ال رح يم ال رحمن الله ب سم 
Quelles sont les conditions d'acceptations des oeuvres ? 
Frère en Islam, sache qu'Allah te fa...
1 - Al Ikhlasse [La Sincerité] 
C'est à dire il faut que l'oeuvre soit accomplit uniquement pour la face d'Allah 
. 
Les p...
Allah dit (sens di verset) : 
" Prenez ce que le Messager vous donne ; et ce qu'il vous interdit, 
abstenez-vous en.. " 
I...
Pour que l’adoration soit acceptée, il faut obligatoirement réunir deux conditions : 
La première : La pureté, la sincerit...
Si l’une des deux conditions de l’acte n’est pas respectée, que l’acte soit 
dépourvu de sincérité ou du suivi ou les deux...
prétendu que Muhammad a trahi le message, car Allah dit : 
« Aujourd'hui, J'ai parachevé pour vous votre religion ». 
Ce q...
Il rétorqua alors : « Comptez plutôt vos mauvaises actions, je vous garantis 
que vous ne perdrez alors rien de vos bonnes...
évoquez : 
La pureté dans l’intention - الإخ لاص et la conformité avec la Sunnah - ال م تاب عة 
Et ال م تاب عة (la conform...
ال م كان - 6 (Le lieu, l'endroit) 
Exemple : Si une personne fait une retraite pieuse ailleurs que dans une mosquée 
verra...
Une personne pourrait se demander, s’il nous est demander de nous précipiter, 
comment doit-on comprendre le Hadith où le ...
Réferences : Qawoulou l-Moufid Fi Adilati Tawhid et Charh Boulough Al-Maram 
Cheikh Ibn Otheimine.
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Quelles sont les conditions d'acceptations des oeuvres

166 vues

Publié le

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
166
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Quelles sont les conditions d'acceptations des oeuvres

  1. 1. ال رح يم ال رحمن الله ب سم Quelles sont les conditions d'acceptations des oeuvres ? Frère en Islam, sache qu'Allah te fasse misericorde que les actions ne sont acceptées que lorsqu'elles repondent à deux conditions : 1 - Al Ikhlasse [La Sincerité] 2 - Al Moutaba'a [Conformité avec la sounnah du prophète ]. Cependant, certains savants [comme Al 'Allama Ach-chinqiti dans Adwa l-Bayane Vol 4 p 9] rajoutent une troisième condition qui est le fait de posseder une 'Aqida authentique d'autres appellent cette troisième condition Al-Islam, c'est à dire le fait d'être musulman (Qawoulou l-Moufid Fi Adilati Tawhid p 173) En effet, ses savants expliquent qu'un homme peut être un adorateur de tombe ou un idolâtre et accomplir des adorations (comme la prière, le jeûne..) en les vouant sincèrement pour Allah et de manière conforme à la Sounnah du prophète . Malgré cela, ces actions seront refusés car ils manquent cette troisième condition qui est Al-Islam c'est à dire la Aqidat Sahihat [croyance authentique]. Allah dit (sens du verset) en parlant des oeuvres des non-muslmans (c'est à dire les Mouchrikines et autres parmi ceux possedant des croyances érronées) : " Nous avons considéré l'oeuvre qu'ils ont accomplie et Nous l'avons réduite en poussière éparpillée " S 25 v 23. Il dit aussi (sens du verset) : " Leurs actions sont comme un mirage dans une plaine désertique que l'assoiffé prend pour de l'eau. Puis quand il y arrive, il s'aperçoit que ce n'était rien; mais y trouve Allah qui lui règle son compte en entier, car Allah est prompt à compter. " S 24 v 39. Et aussi : " Les oeuvres de ceux qui ont mécru en leur Seigneur sont comparables à de la cendre violemment frappée par le vent, dans un jour de tempête. Ils ne tireront aucun profit de ce qu'ils ont acquis. " s 14 v 18
