Hajr, v. 37-38) Cet exaucement n'est nullement un bonheur pour le Diable, mais plutôt une humiliation, afin que ses péchés augmentent et que par conséquent, sa
  37. 37. punition soit énorme, son châtiment décuplé. 2) Le non exaucement n'est pas toujours un signe d'impiété de l'invocateur : En effet, Allah ne donna pas une suite favorable à une invocation du Prophète . Il a dit : " J'ai demandé trois choses à mon Seigneur ; Il m'en a accordé deux et m'en a refusé une. Je Lui ai demandé de ne pas anéantir ma nation par la famine et Il m'a accordé cela. Puis je Lui ai demandé de ne pas anéantir ma nation par la noyade et Il m'a accordé cela. Puis je Lui ai demandé de ne pas susciter de dissensions internes entre les gens de ma nation, mais Il m'a refusé cela." (rapporté par Mouslim) Ce refus d'Allah ne saurait être interprété comme un manque d'égard envers le Prophète Ce refus est donc motivé par d'importantes sagesses parmi lesquelles : Allah seul à pouvoir sur toute chose, et le Prophète n'est qu'un homme nous enseigner que la communauté musulmane est faillible. Allah a dit : " Ceci ne dépend ni de vos désirs ni des gens du Livre. Quiconque fait un mal sera rétribué pour cela, et ne trouvera en sa faveur, hors d'Allah, ni allié ni secoureur. " (sourate An-Nissa, v. 123) 12 - Les leçons à tirer du retard de l'exaucement de l'invocation 1) Apprendre à faire preuve de patience face à l'épreuve Le retard de l'exaucement est une épreuve face à laquelle on doit se montrer endurant. De même, la promptitude de l'exaucement peut elle aussi être une épreuve. Allah a dit : "Nous vous éprouverons par le mal et par le bien (à titre) de tentation. Et c'est à Nous que vous serez ramenés." (sourate Al Anbiya, v.35) Quand Allah nous éprouve par le bien nous devons Lui témoigner notre gratitude, et quand Il nous éprouve par le mal, nous devons endurer avec patience cette situation et ne pas fléchir face à la durée de l'épreuve, car l'endurance et l'invocation sont des actes d'adoration recommandés.
  38. 38. 2) Reconnaître la royauté exclusive d'Allah Allah seul répartit les bienfaits, Il donne aux uns et refuse aux autres. Nul ne peut entraver Sa grâce ni contester Son jugement, quand Il donne c'est par pure grâce, et quand Il prive, Il ne le fait que par justice. 3) Les créatures n'ont pas de droit sur le Créateur Ibn Al Qayyim rahimahullah a dit : "...on voit que la majorité des gens [...] préfèrent penser aux droits qu'ils pourraient réclamer à Allah plutôt qu'aux devoirs qui leur incombent. Ainsi se sont-ils éloignés d'Allah et leurs coeurs ignorent la connaissance, l'amour et le délice qui naît de l'évocation d'Allah. En vérité, ils sont de tous, ceux qui méconnaissent le plus leur seigneur et leur propre personne." 4) Apprécier la sagesse infinie d'Allah Allah ne donne ou ne refuse un don qu'en connaissance de cause. Il arrive qu'on soit aveuglé par l'aspect positif d'une chose alors que la sagesse voudrait plutôt qu'on la désapprouve. Et inversement il arrive qu'on ne comprenne pas l'intérêt des traitements douloureux que donne un médecin à son patient. Il faut toujours se rappeler qu'Allah est le Sage par excellence dont les attributs sont incompatibles avec l'injustice. 5) Se préserver du mal inhérent à la chose demandée Il est possible que la réalisation des voeux de l'invocateur l'amène à accomplir des péchés, freine sa progression spirituelle, ou pire encore, le transforme en être oppresseur et orgueilleux. Dans ce cas, on comprend qu'il est préférable que l’exaucement soit retardé, voir refusé. 6) Ce qu'Allah choisit pour l'individu est meilleur que le choix de ce dernier pour lui-même Allah connait mieux l’intérêt de Ses serviteurs qu'eux-mêmes et nul n'est plus miséricordieux que Lui à leur égard. Sufiân Ath-Thawri a dit : "Le refus d'Allah est en fait une donation vu qu'Il ne refuse point par avarice ou par manque. Bien au contraire, c'est au vu de l’intérêt du serviteur qu'Allah refuse en connaissance de cause de lui accorder sa demande." (voir Madârij As-Sâlikîn 2/215) 7) L'homme ignore la conséquence de son comportement
