Innovation 2013
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Like this? Share it with your network

Share

Innovation 2013

le

  • 5,065 vues

Innovation 2013

Innovation 2013

Statistiques

Vues

Total des vues
5,065
Vues sur SlideShare
4,453
Vues externes
612

Actions

J'aime
6
Téléchargements
118
Commentaires
2

4 Ajouts 612

http://www.scoop.it 462
http://www.entreprise-marketing.fr 76
https://twitter.com 62
https://www.rebelmouse.com 12

Accessibilité

Catégories

Détails de l'import

Uploaded via as Adobe PDF

Droits d'utilisation

© Tous droits réservés

Report content

Signalé comme inapproprié Signaler comme inapproprié
Signaler comme inapproprié

Indiquez la raison pour laquelle vous avez signalé cette présentation comme n'étant pas appropriée.

Annuler
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Êtes-vous sûr de vouloir
    Votre message apparaîtra ici
    Processing...
Poster un commentaire
Modifier votre commentaire

Innovation 2013 Presentation Transcript

  • 1.              L'innovation                Conférence  Ecole  des  Mines                      Alès  :  Jeudi  30  Mai  2013.   Jean-­‐Yves  Archer   archer58research@orange.fr  
  • 2. Déroulement  proposé  :  4  étapes   Mai  2013   2   ①     Définitions  croisées  de  l'innovation.   ②     Mise  en  dynamique  de  ces  approches.   ③     L'élaboration  subtile  de  l'innovation.   ④     Succès  ou  victoire  pour  l'innovation  ?  
  • 3. Définitions  croisées       de  l'innovation  selon  4   sources  complémentaires.   SECTION  1     Mai  2013  
  • 4. L'innovation  ?   est  un  concept  que  l'on   croit  connaître...     Spontanément,  nous  avons  tous  en  tête   une  représentation  du  mot  innovation   mais   sommes-­‐nous   certains   de   bien   nous  approprier  ce  concept  ?   de  véritablement  l'objectiver  ?     L'innovation   est   en   effet   un   mot   tellement   usuel   de   notre   langage   qu'il   faut   éviter   de   tomber   dans   des   "   faux-­‐ sens"   ou   dans   des   explications   incomplètes.   Mai  2013  4  
  • 5.           Prenons  donc  quatre  définitions  issues  de  sources  fiables  :   Mai  2013   5   1  )    Wikipédia  et  l'INSEE  :  Manuel  d'Oslo.(  OCDE  ).   2  )    La  définition  selon  l'Université  de  la  firme  d'audit  Deloitte.  (  12  mars  2013  ).   3  )    L'industriel  Antoine  Riboud,  ancien  Président  fondateur  de  Danone.  (  1999  ).   4  )    Le  publicitaire  David  Ogilvy,  fondateur  du  réseau  mondial  Ogilvy  &  Mather.  
  • 6. Définition  Wikipédia  et  I.N.S.E.E   Mai  2013   6   WIKIPEDIA  :                "  L'innovation  est  une  dynamique  permanente  d'amélioration  créative  incitant                                              les  entreprises  à  innover,  c'est  à  dire  à  concevoir  et  à  lancer  continuellement,                                          sur  un  marché  concurrentiel,  de  nouveaux  produits,  services,  etc  ".     I.N.S.E.E  :      (  http://www.insee.fr/fr/methodes/default.asp?page=definitions/innovation.htm  )                    "  La  dernière  version  du  Manuel  d'Oslo  définit  quatre  catégories  d'innovations  :                            -­‐  de  produit  ou  de  prestation  (  quand  il  s'agit  d'une  entreprise  du  commerce  ou  des                              services  )  :  création  d'un  nouveau  produit  ou  offre  d'une  nouvelle  prestation  commerciale                              ou  de  service;                          -­‐  de  procédé  :  mise  en  œuvre  de  nouvelles  techniques  pour  la  production  de  biens  ou  la                                  réalisation  de  prestations  de  services;                          -­‐  d'organisation    (  exemple  des  cercles  de  qualité  );                          -­‐  de  marketing    (  exemples  de  la  franchise  ou  de  la  vente  sur  Internet  ).  
  • 7. Le  manuel  d'Oslo  ?   Mai  2013   7   DEFINITION  ISSUE  DU  MANUEL  D'OSLO  :   "  L'innovation  est  la  mise  en  œuvre  (  "  the  implementation  "  )  –  la  commercialisation  ou   l'implantation  –  par  une  entreprise,  et  pour  la  première  fois,  d'un  produit  (  bien  ou   service  )  ou  d'un  procédé  (  de  production  )  nouveau  ou  sensiblement  amélioré,  d'une   nouvelle  méthode  de  commercialisation  ou  d'une  nouvelle  méthode  organisationnelle   dans  les  pratiques  d'une  entreprise,  l'organisation  du  lieu  de  travail  ou  les  relations   avec  l'extérieur  ".     OCDE  :  MANUEL  D'OSLO  :  (  http://www.oecd.org/fr/science/inno/ manueldosloprincipesdirecteurspourlerecueiletlinterpretationdesdonneessurlinnovation3eedition.htm  )   Manuel  d'Oslo:  Principes  directeurs  pour  le  recueil  et  l'interprétation  des  données  sur   l'innovation,  3e  édition-­‐  Source  OCDE.   -­‐  Vague  d'enquêtes  auprès  –  notamment  –  des  entreprises  sur  l'impact  de  l'innovation,  par   exemple  sur  la  compétitivité.   -­‐  Même  type  de  raisonnement  que  dans  certaines  sections  du  Rapport  Gallois.  
  • 8. La  définition  selon  Deloitte  :   Mai  2013   8                                                                                                                                                                                                                                                                                                "  Perspectives  concernant  l'innovation  "                                                                                                                                                                par  Michael  E.  Raynor,    12  mars  2013.                                                                                                                                                                              Source    :    http://dupress.com/articles/introducing-­‐on-­‐innovation/     " L'innovation n'est pas un talisman mais un outil afin de créer et de capturer une nouvelle valeur ajoutée sur des marchés de plus en plus concurrentiels et aux évolutions rapides. Ainsi, qu'est-ce que l'innovation ? Une innovation est n'importe quelle combinaison d'activités ou de technologies qui permet de dépasser les performances actuelles de l'échange dans la perspective d'un résultat et d'une manière qui accroît le champ des possibles ".  
  • 9. L'innovation  définie     par  Antoine  Riboud,   fondateur  de       "  L'innovation  est  une   alliance  entre  recherche,   marketing,  instinct,   imagination,  produit  et   courage  industriel  ".     Mai  2013  9  
  • 10. L'innovation  définie     par  le  publicitaire   David  Ogilvy,fondateur         "  Encouragez  l'innovation.   Le  changement  est  notre   force  vitale,  la  stagnation   notre  glas  ".     Mai  2013  10  
  • 11. Premières  déductions  :    (  1  /  6  )   Mai  2013   11   L'INNOVATION    EST    DONC    UN    FAIT    TANGIBLE,    ADMIS    COMME    TEL,                                                           QUI    VIENT    DU    CROISEMENT    DE    PLUSIEURS    VARIABLES    ESSENTIELLES    :  
  • 12. Premières  déductions  :    (  2  /  6  )   Mai  2013   12   L'INNOVATION  EST  UN   ATOUT  INCONTESTABLE   POUR  RESISTER  A  LA   PRESSION  DE  LA   CONCURRENCE       OU  POUR  AMELIORER  LA  VIE   AU  BUREAU     OU  DANS  LES  SITES  DE   FABRICATION  :     ELLE  EST  DONC  UN  MOYEN   DE  CONTRECARRER   LE  RISQUE   DE  STAGNATION.  
  • 13. Premières  déductions  :    (  3  /  6  )   Mai  2013   13   Dépenses  de  R&D  en  %  du  PIB  dans  l'Union  européenne  à  27.                                                                                                                                                                                                        Source  :  Eurostat.  
  • 14. Premières  déductions  :    (  4  /  6  )   L'innovation  est  parfois  difficile  à  traduire  dans  les   états  financiers  annuels  :   Ê  Cas  des  immobilisations  incorporelles  générées  en  interne  :   Classiquement,  une  immobilisation  incorporelle  est  un  actif  non  monétaire  sans  substance   physique  (  brevet,  savoir-­‐faire  )  qui  est  identifiable,  générateur  d'avantages  économiques  futurs   et  dont  le  coût  est  évalué  de  manière  fiable.  (  PCG  ).   Mais,  on  doit  constater  qu'il  n'existe  pas  encore  de  définition  des  coûts  de  développement.   Selon  l'IAS  38.6,  "  le  développement  est  l'application  des  résultats  de  la  recherche  ou  d'autres   connaissances  à  un  plan  ou  à  un  modèle  en  vue  de  la  production  de  matériaux,  dispositifs,   produits,  procédés,  systèmes  ou  services  nouveaux  ou  substantiellement  améliorés,  avant  le   commencement  de  leur  production  commerciale  ou  de  leur  utilisation.  "   Mai  2013   14  
