Le téléchargement de votre SlideShare est en cours. ×
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Innovation 2013
Prochain SlideShare
Chargement dans... 5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Innovation 2013

4,468

Published on

Innovation 2013

Innovation 2013

Published in: Affaires
2 commentaires
6 mentions J'aime
Statistiques
Remarques
Aucun téléchargement
Vues
Total des vues
4,468
Sur Slideshare
0
À partir des ajouts
0
Nombre d'ajouts
8
Actions
Partages
0
Téléchargements
134
Commentaires
2
J'aime
6
Ajouts 0
No embeds

Signaler un contenu
Signalé comme inapproprié Signaler comme inapproprié
Signaler comme inapproprié

Indiquez la raison pour laquelle vous avez signalé cette présentation comme n'étant pas appropriée.

Annuler
No notes for slide

Transcript

  • 1.              L'innovation                Conférence  Ecole  des  Mines                      Alès  :  Jeudi  30  Mai  2013.   Jean-­‐Yves  Archer   archer58research@orange.fr  
  • 2. Déroulement  proposé  :  4  étapes   Mai  2013   2   ①     Définitions  croisées  de  l'innovation.   ②     Mise  en  dynamique  de  ces  approches.   ③     L'élaboration  subtile  de  l'innovation.   ④     Succès  ou  victoire  pour  l'innovation  ?  
  • 3. Définitions  croisées       de  l'innovation  selon  4   sources  complémentaires.   SECTION  1     Mai  2013  
  • 4. L'innovation  ?   est  un  concept  que  l'on   croit  connaître...     Spontanément,  nous  avons  tous  en  tête   une  représentation  du  mot  innovation   mais   sommes-­‐nous   certains   de   bien   nous  approprier  ce  concept  ?   de  véritablement  l'objectiver  ?     L'innovation   est   en   effet   un   mot   tellement   usuel   de   notre   langage   qu'il   faut   éviter   de   tomber   dans   des   "   faux-­‐ sens"   ou   dans   des   explications   incomplètes.   Mai  2013  4  
  • 5.           Prenons  donc  quatre  définitions  issues  de  sources  fiables  :   Mai  2013   5   1  )    Wikipédia  et  l'INSEE  :  Manuel  d'Oslo.(  OCDE  ).   2  )    La  définition  selon  l'Université  de  la  firme  d'audit  Deloitte.  (  12  mars  2013  ).   3  )    L'industriel  Antoine  Riboud,  ancien  Président  fondateur  de  Danone.  (  1999  ).   4  )    Le  publicitaire  David  Ogilvy,  fondateur  du  réseau  mondial  Ogilvy  &  Mather.  
  • 6. Définition  Wikipédia  et  I.N.S.E.E   Mai  2013   6   WIKIPEDIA  :                "  L'innovation  est  une  dynamique  permanente  d'amélioration  créative  incitant                                              les  entreprises  à  innover,  c'est  à  dire  à  concevoir  et  à  lancer  continuellement,                                          sur  un  marché  concurrentiel,  de  nouveaux  produits,  services,  etc  ".     I.N.S.E.E  :      (  http://www.insee.fr/fr/methodes/default.asp?page=definitions/innovation.htm  )                    "  La  dernière  version  du  Manuel  d'Oslo  définit  quatre  catégories  d'innovations  :                            -­‐  de  produit  ou  de  prestation  (  quand  il  s'agit  d'une  entreprise  du  commerce  ou  des                              services  )  :  création  d'un  nouveau  produit  ou  offre  d'une  nouvelle  prestation  commerciale                              ou  de  service;                          -­‐  de  procédé  :  mise  en  œuvre  de  nouvelles  techniques  pour  la  production  de  biens  ou  la                                  réalisation  de  prestations  de  services;                          -­‐  d'organisation    (  exemple  des  cercles  de  qualité  );                          -­‐  de  marketing    (  exemples  de  la  franchise  ou  de  la  vente  sur  Internet  ).  