  39. 39. Du fait de son ignorance, l'être humain sollicite souvent des choses qui lui sont nuisibles, Allah ne dit-Il pas : "Or, il se peut que vous ayez de l'aversion pour une chose alors qu'elle vous est un bien." (sourate Al Baqara, v.216) Ibn As-Sa'di a dit : "En vérité, parmi les bienfaits d'Allah sur son serviteur, il y a le fait que ce dernier peut désirer une chose de la vie présente, croyant que cela l'aidera à atteindre son but. Sachant qu'elle lui serait nuisible et le distrairait de choses utiles pour lui, Allah prive ce serviteur de ce qu'il sollicite. Et là, le serviteur se morfond dans son ignorance de la grâce divine qui l'a mis à l'abri du mal et lui à réservé l'utile et l'agréable." (Voir Al Mawâhib Ar-Rabbâniyya Minal Qour'an, pages 151) 8) Accéder au cercle de ceux qui sont aimés d'Allah Ceux qui invoquent Allah et sont éprouvés par le retard de l'exaucement finissent pas accéder au cercle des élus honorés par l'amour d'Allah . En effet, lorsqu'Allah aime des gens, Il les éprouve. Le Messager d'Allah dit à cet effet : " En vérité, la grandeur de la récompense procède de la grandeur de l'épreuve. Et certes, quand Allah aime un peuple, Il l'éprouve. Et quiconque se montre satisfait, aura la satisfaction. Et quiconque se montre mécontent, aura le mécontentement. " (rapporté par At-Tirmidhi et Ibn Majah) 9) On peut avoir de l'aversion pour une chose alors qu'elle est un bien, et vice versa Allah a dit : "...il se peut que vous ayez de l'aversion pour une chose où Allah a déposé un grand bien." (sourate An-Nissa, v. 19) Et aussi : "Or, il se peut que vous ayez de l'aversion pour une chose alors qu'elle vous est un bien. Et il se peut que vous aimiez une chose alors qu'elle vous est mauvaise. C'est Allah qui sait, alors que vous ne savez pas." (sourate Al Baqara, v.216) Sufiân Ibn Oyayna a dit : " Ce que l'homme déteste est meilleur pour lui que ce qu'il aime, car ce qu'il déteste l'incite à invoquer Allah, tandis que ce qu'il aime pourrait len distraire." (Al-Gharnati, Djannatur Rida fi Taslimi lima Qaddar Allah wa Qadâ, actualisé par Dr. Salâh Djarrar : 3/52)
  40. 40. 10) Se remettre en question Souvent le retard ou le refus de l'exaucement s'explique par les déficiences de l'invocateur. Cela peut être dû à l'impureté de sa nourriture, à son manque de concentration ou à son attachement à un certain nombre de péchés. Aussi, dans l'attente de l'exaucement, le fidèle doit se remettre en question et se repentir si nécessaire. 11) L'invocation de l'homme peut être exaucée à son insu Le Messager d'Allah a dit : " Aucun musulman ne fait une invocation, ne comportant rien d'illicite et ne demandant pas la rupture du lien de sang, sans qu'Allah ne lui accorde l'une des trois choses ci-après : soit Il lui accorde sa demande ici-bas, soit Il la lui réserve pour l'au-delà, ou soit Il le met à l'abri d'un mal qui est à la mesure de son invocation. " Abou Sa'îd dit alors : " Nous invoquerons donc en abondance. " Et le Messager d'Allah de répondre : "La réponse d'Allah est plus abondante que votre invocation. " Ceci étant, comment l'invocateur peut-il juger que l'exaucement tarde.¨Pourquoi ne peut-il pas avoir une bonne impression de Son seigneur et se dire que l'invocation a été exaucée d'une manière ou d'une autre sans qu'il s'en rende compte. 12) L'inadéquation de l'invocation Ibn Al Qayyim rahimahuLlah a dit : "Face à l'épreuve, l'invocation se trouve dans une des trois situations suivantes : 1- Elle peut être plus forte que l'épreuve, dans ce cas, elle la repousse. 2- Elle peut être plus faible que l'épreuve, dans ce cas, l'invocateur subit l'épreuve mais celle-ci est éventuellement allégée à cause de l'invocation. 3- L'invocation et l'épreuve peuvent être à égalité et se neutralisent réciproquement." (Voir Al Djawâb Al Kâfi, pages 9-10) 13) L'impact des péchés Souvent, l'invocation se trouve entravée par des péchés. Dans ce cas, l'invocateur ne peut atteindre son objectif qu'en renouant avec la crainte d'Allah. En effet, Allah a dit : "Et quiconque craint Allah, Il lui donnera une issue favorable et lui accordera Ses dons d'où il ne s'attendait point." (sourate At-Talâq, v. 2-3) 14) La manifestation de l'effet des noms sublimes d'Allah
  41. 41. Parmi les noms sublimes d'Allah, il y a : Celui qui donne, Celui qui prive, le Juge, le Juste, le Généreux, l'Omniscient, le Bienfaisant, le Miséricordieux, le Souverain, et le Sage. Ces noms sublimes d'Allah exigent un lieu où se manifestent leurs règles, leurs exigences et leurs effets. Le retard de l'exaucement de l'invocation est une des causes de la manifestation de ces effets, exigences et règles. 15) Élever Ses serviteurs élus aux plus hauts rangs de la soumission Allah aime Ses élus et veut les élever aux plus haut rangs de la soumission ; pour cela Il leur fait subir différentes sortes d'épreuves au nombre desquelles le retard de l'exaucement. Cela leur permet de gravir les marches de la perfection et les degrés de la soumission. La perfection de la créature fait preuve de soumission, plus elle atteint la perfection et s'élève au firmament. Et parmi les aspects de cette soumission à Allah qu'occasionne le retard de l'exaucement, il y a : - l'attente du dénouement - l'expression du besoin et de l'indigence - la satisfaction d'Allah - le sentiment d'impuissance - combattre et triompher du Diable

×