2013-20142013-2014
Certificat interuniversitaire en
Management du tourisme et des loisirs
Au carrefour de RAVeLs
Le véloto...
i
Avant-propos
Ce travail de fin d’année n’aurait pas été possible sans l’intervention d’un grand
nombre de personnes. Je ...
ii
Sommaire
Avant-propos
Introduction p 1
Chapitre 1 : Offre touristique de la commune de Waimes p 2
1.1. Pôles d’attracti...
iii
Annexe 2 Carte chorématique
Annexe 3 Distance et dénivelé positif entre les points d’intérêt
Annexe 4 Questionnaire
An...
1
Introduction
Depuis l’aménagement du RAVel entre Trois-Ponts et Waimes, en 2010, mais surtout
depuis l’achèvement en oct...
2
Chapitre 1 : l’offre touristique actuelle de Waimes
1.1 Pôles d’attraction
La commune de Waimes, qui compte 15 villages ...
3
skieurs de fond (15.000 visiteurs par an), tandis que le Tourist-Infos de Waimes-
centre, créé en juin 2013 et situé le ...
4
1.3 Hébergement
Les offres de logement ne manquent pas à Waimes.
Avec annuellement 418.747 nuitées la commune est une vé...
5
Pédaler ouvre l’appétit. Les établissements où on peut se restaurer sont donc d’une
importance primordiale. Ce besoin se...
6
1.5.3 Vélo de route
Il n’y a pas de circuits pour les utilisateurs de vélo de route. Le Velotour n’y est pas
adapté en r...
7
Chapitre 2 Diagnostic du territoire
2.1 Un paysage attractif et diversifié
« Un peu moins d’un tiers de la superficie du...
8
Figure 2 Profil sud-nord par le RAVeL
A titre de comparaison : dans les régions les plus vallonnées de Flandre et des Pa...
9
2.5 Autres destinations
Le centre de Waimes se trouve à portée de pédales de plusieurs lieux d’intérêt : Malmedy
(8km), ...
10
Chapitre 3 : la Vennbahn donne un nouvel élan au
tourisme waimerais
3.1 Note historique
La Vennbahn (traduit : « ligne ...
11
3.2. Un projet d’envergure
3.2.1 3 pays et 11 partenaires
11 partenaires de 3 pays (Allemagne, Belgique, Luxembourg) on...
12
storytelling 19
sur tout le parcours de la Vennbahn, a contribué à une très bonne notoriété de la
Vennbahn.20
Le coût d...
13
La Vennbahn se distingue du RAVeL par les nombreux panneaux informatifs le long
du trajet et la signalisation avec l’en...
14
Chapitre 4 : Sources secondaires relatives au vélotourisme
Pour établir un portrait du vélotourisme nous avons consulté...
15
4.1.4 Situation socio-économique
Toutes les études révèlent un bon niveau d’éducation et des revenus au-dessus de la
mo...
16
4.3 Mode de déplacement vers la destination
La voiture et le motorhome sont les modes de déplacement principaux. Les tr...
17
4.8 Dépenses et retombées économiques directes
Le vélotourisme est un marché prodigue qui représente 2 % du chiffre d’a...
18
Chapitre 5 : Portrait du vélotouriste à Waimes
Le portrait du vélotouriste relevé par les sources secondaires, correspo...
19
Nombre de répondants : 300 dont 30 par internet. Nombre de non-répondants ou
refus de participation: 28 (13 au bureau e...
20
Tableau 2 Notoriété de la Vennbahn et du RAVeL auprès des cyclistes sondés
RAVeL
NON
RAVeL
OUI
RAVeL
OUI
Vennbahn
NON
V...
21
peut conclure que les familles prévalent, quoique pour celles-ci le vélo est seulement une
activité parmi les autres, t...
22
A noter également la part importante des vélos de route et ceci dans toutes les tranches
d’âge (13%).
Graphique 5 Age e...
23
45% seraient intéressés par le « track » (parcours) GPS, reprenant les circuits à vélo.
L’intérêt se situe principaleme...
24
Graphique 7 Mode d'hébergement et provenance
25
Chapitre 6 : Analyse des Atouts, Faiblesses, Opportunités et
Menaces
En outre d’être une méthode efficace d’apercevoir ...
26
 Il n’y a pas de signalisation vers les concentrations d’horeca à Ovifat et Robertville,
vers les pôles d’attractions ...
27
 Le réchauffement du climat est vu par certains53
comme une opportunité, par d’autres
comme une menace. Nous croyons q...
28
7. Conclusions et recommandations
Sur le carrefour de 2 voies vertes transfrontalières la commune de Waimes se trouve
d...
29
les circuits balisés55
) la création ne devrait pas constituer un trop grand problème. Un
tour préconçu de 50 km compos...
30
Glossaire
AFOM : méthode qui permet d’analyser l’environnement interne et externe et d’avoir un
aperçu global du projet...
31
Annexes
Annexe 1 Les visiteurs du bureau du tourisme de Waimes
Graphique 8 Nombre de visiteurs au bureau de Waimes et l...
32
Annexe 2 Carte chorématique
Figure 3 Carte chorématique de la commune de Waimes (mai 2014)
33
Annexe 3 Distances et dénivelé positif entre les points d’intérêt
Tableau 5 Distances et dénivelé positif entre les poi...
34
Annexe 4 Enquête menée au bureau de tourisme à Waimes-centre
Enquête relative au vélotourisme à Waimes : merci de bien ...