  • 15. Premières  déductions  :    (  4  /  6  )   Une  nuance  comptable  qui  est  difficile  d'application  :   Ê  Comptabilisation  des  coûts  de  développement  en  immobilisations  ou  en  charges  ?   Selon  l'avis  du  CNC  N°2004-­‐15,  il  faut  distinguer  la  phase  de  recherche  de  la  phase  de   développement.  Les  définitions  précises  ne  sont  pas  détaillées  et  il  faut  se  reporter  à  un   document  du  CNC  de  1974  (  CNC  N°2  ).   Pour  simplifier,  cela  revient  à  tracer  une  frontière  entre  les  activités  "  visant  à  obtenir  de   nouvelles  connaissances  "  et  le  développement  "  dit  expérimental  ".   Alors  intervient  un  point  véritablement  important  :  selon  le  Plan  Comptable  Général  en   son  article  311-­‐3.4,  bien  souvent  l'inscription  en  charges  l'emporte  sur  la  possibilité   d'immobilisation  des  dépenses  engagées.     Mai  2013   15  
  • 16. Premières  déductions  :    (  4  /  6  )   L'origine  de  l'innovation  (  c'est  à  dire  la  R  &  D  )  n'est   que  partiellement  connue  avec  fiabilité  :   Ê  Une  partie  de  la  R&D  est  inscrite  en  charge,  faute  de  mieux.   Ainsi,  quand  l'entreprise  ne  parvient  pas  à  faire  une  distinction  entre  la  phase  de  recherche   et  la  phase  de  développement  d'un  projet,  la  dépense  engagée  pour  ce  projet  DOIT  être   considérée  comme  rattachée  à  la  seule  phase  de  recherche.  (  PCG,  article  311-­‐3.4  ).   En  conséquence,  elle  ne  peut  pas  être  immobilisée                                                                                                                                                             ce  qui  nuit  au  total  d'actif  de  l'entité                                                                                                                                                                                                                         (  total  de  bilan  minoré  )  et  vient  donc  impacter                                                                                                                                                                                                     son  compte  de  résultat  puisqu'il  s'agit  alors  d'une  charge.     Mai  2013   16  
  • 17. Premières  déductions  :    (  4  /  6  )   L'innovation  est  mal  retranscrite  dans  notre  appareil   statistique:   Ê  Conséquence  de  ce  qui  précède  :   En  conséquence,  cela  signifie  que  lorsque  nous  lisons  des  statistiques  sur  le  budget  R  &  D   des  grands  groupes  français,  il  faut  absolument  garder  à  l'esprit  qu'il  n'y  a  pas  forcément   exhaustivité  car  la  communication  porte  la  plupart  du  temps  sur  les  montants  immobilisés   et  non  sur  le  total  :  immobilisations  +  charges  liées  à  la  phase  de  pré-­‐recherche.   Du  nouveau  bloc-­‐optique  au  xénon  de  Valéo                                                                                                                                                                                                 en  passant  par  un  logiciel  développé  en  interne                                                                                                                                                                                             par  AXA  Banque,                                                                                                                                                                                                                                                                                                                     on  comprend  aisément  l'enjeu  de  ce  qui  vient                                                                                                                                                                                                     de  vous  être  décrit.       Mai  2013   17  
  • 18. Premières  déductions  :    (  5  /  6  )   L'innovation  à  travers  l'exemple   de  L'Air  Liquide:       Mai  2013   18   Point  symptomatique  de  l'importance   de  l'innovation  :   le  Rapport  annuel  2012  de  la  Société   AIR  LIQUIDE  est  dénommé  :   "  Innove  "  et  a  pour  fil  rouge  l'innovation   dans  le  Groupe.  
  • 19. Premières  déductions  :    (  5  /  6  )   L'exemple  de  L'Air  Liquide:     1,7  %  du  Chiffre  d'affaire  annuel  est   dédié  à  la  R&D.   Soit  près  de  260  millions  d'€uros.   Mai  2013   19  
  • 20. Premières  déductions  :    (  5  /  6  )       Mai  2013   20  
  • 21. Premières  déductions  :    (  5  /  6  )   L'innovation  à  travers  l'exemple  de  L'Air  Liquide:       Mai  2013   21   Le  tableau  précédent  indique  (  au  semestre  )  qu'il  y  a  un  total  de  7,7  millions  d'€uros       d'acquisition  "  d'immobilisations  incorporelles  générées  en  interne  "  ce  qui  bien   évidemment  ne  reflète  pas  l'ensemble  des  coûts  de  recherche  générée  en  interne.     Vous  avez  là  une  illustration  de  ce  manque  à  gagner  comptable  qui  prive  les  firmes   d'une  possibilité  d'immobiliser  plus  largement  et  d'ainsi  valoriser  leur  total  de  bilan.     L'innovation  doit  donc  être  appréhendée  avec  prudence  et  à  la  lumière  des   obligations  et  conventions  comptables.   http://www.airliquide.com/file/otherelementcontent/pj/3f/e4/8e/10/al%20ra_fr %20a2985500883523750476.pdf  
  • 22. Premières  déductions  :    (  6  /  6  )   La  R  &  D  de  2000  à  2011  :  Entreprises  et  Administrations       Ê  Sources  :  MESR-­‐  SIES  Pôle  recherche  et  Insee  (p)  Prévision.  (r)  Ruptures  de  série  :  à  partir  de  2006,  les  entreprises  employant  moins  de  1  chercheur  en  ETP  sont   incluses  dans  les  résultats.  A  compter  de  2009,  les  dépenses  de  R&D  des  ministères  et  de  certains  organismes  publics  financeurs  de  R&D  font  l’objet  d’une   nouvelle  méthode  d’estimation.  Les  résultats  2009  présentés  dans  cette  Note  d’information  ne  sont  donc  pas  directement  comparables  à  ceux  de  la  Note   d’information  n°11.13  d’octobre  2011  (cf.  Précisions  méthodologiques).     Mai  2013   22   0,81 0,81 0,82 0,81 0,80 0,80 0,78 0,77 0,79 0,81 0,83 0,82 1,34 1,39 1,42 1,36 1,36 1,31 1,33 1,31 1,33 1,40 1,41 1,43 0,0 0,5 1,0 1,5 2,0 2,5 3,0 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 (r) 2007 2008 2009 (r) 2010 2011 (p) Dépenses de R&D des entreprises Dépenses de R&D des administrations 2,25%  
  • 23. Premières  déductions  :    (  6  /  6  )       Mai  2013   23   Le  tableau  précédent   Objectif  de  Barcelone  
  • 24. Premières  déductions  :    (  6  /  6  )       Mai  2013   24   1,35  milliard  d'€uros  sur  74,2  mds  de  C.A  soit  :    1,82%.                                                                                                                                      Recherche  et  Développement         La  science  et  la  Recherche  sont  au  cœur  du  développement  de  la  démarche   d’entreprise  de  Nestlé  afin  de  comprendre,  d’innover  et  d’anticiper  dans  le  domaine  de   la  nutrition  et  de  la  santé.  Avec  1,35  milliard  d’euros,  le  budget  investi,  chaque  année,   par  Nestlé  est  le  plus  important  des  industries  agro-­‐alimentaires.   La  France  compte  5  centres  de  R&D  sur  les  29  que  le  groupe  détient  à  travers  le   monde  :   Beauvais  :  spécialiste  des  glaces   Vittel  :  spécialiste  de  l’eau   Tours  :  spécialiste  des  sciences  végétales   Amiens  :  spécialisé  en  nutrition  animale   et  3  PTC  (Centres  de  Production  Technologique)  :  Beauvais,  Lisieux,  Vittel  
  • 25. Premières  déductions  :    (  6  /  6  )       Mai  2013   25     Réussite  incontestable  atteignable  même  en-­‐dessous  de  2%  du  C.A   Air  Liquide,  L'Oréal,  Nestlé,  etc     (  Tout  n'est  donc  pas  seulement  une  affaire  de    budget  ).     Objectif  de  Barcelone  de  mars  2002  pour  l'année  2010  ?       Près  du  double  d'augmentation  :  de  1.6  à  3%.....    Non  atteint.     Correctif  comptable  à  garder  en  mémoire     qui  nuance  le  total     des  dépenses  d'innovation   réellement  engagées     et  oblige  à  lire  les  statistiques     avec  précaution  voire  prudence.    
  • 26. Mises  en  dynamique   des  définitions  :   3  points-­‐clefs.   SECTION  2     Mai  2013  
  • 27. L'innovation  est  plurielle  :    (  1/3  )   Mai  2013   27   L'INNOVATION  EST  PLURIELLE  :  AINSI,  SOUS  LE  MEME  MOT,  VOUS  TROUVEREZ   DES  AVANCEES  REVOLUTIONNAIRES  OU  DE  SIMPLES  AMELIORATIONS  UTILES  :                 Le  concept  d'innovation  oblige  à  distinguer  les  innovations  graduelles  et   incrémentales  (  nouvel  emballage  alimentaire  :  packaging  plus  attractif  )   des  innovations  de  rupture  comme  l'invention  de  la  carte  à  puce  par  Roland   Moreno  qui  a  révolutionné  des  dizaines  de  secteurs  :  cartes  de  paiement,  cartes   Vitale,  cartes  de  stationnement,  cartes  d'accès,  etc.     Moyen  de  survie  ou  moyen  d'expansion  impressionnante,  l'innovation  n'est  donc   jamais  uniforme.     Pour  notre  part,  nous  parlons  de  "  curseur  d'intensité  "  de  l'innovation  en  reliant   cette  notion  à  la  valeur  ajoutée  comptable  que  l'innovation  considérée  permet  de   générer.    
  • 28. Innovation  et  curseur  d'intensité  :    (  1/3  )   Mai  2013   28   INTENSITE  