  2. 2. 1 - Al Ikhlasse [La Sincerité] C'est à dire il faut que l'oeuvre soit accomplit uniquement pour la face d'Allah . Les preuves sont les suivantes : Allah dit (sens du verset) : " Adore donc Allah en Lui vouant un culte exclusif. C'est à Allah qu'appartient la religion pure " S 39 v 2-3 Il dit aussi : " Dis: "Il m'a été ordonné d'adorer Allah en Lui vouant exclusivement le culte.. " S 39 v 11 Il dit encore (sens du verset) : " Dis: "C'est Allah que j'adore, et Lui voue exclusivement mon cultes " S 39 v 14 Il dit aussi (sens du verset) : " Il ne leur a été commandé, cependant, que d'adorer Allah, Lui vouant un culte exclusif.. " S 98 v 5 Abou Houreira rapporte que le messager d'Allah a dit : " Allah a dit : Je suis le dernier à avoir besoin d'associés. Celui qui accomplit une oeuvre en m'associant autrui, je l'abandonnerai à son propre Chirk. " [Rapporté par Mouslim] Et dans le Hadith : " Les actes ne valent que par l'intention " [Rapporté par Boukhari et Muslim] 2 - Al Moutaba'a [Conformité avec la sounnah du prophète ]. C'est à dire il faut que l'action soit conforme à la Sounnah du prophète , toute action ne repondant pas à cette condition n'est pas une oeuvre pieuse mais plutot une oeuvre vaine.
  3. 3. Allah dit (sens di verset) : " Prenez ce que le Messager vous donne ; et ce qu'il vous interdit, abstenez-vous en.. " Il dit aussi ( sens du verset) : " Quiconque obéit au Messager obéit certainement à Allah " S 4 v 80 Il dit encore : " Dis: "Si vous aimez vraiment Allah, suivez-moi, Allah vous aimera .. " S 2 v 31 Et dans le Hadith : " Quiconque introduit quelque chose dans notre religion qui n'en fait pas partie, alors cela sera rejeté. " [Rapporté par Boukhari] Donc, l'oeuvre qui est sincère mais qui n'est pas conforme à la sounnah du prophète n'est pas acceptée. De même que l'oeuvre qui est en conformité avec la sounnah du prophète mais qui n'est pas sincère n'est pas acceptée. L'oeuvre qui est acceptée, c'est celle qui est sincère et conforme à la Sounnah du prophète . Comme le mentionne Allah dit (sens du verset) : " Quiconque, donc, espère rencontrer son Seigneur, qu'il fasse de bonnes actions et qu'il n'associe dans son adoration aucun autre à son Seigneur " S 18 v 110. - "Qu'il fasse de bonnes actions" : La bonne action c'est celle qui est conforme aux enseignements du messager d'Allah. - "Qu'il n'associe dans son adoration aucun autre à son Seigneur" : C'est à dire que son oeuvre exclusivement pour Allah.
  4. 4. Pour que l’adoration soit acceptée, il faut obligatoirement réunir deux conditions : La première : La pureté, la sincerité dans l’intention - الإخ لاص La deuxième : la conformité avec la Sunnah - ال م تاب عة Frère dans la foi ! Il faut obligatoirement une sincérité absolue pour Allah Seul, en n’associant rien à Allah et en n’accomplissant aucune sorte d’adoration pour autre qu’Allah . Il faut obligatoirement un suivi absolu du prophète , en adorant Allah en conformité avec ce qui est venu avec le noble messager . Ceci est l’exigence de : "L’attestation qu’il n’y a pas de divinité autre qu’Allah et de l’attestation que Muhammad est le messager d’Allah". Car attester « qu’il n’y a pas de Dieu qu’Allah » implique la sincérité de l’acte pour Allah Seul en n’accomplissant aucune sorte d’adoration pour autre que Lui, mais il incombe que toutes les adorations doivent être sincères pour Son Visage . De même, l’exigence de « j’atteste que Muhammad est le messager d’Allah » est que l’adoration soit en conformité avec ce qu’est venu avec le noble Messager . Ainsi, on n’adore point Allah par les innovations, les nouveautés et les abominations sur lesquelles Allah n’a fait descendre aucune preuve. Bien au contraire, l’adoration doit être conforme à la sunna et à ce qui est venu avec le noble Messager . Ce que nous devons retenir : L’attestation « qu’il n’y a pas de Dieu (qui mérite d’être adoré) à part Allah » implique la sincérité de l’acte pour Allah. De même, L’attestation « que Muhammad est le messager d’Allah » implique le suivi absolu du Messager d’Allah . - En somme, tout acte doit être obligatoirement sincère pour Allah autant qu’il doit être en conformité et en concordance avec la Sunna de notre prophète Muhammad .
