FRANCE et EUROPE • 1/3

COMMUNIQUÉ
DE PRESSE
nanterre, LE MARDI 19 NOVEMBRE 2013
analyse altares au 3ème trimestre 2013

l...
FRANCE et EUROPE • 2/3

COMMUNIQUÉ
DE PRESSE
nanterre, LE MARDI 19 NOVEMBRE 2013

Zoom par secteurs et régions
La plupart ...
FRANCE et EUROPE • 3/3

COMMUNIQUÉ
DE PRESSE
nanterre, LE MARDI 19 NOVEMBRE 2013

Dans ces conditions, la proportion d’ent...
FRANCE et EUROPE • 4/3

COMMUNIQUÉ
DE PRESSE
nanterre, LE MARDI 19 NOVEMBRE 2013

« Les retards de paiement demeurent un f...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

ALTARES_CP_Les entreprises françaises championnes d'Europe des petits retards de paiement

339 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
339
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

ALTARES_CP_Les entreprises françaises championnes d'Europe des petits retards de paiement

  1. 1. FRANCE et EUROPE • 1/3 COMMUNIQUÉ DE PRESSE nanterre, LE MARDI 19 NOVEMBRE 2013 analyse altares au 3ème trimestre 2013 les comportements de paiement des entreprises EN FRANCE ET EN EUROPE Les entreprises françaises championnes d’Europe des « petits » retards de paiement. En France, le retard de paiement moyen reste bloqué au-dessus du seuil des 12 jours. Seules 30,6  des entreprises règlent leurs fournisseurs à la date convenue, un taux % inférieur de 10% à la moyenne européenne. Cet écart de 10 % est reporté sur la tranche des retards de moins de 15 jours (37,4 % en France contre 27,5 % en Europe). COMPORTEMENT DE PAIEMENT DES ENTREPRISES EN FRANCE Tranches de jours de retard T3 - 2012 T4 - 2012 T1 - 2013 T2 - 2013 T3 - 2013 Paiements sans retard 32,3 % 31,5 % 31,2 % 31,7 % 30,6 % Moins de 15 jours 36,1 % 36,6 % 36,8 % 36,7 % 37,4 % De 15 à 30 jours 26,2 % 26,3 % 26,4 % 26,2 % 26,6 % Supérieur à 30 jours 5,4 % 5,6 % 5,6 % 5,4 % 5,4 % Jours de retard 11,8 12,1 12,3 12,0 12,1 Les petites structures toujours fragiles ; les ETI et Grandes Entreprises mauvaises élèves 39,2  des micro-entreprises et 35,5% des TPE règlent leurs factures sans retard. Ces taux sont en baisse % et témoignent de la fragilité de ces petites structures. Les PME de 10 à 249 salariés ne sont pas épargnées par la faiblesse conjoncturelle de cet été. 22,4 % payent leurs fournisseurs sans retard, c’est 1,3 % de moins qu’au printemps. Environ 8 % seulement des ETI (7,9 %) et des GE (8,6 %) acquittent leurs factures à la date convenue. Ce ratio demeure particulièrement bas et se dégrade de 1,4 % pour les ETI. > RELATIONS PRESSE : Agence Connecto Aurélie Botbol : aurelie.botbol@agenceconnecto.com - Madly Schenin-King : madly.schenin-king@agenceconnecto.com 9 rue François Coppée - 92240 Malakoff - France Tél : +33(0)9 62 16 07 83 • www.agenceconnecto.com
  2. 2. FRANCE et EUROPE • 2/3 COMMUNIQUÉ DE PRESSE nanterre, LE MARDI 19 NOVEMBRE 2013 Zoom par secteurs et régions La plupart des secteurs donnent des signes de tension mais c’est bien dans les métiers à destination de la personne que les difficultés sont les plus marquées. En tête de ceux-là, la restauration. Moins d’un restaurateur sur cinq (19,6 %) peut payer ses fournisseurs à la date prévue sur la facture. Ce taux recule de 2,7 % en seulement trois mois. Le commerce de détail n’échappe évidemment pas à ce contexte. Cet été 33,3 % des factures sont payées sans retard soit 2 % de moins qu’au printemps. Le bâtiment offre davantage de résistance. Le secteur parvient à conserver un taux de respect des dates de paiement plus élevé qu’ailleurs ; 42,8 % des entrepreneurs règlent leurs fournisseurs sans retard. Les comportements de paiement sont également tendus dans les activités B2B mais de façon moindre. Dans les services, le transport demeure le secteur où le taux des paiements effectués sans retard est le plus bas à 18,1 % (18,6 % au deuxième trimestre). L’agroalimentaire fait à peine mieux (22,5 %). L’industrie manufacturière résiste difficilement  ;  25,8 % des industriels payent sans retard contre 27 % trois mois plus tôt. Dans