L'orgueuil

299 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
299
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

L'orgueuil

  1. 1. L’orgueil Voyant de nombreuses personnes autour de nous s’enfler d’orgueil, Nous avons choisi de vous parler de l’orgueil, de la vanité et de la fatuité, car ils sont des défauts qui corrompent le coeur et ils ont des conséquences impitoyables ici-bas et dans l’au-delà. Iblis a refusé d’obéir à Allah par orgueil, il a été maudit. Le musulman sincère aime être aimé d’Allah, il sait que le Très-Haut n’aime pas les orgueilleux ; il fera donc tout, pour se débarrasser de ce poison afin de pouvoir s’approcher de son Créateur, sinon, Il s’en éloignera. Définitions Le mot orgueil, en arabe se dit « kibr » et vient du verbe « kaboura », qui signifie grandir, croître. Parmi les noms d’Allah, il y a « al Kabîr » le Très Grand, de même que « al Moutakabir », l’Orgueilleux. Le mot « kibriya » veut dire grandeur, majesté et il est un des attributs d’Allah, le Tout Puissant. L’orgueil et la grandeur ne conviennent qu’au Créateur et non aux créatures. L’orgueil, c’est le sentiment de supériorité, et le fait qu’une personne se croit importante, au-dessus des autres et qu’elle a du mérite sur eux. La fatuité, veut dire qu’une personne s’émerveille, et soit saisie d’admiration de ce qu’elle fait. La fatuité, concerne l’action ; et l’orgueil, concerne la personne ; et tous les deux sont des caractères blâmables. L’orgueil est de deux sortes : l’orgueil envers la vérité, et l’orgueil envers les créatures. D’ailleurs le Prophète (salla Allahou ‘alayhi wa salam) l’a expliqué en disant : « L’orgueil c’est le manque de reconnaissance envers la vérité, et le mépris des hommes » (Rapporté par Mouslim). L’arrogance envers la vérité, veut dire la refuser, s’en détourner et ne pas l’accepter. Le mépris des gens signifie, le dédain envers eux ; voir les autres comme s’ils n’étaient rien, et se croire au-dessus d’eux. Le mépris de la vérité veut dire la rejeter, ne pas l’accepter, la refuser et placer confiance en soi-même et en son avis personnel. C’est se croire plus haut que la vérité. Qu’Allah nous en préserve. L’indice de cela, c’est de voir un homme à qui on donne des arguments, tirés du Coran et de la Sunnah, mais qui n’accepte pas, et persévère dans son avis personnel. C’est cela le rejet de la vérité, qu’Allah nous en protège. L’homme doit se soumettre à la vérité là où il la trouve ; même s’il doit se contredire,
  2. 2. il doit retourner à la vérité. Ceci est pour lui, plus honorable chez Allah, chez les gens ; plus sain pour sa conscience et cela ne lui cause pas de mal. Quant à celui qui s’entête, qui reste sur ses positions et rejette la vérité, c’est un orgueilleux. Cela arrive même parfois chez celui qui cherche la science ; par exemple, lors d’une discussion, il lui apparaît clairement que la vérité se trouve dans le contraire de ce qu’il a dit, mais il reste sur sa position. Le diable, lui fait croire que s’il revient sur sa parole, les gens vont le sous-estimer et dire de lui que c’est une marionnette qui change de parole tous les jours. Alors que cela ne lui nuira pas s’il choisit l’exactitude. Le Prophète a définit l’orgueil comme étant l’opposé de la modestie. N’est-il pas vrai que nous aimons plus la personne, qui, malgré sa richesse et son statut, reste modeste et indulgente, alors que nous détestons, tous ceux qui, en accumulant plus d’argent, détournent leurs visages des gens et les regardent avec arrogance ?! Le Prophète (salla Allahou ‘alayhi wa salam) dit : « Celui qui s’abaisse pour