  5. 5. Si l’une des deux conditions de l’acte n’est pas respectée, que l’acte soit dépourvu de sincérité ou du suivi ou les deux ; alors, il sera rejeté sur son auteur et ne sera pas accepté auprès d’Allah (Le Tout Puissant). Allah a démontré la non-validité d’un acte non sincère et cela dans le verset suivant : « Nous avons considéré l’oeuvre qu’ils ont accomplie et Nous l’avons réduite en poussière éparpillée » Sourate Al-Fourqan verset 23. Le noble Messager a dit pour montrer le rejet de l’oeuvre lorsqu’elle est bâtie sur une innovation : « Quiconque fait quelque chose que nous n’avons pas ordonné, cette chose est rejetée » [Rapporté par Boukhari (2697) et par Mouslim (1718)] d’après le hadith d’Aïcha et dans une version de Mouslim : « Quiconque accomplit une oeuvre non conforme aux fondements de notre religion, son oeuvre est rejetée. » De plus, il a dit : « Quiconque, parmi vous, vivra, verra beaucoup de contradictions. Tenez-vous donc à ma sunna et à celle de mes successeurs, les biens guidés, les biens dirigés, attachez-vous-y fermement, mordez-la à pleines dents. Prenez garde aux nouvelles choses, car toutes nouveautés (en matière de religion) sont innovation, et toute innovation n'est qu'un égarement » [Rapporté par 'Abû Dâwûd (4607) et At-Tirmidhî (2676) d’après le hadith d’Al- `Irbâd ibn Sâriya et At-Tirmidhî qui l’a jugé comme étant un « hadith bon et authentique ».] Le Prophète , dans le hadith des soixante-treize groupes parmi lesquels soixante-douze iront en Enfer et un seul au Paradis, a montré que le groupe sauvé est celui qui aura suivi la voie du Messager d’Allah et celles de ses nobles compagnons . L’imam Malik Ibn Anas a dit : « Le succès des dernières générations ne s’obtiendra qu’à travers ce qui a fait le succès de la première génération de cette communauté » et il a dit : « Celui qui innove dans l’Islam une innovation qu’il considère comme bonne, a
  6. 6. prétendu que Muhammad a trahi le message, car Allah dit : « Aujourd'hui, J'ai parachevé pour vous votre religion ». Ce qui ne faisait pas partie de la religion à cette époque-là, n’en fait pas non plus partie aujourd’hui. » Tiré de Al-I’tissam de Al-Châttiby (28/1). Il ne convient pas à une personne de dire : « Je fais cette oeuvre même si elle ne provient pas du Prophète , parce que mon intention est bienveillante et bonne. » La preuve de ceci réside dans la parole du Prophète lorsqu’il lui est parvenu qu’un homme parmi ses nobles compagnons avait égorgé son sacrifice avant la prière de l’Aïd, il lui rétorqua alors : « Ton mouton est un mouton de viande ». Cela signifie qu’il n’est pas le sacrifice demandé. La cause est qu’il n’est pas en concordance avec la Sunna. En effet, la Sunna est de commencer à égorger les sacrifices après la prière de l’Aïd. Ainsi, le fait d’égorger avant la prière n’intervient pas dans son moment approprié qui est après la prière, donc l’égorgement n’est pas valide et le hadith a été rapporté par Boukhari (5556) et Mouslim (1961). Al-Hafidh Ibn Hajar a dit dans l’explication de ce hadith dans "le Fath" (17/10) : « Le cheikh Abou Muhammed Ibnou Abi Hamza a dit : Ceci indique que même si une oeuvre est accomplie avec une bonne intention, elle ne sera valable que si elle est en concordance avec la Loi islamique. » Ce qui éclaircit également cela est que Abdallah Ibn Mas’oud , le compagnon du prophète s’est présenté à des personnes assises dans la mosquée en cercle possédant chacune d’entre elles un nombre de cailloux. Parmi elles, un homme qui leur disait : « Glorifiez Allah (dites soubhânallâh ) cent fois, unifiez-le (dites lâ ilâha illa allahou ) cent fois, magnifiez sa grandeur (dites allâhou akbar) cent fois » ; dès lors, ces personnes dénombraient leurs invocations avec les cailloux jusqu’à ce qu’ils arrivent au nombre demandé. Abdallah Ibn Mas’oud se tint debout face à eux et il dit alors : « Que vous vois-je en train de faire ?! » ils répondirent « Ô ! Abou abder-rahman ce sont seulement des cailloux avec lesquels nous comptons les takbirs (dire Allâhou Akbar), les tahlils (dire lâ ilâha illa lâhou) et les tasbihs (dire soubhânallah) ».
