Strasbourg, le 9 septembre 2014 
L’AFGES demande la mise en place de 
l’encadrement des loyers dans la CUS 
COMMUNIQUÉ 
A ...
Monsieur le Président de la 
Communauté Urbaine de Strasbourg 
1 Parc de l’Étoile 
67076 Strasbourg 
Strasbourg, le 9 Sept...
Dans le même temps, la politique du CROUS de Strasbourg en matière de logement n’a jamais été 
aussi inadéquate. A Strasbo...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

AFGES | Communiqué de presse : loi ALUR

938 vues

Publié le

Communiqué de presse de l'AFGES à propos de la loi ALUR.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
938
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

AFGES | Communiqué de presse : loi ALUR

  1. 1. Strasbourg, le 9 septembre 2014 L’AFGES demande la mise en place de l’encadrement des loyers dans la CUS COMMUNIQUÉ A la suite du retrait partiel de la Loi ALUR Duflot par l’État en mai 2014 qui devait permettre notamment la mise en place d’un loyer de référence au mètre carré, l’AFGES demande à Monsieur le Maire de Strasbourg et à Monsieur le Président de la Communauté Urbaine de Strasbourg, de mettre en place des mesures d’encadrement des loyers au sein de notre métropole. En effet, la précarité étudiante en constante augmentation va de pair avec un désengagement de l’État en la matière et une augmentation constante du prix des loyers. A l’instar des métropoles de Lille et de Grenoble ayant fait part de leur souhait de mettre en place cette mesure à titre d’expérimentation, il serait salutaire que la Communauté Urbaine de Strasbourg mette en place une telle mesure. L’AFGES dénonce l’aggravation de la situation étudiante en dépit des annonces du gouvernement qui a pourtant mis en avant la « priorité jeunesse », ainsi que les multiples déficiences de l’action sociale de l’État en Alsace au travers du CROUS. Les logements insalubres et à prix prohibitifs tendent à précariser la situation des étudiants. Contacts Presse : Cyril BONNET Chargé de communication 06 58 00 51 45 vp-communication@afges.org Tommy VEYRAT Vice-président 06 29 27 21 51 tommy.veyrat@gmail.com afges – les étudiants d’Alsace - Représentation étudiante - Services - Restauration - Centre de formation - Culture 1, Place de l’Université - BP 80 100 - 67003 Strasbourg Cedex - Tél. +33 (0)3 88 15 73 73 - Fax : +33 (0)3 88 15 73 83 - afges@afges.org - www.afges.org Agrément Jeunesse et Éducation Populaire n° 67 JEP 140 - Membre fondateur de la FAGE - Agréée par le CROUS - SIRET 778 836 007 000 14 – APE 5629B
  2. 2. Monsieur le Président de la Communauté Urbaine de Strasbourg 1 Parc de l’Étoile 67076 Strasbourg Strasbourg, le 9 Septembre 2014 Jimmy LOSFELD Président de l’AFGES Tél. 03 88 15 73 75 president@afges.org Monsieur le Président de la Communauté Urbaine de Strasbourg, Monsieur le Maire de la Ville de Strasbourg, Comme vous le savez certainement, le 1er septembre dernier, la loi ALUR Duflot a été remplacée par la loi ALUR Pinel, du nom de l’actuelle ministre du Logement et de l’Égalité des territoires. La loi initiale prévoyait notamment l’encadrement des montants des loyers à la location dans 28 agglomérations de France. Il s’agissait d’appliquer dans ces zones un loyer dit «de référence» au mètre carré. Par ce revirement, le président de la République a renié l’engagement n°22 de sa campagne électorale et sacrifié la « priorité jeunesse » qu’il s’était donné au moment de son élection. L’AFGES, adhérente à la Fédération des Associations Générales Etudiantes (FAGE), 1ère organisation étudiante de France, avait lors du vote de la loi ALUR Duflot salué la disposition tout en réclamant qu’elle s’applique sur l’intégralité du territoire, et non pas seulement dans 28 