1
Restitution Publique
du Diagnostic de Territoire
Alimentation Durable
de la Communauté de
Communes Les Cheires
Samedi 5 ...
2
Déroulé de la présentation
Intro
Démarche Diagnostic de territoire alimentation durable
Première partie
Organisation du ...
3
Les enjeux d’une alimentation durable
- Une alimentation accessible à tous et toutes, saine et
équilibrée, répondant aux...
4
Les enjeux alimentaires s’inscrivent dans
l’évolution du cadre politique général
Avec des orientations de politique géné...
5
Qu’est ce qu’un diagnostic de territoire
alimentation durable ?
Une démarche innovante en partenariat
Un état des lieux ...
6
Large panel d’acteurs interrogés
73TOTAL
12Autres (organismes, asso,…)
20Agriculteurs
13Artisans et distributeurs
1Inter...
7
Première partie :
Caractéristiques, potentiels et limites
du système alimentaire
de la C.C. des Cheires / alimentation d...
8
Un territoire en zone périurbaine,
contrasté et diversifié de la plaine
à la zone de production du Saint-Nectaire,
avec ...
9
11 communes pour 11400 habitants
4 communes < 300 hbts 4 communes > 1500 hbts
10
Les services de
restauration collective
2. Le système alimentaire
de la CC Les Cheires
Présentation à travers l’ensembl...
11
2.1. La restauration collective
Quelques donnQuelques donnéées sur les diffes sur les difféérences de statut et derence...
12
13
Chiffrage repas de la restauration scolaire
1126total resto scolaire / jour
336Total repas servis écoles privées / jour...
14
Autres services de restauration collective
EHPAD du Montel :
220 repas/j, soit 50
000/an
Auto-gestion
ESAT du Ceyran (C...
15
Potentiels
Acteurs généralement motivés par leur travail,
valorisant le « fait maison »
Demande des parents pour des pr...
16
2.2. La restauration privée sur le territoire
Une offre assez diversifiée
Grande capacité
restauration de groupe
mais p...
17
Les points positifs / alimentation de qualitLes points positifs / alimentation de qualitéé ::
→ Presque tous les chefs ...
18
Les facteurs limitant :
→ Priorité donné à la recherche de viande à griller de
qualité régulière => pas nécessairement ...
19
2.3. Les circuits d’approvisionnement
Grossistes
Généralistes
sur agglo CF,
type Métro
Autres Grossistes
Régionaux
(DS,...
20
Atouts : acteurs mobilisés pour une offre de qualité
→ Offre diversifiée,
Commerçants proposent produits de qualité
mai...
21
Freins / développement offre de proximité sur la CC :
Accès production de proximité
pas simple, en limite C.C.
Pas de m...
22
2.5. Les producteurs
Répartis en trois grands types de production
selon zone
- Saint-Nectaire (lait, fromage en blanc o...
23
24
Enjeux globaux pour agriculture du territoire
Producteurs Saint-Nectaire les plus intensifs
=> alternatives / fourrages...
25
Potentiels développement sur le territoire
Potentiel / Nouvelles installations
=> terrains / petites structures fruits ...
26
Difficultés / développement
Producteurs isolés / manque de soutien:
Pisciculture
Viande en caissette
Démarche individue...
27
2.6. La gestion de l’eau et des déchets
Gestion de l’eau
SMVVA : Outil spécifique avec investissement conséquent et
dan...
28
3. Les animations en lien avec
l’alimentation sur le territoire
De nombreuses actions
dans des cadres très divers
29
Une action exemplaire sur la protection de la
ressource en eau avec le SMVVA
Sensibiliser pour faire évoluer les pratiq...
30
Mobilisation citoyenne
Association AquaVeyre
=> Festival Veyre-Nature : 2013 relocalisation alimentation
Association ci...
31
Atouts pour avancer / sensibilisation AD :
- personnel en place déjà intéressé par le sujet
- milieu associatif mobilis...
32
Deuxième partie :
Des pistes
pour le territoire
de la C.C. des Cheires
pour construire un
système alimentaire durable
33
Avec la restauration collective
Assez rapidement :
Rencontres entre élus et professionnels
/ deux communes Le Crest et ...
34
A engager rapidement pour résultat à moyen
terme :
Création d’un groupe de travail
incluant élus et professionnels
pour...
35
Avec les restaurateurs
Faciliter la mise en relation avec producteurs
locaux / agrilocal63, rencontre-dégustation
Améli...
