CONSTRUIRE SON
OFFRE DE SERVICE
Le consultant intervient auprès des entreprises pour analyser et
résoudre des problèmes ponctuels. Il peut opérer dans des...
LE CONSULTING
C’est quoi ?
• Entrepreneur individuel
• Prestation intellectuelle
• Pas besoin d’outil de production
• Pas ...
DEVENIR CONSULTANT
Se préparer mentalement
Faire un bilan personnel en toute honnêteté
Epanouissement•
Reconnaissance•
Dim...
COMMENCER PAR…
Se poser les bonnes questions !
COMMENCER PAR…
Se poser les bonnes questions !
Pourquoi je veux devenir consultant freelance ?•
Quels sont les risques et ...
DEVENIR CONSULTANT
Les 5 principaux écueils
• Définir une offre trop large ou trop floue
• Mal évaluer son temps de missio...
LA CRÉATION
De son activité
LA CRÉATION
De son activité
• Rassembler ses compétences et ses références
• Identifier les besoins, le marché
• Définir s...
PROPOSER LE BON PRIX
Définir ses tarifs
PROPOSER LE BON PRIX
Quelques conseils
Inutile de brader vos prix même si vous êtes débutant. Car, par la suite, vous aure...
PROPOSER LE BON PRIX
Le prix théorique : base de facturation / négo
Poste Montant Calcul
Salaire net cible (annuel / mensu...
TROUVER ET GARDER
Ses clients
TROUVER ET GARDER
Ses clients
Le• bouche à oreille
• L’entourage
Le• réseau professionnel existant
Faire• de la communicat...
MARKETER
Son activité
MARKETER
Son activité
• Rassurer sur les fondamentaux
• Se démarquer sur ses spécificités
MARKETER SON ACTIVITÉ
Le pitch
• Savoir présenter son offre résumée en une phrase
• Savoir se présenter en une minute
• Su...
MARKETER SON ACTIVITÉ
Petits plus
• Pensez à sa signature d’email
• Etre actif sur les réseaux sociaux
• Faire du networki...
L’ADMINISTRATIF
De votre activité
L’ADMINISTRATIF
Vous devez gérer
• Votre comptabilité
• Ne pas commencer une mission tant que le devis n’est pas accepté
•...
ORGANISER SON TEMPS
Tout seul
ORGANISER SON TEMPS
Allouer du temps
• A l’administratif
• A la communication et aux démarches commerciales
• A la réflexi...
SÉPARER
Vie pro et vie perso
FORMATION
« Passeport Consultant »
Qui est le consultant ?•
Les aptitudes•
personnelles du
consultant
Les écueils à éviter...
SON POSITIONNEMENT
Déconstruire son CV
SON POSITIONNEMENT
Déconstruire son CV
SON POSITIONNEMENT
Déconstruire son CV
• Rédiger des fiches expertises
• Concevoir une mini-biographie
pour chaque experti...
SON POSITIONNEMENT
Déconstruire son CV : fiche expertise
Exemple d’une fiche expertise
L’objet de l’expertise
Elaboration ...
SON POSITIONNEMENT
Déconstruire son CV : la mini bio intentionnelle
« Après une formation d’ingénieur en traitement de l’e...
SON POSITIONNEMENT
Déconstruire son CV
Enoncer son expertise en une phrase
« Je mets en œuvre les méthodes et les outils p...
SON POSITIONNEMENT
Déconstruire son CV
« l’Elevator Pitch »
«Spécialiste de l’informatique, je suis développeur Web & Logi...
1. Brainstorming : de la compétence à l’offre
- Enumération sans restriction mentale
« J’offre de faire ceci, j’offre d’at...
SON POSITIONNEMENT
Construction de l’offre
2. Tri : ordonner de façon cohérente
- Et si 2 offres sont très différentes ne ...
SON POSITIONNEMENT
Construction de l’offre
La preuve peut être :
• Un résultat chiffré -> lequel ? Par rapport à quoi ?
• ...
SON POSITIONNEMENT
Traduire l’offre en bénéfice client
• Une capacité de 16 Go
• Formats audio pris en charge : AAC (8 à 3...
SON POSITIONNEMENT
Traduire l’offre en bénéfice client
Préférez-vous entendre ?
J’offre de gérer vos projets industriels c...
SON POSITIONNEMENT
Traduire l’offre en bénéfice client
Les avantages clients
Le but est de récolter à l’issue de la missio...
SON POSITIONNEMENT
Traduire l’offre en bénéfice client
« Notre collaboration a été fructueuse :
Non seulement le cahier de...
DÉCONSTRUIRE SON CV
Exemple
DÉCONSTRUIRE SON CV
Exemple
DÉCONSTRUIRE SON CV
Exemple
DÉCONSTRUIRE SON CV
Exemple
Mon parcours
o Je suis ingénieur agronome de …………………………………………………………….., promotion 1981.
o J'ai...
CONSTRUIRE SON OFFRE
• Concevoir des offres basées sur les attentes de ses clients, sur la valeur client
• les tester le p...
CONSTRUIRE SON OFFRE
5 CONSEILS
Pour trouver une mission
Conseil 1 : Se poser les bonnes question
• Dans quel secteur suis-je positionné ?
• Qu...
5 CONSEILS
Pour trouver une mission
Conseil 2 : Usez de vos relations
Chacun possède son propre réseau social, famille, am...
5 CONSEILS
Pour trouver une mission
Conseil 3 : Googelisez votre futur client
Avant votre RDV avec monsieur X, cherchez su...
5 CONSEILS
Pour trouver une mission
Conseil 4 : Faites-vous une check-list pour la négociation
Créez une liste de tous les...
5 CONSEILS
Pour trouver une mission
Conseil 5 : Faites-vous accompagner par une entreprise de Portage Salarial
Les société...
LE PORTAGE SALARIAL
LE PORTAGE SALARIAL
C’est quoi ?
Pour les consultants
Permet à des « indépendants » non immatriculés, de pouvoir exercer u...
LE PORTAGE SALARIAL
C’est quoi ?
