Le dandy 	au XIXème siècle<br />
Introduction<br />Le terme dandy est apparu pour la première<br />fois dans les années 1790, alors que George Bryan Brumme...
Plan<br />I. Un personnage narcissique<br />1. L’élégance et la mode<br />2. La finesse de l’esprit<br />3. l’égocentrisme...
I. Un personnage narcissique<br />Le dandy est un personnage qui ne vit qu’à travers les yeux des autres, dans lesquels il...
1. L’élégance vestimentaire<br />Le dandy fait preuve d’un grand sens de la mode, mais il ne la suit pas: il la précède.<b...
2. La finesse d’esprit<br />À l’origine du dandysme, il y a le choix du parfait, du refus des excès et d’un équilibre, sup...
3. L’égocentrisme <br />Le personnage du dandy ne vit qu’à travers le regard des autres, qui ne lui servent que de miroirs...
II. Un personnage mal dans son époque<br />Le dandy est un personnage marginal, inadapté à la vie en société de son époque...
1. A contre-courant d’une société de masse<br />Le dandysme est le symbole même de l’individualité à l’épreuve de la socié...
2. Un personnage détaché<br />Le dandy éprouve un grand sentiment de médiocrité du temps présent: il regarde le monde en t...
3. Un marginal<br />Un dandy est nécessairement un inadapté social, à l’écart de toute communauté humaine; mais il recherc...
III. Baudelaire et le dandysme<br />Baudelaire a été beaucoup influencé par le dandysme, et a été, avec Jules Barbey d’Aur...
1. L’influence du dandysme<br />Après son voyage à l’île Bourbon, Baudelaire habite un somptueux hôtel et se vêt avec rech...
2. Un apport au dandysme<br />A l’aide de Barbey d’Aurevilly, Baudelaire transforme le personnage du dandy en type idéal.<...
Conclusion<br />Après Oscar Wilde et le début du XXème siècle, le dandysme se fige et se crispe en une attitude esthétisan...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Le dandy

11 855 vues

Publié le

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
11 855
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5 329
Actions
Partages
0
Téléchargements
23
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le dandy