  • 29. L'innovation  et  l'organisation    :    (  2/3  )   Mai  2013   29   Une  entreprise  est  caractérisée  par  la  pertinence  de  sa  fonction  de  production  :   autrement  dit  par  l'alchimie  qui  se  produit  entre  le  capital  et  le  travail.     Des  travaux  des  années  70  (  Carré,  Dubois  et  Malinvaud  –  Ex-­‐INSEE  -­‐  )  et  de  Robert   Solow  ainsi  qu'un  rapport  de  1987  ont  montré  l'importance  d'un  facteur   additionnel  nommé  :    le  facteur  résiduel.     Ce  facteur  regroupe  le  progrès  technique,  les  externalités  positives  (  proximité   d'une  gare  TGV  à  côté  du  site  de  production,  niveau  de  formation  de  la  main   d'œuvre,  etc  )  et  l'organisation.     Ainsi,  dans  le  rapport  de  l'ancien  éminent  président  de  L'Oréal  François  DALLE   rédigé  avec  Jean  BOUNINE,  il  est  indiqué  (  p.68  )  :  "  Une  entreprise  ne  se  limite  pas   à  la  simple  juxtaposition  de  capital  et  de  travail.  Une  entreprise,  c'est  du  capital,  du   travail  et  une  organisation  composante  essentielle  du  facteur  résiduel  des   économistes  ".      (  "  Pour  développer  l'emploi  ",  mai  1987  /  Dalle  –  Bounine  ).  
  • 30. L'innovation  et  l'organisation  :    (  2/3  )   Mai  2013   30   L'INNOVATION    PART    DE    LA    CREATIVITE,    SE    NOURRIT    DE    NOS    IDEES                                             MAIS    ELLE    DOIT    AVOIR    UN    TERRAIN    D'ATTERRISSAGE    FAVORABLE.     Autrement  dit,  l'innovation  nous  lance  au  visage  le  défi  de  nos  organisations  :   elle  nous  contraint  à  remettre  les  choses  à  plat  pour  pouvoir  se  déployer  et  devenir   un  véritable  actif  pour  l'entreprise.                 Un  exemple  ?      Depuis  des  années,  de  nombreuses  missions  de  réflexion  ont  tenté   de  placer  dans  une  logique  de  partage     de  connaissances  et  de  fertilisation  croisée     les  1.750  filiales  du  C.E.A     (  Commissariat  à  l'Energie  Atomique  ).     Le  poids  des  structures  l'emporte     souvent  sur  les  bonnes  conditions     de  "  réception  ",  d'éclosion,  d'une  innovation.  
  • 31. L'innovation  et  l'organisation  :    (  2/3  )   Mai  2013   31   DISCOURS  DU  MINISTRE  ANDRE  GIRAUD  :                                                                                                                                         (  Ancien  ministre  de  l'Industrie  du  Gouvernement  Barre  puis  de  la  Défense  en   1986  )  :     Paris,  le  6  Avril  1981  :    (  5ème  semaine  mondiale  de  l'Innovation  :  Innova  )     "  Dans  ses  perspectives,  l'innovation  doit  permettre  le  développement  des   échanges  entre  les  entreprises  et  la  recherche  par  une  "  fertilisation  croisée  "                         et  par  une  adaptation  des  organisations  ".     -­‐  Donc  défi  organisationnel  interne.     -­‐  Et  défi  externe  :  mutualisation  des  efforts  de  recherche   et  notion  de  "  clusters  "  qui  induit  de  la  solidarité  entre   entreprises.  
  • 32. L'innovation  et  le  facteur-­‐temps  :    (  3/3  )   Mai  2013   32   L'INNOVATION    ENTRETIENT    UN    RAPPORT    COMPLEXE    AU    TEMPS  :                                                                                                                                                                                                  Trop  en  avance  (  techno-­‐push  ),                                                                                                  elle  ne  rencontre  pas  toujours                                                                                                  le  marché.                                                                                                                                                                                                  Première  sur  le  marché,                                                                                                  elle  assure  des  débouchés                                                                                                                      à  l'entreprise  selon  la  Loi  de  Say  :                                                                                                  "  L'offre crée sa propre demande ".       Slogan  :  "  J'en ai rêvé, Sony l'a fait ".     Apparue  juste  après  un  concurrent,   l'innovation  est  souvent  en  mal  de  succès   commercial  car  il  existe  majoritairement  un  bonus  au  primo-­‐entrant.    
  • 33. L'innovation  et  le  facteur-­‐temps  :    (  3/3  )   Mai  2013   33   L'INNOVATION  NE  SE  DECRETE  PAS   EN  "  TIRANT  "  SUR  LES  AIGUILLES   DES  HORLOGES....     ....MAIS  EN  ANALYSANT   FINEMENT  LES  BESOINS   DES  ACHETEURS  :   Logique  "  market  pull  "     Consommateur  pressé  ?   Four  à  micro-­‐ondes.     Communications  ?   Smartphones  et  tablettes.   Steve  Jobs  
  • 34. L'élaboration  subtile   de  l'innovation  :   6  conditions  requises     et  7  voies  d'accès.   SECTION  3     Mai  2013  
  • 35. Condition  requise:  l'organisation  (  1/6  )   Mai  2013   35   L'INNOVATION,  NOUS  l'AVONS  DEJA  EVOQUE,  EST  UN  DEFI  POUR   L'ORGANISATION  :     1  )  L'innovation  peut  émerger  d'un  tout  petit  groupe  de  collaborateurs,              ce  qui  suppose  d'accepter  une  organisation  diffuse  et  presque  flexible.     2  )  A  l'inverse,  lorsqu'il  s'agit  de  projet  collectif  considérable  (  exemple  de  l'Airbus            A  380  ),  il  faut  avoir  une  matrice  organisationnelle  serrée  qui  garantit  la            cohérence  du  programme  et  donne  un  sens  au  planning  prévisionnel.     L'innovation  ne  permet  donc  pas  de  définir  un  portrait-­‐robot  de  l'organisation   idéale.   Elle  est  bien  souvent  une  perturbation  pour  l'innovateur  comme  pour  la  hiérarchie.  
  • 36.     36 Condition  requise  :  l'organisation  (  1/6)     Innovateur" Parties prenantes"Décideur" couplage" cognitif" couplage" de réalisation" couplage" technique" Méthodes de développement: • traditionnelle D vers I vers P • participative D-I-P • évolutive I-D & I-P Fabrication,  par  exemple  
  • 37. Condition  requise:  le  basculement  (  2/6  )   Mai  2013   37   INNOVATION    ET    NOTION    DE    "  BASCULEMENT  "  :     Roland  MORENO,  génial  inventeur  français  de  la  carte  à  puces,  a  écrit  en  1990   (  dans  "  La  théorie  du  bordel  ambiant  "  )  :    "  Plus  on  s'ouvre  aux  innovations,  plus  on   prend  le  risque  de  n'être  qu'une  coquille  de  noix  ballottée  d'une  théorie  à  une   autre,  abandonnant  sans  cesse  son  explication  du  monde,  son  système  de  valeurs,   de  références  ".     Oui,  l'innovateur  est  nécessairement  contraint  à  un  basculement  intérieur.     De  même,  le  fruit  de  son  travail  contraint  l'entreprise  à  une  remise  à  plat  de   certains  process  :  formatage  des  outillages,  formation  des  personnels,  motivation   des  forces  de  vente,  flux  de  dématérialisation  des  pièces  comptables,  etc.  
  • 38.       HEC  Lausanne  -­‐  1999       38 Condition  requise  :  l'irréversibilité  (  3/6)     partage d’informations communications sur faisabilité " Time-to-market " et lancement soutien de l’exploitation Génération d'idées Découvertes émergence de l'innovation soutien de la décision équipe partenariat Irréversibilité   A partir d'un certain seuil, l'innovation ne peut qu'être irréversible.
  • 39. Condition  requise:  les  partenariats  (  4/6  )   Mai  2013   39   INNOVATION       ET    NOTION       DE    "  PARTENARIATS  "  :     Le  partenariat  va  plus  loin   que  le  travail  d'équipe.     Il  est  plus  large  que  la   collaboration  et  rend   nécessaire  un  travail   collectif  incluant  des   partenaires  amont   (  fournisseurs  )  et   aval  (  clients  )  de  la   firme.   INNOVATION       ET    NOTION       DE    "  VIGILANCE  "  :     Si  l'innovation  du  XXIème   siècle  suppose  souvent  des   partenariats,  cela  implique   la  notion  de  VIGILANCE  au   regard  du  droit  de  la   propriété  intellectuelle.     -­‐  Pillage  d'idées  en  pré-­‐ définition.   -­‐  Contrefaçons.  
  • 40. Cinquième  condition   requise  :  la  vigilance.   1  )  Protection  interne  des                  données.     Mai  2013  40        2  )  Intelligence                    économique.  
  • 41. Synthèse  des  6  conditions  :  2  +  4   Mai  2013   41   ①  Première  condition  requise  pour  l'élaboration  efficace  de  l'innovation  :                  une  organisation  sur-­‐mesure,  dotée  du  minimum  de  règles  fixes  et  relevant  d'une                              dynamique  sans  tabou.     ①  Notion  de  "  basculement  "  et  capacités  d'acceptation  du  changement.     ②  Nécessités  de  couplages  :  cognitif,  technique  et  de  réalisation.     ③  Seuil  d'irréversibilité  :  on  ne  peut  plus  faire  marche  arrière  à  la  lumière  des   ressources  déjà  engagées.  (  Comment  fixer  ce  seuil  ?    Comment  le  faire  accepter  ?  )     ④  Partenariats    >    Coopération.     ⑤  Vigilance  interne  (  intelligence  économique  )  et  externe  :                                                                                   protection  des  acquis  et  du  "  know-­‐how  "  de  l'entreprise.                                                                                                                            