Allah d’un degré, Allah le relève d’un degré jusqu’ à ce qu’il arrive au niveau le plus haut ; et celui qui s’enorgueillie d’un degré, Allah l’abaisse d’un degré jusqu’à ce qu’il arrive au niveau le plus bas. » (Hadith rapporté par Abu-Horaïra.) Allah n’aime pas les personnes qui prennent un air méprisant et qui se détournent des gens. Allah dit : « Et ne détourne pas ton visage des hommes, et ne foule pas la terre avec arrogance car Allah n’aime pas le présomptueux, plein de gloriole » (Sourate 31, Luqman, verset 18) Il dit encore : « Et ne foule pas la terre avec orgueil : tu ne sauras jamais fendre la terre et tu ne pourras jamais atteindre la hauteur des montagnes ! » (Sourate 17, Al Isra’ (Le voyage nocturne), verset 37) • Le Prophète (salla Allahou ‘alayhi wa salam) a dit : « N’entre pas au Paradis celui qui a dans le coeur un atome d’orgueil ». Un homme lui demanda : « Mais l’homme aime que son vêtement soit beau, de même que ses sandales ! » Il répondit : « Allah est beau, Il aime la beauté. L’orgueil c’est le manque de reconnaissance envers la vérité et le mépris des gens » (Rapporté par Mouslim). Ce hadith, renferme une menace faite par le Prophète, afin de nous faire peur de la fierté. Pour le cas de l’orgueil face à la vérité, et la haine envers elle, il s’agit alors du mécréant qui restera éternellement en Enfer et n’entrera pas au Paradis. Lorsqu’il s’agit de l’orgueil, et de la fatuité par rapport aux créatures, mais que la personne ne s’enorgueillit pas devant l’adoration d’Allah, alors elle ne rentrera pas au Paradis sans avoir été auparavant châtiée du fait de sa fierté et de son élévation au-dessus des créatures. Puis, après avoir été purifiée, elle entrera au Paradis.
  3. 3. Dans ce hadith, quand un homme demanda : « Ô Messager d’Allah, l’homme aime que son habit et ses sandales soient beaux ». C’est-à-dire : « Est-ce que cela est de l’orgueil ? » Le Prophète (salla Allahou ‘alayhi wa sallam) répondit alors « Allah est beau, Il aime la beauté » .c’est à dire : Beau en Lui-même, dans Ses actes, dans Ses attributs. Tout ce qui vient d’Allah, qu’Il soit exalté, est beau et n’est pas laid, ou plutôt excellent. Quant le Prophète (salla Allahou ‘alayhi wa salam) a dit : « Il aime la beauté » : cela signifie qu’Allah aime que la personne se fasse belle par ses habits, ses chaussures, son corps, et dans toutes choses car l’embellissement attire les coeurs et fait aimer la personne des gens contrairement à l’homme qui est laid dans sa coiffure ou ses vêtements. Quant à la beauté physique qu’Allah accorde, cela vient de Lui, et l’homme n’y est pour rien. Le Prophète, a rappelé ici, ce que l’homme peut acquérir (par son effort), et qui est l’embellissement. Le pouvoir de dominer conduit beaucoup de personnes à l’injustice. La seule façon d’éviter ce travers, c’est d’être modeste. Les compagnons nous rapportent la manière qu’avait le prophète de saluer les gens. Lorsque le Prophète (salla Allahou ‘alayhi wa salam), donnait une poignée de main à quelqu’un, il ne retirait jamais la main le premier. Et ce, même s’il était très occupé, il regardait son interlocuteur en face, ne lui tournant jamais le dos. Les compagnons nous rapportent aussi, que le Prophète était tout le temps avenant, affable et souriant. Après la bataille de Khaibar le messager d’Allah était revenu vainqueur et toute Médine était sortie pour l’accueillir. A ce moment de triomphe il dit « où est la mule? » Il descendit de son cheval pour monter la mule par modestie pour Allah. Le jour de la conquête Al-Khandaq (des Tranchées), le Prophète (salla Allahou ‘alayhi wa salam) transportait les déblais avec les compagnons, au point que la poussière couvrait son ventre. Ce genre de tâche est considéré de nos jours, commun et quelconque, mais voyez comme le prophète enseignait à ses compagnons l’humilité en effectuant lui-même les besognes les plus ordinaires ! Un jour, un homme vint rencontrer le Prophète (salla Allahou ‘alayhi wa salam) , mais dès qu’il le vit, il se mit à trembler de tous ses membres, le Prophète (salla Allahou ‘alayhi wa sallam) lui dit alors, d’un ton humble et rassurant : « Calme-toi, je ne suis point un roi, Je ne suis que l’enfant d’une femme qui mangeait de la viande sèche à la Mecque » (Rapporté par Ibn Mâdja et el-Hâkem, d’après Ibn Mass'ûd) Chaque fois que vous imitez le prophète dans l’une de ses qualités, vous vous rapprocherez de lui dans le paradis. N’avez-vous pas envie d’être ses voisins au paradis ? Les signes de l’orgueil
  4. 4. L’orgueilleux, se reconnaît à son comportement qui le trahit. Voici quelques signes qui permettent de le discerner. L’orgueilleux a énormément de mal à remercier les gens du bien qu’ils lui font. Il lui arrive de dire « merci » du bout des lèvres lorsqu’il y est forcé, ou alors il ne dit rien du tout, car aveuglé par son orgueil, il est persuadé que le bien qu’on lui fait, est un droit qui lui revient ; donc il pense ne pas avoir besoin de remercier, alors que le Prophète (salla Allahu ‘alayhi wa salam) nous a : « Celui qui ne remercie pas les gens fait preuve d'ingratitude envers Allah. » (Rapporté par: At-Tirmidhi) L’orgueilleux n’aime pas la critique car il pense avoir toujours raison. Parfois, il fait semblant d’aimer qu’on le critique, mais dès que vous mettez sa sincérité à l’épreuve par des arguments irréfutables, il répond à côté, pour faire encore semblant d’avoir raison, en essayant de vous rabaisser. Il n’hésite pas à utiliser le mensonge, l’important c’est de toujours donner l’illusion de ne jamais se tromper. Ce genre d’orgueilleux est à éviter car il mélange la vérité et l’erreur, c’est comme si vous étiez dans une région de sables mouvants malsains. L’orgueilleux est souvent jaloux, car il pense être le meilleur, donc quand il rencontre quelqu’un de plus fort que lui, il ne le supporte pas, il en souffre. Il va parfois jusqu’à dénigrer cette personne, par des mensonges pour faire croire que lui seul est le meilleur. Plus dangereux, certains fiers n’hésitent pas à nuire, par des moyens illicites, à ceux qui auraient « l’audace » d’être mieux qu’eux ; ils n’aiment pas la concurrence. N’oublions pas également que les dictateurs sont souvent des « fiers - dangereux ». Lorsqu’il arrive à un orgueilleux de ne pas obtenir ce qu’il veut, on le voit alors se révolter de façon exagérée, parfois cela tourne même au ridicule. Son vrai visage se dévoile alors un peu plus, il se lamente sur lui-même à n’en plus finir ; alors qu’un croyant sincère sait que tout est marqué d’avance, et que peut-être Allah lui a réservé quelque chose de meilleur. Il suffit de dire « Nous sommes à Allah et c’est à Lui que nous retournons » et de garder la sérénité. En général, l’orgueilleux ne s’excuse pas du mal qu’il commet, car se croyant parfait, qu’Allah nous en préserve, il ne voit pas ses fautes et donc ne les répare pas non plus. Si quelqu’un le met en face de ses erreurs flagrantes, il s’empressera alors de trouver une excuse pour toujours donner l’illusion d’être le meilleur. La fin des orgueilleux • La plus grande punition de l’orgueil, c’est qu’Allah hôte le discernement pour l’orgueilleux, il ne profite donc pas des leçons et des signes. Allah, enlève la compréhension du Coran, et écarte de Ses signes, ceux qui s’enorgueillissent sans droit devant le fait de Lui obéir. Ces gens, s’il leur apparaît le bon chemin, c’est-à-dire la voie de la réussite, ils ne l’empruntent pas, et s’ils leur apparaît le chemin de la
