Africa Food Security Initiative
APESS
Association pour la Promotion
de l’Elevage au Sahel
et en Savane
Secrétariat Général...
2
La porte d'entrée proposée pour
l’accompagnement des membres
est celle des exploitations
familiales d'éleveurs
Les raiso...
3
• C'est au niveau de l'exploitation familiale
(dans ses 5 dimensions) que l'on peut capter
les différents facteurs qui f...
4
L'APESS a réalisé
en 2013 des
entretiens
approfondis avec
130 familles
d'éleveurs
IL FALLAIT APPROFONDIR LA
CONNAISSANCE...
5
• Des équipes mixtes de leaders et de techniciens
d'APESS ont fait avec des familles volontaires le
"bilan simplifié" d'...
Une série de
"bilans-test" a d'abord
été réalisée au Burkina,
au Niger, au Cameroun
et au Tchad
Ces premières études
ont p...
• A P E S S
• Association pour la Promotion de l’Elevage au Sahel et en Savane
• Secrétariat Général 04 BP 590 Ouagadougou...
8
1) La contribution des EF visitées à la richesse nationale est significative
2) Les EF analysées ne réussissent cependan...
9
L'analyse des bilans d'EF d'éleveurs fait ressortir
que celles-ci sont des acteurs qui participent
considérablement au d...
10
Ces premières études ont été ensuite
complétées dans 9 pays en zone
sahélienne et en zone de savane en
2013 et en 2014
...
11
(1)
Les résultats de ces études sont
très éclairants du point de vue de
la connaissance de la réalité
actuelle des expl...
12
 Les éleveurs sont passés du pastoralisme à
l'agropastoralisme
SAHEL
AGRICULTURE
47%
ELEVAGE
53%
SAVANE
ELEVAGE
64%
AG...
13
 La production animale reste de loin la source
des revenus la plus importantes pour les
éleveurs, même si en savane la...
14
 Dans la constitution des revenus, le lait
occupe une place très faible en zone semi-aridde
et importante en zone sub-...
15
 Les EF d’éleveurs participent à la création des
richesses nationales
- -
1515
• A P E S S
• Association pour la Promo...
16
 Les EF d’éleveurs contribuent à la sécurité
alimentaire nationale
- -
1616
• A P E S S
• Association pour la Promotio...
17
 Les EF d’éleveurs contribuent à la sécurité
alimentaire nationale (suite)
- -
1717
• A P E S S
• Association pour la ...
18
 Les EF d’éleveurs sont des acteurs au cœur
des économies et des sociétés rurales
- -
1818
• A P E S S
• Association p...
19
 Des performances souvent trop faibles
Une année (12 mois)
Taux de couverture : 8 mois et 15 jours Reste à couvrir
En ...
2020202020
• A P E S S
• Association pour la Promotion de l’Elevage au Sahel et en Savane
• Secrétariat Général 04 BP 590 ...
21
Les entretiens avec les familles confirment que
la réussite de ces stratégies dépend :
• De l'entente qui existe au sei...
22
des politiques pourraient utilement appuyer
les efforts des éleveurs dans 10 domaines
1. Sécurisation foncière
cas du S...
23
 Dans certains cas, une aide publique ou non
gouvernementale appropriée a déjà aidé ces EF
Les éleveurs "organisés" on...
24
(2)
Les principaux défis à relever par
les exploitations familiales pour
améliorer leurs performances
www.apess.org
242...
25
L'analyse des caractéristiques des
exploitations les moins performantes montre
qu'elles sont principalement confrontées...
1. La contrainte des aléas
262626262626
• A P E S S
• Association pour la Promotion de l’Elevage au Sahel et en Savane
• S...
3. Le poids des CHARGES DE PRODUCTION
272727272727
• A P E S S
• Association pour la Promotion de l’Elevage au Sahel et en...
Ces contraintes constituent également
de bonnes entrées pour la mise
en œuvre des actions d’accompagnement
que mènent les ...
29
Merci de votre attention
www.apess.org
292929292929
• A P E S S
• Association pour la Promotion de l’Elevage au Sahel e...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

#25ansAPESS. Bilans ef introduction première conférence

356 vues

Publié le

#25ansAPESS. 1ère conférence thématique : L’élevage familial : caractérisation, diversité, atouts et contraintes.
