Les bruits du placard n°2

615 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
615
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
9
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les bruits du placard n°2

  1. 1. JanvierFévrier Mars 2011
  2. 2. Bruit N°1 : L’actu Japa : LEO RestoBruit N°2 : Vers une consommation sur-mesureBruit N°3 : Les chiffres du moisBruit N°4 : Les coupons de réduction ont eu la côte en 2010Bruit N°5 : Les 9 tendances du sens client 2011Bruit N°6 : L’application smartphone de TescoBruit N°7 : Adidas et son mur interactif 3DBruit N°8 : Les chiffres 2.0 en temps réelBruit N°9 : Les bons plans de FacebookBruit N°10 : Quand la crise amène des changements de territoires d’expression
  3. 3. Bruit N°1 L’actu Japa : LEO Resto Japa vient de créer pour le compte du Groupe SIGHOR, 1er Groupe gestionnaire Indépendant d’aires de services et de restauration dautoroutes, une nouvelle enseigne de restauration : LEO Resto. Positionnement, marketing de loffre, création de nom, design et codification de marque allant jusquau design intérieur des espaces, des sujets qui ont mobilisé Japa ces 6 derniers mois. Nous sommes heureux de vous inviter à surveiller et découvrir le nouveau concept de restaurants qui vont bientôt fleurir sur les 25 aires dautoroute gérées par le Groupe. Une nouvelle enseigne créée par des auvergnats, et packagée par une agence qui lest tout autant.
  4. 4. Bruit N°2 Vers une consommation sur-mesure Le dernier Observatoire des tendances émergeantes d’Ipsos, Trend Observer 2010-2011,dresse un constat intéressant sur l’évolution de la consommation :Mieux consommer, c’est moins consommer = consommation ajustée LES CHIFFRES : 71% des personnes interrogées se sentent coupables à l’idée de gaspiller des produits achetés. De plus en plus de Français se déclarent prêts à développer de nouveaux modes d’échanges, comme louer, acheter et utiliser certains biens à plusieurs. Par exemple, 36% disent être en mesure d’acheter et d’utiliser à plusieurs des outils de bricolages et de jardinage. D’où l’émergence des systèmes de location : Vélib’, auto et même des objets pour un usage ponctuel. Trocs, brocantes, les produits ont dorénavant plusieurs vies.
  5. 5. Bruit N°3 Les chiffres du moisMarque employeur : Un salarié sur cinq (21%)évoquant son entreprise sur les réseaux sociaux tels que Facebooket Twitter émet une opinion le plus souvent négative, selon un sondage*Viavoice. Nombreuses sont les entreprises qui se penchentsur leur e-reputation sans pour autant intégrer les salariés dans leur démarche.*Ce sondage a été réalisé auprès de 1 000 personnes résidant en France métropolitaine. 78 % des internautes avouent se fier davantage aux avis des internautes qu’aux conseils d’un vendeur. Sondage réalisé par OTO Research
  6. 6. Bruit N°4 Les coupons de réduction ont eu la côte en 2010 Selon HighCo Data, les coupons de réduction ont connu beaucoup de succès en 2010. Les enseignes ont, en effet, collecté 15 % de coupons en plus par rapport à 2009. L’intérêt pour les marques : La diffusion de ces coupons "in store" permet à la fois de se différencier face à la concurrence et de contrer le développement des marques de distributeurs / premier prix. Prévision pour 2011 : Pour 2011, HighCo Data prévoit des résultats identiques, voire en progression.
  7. 7. Bruit N°5 Les 9 tendances du sens client 2011 • Le client sera ici : 8 détenteurs de smartphones sur 10 aimeraient télécharger des coupons de réduction et ¾ souhaiteraient recevoir ceux-ci en temps réel sur leur lieu d’achat, simplement en passant devant un produit. On passe de la logique web "je cherche quelque chose » à "je suis ici, dites-moi ce qu’il y a autour de moi. » • Le client sera maintenant : On l’appelle le “Super Now“! Le client est impatient et tolère de moins en moins les interruptions de service, il vit en temps réel, dans l’instant, et ne comprend plus pourquoi il devrait attendre. Exemple d’initiatives : Carrefour trace une ligne bleue devant ses caisses et la Poste promet dans les 1 000 bureaux les plus fréquentés de réduire à moins de 8 minutes le temps d’attente moyen. • Le client sera expériences : Le point de vente devient le lieu de rencontre IRL (“In Real Life“) et d’expériences avec la communauté des fans de la marque. Voici quelques emblèmes de ce mouvement : Apple et ses Apple stores, Nespresso et ses boutiques, IKEA et ses magasins show rooms ou bien encore Décathlon et ses tests produits en direct. • Le client sera sensible : Délocalisation des centres d’appels, enjeux environnementaux, utilisation des données personnelles via Internet, communication intrusive… De manière générale la sensibilité du client est exacerbée ! Alors, un bon conseil : jouez la transparence et dialoguez avec vos clients. • Le client sera filtre : Le client sera filtre et saura distinguer les marques fortes des marques faibles, les offres claires des offres absconses, les attitudes conformes des attitudes incohérentes. Extrait du site « sensduclient.com »