La reconnaissance juridique
Loi N° 2008-596 du 25 juin 2008 : la modernisation du marché ...
LE PORTAGE SALARIAL
C’est quoi ?
Un statut reconnu : vœux de François Hollande 2016
LE PORTAGE SALARIAL
Le fonctionnement
LE PORTAGE SALARIAL
Le PEPS
• Fruit du rapprochement FeNPS / SNEPS
• Seul syndicat représentatif (90% des acteurs du march...
LE PORTAGE SALARIAL
Frais et rémunération
Chiffre d’affaire (HT) < 50 000 € 50 000 € - 100 000 € > 100 000 €
Frais de port...
LE PORTAGE SALARIAL
Rémunération avec et sans frais
SALAIRE NET
SALAIRE BRUT
Charges Salariales
CHIFFRE D’AFFAIRE (HT)
COM...
LE PORTAGE SALARIAL
Chez 2i
Des opportunités de missions
UN DEMENAGEMENT PREVU
Au centre ville de Toulouse (Mars 2016)
MERCI
Pour votre attention
Nos prochaines manifestations :
Découvrez les atouts du portage salarial // 8 Mars 2016
Combien...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Atelier consultant : déconstruire son CV pour créer son offre

2 250 vues

Publié le

Construire son offre de service lorsque l’on souhaite devenir consultant indépendant n’est pas une étape facile… Nous mettons donc à votre disposition cette présentation utilisée lors de notre dernier atelier sur le métier de consultant. En effet, avant de partir à la recherche de ses missions de consulting, il est primordial que votre offre et que vos prestations soient bien définies.

Avec ce support, vous apprendrez à déconstruire votre CV et vos expertises pour construire votre offre / activité. Vous découvrirez également comment vous crédibiliser et comment trouver vos futures missions. Quelques Slides sur le calcul de vos prix est également disponible. Pour finir, retrouvez nos 5 conseils pour prospecter efficacement.

Publié dans : Carrière
0 commentaire
5 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 250
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
361
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
5
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Etat d’esprit « consultant », entrepreneur, démarche commerciale
  • RSI, pas de cotisation au chômage, complémentaire privée
  • RSI, pas de cotisation au chômage, complémentaire privée
  • On conserve son chômage et on cotise chômage, retraite
    Pas de contraintes administratives / gestion = garanties sociales du salarié
    Différence interim : le consultant fait l’action commerciale vers son client
    A salaire brut égal
    Interim : Base salaire brut 100 > x2 = 200
    Portage : Base salaire brut 100 > + charges salariales 22% (78€) - charges patronales 48% = 162€
  • On conserve son chômage et on cotise chômage, retraite
    Pas de contraintes administratives / gestion = garanties sociales du salarié
    Différence interim : le consultant fait l’action commerciale vers son client
    A salaire brut égal
    Interim : Base salaire brut 100 > x2 = 200
    Portage : Base salaire brut 100 > + charges salariales 22% (78€) - charges patronales 48% = 162€
  • RSI, pas de cotisation au chômage, complémentaire privée
  • On conserve son chômage et on cotise chômage, retraite
    Pas de contraintes administratives / gestion = garanties sociales du salarié
    Différence interim : le consultant fait l’action commerciale vers son client
    A salaire brut égal
    Interim : Base salaire brut 100 > x2 = 200
    Portage : Base salaire brut 100 > + charges salariales 22% (78€) - charges patronales 48% = 162€
  • RSI, pas de cotisation au chômage, complémentaire privée
  • On conserve son chômage et on cotise chômage, retraite
    Pas de contraintes administratives / gestion = garanties sociales du salarié
    Différence interim : le consultant fait l’action commerciale vers son client
    A salaire brut égal
    Interim : Base salaire brut 100 > x2 = 200
    Portage : Base salaire brut 100 > + charges salariales 22% (78€) - charges patronales 48% = 162€
  • On conserve son chômage et on cotise chômage, retraite
    Pas de contraintes administratives / gestion = garanties sociales du salarié
    Différence interim : le consultant fait l’action commerciale vers son client
    A salaire brut égal
    Interim : Base salaire brut 100 > x2 = 200
    Portage : Base salaire brut 100 > + charges salariales 22% (78€) - charges patronales 48% = 162€
  • RSI, pas de cotisation au chômage, complémentaire privée
  • On conserve son chômage et on cotise chômage, retraite
    Pas de contraintes administratives / gestion = garanties sociales du salarié
    Différence interim : le consultant fait l’action commerciale vers son client
    A salaire brut égal
    Interim : Base salaire brut 100 > x2 = 200
    Portage : Base salaire brut 100 > + charges salariales 22% (78€) - charges patronales 48% = 162€
  • RSI, pas de cotisation au chômage, complémentaire privée
  • On conserve son chômage et on cotise chômage, retraite
    Pas de contraintes administratives / gestion = garanties sociales du salarié
    Différence interim : le consultant fait l’action commerciale vers son client
    A salaire brut égal
    Interim : Base salaire brut 100 > x2 = 200
    Portage : Base salaire brut 100 > + charges salariales 22% (78€) - charges patronales 48% = 162€
  • On conserve son chômage et on cotise chômage, retraite
    Pas de contraintes administratives / gestion = garanties sociales du salarié
    Différence interim : le consultant fait l’action commerciale vers son client
    A salaire brut égal
    Interim : Base salaire brut 100 > x2 = 200
    Portage : Base salaire brut 100 > + charges salariales 22% (78€) - charges patronales 48% = 162€
  • On conserve son chômage et on cotise chômage, retraite
    Pas de contraintes administratives / gestion = garanties sociales du salarié
    Différence interim : le consultant fait l’action commerciale vers son client
    A salaire brut égal
    Interim : Base salaire brut 100 > x2 = 200
    Portage : Base salaire brut 100 > + charges salariales 22% (78€) - charges patronales 48% = 162€
  • RSI, pas de cotisation au chômage, complémentaire privée
  • On conserve son chômage et on cotise chômage, retraite
    Pas de contraintes administratives / gestion = garanties sociales du salarié
    Différence interim : le consultant fait l’action commerciale vers son client
    A salaire brut égal
    Interim : Base salaire brut 100 > x2 = 200