les services informatiques et édition de logiciels le taux de règlements effectués sans retard se dégrade rapidement perdant plus de 3 % en trois mois à 26,7 %. Pour la quasi-totalité des régions, le pourcentage de factures payées sans retard est en recul cet été. Deux régions s’inscrivent pourtant dans le vert, la Franche-Comté (36 %) et plus encore le Limousin (41 %). Alsace et Lorraine, Haute-Normandie, Nord-Pas-de-Calais et Picardie, Provence-Alpes-Côte-D’azur et Corse affichent des taux de « bons payeurs » inférieurs à la moyenne nationale (30,6 %). L’Île-de-France reste la dernière de la classe où seulement 21,9 % des entreprises franciliennes respectent les dates d’échéance. En Europe, les retards de paiement se rapprochent des valeurs de crise de 2009. 14,9 jours ! C’est le niveau des retards de paiement atteint durant la crise 2008 - 2009. Nous sommes désormais à 14,6 jours, soit tout proche de cette valeur. Le retard de paiement moyen a augmenté d’une journée sur 12 mois. COMPORTEMENT DE PAIEMENT DES ENTREPRISES EN EUROPE T1 - 2012 T2 - 2012 T3 - 2012 T4 - 2012 T1 - 2013 T2 - 2013 T3 - 2013 Pourcentage de règlements effectués avec plus de 30 jours de retard 8,06 % 8,19 % 8,85 % 8,88 % 9,07 % 9,53 % 9,79 % Retard moyen de règlement (en jours) 13,2 13,4 13,7 13,6 13,8 14,3 14,6 > RELATIONS PRESSE : Agence Connecto Aurélie Botbol : aurelie.botbol@agenceconnecto.com - Madly Schenin-King : madly.schenin-king@agenceconnecto.com 9 rue François Coppée - 92240 Malakoff - France Tél : +33(0)9 62 16 07 83 • www.agenceconnecto.com
  3. 3. FRANCE et EUROPE • 3/3 COMMUNIQUÉ DE PRESSE nanterre, LE MARDI 19 NOVEMBRE 2013 Dans ces conditions, la proportion d’entreprises respectant les conditions de règlements tend à se réduire. Désormais, 41 % des entreprises européennes règlent leurs fournisseurs sans retard, c’est 0,6 % de moins qu’il y a trois mois. Plus sensible encore, les grands retards augmentent. En effet, 31,5  (+  %) des % 0,5  sociétés présentent des retards de plus de 15 jours dont 9,8 % affichent même des reports supérieurs à 30 jours pourcentage au plus haut depuis 2009 (9,9 %). Derrière ces moyennes européennes, le Portugal et l’Italie surfent sur des niveaux de retard très élevés, l’Espagne poursuit son redressement tandis qu’ailleurs les comportements de paiement se tendent légèrement. Depuis plus d’un an, l’Italie glisse sur une trajectoire délicate. 17,3 % des entreprises transalpines décalent les règlements de plus de 30 jours après l’échéance de la facture. Le Portugal signe également chaque trimestre depuis un an de nouveaux records. Le taux des grands retards se situe à un niveau très élevé ; 26,3 % des entreprises portugaises payent leurs fournisseurs avec plus de 30 jours de retard. L’Espagne, au contraire de ses deux voisins du sud Europe, s’inscrit sur une tendance bien orientée depuis près de deux ans. Les grands reports, supérieurs à 30 jours, restent fréquents (12,6 %) mais se réduisent. En Grande Bretagne, les retards de paiement sont en hausse cet été. Ce durcissement se traduit par une recrudescence des retards importants. 9,6 % des entreprises britanniques reportent leurs règlements de plus de 30 jours. En Belgique 6,2 % des fournisseurs des entreprises belges sont payées avec un retard supérieur à 30 jours contre 6 % trois mois plus tôt et 5,9 % il y a un an. Aux Pays-Bas, les tensions étaient sensibles dès le printemps et se confirment cet été. Cependant, le pourcentage de grands retards reste contenu sous le seuil des 5 % (4,7 %). Rien ne semble pouvoir déloger l’Allemagne de son fauteuil de leader. Le durcissement des conditions de paiement constaté quasi partout en Europe est à peine perceptible outre Rhin. Moins de 2 % des entreprises allemandes (1,7 %) décalent leurs règlements de plus de 30 jours. L’analyse de Thierry Millon, Responsable des études chez Altares-D&B. « Si l’entrepreneur doit endosser le rôle de banquier pour son client, les affaires peuvent