  • 7. Le  manuel  d'Oslo  ?   Mai  2013   7   DEFINITION  ISSUE  DU  MANUEL  D'OSLO  :   "  L'innovation  est  la  mise  en  œuvre  (  "  the  implementation  "  )  –  la  commercialisation  ou   l'implantation  –  par  une  entreprise,  et  pour  la  première  fois,  d'un  produit  (  bien  ou   service  )  ou  d'un  procédé  (  de  production  )  nouveau  ou  sensiblement  amélioré,  d'une   nouvelle  méthode  de  commercialisation  ou  d'une  nouvelle  méthode  organisationnelle   dans  les  pratiques  d'une  entreprise,  l'organisation  du  lieu  de  travail  ou  les  relations   avec  l'extérieur  ".     OCDE  :  MANUEL  D'OSLO  :  (  http://www.oecd.org/fr/science/inno/ manueldosloprincipesdirecteurspourlerecueiletlinterpretationdesdonneessurlinnovation3eedition.htm  )   Manuel  d'Oslo:  Principes  directeurs  pour  le  recueil  et  l'interprétation  des  données  sur   l'innovation,  3e  édition-­‐  Source  OCDE.   -­‐  Vague  d'enquêtes  auprès  –  notamment  –  des  entreprises  sur  l'impact  de  l'innovation,  par   exemple  sur  la  compétitivité.   -­‐  Même  type  de  raisonnement  que  dans  certaines  sections  du  Rapport  Gallois.  
  • 8. La  définition  selon  Deloitte  :   Mai  2013   8                                                                                                                                                                                                                                                                                                "  Perspectives  concernant  l'innovation  "                                                                                                                                                                par  Michael  E.  Raynor,    12  mars  2013.                                                                                                                                                                              Source    :    http://dupress.com/articles/introducing-­‐on-­‐innovation/     " L'innovation n'est pas un talisman mais un outil afin de créer et de capturer une nouvelle valeur ajoutée sur des marchés de plus en plus concurrentiels et aux évolutions rapides. Ainsi, qu'est-ce que l'innovation ? Une innovation est n'importe quelle combinaison d'activités ou de technologies qui permet de dépasser les performances actuelles de l'échange dans la perspective d'un résultat et d'une manière qui accroît le champ des possibles ".  
  • 9. L'innovation  définie     par  Antoine  Riboud,   fondateur  de       "  L'innovation  est  une   alliance  entre  recherche,   marketing,  instinct,   imagination,  produit  et   courage  industriel  ".     Mai  2013  9  
  • 10. L'innovation  définie     par  le  publicitaire   David  Ogilvy,fondateur         "  Encouragez  l'innovation.   Le  changement  est  notre   force  vitale,  la  stagnation   notre  glas  ".     Mai  2013  10  
  • 11. Premières  déductions  :    (  1  /  6  )   Mai  2013   11   L'INNOVATION    EST    DONC    UN    FAIT    TANGIBLE,    ADMIS    COMME    TEL,                                                           QUI    VIENT    DU    CROISEMENT    DE    PLUSIEURS    VARIABLES    ESSENTIELLES    :  
  • 12. Premières  déductions  :    (  2  /  6  )   Mai  2013   12   L'INNOVATION  EST  UN   ATOUT  INCONTESTABLE   POUR  RESISTER  A  LA   PRESSION  DE  LA   CONCURRENCE       OU  POUR  AMELIORER  LA  VIE   AU  BUREAU     OU  DANS  LES  SITES  DE   FABRICATION  :     ELLE  EST  DONC  UN  MOYEN   DE  CONTRECARRER   LE  RISQUE   DE  STAGNATION.  
  • 13. Premières  déductions  :    (  3  /  6  )   Mai  2013   13   Dépenses  de  R&D  en  %  du  PIB  dans  l'Union  européenne  à  27.                                                                                                                                                                                                        Source  :  Eurostat.  