    Portage : Base salaire brut 100 > + charges salariales 22% (78€) - charges patronales 48% = 162€
  • RSI, pas de cotisation au chômage, complémentaire privée
  • On conserve son chômage et on cotise chômage, retraite
    Pas de contraintes administratives / gestion = garanties sociales du salarié
    Différence interim : le consultant fait l’action commerciale vers son client
    A salaire brut égal
    Interim : Base salaire brut 100 > x2 = 200
    Portage : Base salaire brut 100 > + charges salariales 22% (78€) - charges patronales 48% = 162€
  • RSI, pas de cotisation au chômage, complémentaire privée
  • Etat d’esprit « consultant », entrepreneur, démarche commerciale
  • Existe depuis plus de 30 ans
    2008 : inscription au code du travail pour la première fois
    2015 ordonnance qui sécurise définitivement le portage salarial
    35h = 16€/h soit une facturation de 32€/h
    AGS : 30000€
  • Existe depuis plus de 30 ans
    2008 : inscription au code du travail pour la première fois
    2015 ordonnance qui sécurise définitivement le portage salarial
    35h = 16€/h soit une facturation de 32€/h
    AGS : 30000€
  • Existe depuis plus de 30 ans
    2008 : inscription au code du travail pour la première fois
    2015 ordonnance qui sécurise définitivement le portage salarial
    35h = 16€/h soit une facturation de 32€/h
    AGS : 30000€
  • Existe depuis plus de 30 ans
    2008 : inscription au code du travail pour la première fois
    2015 ordonnance qui sécurise définitivement le portage salarial
    35h = 16€/h soit une facturation de 32€/h
    AGS : 30000€
  • On conserve son chômage et on cotise chômage, retraite
    Pas de contraintes administratives / gestion = garanties sociales du salarié
    Différence interim : le consultant fait l’action commerciale vers son client
    A salaire brut égal
    Interim : Base salaire brut 100 > x2 = 200
    Portage : Base salaire brut 100 > + charges salariales 22% (78€) - charges patronales 48% = 162€
  • On conserve son chômage et on cotise chômage, retraite
    Pas de contraintes administratives / gestion = garanties sociales du salarié
    Différence interim : le consultant fait l’action commerciale vers son client
    A salaire brut égal
    Interim : Base salaire brut 100 > x2 = 200
    Portage : Base salaire brut 100 > + charges salariales 22% (78€) - charges patronales 48% = 162€
  • On conserve son chômage et on cotise chômage, retraite
    Pas de contraintes administratives / gestion = garanties sociales du salarié
    Différence interim : le consultant fait l’action commerciale vers son client
    A salaire brut égal
    Interim : Base salaire brut 100 > x2 = 200
    Portage : Base salaire brut 100 > + charges salariales 22% (78€) - charges patronales 48% = 162€
  • On conserve son chômage et on cotise chômage, retraite
    Pas de contraintes administratives / gestion = garanties sociales du salarié
    Différence interim : le consultant fait l’action commerciale vers son client
    A salaire brut égal
    Interim : Base salaire brut 100 > x2 = 200
    Portage : Base salaire brut 100 > + charges salariales 22% (78€) - charges patronales 48% = 162€
  • On conserve son chômage et on cotise chômage, retraite
    Pas de contraintes administratives / gestion = garanties sociales du salarié
    Différence interim : le consultant fait l’action commerciale vers son client
    A salaire brut égal
    Interim : Base salaire brut 100 > x2 = 200
    Portage : Base salaire brut 100 > + charges salariales 22% (78€) - charges patronales 48% = 162€
  • On conserve son chômage et on cotise chômage, retraite
    Pas de contraintes administratives / gestion = garanties sociales du salarié
    Différence interim : le consultant fait l’action commerciale vers son client
    A salaire brut égal
    Interim : Base salaire brut 100 > x2 = 200
    Portage : Base salaire brut 100 > + charges salariales 22% (78€) - charges patronales 48% = 162€
  • On conserve son chômage et on cotise chômage, retraite
    Pas de contraintes administratives / gestion = garanties sociales du salarié
    Différence interim : le consultant fait l’action commerciale vers son client
    A salaire brut égal
    Interim : Base salaire brut 100 > x2 = 200
    Portage : Base salaire brut 100 > + charges salariales 22% (78€) - charges patronales 48% = 162€
  • On conserve son chômage et on cotise chômage, retraite
    Pas de contraintes administratives / gestion = garanties sociales du salarié
    Différence interim : le consultant fait l’action commerciale vers son client
    A salaire brut égal
    Interim : Base salaire brut 100 > x2 = 200
    Portage : Base salaire brut 100 > + charges salariales 22% (78€) - charges patronales 48% = 162€
  • On conserve son chômage et on cotise chômage, retraite
    Pas de contraintes administratives / gestion = garanties sociales du salarié
    Différence interim : le consultant fait l’action commerciale vers son client
    A salaire brut égal
    Interim : Base salaire brut 100 > x2 = 200
    Portage : Base salaire brut 100 > + charges salariales 22% (78€) - charges patronales 48% = 162€
  • On conserve son chômage et on cotise chômage, retraite
    Pas de contraintes administratives / gestion = garanties sociales du salarié
    Différence interim : le consultant fait l’action commerciale vers son client
    A salaire brut égal
    Interim : Base salaire brut 100 > x2 = 200
    Portage : Base salaire brut 100 > + charges salariales 22% (78€) - charges patronales 48% = 162€
  • On conserve son chômage et on cotise chômage, retraite
    Pas de contraintes administratives / gestion = garanties sociales du salarié
    Différence interim : le consultant fait l’action commerciale vers son client
    A salaire brut égal
    Interim : Base salaire brut 100 > x2 = 200
    Portage : Base salaire brut 100 > + charges salariales 22% (78€) - charges patronales 48% = 162€
  • On conserve son chômage et on cotise chômage, retraite
    Pas de contraintes administratives / gestion = garanties sociales du salarié
    Différence interim : le consultant fait l’action commerciale vers son client
    A salaire brut égal
    Interim : Base salaire brut 100 > x2 = 200