36
Consommation
Appui des projet en cours
Améliorer accès aux produits de proximité
et/ou sous signe de qualité
- Renouvel...
37
A court terme
Se doter d’outils / maintenir l’existant
et faciliter les nouvelles installations
/ potentiel du territoi...
38
Une ambition possible : créer un territoire pilote
Avancer vers modèle agriculture durable :
- en lien avec la chambre ...
39
Sensibilisation du public (acteurs éducatifs)
Pour public jeune
Mettre en place un Projet Educatif de Territoire
sur th...
40
Pour l’ensemble de la population
Coordonner l’offre d’animation /
alimentation pour proposer un
programme à l’année
- M...
41
Conclusion
Avec les élus
définir la structuration d’une
gouvernance territoriale alimentaire
pour coordonner l’ensemble...
42
En conclusion de notre travail,
mise en œuvre d’un projet global
visant à un système alimentaire plus durable
Créer une...
43
Diagnostic de Territoire
Alimentation Durable
Céline Porcheron
A.N.I.S. étoilé
Maison des Paysans
Marmilhat
63370 Lempd...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Restitution publique diagnosticterritoirealimentationdurable_cc_lescheires_5oct2013

784 vues

Publié le

Présentation du travail de Diagnostic de territoire alimentation durable sur la communauté de communes des Cheires, à proximité de Clermont-Ferrand

Publié dans : Actualités & Politique
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
784
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
227
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Restitution publique diagnosticterritoirealimentationdurable_cc_lescheires_5oct2013

  1. 1. 1 Restitution Publique du Diagnostic de Territoire Alimentation Durable de la Communauté de Communes Les Cheires Samedi 5 octobre 2013
  2. 2. 2 Déroulé de la présentation Intro Démarche Diagnostic de territoire alimentation durable Première partie Organisation du système alimentaire sur la C.C. des Cheires, avec ses potentiels et limites / AD : de la consommation à la production, avec les aspects éducatifs Deuxième partie : Présentation de pistes d’action pour évoluer Echanges sur l’état des lieux et les pistes d’action
  3. 3. 3 Les enjeux d’une alimentation durable - Une alimentation accessible à tous et toutes, saine et équilibrée, répondant aux besoins nutritionnels humains. - Une alimentation produite par des modèles agricoles qui préservent l’environnement, le climat, les sols, l’eau, la biodiversité naturelle et domestique, ainsi que le bien-être des animaux d’élevage. - Une alimentation sobre en consommation d’énergie, en émissions de gaz à effet de serre et générant moins de déchets : circuits courts, peu de produits importés, pas de fruits et légumes de contre-saison, mode de production sobres, diminution des emballages - mais aussi un système alimentaire défini, de l’échelle locale à l’échelle internationale, avec la participation des citoyens
  4. 4. 4 Les enjeux alimentaires s’inscrivent dans l’évolution du cadre politique général Avec des orientations de politique générale, Déclinées de l’échelle européenne à l’échelle locale : PAC – Politique Agricole Commune Plan National Santé Environnement décliné au niveau régional avec le Plan Stratégique de l’Agence régionale de Santé Plan National Nutrition Santé Plan Régional pour une Agriculture Durable en Auvergne (PRAD) Schéma régional du Climat, de l’air et de l’énergie Contrat Agriculture Durable avec le CG63
  5. 5. 5 Qu’est ce qu’un diagnostic de territoire alimentation durable ? Une démarche innovante en partenariat Un état des lieux sur le système alimentaire par la rencontre des acteurs pour identifier les potentiels La définition de pistes d’actions Un travail de synthèse et de restitution avec les élus pour une mobilisation globale
  6. 6. 6 Large panel d’acteurs interrogés 73TOTAL 12Autres (organismes, asso,…) 20Agriculteurs 13Artisans et distributeurs 1Intermédiaires 15 (dont ½ élus)Restauration collective 2Chambres d'hôtes 10Restaurants Nb entretienCatégories d'acteurs
  7. 7. 7 Première partie : Caractéristiques, potentiels et limites du système alimentaire de la C.C. des Cheires / alimentation durable 1. Les grandes caractéristiques du territoire 2. Le système alimentaire sur la C.C. et ses acteurs : - Services de restauration collective - Restauration commerciale – Circuits approvisionnement - - Artisans et revendeurs - Producteurs - - Gestion de l’eau et des déchets 3. Animations en lien avec l’alimentation