  • 14. Premières  déductions  :    (  4  /  6  )   L'innovation  est  parfois  difficile  à  traduire  dans  les   états  financiers  annuels  :   Ê  Cas  des  immobilisations  incorporelles  générées  en  interne  :   Classiquement,  une  immobilisation  incorporelle  est  un  actif  non  monétaire  sans  substance   physique  (  brevet,  savoir-­‐faire  )  qui  est  identifiable,  générateur  d'avantages  économiques  futurs   et  dont  le  coût  est  évalué  de  manière  fiable.  (  PCG  ).   Mais,  on  doit  constater  qu'il  n'existe  pas  encore  de  définition  des  coûts  de  développement.   Selon  l'IAS  38.6,  "  le  développement  est  l'application  des  résultats  de  la  recherche  ou  d'autres   connaissances  à  un  plan  ou  à  un  modèle  en  vue  de  la  production  de  matériaux,  dispositifs,   produits,  procédés,  systèmes  ou  services  nouveaux  ou  substantiellement  améliorés,  avant  le   commencement  de  leur  production  commerciale  ou  de  leur  utilisation.  "   Mai  2013   14  
  • 15. Premières  déductions  :    (  4  /  6  )   Une  nuance  comptable  qui  est  difficile  d'application  :   Ê  Comptabilisation  des  coûts  de  développement  en  immobilisations  ou  en  charges  ?   Selon  l'avis  du  CNC  N°2004-­‐15,  il  faut  distinguer  la  phase  de  recherche  de  la  phase  de   développement.  Les  définitions  précises  ne  sont  pas  détaillées  et  il  faut  se  reporter  à  un   document  du  CNC  de  1974  (  CNC  N°2  ).   Pour  simplifier,  cela  revient  à  tracer  une  frontière  entre  les  activités  "  visant  à  obtenir  de   nouvelles  connaissances  "  et  le  développement  "  dit  expérimental  ".   Alors  intervient  un  point  véritablement  important  :  selon  le  Plan  Comptable  Général  en   son  article  311-­‐3.4,  bien  souvent  l'inscription  en  charges  l'emporte  sur  la  possibilité   d'immobilisation  des  dépenses  engagées.     Mai  2013   15  
  • 16. Premières  déductions  :    (  4  /  6  )   L'origine  de  l'innovation  (  c'est  à  dire  la  R  &  D  )  n'est   que  partiellement  connue  avec  fiabilité  :   Ê  Une  partie  de  la  R&D  est  inscrite  en  charge,  faute  de  mieux.   Ainsi,  quand  l'entreprise  ne  parvient  pas  à  faire  une  distinction  entre  la  phase  de  recherche   et  la  phase  de  développement  d'un  projet,  la  dépense  engagée  pour  ce  projet  DOIT  être   considérée  comme  rattachée  à  la  seule  phase  de  recherche.  (  PCG,  article  311-­‐3.4  ).   En  conséquence,  elle  ne  peut  pas  être  immobilisée                                                                                                                                                             ce  qui  nuit  au  total  d'actif  de  l'entité                                                                                                                                                                                                                         (  total  de  bilan  minoré  )  et  vient  donc  impacter                                                                                                                                                                                                     son  compte  de  résultat  puisqu'il  s'agit  alors  d'une  charge.     Mai  2013   16  
  • 17. Premières  déductions  :    (  4  /  6  )   L'innovation  est  mal  retranscrite  dans  notre  appareil   statistique:   Ê  Conséquence  de  ce  qui  précède  :   En  conséquence,  cela  signifie  que  lorsque  nous  lisons  des  statistiques  sur  le  budget  R  &  D   des  grands  groupes  français,  il  faut  absolument  garder  à  l'esprit  qu'il  n'y  a  pas  forcément   exhaustivité  car  la  communication  porte  la  plupart  du  temps  sur  les  montants  immobilisés   et  non  sur  le  total  :  immobilisations  +  charges  liées  à  la  phase  de  pré-­‐recherche.   Du  nouveau  bloc-­‐optique  au  xénon  de  Valéo                                                                                                                                                                                                 en  passant  par  un  logiciel  développé  en  interne                                                                                                                                                                                             par  AXA  Banque,                                                                                                                                                                                                                                                                                                                     on  comprend  aisément  l'enjeu  de  ce  qui  vient                                                                                                                                                                                                     de  vous  être  décrit.       Mai  2013   17  
  • 18. Premières  déductions  :    (  5  /  6  )   L'innovation  à  travers  l'exemple   de  L'Air  Liquide:       Mai  2013   18   Point  symptomatique  de  l'importance   de  l'innovation  :   le  Rapport  annuel  2012  de  la  Société   AIR  LIQUIDE  est  dénommé  :   "  Innove  "  et  a  pour  fil  rouge  l'innovation   dans  le  Groupe.  