Une illustration des avancées de l'APESS par rapport à la connaissance des exploitations familiales (EF) de ses membres à travers les résultats des bilans simplifiés par le Dr Ibrahima Aliou, Secrétaire général de l'APESS

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
356
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

#25ansAPESS. Bilans ef introduction première conférence

  1. 1. Africa Food Security Initiative APESS Association pour la Promotion de l’Elevage au Sahel et en Savane Secrétariat Général, 04 BP 590 Ouagadougou 04 Burkina Faso 25ème anniversaire de l’APESS, Dakar décembre 2014 • A P E S S • Association pour la Promotion de l’Elevage au Sahel et en Savane • Secrétariat Général 04 BP 590 Ouagadougou 04 Burkina Faso ; Tél. +226 50 34 66 36 ; +226 66 07 90 53 • E-mail : apess_sg@yahoo.fr ; site web : www.apess.org Première conférence thématique : L’élevage familial : caractérisation, diversité, atouts et contraintes www.apess.org Une illustration des avancées de l'APESS par rapport à la connaissance des exploitations familiales (EF) de ses membres A travers les résultats des bilans simplifiés
  2. 2. 2 La porte d'entrée proposée pour l’accompagnement des membres est celle des exploitations familiales d'éleveurs Les raisons de cette option sont les suivantes : www.apess.org • A P E S S • Association pour la Promotion de l’Elevage au Sahel et en Savane • Secrétariat Général 04 BP 590 Ouagadougou 04 Burkina Faso ; Tél. +226 50 34 66 36 ; +226 66 07 90 53 • E-mail : apess_sg@yahoo.fr ; site web : www.apess.org
  3. 3. 3 • C'est au niveau de l'exploitation familiale (dans ses 5 dimensions) que l'on peut capter les différents facteurs qui façonnent la réalité vécue par les éleveurs • C'est à partir des réalités vécues à la base que l'on peut apprécier si les politiques sont appropriées et leurs orientations • C'est au niveau de la famille que se prennent les décisions relatives à la transformation de l'exploitation et que les connaissances et appuis offerts sont utilisés. www.apess.org 3 • A P E S S • Association pour la Promotion de l’Elevage au Sahel et en Savane • Secrétariat Général 04 BP 590 Ouagadougou 04 Burkina Faso ; Tél. +226 50 34 66 36 ; +226 66 07 90 53 • E-mail : apess_sg@yahoo.fr ; site web : www.apess.org
  4. 4. 4 L'APESS a réalisé en 2013 des entretiens approfondis avec 130 familles d'éleveurs IL FALLAIT APPROFONDIR LA CONNAISSANCE DE CES EXPLOITATIONS FAMILIALES D'ELEVEURS 4 • A P E S S • Association pour la Promotion de l’Elevage au Sahel et en Savane • Secrétariat Général 04 BP 590 Ouagadougou 04 Burkina Faso ; Tél. +226 50 34 66 36 ; +226 66 07 90 53 • E-mail : apess_sg@yahoo.fr ; site web : www.apess.org www.apess.org
  5. 5. 5 • Des équipes mixtes de leaders et de techniciens d'APESS ont fait avec des familles volontaires le "bilan simplifié" d'une campagne pour savoir si la famille avait pu se nourrir pendant toute l'année avec sa production animale et végétale, puis ont discuté avec cette famille à partir des résultats de ce bilan sur les stratégies de la famille et sur ses projets d'avenir. • Chacun de ces entretiens, auquel participaient les épouses, les frères et les enfants des chefs de famille, a duré entre 4 et 6 heures. www.apess.org 55 • A P E S S • Association pour la Promotion de l’Elevage au Sahel et en Savane • Secrétariat Général 04 BP 590 Ouagadougou 04 Burkina Faso ; Tél. +226 50 34 66 36 ; +226 66 07 90 53 • E-mail : apess_sg@yahoo.fr ; site web : www.apess.org