  7. 7. Il rétorqua alors : « Comptez plutôt vos mauvaises actions, je vous garantis que vous ne perdrez alors rien de vos bonnes actions ! Malheur à vous communauté de Muhammad ! Comme votre perte fut rapide ! En effet, les compagnons du Prophète sont encore nombreux parmi vous, ses vêtements ne sont pas encore usés et sa vaisselle n’est pas encore cassée . Je jure par celui qui détient mon âme entre Ses mains, soit vous êtes sur une religion plus droite que celle de Muhammad , soit vous avez ouvert une porte menant à l’égarement ?! » « Par Allah, Ô Abou Abder-rahman ! Nous ne voulions que le bien ». Il répliqua alors : « Hélas ! Combien ont voulu le bien sans jamais l’obtenir ». [Ce récit a été rapporté par Al-Daramy dans ses "Sounans" (6968/1) et Al- Albany l’a rapporté dans "Silsilat Al Sahih" (chaîne authentique) (2005).] Les Conditions de ال م تاب عة En conclusion, un acte d’adoration ne sera jamais considéré comme une bonne oeuvre tant que ne seront pas remplies les deux conditions que nous avons
  8. 8. évoquez : La pureté dans l’intention - الإخ لاص et la conformité avec la Sunnah - ال م تاب عة Et ال م تاب عة (la conformité avec la Sunnah) ne se réalisera que lorsqu’il sera en conformité avec les six points suivants : ال س باب - 1 (La Raison, la cause) : Si une personne s’adonne à un acte d’adoration pour se rapprocher d’Allah, dont la cause n’est pas légiférée, cet acte d’adoration devient une innovation rejetée à la face de son auteur. Exemple : Comme celui qui Accomplirait deux Rakaat parcequ'il pleut. ال ج نس - 2 (La sorte, l'espèce, la nature) Il est obligatoire pour l’acte d’adoration d’être en conformité avec la loi d’Allah dans son genre. Celui qui s’adonne à un acte d’adoration qui n’est pas légiféré de par son genre verra son acte rejeté. Exemple : Comme celui qui donne la Zakat Al Fitr en argent et non en nourriture ال قدر - 3 (La quantité, le montant) Exemple : Comme celui qui accomplirait intentionnellement la prière du Maghreb en 4 Rakaat. ال ك ي ف ية - 4 (Le Comment, la manière) Exemple : Si une personne fait ses ablutions en commençant par les pieds puis continue en nettoyant la tête, les mains et enfin le visage, nous dirons que son ablution est nulle car non conforme à la loi d’Allah dans la manière. ال زمان - 5 (Le temps, le moment) Exemple : Tel que celui qui sacrifierais une bête durant le ramadan en pensant avoir la même récompense que le sacrifice du ’Id al Adha.