  • 19. Premières  déductions  :    (  5  /  6  )   L'exemple  de  L'Air  Liquide:     1,7  %  du  Chiffre  d'affaire  annuel  est   dédié  à  la  R&D.   Soit  près  de  260  millions  d'€uros.   Mai  2013   19  
  • 20. Premières  déductions  :    (  5  /  6  )       Mai  2013   20  
  • 21. Premières  déductions  :    (  5  /  6  )   L'innovation  à  travers  l'exemple  de  L'Air  Liquide:       Mai  2013   21   Le  tableau  précédent  indique  (  au  semestre  )  qu'il  y  a  un  total  de  7,7  millions  d'€uros       d'acquisition  "  d'immobilisations  incorporelles  générées  en  interne  "  ce  qui  bien   évidemment  ne  reflète  pas  l'ensemble  des  coûts  de  recherche  générée  en  interne.     Vous  avez  là  une  illustration  de  ce  manque  à  gagner  comptable  qui  prive  les  firmes   d'une  possibilité  d'immobiliser  plus  largement  et  d'ainsi  valoriser  leur  total  de  bilan.     L'innovation  doit  donc  être  appréhendée  avec  prudence  et  à  la  lumière  des   obligations  et  conventions  comptables.   http://www.airliquide.com/file/otherelementcontent/pj/3f/e4/8e/10/al%20ra_fr %20a2985500883523750476.pdf  
  • 22. Premières  déductions  :    (  6  /  6  )   La  R  &  D  de  2000  à  2011  :  Entreprises  et  Administrations       Ê  Sources  :  MESR-­‐  SIES  Pôle  recherche  et  Insee  (p)  Prévision.  (r)  Ruptures  de  série  :  à  partir  de  2006,  les  entreprises  employant  moins  de  1  chercheur  en  ETP  sont   incluses  dans  les  résultats.  A  compter  de  2009,  les  dépenses  de  R&D  des  ministères  et  de  certains  organismes  publics  financeurs  de  R&D  font  l’objet  d’une   nouvelle  méthode  d’estimation.  Les  résultats  2009  présentés  dans  cette  Note  d’information  ne  sont  donc  pas  directement  comparables  à  ceux  de  la  Note   d’information  n°11.13  d’octobre  2011  (cf.  Précisions  méthodologiques).     Mai  2013   22   0,81 0,81 0,82 0,81 0,80 0,80 0,78 0,77 0,79 0,81 0,83 0,82 1,34 1,39 1,42 1,36 1,36 1,31 1,33 1,31 1,33 1,40 1,41 1,43 0,0 0,5 1,0 1,5 2,0 2,5 3,0 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 (r) 2007 2008 2009 (r) 2010 2011 (p) Dépenses de R&D des entreprises Dépenses de R&D des administrations 2,25%  
  • 23. Premières  déductions  :    (  6  /  6  )       Mai  2013   23   Le  tableau  précédent   Objectif  de  Barcelone  
  • 24. Premières  déductions  :    (  6  /  6  )       Mai  2013   24   1,35  milliard  d'€uros  sur  74,2  mds  de  C.A  soit  :    1,82%.                                                                                                                                      Recherche  et  Développement         La  science  et  la  Recherche  sont  au  cœur  du  développement  de  la  démarche   d’entreprise  de  Nestlé  afin  de  comprendre,  d’innover  et  d’anticiper  dans  le  domaine  de   la  nutrition  et  de  la  santé.  Avec  1,35  milliard  d’euros,  le  budget  investi,  chaque  année,   par  Nestlé  est  le  plus  important  des  industries  agro-­‐alimentaires.   La  France  compte  5  centres  de  R&D  sur  les  29  que  le  groupe  détient  à  travers  le   monde  :   Beauvais  :  spécialiste  des  glaces   Vittel  :  spécialiste  de  l’eau   Tours  :  spécialiste  des  sciences  végétales   Amiens  :  spécialisé  en  nutrition  animale   et  3  PTC  (Centres  de  Production  Technologique)  :  Beauvais,  Lisieux,  Vittel  
  • 25. Premières  déductions  :    (  6  /  6  )       Mai  2013   25     Réussite  incontestable  atteignable  même  en-­‐dessous  de  2%  du  C.A   Air  Liquide,  L'Oréal,  Nestlé,  etc     (  Tout  n'est  donc  pas  seulement  une  affaire  de    budget  ).     Objectif  de  Barcelone  de  mars  2002  pour  l'année  2010  ?       Près  du  double  d'augmentation  :  de  1.6  à  3%.....    Non  atteint.     Correctif  comptable  à  garder  en  mémoire     qui  nuance  le  total     des  dépenses  d'innovation   réellement  engagées     et  oblige  à  lire  les  statistiques     avec  précaution  voire  prudence.    