  • 42. L'élaboration  subtile   de  l'innovation  :    ( suite )  6  conditions  requises     et  :    7  voies  d'accès.   SECTION  3     Mai  2013  
  • 43. Première  voie   d'accès  :     libération  des  idées   "  Je  pense  que  nous   avons  plus  d'idées  que   de  mots.   Combien  de  choses   senties  et  qui  ne  sont   pas  nommées  !  ".     Encyclopédiste  Denis  Diderot.   (  Pensées,  1746  )   Mai  2013  43  
  • 44. 1 2 85 7 4 3 6 Besoin pressenti Besoin perçu Formalisation INNOVATION Modifications : - Substantielles ou - Peu significatives. Volonté D.G / D.Fi Réponse instinctive au besoin " brut " ( éco- produit, par exemple ) avant la phase de pleine libération des idées. Réflexions conjointes ou parallèles : - Solitaire, - Plurielle. Démarrage... " Feed-back " Expression Finalisation Première  voie  d'accès  :  libération  des  idées  (  1/7  )  
  • 45. Deuxième  voie  d'accès:  la  sérendipité  (  2/7  )   Mai  2013   45   INNOVATION    ET    NOTION    DE    "  SERENDIPITE  "  :     Adaptation  délicate  pour  notre  système  cartésien  dominant,  il  faut  vraiment   accepter  le  "  wandering  thinking  "  (  la  pensée  errante  )  c'est  à  dire  celle  qui  permet   de  vagabonder  à  la  recherche  d'idées.     On  retrouve  ici  la  notion  de  découverte  inopinée,  fruit  du  hasard  plus  que  de  la   recherche  méthodique  et  jalonnée.  (  Syndrome  du  Post-­‐it,  fruit  du  hasard  ).     Par  culture,  par  système  de  formation  de  ses  élites,  par  manque  de  mixité  sociale   ou  autre,  la  France  présente  un  manque  à  gagner  que  l'on  retrouve  dans  le  nombre   comparativement  limité  de  brevets  déposés.     Chez  Google,  des  ateliers  de  sérendipité  sont  organisés  et  fructueux.    C'est  un  fait.  
  • 46.     46 ALEATOIRE indépendance créatrice OUVERTE collaboration adaptative SYNCHRONE alignement harmonieux FERMEE hiérarchie traditionnelle Deuxième  voie  d'accès:  la  sérendipité  (  2/7  )   Roland  Moreno   Risque  d'impasse  stratégique  EADS,  Airbus   Apple,  Siemens  imagerie  médicale  
  • 47. 3ème  voie  d'accès:  le  refus  de  l'autopoïèse  (  3/7  )   Mai  2013   47   INNOVATION    ET    NOTION    DE    "  AUTOPOÏESE  "  :     Est  de  nature  autopoïètique,  une  entreprise  ou  une  entité  publique  qui  forme  un           "  système  qui  se  suffit  à  lui-­‐même,  qui  puise  dans  son  organisation  à  la  fois  ses   causes  et  ses  effets  ".     Niklas  Luhmann  cité  par  André-­‐Jean  Arnaud  et  Pierre  Guibentif  dans  :  "  Niklas   Luhmann,  Observateur  du  droit  ",  1993.     Cette  notion  issue  des  travaux  du  sociologue     et  juriste  allemand  (  1927  –  1998  )  est  essentielle     car  bien  des  secteurs  sont  encore  trop  soumis     au  syndrome  du  vase  hermétique.     Or  ce  type  de  "  bocal  étanche  "  ne  permet  pas     à  l'innovation  de  se  déployer.       Comme  disent  les  Anglo-­‐Saxons,  il  faut  savoir  penser     en-­‐dehors  du  référentiel  ambiant  et  dominant.  
  • 48. 3ème  voie  d'accès:  le  refus  de  l'autopoïèse  (  3/7  )   Mai  2013   48   INNOVATION    ET    INSTITUTS  CARNOT  :                                                                                                                                                                                34    Instituts  CARNOT  en  France,                                                                                                                                                                                                                                      regroupent  19.000  professionnels                                                                                                                                                                              de  la  Recherche.                                                                                                                                                                              ◊  Recherche  partenariale  pour  les  firmes.     Un  exemple  :   Innovation  permettant  aux  lignes  électriques  haute  tension  d'accepter  de  fortes   surcharges  de  courant  lors  des  pics  de  consommation.     Partenariat  entre  le  Centre  de  recherche  de  NEXANS     (  à  Lens  )  et  l'Institut  CARNOT  "  ESP  "     (  Groupe  de  Physique  des  Matériaux  )   pour  l'élaboration  d'un  nouvel  alliage  d'aluminium     pour  conducteurs  électriques.                                  
  • 49. 4ème  voie  d'accès:  la  gestion  de  la  complexité  (  4/7  )   Mai  2013   49   INNOVATION    ET    GESTION    DE    LA    COMPLEXITE  :     Les  entités  modernes  sont  complexes  et  il  est  admis  que  l'échelle  des  risques  –   notamment  industriels  –  va  croissante.  (  incendie,  pollution  marine  ou  aérienne,   etc  ).     Il  y  a  donc  une  complexité  croissante  pour  qui  veut  effectuer  des  recherches  sur  les   risques  industriels.  Nous  avons  ici  l'exemple  du  LGEI  :  Laboratoire  de  Génie  de   l'Environnement  Industriel  au  sein  de  l'Ecole  des  Mines  d'Alès.                                                                                                                              Ainsi,  le  développement  de  projets  R  &  D  en  lien                                                                                                                                                                    avec  le  pôle  de  compétitivité    "  Gestion  des  Risques                                                                                                                            et  Vulnérabilité  des  Territoires  "  mené  par  l'Institut                                                                                                                            des  Sciences  et  des  Risques  Robert  Casso  conduit                                                                                                                            à  des  sources  de  complexité  de  plus  en  plus  sérieuses.  
  • 50.         50                        :  complexité  et  innovation  (  4/7  )   Auteur marketing Distributeur stock Amazon.com ventes Système d'information DATA MINING coordination - proposition - Transporteur transport trace Affilié ventes Client achats contenu Banque paiement approvisionne livraison commande vente commande vente critique Carte de crédit ou innovation PayPal.Autorisation
  • 51. 5ème  voie  d'accès:  le  corpus  de  valeurs  (  5/7  )   Mai  2013   51   INNOVATION    ET    NOTION    DE    "  VALEURS  "  :     Au  terme  de  notre  expérience,  il  nous  apparait  que  l'innovation  est  une  suite  de   décisions  qui  ne  fonctionne  efficacement  que  si  une  séquence  de  4  valeurs  est   pleinement  respectée.     1  )  La  première  des  valeurs  consiste  à  respecter  l'autre,  à  considérer  son  collègue   même  s'il  y  a  désaccord.   Le  secteur  pétrolier,  aux  résultats  financiers  brillants,  est  connu  pour  savoir   manager  des  "  task  force  "  où  le  dialogue  est  constructif.     Souvenons-­‐nous  en  phase  de  tensions  relationnelles     de  la  phrase  de  Jules  RENARD  qui  a  écrit  en  1893     (  dans  son  Journal  )  :   "  La  conversation  est  un  jeu  de  sécateur,        où  chacun  taille  la  voix  du  voisin    aussitôt  qu'elle  pousse  ".  
  • 52. 5ème  voie  d'accès:  le  corpus  de  valeurs  (  5/7  )   Mai  2013   52   INNOVATION    ET    NOTION    DE    "  VALEURS  "  :    séquence  de  4  valeurs       2  )  Sans  être  obligés  d'entrer  sur  un  terrain  scientifique  ardu,  nous  savons  tous  que   la  rareté  des  ressources  se  profile  et  qu'il  faut  donc  "  penser  vert  ",  "  penser  light  ",   donc  privilégier  ce  que  l'on  nomme  les  innovations  frugales  ou  sobres.   La  boussole  de  l'innovation  doit  être  calée  sur  cette  question  du  "  strict  nécessaire  "   et  du  "  moins  polluant  possible  ".    (  Deuxième  valeur  ).    
  • 53. 5ème  voie  d'accès:  le  corpus  de  valeurs  (  5/7  )   Mai  2013   53   INNOVATION    ET    NOTION    DE    "  VALEURS  "  :    séquence  de  4  valeurs       3  )  A  l'heure  où  l'Europe  est  marquée  par  une  vive  douleur  sociale  (  chômage,            précarité,  persistance  de  la  crise  ),  l'innovation  est  bien  entendu  un  moyen  de            contrer  les  concurrents  (  parts  de  marché  )  donc  elle  est  un  atout  dans  la  lutte            contre  le  sous-­‐emploi.              Un  groupe  d'innovateurs  qui  réussit,  c'est  un  ensemble  de  personnes  qui  aide  à            faire  reculer  la  peur  du  déclassement  social  ressentie  par  des  milliers  de  gens.                Le  sociologue  DURKHEIM  appelait  une  anomie  :  la  situation  de  dérèglement              social  par  dilution  des  valeurs  d'un  groupe.              Nous  pensons  que  les  innovateurs  doivent  avoir  un  coin  de  leur  esprit  dédié  aux            conditions  de  vie  de  leurs  concitoyens  et  voisins.  A  défaut  de  cette  valeur,  il  y              aura    anomie  et  simple  appât  du  gain  ce  qui  serait  globalement  une  régression.              