35
o Entre 11 et 20 km
o Entre 21 et 30 km
o Entre 31 et 40 km
o Entre 41 et 60 km
o Entre 61 et 80 km
o Plus que 80 km
10...
36
Annexe 5 Une bonne pratique à Marche-en-Famenne
Marche-en-Famenne est depuis 2012 commune pilote de Wallonie Cyclable e...
37
Annexe 6 Les remarques sur la question ouverte (non obligatoire) dans
l’enquête menée au bureau du tourisme à Waimes en...
38
Bibliographie
Ouvrages et articles
BAHOLET, S.,VOCHER, C., MONTAIS, A., et SCHERRER, S. (2012), Chiffres clés du Touris...
39
http://www.economie-touraine.com/iso_upload/LAV_synthese_frequ2010.pdf
www.eur-lex.europa.eu 
http://eur-lex.europa.eu...
40
http://www.touring.be/FR/Produits/assistance-route/pour-velo/
www.tourmag.com 
http://www.tourmag.com/ATD-une-etude-de...
41
Liste des graphiques, figures et tableaux
 Graphiques
o Graphique 1 Saisonnalité du cyclotourisme au bureau de Waimes ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Au carrefour de RAVeLs

951 vues

Publié le

Etude de marché sur le vélotourisme dans la commune de Waimes. Auteur An Van Rie.
Pour une étide de marché sur le vélotourisme de votre région: www.avrc.be.
Tous droits réservés. © An Van Rie Consulting

Publié dans : Marketing
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
951
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Au carrefour de RAVeLs

  1. 1. 2013-20142013-2014 Certificat interuniversitaire en Management du tourisme et des loisirs Au carrefour de RAVeLs Le vélotourisme à Waimes Une étude de marché exploratoire proposée par An Van Rie
  2. 2. i Avant-propos Ce travail de fin d’année n’aurait pas été possible sans l’intervention d’un grand nombre de personnes. Je souhaite ici les en remercier. Tout d’abord, je tiens à remercier Serge Bressers de m’avoir accordé sa confiance et son soutien durant toute la formation. Je joins des remerciements à François Dessart, Sabine Henry, Serge Schmitz pour leur encadrement, à Alain Decrop pour ses cours et son livre qui m’ont beaucoup inspirée ainsi qu’au reste du staff pour la transmission de leur expertise. J’exprime mes profonds remerciements à Stany Noel, échevin du tourisme à Waimes et président de l’Office du tourisme « Le Pays des Hautes Fagnes-Waimes » et à Vinciane Boulanger pour leur relecture et rectifications, à mes collègues Karlin Berghmans et Anita Fohn qui m’ont aidée dans la rédaction des questionnaires. Enfin je tiens à adresser un grand merci à ma famille et en particulier à mon conjoint Manuel Sonnet et ma fille Sofie pour m’avoir encouragée et permis d’entreprendre cette formation.
  3. 3. ii Sommaire Avant-propos Introduction p 1 Chapitre 1 : Offre touristique de la commune de Waimes p 2 1.1. Pôles d’attraction 1.2. Cinq bureaux de tourisme 1.3. Hébergement 1.4. Restaurants gastronomiques et petite restauration 1.5. Équipements de loisirs de vélo Chapitre 2 : Diagnostic du territoire p 7 2.1. Un paysage attractif et diversifié 2.2. Le profil géographique de Waimes : un paysage accidenté 2.3. RAVeL 2.4. Position de l’horeca 2.5. Autres destinations 2.6. Facilités spécifiques pour le vélotouriste 2.7. FAQ par rapport au paysage Chapitre 3 : La Vennbahn donne un nouvel élan au tourisme waimerais p 10 3.1. Note historique 3.2. Un projet d’envergure 3.3. Deux prix internationaux 3.4. Vennbahn et RAVeL Chapitre 4 : Sources secondaires relatives au vélotourisme p 14 4.1. Profil du vélotouriste 4.2. Facteurs de motivation 4.3. Mode de déplacement vers la destination 4.4. Marché domestique 4.5. Recherche d’infos 4.6. Utilisation GPS 4.7. Saisonnalité du vélotourisme 4.8. Dépenses et retombées économiques directes 4.9. Hébergement Chapitre 5 : Enquête : Portrait du vélotouriste à Waimes p 18 5.1. Méthodologie 5.2. Résultats Chapitre 6 : Analyse des Atouts, Faiblesses, Opportunités et Menaces p 25 6.1. Atouts 6.2. Faiblesses 6.3. Opportunités 6.4. Menaces Conclusions et recommandations p 28 Glossaire p 30 Annexes p 31 Annexe 1 Nombre de visiteurs du bureau du tourisme de Waimes
  4. 4. iii Annexe 2 Carte chorématique Annexe 3 Distance et dénivelé positif entre les points d’intérêt Annexe 4 Questionnaire Annexe 5 Une bonne pratique à Marche Annexe 6 Les remarques Bibliographie p 38 Ouvrages et articles Sites internet Abréviations utilisées Liste des graphiques, figures et tableaux p 41
  5. 5. 1 Introduction Depuis l’aménagement du RAVel entre Trois-Ponts et Waimes, en 2010, mais surtout depuis l’achèvement en octobre 2013 de la réaffectation de l’ancienne voie ferrée de la Vennbahn en voie verte, la commune de Waimes dispose d’une infrastructure cycliste formidable qui amène un tout nouveau public : les vélotouristes du RAVeL. Ce travail s’articule autour d’une question clé : comment la commune de Waimes pourrait-elle mieux se positionner sur le marché prometteur du cyclotourisme et répondre plus aux attentes et besoins des ravelistes? Comment pourrait-elle les séduire et les inciter à faire escale à Waimes, à découvrir ses atouts touristiques et à profiter d’un large éventail de services touristiques? Nous explorerons et étudierons le marché prometteur du vélotourisme à Waimes dans les chapitres qui suivent. Le 1er chapitre dévoilera très brièvement l’offre touristique actuelle en insistant sur l’offre spécifique pour les cyclistes. Un diagnostic du territoire sera le sujet du 2ème chapitre. Dans le 3ème chapitre nous mettrons en contexte l’infrastructure clé : le « RAVeL » et/ou la « Vennbahn ». Nous consulterons des données secondaires dans le 4ème chapitre pour établir un portrait du vélotouriste. Dans le 5ème chapitre nous exposerons les résultats d’une enquête quantitative à échantillon non-probabiliste menée au bureau de tourisme à Waimes. Une analyse Atouts Faiblesses Opportunités Menaces nous permettra dans le 6ème chapitre d’avoir une vision claire de l’ensemble du vélotourisme à Waimes. Nous clôturerons ce travail par quelques recommandations et une conclusion. Chaque chapitre sera enrichi par des expériences et des témoignages venant du bureau de tourisme à Waimes près du RAVeL, où l’auteur de ce travail est employée.