  6. 6. Une série de "bilans-test" a d'abord été réalisée au Burkina, au Niger, au Cameroun et au Tchad Ces premières études ont permis de dégager deux premières synthèses en mars et juillet 2013 (elles sont disponibles) 66 • A P E S S • Association pour la Promotion de l’Elevage au Sahel et en Savane • Secrétariat Général 04 BP 590 Ouagadougou 04 Burkina Faso ; Tél. +226 50 34 66 36 ; +226 66 07 90 53 • E-mail : apess_sg@yahoo.fr ; site web : www.apess.org www.apess.org
  7. 7. • A P E S S • Association pour la Promotion de l’Elevage au Sahel et en Savane • Secrétariat Général 04 BP 590 Ouagadougou 04 Burkina Faso ; Tél. +226 50 34 66 36 ; +226 66 07 90 53 • E-mail : apess_sg@yahoo.fr ; site web : www.apess.org 7 Cette synthèse met en évidence 13 caractéristiques www.apess.org 77
  8. 8. 8 1) La contribution des EF visitées à la richesse nationale est significative 2) Les EF analysées ne réussissent cependant pas toutes à vivre de leur élevage et de leur agriculture 3) La majorité des EF donne la priorité à l'élevage, mais ce n'est pas le cas de toutes 4) La production végétale est essentiellement vouée à l'autoconsommation, avec des exceptions 5) Les EF qui privilégient l'élevage l'orientent de différentes façons 6) La question des charges concerne tant la production végétale qu'animale 7) Le recours à des activités parallèles est une nécessité pour la majorité des exploitations étudiées 8) Les EF exercent plusieurs types d'activités extra-agricoles 9) Ces EF maîtrisent encore assez bien leurs modèles de consommation* 10)Certaines charges grèvent cependant les dépenses familiales 11)Le cheptel, l'espace et le foncier, les ressources naturelles, l'équipement et les finances sont des éléments critiques dans le capital des EF 12)l'importance des statuts et des rôles dans la famille 13)la cohésion familiale, la transmission des connaissances et des valeurs, les alliances, et la reprise de l'exploitation conditionnent sa reproduction 88 • A P E S S • Association pour la Promotion de l’Elevage au Sahel et en Savane • Secrétariat Général 04 BP 590 Ouagadougou 04 Burkina Faso ; Tél. +226 50 34 66 36 ; +226 66 07 90 53 • E-mail : apess_sg@yahoo.fr ; site web : www.apess.org
  9. 9. 9 L'analyse des bilans d'EF d'éleveurs fait ressortir que celles-ci sont des acteurs qui participent considérablement au dynamisme de leur société et à économie nationales. Cela à travers leur participation à la création de richesses, à la sécurité alimentaire nationale et à l'alimentation des marchés, et plus généralement aux échanges économiques. www.apess.org • A P E S S • Association pour la Promotion de l’Elevage au Sahel et en Savane • Secrétariat Général 04 BP 590 Ouagadougou 04 Burkina Faso ; Tél. +226 50 34 66 36 ; +226 66 07 90 53 • E-mail : apess_sg@yahoo.fr ; site web : www.apess.org 999
  10. 10. 10 Ces premières études ont été ensuite complétées dans 9 pays en zone sahélienne et en zone de savane en 2013 et en 2014 148 sur le pôle de THIES 231 en zone sahélienne 186 en zone de savane 74 sur le pôle de DORI 9 sur le pôle de GAROUA 83 sur le pôle de THIES 76 sur le pôle de DORI 27 sur le pôle de GAROUA Une première synthèse d'ensemble a été présentée aux éleveurs à l'AG de Thiès, mais elle est encore en cours de capitalisation
  11. 11. 11 (1) Les résultats de ces études sont très éclairants du point de vue de la connaissance de la réalité actuelle des exploitations familiales www.apess.org 1111 • A P E S S • Association pour la Promotion de l’Elevage au Sahel et en Savane • Secrétariat Général 04 BP 590 Ouagadougou 04 Burkina Faso ; Tél. +226 50 34 66 36 ; +226 66 07 90 53 • E-mail : apess_sg@yahoo.fr ; site web : www.apess.org