vite devenir hors d’atteinte pour de nombreux acteurs. Les entreprises européennes et françaises en particulier ne peuvent se contenter de naviguer à vue et doivent se doter des outils adéquats qui les aideront à connaître la situation financière de leurs partenaires commerciaux en amont de la relation et leur faciliteront la prise de décision . » « L’été 2013 a été compliqué pour de nombreux acteurs européens rendant plus délicates encore les initiatives commerciales à l’exportation. » > RELATIONS PRESSE : Agence Connecto Aurélie Botbol : aurelie.botbol@agenceconnecto.com - Madly Schenin-King : madly.schenin-king@agenceconnecto.com 9 rue François Coppée - 92240 Malakoff - France Tél : +33(0)9 62 16 07 83 • www.agenceconnecto.com
  4. 4. FRANCE et EUROPE • 4/3 COMMUNIQUÉ DE PRESSE nanterre, LE MARDI 19 NOVEMBRE 2013 « Les retards de paiement demeurent un frein majeur à la croissance. Recruter de nouveaux clients sur son territoire est difficile mais au-delà des frontières la tâche est plus ardue encore. Lorsqu’en plus de l’énergie allouée à garnir le carnet de commandes, l’entrepreneur doit endosser le rôle de banquier pour son client, les affaires peuvent vite devenir hors d’atteinte pour beaucoup. En Europe près d’une facture sur dix sera réglée avec plus d’un mois de retard. Le réseau D&B dont Altares est membre exclusif pour la France, recueille les balances âgées dans le monde depuis 40 ans et la corrélation défaillances-retard de paiement ne se dément pas. Le quart des faillites est dû à des retards de paiement. Lorsque le fournisseur laisse déraper un délai de règlement par une mauvaise lecture de son fichier client ou par crainte de perdre un client, il accepte au mieux le risque d’une crise de liquidité pour son entreprise au pire un transfert du risque de défaillance de ce client vers sa propre entreprise. Les entreprises françaises plus que leurs concurrentes européennes doivent s’attacher à davantage de rigueur sinon de discipline dans leurs comportements de paiement. Moins d’une entreprise sur trois règle ses fournisseurs sans retard. Ces derniers, souvent français également, subissent dès lors des décalages de trésorerie souvent insurmontables. En 2013, encore plus de 60 000 entreprises auront déposé le bilan en France ; c’est 10 000 de plus qu’avant crise. Une forte proportion de ces défaillances pourrait être évitée avec une attention sérieuse portée à la gestion des délais et surtout retards de paiement de ses clients français et étrangers. » Renseignements : Thierry Millon - Responsable des Études Altares : 04 72 65 15 51 À PROPOS D’ALTARES Altares, née du rapprochement de la Base d’Informations Légales BIL et de Dun & Bradstreet France, est spécialisée dans l’information sur les entreprises en France et à l’international dans plus de 200 pays. Elle répond aux enjeux des entreprises dans 3 domaines majeurs : la structuration, l’enrichissement et la mise à jour des référentiels métiers, la recherche et la prospection de nouveaux partenaires commerciaux (clients ou fournisseurs), la maîtrise et la gestion des risques financiers liés à ces partenaires. Membre du 1er réseau international d’informations B to B (le D&B Worldwide Network), Altares diffuse en France les solutions créées par le leader mondial D&B. Les clients d’Altares disposent ainsi du seul accès global à des données qualifiées sur plus de 220 millions d’entreprises dans le monde. Elle réalise un chiffre d’affaires de 55 millions d’euros et compte 300 collaborateurs répartis sur 4 sites principaux : Nanterre, St-Quentin-en-Yvelines, Villeurbanne et Aix-en-Provence. ALTARES 55 avenue des Champs Pierreux Immeuble Le Capitole 92012 Nanterre contact@altares.fr www.altares.fr RELATIONS PRESSE : Agence Connecto Aurélie Botbol : aurelie.botbol@agenceconnecto.com - Madly Schenin-King : madly.schenin-king@agenceconnecto.com 9 rue François Coppée - 92240 Malakoff - France Tél : +33(0)9 62 16 07 83 • www.agenceconnecto.com

×