  6. 6. 2 Chapitre 1 : l’offre touristique actuelle de Waimes 1.1 Pôles d’attraction La commune de Waimes, qui compte 15 villages et hameaux, dispose d’une réserve naturelle exceptionnelle et bien connue : les Hautes Fagnes; elles couvrent 10 % de son territoire, au nord de celui-ci. D’autres pôles d’attraction sont : - Le Signal de Botrange (tour), qui marque le point culminant de la Belgique - Le Centre Nature de Botrange (1km au sud du Signal), maison du Parc naturel Hautes Fagnes Eifel - Le château médiéval de Reinhardstein dominant la vallée de la Warche - Le lac de Robertville et son bassin (canotage et natation en plein air) - Le Railbike : une draisine qui circule sur 7 km entre la frontière allemande et la gare de Sourbrodt, permettant de découvrir la Fagne de la Petite Rour - le RAVeL/Vennbahn - En hiver : la piste de ski alpin d’Ovifat et le ski de fond sur le plateau fagnard 1.2 Cinq bureaux de tourisme 5 bureaux accueillent et renseignent les visiteurs sur le territoire communal : - le plus ancien est géré par la Province de Liège et installé au Centre Nature de Botrange, qui constitue la Maison du Parc naturel Hautes Fagnes Eifel (qui s’étend sur 12 communes, dont Waimes) - un 2ème , géré par l’asbl Haute Ardenne (pour le compte du Département de la Nature et des Forêts) est situé à la station scientifique des Hautes Fagnes au Mont Rigi, à l’entrée de la Fagne de Poleur. - un 3ème à Robertville, géré par le SI, informe les promeneurs (vallée de la Warche, tour du lac, ..), ainsi que les visiteurs du château de Reinhardstein et, par beau temps en haute saison, les personnes se rendant au lac pour nager, faire du canotage ou pêcher : 10.000 visiteurs par an. - les 4ème et 5ème sont des bureaux de la commune de Waimes, gérés par l’Office du tourisme « Le Pays des Hautes Fagnes- Waimes » : le Tourist-Infos de Botrange (au pied de la tour) accueille surtout des promeneurs en Fagnes et, en cas de neige, les
  7. 7. 3 skieurs de fond (15.000 visiteurs par an), tandis que le Tourist-Infos de Waimes- centre, créé en juin 2013 et situé le long du Ravel, vise principalement les cyclotouristes et «ravelistes» : 3800 visiteurs par an (plage d’ouverture réduite). Dans l’Annexe 1 on constate qu’au bureau de Waimes la « cyclo-saison » commence en avril et dure jusqu’en septembre : plus d’un tiers des visiteurs sont des adeptes de la petite reine. Graphique 1 La saisonnalité du cyclotourisme au bureau de Waimes-centre Au bureau de Waimes 35% des touristes proviennent de Flandre, 29% des Pays-Bas, 25% de Wallonie-Bruxelles et 8% d’Allemagne (surtout de Rhénanie-du-Nord-Westphalie). La présence des allemands semble croître avec l’intensification des campagnes publicitaires autour de la Vennbahn. Graphique 2 Provenance des touristes au bureau de Waimes depuis 8/6/2013
  8. 8. 4 1.3 Hébergement Les offres de logement ne manquent pas à Waimes. Avec annuellement 418.747 nuitées la commune est une véritable championne en matière d’hébergement: elle compte 9 hôtels (deux à 4 étoiles, quatre à 3 étoiles, un à 2 étoiles et deux pensions), 6 chambres d’hôtes, 6 campings, 189 gîtes de vacances et une auberge de jeunesse1 . A propos des gîtes de vacances nous citons un article paru début 2014 « Si on se limite aux hébergements reconnus par le CGT, Waimes est détrônée pour la Wallonie. Mais lorsqu’on élargit le champ aux infrastructures de même type non reconnues, Waimes (188) devance Houffalize et Malmedy, où il y en a environ 170. Des communes comme Bouillon, Vielsalm, Gouvy, Durbuy, Rochefort ferment la marche de ce classement wallon. »2 Depuis janvier 2014, l’Agence du Tourisme de l’Est de la Belgique (ATEB), dont Waimes fait partie, a introduit un label de qualité « Bed&Bike ». Ce label de l’ADFC (Allgemeiner Deutscher Fahrrad‐Club e.V.) cherche à permettre aux cyclistes de trouver plus facilement une place d’hébergement pour une seule nuit. En plus il garantit un hébergement adapté aux cyclistes avec entreposage sécurisé des vélos, séchoir, local de réparation, petit- déjeuner pour cyclistes et informations spécifiques pour les cyclistes sur les itinéraires et infrastructures dans la localité. Des 23 établissements accrédités dans les Cantons de l’Est, 6 se trouvent sur le territoire de