  • 26. Mises  en  dynamique   des  définitions  :   3  points-­‐clefs.   SECTION  2     Mai  2013  
  • 27. L'innovation  est  plurielle  :    (  1/3  )   Mai  2013   27   L'INNOVATION  EST  PLURIELLE  :  AINSI,  SOUS  LE  MEME  MOT,  VOUS  TROUVEREZ   DES  AVANCEES  REVOLUTIONNAIRES  OU  DE  SIMPLES  AMELIORATIONS  UTILES  :                 Le  concept  d'innovation  oblige  à  distinguer  les  innovations  graduelles  et   incrémentales  (  nouvel  emballage  alimentaire  :  packaging  plus  attractif  )   des  innovations  de  rupture  comme  l'invention  de  la  carte  à  puce  par  Roland   Moreno  qui  a  révolutionné  des  dizaines  de  secteurs  :  cartes  de  paiement,  cartes   Vitale,  cartes  de  stationnement,  cartes  d'accès,  etc.     Moyen  de  survie  ou  moyen  d'expansion  impressionnante,  l'innovation  n'est  donc   jamais  uniforme.     Pour  notre  part,  nous  parlons  de  "  curseur  d'intensité  "  de  l'innovation  en  reliant   cette  notion  à  la  valeur  ajoutée  comptable  que  l'innovation  considérée  permet  de   générer.    
  • 28. Innovation  et  curseur  d'intensité  :    (  1/3  )   Mai  2013   28   INTENSITE  
  • 29. L'innovation  et  l'organisation    :    (  2/3  )   Mai  2013   29   Une  entreprise  est  caractérisée  par  la  pertinence  de  sa  fonction  de  production  :   autrement  dit  par  l'alchimie  qui  se  produit  entre  le  capital  et  le  travail.     Des  travaux  des  années  70  (  Carré,  Dubois  et  Malinvaud  –  Ex-­‐INSEE  -­‐  )  et  de  Robert   Solow  ainsi  qu'un  rapport  de  1987  ont  montré  l'importance  d'un  facteur   additionnel  nommé  :    le  facteur  résiduel.     Ce  facteur  regroupe  le  progrès  technique,  les  externalités  positives  (  proximité   d'une  gare  TGV  à  côté  du  site  de  production,  niveau  de  formation  de  la  main   d'œuvre,  etc  )  et  l'organisation.     Ainsi,  dans  le  rapport  de  l'ancien  éminent  président  de  L'Oréal  François  DALLE   rédigé  avec  Jean  BOUNINE,  il  est  indiqué  (  p.68  )  :  "  Une  entreprise  ne  se  limite  pas   à  la  simple  juxtaposition  de  capital  et  de  travail.  Une  entreprise,  c'est  du  capital,  du   travail  et  une  organisation  composante  essentielle  du  facteur  résiduel  des   économistes  ".      (  "  Pour  développer  l'emploi  ",  mai  1987  /  Dalle  –  Bounine  ).  
