La Responsabilité Sociale des Entreprises - RSE

12 772 vues

Publié le

Décryptage de la Responsabilité Sociale des Entreprises : qui ? quand ? quoi ? où ? pourquoi ? comment ?
- Définition de la RSE
- Domaine d'actions et d'applications de la RSE
- Normes, labels, chartes internationales, européennes, françaises
- Les raisons de mettre en place la RSE
- Les étapes de la mise en place de la RSE

0 commentaire
6 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
12 772
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
412
Actions
Partages
0
Téléchargements
845
Commentaires
0
J’aime
6
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La Responsabilité Sociale des Entreprises - RSE

  1. 1. La Responsabilité Sociale d’Entreprise (RSE)www.623incom.fr
  2. 2. Qui ?L’ EntreprisePrincipale fonction d’une entreprise : rôle économique, créationde valeur par la production de biens et de services demandéspar la sociétéContexte actuel : mondialisation, transparence grâce aux medias>> fait naître de nouvelles pressions commerciales et sociales surl’entrepriseOn lui demande plus que son rôle économique traditionnel>> rôle social
  3. 3. Quand ?Aujourd’hui et demain….Le développement durable est un développement qui permet desatisfaire les besoins de la présente génération sans compromettre lacapacité des générations futures à satisfaire les leurs…La Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) est la contribution desentreprises aux enjeux du développement durable.
  4. 4. Quoi ? Définition La RSE Engagement Améliorer la Bons rapports avec société et rendre volontaire de les parties plus propre l’entreprise l’environnement prenantes*… au-delà de ses Exercer ses activités en Satisfaire leursobligations tenant compte de leurs attentes, à travers unéconomiques et répercussions sur la comportement éthiquelégales… société et et responsable assurant l’environnement leurs bien-être*Tout groupe ou individu qui peut affecter ou est affecté par la réalisation des buts d’une entreprise est une partieprenante. Ex : salariés, actionnaires, clients, ONG, etc…
  5. 5. Quoi ? Domaines d’action Respect des droits de La prise en compte la personne sur les des intérêts des lieux de travail et dans parties prenantes la société La transparence et La préservation de l’efficacité de la l’environnement gouvernance* de l’entreprise*La gouvernance d’entreprise est lensemble des processus ,réglementations, lois et institutions influençant la manière dontlentreprise est dirigée, administrée et contrôlée.
  6. 6. Quoi ? Domaines d’action Respect des droits de - Santé, sécurité et bien-être au travail - Développement des compétences et la personne sur les formation lieux de travail et dans - Egalité professionnelle Hommes/Femmes la société - Diversité - Handicap - Insertion des personnes éloignées de l’emploi - Emploi des jeunes et des seniors - Engagement citoyen (mécénat, fondations, congé solidaire, action dans le bassin local d’activité) - Epargne salariale (participation, intéressement, actionnariat salarié)
  7. 7. Quoi ? Domaines d’action - Mesure de ses émissions de gaz à effet de serre La préservation de - Economies de ressources : papier et eau l’environnement - Economies d’énergies : électricité, carburant, chauffage - Bâtiments « durables » - Tri des déchets, recyclage et valorisation - Eco conception * - Green IT (informatique verte) - Transport des collaborateurs : télétravail, covoiturage - Gestion des risques naturels et technologiques*L’éco conception consiste à limiter lors de la conception d’un produit ou d’un service , les impacts de celui-ci surl’environnement pendant tout son cycle de vie.
  8. 8. Quoi ? Domaines d’action - Charte en matière d’exigence RSE pour les La transparence et fournisseurs l’efficacité de la - Restauration collective équitable (ex : café équitable) gouvernance de - Marketing responsable : intégrer la RSE dans la l’entreprise conception de ses produits ( ex : eco conception) - Rapport RSE : mesure de l’impact des actions RSE (obligation légale pour les entreprises française de plus de 500 salariés) - Evaluation extra financière et ISR (Investissement Socialement Responsable) - Référentiel de déontologie, lutte contre la corruption - Sensibilisation et mesure de l’état d’esprit du personnel en matière de RSE
  9. 9. Quoi ? Domaines d’action - Concertation avec les collectivités locales et les riverains (engagement local, réduire les nuisances La prise en compte auprès des riverains) des intérêts des - Partenariat avec une ONG - Relations sociales : engagement des salariés et de parties prenantes leurs représentants - Dialoguer avec les consommateurs (panel, sondage, association de consommateurs) - Dialoguer avec les actionnaires, garantir l’ égalité d’accès à l’information, l’ immédiateté et transparence de l’information, communiquer des éléments extra financiers (ex : RSE)
  10. 10. Où ?Une tendance internationale non uniformiséeAvec une multitude de normes, labels ou chartesinternationales, européennes et nationales ...
  11. 11. Où ? Une tendance internationale non uniformisée Norme ISO 26 000 : référentiel thématique complet qui aiguille l’entreprise sur sa démarche sociétale et environnementale. L’entreprise qui candidate à cette norme se voit contrôlée tout les trois ans par un organisme tiers. Les normes ISO sont créées par l’Organisation internationale de normalisation (en France : Afnor), une organisation non gouvernementale qui fédère un réseau de plus 160 associations dans le monde. Pacte mondial des Nations Unies : basé sur le volontariat des 6.000 entreprises signataires, ce contrat économique et social planétaire fixe les dix grands principes éthiques que doivent respecter les acteurs du marché en termes de droits de la personne, du travail et de l’environnement …
  12. 12. Où ? Une tendance internationale non uniformisée Charte de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) :ensemble de règles à l’attention des entreprises multinationales. D’une portée générale, ces principes directeurs adoptés par 42 États énoncent les bonnes pratiques, en matière d’environnement, de protection des consommateurs… Les États signataires s’engagent à inciter les grandes entreprises. « Eco management and audit scheme » (Emas) : règlement européen qui encadre les démarches volontaires déco- management. L’entreprise qui remplit les conditions nécessaires se voit attribuer un label qu’elle ne peut communiquer que sur ses documents et non sur ses produits.
  13. 13. Pourquoi Les raisons de mettre en place une politique RSE ?  Réduction des coûts (gaspillage)  Facteur d’innovation (nouveau produit, nouveau usage, nouvelle demande)  Meilleure maîtrise des risques (environnementaux, juridiques, financiers, sociaux, image)  Exigence croissante en matière de RSE des investisseurs (Banques, ISR, etc..)  Image de marque auprès des consommateurs  Souhait d’un dialogue social apaisé et renforcement du sentiment d’appartenance des salariés  Renforcement de l’attractivité de la marque « employeur »  Anticipation de la réglementation
  14. 14. CommentLes étapes de mise en place de la démarche RSE ?  Nommer une personne en charge de la RSE  Faire un diagnostic de l’existant en matière de RSE  Définir les axes stratégiques prioritaires et un plan d’action RSE  Mettre en place un reporting de la performance RSE  Intégrer la RSE dans la feuille de route des managers et le système de calcul de leur rémunération  Impliquer et sensibiliser le personnel

×