Waimes. Il y a au total 4 hôtels ou chambres d’hôtes ainsi que de nombreux gîtes qui se trouvent le long du RAVeL (dont 2 Bed&Bike) (cfr. carte chorématique). Les campings s’y trouvent à une distance de 2 à 4 km. 1.4 Restaurants gastronomiques et petite restauration 1 Le chiffre des nuitées est calculé sur base des chiffres officiels de la commune de Waimes et le taux d’occupation avancé par le CGT pour la province de Liège de 40%. Cfr aussi l’article http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20140320_00451010 2 http://www.lameuse.be/911770/article/regions/verviers/actualite/2014-01-26/record-wallon-a-waimes-un- gite-pour-38-habitants
  9. 9. 5 Pédaler ouvre l’appétit. Les établissements où on peut se restaurer sont donc d’une importance primordiale. Ce besoin se traduit au bureau du tourisme par de nombreuses questions au sujet des possibilités de restauration. Il y a 18 restaurants, 10 brasseries et 7 snacks sur le territoire de la commune. La gastronomie est réputée : 8 établissements sont classés dans le Guide Michelin (dont 1 étoilé depuis peu) et 5 dans le Gault et Millau. Il y a 2 brasseries et 2 restaurants le long du RAVeL (annexe 2 : carte chorématique). 1.5 Equipements de loisirs de vélo 1.5.1 VTT Trois circuits balisés partent du village d’Ondenval : un de 32 km pour les VTTistes de niveau avancé, un de 18 km pour les VTTistes de niveau moyen et un de 10 km pour les débutants. Un circuit (didactique) de 27 km part de la Maison du Parc de Botrange et un cinquième circuit facile de 13 km part de la Baraque Michel. Les tracés GPS des circuits partant d’Ondenval et de la Baraque Michel sont disponibles sur le site de l’ATEB. Le VTT a toujours été populaire à Waimes comme en atteste le succès des « Cîmes de Waimes » , un célèbre raid VTT qui attire chaque année plus de 2000 participants (2400 participants en 2014), organisé pour la 1ère fois en 2004. La nature et le parcours exigeant contribuent à cette popularité. Le VTT est surtout exercé par des sportifs qui recherchent des défis techniques et spectaculaires dans un cadre naturel authentique et sauvage. 1.5.2 Vélo récréatif Le territoire de la commune se trouve au cœur du réseau points-nœuds « Velotour » conçu il y a 10 ans par l’Agence du Tourisme de l’Est de la Belgique (ATEB). Ce réseau couvre 850km et se raccorde aux réseaux points-nœuds en Flandre, aux Pays-Bas et en Allemagne. Le Vélotour emmène le cycliste sur des routes idylliques avec une circulation automobile minimale. Un circuit composé par les points-nœuds de Velotour constitue toujours un défi physique : le paysage est très vallonné. Le Velotour est fortement apprécié par les familles et les sportifs qui n’ont pas peur d’une côte, mais qui ne souhaitent pas être confrontés à des épreuves techniques. Les utilisateurs de vélos électriques se laissent aussi souvent tenter par le Velotour.
  10. 10. 6 1.5.3 Vélo de route Il n’y a pas de circuits pour les utilisateurs de vélo de route. Le Velotour n’y est pas adapté en raison de tronçons sur des chemins en gravier et en terre. 1.5.4 Vélo à assistance électrique (VAE) et location de vélos Les Cantons de l’Est se positionnent de plus en plus en tant que destination « vélo » et, depuis l’année 2012, mettent à la disposition du touriste un réseau dense de vélos à assistance électrique (VAE). A Waimes, il y a deux établissements où on peut louer des VAE. Les autres vélos à louer à Waimes sont : des VTT, des citybike (vélos de ville), des trikes (vélos couchés à 3 roues). Ces derniers sont utilisables uniquement sur le RAVeL. 1.5.5 Autres services L’ATEB propose des séjours à vélo avec prise en charge des bagages : les transferts des bagages sont organisés entre chaque étape. Le transport en commun est le maillon faible du vélotourisme dans la région : le bus ne transporte pas les vélos et la seule gare à proximité se trouve à Trois-Ponts (21 km du centre de Waimes). Pour faciliter le cyclisme tout le long de la Vennbahn différents modes de transport (transfrontaliers) sont proposés : le train entre Aix-la-Chapelle et Troisvierges (en dehors des heures de pointe, espace limité) et des shuttles (navettes) privés. Waimes dispose de nombreux endroits de stationnement où on peut se garer gratuitement.