  12. 12. 12  Les éleveurs sont passés du pastoralisme à l'agropastoralisme SAHEL AGRICULTURE 47% ELEVAGE 53% SAVANE ELEVAGE 64% AGRICULTURE 36% - - On le savait, mais la surprise est de constater : - que les éleveurs sahéliens font plus d'agriculture qu'on ne le pensait, - et que les éleveurs de savane font plus d'élevage qu'on ne le croyait 1212 • A P E S S • Association pour la Promotion de l’Elevage au Sahel et en Savane • Secrétariat Général 04 BP 590 Ouagadougou 04 Burkina Faso ; Tél. +226 50 34 66 36 ; +226 66 07 90 53 • E-mail : apess_sg@yahoo.fr ; site web : www.apess.org www.apess.org
  13. 13. 13  La production animale reste de loin la source des revenus la plus importantes pour les éleveurs, même si en savane la production végétale occupe une place non négligeable - - 1313 • A P E S S • Association pour la Promotion de l’Elevage au Sahel et en Savane • Secrétariat Général 04 BP 590 Ouagadougou 04 Burkina Faso ; Tél. +226 50 34 66 36 ; +226 66 07 90 53 • E-mail : apess_sg@yahoo.fr ; site web : www.apess.org www.apess.org
  14. 14. 14  Dans la constitution des revenus, le lait occupe une place très faible en zone semi-aridde et importante en zone sub-humide - - 1414 • A P E S S • Association pour la Promotion de l’Elevage au Sahel et en Savane • Secrétariat Général 04 BP 590 Ouagadougou 04 Burkina Faso ; Tél. +226 50 34 66 36 ; +226 66 07 90 53 • E-mail : apess_sg@yahoo.fr ; site web : www.apess.org www.apess.org
  15. 15. 15  Les EF d’éleveurs participent à la création des richesses nationales - - 1515 • A P E S S • Association pour la Promotion de l’Elevage au Sahel et en Savane • Secrétariat Général 04 BP 590 Ouagadougou 04 Burkina Faso ; Tél. +226 50 34 66 36 ; +226 66 07 90 53 • E-mail : apess_sg@yahoo.fr ; site web : www.apess.org www.apess.org La contribution moyenne des 186 EF est de 156 056 046 de F CFA par an
  16. 16. 16  Les EF d’éleveurs contribuent à la sécurité alimentaire nationale - - 1616 • A P E S S • Association pour la Promotion de l’Elevage au Sahel et en Savane • Secrétariat Général 04 BP 590 Ouagadougou 04 Burkina Faso ; Tél. +226 50 34 66 36 ; +226 66 07 90 53 • E-mail : apess_sg@yahoo.fr ; site web : www.apess.org www.apess.org Population Prise en charge besoins par les activités agropastorales Total des 186 EF 3 236 70% Moyenne 17 Total semi-aride (56 EF) 1 120 78% Moyenne semi-aride 20 Total sub humide (130 EF) 2 116 67% Moyenne 16 Premièrement : en assurant leur propre sécurité alimentaire
  17. 17. 17  Les EF d’éleveurs contribuent à la sécurité alimentaire nationale (suite) - - 1717 • A P E S S • Association pour la Promotion de l’Elevage au Sahel et en Savane • Secrétariat Général 04 BP 590 Ouagadougou 04 Burkina Faso ; Tél. +226 50 34 66 36 ; +226 66 07 90 53 • E-mail : apess_sg@yahoo.fr ; site web : www.apess.org www.apess.org Deuxièmement : en assurant l’approvisionnement des marchés de consommation
  18. 18. 18  Les EF d’éleveurs sont des acteurs au cœur des économies et des sociétés rurales - - 1818 • A P E S S • Association pour la Promotion de l’Elevage au Sahel et en Savane • Secrétariat Général 04 BP 590 Ouagadougou 04 Burkina Faso ; Tél. +226 50 34 66 36 ; +226 66 07 90 53 • E-mail : apess_sg@yahoo.fr ; site web : www.apess.org www.apess.org Population Prise en charge besoins par les activités agropastorales Prise en charge besoins par les activités non agropastorales Total des 186 EF 3 236 70% 30% Moyenne 17 Total semi-aride (56 EF) 1 120 78% 22% Moyenne semi-aride 20 Total sub humide (130 EF) 2 116 67% 33% Moyenne 16 Elles ne vivent pas que du secteur primaire Elles s'insèrent dans les secteurs non agricoles : commerce, transport, etc. Elles font des investissements sociaux : 324 133 F CFA/ EF pour les 186 EF (dons, éducation, etc.) Elle font des investissements économiques : terre, eau, équipements divers, animaux de traction, etc.
