Pour	
  maintenir	
  le	
  raffinage	
  dans	
  l’Est	
  
        de	
  Montréal	
  et	
  sauver	
  la	
  
         pétrochi...
Contexte	
  	
  
•  Décision	
  unilatérale	
  de	
  Shell	
  
    –  Transformer	
  en	
  terminal	
  son	
  usine	
  de	...
Impacts	
  néga=fs	
  	
  
•  Quasi	
  dispari=on	
  du	
  raffinage	
  dans	
  l’Est	
  de	
  Montréal	
  et	
  fragilisa=o...
Un impact métropolitain
                                              Localisation des travailleurs
                      ...
Quand	
  la	
  rumeur	
  s’emballe…	
  
•  Toutes	
  sortes	
  de	
  mythes	
  circulent	
  
   rela=vement	
  à	
  la	
  ...
Medre	
  fin	
  aux	
  mythes	
  
•  La	
  plupart	
  des	
  travailleurs	
  visés	
  par	
  la	
  mise	
  à	
  pied	
  
  ...
Medre	
  fin	
  aux	
  mythes	
  (suite)	
  
•  Shell	
  prétend	
  fermer	
  dans	
  l’Est	
  parce	
  que	
  la	
  
   ca...
Medre	
  fin	
  aux	
  mythes	
  (suite)	
  
•  Medre	
  fin	
  au	
  raffinage,	
  c’est	
  bon	
  pour	
  
   l’environnemen...
Medre	
  fin	
  aux	
  mythes	
  (suite)	
  
•  La	
  raffinerie	
  n’est	
  pas	
  rentable.	
  
     –  FAUX.	
  La	
  raffin...
Medre	
  fin	
  aux	
  mythes	
  
•  Une	
  fois	
  que	
  Shell	
  a	
  annoncé	
  son	
  inten=on	
  de	
  
   cesser	
  ...
Ce	
  que	
  nous	
  demandons	
  
•  Le	
  main=en	
  des	
  ac=vités	
  de	
  raffinage	
  dans	
  
   l’Est	
  de	
  Mont...
Pourquoi	
  medre	
  des	
  efforts	
  	
  
                  dans	
  ce	
  dossier?	
  	
  
•  Pour	
  des	
  emplois	
  q...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Argumentaire - Pour ne pas fermer la raffinerie Shell

1 877 vues

Publié le

Pourquoi la fermeture de la Raffinerie Shell de Montréal Est est une aberration ? Quelle différence entre la réalité, la viabilité économique de la Raffinerie et les mythes, les rumeurs qui courent ?
Voici un document qui vous permettra de mieux comprendre la situation et de vous engager aux côtés des employés de la raffinerie Shell et de leurs familles !

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 877
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
33
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Argumentaire - Pour ne pas fermer la raffinerie Shell