  • 54. 5ème  voie  d'accès:  le  corpus  de  valeurs  (  5/7  )   Mai  2013   54   INNOVATION    ET    "  VALEURS  "  :    4  valeurs       4  )  Elément  personnel  illustratif  :  (  4ème  valeur  )                    A  l'issue  d'une  brève  carrière  administrative,                j'ai  rejoint  le  secteur  privé  à  travers              l'enseigne  de  distribution  Euromarché                qui  était  en  cours  d'absorption  par                le  Groupe  Carrefour  au  début  des  années  90.                Humainement  j'ai  eu  l'incroyable  chance                de  travailler  pour  un  des  fondateurs              d'Euromarché,  Monsieur  Gérard  SEUL.                    Généreux  en  temps,  il  m'a  notamment  appris                la  vente  et  transmis  une  passion.....  
  • 55. 5ème  voie  d'accès:  le  corpus  de  valeurs  (  5/7  )   Mai  2013   55   INNOVATION    ET    NOTION    DE    "  VALEURS  "  :    séquence  de  4  valeurs       4  )  Elément  personnel  illustratif  :  (  suite  )                    ....on  ne  doit  agir  qu'avec  une  vraie  vision.                                                        A  titre  personnel,  des  années  après  son  départ  à  seulement  52  ans,  je  mesure  ce            que  je  lui  dois  et  veux  ici  insister,  auprès  de  vous,  sur  le  fait  que  cet  innovateur            de  la  Distribution  savait  piloter  ses  équipes  en  prenant  le  temps  de  leur  expliquer            sa  vision.                Gérard  SEUL  a  été  l'inventeur  des  "  produits  oranges  "  qui  étaient  en  fait  des                MDD  :  des  produits  industriels  sous  marque  Euromarché.                Tout  publicitaire,  à  commencer  par  ceux  d'ORANGE  Telecom  vous  diront  que              cette  couleur  a  été  assimilée  –  depuis  -­‐  au  succès.  
  • 56. 5ème  voie  d'accès:  le  corpus  de  valeurs  (  5/7  )   Mai  2013   56   INNOVATION    ET    NOTION    DE    "  VALEURS  "  :    séquence  de  4  valeurs       4  )  Elément  personnel  illustratif  :  (  suite  )                    Mais  l'histoire  de  ces  grands  groupes  est  parfois  savoureuse  !                De  1985  à  1992,  Michel  BON  a  été  aux  commandes  du  Groupe  CARREFOUR.                Il  a  mesuré  la  puissance  des  produits  orange  et  de  cette  couleur.                                                                                                        Des  années  après  avoir  quitté                                                                                                      CARREFOUR,  Michel  BON                                                                                                      est  devenu  Président  de  FT  :                                                                                                      et  comme  vous  le  savez                                                                                                      FRANCE  TELECOM                                                                                                      a  désormais  pour  nom                                                                                                      commercial  :  ORANGE  et  un  logo  à  dominante  orange....  
  • 57. 5ème  voie  d'accès:  le  corpus  de  valeurs  (  5/7  )   Mai  2013   57   INNOVATION    ET    NOTION    DE    "  VALEURS  "  :    séquence  de  4  valeurs       4  )  Elément  personnel  illustratif  :    (suite  )                    Trois  points  de  conclusion  :                ◊    Je  n'ai  jamais  oublié  les  leçons  de  Gérard  Seul  qui  avait  commencé                          sa  carrière  chez  VINIPRIX  "  en  mettant  des  boites  de  petits  pois  dans  les  rayons                          le  matin  à  l'aube  "  comme  il  aimait  à  le  répéter,  lui,  qui  n'avait  donc  pour  seul                          diplôme  que  sa  force  de  travail.                    ◊    Cette  filiation  entre  ORANGE  et  EUROMARCHE  n'est  écrite  pratiquement                            nulle  part  car  nous  avons  trop  tendance  à  oublier  le  poids  des  hommes  et  des                          femmes  dans  le  destin  des  entreprises.    
  • 58. 5ème  voie  d'accès:  le  corpus  de  valeurs  (  5/7  )   Mai  2013   58   INNOVATION    ET    NOTION    DE    "  VALEURS  "  :    séquence  de  4  valeurs       4  )  Elément  personnel  illustratif  :    (suite  )                    Troisième  point  de  conclusion  :                ◊    Gérard  Seul  était  un  innovateur                            mais  surtout  un  diffuseur  d'informations.                            Toute  sa  vie,  il  a  voulu  et  a  réussi                          à  associer  le  plus  possible                          le  maximum  de  collaborateurs.                              Si  vous  regardez  la  pratique  actuelle  du  Président  Georges  PLASSAT  chez                            CARREFOUR  vous  verrez  une  similitude  évidente  de  comportement.  
  • 59. 5ème  voie  d'accès:  le  corpus  de  valeurs  (  5/7  )   Mai  2013   59   INNOVATION    ET    NOTION    DE    "  VALEURS  "  :    séquence  de  4  valeurs       4  )  Elément  personnel  illustratif  :    (suite  et  fin  )                    Trop  souvent  les  structures  par  silos  fonctionnels,  par  "  business  units  "  sont  des              éléments  qui  contribuent  à  rendre  peu  lisible  la  vision  et  cela  n'aide  pas                l'innovateur.              Lorsque  Antoine  Bernheim  (  Banque  Lazard  )  devenu  Président  d'Euromarché              a  bouclé  le  montage  du  rachat  par  CARREFOUR,  il  a  veillé  aux  spécificités  de  la              structure  absorbée.  Des  années  plus  tard,  Président  de  l'assureur  GENERALI  et                administrateur  de  LVMH  (  entre  autres  ),  il  insistait  toujours  sur  cette  question                de  la  vision.  
  • 60. 5ème  voie  d'accès:  le  corpus  de  valeurs  (  5/7  )   Séquence  de  4  valeurs   Ê  Respect  d'autrui  et  de  ses   prises  de  parole.   Ê  Innovation  et  frugalité.   Ê  Innovateur  –  citoyen  et  lutte   contre  le  risque  d'anomie.   Ê  Partage  de  vision  et  essor  du     "  teamwork  ".   Résultats  escomptés   Ê  Créativité  stimulée                                           et  auto-­‐censure  plus  limitée.   Ê  Eco-­‐développement.    (  RSE  ).   Ê  Degré  d'ouverture  au  monde   ambiant.   Ê  Compréhension  des  buts   ultimes  rime  avec  probabilité   accrue  de  succès.   Mai  2013   60  
  • 61. 6ème  voie  d'accès:  un  peu  de  théorie  (  6/7  )   Mai  2013   61   INNOVATION    ET  ECONOMIE  THEORIQUE      :     Une  chose  est  clairement  admise  par  un  consensus  d'économistes  (  anciens  ou   contemporains  )  et  par  des  observateurs  de  la  vie  des  affaires  :  le  capitalisme  se   nourrit  d'une  succession  d'innovations.     Aucun  secteur,  aucun  pays  ne  peut  prétendre  échapper  à  cette  force  qui  pousse   l'humanité  à  vouloir  améliorer  l'existant,  à  vouloir  progresser.     Depuis  les  besoins  exprimés  par  la  souffrance  des  malades     en  dialyse  en  passant  par  les  besoins  exprimés  dans  la  joie     des  adolescents  face  à  un  nouveau  smartphone,     tout  le  monde  est  concerné.     L'innovation  est  donc  un  processus  dynamique     qui  semble  sans  répit  comme  une  sorte     de  "  mouvement  perpétuel  ".  
  • 62. 6ème  voie  d'accès:  un  peu  de  théorie  (  6/7  )   Mai  2013   62   INNOVATION    ET  ECONOMIE  THEORIQUE      :     Selon  Joseph  Schumpeter  (  voir  Théorie  de  l'évolution  économique,  1913  ),  ces   formes  d'innovation  variées  sont  issues  des  travaux  d'entrepreneurs  dynamiques   qui  déclenchent  des  chocs  aléatoires.    L'important  chez  Schumpeter,  c'est  qu'il  a   démontré  qu'après  un  choc  innovant  primaire,  on  détecte  l'existence  itérative  de   sous-­‐éléments,  donc  de  grappes  connexes  d'innovation.     Pour  prendre  un  exemple  concret  et  parlant  :  si  vous  augmentez  la  puissance  de   votre  micro-­‐ordinateur,  vous  serez  contraint  (  si  vous  le  pouvez  )  de  quitter  votre   liaison  ADSL  pour  passer  à  la  fibre.  Puis,  cela  sera  le  tour  de  l'imprimante  qui  vous   paraîtra  bien  trop  lente  au  regard  des  possibilités     du  processeur  central.     Oui,  une  innovation  provoque  une  suite     digne  d'un  ricochets  de  cailloux.  
