Usages du web en entreprise et nouveaux modèles économiques

393 vues

Publié le

Etats des lieux de la dimension instrumentale et marketing de l'identité d'une entreprise à travers le web. Quelques notions clés : transformation digitale, e-réputation, 2.0

Publié dans : Internet
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
393
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
16
Actions
Partages
0
Téléchargements
10
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Usages du web en entreprise et nouveaux modèles économiques

  1. 1. Les usages du web en entreprise
  2. 2. Transformation digitale Des nouveaux usages s’installent Source : TNS SOFRES, 2014 – Echantillon de 273 salariés dans une entreprise de +200 salariés
  3. 3. Transformation digitale 51% des entreprises n’arrivent pas à embarquer leurs équipes Source : IDAOS, 2015 – Echantillon de 200 décideurs dont 1 sur 2 dans le numérique
  4. 4. Innovation et intelligence collective Source : Observatoire des RH et de la e-transformation, 2014 Crowdsourcing and Open Innovation -  Innovation participative : mise en place de processus pour exploiter les idées -  Octroi de temps libre dédié à des activités de créativité et projets personnels - Boîte à idées - Forum et FAQ d’échanges - Système de management de l’innovation - Wikis « La culture managériale est entrain de changer » Les pratiques Les outils Le challenge pour les entreprises Passer d’un système de diffusion de l’information et des idées «Top-down» (du management vers les collaborateurs) vers un système « Bottom- up » (remontée des idées des collaborateurs vers la direction).
  5. 5. Ideastorm, Crowdsourcing et open innovation L’objectif commercial de l’entreprise: Créer de nouveaux produits innovants grâce au support de ses clients, dans une démarche d’innovation participative. L’ambition : Dell propose un suivi assez transparent des idées émises, permettant à chacun de suivre l’avancement des idées retenues avec un système de vote. « Plus de 113000 votes à l’heure » Système de Management de l’Innovation / Open innovation: Un site Internet Responsive donne la parole à tous http://www.ideastorm.com/
  6. 6. L’atelier SFR, Open Innovation L’objectif commercial de l’entreprise: Se présenter en leader sur le marché de l’Internet et du mobile grâce à une gamme de produits sans cesse renouvelés et dominer le marché de la domotique. L’ambition : Penser les innovations avec ceux qui les utilisent Une communauté de 60000 béta-testeurs existe aujroud’hui en ligne Système de Management de l’Innovation / Open innovation: Un site Internet Responsive donne la parole à tous http://atelier.sfr.fr/
  7. 7. Télétravail et nomadisme Source : Observatoire des RH et de la e-transformation, 2014 Mobilité connectée et virtuelle -  Développement de programmes pour faciliter le travail à distance -  Déploiement de lieux permettant la rencontre des populations nomades (hubs, open space en libre accès, co-working..) -  Tablettes, PC portable, smartphone -  3G, VPN, Extranet -  Intranet -  Blogs d’entreprises -  « Bring your own device » « Le taux de projet s’est multiplié par 2 en 1 ans » Les pratiques Les outils Le challenge pour les entreprises Dépasser les difficultés de mise en place et généraliser les modalités du travail à distance et plus encore du télétravail.