  11. 11. 7 Chapitre 2 Diagnostic du territoire 2.1 Un paysage attractif et diversifié « Un peu moins d’un tiers de la superficie du nord de la commune est couvert d’un seul tenant par la forêt, des landes et des fagnes. La forêt (surtout des résineux) couvre au total un tiers du territoire. »3 Le reste du territoire est caractérisé par un paysage bocager avec des prés séparés par des haies de hêtres et d’aubépines. 2.2 Le profil géographique de Waimes : un paysage accidenté Les variations d’altitude de la commune ne sont pas à sous-estimer : on passe de 370 m dans la vallée de l’Amblève (Ondenval) à 694 m au Signal de Botrange. Outre un « dynamisme paysager intéressant »4 , cette différence en altitude constitue surtout un vrai défi pour les cyclistes qui empruntent les voiries communales. Le profil d’élévation ci-dessous indique 166 mètres de dénivelé positif à surmonter sur une distance de 8.5 km entre le bureau du tourisme à Waimes dans le sud de la commune et l’ancienne gare de Sourbrodt, le village le plus au nord de la commune en empruntant le chemin le plus court et le circuit Velotour où cela estpossible. Le cycliste doit affronter des côtes avec une déclivité allant jusqu’à 9.8%. Un cycliste peu entraîné sera en difficulté, voire forcé de mettre pied à terre. Figure 1 Profil sud-nord par les points-noeuds Velotour Du même départ à la même destination il faut parcourir par le RAVeL 13.3 km et seulement 102 mètres de dénivelé positif. La montée la plus raide a une pente de 2.8%. Le tracé par le RAVeL est donc nettement plus intéressant pour ceux qui recherchent les trajets doux. 3 ORBAN, 2008, p 2 4 ORBAN, 2008, p 4.
  12. 12. 8 Figure 2 Profil sud-nord par le RAVeL A titre de comparaison : dans les régions les plus vallonnées de Flandre et des Pays- Bas5 , les principaux pays d’origine des touristes, on atteint à peine 100 mètres de dénivelé positif sur une distance de 10 km6 . 2.3 RAVeL 2 lignes du RAVeL traversent la commune de Waimes7 : La ligne 48 va de Aix-la-Chapelle à St Vith (90 km), d’où elle se prolonge d’une part vers Trois Vierges, à 35 km au GD Lux, et d’autre part vers Prüm, à 38 Km en Allemagne. A Waimes, elle passe par les villages de Sourbrodt, Outrewarche, (Weywertz, village de la commune de Bütgenbach), Faymonville, Waimes, Steinbach et Ondenval. Le cycliste traverse des bois, des paysages bocagers et des fagnes (autour de Sourbrodt). La ligne 45 va de Trois–Ponts à Waimes (21 km), via Stavelot et Malmedy, d’où elle remonte le cours de la Warchenne; de Waimes, elle continue à suivre la Warchenne jusqu’à sa source et rejoint ainsi la ligne 45a (via la ligne 48), qui relie Weywertz, Bütgenbach et Büllingen; en 2015, ce Ravel se prolongera jusqu’à Jünkerath (40 km) en Allemagne via Losheimergraben (frontière). 2.4 Position de l’Horeca On voit sur la carte chorématique (annexe 2) 3 clusters ou concentrations d’horeca dans les villages de Robertville (2), Ovifat (1) et Waimes(3). Ovifat et Robertville ne se trouvent pas directement à côté du RAVeL, mais à courte distance. Il n’y a aucune signalisation qui guide le touriste vers ces clusters d’horeca.8 5 en Flandre : Vlaamse Ardennen, Heuvelland, Pajottenland ; aux Pays-Bas: Limburg 6 Raison pour laquelle les cyclistes professionnels se déplacent souvent vers les Ardennes. 7 http://www.eastbelgium.com/freizeit/rad/ravel/home/kurzportrait-ravel/ 8 Une signalisation vers les villages est à l’étude, en vue d’une mise en place en 2015
  13. 13. 9 2.5 Autres destinations Le centre de Waimes se trouve à portée de pédales de plusieurs lieux d’intérêt : Malmedy (8km), Stavelot (15 km), St Vith (17 km), Montenau (8 km), Bütgenbach (9 km), Monschau en Allemagne (29 km). La signalisation vers ces lieux est excellente. 2.6 Facilités spécifiques pour le vélotouriste Sur le territoire de la commune de Waimes il y a un magasin et un atelier de réparation de vélos à Sourbrodt à 14 km du centre en allant par le RAVeL. Au sud il y a sur le territoire de Malmedy un magasin et atelier de réparation à 8 km du centre de Waimes. La commune de Waimes ne possède pas de pistes cyclables. Ceci ne favorise pas la connexion entre le RAVeL et les pôles d’attraction comme le Signal de Botrange, le Château de Reinhardstein et le lac de Robertville. Il faut non seulement surmonter quelques pentes raides, mais en outre emprunter des routes nationales où la vitesse autorisée (mais souvent dépassée) est 90km/heure, ce qui rend le cycliste extrêmement vulnérable9 . 2.7 FAQ par rapport au paysage Beaucoup de questions relatives au paysage sont posées au bureau du tourisme à Waimes : combien de kilomètres jusque… ? Est-ce que ça monte… ? Annexe 3 consolide les distances, le dénivelé positif et la distance sur route nationale pour arriver du bureau de Waimes à une destination populaire. 9 Les VTTistes peuvent joindre le site de Botrange par des chemins forestiers qui ne sont pas praticables par les autres types de cyclistes.
