Les services de référence virtuels <ul><li>Déroulé </li></ul><ul><li>Le documentaliste et l’environnement numérique  : nou...
Les services de référence virtuels <ul><li>L’exemple de SwissInfoDesk, guichet virtuel de la BN suisse </li></ul><ul><li>h...
Les services de référence virtuels <ul><li>L’exemple de SwissInfoDesk, guichet virtuel de la BN suisse </li></ul><ul><li>h...
Les services de référence virtuels <ul><li>Une évolution possible : un service collaboratif </li></ul><ul><ul><li>-> Servi...
Les services de référence virtuels <ul><li>Le fonctionnement du Guichet virtuel sur la Suisse   </li></ul><ul><li>Soupless...
Les services de référence virtuels <ul><ul><li>Le Guichet sur la Suisse existe depuis 2005: </li></ul></ul><ul><ul><li>5 p...
Les services de référence virtuels <ul><li>Le Guichet sur la Suisse   </li></ul><ul><li>- Expérience très positive.  </li>...
Les services de référence virtuels <ul><li>L’avenir des services de référence virtuels </li></ul><ul><li>-> une tendance f...
Les services de référence virtuels <ul><li>L’avenir des services de référence virtuels </li></ul><ul><li>une tendance fort...
Les services de référence virtuels <ul><li>L’avenir des services de référence virtuels </li></ul><ul><li>Autre tendance : ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Les services de référence virtuels. (3) L’exemple de SwissInfoDesk et l’avenir de la référence virtuelle

923 vues

Publié le

Loin d'opposer la référence classique - celle qui s'exerce en présentiel avec l'utilisateur - à sa version virtuelle, il s'agit de montrer que celle-ci révèle et porte encore plus loin ce que la première s'efforçait d'offrir avec des moyens limités.

A travers la problématique de la référence, en restant fidèles à leur inspiration première et moyennant un peu d'innovation, les services de documentation et les bibliothèques peuvent parfaitement être en phase avec les nouvelles exigences de la société de la connaissance et des réseaux de l'information.

Cette présentation vise à explorer les nouveaux usages numériques au travers de la référence virtuelle.

Publié dans : Technologie
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
923
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
91
Actions
Partages
0
Téléchargements
7
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les services de référence virtuels. (3) L’exemple de SwissInfoDesk et l’avenir de la référence virtuelle