    Portage : Base salaire brut 100 > + charges salariales 22% (78€) - charges patronales 48% = 162€
  • On conserve son chômage et on cotise chômage, retraite
    Pas de contraintes administratives / gestion = garanties sociales du salarié
    Différence interim : le consultant fait l’action commerciale vers son client
    A salaire brut égal
    Interim : Base salaire brut 100 > x2 = 200
    Portage : Base salaire brut 100 > + charges salariales 22% (78€) - charges patronales 48% = 162€
  • On conserve son chômage et on cotise chômage, retraite
    Pas de contraintes administratives / gestion = garanties sociales du salarié
    Différence interim : le consultant fait l’action commerciale vers son client
    A salaire brut égal
    Interim : Base salaire brut 100 > x2 = 200
    Portage : Base salaire brut 100 > + charges salariales 22% (78€) - charges patronales 48% = 162€
  • On conserve son chômage et on cotise chômage, retraite
    Pas de contraintes administratives / gestion = garanties sociales du salarié
    Différence interim : le consultant fait l’action commerciale vers son client
    A salaire brut égal
    Interim : Base salaire brut 100 > x2 = 200
    Portage : Base salaire brut 100 > + charges salariales 22% (78€) - charges patronales 48% = 162€
  • On conserve son chômage et on cotise chômage, retraite
    Pas de contraintes administratives / gestion = garanties sociales du salarié
    Différence interim : le consultant fait l’action commerciale vers son client
    A salaire brut égal
    Interim : Base salaire brut 100 > x2 = 200
    Portage : Base salaire brut 100 > + charges salariales 22% (78€) - charges patronales 48% = 162€
  • On conserve son chômage et on cotise chômage, retraite
    Pas de contraintes administratives / gestion = garanties sociales du salarié
    Différence interim : le consultant fait l’action commerciale vers son client
    A salaire brut égal
    Interim : Base salaire brut 100 > x2 = 200
    Portage : Base salaire brut 100 > + charges salariales 22% (78€) - charges patronales 48% = 162€
  • On conserve son chômage et on cotise chômage, retraite
    Pas de contraintes administratives / gestion = garanties sociales du salarié
    Différence interim : le consultant fait l’action commerciale vers son client
    A salaire brut égal
    Interim : Base salaire brut 100 > x2 = 200
    Portage : Base salaire brut 100 > + charges salariales 22% (78€) - charges patronales 48% = 162€
  • On conserve son chômage et on cotise chômage, retraite
    Pas de contraintes administratives / gestion = garanties sociales du salarié
    Différence interim : le consultant fait l’action commerciale vers son client
    A salaire brut égal
    Interim : Base salaire brut 100 > x2 = 200
    Portage : Base salaire brut 100 > + charges salariales 22% (78€) - charges patronales 48% = 162€
  • On conserve son chômage et on cotise chômage, retraite
    Pas de contraintes administratives / gestion = garanties sociales du salarié
    Différence interim : le consultant fait l’action commerciale vers son client
    A salaire brut égal
    Interim : Base salaire brut 100 > x2 = 200
    Portage : Base salaire brut 100 > + charges salariales 22% (78€) - charges patronales 48% = 162€
  • On conserve son chômage et on cotise chômage, retraite
    Pas de contraintes administratives / gestion = garanties sociales du salarié
    Différence interim : le consultant fait l’action commerciale vers son client
    A salaire brut égal
    Interim : Base salaire brut 100 > x2 = 200
    Portage : Base salaire brut 100 > + charges salariales 22% (78€) - charges patronales 48% = 162€
  • On conserve son chômage et on cotise chômage, retraite
    Pas de contraintes administratives / gestion = garanties sociales du salarié
    Différence interim : le consultant fait l’action commerciale vers son client
    A salaire brut égal
    Interim : Base salaire brut 100 > x2 = 200
    Portage : Base salaire brut 100 > + charges salariales 22% (78€) - charges patronales 48% = 162€
  • On conserve son chômage et on cotise chômage, retraite
    Pas de contraintes administratives / gestion = garanties sociales du salarié
    Différence interim : le consultant fait l’action commerciale vers son client
    A salaire brut égal
    Interim : Base salaire brut 100 > x2 = 200
    Portage : Base salaire brut 100 > + charges salariales 22% (78€) - charges patronales 48% = 162€
  • On conserve son chômage et on cotise chômage, retraite
    Pas de contraintes administratives / gestion = garanties sociales du salarié
    Différence interim : le consultant fait l’action commerciale vers son client
    A salaire brut égal
    Interim : Base salaire brut 100 > x2 = 200
    Portage : Base salaire brut 100 > + charges salariales 22% (78€) - charges patronales 48% = 162€
  • On conserve son chômage et on cotise chômage, retraite
    Pas de contraintes administratives / gestion = garanties sociales du salarié
    Différence interim : le consultant fait l’action commerciale vers son client
    A salaire brut égal
    Interim : Base salaire brut 100 > x2 = 200
    Portage : Base salaire brut 100 > + charges salariales 22% (78€) - charges patronales 48% = 162€
  • On conserve son chômage et on cotise chômage, retraite
    Pas de contraintes administratives / gestion = garanties sociales du salarié
    Différence interim : le consultant fait l’action commerciale vers son client
    A salaire brut égal
    Interim : Base salaire brut 100 > x2 = 200
    Portage : Base salaire brut 100 > + charges salariales 22% (78€) - charges patronales 48% = 162€
  • On conserve son chômage et on cotise chômage, retraite
    Pas de contraintes administratives / gestion = garanties sociales du salarié
    Différence interim : le consultant fait l’action commerciale vers son client
    A salaire brut égal
    Interim : Base salaire brut 100 > x2 = 200
    Portage : Base salaire brut 100 > + charges salariales 22% (78€) - charges patronales 48% = 162€
  • Existe depuis plus de 30 ans
    2008 : inscription au code du travail pour la première fois
    2015 ordonnance qui sécurise définitivement le portage salarial
    35h = 16€/h soit une facturation de 32€/h
    AGS : 30000€
  • Discours du 18 janvier, assouplir le portage et l’étendre aux services aux particuliers ?