  19. 19. 19  Des performances souvent trop faibles Une année (12 mois) Taux de couverture : 8 mois et 15 jours Reste à couvrir En ZONE SAHELIENNE, le taux de couverture moyen des besoins de base des EF par l'élevage et l'agriculture est de 8 mois et 15 jours Une année (12 mois) Taux de couverture : 10 mois et 26 jours Reste à couvrir En ZONE DE SAVANE, ce taux de couverture moyen est de 10 mois et 26 jours
  20. 20. 2020202020 • A P E S S • Association pour la Promotion de l’Elevage au Sahel et en Savane • Secrétariat Général 04 BP 590 Ouagadougou 04 Burkina Faso ; Tél. +226 50 34 66 36 ; +226 66 07 90 53 • E-mail : apess_sg@yahoo.fr ; site web : www.apess.org 20  Les stratégies que mettent en œuvre les éleveurs visités sont variées Elles peuvent choisir des LEVIERS différents L'examen des expériences des différentes exploitations visitées montre que : L'ELEVAGE, le plus souvent en améliorant la production laitière L'AGRICULTURE, le plus souvent pour se sécuriser et protéger l'élevage. En améliorant sa productivité (fertilisation, diversification) Les ACTIVITES NON AGRO-PASTORALES, le plus souvent pour compenser les insuffisances de l'élevage et de l'agriculture, améliorer leur niveau de vie, et parfois investir Elles peuvent poursuivre des OBJECTIFS différents Se SECURISER : alors elles définissent des "Stratégies de transformation contrôlée" AUGMENTER LES REVENUS : alors elles font souvent de gros investissements, et se lancent dans des "stratégies à risques" www.apess.org
  21. 21. 21 Les entretiens avec les familles confirment que la réussite de ces stratégies dépend : • De l'entente qui existe au sein de la famille (notamment entre parents et enfants) • De l'absence de conflits avec la communauté environnante (la plupart des cas de conflits évoqués sont liés à l'accès à l'espace) 2121212121 • A P E S S • Association pour la Promotion de l’Elevage au Sahel et en Savane • Secrétariat Général 04 BP 590 Ouagadougou 04 Burkina Faso ; Tél. +226 50 34 66 36 ; +226 66 07 90 53 • E-mail : apess_sg@yahoo.fr ; site web : www.apess.org www.apess.org
  22. 22. 22 des politiques pourraient utilement appuyer les efforts des éleveurs dans 10 domaines 1. Sécurisation foncière cas du Sud Burkina (meilleure situation au Sénégal) 2. Sécurisation des déplacements transhumances (notamment transfrontalières : Burkina, Niger, Tchad…), sécurité des hommes (Cameroun, Tchad) 3. respect Droits des éleveurs par exemple, droit de planter (Banfora) 4. Protection de la santé humaine et animale (problèmes de pollution soulevés à Banfora et Tambacounda) 5. Protection et promotion des marchés - crucial pour le lait 6. Développement des infrastructures et équipements transformation des produits (mini laiteries), 7. Accès au crédit/subventions crédit à l'investissement 8. Adaptation de la recherche (sur fertilité, lutte contre nuisances) 9. Accès et adaptation de l'éducation – scolarisation des enfants d'éleveurs 10. Mise à disposition d'appui/conseil (intérêt manifesté pour les "bilans") DES POLITIQUES QUI SECURISENT LEUR ELEVAGE DES POLITIQUES QUI ACCOMPAGNENT LEURS EFFORTS DE TRANSFORMATION Ces politiques peuvent être définies du niveau local au niveau sous-régional www.apess.org 222222222222 • A P E S S • Association pour la Promotion de l’Elevage au Sahel et en Savane • Secrétariat Général 04 BP 590 Ouagadougou 04 Burkina Faso ; Tél. +226 50 34 66 36 ; +226 66 07 90 53 • E-mail : apess_sg@yahoo.fr ; site web : www.apess.org