  1. 1. Le dandy au XIXème siècle<br />
  2. 2. Introduction<br />Le terme dandy est apparu pour la première<br />fois dans les années 1790, alors que George Bryan Brummell (photo) s’impose à la cour d’Angleterre. Cela semble alors l’invention d’un original, d’un parvenu même, qui se serait imposé à l’aristocratie anglaise par son élégance et son esprit, et qui impose une mode vestimentaire sobre et rigoureuse.<br />L’étymologie de ce terme reste floue, hésitante entre des racines franco-anglaises, ce qui traduit bien les forts échanges franco-britanniques<br />
  3. 3. Plan<br />I. Un personnage narcissique<br />1. L’élégance et la mode<br />2. La finesse de l’esprit<br />3. l’égocentrisme<br />II. Un personnage mal dans son époque<br />1. A contre-courant d’une société de masse<br />2. Un personnage détaché<br />3. Un marginal<br />III. Baudelaire et le dandysme<br />1. L’influence du dandysme<br />2. Un apport au dandysme<br />
  4. 4. I. Un personnage narcissique<br />Le dandy est un personnage qui ne vit qu’à travers les yeux des autres, dans lesquels il s’admire. Il doit, selon Baudelaire, « vivre et dormir devant un miroir »<br />
  5. 5. 1. L’élégance vestimentaire<br />Le dandy fait preuve d’un grand sens de la mode, mais il ne la suit pas: il la précède.<br />Il se veut élégant et raffiné, tout en gardant une touche d’originalité, et brigue la position de modèle absolu: inimitable et inégalé: selon Baudelaire, il doit « aspirer à être sublime sans interruption ».<br />Il joue en permanence sur l’être et le paraître: son style sobre mais décalé semble dire « je ne suis pas qui vous croyez », mais il reste très superficiel.<br />
  6. 6. 2. La finesse d’esprit<br />À l’origine du dandysme, il y a le choix du parfait, du refus des excès et d’un équilibre, supérieur à la foule.<br />Le caractère personnel du dandy, altier, élégant et raffiné, est à l’origine d’une grande finesse d’esprit: ses remarques sont caustiques mais sans verve. Il porte un regard plutôt cynique sur l’époque dans laquelle il vit, et a un langage bien choisi.<br />Lorsque c’est un jeune provincial, cela lui permet d’atteindre la haute société à laquelle il n’appartient pas.<br />
  7. 7. 3. L’égocentrisme <br />Le personnage du dandy ne vit qu’à travers le regard des autres, qui ne lui servent que de miroirs dans lesquels il s’admire.<br />Il a besoin, pour vivre, d’être sûr d’être au centre de l’attention de tous<br />Il est indifférent à tout ce qui n’est pas lui-même, et déteste les femmes: « La femme est le contraire du dandy. Donc elle doit faire horreur. La femme est naturelle, c’est-à-dire abominable. Aussi est-elle toujours vulgaire, c’est-à-dire le contraire du dandy » C. Baudelaire<br />
  8. 8. II. Un personnage mal dans son époque<br />Le dandy est un personnage marginal, inadapté à la vie en société de son époque, et dont il est complètement dégouté<br />
  9. 9. 1. A contre-courant d’une société de masse<br />Le dandysme est le symbole même de l’individualité à l’épreuve de la société de masse, de plus en plus uniformisée au XIXème siècle.<br />Il ne cherche en effet qu’à se distinguer de la foule et de la société toute entière, qu’il juge décadente et grossière. <br />A l’image de George Brummell, son créateur, il n’affiche pas d’opinion politique particulière.<br />
  10. 10. 2. Un personnage détaché<br />Le dandy éprouve un grand sentiment de médiocrité du temps présent: il regarde le monde en tant qu’esthète et le trouve laid: il en est même écœuré.<br />Il est désinvolte et ennuyé: il n’affiche aucune passion, aucune émotion, il reste impassible quoi qu’il arrive.<br />Il s’efforce d’être froid et distant de tout le monde, même de lui-même.<br />Il a donc un caractère autodestructeur: «le dandysme est un soleil couchant; comme l’astre qui décline, il est superbe, sans chaleuret plein de mélancolie ». C. Baudelaire<br />
  11. 11. 3. Un marginal<br />Un dandy est nécessairement un inadapté social, à l’écart de toute communauté humaine; mais il recherche cette position marginalisé en pratiquant l’auto-mise à l’écart et le mépris des liens sociaux: il ne donne ni ne reçoit jamais rien des autres: il est ainsi certain de ne rien perdre.<br />Il se place ainsi en position de rejeté-rejetant, d’incompris-incompréhensible.<br />Le dandy est donc un être paradoxal: il se veut élégant, mais reste loin du véritable gentleman, car il n’aime personne.<br />
  12. 12. III. Baudelaire et le dandysme<br />Baudelaire a été beaucoup influencé par le dandysme, et a été, avec Jules Barbey d’Aurevilly(photo), l’une des figure phare de ce mouvement.<br />Il l’a toutefois quelque peu changé <br />de l’origine de Brummell en lui<br /> apportant quelques touches <br />personnelles.<br />
  13. 13. 1. L’influence du dandysme<br />Après son voyage à l’île Bourbon, Baudelaire habite un somptueux hôtel et se vêt avec recherche, mais selon son idéal de dandysme, cette élégance n’est « qu’un symbole de la supériorité aristocratique de son esprit ».<br />Il fait part, dans son Spleen, de son mal-être dans son époque, de sa marginalisation (L’Albatros). <br />On lui reproche son écriture et le choix de ses sujets: il n’est compris que par ses pairs, tel Barbey d’Aurevilly<br />A l’image de Brummell, li perçoit la notion de « Hercule sans emploi »: il se dit dépolitiqué. Son habit noir prolonge la simplicité et la deception du premier dandy.<br />
  14. 14. 2. Un apport au dandysme<br />A l’aide de Barbey d’Aurevilly, Baudelaire transforme le personnage du dandy en type idéal.<br />La permanence de l’écriture donne une profondeur à ce personnage, transforme la frivolité en spiritualité, et fait de l’élégance une doctrine rigoureuse. La passion brûle derrière une impassibilité affichée<br />Dans Le peintre de la vie moderne, le dandysme apparaît pour Baudelaire comme « le dernier éclat d’héroïsme dans les décadences »: l’héroïsme et l’incertitude de la vie moderne s’incarnent dans le dandy.<br />
  15. 15. Conclusion<br />Après Oscar Wilde et le début du XXème siècle, le dandysme se fige et se crispe en une attitude esthétisante ou en snobisme mondain. <br />Sans se retrouver dans son intégralité initiale, le dandysme reste, pour l’art contemporain un modèle esthétique et un instrument d’intelligibilité. <br />Le style du dandy perdure encore dans notre monde moderne, avec notamment des personnages comme Karl Lagerfeld.<br />

×