  8. 8. 8 Un territoire en zone périurbaine, contrasté et diversifié de la plaine à la zone de production du Saint-Nectaire, avec plusieurs pôles touristiques 1. Grandes caractéristiques du territoire
  9. 9. 9 11 communes pour 11400 habitants 4 communes < 300 hbts 4 communes > 1500 hbts
  10. 10. 10 Les services de restauration collective 2. Le système alimentaire de la CC Les Cheires Présentation à travers l’ensemble des activités de la consommation à la production : La gestion de l’eau et des déchets Les producteurs Les artisans et revendeurs Les circuits d’approvisionnement La restauration commerciale Les consommateurs
  11. 11. 11 2.1. La restauration collective Quelques donnQuelques donnéées sur les diffes sur les difféérences de statut et derences de statut et de fonctionnement de la restauration collectivefonctionnement de la restauration collective •• Mode de gMode de gestion : directe ou concestion : directe ou concééddééee (sur place ou livr(sur place ou livréé)) •• Liaison chaude / liaison froideLiaison chaude / liaison froide Cuisine centrale / satelliteCuisine centrale / satellite •• Type de service :Type de service : -- Restauration scolaireRestauration scolaire -- Portage de repasPortage de repas àà domicile (CC/domicile (CC/CeyranCeyran)) -- Structure de santStructure de santéé -- Restauration entrepriseRestauration entreprise => Tous ces syst=> Tous ces systèèmesmes coco--existentexistent sur le territoiresur le territoire
  12. 12. 12
  13. 13. 13 Chiffrage repas de la restauration scolaire 1126total resto scolaire / jour 336Total repas servis écoles privées / jour 26Ecole privée Notre-Dame Vernet Ste Marguerite 40Ecole privée Sainte Cécile St Amant Tallende 270Collège privé Saint-Joseph à Saint-Saturnin soit à l'année 110 000 repas (sur 35 semaines) 790Total repas servis écoles publiques / jour 110Ecole Maternelle et primaire de Tallende 130Ecole Maternelle et primaire de St Amant Tde 120SIVOS (Ecole Elémentaire de St Saturnin + école de la monne / Olloix et Cournols) 200Ecole élémenteire d'Aydat 70Ecole Elémentaire de St Sandoux 90Ecole élémentaire de Chanonat 70Ecole Elémentaire du Crest nb repas/jNom des écoles
  14. 14. 14 Autres services de restauration collective EHPAD du Montel : 220 repas/j, soit 50 000/an Auto-gestion ESAT du Ceyran (CAPPA) : 800-1000 repas/jour cuisine centrale liaison froide avec prestataire Scolarest (en évolution)
  15. 15. 15 Potentiels Acteurs généralement motivés par leur travail, valorisant le « fait maison » Demande des parents pour des produits de qualité (repas bio et productions locales) Repas bio proposés régulièrement dans restaurants scolaires Ouverture des professionnels et des élus pour évoluer dans leurs pratiques Limites Grand nombre d’opérateurs privés avec des contraintes fortes au niveau des achats (référencement – prix - praticité) Des difficultés dans la gestion des personnels pour assurer un service optimum régulier Concurrence entre les prestataires poussant vers des prix très bas
  16. 16. 16 2.2. La restauration privée sur le territoire Une offre assez diversifiée Grande capacité restauration de groupe mais pas de restaurant haut de gamme Difficultés / nouveaux restaurant en délégation de service publique
  17. 17. 17 Les points positifs / alimentation de qualitLes points positifs / alimentation de qualitéé :: → Presque tous les chefs ont qualification de cuisinier et valorise le « fait maison » → Accent mis sur la viande => priorité race à viande → Quelques restaurateurs se fournissent auprès de producteurs locaux : truites, légumes, fromages, farine (un restaurant communique / priorité : production du terroir) → beaucoup de menu du jour => cuisine + souplesse
  18. 18. 18 Les facteurs limitant : → Priorité donné à la recherche de viande à griller de qualité régulière => pas nécessairement régionale → Manque de liens avec les producteurs → Expérience négative / menu terroir (Auberge La Monne) et priorité au bio (Crêperie) → Pas de proposition végétarienne identifiée → Peu d’intérêt / qualité légumes et fruits