    Important dans la crédibilité vers les sociétés prospectées
  • On privilégie la durée, plus que le one shot
  • Atelier consultant : déconstruire son CV pour créer son offre

    1. 1. CONSTRUIRE SON OFFRE DE SERVICE
    2. 2. Le consultant intervient auprès des entreprises pour analyser et résoudre des problèmes ponctuels. Il peut opérer dans des domaines très variés. C'est un prestataire extérieur qui travaille généralement au sein d'un cabinet mais qui peut également officier comme indépendant.
    3. 3. LE CONSULTING C’est quoi ? • Entrepreneur individuel • Prestation intellectuelle • Pas besoin d’outil de production • Pas besoin de bureaux fixes • Pas d’embauche ou de sous-traitance
    4. 4. DEVENIR CONSULTANT Se préparer mentalement Faire un bilan personnel en toute honnêteté Epanouissement• Reconnaissance• Dimension sociale• Conservation des acquis dans les temps• Survie• Besoin de s’accomplir Besoin d’estime Besoin d’appartenance Besoins de sécurité Besoins physiologiques
    5. 5. COMMENCER PAR… Se poser les bonnes questions !
    6. 6. COMMENCER PAR… Se poser les bonnes questions ! Pourquoi je veux devenir consultant freelance ?• Quels sont les risques et les craintes principales des freelances ?• Est• -ce que je suis prêt à vivre une vie de freelance, sachant ce que cela implique ?
    7. 7. DEVENIR CONSULTANT Les 5 principaux écueils • Définir une offre trop large ou trop floue • Mal évaluer son temps de mission ou sous-estimer ses tarifs • Piloter son activité à l’aveugle • Délaisser la prospection • Se couper de son réseau
    8. 8. LA CRÉATION De son activité
    9. 9. LA CRÉATION De son activité • Rassembler ses compétences et ses références • Identifier les besoins, le marché • Définir son offre de service : - Mes clients - Mon niveau de compétences - Ce que contient mon service • Trouver un nom • Choisir un statut
    10. 10. PROPOSER LE BON PRIX Définir ses tarifs
    11. 11. PROPOSER LE BON PRIX Quelques conseils Inutile de brader vos prix même si vous êtes débutant. Car, par la suite, vous aurez du mal à les• augmenter. Calculez vos objectifs de rémunération. Mais vérifiez qu'ils sont en phase avec les standards du• marché. Ne faites pas de vos tarifs une question d'amour• -propre, vous pourriez manquer de bonnes affaires. L'environnement concurrentiel évolue vite. Régulièrement, vérifiez que vos prix sont• toujours valables. Avant d'annoncer un prix, préparez• -vous à le justifier auprès de votre interlocuteur. Listez les arguments à donner dans le cas où votre client vous juge trop cher. Mettez en avant vos compétences et votre expérience.•
    12. 12. PROPOSER LE BON PRIX Le prix théorique : base de facturation / négo Poste Montant Calcul Salaire net cible (annuel / mensuel) 36 000 € (3 000 €) Charges sociales 17 280 € 36 000 € * 0.48 Total Salaire + charges salariales 53 280 € 40 000 € + 17 280 € Montant frais annexes 9 402 € environ 15% du chiffre d'affaires total (53 280 / 0.85) - 53 280 Montant chiffre d'affaires 62 682 € 53 280 € + 9 402 € Nombre de jours de mission 109 218 * 0.50 (taux de jours facturés) Tarif à la journée 575 € 62 682 € / 109
    13. 13. TROUVER ET GARDER Ses clients
    14. 14. TROUVER ET GARDER Ses clients Le• bouche à oreille • L’entourage Le• réseau professionnel existant Faire• de la communication Développer• son réseau professionnel Soigner• son référencement
    15. 15. MARKETER Son activité
    16. 16. MARKETER Son activité • Rassurer sur les fondamentaux • Se démarquer sur ses spécificités
    17. 17. MARKETER SON ACTIVITÉ Le pitch • Savoir présenter son offre résumée en une phrase • Savoir se présenter en une minute • Sur votre site ou en ligne : faire comprendre vos compétences au premier regard
    18. 18. MARKETER SON ACTIVITÉ Petits plus • Pensez à sa signature d’email • Etre actif sur les réseaux sociaux • Faire du networking • Créer un site
    19. 19. L’ADMINISTRATIF De votre activité
    20. 20. L’ADMINISTRATIF Vous devez gérer • Votre comptabilité • Ne pas commencer une mission tant que le devis n’est pas accepté • Prévoir du temps de gestion administrative
    21. 21. ORGANISER SON TEMPS Tout seul
    22. 22. ORGANISER SON TEMPS Allouer du temps • A l’administratif • A la communication et aux démarches commerciales • A la réflexion sur son service • Au réseau • A la création de devis • Au suivi des missions après leur fin • A la veille et à la formation • Aux vacances
    23. 23. SÉPARER Vie pro et vie perso
    24. 24. FORMATION « Passeport Consultant » Qui est le consultant ?• Les aptitudes• personnelles du consultant Les écueils à éviter• • Les motifs d’achat de la prestation • Le mix-marketing • La déconstruction de son CV • La rédaction de ses expertises • La mini-bio et l’elevator pitch • L’étude de marché • La construction de l’offre de service • Le plan de charge • La prospection • Le calcul du prix • Carte de visite, plaquette, blog • Les réseaux (virtuels et réels) • Le RDV Réseau • L’organisation Etre prêt mentalement Définir son positionnement Bâtir sa réputation et bien s’organiser
    25. 25. SON POSITIONNEMENT Déconstruire son CV
    26. 26. SON POSITIONNEMENT Déconstruire son CV
    27. 27. SON POSITIONNEMENT Déconstruire son CV • Rédiger des fiches expertises • Concevoir une mini-biographie pour chaque expertise • Confronté chaque expertise à une étude de marché pour valider sa pertinence • Décomposer l’expertise en une offre packagée de services Rédiger ses fiches expertises par micro-cibles Objet : Domaine de compétences Bénéfice : valeur ajoutée pour le prospect Micro-cible : pas plus de 20 à 30 entreprises ou types de prospects Moment du cycle de vie de l’entreprise
    28. 28. SON POSITIONNEMENT Déconstruire son CV : fiche expertise Exemple d’une fiche expertise L’objet de l’expertise Elaboration du cahier des charges, analyse des offres et aide à la décision pour le choix du prestataire pour des projets de gestion complète des utilités du type eau, énergies secondaires, déchets. Bénéfices pour le client Assurance d’avoir un cahier des charges qui couvre l’ensemble des domaines (technique, administratif, financier, contractuel) établi par un professionnel qui a été plus de 20 ans prestataire de services au sein d’un groupe leader mondial. Micro-cible Industrie (grands comptes) et collectivités territoriales qui souhaitent lancer un appel d’offres pour des prestations dans le domaine de la gestion des utilités. Les anciens clients industriels, les filiales de Suez et éventuellement des cabinets d’ingénieurs conseil. En une phrase : Maîtrise du pilotage de grands projets de gestion complète des utilités du type eau, énergies secondaires et déchets dans toutes ses composantes.