  • 63. 6ème  voie  d'accès:  un  peu  de  théorie  (  6/7  )   Mai  2013   63   INNOVATION    ET  ECONOMIE  THEORIQUE      :     Si  l'innovation  est  planétaire,  elle  ne  se  développe  pas  selon  les  mêmes  modes   suivant  les  pays.  Là  où  les  Etats-­‐Unis  admettent  le  droit  à  l'erreur  et  ont  un   système  de  financement  des  jeunes  entreprises  véritablement  performant,  notre   continent  européen  est  plus  réservé  voire  timoré.   -­‐  Dispersion  des  moyens  et  coordination  perfectible.   -­‐  Capitaux  d'amorçage  inégaux  selon  les  pays  de  l'Union.   -­‐  Formation  à  l'entreprenariat  très  imparfaite.   -­‐  Innovation  parfois  éloignée  de  la  demande  solvable.   -­‐  France  :  recours  positif  à  des  grands  programmes  publics  dans  les  années  70/80.              (  ArianeEspace,  TGV,  etc  )   -­‐        "  Les  laboratoires  de  R&D  des  grands  groupes  mettent  au  point  nombre   d'innovations  potentielles  qui,  si  elles  ne  trouvent  pas  leur  place  au  sein  du  groupe,  sont   tuées  en  interne  pour  des  raisons  de  d'allocation  des  ressources,  de  marché  potentiel   marginal  par  rapport  à  l'activité  du  groupe,  ou  tout  simplement  de  non-­‐alignement  avec   la  stratégie  du  groupe  "    Recommandation  3  du  Rapport  BEYLAT  –  TAMBOURIN  d'Avril   2013  sur  l'innovation  =    Promotion  de  l'ESSAIMAGE.  
  • 64. 6ème  voie  d'accès:  un  peu  de  théorie  (  6/7  )   Mai  2013   64   INNOVATION    ET  ECONOMIE  THEORIQUE      :     A  noter  l'accroissement  de  la  vente  de  brevets  que  les  innovateurs  n'ont  pas  envie   de  développer  en  Europe.  Sans  parler  de  déclin,  il  y  a  matière  à  réagir.     L'innovation  est  un  outil  de  restauration  des  marges  lorsque  l'entreprise  aboutit  au   stade  de  la  commercialisation  réussie.     Mais  surtout,  comme  l'a  montré  le  schéma  de  Michael  PORTER  (  "  L'avantage   concurrentiel  "  ),  l'innovation  est  une  digue  contre  la  menace  de  nouveaux  entrants   sur  le  marché  où  évolue  l'entreprise.     De  même,  l'innovation  réduit  le  risque  de  voir  les  clients  se  tourner  vers  des   produits  de  substitution  ou  acquérir  de  plus  grandes  facultés  de  négociation  (  prix,   etc  ).     Enfin,  l'innovation  est  bien  évidemment  un  atout  face  aux  concurrents  actuels.     Voir  page  suivante.  
  • 65. 6ème  voie  d'accès:  un  peu  de  théorie  (  6/7  ) nouveaux Entrants Clients Produits ( ou services ) de substitution Fournisseurs Entreprise Concurrents pressions pressions menaces menaces Schéma de PORTER L'innovation   réduit  menaces   et  pressions  
  • 66. 7ème  voie  d'accès:  l'innovation  stimulée  (  7/7  )   Mai  2013   66   LA  STIMULATION  DE  L'  INNOVATION  :     Nous  avons  déjà  examiné  et  détaillé  les  conditions  organisationnelles,  les   prédispositions  personnelles  des  innovateurs-­‐citoyens,  le  besoin  de  comprendre  la   vision  d'ensemble  (  "  The  big  picture  "  )  et  d'autres  facteurs.                                                                                                                                                        L'objet  de  cette  sous-­‐partie  est  de  recenser                                                                                                                                              comment  l'innovation  peut-­‐elle  être  stimulée  ?  
  • 67. 7ème  voie  d'accès:  l'innovation  stimulée  (  7/7  )   Mai  2013   67   LA  STIMULATION  DE  L'  INNOVATION  :     1  )    LE  SYSTEME  EDUCATIF  ET  SON  IMMEDIAT  SUIVI  :  le  juste-­‐après.     2  )    LE  RAPPORT  PERSONNEL  A  LA  HIERARCHIE.     3  )    LA  CONFRONTATION  A  LA  COMPLEXITE  ET  LE  RECOURS  AU  REVE.     4  )    LE  CARRE  DE  LA  CONCEPTION    (  Source  :  Hatchuel  et  Weil,  2003  ).     5  )    LA  CARTE  HEURISTIQUE.    (  Mind  map  ).     6  )    REFLECHIR  EN  PARTANT  DE  L'ANALYSE  DES  RISQUES.    (  Concept  map  ).     7  )    LE  "  HYPE  CYCLE  "  DE  L'INNOVATION    (  Source  :  Gartner  ).  
  • 68. 7ème  voie  d'accès:  l'innovation  stimulée  (  7.1/7  )   Mai  2013   68   7.1  )    LE  SYSTEME  EDUCATIF  ET  SON  IMMEDIAT  SUIVI  :  le  juste-­‐après.     7.1.1    Le  défi  de  la  réforme  universitaire  :                          -­‐  Apprendre  mais  comprendre.                          -­‐  Se  tenir  à  distance  de  la  logique  reproductive.                          -­‐  Développer  le  travail  de  groupe.     7.1.2    Les  diplômés  et  la  première  embauche  :                          -­‐  Sur-­‐présentation  des  métiers  en  vogue  :    audit,  etc.                          -­‐  Question  de  la  "  cupidité  "  selon  Henri  Lachmann  (  Pdt  de  Schneider  Electric  )                                qui  stigmatise  le  nombre  d'ingénieurs  qui  rejoignent  le  monde  de  la  finance                                au  détriment  de  l'industrie  européenne.                                (  Source  :  Rapport  de  l'Institut  Montaigne  :  "  Adapter  la  formation  des                                                                          ingénieurs  à  la  mondialisation  ",  2011  ).     7.1.3    De  Gérard  Seul  à  "  Airness  ",  il  y  a  une  place  pour  innover  sans  diplôme  !                                    
  • 69. 7ème  voie  d'accès:  l'innovation  stimulée  (  7.2/7  )   Mai  2013   69   7.2  )    LE  RAPPORT  PERSONNEL  A  LA  HIERARCHIE  :     7.2.1    Code  du  Travail  et  respect  de  l'employeur  :                            -­‐  Notion  de  subordination  salariale.     Mais  :     7.2.2    L'innovation  est  une  perturbation  pour  l'organisation  et  la  hiérarchie.     Et  :     7.2.3    Besoin  de  cultiver  l'impertinence                            voire  l'esprit  rebelle  pour  innover.    
  • 70. 7ème  voie  d'accès:  l'innovation  stimulée  (  7.3/7  )   Mai  2013   70   7.3  )    LA  CONFRONTATION  A  LA  COMPLEXITE  ET  LE  RECOURS  AU  REVE  :     7.3.1    Les  questions  à  résoudre  sont  parfois  de  plus                            en  plus  complexes  et  même  l'aide  opérationnelle                            de  la  mise  en  réseau  (  via  le  cloud  )                          ne  permettent  pas  toujours  de  savoir  comment                            démarrer  une  réflexion,  une  recherche.                              
  • 71. 7ème  voie  d'accès:  l'innovation  stimulée  (  7.3/7  )   Mai  2013   71   7.3  )    COMPLEXITE  ET  LE  RECOURS  AU  REVE  :     7.3.2    L'innovation  relève  tant  de  notre  dimension                            rationnelle  que  de  nos  instincts  intuitifs                            (  pilotés  par  l'hémisphère  droit  de  notre  cerveau  ).                            On  doit  donc  accepter  le  recours  au  rêve,                          la  projection  vers  l'impossible  en  théorie                          afin  de  cheminer  vers  l'innovation.     7.3.3    Lorsque  Pierre  Latécoère  a  lancé  la  ligne  d'Amérique                          du  Sud,  personne  n'y  croyait  d'où  sa  célèbre  phrase  :                          "  Les  calculs  de  mes  ingénieurs  sont  formels  :                                le  projet  est  irréalisable.  Il  ne  nous  reste  qu'une  chose  à  faire  :  le  réaliser  !  ".                            
  • 72. 7ème  voie  d'accès:  l'innovation  stimulée  (  7.4/7  )   Mai  2013   72   7.4  )    LE    CARRE    DE    LA    CONCEPTION  :     7.4.1    Le  carré  de  la  conception  a  été  imaginé  et  représenté  par  HATCHUEL  et  WEIL                          notamment  dans  leurs  travaux  de  2003  :  "  C-­‐K  Design  Theory  ".     7.4.2    K  désigne  l'espace  des  connaissances  et  C  désigne  l'espace  des  concepts.     7.4.3    Leur  approche  se  fonde  sur  les  interactions  entre  K  et  C  lors  du  processus                          d'innovation.  Leurs  apports  sont  utiles  en  matière  de  dynamique  des  situations.     Au  plan  opérationnel  :     7.4.4    En  nommant  P  le  projet,  il  faut  savoir  que  la  méthode  KCP  fait  l'objet  d'ateliers                          de  conception  au  sein  de  l'Ecole  des  mines  Paris  Tech  et  de  groupes  aussi                          puissants  que  Vallourec,  Areva,  Ratp,  Thales  ou  Volvo,  etc  ).  
  • 73. 7ème  voie  d'accès:  l'innovation  stimulée  (  7.4/7  )   Mai  2013   73   7.4  )    LE    CARRE    DE    LA    CONCEPTION  :  Hatchuel  &  Weil,  2003.                                                                      Espace des concepts Espace des connaissances                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                 C   K  
  • 74. 7ème  voie  d'accès:  l'innovation  stimulée  (  7.4/7  )   Mai  2013   74   7.4  )    LE    CARRE    DE    LA    CONCEPTION  :  Hatchuel  &  Weil,  2003.                                                                      Espace des concepts Espace des connaissances                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        K                                                                                                                                                                                                                                                                      Connu  à  connu                                                                                                                                                              C                                                                                                                                                          K  +                                                                                                                               C   K  