  19. 19. 19 2.3. Les circuits d’approvisionnement Grossistes Généralistes sur agglo CF, type Métro Autres Grossistes Régionaux (DS, Krill,…) Nombreux opérateurs viandes 63, 43, 15 et 19 Jallet (Murol) Salades de Gerzat Grossistes produits laitiers + affineurs Artisans & producteurs locaux Centrale de référencement des sociétés privés en restauration
  20. 20. 20 Atouts : acteurs mobilisés pour une offre de qualité → Offre diversifiée, Commerçants proposent produits de qualité mais valorise peu le local / manque de liens et trop cher → Alternatives : Cheires AMAP / local de qualité (Bio) → Emergence nouveaux projets régulièrement (soupe bio, vente ambulante,…) (boulanger avec expérience pain bio – à valoriser) → Fort potentiel d’animation 2.4. Les artisans et revendeurs
  21. 21. 21 Freins / développement offre de proximité sur la CC : Accès production de proximité pas simple, en limite C.C. Pas de marché régulier sur le territoire Blocage / nouvelles initiatives
  22. 22. 22 2.5. Les producteurs Répartis en trois grands types de production selon zone - Saint-Nectaire (lait, fromage en blanc ou affiné) et viande - Céréales - Arboriculture (coteaux) et maraîchage (redémarre) Forte présence label qualité AOP St-Nectaire, très faible représentation AB
  23. 23. 23
  24. 24. 24 Enjeux globaux pour agriculture du territoire Producteurs Saint-Nectaire les plus intensifs => alternatives / fourrages fermentés d’ici 2017 Diminution impacts agriculture sur rivière SMVVA => évolution des pratiques Remise en valeur des friches suivi terres / potentiel installation
  25. 25. 25 Potentiels développement sur le territoire Potentiel / Nouvelles installations => terrains / petites structures fruits ou légumes => développement vente de proximité => appui de la C.C. / arboriculture => entraide / installation en AB Agrilocal63 : nouvel outil / valorisation production en direct avec restauration collective et à venir commerciale Outils de transformation (Silly) / relance fruits Nouveau dispositif Contrat Agriculture Durable avec CG63
  26. 26. 26 Difficultés / développement Producteurs isolés / manque de soutien: Pisciculture Viande en caissette Démarche individuelle / vente Saint-Nectaire Manque de dynamique collective
  27. 27. 27 2.6. La gestion de l’eau et des déchets Gestion de l’eau SMVVA : Outil spécifique avec investissement conséquent et dans la durée auprès 3 publics : -Agriculteurs – Mairies – Enfants + nouveau projet /Jardiniers Gestion des déchets assurés par le SICTOM des Couzes 2 poubelles + vente de composteur individuel => actions de sensibilisation /compostage (écoles ) => très faible appropriation des professionnels restauration (commercial ou collective)
  28. 28. 28 3. Les animations en lien avec l’alimentation sur le territoire De nombreuses actions dans des cadres très divers
  29. 29. 29 Une action exemplaire sur la protection de la ressource en eau avec le SMVVA Sensibiliser pour faire évoluer les pratiques trouver des alternatives viables « jardin exemplaire O pesticides » « Ma commune s’engage, moi aussi! » Actions ponctuelles sur alimentation en centres de loisirs (très peu dans écoles) Actions régulières avec verger conservatoire
  30. 30. 30 Mobilisation citoyenne Association AquaVeyre => Festival Veyre-Nature : 2013 relocalisation alimentation Association cité-citoyenne => Soirée rencontre nouveaux modes de consommation => Souhait approfondir sur alimentation Avec Cheires AMAP => Visite régulière de fermes et atelier cuisine Fête de la soupe à Saint-Saturnin
  31. 31. 31 Atouts pour avancer / sensibilisation AD : - personnel en place déjà intéressé par le sujet - milieu associatif mobilisé sur la question - sur C.C. intervenants potentiels compétents motivés : 3-4 artisans / agriculteurs / cuisiniers et citoyens Limites / projet global de sensibilisation : - Pas trop de liens entre les structures organisatrices - Pas de projet spécifique global (mais 2 programmes: limitation des pesticides et verger conservatoire) - Pas de coordination à l’échelle du territoire pour avancer collectivement sur ce thème
  32. 32. 32 Deuxième partie : Des pistes pour le territoire de la C.C. des Cheires pour construire un système alimentaire durable