  5. 5. destruction et de l’égarement, ils le prennent comme voie. Allah nous explique la cause de cela en disant : « J’écarterai de Mes signes ceux qui, sans raison, s’enflent d’orgueil sur terre. Même s’ils voient tous les signes, ils n’y croient pas. Et s’ils voient le bon sentier, ils ne le prennent pas comme sentier. Mais s’ils voient le sentier de l’erreur, ils le prennent comme sentier. C’est qu’en vérité ils traitent de mensonge Nos signes et y sont inattentifs » (Sourate 7, Al A‘raf, verset 146) • On peut craindre pour l’orgueilleux la punition ici-bas, le châtiment de la tombe et celui de l’Enfer. En effet, si on regarde ce qui est advenu à Pharaon par exemple, ... sa fin est un signe qui doit nous donner à réfléchir. Même un musulman qui reste orgueilleux, on doit craindre pour lui. A ce sujet voici l’histoire suivante. Al Madâini a dit : « J’ai vu un homme à Arafat, durant le Pèlerinage, monté sur un mulet, avec un selle en or, entouré de serviteurs autour de lui, il avançait avec arrogance. Etonné, je l’ai regardé et lui ai dit : « Ô toi ! ceci n’est pas l’endroit de l’orgueil. C’est l’endroit de la glorification et de l’humilité. Descend de ton mulet, éloigne les domestiques, et viens à Allah avec soumission et humilité, afin qu’Il vienne à toi avec miséricorde et satisfaction ». L’homme ne fit pas attention à moi. Je l’ai donc laissé et je suis parti. L’année suivante, j’ai traversé un pont à Bagdad. J’ai trouvé ce même homme, aveugle, les gens lui faisaient l’aumône. Je lui ai dit : « Est-ce toi qui étais l’année passée sur un mulet le jour d’Arafat ? ». Il répondit « Oui ». Je demandais : « Qu’as-tu ? » Il dit : « Lorsque je me suis enflé d’orgueil dans un endroit où les gens s’humilient, Allah m’a mis dans une position où les gens me méprisent... » • Le Prophète (salla Allahou ‘alayhi wa sallam) a dit : « Les orgueilleux seront rassemblés au Jour du Jugement, ils auront la taille de petites fourmis, sous la forme d’hommes. L’humiliation les couvrira de toutes parts, ils seront conduits dans une prison de l’Enfer nommée « Boulasse ». Le feu les couvrira, on les abreuvera de la sanie produite par les brûlures des gens de l’Enfer » (Rapporté par Tirmidhi : hadith hassan). • Dans un hadith quoudsi, Allah, le Très Haut dit : « La toute-puissance est mon habit, l’orgueil mon manteau, Je châtierai celui qui Me disputera ces deux vêtements » (Mouslim). Conclusion L’orgueil et la fatuité sont des poisons qui corrompent le coeur et l’esprit. Nous nous devons de le combattre, afin de les éliminer, avant qu’ils nous envahissent et qu’il ne soit trop tard. L’orgueil est extrêmement dangereux, car il rend aveugle face aux signes qu’Allah envoie, aveugle au bien également. Le Coran et les hadiths nous ont beaucoup mis en garde des méfaits de l’orgueil, car il est pernicieux et désastreux pour notre vie présente et future.
  6. 6. Ô Allah, fais de nous des humbles, rappelle-nous toujours que nous ne sommes que des mortels, qui subissons l’épreuve de la vie, et que c’est vers Toi que nous retournerons. Enlève de nous tout orgueil et fatuité, pardonne-nous, Tu aimes pardonner, nous sommes faibles et Toi Tu es fort, mais nous revenons à Toi repentant de nos erreurs et de nos péchés. Fais nous miséricorde ainsi qu’à tous nos frères et soeurs. Amine.

×