  1. 1. Les services de référence virtuels <ul><li>Déroulé </li></ul><ul><li>Le documentaliste et l’environnement numérique : nouveaux services, services numériques </li></ul><ul><li>Les services de référence virtuels : historique et développement </li></ul><ul><li>La démarche projet pour la mise en place d’un service de référence virtuel </li></ul><ul><li>L’exemple de SwissInfoDesk et l’avenir de la référence virtuelle </li></ul>
  2. 2. Les services de référence virtuels <ul><li>L’exemple de SwissInfoDesk, guichet virtuel de la BN suisse </li></ul><ul><li>http://www.nb.admin.ch/dienstleistungen/swissinfodesk/index.html?lang=fr </li></ul><ul><ul><li>- Création en 2003 par le service Information au public de la BN; </li></ul></ul><ul><ul><li>- Réponse à une demande grandissante du public en/hors Suisse pour obtenir des informations spécialisées sur le Web; </li></ul></ul><ul><ul><li>- Fonctionnement: contact direct avec des spécialistes (actuellement 8 collaborateurs); par une adresse de contact et un formulaire en ligne ; utilisation d’ Outlook pour les transactions et l’archivage. </li></ul></ul>
  3. 3. Les services de référence virtuels <ul><li>L’exemple de SwissInfoDesk, guichet virtuel de la BN suisse </li></ul><ul><li>http://www.nb.admin.ch/dienstleistungen/swissinfodesk/index.html?lang=fr </li></ul><ul><ul><li>- SwissInfoDesk est également un Répertoire de 2500 liens sur la Suisse ; </li></ul></ul><ul><ul><li>- Organisé selon la Classification Dewey à l’image des collections de la BN ; </li></ul></ul><ul><ul><li>- Utilisation : 120 demandes / mois ; augmentation de 26 % en 2007 ; 45 % des demandes hors Suisse. </li></ul></ul>
  4. 4. Les services de référence virtuels <ul><li>Une évolution possible : un service collaboratif </li></ul><ul><ul><li>-> Service de questions-réponses à l’échelle de la Suisse . </li></ul></ul><ul><ul><li>Pourquoi un Guichet virtuel sur la Suisse ? </li></ul></ul><ul><ul><li>- Diversité des ressources documentaires patrimoniales non exploitées; </li></ul></ul><ul><ul><li>- Dimension linguistique et proximité géographique , importance du nombre de bibliothèques et services d’information ; </li></ul></ul><ul><ul><li>- Mieux positionner la recherche documentaire sur Internet par rapport aux moteurs de recherche. </li></ul></ul>
  5. 5. Les services de référence virtuels <ul><li>Le fonctionnement du Guichet virtuel sur la Suisse </li></ul><ul><li>Souplesse et simplicité; </li></ul><ul><li>Utilisation de la plate-forme SwissInfoDesk pour l’ensemble des transactions; </li></ul><ul><li>La BN reçoit les questions, trouve la bibliothèque partenaire pour la réponse; </li></ul><ul><li>La réponse est ensuite envoyée à l’utilisateur à partir de SwissInfoDesk; </li></ul><ul><li>- Mention du nom de la bibliothèque qui a répondu. </li></ul>
  6. 6. Les services de référence virtuels <ul><ul><li>Le Guichet sur la Suisse existe depuis 2005: </li></ul></ul><ul><ul><li>5 partenaires au début du projet; </li></ul></ul><ul><ul><li>Actuellement, 24 partenaires qui couvrent tout le territoire; </li></ul></ul><ul><ul><li>Répartition par pôles thématiques; </li></ul></ul><ul><ul><li>Adhésion au Guichet: approbation de la Charte du Guichet, pas d ’ obligation financière. </li></ul></ul>
  7. 7. Les services de référence virtuels <ul><li>Le Guichet sur la Suisse </li></ul><ul><li>- Expérience très positive. </li></ul><ul><li>- Développement : nouveaux partenariats afin de couvrir un champ thématique plus large. </li></ul><ul><li>- Aspect marketing important : auprès des bibliothèques et services d’information, auprès des usagers potentiels. </li></ul>
  8. 8. Les services de référence virtuels <ul><li>L’avenir des services de référence virtuels </li></ul><ul><li>-> une tendance forte : la « référence mobile » </li></ul><ul><li>développement en continu du téléphone portable ou cellulaire </li></ul><ul><li>nombreuses applications pour accéder directement à des services en ligne </li></ul><ul><li>la couverture mondiale des réseaux de téléphonie mobile </li></ul><ul><li>le téléphone portable est un excellent outil de contact direct avec l’utilisateur, parSMS ou conversation, par chat </li></ul><ul><li>Les bibliothèques et services de documentation doivent se poser </li></ul><ul><li>maintenant la question de l’utilisation extensive de ce moyen de </li></ul><ul><li>Communication. </li></ul>
  9. 9. Les services de référence virtuels <ul><li>L’avenir des services de référence virtuels </li></ul><ul><li>une tendance forte : la « référence mobile » </li></ul><ul><li>Any Question Answered (AQA) ou AQA 63336 ou AQA : </li></ul><ul><li>http://www.aqa.63336.com/ service privé britannique par téléphone </li></ul><ul><li>mobile, lancé en 2004 par Colly Myers et Paul Cockerton. </li></ul><ul><li>25 millions de questions à partir d’une base de données archivant </li></ul><ul><li>plus de 6 millions de réponses. 725 personnes forment l’équipe </li></ul><ul><li>d’AQA. Le coût est celui d’un appel. </li></ul>
  10. 10. Les services de référence virtuels <ul><li>L’avenir des services de référence virtuels </li></ul><ul><li>Autre tendance : la « référence 2.0 » </li></ul><ul><li>Facebook, Twitter, LinkedIn et les autres : le réseau est sollicité pour répondre à des questions. </li></ul><ul><li>Wikipedia avec « Reference Desk » dans sa version anglaise : les membres de Wikipedia répondent. </li></ul><ul><li>Quora (500 000 utilisateurs): publication de questions peut se faire soit de manière publique avec son profil complété ou avec un mode anonyme </li></ul><ul><li>le système Stackoverflow : analyse la question et fournit une réponse automatique. Réservé à une communauté plutôt connectée sur les réseaux ou la téléphonie mobile et apportent des réponses techniques. http://stackoverflow.com/ </li></ul>

×