  9. 9. ال م كان - 6 (Le lieu, l'endroit) Exemple : Si une personne fait une retraite pieuse ailleurs que dans une mosquée verra sa retraite pieuse rejetée car cette dernière ne se fait que dans les mosquées. Réferences : Atharou l-Ibadat fi Hayati l-Muslim du Cheikh Abdul Mouhssine Al 'Abbad, Qawoulou l-Moufid Fi Adilati Tawhid du Cheikh Mohamed Ibn Abdulwahab Al Wassabee, Al Ibdâ’ fi kamâl Ach-Char’i wa khatarou Al Ibtidâ’ du Cheikh Otheimine. Il convient de noter que les savants ont mentionnés deux choses que le croyant doit également réaliser lorsqu’il accomplit les bonnes oeuvres, ces deux choses sont : ال م سارعة - 1 C'est-à-dire la précipitation dans les bonnes oeuvres. En effet, le croyant doit s’efforcer à être parmi les premiers dans l’accomplissement des ordres d’Allah et de son messager . Allah dit (sens du verset) : " Ceux-là se précipitent vers les bonnes actions et sont les premiers à les accomplir " S 63 v 21 " ...Ils se précipitaient vers le bien et Nous invoquaient par amour et par crainte.. " S 21 v 90 " Hâtez-vous vers un pardon de votre Seigneur ainsi qu'un Paradis aussi large que le ciel et la terre.. " S 57 v 21 " Rivalisez donc dans les bonnes oeuvres... " S 2 v 148 " (ils) ordonnent le convenable, interdisent le blâmable et se précipitent vers les bonnes oeuvres. Ceux-là sont parmi les gens de bien. " S 3 v 114 Et les versets dans lesquels Allah incite les croyants à se Précipiter et à rivaliser dans les bonnes oeuvres sont nombreux et bien connus. Precipite toi donc noble frère dans l’accomplissement des bonnes oeuvres !
  10. 10. Une personne pourrait se demander, s’il nous est demander de nous précipiter, comment doit-on comprendre le Hadith où le messager d’Allah a dit : « L'attitude posée vient d’ALLAH et la précipitation vient du diable » La réponse est que la précipitation est deux de types. Il y’a une précipitation qui est louable et une autre qui est Blâmable. Et elle est louable lorsqu'il s'agit de se précipiter et d'être le premier dans la réalisation des bonnes oeuvres (comme le repentir, l’aumône, la prière.....). ب قوة الأخ ذ - 2 C’est-à-dire accomplir les bonnes oeuvres avec serieux et tenir fermement aux commandements divins. Allah dit : " Tenez fermement à ce que Nous vous donnons et rappelez-vous son contenu. Peut-être craindrez vous Allah. " s 7 v 171 Allah dit : " ...Prends-les donc fermement et commande à ton peuple d'en adopter le meilleur " s 7 v 145 Allah dit : " ....Ô Yahyâ, tiens fermement au Livre (la Thora) ! " Il convient donc d'accomplir les actions avec sérieux, de tenir fermement aux ordres d'Allah et de ne pas faire comme les hypocrites qui eux n'accomplissent les ordres d'Allah qu'avec paresse et insouciance. Allah dit : " Ce qui empêche leurs dons d'être agréés, c'est le fait qu'ils n'ont pas cru en Allah et Son messager, qu'ils ne se rendent à la Salâ que paresseusement, et qu'ils ne dépensent (dans les bonnes oeuvres) qu'à contre-coeur. " Allah dit :" Les hypocrites cherchent à tromper Allah, mais Allah retourne leur tromperie (contre eux-mêmes). Et lorsqu'ils se lèvent pour la Salâ, ils se lèvent avec paresse et par ostentation envers les gens. A peine invoquent-ils Allah. Ils sont indécis (entre les croyants et les mécréants) n'appartenant ni aux uns ni aux autres. Or, quiconque Allah égare, jamais tu ne trouveras de chemin pour lui "
  11. 11. Réferences : Qawoulou l-Moufid Fi Adilati Tawhid et Charh Boulough Al-Maram Cheikh Ibn Otheimine.

×