  • 75. 7ème  voie  d'accès:  l'innovation  stimulée  (  7.4/7  )   Mai  2013   75   7.4  )    LE    CARRE    DE    LA    CONCEPTION  :  Hatchuel  &  Weil,  2003.                                                                      Espace des concepts Espace des connaissances                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          K                                                                                                                                                                                                                                                                        Connu  à  connu                                                                                                                                                              C                                                                                                                                                          K  ++                                                                                                                                                    Inconnu  à      Connu   C   K  
  • 76. 7ème  voie  d'accès:  l'innovation  stimulée  (  7.4/7  )   Mai  2013   76   7.4  )    LE    CARRE    DE    LA    CONCEPTION  :  Hatchuel  &  Weil,  2003.                                                                      Espace des concepts Espace des connaissances                                                                                                                                                                                                                                                  C                                                                                                                                                          K     Inconnu  à  inconnu                                                                                                                                                                                          Connu  à  connu                                                                                                                                                  C  ++                                                                                                                                    K                                                                                                                            Inconnu  à      Connu   C   K  
  • 77. 7ème  voie  d'accès:  l'innovation  stimulée  (  7.4/7  )   Mai  2013   77   7.4  )    LE    CARRE    DE    LA    CONCEPTION  :  Hatchuel  &  Weil,  2003.                                                                      Espace des concepts Espace des connaissances                                                                                                                                    Connu  à    Inconnu                                                                                                                  C                                                                                                                                                          K     Inconnu  à  inconnu                                                                                                                                                                                          Connu  à  connu                                                                                                                                                              C                                                                                                                                                          K                                                                                                                            Inconnu  à      Connu   C   K  
  • 78. 7ème  voie  d'accès:  l'innovation  stimulée  (  7.5/7  )   Mai  2013   78   7.5  )    LA    CARTE    HEURISTIQUE  :    Mind  map.     7.5.1    La  carte  heuristique  a  principalement  été  développée  par  Tony  BUZAN  dès                          le  début  des  années  70  :  1971.     7.5.2      Cette  carte  repose  sur  le  principe                                d'une  "  mind  map  "  c'est  à  dire  sur  notre                              faculté  à  penser,  à  établir  des  connexions                              entre  des  mots-­‐clefs.     7.5.3    La  carte  heuristique  est  à  l'opposé  d'une                          "  concept  map  "  qui  vise  à  provoquer  des                          associations  conceptuelles  et  qui  repose                          donc  sur  des  chaînages  logiques.     7-­‐5-­‐6    Progrès  des  cartes  heuristiques  et  neuro-­‐sciences  appliquées  à  l'économie.  
  • 79. 7ème  voie  d'accès:  l'innovation  stimulée  (  7.5/7  )   Mai  2013   79   Rappel  :  
  • 80. 7ème  voie  d'accès:  l'innovation  stimulée  (  7.5/7  )   Mai  2013   80   7.5  )    LA    CARTE    HEURISTIQUE  :    Mind  map.    
  • 81. 7ème  voie  d'accès:  l'innovation  stimulée  (  7.6/7  )   Mai  2013   81   7.6  )    REFLECHIR    EN    PARTANT    DE    L'ANALYSE    DES    RISQUES  :      AMDEC.     7.6.1    Innovation  et  étude  des  remontées  du  terrain,  des  retours  d'expérience.     7.6.2      Analyse  des  Modes  de  Défaillance  et  de  leurs  Effets  et  de  leur  Criticité.      
  • 82. 7ème  voie  d'accès:  l'innovation  stimulée  (  7.6/7  )   Mai  2013   82   7.6  )    REFLECHIR    EN    PARTANT    DE    L'ANALYSE    DES    RISQUES  :      AMDEC.     7.6.3    En  cherchant  une  solution  concrète  à  un  problème  existant,  on  peut  aboutir                          à  de  fortes  innovations.  Logique  de  concept  map.      
  • 83. 7ème  voie  d'accès:  l'innovation  stimulée  (  7.7/7  )   Mai  2013   83   7.7  )    LE    "  HYPE    CYCLE  "    DE    L'INNOVATION  :    Source  Gartner.       7.7.1    En  se  calant  sur  la  théorie  de  cycle  de  vie  du  produit  de  Raymond  Vernon,                          plusieurs  cabinets  de  conseil  ont  développé  une  représentation  des  évolutions                          d'une  innovation.                            Suivant  l'axe  du  temps                        (  maturité  ),  l'innovation                        permet  une  vraie  percée                        au  départ,  puis  est  trop                        surestimée  avant  de  décevoir                        et  de  finalement  rebondir                        grâce  à  des  ajustements  qui                        garantissent  son  maintien                        de  productivité.  
  • 84. 7ème  voie  d'accès:  l'innovation  stimulée  (  7.7/7  )   Mai  2013   84   7.7  )                              
  • 85. Succès  ou  victoire   pour  l'innovation  :   Une  vraie  nuance,   une  vraie  énigme.   SECTION  4     Mai  2013  
  • 86. Le  succès  de  l'innovation  ?  (  4.1  )   Mai  2013   86   4.1  )    COMMENT    MESURER    LE    SUCCES    DE    L'INNOVATION  ?       4.1.1    L'innovation  est  un  succès  si  elle  apporte  un  gain  qui  peut  être  matériel                          (  moins  de  matières  consommées,  gains  financiers,  etc  )  ou  immatériel                          (  gain  de  temps,  "  convenience  ",  etc  ).     4.1.2    Sa  mesure  n'est  pas  si  simple  car  il  est  d'abord  difficile  d'établir  le  coût  complet                        de  sa  création  :  tout  n'est  pas  quantifié  (  durée  des  réunions,  prototypes,  etc  )                        et  il  est  donc  délicat  d'établir  un  bilan  coûts  /  avantages.     4.1.3    Certaines  innovations  d'organisation  qui  soulage  les  efforts  des  salariés  au                          travail  (  meilleure  ergonomie  )  se  retrouvent  dans  des  chiffres  d'arrêt-­‐maladie,                          ou  d'absentéisme.  Là  encore,  les  rapprochements  chiffrés  supposent  méthode                              et  prudence.     4.1.4    L'innovation  suppose  un  "  mieux  ",  un  "succès  "  mais  reste  parfois  floue  à  juger.                      
  • 87. Le  succès  de  l'innovation  ?  (  4.1  )   Mai  2013   87   4.1  )    COMMENT    MESURER    LE    SUCCES    DE    L'INNOVATION  ?      (  suite  )     4.1.5    Bien  souvent,  on  se  repose  sur  le  seul  marché  donc  sur  le  chiffre  d'affaires  qui                          vient  de  l'innovation  et  sur  la  marge  nette  qu'elle  permet  de  générer.  
  • 88. Le  succès  de  l'innovation  ?  (  4.1  )   Mai  2013   88   4.1  )    COMMENT    MESURER    LE    SUCCES    DE    L'INNOVATION  ?      (  suite  )     4.1.6    Donc,  il  y  a  bien  une  NUANCE  a  établir  entre  un  succès  financier                            d'une  innovation  et  la  nouveauté  qu'elle  apporte.    (  iPad  versus  Anti-­‐douleurs  ).    