  8. 8. Voir l’infographie ETUDE France Demain, tous nomades ! Source: "Le développement du télétravail dans la société numérique de demain", Novembre 2009. Centre d’Analyse Stratégique. Un constat : la France est en retard
  9. 9. Transfert de compétences Source : Observatoire des RH et de la e-transformation, 2014 Knowledge Management -  Formation -  Coaching / parrainage senior/jeune -  Mise en place de médias sociaux -  Associations d’équipe ou de personnes / Jumelage -  E-learning plateformes -  Serious games -  Blogs d’expert -  Réseau social d’entreprise -  Intranet 2.0 -  Forums/ FAQ -  Wikis « En France, les actions les plus novatrices sont celles qui sont encore le moins investi » Les pratiques Les outils Le challenge pour les entreprises Développer un réseau interne, capitaliser sur les savoirs et savoir-faire et prévenir la fuite des compétences
  10. 10. Hellopolys L’objectif RH de l’entreprise: Développer sa marque employeur auprès du grand public et des jeunes diplômés L’ambition : Il ne vise pas directement le recrutement mais La promotion des métiers du groupe Sérious Games: un jeu dont le but est l’installation d’un réseau téléphonique tout en découvrant les différents métiers qui font l’expertise d’Orange http://hellopolys.com/
  11. 11. ACE Manager L’objectif RH de l’entreprise: Développer sa marque employeur tout en procédant à un recrutement innovant auprès des étudiants L’ambition : Faire découvrir les métiers du groupe en proposant un expérience immersive dans la vie professionnelle au sein d’une banque Sérious Games: Une compétition qui se joue par équipe. Les joueurs les mieux placés se voient offrir des offres de stage. http://acemanager.bnpparibas.com/
  12. 12. Les coéquipiers L’objectif RH de l’entreprise: Soigner son image auprès des étudiants. Déficit d’image comme marque employeur. L’ambition : Lancement d’un produit fictif. Prétexte pour organiser des épreuves sportives Sérious Games: Une compétition qui se joue par équipe. Elles récoltent de l’argent pour des assos et des ONG http://lescoequipiers.com/
  13. 13. Brief : proposition d’un projet de transformation digitale -  OBJECTIFS : Annoncer le ou les objectif et les quantifier -  PLANNING : Planifier dans le temps la réalisation du projet -  AUDIT DE l’EXISTANT : Faire un état des lieux de ce qui existe -  VEILLE : Benchmark et veille technologiques des solutions existantes -  RESSOURCES : définir les acteurs qui seront partie prenantes du projet -  BUDGET : Proposer une estimation sur la base de devis -  SOLUTION(S) CHOISISE(S) : Avantages et points d’attention « Faire accepter une bonne idée est plus difficile que d’avoir une bonne idée. » Stephen Friedman
  14. 14. Comportements du e-consommateur
  15. 15. QUATRE SEGMENTS Influence digitale et engagement social Source : TNS Intelligence Applied Influence digitale: degré d’influence du digital sur la vie du consommateur connecté Degré de dépendance à la connexion. Cela se traduit par une plus grande consommation de vidéos en ligne, un plus grand engagement dans le e-commerce, davantage de multi-écrans, etc Stratégie accès sur le digital Média, commerce, contenu
  16. 16. QUATRE SEGMENTS Influence digitale et engagement social Source : TNS Intelligence Applied Engagement social: Importance de la connexion avec un média social Le consommateur a t’il besoin de vérifier son Facebook plusieurs fois dans la journée ? Est-il actif en ligne ou plutôt observateur ? Est-il susceptible de répondre à du contenu de marque sur les réseaux sociaux ? … Stratégie basée sur l’activité conversationnelle des consommateurs
  17. 17. QUATRE SEGMENTS Fonctionnels VS Leaders Source : TNS Intelligence Applied - Actif sur les réseaux - Souvent connecté - Vie numérique et usages sociaux - Maîtrise des TIC - Forte dépendance - Confiance - Plus prudent - Lent à adopter les technologies - Aspect pratique - Conseils - Forte dépendance - Segment de transition