  23. 23. 23  Dans certains cas, une aide publique ou non gouvernementale appropriée a déjà aidé ces EF Les éleveurs "organisés" ont généralement plus aisément accès à ces aides Sénégal Guinée(s ) Mali Burkina Niger Tchad Nigeria Camerou n SAHEL Investis- sements publics : Forages, Aména- gements Aména- gements Office du Niger Subven- tion ou crédits : 25% des EF Aménag ements Vivres PAM NON SAVAN E Appuis réalisation de projets 33% des EF Non évoqués 13% des EF en bénéficient (Banfora) NON Non évoqués 20% des EF ont accès à des appujs- conseils La situation est différente selon les politiques pratiquées dans chaque pays Investissements publics dans les infrastructures Petits projets Crédits subventions Aide aliment. Appuis/ conseils 232323232323 • A P E S S • Association pour la Promotion de l’Elevage au Sahel et en Savane • Secrétariat Général 04 BP 590 Ouagadougou 04 Burkina Faso ; Tél. +226 50 34 66 36 ; +226 66 07 90 53 • E-mail : apess_sg@yahoo.fr ; site web : www.apess.org www.apess.org
  24. 24. 24 (2) Les principaux défis à relever par les exploitations familiales pour améliorer leurs performances www.apess.org 24242424242424 • A P E S S • Association pour la Promotion de l’Elevage au Sahel et en Savane • Secrétariat Général 04 BP 590 Ouagadougou 04 Burkina Faso ; Tél. +226 50 34 66 36 ; +226 66 07 90 53 • E-mail : apess_sg@yahoo.fr ; site web : www.apess.org
  25. 25. 25 L'analyse des caractéristiques des exploitations les moins performantes montre qu'elles sont principalement confrontées à 5 types de contraintes qui posent plus particulièrement pour elles, mais également souvent pour l'ensemble des exploitations familiales d'éleveurs, autant de défis : www.apess.org 252525252525 • A P E S S • Association pour la Promotion de l’Elevage au Sahel et en Savane • Secrétariat Général 04 BP 590 Ouagadougou 04 Burkina Faso ; Tél. +226 50 34 66 36 ; +226 66 07 90 53 • E-mail : apess_sg@yahoo.fr ; site web : www.apess.org
  26. 26. 1. La contrainte des aléas 262626262626 • A P E S S • Association pour la Promotion de l’Elevage au Sahel et en Savane • Secrétariat Général 04 BP 590 Ouagadougou 04 Burkina Faso ; Tél. +226 50 34 66 36 ; +226 66 07 90 53 • E-mail : apess_sg@yahoo.fr ; site web : www.apess.org www.apess.org 2. La contrainte de l'ESPACE et des ressources naturelles • aléas climatiques : inondations et/ou sécheresses • santé humaine ou santé animale • problèmes de sécurité (vols de bétail ) Faire face au défi de l'espace nécessite de nouvelles stratégies foncières, une modification des systèmes de production permettant une meilleure intégration de l'élevage et de l'agriculture, et l'intensification de la production. • Espace réduit : le + souvent moins d’un Ha • Problèmes de propriété foncière • fertilité des sols Les contraintes qui limitent la performance des EF
  27. 27. 3. Le poids des CHARGES DE PRODUCTION 272727272727 • A P E S S • Association pour la Promotion de l’Elevage au Sahel et en Savane • Secrétariat Général 04 BP 590 Ouagadougou 04 Burkina Faso ; Tél. +226 50 34 66 36 ; +226 66 07 90 53 • E-mail : apess_sg@yahoo.fr ; site web : www.apess.org www.apess.org 4. L'insuffisance de SAVOIR FAIRE • Charge de production agricole • Charge de berger salariés • Achat d’aliments bétail • Les « nouveaux éleveurs » • Problème production végétale pour les éleveurs • Introduction de nouvelles technologie (insémination par exemple) Les contraintes qui limitent la performance des EF 5. L'importance excessive des DEPENSES DECONSOMMATION Notamment le téléphone
  28. 28. Ces contraintes constituent également de bonnes entrées pour la mise en œuvre des actions d’accompagnement que mènent les l’APESS à ses membres
  29. 29. 29 Merci de votre attention www.apess.org 292929292929 • A P E S S • Association pour la Promotion de l’Elevage au Sahel et en Savane • Secrétariat Général 04 BP 590 Ouagadougou 04 Burkina Faso ; Tél. +226 50 34 66 36 ; +226 66 07 90 53 • E-mail : apess_sg@yahoo.fr ; site web : www.apess.org

×