  33. 33. 33 Avec la restauration collective Assez rapidement : Rencontres entre élus et professionnels / deux communes Le Crest et Chanonat => Eviter l’arrêt des cuisines en gestion directe => Audit / besoins en matériel et formation => Appuyer la cuisinière du Crest / évolution des pratiques (Bien manger dans ma petite cantine) Formations des agents pour poursuivre mobilisation service aides à domicile /
  34. 34. 34 A engager rapidement pour résultat à moyen terme : Création d’un groupe de travail incluant élus et professionnels pour envisager évolution fonctionnements RS à l’échelle CC pour aller vers HQA (avec liaison chaude) - Suivi comparatif de tous les restaurants (dont sensoriel) - Focus sur valorisation des légumes (qualité, préparation, saison) => personnel tournant pour aider à préparer - Etude comparative des possibilités évolution avec appui de spécialistes
  35. 35. 35 Avec les restaurateurs Faciliter la mise en relation avec producteurs locaux / agrilocal63, rencontre-dégustation Améliorer visibilité de l’offre du territoire : travailler sur com / pratique de qualité Sensibiliser / démarche alimentation durable Proposer des formations pratiques Faciliter installation gastronomique / émulation => Amener une mobilisation générale / valorisation prestations de qualité
  36. 36. 36 Consommation Appui des projet en cours Améliorer accès aux produits de proximité et/ou sous signe de qualité - Renouveler outil de communication / production locale et lieux d’achats (en lien avec CC voisines?) - Identifier les besoins en produits de qualité (bio et autres) non satisfaits (ex : les œufs)
  37. 37. 37 A court terme Se doter d’outils / maintenir l’existant et faciliter les nouvelles installations / potentiel du territoire (comme Fruits et Légumes) A travers veille, dispositif CAD du CG63,… Impliquer producteurs / accessibilité et vente produits dans création outils de communication collectif dans réflexion / lieux et structures de vente Avec les producteurs
  38. 38. 38 Une ambition possible : créer un territoire pilote Avancer vers modèle agriculture durable : - en lien avec la chambre d’agriculture et ARDEAR / appui passage au tout foin production Saint- Nectaire - en lien avec SMVVA et Auvergne Biologique / promotion agriculture biologique - Relance des filières locales fruits et légumes => en lien avec agrilocal CG63 => en lien avec projets de transformation (légumes?) - Mise en valeur du potentiel agricole / consommateur
  39. 39. 39 Sensibilisation du public (acteurs éducatifs) Pour public jeune Mettre en place un Projet Educatif de Territoire sur thème Alimentation Durable (en renforçant initiatives actuelles) - Faire circuler liste outils et dispositifs (SMVVA, DRAAF, PNRVA,…) + offres en animations spécifiques - Mettre en place formation EEDD / AD pour les acteurs éducatifs (+cuisiniers) à l’échelle de la C.C. => à moyen terme élaborer avec groupe dédié un véritable projet éducatif global / AD
  40. 40. 40 Pour l’ensemble de la population Coordonner l’offre d’animation / alimentation pour proposer un programme à l’année - Mobiliser les énergies pour une construction collective à l’échelle du territoire - Constituer une liste de personnes ressources - Soutenir l’organisation des événements d’envergure comme Veyre-Nature - Envisager la reprise ou création événement / productions fruitières
  41. 41. 41 Conclusion Avec les élus définir la structuration d’une gouvernance territoriale alimentaire pour coordonner l’ensemble de ces démarches et actions
  42. 42. 42 En conclusion de notre travail, mise en œuvre d’un projet global visant à un système alimentaire plus durable Créer une mission spécifique Alimentation Durable au sein de la C.C. des Cheires => Coordonner les actions et animer des espaces de concertation/construction entre les élus et les acteurs du territoire dans le cadre de groupes de travail Formaliser un engagement / pistes proposées : signature charte / alimentation plus durable sur le territoire En parallèle, travailler à l’élaboration d’un projet global « Alimentation durable » validé et partagé par tous
  43. 43. 43 Diagnostic de Territoire Alimentation Durable Céline Porcheron A.N.I.S. étoilé Maison des Paysans Marmilhat 63370 Lempdes 04 73 14 14 13 / 06 72 66 11 22 Avec le financement du Conseil Régional d’Auvergne, de la DRAAF et DREAL Auvergne et du CG63 Réalisé par En partenariat avec le PNR des Volcans d’Auvergne

×