  18. 18. Tendances 2015 #1 Evolution du mobile A l’échelle mondiale, Il y a plus de mobinautes que d’internautes. - Nouvelles formes de consommation Internet - Temps de connexion fractionné et de courtes durées - Consommateur multi-écrans - Le mobile au cœur de tous les usages (shopping, sport, santé…) Source : http://fr.slideshare.net/Vanksen/tendances-digitales-2015?related=2 Enjeu : Engager rapidement un consommateur plus volatile sur le web
  19. 19. Tendances 2015 #2 L’avènement du Big Data -  Plus de partage et volonté de valoriser ses données « Personal Branding » -  Contrôle et surveillance dans notre quotidien -  Approche plus personnalisée car identification de profils ciblés -  Fidélisation grâce à une expérience personnalisée Source : http://fr.slideshare.net/Vanksen/tendances-digitales-2015?related=2 Enjeu : Synthétiser et orienter l’utilisateur dans une démarche marketing plus efficace
  20. 20. Tendances 2015 #3 Le web éthique -  Paradoxe entre usages et attentes des internautes -  La frontière symbolique entre vie privée/vie publique de plus en plus floue -  La crainte des internautes augmentent suite à diverses affaires (NSA, Dropbox…) -  Un cadre légal en évolution : droit à l’oubli, droit européen VS droit US, etc Source : http://fr.slideshare.net/Vanksen/tendances-digitales-2015?related=2 Enjeu : Rassurer les clients et faire preuve de transparence
  21. 21. Tendances 2015 #4 Des évolutions sociales -  Micro-communautés : réseaux sociaux de niche anonymes, éphémères, sans publicité -  Facebook : « custom audience » -  Twitter : « twitts sponsorisés » -  Google+ pour les professionnels du web -  Vote des internautes / Crowdsourcing Source : http://fr.slideshare.net/Vanksen/tendances-digitales-2015?related=2 Enjeu : Créer une expérience utilisateur originale à travers les réseaux sociaux
  22. 22. Tendances 2015 #5 En temps réels -  Tendances « sur-mesure » -  Importance du contenu, les marques développe de véritables personnalités sur le web : « Identité Numérique » -  Créer du contenu émotionnel ou utile -  Adapter sa stratégie en temps réels -  « Story telling » : raconter une histoire Source : http://fr.slideshare.net/Vanksen/tendances-digitales-2015?related=2 Enjeu : Proposer à la fois un parcours d’achat intelligent et une expérience originale
  23. 23. Qu’est ce qui participe à l’e-réputation d’une entreprise ? Activités conversationnelles Conversation sur l’entreprise Notoriété : niveau de connaissances sur l’entreprise Image de marque : contenu web de l’entreprise « Ce qui est compris » « Ce qui se dit » « Ce qui est exposé » Être visible, être connu et être reconnu
  24. 24. Stratégie de l’entreprise - Positionnement compétitivité - Positionnement secteur d’activité - Audience cibles - Audiences réelles - Mobiliser des ressources internes - Mettre en place des KP Lobby/ Groupe d’audience - Community Management - Influenceurs - Campagnes emarketing - Programme d’affiliation - History / story- telling - Formation staff Expériences digitales - Sites web - Architecture mail - Communauté - SEO/SEM - Média - Mobile Activités conversationnelles Conversation sur l’entreprise « Ce qui se dit sur nous » Notoriété : niveau de connaissances sur l’entreprise « Ce qui est compris » Image de marque : contenu web de CLS « Ce qu’on expose » Stratégie d’e-réputation
  25. 25. L’e-réputation d’une entreprise ETUDE DE CAS Comprendre la notion d’e-reputation et ses Implications éonomiques et sociales
  26. 26. Le marché de l’e-réputation Un marché très rentable L’e-reputation est un marché parce que l’e-reputation devient un actif immatériel stratégique pour l’entreprise comme le concept de « marque ». Afin de mesurer leur e-reputation, de nombreuses entreprises font appel à des sociétés de communication de plus en plus spécialisées qui utilisent des logiciels très performants, avec des algorithmes puissants, capables de stocker et de trier une quantité effroyable d’informations. En France, le marché de l’e-réputation est composé de société de communication, d’ agences de relation presse, des éditeurs de logiciels, des référenceurs web, des assureurs.