    29. 29. SON POSITIONNEMENT Déconstruire son CV : la mini bio intentionnelle « Après une formation d’ingénieur en traitement de l’eau et nuisances industrielles à l’ESIP de Poitiers et un master of sciences à Oregon University, aux Etats-Unis, Jean Durand a officié au sein de la société Degremont, filiale de Suez. Il a gagné de multiples appels d’offres dans le domaine du traitement de l’eau et a piloté quelques opérations clés en main d’envergure telle que la construction des stations d’épuration de la Ville de Lisbonne ou la mise en place de process de pointe chez des grands comptes industriels. Ces expériences réussies lui ont permis de démontrer sa capacité à mettre en œuvre des compétences multiples au travers de circuits relationnels complexes. Au sein de la holding Suez, il a étendu son champ d’action en pilotant des opérations liées à la gestion des énergies secondaires et des déchets de tout type. C’est pourquoi aujourd’hui, Jean Durand apporte son expertise dans la maîtrise d’œuvre de grands projets de gestion des utilités de type eau, énergies secondaires et déchets auprès des grands comptes industriels et des collectivités locales».
    30. 30. SON POSITIONNEMENT Déconstruire son CV Enoncer son expertise en une phrase « Je mets en œuvre les méthodes et les outils pour simplifier les processus RH et Paie, réduire les coûts sociaux, anticiper les transformations et maintenir le cap sur les objectifs stratégiques et financiers de l’entreprise. »
    31. 31. SON POSITIONNEMENT Déconstruire son CV « l’Elevator Pitch » «Spécialiste de l’informatique, je suis développeur Web & Logiciels. J’offre aux PME du secteur aéronautique de gérer le développement et la maintenance de leurs sites : je définis leurs besoins avant de concevoir et de développer leurs systèmes. Je m’occupe aussi de la réalisation des tests et des recettes avant la mise en production et l’intégration. Pour assurer leur bon fonctionnement, je gère aussi la maintenance des systèmes utilisés par mes clients. Mes diverses missions m’ont apporté une solide expérience et m’ont permis de varier les technologies et les outils ; j’ai travaillé entre autres sur : Windows server 8, IIS 7, ASP.NET, Apache, PHP5, XML, XHTML, CSS, Visual studio 2010, Visual Basic 6.0,… Je suis consultant adossé à une structure de portage, ce qui me permet de me consacrer à mon activité sans me soucier des aspects administratifs. »
    32. 32. 1. Brainstorming : de la compétence à l’offre - Enumération sans restriction mentale « J’offre de faire ceci, j’offre d’atteindre tel objectif… » Ex : la compétence est de parler chinois « J’offre de négocier vos contrats en chinois », j’offre d’accompagner votre délégation commerciale en Chine »… - Plusieurs offres mais précises • « J’offre de mettre en œuvre un projet de conduite de changement dans le secteur bancaire » SON POSITIONNEMENT Construction de l’offre
    33. 33. SON POSITIONNEMENT Construction de l’offre 2. Tri : ordonner de façon cohérente - Et si 2 offres sont très différentes ne jamais les proposer en même temps au même client 3 : Crédibiliser l’offre - « Je l’ai fait pour….. et il était content, la preuve…… »
    34. 34. SON POSITIONNEMENT Construction de l’offre La preuve peut être : • Un résultat chiffré -> lequel ? Par rapport à quoi ? • Un gain de CA -> combien ? • Un gain de parts de marché -> combien ? • Une prouesse sur la tenue de délais -> en quoi ? • De lourdes pertes évités -> lesquelles ? • Une prouesse technique -> en quoi ? • Avoir attiré plus de X personnes à tel événement • Avoir eu une promotion, une nouvelle mission… • Avoir un témoignage de félicitation -> donner le contenu et les coordonnées
    35. 35. SON POSITIONNEMENT Traduire l’offre en bénéfice client • Une capacité de 16 Go • Formats audio pris en charge : AAC (8 à 320 kbit/s), AAC protégé (depuis l'iTunes Store), HE-AAC, MP3 (8 à 320 kbit/s), MP3 VBR, Audible (formats 2, 3, 4, Audible Enhanced Audio, AAX et AAX+), Apple Lossless, AIFF et WAV • Batterie au lithium-ion rechargeable intégrée • Durée de lecture musicale : jusqu'à 30 heures en charge complète « L’Ipod c’est 1000 chansons dans sa poche »
    36. 36. SON POSITIONNEMENT Traduire l’offre en bénéfice client Préférez-vous entendre ? J’offre de gérer vos projets industriels complexes en difficulté dans un contexte multiculturel, comme je l’ai déjà fait pour une grande entreprise française, sur un projet qui aurait pu coûter cher si je n’étais pas intervenu pour en assurer la livraison en temps et en heure.« "J’offre de gérer des projets en retard. Je l’ai déjà fait pour Thales pour le télé-contrôle de l'aéroport de Jakarta. J’ai rattrapé 1 an de retard sur un projet de 2 ans, et j’ai évité à mon client des pénalités qui auraient représenté 5 fois le montant du projet soit 1,2 millions d’euros.