  8. 8. Bruit N°5 Les 9 tendances du sens client 2011 • Le client sera léger : Fini les 62 millions de cartes de fidélité dans la grande distribution, place à la fidélisation dématérialisée ! De nouveaux services font leur apparition sur les smartphones : des applications de cartes de fidélité multi-enseignes (ex : Fidall et Fidme), ou bien des applications de distributeurs (Best Buy, Carrefour, Casino, Auchan..) Les catalogues papier et leurs attractifs coupons laisseront la place à des applications, des sollicitations directes et ciblées. • Le client sera flou : Aujourd’hui, alors que nous sommes entrés dans le nouvel âge de la relation client, le client s’exprime partout et de moins en moins vers l’entreprise elle-même. Son expression sur les médias sociaux a pourtant une valeur capitale, tout comme son activité sociale et les liens qu’il tisse avec d’autres internautes ou entreprises, sa position géographique et son mouvement. Une question se pose : devons-nous dire adieu aux segmentations client gravées dans le marbre pour 2, 3 ou 5 ans et apprendre à gérer l’incertitude et le mouvement perpétuel du client ? Le débat est lancé… • Le client sera en conversation : Près de 9 internautes sur 10 de 15 ans et plus attendent des marques qu’elles entrent en conversation. Rappelons également que 59 % des français se déclarent de plus en plus indifférents aux marques (Etude TNS-Sofres octobre 2010). L’indifférence est une des conséquences de labsence de conversation. • Le client sera influent : Le marché de l’avis consommateurs est mature. Cinq étoiles par ci, un zéro pointé par là, le client est invité à donner son avis sur les produits, les services, les points de vente, les sites Internet. Son expression peut désormais faire ou défaire une réputation, et influer sur les achats des autres internautes. Dans une étude réalisée par Testntrust.com, on apprend que 9 internautes sur 10 ont déjà consulté des avis consommateurs. Extrait du site « sensduclient.com »
  9. 9. Bruit N°6 L’application smartphone Tesco Voici une application remarquable développée par TESCO, qui permet de scanner tous les produits intéressants que l’on voit passer au cours de sa journée, pour les commander en ligne et se les faire livrer à domicile ! http://www.youtube.com/watch?v=Q6w-ktXcVvY
  10. 10. Bruit N°7 Adidas et son mur interactif 3D Un projet imaginé en partenariat avec Intel, ayant pour objectif de choisir ses chaussures sur un mur tactile. Elles sont modélisées en 3D et permettent aux futurs clients de les regarder sous toutes leurs coutures. Outre les infos et les contenus audiovisuels disponibles, vous pouvez également voir ce que les utilisateurs de Twitter racontent sur tel ou tel modèle. http://www.youtube.com/watch?v=NKbsfOAVu3Y&feature=related Source : http://publigeekaire.com 14/01/2011
  11. 11. Bruit N°8 Les chiffres 2.0 en temps réel Tout va beaucoup plus vite avec l’ère 2.0 ! Pour preuve, Gary Hayes (Directeur de lAustralian laboratory for advanced media production) a développé un tableau indiquant des chiffres en temps réel et à la seconde près. Au bout de seulement 20 secondes de connexion, vous constaterez grâce au tableau ci-contre que 171 834 commentaires ont été publiés sur Facebook ou que 3 843 227 sms ont été envoyés dans le monde. http://www.minutebuzz.com/2011/01/25/le-2-0-des-chiffres-a-faire-tourner-la-tete/
  12. 12. Bruit N°9 Les bons plans de Facebook Facebook a annoncé le 31 janvier 2011 l’arrivée en France, au Royaume-Uni, en Allemagne, en Italie et en Espagne des "Bons Plans". Ce nouveau service met à disposition des 20 millions d’utilisateurs des bons plans dans les magasins autour d’eux, depuis la fonctionnalité "Lieux". Il se décline sous quatre formes : • Les Bons Plans Individuels offrent une promotion unique, un produit gratuit ou une autre récompense. • Les Bons Plans Fidélité qui récompensent la fidélité des clients. • Les Bons Plans Amis récompensent une personne et ses amis qui se géolocalisent ensemble. • Les Bons Plans Bonnes œuvres qui permet deffectuer un don à une association choisie. Sur Facebook, chaque personne a en moyenne 130 amis. Et quand un membre profite d’un Bon Plan, ses amis le savent et peuvent en profiter à leur tour. Bienvenue dans l’ère du social shopping !
  13. 13. Bruit N°10 Quand la crise amène des changements de territoires d’expression… Exit les campagnes qui mettent en scène l’écureuil 3 D sautillant, la Caisse d’Epargne prend un nouveau virage dans sa communication avec des messages qui mettent en scène les clients, témoignent de changements structurels et engagent la banque. Des promesses fortes qui appellent un effet sur le terrain. Rendez-vous dans quelques mois pour voir si les clients ressentent concrètement cette banque “nouvelle définition”. - Une nouvelle signature : La banque. Nouvelle définition - Un univers graphique ultra épuré que ce soit en print (presse et affichage) ou en film (TV et cinéma). - La création de tout un nouveau lexique autour du métier bancaire, avec une volonté d’être transparent et de tout remettre à plat dans un contexte où la crise a pas mal écorné l’image des banques.

×