  14. 14. 10 Chapitre 3 : la Vennbahn donne un nouvel élan au tourisme waimerais 3.1 Note historique La Vennbahn (traduit : « ligne des Fagnes ») fut construite par l’état prussien et inaugurée en 1889 : elle reliait les bassins miniers du Luxembourg à Aix-la-Chapelle (usine sidérurgique de Rothe Erde) par le chemin le plus court, à travers les Hautes Fagnes. Le transport de marchandises diminua fortement après la 2ème guerre et cessa définitivement dans les années 1980 10 . Début des années 1990, la Communauté germanophone initia sa réaffectation touristique avec jusqu’en 2002, un train à vapeur entre Raeren et Bütgenbach (ou Trois- Ponts); au bout de 10 ans, ce projet s’avérant non rentable, il fallut trouver de nouvelles pistes. Une draisine (« Rail-Bike des Hautes Fagnes) fut mis en service vers 2005 entre l’ancienne gare frontalière de Kalterherberg /Leykaul et la gare de Sourbrodt. Entre-temps, plus au sud, les communes de Waimes, Amblève et St Vith avaient racheté l’assiette de la voie, réaffectée en pré-Ravel (2004). Suite à une étude commandée par la Communauté germanophone à l’asbl « Chemin du rail » , le projet d’une réaffectation de la totalité du tracé en route cyclable transfrontalière fut lancé. C’est ainsi que le tronçon entre Aix-la-Chapelle et Trois-Vierges (125 km de long) fut aménagé en RAVeL, Réseau Autonome de Voies Lentes, qui, en Wallonie, gagnait de plus en plus en popularité11 . Le trajet a une déclivité moyenne de 2%. 100 km de la Vennbahn se situent en Wallonie dont à peu près 15 km12 sur le territoire de Waimes. 10 Le traité de Versailles (1919) attribuait les cantons prussiens de Eupen et de Malmedy à la Belgique : les nouveaux postes douaniers ralentissaient fortement les passages à cause des contrôles des marchandises. 11 La valorisation touristique et la collaboration avec le SPW est repris explicitement dans le document de réflexion et de concertation de 2010 du CGT et démontre l’importance du RAVeL dans l’avenir touristique de la Wallonie: Tourisme en région Wallonne Destination 2015, 2010, p 23 12 Stricto sensu 22 km car depuis 1919 la Vennbahn entière devient belge, même le tronçon en Allemagne. La Vennbahn entre Küchelscheid et Montjoie est donc en théorie du territoire belge waimerais. En pratique la commune de Montjoie et le « Land » Rhénanie-du-Nord-Westphalie ont aménagé et entretiennent cette partie de la Vennbahn.
  15. 15. 11 3.2. Un projet d’envergure 3.2.1 3 pays et 11 partenaires 11 partenaires de 3 pays (Allemagne, Belgique, Luxembourg) ont collaboré à ce projet ambitieux.13 Entre les partenaires se trouvent la commune de Waimes, le Service Public de Wallonie et la DG (communauté germanophone). Le coût total des investissements se chiffre à 15.475.750 € dont 4.213.875 € proviennent de FEDER.14 3.2.2 FEDER et le programme INTERREG IV Le projet de la Vennbahn a été lancé comme projet INTERREG Euregio Meuse Rhin et ensuite aussi comme projet INTERREG Grande Région dans le cadre du programme INTERREG IV, un programme européen pour la période de 2007 à 2013 qui a pour but de stimuler et de promouvoir la coopération transfrontalière. Les projets financés par des fonds INTERREG renforcent le potentiel économique, social et culturel des régions frontalières. Les budgets pour les projets acceptés proviennent du Fonds européen de Développement régional (FEDER).15 Le montant FEDER consiste en 3.123.675 € mobilisés par Euregio Meuse Rhin et en 1.090.200 mobilisés par Grande Région.16 Le projet de la Vennbahn répondait aux critères décrits dans le règlement du parlement européen et le conseil relatif au FEDER17 . Le gouvernement de la communauté germanophone de Belgique a été nommé comme premier bénéficiaire et coordinateur du projet.18 3.2.3 Campagne marketing En 2010 le Groupement Européen d’Intérêt Economique Marketing Ardenne-Eifel a été chargé de la stratégie de promotion et de communication dans le cadre du projet. Une campagne publicitaire intensive, combinée au placement de panneaux privilégiant le 13 http://www.vennbahn.eu/die-partner/ 14 Cfr infra 3.2.2 15 http://www.interregemr.eu/site_fr1/interreg4a/interreg4a.php et http://www.interreg- 4agr.eu/fr/page.php?pageId=348 16 Fichés détaillées des programmes Interreg IV : Euregio Meuse Rhin : http://www.interregemr.eu/site_fr1/projekte/view.php?cat=10 ; Grande Région : http://www.interreg- 4agr.eu/fr/projet-detail.php?projectId=28 17 http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:L:2006:210:0001:0011:FR:PDF 18 http://www.interreg-4agr.eu/admin/upload/pdf/projet-28-sgyllp738.pdf