    37. 37. SON POSITIONNEMENT Traduire l’offre en bénéfice client Les avantages clients Le but est de récolter à l’issue de la mission / contrat ce genre de témoignage – client "Dans le cadre d’un projet de site de e-commerce dédié à la vente de hamacs, j’ai fait appel à Ludovic pour m’assister dans la rédaction du cahier des charges, l’identification et la sélection du prestataire en charge du développement du site. J’ai hésité avant de le contacter car ayant un passé de consultant en systèmes d’information, j’avais déjà bien avancé dans la rédaction du cahier des charges et avais peur de « perdre du temps ». La lecture de son Blog m’a convaincu de son expertise e-commerce, mais également de mes lacunes sur le sujet et donc du risque de passer à côté de sujets importants. »
    38. 38. SON POSITIONNEMENT Traduire l’offre en bénéfice client « Notre collaboration a été fructueuse : Non seulement le cahier des charges a été finalisé relativement vite, mais il intègre surtout les « best practice » e-commerce. Je n’ai pas eu à me perdre dans la jungle des agences web : Ludovic m’en a proposé quatre ayant des compétences établies pour les caractéristiques de mon projet, et qui avaient chacune une approche différente. Dès la consultation de celles-ci, le mot « Ludovic » agit comme un sésame, apporte de la crédibilité au projet ce qui garanti une réponse rapide à l’appel d’offre. Le wireframe permet de bien cadrer et visualiser le futur site et garanti une bonne compréhension mutuelle avec l’agence web. Bref le temps investi dans cette collaboration a été bénéfique et je ne saurais que conseiller aux non spécialistes de se faire accompagner sur ce genre de projet : les enjeux et budgets mis en œuvre sur de tels projets valent bien qu’on les sécurise autant que possible. »
    39. 39. DÉCONSTRUIRE SON CV Exemple
    40. 40. DÉCONSTRUIRE SON CV Exemple
    41. 41. DÉCONSTRUIRE SON CV Exemple
    42. 42. DÉCONSTRUIRE SON CV Exemple Mon parcours o Je suis ingénieur agronome de …………………………………………………………….., promotion 1981. o J'ai travaillé quinze ans dans l'industrie agroalimentaire, comme responsable Développement, chef de laboratoire, responsable Qualité puis Directeur Qualité. J’ai connu des structures diverses, de la PME exportatrice à la filiale française de groupe anglo-saxon. Certains des produits que j'ai développés sont toujours sur les linéaires. o Depuis 2002, je suis consultant en gestion de la qualité. Mes expériences me permettent d'intervenir dans l'industrie, dans les services, dans l'industrie alimentaire ou dans l'univers de la santé. o J'ai une expérience de terrain de l'organisation de la qualité dans un laboratoire, dans une usine, dans une entreprise, dans un centre hospitalier. Je sais organiser des formations pour le personnel de production. Je connais les relations et les attentes croisées entre des services commerciaux et des services techniques. o J'ai souvent utilisé l'anglais comme langue de travail, avec des britanniques, des américains, des canadiens, des australiens, et aussi avec des européens, des israéliens, ... En 2011, j'ai passé deux semaines dans une usine japonaise, avec des interventions en anglais (mon japonais restant des plus limités !) o J'ai suivi une formation (de près de 900 heures - 8 mois) au métier de formateur qui m'a permis d'acquérir des compétences en ingénierie de la formation, en pédagogie, en psychologie cognitive, et aussi de découvrir des méthodes d'apprentissage actives, comme Problem-Based Learning. Aujourd'hui, j'anime régulièrement des modules de formation pour des élèves ingénieurs, des mastères, des techniciens supérieurs - et souvent aussi pour des professionnels sur leur site de travail. o Je réside en région lyonnaise, mais j'interviens là où on a besoin de moi... o Mon expérience et mes compétences peuvent vous être utiles : contactez- moi !
    43. 43. CONSTRUIRE SON OFFRE • Concevoir des offres basées sur les attentes de ses clients, sur la valeur client • les tester le plus rapidement possible, • pour éviter de passer 6 mois derrière un bureau en structurant le service le plus exceptionnel du monde pour s’apercevoir que les clients n’en veulent pas, • Cependant, il est important d’avoir une vision globale de son offre, de bien percevoir la valeur offerte à ses clients.
    44. 44. CONSTRUIRE SON OFFRE
    45. 45. 5 CONSEILS Pour trouver une mission Conseil 1 : Se poser les bonnes question • Dans quel secteur suis-je positionné ? • Que font mes concurrents ? • Quel est ma cible ? Quels sont ses besoins ? • Qu’est-ce que je peux leur apporter ? Où est ma valeur ajoutée? Ces questions sont nécessaires et demande un travail en amont pour définir sa cible, son offre de service et son argumentaire de vente. Les consultants prospecteurs doivent connaitre au maximum leur future client. Soyez curieux, posez des questions et faites parler votre interlocuteur il va ainsi vous livrer ses besoins, ses peurs et ses craintes. Vous pourrez ainsi plus facilement répondre à ses attentes.
    46. 46. 5 CONSEILS Pour trouver une mission Conseil 2 : Usez de vos relations Chacun possède son propre réseau social, famille, amis, fournisseurs, anciens collègues et tous les professionnels que vous avez rencontrés dans votre carrière (cherchez bien, il y en a beaucoup plus que vous ne pensez!). Une fois que votre offre de service est définie n’hésitez pas à vous créer une carte de visite de consultant, un profil sur LinkedIn, un compte Doyoubuzz et commencez à présenter votre activité à vos réseaux professionnels. Le réseau professionnel est le meilleur moyen d’arriver à toucher vos prospects et donc vos futurs clients. Si vous décochez quelques premières missions, le bouche à oreille fera le reste.