  • 30. L'innovation  et  l'organisation  :    (  2/3  )   Mai  2013   30   L'INNOVATION    PART    DE    LA    CREATIVITE,    SE    NOURRIT    DE    NOS    IDEES                                             MAIS    ELLE    DOIT    AVOIR    UN    TERRAIN    D'ATTERRISSAGE    FAVORABLE.     Autrement  dit,  l'innovation  nous  lance  au  visage  le  défi  de  nos  organisations  :   elle  nous  contraint  à  remettre  les  choses  à  plat  pour  pouvoir  se  déployer  et  devenir   un  véritable  actif  pour  l'entreprise.                 Un  exemple  ?      Depuis  des  années,  de  nombreuses  missions  de  réflexion  ont  tenté   de  placer  dans  une  logique  de  partage     de  connaissances  et  de  fertilisation  croisée     les  1.750  filiales  du  C.E.A     (  Commissariat  à  l'Energie  Atomique  ).     Le  poids  des  structures  l'emporte     souvent  sur  les  bonnes  conditions     de  "  réception  ",  d'éclosion,  d'une  innovation.  
  • 31. L'innovation  et  l'organisation  :    (  2/3  )   Mai  2013   31   DISCOURS  DU  MINISTRE  ANDRE  GIRAUD  :                                                                                                                                         (  Ancien  ministre  de  l'Industrie  du  Gouvernement  Barre  puis  de  la  Défense  en   1986  )  :     Paris,  le  6  Avril  1981  :    (  5ème  semaine  mondiale  de  l'Innovation  :  Innova  )     "  Dans  ses  perspectives,  l'innovation  doit  permettre  le  développement  des   échanges  entre  les  entreprises  et  la  recherche  par  une  "  fertilisation  croisée  "                         et  par  une  adaptation  des  organisations  ".     -­‐  Donc  défi  organisationnel  interne.     -­‐  Et  défi  externe  :  mutualisation  des  efforts  de  recherche   et  notion  de  "  clusters  "  qui  induit  de  la  solidarité  entre   entreprises.  
  • 32. L'innovation  et  le  facteur-­‐temps  :    (  3/3  )   Mai  2013   32   L'INNOVATION    ENTRETIENT    UN    RAPPORT    COMPLEXE    AU    TEMPS  :                                                                                                                                                                                                  Trop  en  avance  (  techno-­‐push  ),                                                                                                  elle  ne  rencontre  pas  toujours                                                                                                  le  marché.                                                                                                                                                                                                  Première  sur  le  marché,                                                                                                  elle  assure  des  débouchés                                                                                                                      à  l'entreprise  selon  la  Loi  de  Say  :                                                                                                  "  L'offre crée sa propre demande ".       Slogan  :  "  J'en ai rêvé, Sony l'a fait ".     Apparue  juste  après  un  concurrent,   l'innovation  est  souvent  en  mal  de  succès   commercial  car  il  existe  majoritairement  un  bonus  au  primo-­‐entrant.    
  • 33. L'innovation  et  le  facteur-­‐temps  :    (  3/3  )   Mai  2013   33   L'INNOVATION  NE  SE  DECRETE  PAS   EN  "  TIRANT  "  SUR  LES  AIGUILLES   DES  HORLOGES....     ....MAIS  EN  ANALYSANT   FINEMENT  LES  BESOINS   DES  ACHETEURS  :   Logique  "  market  pull  "     Consommateur  pressé  ?   Four  à  micro-­‐ondes.     Communications  ?   Smartphones  et  tablettes.   Steve  Jobs  
  • 34. L'élaboration  subtile   de  l'innovation  :   6  conditions  requises     et  7  voies  d'accès.   SECTION  3     Mai  2013  
  • 35. Condition  requise:  l'organisation  (  1/6  )   Mai  2013   35   L'INNOVATION,  NOUS  l'AVONS  DEJA  EVOQUE,  EST  UN  DEFI  POUR   L'ORGANISATION  :     1  )  L'innovation  peut  émerger  d'un  tout  petit  groupe  de  collaborateurs,              ce  qui  suppose  d'accepter  une  organisation  diffuse  et  presque  flexible.     2  )  A  l'inverse,  lorsqu'il  s'agit  de  projet  collectif  considérable  (  exemple  de  l'Airbus            A  380  ),  il  faut  avoir  une  matrice  organisationnelle  serrée  qui  garantit  la            cohérence  du  programme  et  donne  un  sens  au  planning  prévisionnel.     L'innovation  ne  permet  donc  pas  de  définir  un  portrait-­‐robot  de  l'organisation   idéale.   Elle  est  bien  souvent  une  perturbation  pour  l'innovateur  comme  pour  la  hiérarchie.  