  • 89. Le  succès  de  l'innovation  ?  (  4.2  )   Mai  2013   89   4.2  )    UNE    VERITABLE  ENIGME  :     4.2.1    L'économie  politique  essaye  d'apporter  des  réponses  pour  faciliter                            le  mieux-­‐vivre  de  millions  de  personnes.                          En  matière  d'innovation,  elle  a  établit  depuis  des  décennies  l'évolution  décrite                          par  Schumpeter  mais  il  reste  une  énigme.     4.2.2    Une  énigme  est,  selon  le  dictionnaire,  une  disposition  qu'il  est  difficile  de                            comprendre,  d'expliquer,  de  connaître.     4.2.3    En  matière  d'innovation,                            il  est  difficile  de  décrypter,                          de  comprendre                            la  notion  d'inspiration  !  
  • 90. Le  succès  de  l'innovation  ?  (  4.2  )   Mai  2013   90   4.2  )    UNE    VERITABLE  ENIGME  :     4.2.4    En  matière  d'innovation,                            il  est  difficile  de  décrypter,                            d'expliquer  ce  qui  pousse                            tant  d'individus  à  chercher,                            à  vouloir  inventer,                            à  monter  l'échelle  invisible                            de  leurs  rêves  !    
  • 91. Le  succès  de  l'innovation  ?  (  4.2  )   Mai  2013   91   4.2  )    UNE    VERITABLE  ENIGME  :     4.2.5    En  matière  d'innovation,                            il  est  difficile  de  décrypter,                            de  connaître  les  ressorts                            ultimes  de  la  nature                            humaine  qui  accepte                            le  tâtonnement                            et  l'échec  dans  l'espoir                            d'aboutir  au  succès  :                            au  "  breakthrough  ".     4.2.6    L'énigme  de  la  persévérance                          malgré  l'adversité  !  
  • 92. En  conclusion   30  Mai  2013     Mai  2013  
  • 93. En  conclusion  :  chiffres  et  taille  des  firmes.   Mai  2013   93     L'innovation  a  représenté,  par  le  canal  des  dépenses  en  recherche  et   développement  plus  de  1.100  milliards  d'€uros  en  2011  selon  un  chiffre  OCDE.     La  Suède,  la  Corée  du  Sud,  la  Finlande,  le  Japon,  la  Suisse  et  les  Etats-­‐Unis   sont  systématiquement  dans  le  palmarès  de  tête  des  pays  innovants.     Là  où  la  Suède  consacre  3,45%  de  son  PIB  en  dépenses  de  R&D,     la  France  se  situe  aux  alentours  de  2%.  (  2,25%  ).     Les  travaux  de  Kanien  et  Schwartz  en  1982  puis  de  Symeonidis  en  1996  ont  établi   qu'il  n'y  a  pas  de  lien  évident  entre  l'indicateur  d'innovation  et  la  taille  des  firmes.     Avec  un  système  d'aide  publique  étoffée,  les  pôles  de  compétitivité  en  2004  et   les  diverses  formes  de  crédit  impôt-­‐recherche,  notre  pays  devrait  pouvoir  innover   davantage.    Nous  avons  des  marges  de  manœuvre,  sérieusement.    
  • 94. En  conclusion  :  Insead  et  notion  de  "  G.I.I  "   Mai  2013   94     Madame  Daniela  Benavente  a  élaboré  au  sein  du  eLab  de  l'INSEAD  la  notion  de                 "  G.I.I  "  :    Global  Innovation  Index.     Cet  indicateur  d'innovation  porte  sur  plus  de  120  pays  et  regroupe  des  variables  –   clefs  :   -­‐  Environnement  politique  et  législatif,   -­‐  Education  et  Recherche,   -­‐  Infrastructures  (  Haut  débit,  énergie  ),   -­‐  Moyens  dédiés  au  financement  de  l'innovation,   -­‐  Fonctionnement  de  l'écosystème  d'innovation  en  général.     A  ces  variables  d'input,  on  associe  des  indicateurs  d'output  :   -­‐  Production  scientifique  avérée  (  brevets  ),   -­‐  Augmentation  de  la  productivité,   -­‐  Poids  des  exportations  de  haute  technologie  dans  le  PIB,   -­‐  Etc.    
  • 95. En  conclusion  :  variables-­‐clefs  du  G.I.I   Mai  2013   95        GLOBAL  INNOVATION  INDEX                                                    (  average  )   Innovation  Efficiency  Index                                          (  ratio  )   Innovation  Inputs   Innovation  Outputs   Institutions   Human     capital   and     Research   Infrastructure   Market   Sophistication         Business   Sophistication   Science   Outputs   Stability     Political   Environment     Regulatory   system   Training     Tertiary   Education     R  &  Dev.   High-­‐tech   Communication     Energy     General   infrastructure   Credit     Investment       Trade  and   competition   Knowledge   workers     Innovation   linkages     Knowledge   absorption   Creative   Outputs   Knowledge   creation     Knowledge   impact     Knowledge   diffusion        Creative   intangibles        Creative      goods  &                              services  
  • 96. En  conclusion  :   Mai  2013   96       Global  Innovation  Index  :    source  eLab  de  l'INSEAD.  
  • 97. En  conclusion  :   Mai  2013   97     Après  l'énoncé  de  cette  présentation,  je  souhaite  vous  livrer  quatre  éléments  de   conclusion  plus  personnelle.     1  )    L'innovation,  lorsqu'elle  est  une  réussite,  devient  une  victoire  dont  les  vrais                acteurs  ne  sont  pas  toujours  bien  récompensés  (  carrière,  émoluments  ).                          Comme  l'a  dit  John  Kennedy  :  "  La  victoire  a  cent  pères  mais  la  défaite  est                    orpheline  ".     2  )  Les  organisations  modernes  ont  une  tendance                à  mal  gérer  le  temps  de  leurs  collaborateurs  :                certains  sont  sans  cesse  sous  tension                et  ont  des  emplois  du  temps  qui  ne  les  rapprochent                pas  de  l'accomplissement  de  tâches  de  qualité.    
  • 98. En  conclusion  :  une  certaine  maîtrise  du  temps  ?   Mai  2013   98     3  )  En  matière  d'innovation  qui  suppose  de  la  disponibilité  d'esprit  (  donc  du              temps  ),  je  plaide  pour  que  les  innovateurs  puissent  vraiment  bénéficier              d'ATARAXIE  que  l'on  définit  ainsi  :          "  Tranquillité  de  l'âme.                  Chez  les  Stoïciens,  état  d'une  personne  que  rien  ne  trouble  :                  idéal  paisible  du  sage  ".              
  • 99. En  guise  de  conclusion  :   Mai  2013   99     4  )  Mon  dernier  propos  pourra  vous  sembler  plus  anecdotique  mais  il  est  empreint              de  respect  pour  un  écrivain  et  pour  une  région  où  sont  mes  racines  familiales.              L'écrivain  Robert  SABATIER            a  écrit  :            "  Il faut s'efforcer d'être jeune comme un Beaujolais et de vieillir comme un Bourgogne ".                Une  innovation  doit,  elle  aussi,              être  jeune  pour  percer  sur  son            marché  puis  atteindre            posément  son  stade  de            maturité  en  restant  rentable...      
  • 100. En  conclusion  :   Mai  2013   100     4  )  suite     Une  innovation  doit,  elle  aussi,  être  jeune  pour  percer  sur  son  marché  :               "  coup  "  marketing  du  Beaujolais  nouveau                                                                                                                             puis  atteindre  posément  son  stade  de  maturité  en  restant  rentable.       (  Exemple  des  molécules          médicamenteuses  à  grand          succès  pluri-­‐décennal  :            "  blockbusters  "  ).      
  • 101. Annexes  :  (  1  /  2  )    Articles  publiés  en  2012  et  2013   Mai  2013   101   Site  :  Le  Cercle  Les  Echos  :     19  Août  2012  :    Entreprises  innovantes  :  Urgence  !   http://lecercle.lesechos.fr/node/52305/     31  Octobre  2012  :  Innovation  :  Pari  mais  nécessité.   http://lecercle.lesechos.fr/node/57760/     12  Novembre  2012  :  L'innovation,  matrice  de  l'expansion.   http://lecercle.lesechos.fr/economie-­‐societe/recherche-­‐innovation/innovation/ 221158536/linnovation-­‐matrice-­‐lexpansion     Agoravox  :   3  Mai  2013  :  L'innovation  :  hélas  encore  trop  bridée  voire  muselée   http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/l-­‐innovation-­‐helas-­‐encore-­‐ trop-­‐135268    
  • 102. Annexes  :    (  2  /  2  )    Suivi  de  cette  présentation.   Mai  2013   102     Nous  restons  (  à  titre  gracieux  )  à  votre  disposition,  après  cette  présentation       pour  toute  demande  d'explication  complémentaire.     Pour  nous  joindre  :                                                              archer58research@orange.fr        ou        cabinetarcher@orange.fr                                                                                          96  Rue  de  Miromesnil,  75008  Paris.                                                          01.  42.  25.  21.  06                                                              @JYvesARCHER                                                                                                                                Site  web  :    jeanyvesarcher.com  
  • 103. L'innovation                                      Merci  de  votre  attention.   Jean-­‐Yves  Archer   archer58research@orange.fr   Mai  2013   ARCHER 58 RESEARCH Société  de  Recherches  en  Economie   S.C  au  capital  de  1.300.000  €uros   751  820  432  RCS  Paris   96  Rue  de  Miromesnil   75008    PARIS     01.42.25.21.06