  16. 16. 12 storytelling 19 sur tout le parcours de la Vennbahn, a contribué à une très bonne notoriété de la Vennbahn.20 Le coût du marketing est estimé à 373.500 €.21 L’histoire, les paysages, l’infrastructure touristique sont très bien mis en valeur et ceci a porté ses fruits. 3.3 Deux prix internationaux En septembre 2013 la Vennbahn gagna le prix spécial « Produit touristique voies lentes », un prix pour la médiatisation d’une infrastructure touristique unique.22 Le 28/2/2014, la Vennbahn a remporté un prix très important. Ella a été promue « Route Cyclable de l’Année 2014 » au salon de la randonnée et du vélo à Amsterdam.23 Ce salon est très renommé dans son genre et ce prix a eu beaucoup d’échos dans la presse flamande et néerlandaise,24 ce qui s’est reflété au bureau de tourisme de Waimes avec des questions accrues au sujet de la Vennbahn (où se trouve la Vennbahn ? Quel est le profil d’altitude de la Vennbahn?). 3.4 Vennbahn et RAVeL Grâce aux campagnes intensives aux Pays-Bas et en Allemagne, la Vennbahn y est plus connue que le RAVeL. Pourtant en Belgique elle est reliée au Réseau Autonome de Voies Lentes (RAVeL). Au sein du RAVeL la Vennbahn est identifiée, non par le nom commercial Vennbahn, mais par les noms officieux « Lignes 48 et 47 » pour indiquer respectivement les tronçons allant de Raeren, près de Aix-la-Chapelle, à Saint-Vith et de Saint-Vith à Trois-Vierges. La ligne 48 entre Waimes et Saint-Vith est un pré-ravel et n’est par conséquence pas gérée et entretenue par le Service Public de Wallonie, mais par les communes.25 19 http://www.vennbahn.eu/fr/picturetrack/storytelling/ et https://www.youtube.com/watch?v=kuptQHDaMDU 20 Cfr chapitre 5 : 75% des répondants connait la Vennbahn ; cfr aussi http://www.eastbelgium.com/fr/actualites/article/verkehrszaehlung-bestaetigt-hohe-besucherzahlen-auf-der- vennbahn/ 21 http://www.eastbelgium.com/fr/a-propos/partenaires/cooperation-ue/marketing-ardenne-eifel/ 22 http://www.aevv-egwa.org/site/1Alaune.asp?DocID=721&v1ID=&RevID=&namePage=&pageParent= 23 http://www.fietsenwandelbeurs.nl/index.php/nl/8-root-all/activiteiten-all/144-fietsroute-van-het-jaar 24 Des articles sont parus dans des magazines populaires telles que ANWB, Grinta, Fiets !, Telegraaf, Parool. 25 http://ravel.wallonie.be/opencms/opencms/fr/quotidien/FAQ/Reponses_aux_FAQ.html
  17. 17. 13 La Vennbahn se distingue du RAVeL par les nombreux panneaux informatifs le long du trajet et la signalisation avec l’enseigne spécifique de la Vennbahn. Deux comptages par l’ASBL Les Chemins du Rail révèlent une utilisation journalière intense : sur une journée entre 10 et 18 heures on a compté à Roetgen 933 cyclistes, tandis qu’ à Waimes on en dénombrait 940.26 26 http://www.eastbelgium.com/presse/pressemitteilungen/archiv/einzelansicht/article/verkehrszaehlung- bestaetigt-hohe-besucherzahlen-auf-der-vennbahn/
  18. 18. 14 Chapitre 4 : Sources secondaires relatives au vélotourisme Pour établir un portrait du vélotourisme nous avons consulté neuf études: une étude initiée par la Commission des transports et du tourisme du Parlement européen27 , quatre études menées aux Pays-Bas et en Allemagne sur demande des organisations d’observation du vélo/tourisme28 , trois études en France dont deux menées par la Direction générale de la compétitivité de l’industrie et des services (DGCIS)(« Chiffres clés du tourisme à vélo en France 2012» et « Portrait des touristes à vélo » sur www.veilletourisme.fr) 29 et une autre réalisée sur demande du Comité régional du tourisme Centre-val de Loire et de la société publique régionale des Pays de la Loire. 30 . Nous avons trouvé une étude belge menée par le Centre for Leisure and Tourism Research dans la province d’Anvers.31 Nous nous limitons aux conclusions les plus pertinentes dans le cadre de notre travail. En particulier les études des Pays-Bas, de l’Allemagne et de la Flandre ont suscité notre intérêt, car ce sont les pays des régions émettrices principales du vélotourisme à Waimes. 4.1 Profil du vélotouriste 4.1.1 Âge L’âge moyen est de 45 à 55 ans.32 Aux Pays-Bas 73% des vacances à vélo sont entreprises par des gens de plus de 55 ans.33 4.1.2 Composition des groupes Ce sont surtout les couples sans enfants qui entreprennent des voyages à vélo (50%). La deuxième place est occupée par des petits groupes en famille ou entre amis.34 4.1.3 Sexe On compte parmi les cyclotouristes légèrement plus d’hommes que de femmes. 35 27 LUMDSON,2009. 28 Les études se trouvent sur www.fietsplatform.nl 29 Les articles sont disponibles sous format pdf sur: http://www.veilleinfotourisme.fr/le-tourisme-a-velo- 92224.kjsp 30 http://www.economie-touraine.com/iso_upload/LAV_synthese_frequ2010.pdf 31 GOOSSEN,2013. 32 DUNKELBERG,2009, p13 (45.7 ans); GOOSSEN,2013, p2 (55 ans); en France le public est plus jeune: http://www.veilleinfotourisme.fr/le-tourisme-a-velo-92224.kjsp :Portrait des touristes à vélo, 2010, p1 et BAHOLET, 2012, p11 33 FPVPF, 2013, p3. 34 LUMDSON, 2009, p38; DUNKELBERG, 2009, p38; FPZONF, 2009, p13 35 KOCH, 2008, p22 ; ZNF, 2009, p13; LUMDSON, 2009, p39; BAHOLET, 2012, p11