  • 36.     36 Condition  requise  :  l'organisation  (  1/6)     Innovateur" Parties prenantes"Décideur" couplage" cognitif" couplage" de réalisation" couplage" technique" Méthodes de développement: • traditionnelle D vers I vers P • participative D-I-P • évolutive I-D & I-P Fabrication,  par  exemple  
  • 37. Condition  requise:  le  basculement  (  2/6  )   Mai  2013   37   INNOVATION    ET    NOTION    DE    "  BASCULEMENT  "  :     Roland  MORENO,  génial  inventeur  français  de  la  carte  à  puces,  a  écrit  en  1990   (  dans  "  La  théorie  du  bordel  ambiant  "  )  :    "  Plus  on  s'ouvre  aux  innovations,  plus  on   prend  le  risque  de  n'être  qu'une  coquille  de  noix  ballottée  d'une  théorie  à  une   autre,  abandonnant  sans  cesse  son  explication  du  monde,  son  système  de  valeurs,   de  références  ".     Oui,  l'innovateur  est  nécessairement  contraint  à  un  basculement  intérieur.     De  même,  le  fruit  de  son  travail  contraint  l'entreprise  à  une  remise  à  plat  de   certains  process  :  formatage  des  outillages,  formation  des  personnels,  motivation   des  forces  de  vente,  flux  de  dématérialisation  des  pièces  comptables,  etc.  
  • 38.       HEC  Lausanne  -­‐  1999       38 Condition  requise  :  l'irréversibilité  (  3/6)     partage d’informations communications sur faisabilité " Time-to-market " et lancement soutien de l’exploitation Génération d'idées Découvertes émergence de l'innovation soutien de la décision équipe partenariat Irréversibilité   A partir d'un certain seuil, l'innovation ne peut qu'être irréversible.
  • 39. Condition  requise:  les  partenariats  (  4/6  )   Mai  2013   39   INNOVATION       ET    NOTION       DE    "  PARTENARIATS  "  :     Le  partenariat  va  plus  loin   que  le  travail  d'équipe.     Il  est  plus  large  que  la   collaboration  et  rend   nécessaire  un  travail   collectif  incluant  des   partenaires  amont   (  fournisseurs  )  et   aval  (  clients  )  de  la   firme.   INNOVATION       ET    NOTION       DE    "  VIGILANCE  "  :     Si  l'innovation  du  XXIème   siècle  suppose  souvent  des   partenariats,  cela  implique   la  notion  de  VIGILANCE  au   regard  du  droit  de  la   propriété  intellectuelle.     -­‐  Pillage  d'idées  en  pré-­‐ définition.   -­‐  Contrefaçons.  
  • 40. Cinquième  condition   requise  :  la  vigilance.   1  )  Protection  interne  des                  données.     Mai  2013  40        2  )  Intelligence                    économique.  
  • 41. Synthèse  des  6  conditions  :  2  +  4   Mai  2013   41   ①  Première  condition  requise  pour  l'élaboration  efficace  de  l'innovation  :                  une  organisation  sur-­‐mesure,  dotée  du  minimum  de  règles  fixes  et  relevant  d'une                              dynamique  sans  tabou.     ①  Notion  de  "  basculement  "  et  capacités  d'acceptation  du  changement.     ②  Nécessités  de  couplages  :  cognitif,  technique  et  de  réalisation.     ③  Seuil  d'irréversibilité  :  on  ne  peut  plus  faire  marche  arrière  à  la  lumière  des   ressources  déjà  engagées.  (  Comment  fixer  ce  seuil  ?    Comment  le  faire  accepter  ?  )     ④  Partenariats    >    Coopération.     ⑤  Vigilance  interne  (  intelligence  économique  )  et  externe  :                                                                                   protection  des  acquis  et  du  "  know-­‐how  "  de  l'entreprise.                                                                                                                            
  • 42. L'élaboration  subtile   de  l'innovation  :    ( suite )

×