    47. 47. 5 CONSEILS Pour trouver une mission Conseil 3 : Googelisez votre futur client Avant votre RDV avec monsieur X, cherchez sur internet des informations le concernant. En seulement quelques clics vous pouvez découvrir des formations, des centres d’intérêts communs avec cette personne voire des connaissances communes qui vous rapprocheront. En montrant votre intérêt pour monsieur X durant votre entretien vous véhiculez une image positive. Vous serez pertinent dans vos questions et vos commentaires : votre entretien sera remarqué !
    48. 48. 5 CONSEILS Pour trouver une mission Conseil 4 : Faites-vous une check-list pour la négociation Créez une liste de tous les points importants à aborder lors d’une négociation, ainsi vous n’oublierez rien. Par exemple : • Moyens à mettre en place • Les objectifs quantifiés et datés • Le planning de la mission avec le tarif journalier • Les consignes à respecter et conditions particulières • La responsabilité juridique liée à la mission • Les conditions et modes de paiement • Les clauses de confidentialité de propriété
    49. 49. 5 CONSEILS Pour trouver une mission Conseil 5 : Faites-vous accompagner par une entreprise de Portage Salarial Les sociétés de portage salarial peuvent assister le consultant dans sa prospection. Renseignez- vous, il est parfois possible d’obtenir auprès de votre société de portage une formation à la démarche commerciale ou bien de récupérer le kit de communication (plaquettes, cartes de visites, etc) de l’entreprise. N’hésitez pas à les contacter elles sont là pour vous accompagner dans votre démarche. Les sociétés de portage salarial sont généralement centre de formation et vous permettent aussi de réaliser des missions de formation financées par les OPCA de vos clients. C'est le cas de 2i portage. Fort de votre expérience et de votre savoir-faire vous êtes un professionnel compétent. La différence entre un consultant en recherche de mission et un demandeur d’emploi est la posture professionnelle. Si le premier vend une prestation de service construite, le deuxième propose un parcours et des compétences.
    50. 50. LE PORTAGE SALARIAL
    51. 51. LE PORTAGE SALARIAL C’est quoi ? Pour les consultants Permet à des « indépendants » non immatriculés, de pouvoir exercer une activité en toute autonomie, sans contrainte administrative ni de gestion, tout en bénéficiant des garanties sociales attachées au statut de salarié. Pour les entreprises Besoins ponctuels Souplesse Compétences externes
    52. 52. LE PORTAGE SALARIAL C’est quoi ? La reconnaissance juridique Loi N° 2008-596 du 25 juin 2008 : la modernisation du marché du travail Article L.1251-64 relatif à la reconnaissance du régime du salariat pour la personne portée Article L.8241-1 relatif au prêt illicite de main d’œuvre qui ne s’applique pas au portage salarial La sécurisation définitive : L’Ordonnance d’Avril 2015 Exclusivité de l’activité de portage : négociation en vue de la création d’une convention collective Rémunération minimale de 2 414 € brut mensuel pour un temps plein Mise en place d’une garantie des salaires au bénéfice des salariés portés Utilisation des contrats de travail existants, adaptés au portage salarial : reconnaissance auprès de Pôle Emploi Portage salarial réservé à des prestations de services (hors services à la personne), rendues par des personnes professionnellement autonomes. Branche professionnelle et Convention Collective
    53. 53. LE PORTAGE SALARIAL C’est quoi ? Un statut reconnu : vœux de François Hollande 2016
    54. 54. LE PORTAGE SALARIAL Le fonctionnement
    55. 55. LE PORTAGE SALARIAL Le PEPS • Fruit du rapprochement FeNPS / SNEPS • Seul syndicat représentatif (90% des acteurs du marché) • 90 sociétés réalisant près de 500 M€ de chiffre d’affaires • Plus de 50 000 salariés • 2i PORTAGE est adhérent
    56. 56. LE PORTAGE SALARIAL Frais et rémunération Chiffre d’affaire (HT) < 50 000 € 50 000 € - 100 000 € > 100 000 € Frais de portage 10 % 8 % 6 % CA HT - Frais de portage (de 6% à 10% du CA) COMPTE DU CONSULTANT - Frais de mission refacturés - Frais de fonctionnement non refacturés (consommables, …) - Provision sur rupture conventionnelle (CDI) - Sous-traitance éventuelle - Charges Patronales (47,16%) SALAIRE BRUT Comprenant :  Salaire de base  Prime sur CA HT (5%)  Indemnités de CP (10% + 1%)  Prime de précarité (si CDD, 10%) SALAIRE NET - Charges salariales (21,58%)
    57. 57. LE PORTAGE SALARIAL Rémunération avec et sans frais SALAIRE NET SALAIRE BRUT Charges Salariales CHIFFRE D’AFFAIRE (HT) COMPTE DU PROFESSIONNEL Charges Patronales Frais de Portage (ex. 10%) Frais SALAIRE TOTAL VERSE AVEC FRAIS 10 000 € - 10 % = 1000 € 9 000 € 47,16 % = 2 884 € - 21,58 % = 1 320 € 0 € 6 116 € 4 796 € 10 000 € - 10 % = 1000 € 7500 € 47,16 % = 2 404 € - 21,58 % = 1 100 € 1500 € 5 096 € 3 997 € 4 796 € 5 497 €
    58. 58. LE PORTAGE SALARIAL Chez 2i Des opportunités de missions
    59. 59. UN DEMENAGEMENT PREVU Au centre ville de Toulouse (Mars 2016)
    60. 60. MERCI Pour votre attention Nos prochaines manifestations : Découvrez les atouts du portage salarial // 8 Mars 2016 Combien facturer en tant qu’indépendant ? // 22 Mars 2016 Comprendre le portage salarial // 5 Avril 2016 Le réseau professionnel, comment ça marche ? // 19 Avril 2016 Pourquoi choisir le portage salarial ? // 3 Mai 2016

    ×