agglomérations. Aujourd’hui, cette loi est remise en cause. En tant que représentant des collectivités locales vous pouvez changer la vie de milliers de jeunes qui habitent sur notre territoire et qui souhaitent y vivre. Alors que le coût d’une rentrée pour un étudiant est en constante progression, le loyer compte toujours pour près de 50% en moyenne du budget mensuel d’un étudiant. Les loyers des logements de petites surfaces sont par ailleurs ceux pour lesquels les plus fortes hausses sont régulièrement constatées. Cela fait peser des charges de plus en plus insupportables sur un public de plus en plus précaire. Sans l’application de loi ALUR Duflot à Strasbourg et dans toute la Communauté Urbaine, cette situation va s’empirer. Depuis 2007, chose inédite, la part des étudiants issus des classes socio-professionnelles les plus défavorisées est en diminution constante, moins 5 % en 7 ans. Le constat est sans appel : alors que l’université française doit aujourd’hui être l’outil de justice sociale permettant à chaque jeune de notre territoire d’avoir accès à un diplôme de qualité, la démocratisation marque le pas. Les barrières d’accès à l’enseignement supérieur s’élèvent inexorablement, année après année, et en tête, la barrière financière écarte de plus en plus de jeunes de l’accès au diplôme. afges – les étudiants d’Alsace - Représentation étudiante - Services - Restauration - Centre de formation - Culture 1, Place de l’Université - BP 80 100 - 67003 Strasbourg Cedex - Tél. +33 (0)3 88 15 73 73 - Fax : +33 (0)3 88 15 73 83 - afges@afges.org - www.afges.org Agrément Jeunesse et Éducation Populaire n° 67 JEP 140 - Membre fondateur de la FAGE - Agréée par le CROUS - SIRET 778 836 007 000 14 – APE 5629B
  3. 3. Dans le même temps, la politique du CROUS de Strasbourg en matière de logement n’a jamais été aussi inadéquate. A Strasbourg, le CROUS préfère se consacrer à la rénovation de logements en état et au développement de chambres étudiantes tout équipée à prix prohibitifs plutôt que de rénover les logements des cités universitaires de la Robertsau et de Paul Appell à la limite de l’insalubrité. C’est pourquoi l’AFGES, première organisation étudiante d’Alsace défendra en novembre prochain lors des élections des représentants étudiants au CROUS de Strasbourg des efforts significatifs en terme de construction et de rénovation de logements sociaux à destination des étudiants. Interlocuteur privilégié de la jeunesse, l’AFGES est présente depuis 91 ans auprès des jeunes de toute l’Alsace : aujourd’hui, la jeunesse que nous représentons a une exigence simple et nécessaire. Ainsi, Mesdames, Messieurs, l’AFGES vous enjoint, à l’instar des agglomérations Grenoble-Alpes Métropole ou de Lille Métropole, à manifester votre volonté auprès du 1er Ministre d’expérimenter l’encadrement des loyers. Favoriser l’accès au logement autonome, en particulier pour les jeunes, c’est agir en faveur de la justice sociale. La jeunesse alsacienne attend aujourd’hui des engagements forts en faveur d’une politique de logement ambitieuse et juste, qui se traduit par l’application de l’encadrement des loyers. Cette mesure est rendue possible sur proposition du premier ministre aux agglomérations désireuses d’expérimenter le dispositif. Jimmy LOSFELD Président de l’AFGES afges – les étudiants d’Alsace - Représentation étudiante - Services - Restauration - Centre de formation - Culture 1, Place de l’Université - BP 80 100 - 67003 Strasbourg Cedex - Tél. +33 (0)3 88 15 73 73 - Fax : +33 (0)3 88 15 73 83 - afges@afges.org - www.afges.org Agrément Jeunesse et Éducation Populaire n° 67 JEP 140 - Membre fondateur de la FAGE - Agréée par le CROUS - SIRET 778 836 007 000 14 – APE 5629B

×