  27. 27. Management de l’e-réputation Big Data, le marché de l’information Le management de l’e-reputation se développe Considérablement avec la notion de plus en plus croissante d’analyse de données, les « big data ». Le web 2.0 représente une activité conversationnelle incroyable et le besoin de veille constante est croissant. Les retombées économiques et stratégiques interpellent les experts qui espèrent à la fois contrôler ces flux d’information et peut être même prédire l’avenir en créant des procédés de calcul permettant de détecter des répétitions, des scénarios prédictifs. Interview Jacques Attali et Bernard Barbier (3 min) La dangereuse alliance du BigData et des multinationales
  28. 28. Consommateurs et citoyens Big Data, le marché de l’information L’e-reputation chez les entreprises et en particulier chez les industriels ne passera pas seulement par une maîtrise de son image globale mais par son image sociale, l’image de ses dirigeants, de ses salariés et de sa gouvernance avec les problématiques d’éthique que cela implique. Le consommateur a désormais en main des cartes entre les mains pour exercer une pression sur les entreprises. Interview Eric SADIN (3 min) La responsabilité du citoyen
  29. 29. Les modèles économiques web…2.0
  30. 30. #1 PUBLICITE Revenu publicitaire -  Affiliation : Vente d’espaces publicitaires, de mots clés -  SEM : Search Engine Marketing Vente d’un service qui propose une base de données qualifiées Des pub ciblées pour attirer les annonceurs -  Référencement payant : les liens sponsorisés représentent 30% des clics contre 70% pour le SEO (Search Engine Optimization). -  Les thématiques les plus coûteuses par jour : Hotel, Voyage, Solde, Mutuelle -  Google France gagne tous les jours 3 942 284€ en fonction du CTR (Nombre de clics sur un lien affiché) Pour en savoir plus : Infographie – site Abondance Quelques chiffres CA : 10,5 milliards en 2013
  31. 31. #2 FREEMIUM La gratuité sur le web -  Contenu variable selon le service choisi -  Une version premium « payante » avec plus d’options -  Expérience utilisateur / Applications mobiles « Une version basique gratuite » = Produit d’appel Quelques chiffres En 2014, Le streaming par abonnement représente en France 35,8 M€
  32. 32. #3 INTERMEDIATION Places de marchés -  Une démarche qualitative qui repose sur une stratégie win-win -  Systèmes de recommandations en ligne et de vote par les internautes -  Economie collaborative, rôle de conseil, de prescription, d’experts- conseils joué par les internautes Des commissions pour faciliter les transactions Quelques chiffres 5 à 15% de commissions prélevées par le site Blablacar
  33. 33. #4 INFOMEDIAIRE Portail d’informations -  MSN : Portail multi- services -  Google News : Agrégateur de contenu -  Facebook : recommandation sociale -  Avec les réseaux sociaux, on parle d’infomédiation sociale de l’actualité Intermédiaire producteurs d’information Quelques chiffres En 1 an 1/2 , Webmedia est devenu l’un des principaux groupe média français 21,2 millions de visiteurs uniques / mois
  34. 34. #5 E-COMMERCE Vente en ligne Des prix attractifs déterminés par un volume de ventes Quelques chiffres Site e-commerce en France : 57 milliards € en 2014 Panier moyen 81 € 20000 nouveaux sites e- commerce en France Source : Zdnet.fr Pure players : exclusivement en ligne Click and mortar : mixte online et off-line Vente par correspondance Vente de biens dématérialisées
  35. 35. #6 COMMUNAUTAIRE Réseau social Un modèle basé sur les données personnelles Quelques chiffres -  1,393 milliards d’utilisateurs en janvier 2015 -  En France, 28 millions d’utilisateurs -  350 millions de photos / jr -  4,5 milliards de like distribués / jr -  6h45 en moyenne temps passé -  150 milliards de connexion entre amis Source : blogdumodérateur - Exploitation de base de données marketing : - Réalisation d’études - Commercialisation de la base contacts - Mise en relation avec des fournisseurs - Modèles difficilement rentables : besoin d’un volume de données gigantesque Big Data
  36. 36. Fin de la session Ghislaine ABBASSI contact@ghislaine-abbassi.com Tel. 06 63 29 01 28 http://ghislaine-abbassi.com/ @riztwitt

×