  1. 1. Pour  maintenir  le  raffinage  dans  l’Est   de  Montréal  et  sauver  la   pétrochimie  au  Québec     Argumentaire  produit  par  la  Sec=on   locale  121  du  SCEP-­‐FTQ   19  janvier  2010   1  
  2. 2. Contexte     •  Décision  unilatérale  de  Shell   –  Transformer  en  terminal  son  usine  de  raffinage  de  l’Est   de  Montréal   •  Perte  de  800  emplois  directs  de  qualité,  bien  rémunérés   •  Perte  de  3  500  emplois  indirects   •  Difficultés  financières,  voire  fermetures  d’entreprises   connexes,  de  commerçants  de  la  région,  de  fournisseurs     comme  Marsulex  qui  récupère  et  traite  le  soufre   •  Effets  d’entraînement  néga=fs  sur  la  raffinerie  Suncor  voisine   (Pétro-­‐Canada)  et  le  pipeline  Montréal-­‐Portland  que  les  deux   sou=ennent  et  u=lisent.   •  Menace  à  la  survie  de  l’industrie  pétrochimique  et   appauvrissement  du  Québec   2  
  3. 3. Impacts  néga=fs     •  Quasi  dispari=on  du  raffinage  dans  l’Est  de  Montréal  et  fragilisa=on   de  tout  le  secteur  industriel  de  la  pétrochimie,  un  moteur  au   Québec     •  Perte  d’emplois  massives  dans  une  région  déjà  lourdement  affectée   •  Perte  d’exper=se  et  de  «know  how»,  mise  en  péril  du  projet  de   l’ins=tut  de  la  chimie  et  de  la  pétrochimie  d’obtenir  le  statut  d’école   na=onale  et  de  la  pérennité  des  stages  en  milieu  de  travail  lors  des   forma=ons   •  Diminu=on  importante  de  la  sécurité  énergé=que  du  Québec  et   augmenta=on  de  la  dépendance  face  à  l’importa=on,  un  argument   u=lisé  par  le  gouvernement  du  Québec  pour  jus=fier  d’aller  de   l’avant  avec  le  projet  Rabaska  et  qui  demeure  aussi  valable   •  Augmenta=on  probable  des  prix  de  l’essence   3  
  4. 4. Un impact métropolitain Localisation des travailleurs de la raffinerie de Montréal-Est BILAN: 25 % Montréal 25 % Rive-Sud 50 % Rive-Nord SOURCE:     Échan=llon  de  330  sur   550  travailleurs  directs  de   la  raffinerie  
  5. 5. Quand  la  rumeur  s’emballe…   •  Toutes  sortes  de  mythes  circulent   rela=vement  à  la  fin  des  ac=vités  de  raffinage.   •  Pour  y  voir  plus  clair,  nous  les  reprenons  un   par  un.   5  
  6. 6. Medre  fin  aux  mythes   •  La  plupart  des  travailleurs  visés  par  la  mise  à  pied   prendront  leur  retraite…   –  FAUX.  Plus  des  ¾  ont  moins  de  50  ans,  dont  plus  de  55   %  ont  moins  de  40  ans.  Pour  certains,  il  s’agit  de   couples,  parents  de  jeunes  enfants,  travaillent  tous  les   deux  à  la  raffinerie.   •  La  raffinerie  est  désuète  et  trop  vieille.   –  FAUX.  Des  inves=ssements  importants  ont  été  faits  au   fil  des  ans  pour  moderniser  les  unités  de  produc=on   et  pour  rendre  les  équipements  conformes  aux   normes  environnementales  (soufre  dans  l’essence,  le   diesel,  traitement  des  eaux,  etc.)   6  
  7. 7. Medre  fin  aux  mythes  (suite)   •  Shell  prétend  fermer  dans  l’Est  parce  que  la   capacité  de  la  raffinerie  n’est  pas  assez  grande.   –  FAUX.  La  raffinerie  de  Shell  à  Sarnia  (Ontario)   produit  75  000  barils  par  jour,  presque  deux  fois   moins  que  les  130  000  barils  par  jour  raffinés  dans   l’Est  de  Montréal.  Shell  dans  l’Est,  c’est  25  %  de  la   capacité  de  raffinage  du  Québec     7  
  8. 8. Medre  fin  aux  mythes  (suite)   •  Medre  fin  au  raffinage,  c’est  bon  pour   l’environnement!   –  FAUX.  Ce  qui  permet  de  réduire  les  GES,  c’est  de   diminuer  le  nombre  d’autos  sur  les  routes,  ce  qui  n’a   rien  à  voir  avec  le  raffinage.  Pire,  en  cessant  de   raffiner  dans  l’Est,  on  devra  importer  les  produits   raffinés,  ce  qui  non  seulement  diminue  notre   autonomie  énergé=que,  mais  augmente  le  trafic   mari=me  en  faisant  passer  le  nombre  de  bateaux   transportant  des  produits  pétroliers  vola=ls  d’une   dizaine  par  ANNÉE  à  2  ou  3  par  JOUR,  selon  nos   es=més.     8  
  9. 9. Medre  fin  aux  mythes  (suite)   •  La  raffinerie  n’est  pas  rentable.   –  FAUX.  La  raffinerie  Shell  de  Montréal-­‐Est  a  fait  des  profits   importants  au  cours  des  18  dernières  années  sauf  en  2009,  suite   à  la  modifica=on  des  normes  comptables.  Elle  n’a  pas  perdu  son   marché,  composé  notamment  de  281  sta=ons  service.  Le   marché  et  la  rentabilité  sont  au  rendez-­‐vous,  la  fermeture  est   une  décision  administra=ve  économiquement  non  fondée.   •  La  pétrochimie  n’est  pas  une  industrie  d’avenir  avec  le   développement  des  énergies  vertes.   –  FAUX.  La  pétrochimie  ne  produit  pas  que  de  l’essence,  il   fabrique  des  combus=bles  pour  les  avions,  il  fournit  les   industries  pharmaceu=que,  du  plas=que  et  des  produits   chimiques   9  
  10. 10. Medre  fin  aux  mythes   •  Une  fois  que  Shell  a  annoncé  son  inten=on  de   cesser  le  raffinage,  il  faut  se  résigner  car  il  n’y   a  plus  rien  à  faire.   –  FAUX.  Après  avoir  annoncé  la  fin  de  ses  ac=vités   et  suite  à  une  mobilisa=on  du  milieu  et  des   travailleurs,  Shell  a  vendu  à  des  inves=sseurs  qui   ont  con=nué  à  l’opérer  une  raffinerie  située  aux   Etats-­‐Unis,  en  Californie     10  
  11. 11. Ce  que  nous  demandons   •  Le  main=en  des  ac=vités  de  raffinage  dans   l’Est  de  Montréal   –  Soit  par  la  poursuite  des  ac=vités  de  Shell   –  Soit  par  la  vente  de  ces  ac=vités  à  un  autre   opérateur   •  Un  appui  à  l’industrie  pétrochimique,  qui   contribue  à  la  diversifica=on  des  sources   d’approvisionnement  énergé=que   11  
  12. 12. Pourquoi  medre  des  efforts     dans  ce  dossier?     •  Pour  des  emplois  qualifiés  et  de  qualité.  Des  milliers   d’emplois  perdus  dans  l’Est,  c’est  une  hécatombe!   •  Pour  l’ac=vité  économique  d’une  région  et  la  survie  de   nombreuses  entreprises  connexes   •  Pour  la  pérennité  d’un  secteur  où  nous  possédons  une   exper=se,  un  ins=tut  de  forma=on,  une  concerta=on   industrielle   •  Pour  les  retombées  économiques  de  240  M$  par  année   qui  se  comparent  avantageusement  au  Grand  Prix  de   Montréal  avec  ses  75  M$,  pour  lequel  les  3  paliers  de   gouvernement  se  sont  mobilisés  avec  empressement…   12  

×