  19. 19. 15 4.1.4 Situation socio-économique Toutes les études révèlent un bon niveau d’éducation et des revenus au-dessus de la moyenne.36 4.1.5 Distance moyenne parcourue par jour per personne La distance moyenne est de 40 à 60 km par jour par personne.37 4.1.6 Utilisation du vélo à assistance électrique (VAE) L’utilisation du VAE est en forte croissance. En 2012 16% des cyclistes aux Pays-Bas utilisaient un VAE. En juin 2014 le meilleur achat en Belgique coûtait 550€ moins cher que celui en 2013 : 1 sur 10 belges achètent un VAE. Des cours de vélo sont offerts aux cyclistes qui reprennent leur pratique cycliste après des dizaines d’années d’inactivité pour diminuer le nombre d’accidents avec les VAE (!). Des formules d’assistance contribuent au sentiment de sécurité.38 Les vacances à vélo sont devenues plus accessibles qu’auparavant ! 4.2 Facteurs de motivation Les motivations principales de passer des vacances à vélo ou de faire du vélo en vacances sont le sport, la santé, la décontraction, le contact avec la nature, la possibilité de découvrir une région et des paysages. Les facteurs économiques et environnementaux jouent un rôle inférieur.39 La destination est surtout choisie en fonction de l’attractivité du paysage (de préférence plat ou avec des pentes douces), la disponibilité de pistes cyclables ou de voies vertes et une signalisation claire et fiable. D’autres facteurs importants sont la qualité de l’hébergement, des restaurants et des cafés sur le parcours, des infrastructures de services et des informations adéquates.40 36 LUMDSON,2009, p38; FPZONF,2009, p16 ; DUNKELBERG,2009, p11; FPFRM,2013, p2; FPVPF,2013,p4. 37 BAHOLET,2012, p4; GOOSSEN, 2013, p2. 38 FPZONF,2009, p7; FPVPF,2013, p2; LOUYET,2014; pour une assistance vélo: http://www.touring.be/FR/Produits/assistance-route/pour-velo/ ; pour les cours de vélo: http://www.okrasport.be/page?pge=22578&ssn=&lng=1 39 FPZONF,2009, p 6 et p 27; DUNKELBERG, 2009, p 14; http://www.veilleinfotourisme.fr/le-tourisme-a-velo- 92224.kjsp :Portrait des touristes à vélo,2010, p2; LUMDSON, 2009, pp 38-40 et p 112 40 FPZONF,2009,p6 et p27; DUNKELBERG, p 14; http://www.veilleinfotourisme.fr/le-tourisme-a-velo- 92224.kjsp :Portrait des touristes à vélo, 2010, p 2; LUMDSON, 2009, pp 38-40 et p 112; KOCH, 2008, p17
  20. 20. 16 4.3 Mode de déplacement vers la destination La voiture et le motorhome sont les modes de déplacement principaux. Les transports en commun ne sont, bien souvent, pas adaptés au transport des vélos. Un marché latent pour le transport de vélos en train est présent.41 4.4 Marché domestique Le marché prometteur du vélotourisme est surtout un marché domestique : l’itinéraire jusqu’au point de départ est limité en distance. En Allemagne c’est Rhénanie-du-Nord- Westphalie, « Land » limitrophe des Cantons de l’Est, où le vélotourisme est le plus populaire.42 4.5 Recherche d’infos Le vélotouriste recherche plus de renseignements sur internet que le touriste habituel. Les sites web interactifs où on peut composer ou choisir des parcours selon son gré sont très populaires comme par exemple : http://www.francevelotourisme.com/ Cartes, parcours, « tracks » GPS sont indispensables sur un site web. 43 4.6 Utilisation GPS Le taux de détention et d’utilisation de GPS à vélo est en forte progression. Les études réalisées en 2008 et 2009 mentionnent un taux de 10% en Allemagne et de 17% aux Pays- Bas.44 De nombreux sites web permettent de partager ou de télécharger le « GPS-track » (avec) d’autres utilisateurs : www.gps-tour.info, www.gpsies.com. 4.7 Saisonnalité du vélotourisme Une mauvaise météo constitue un frein à l'utilisation du vélo. Le vélotourisme est par conséquent marqué par une forte saisonnalité: la saison commence en avril et dure jusqu’en octobre. La haute saison s’étend de mai à fin août.45 41 BAHOLET,2012, p10 ; FPZONF,2009, p6 et p40; LUMDSON, 2009, p 44, p 92, p 100; DUNKELBERG, 2009, p 14; KOCH, 2008, p 15-16 ; WaCy,2012, p 16. 42 LUMDSON, 2009, p32; DUNKELBERG, 2009, pp11-12; GOOSSEN, 2013, p3. 43 DUNKELBERG, 2009, p13 ; KOCH, 2008, p11 ; FPZONF,2009, pp35-36 et p39; GOOSSEN, 2013, p6 ; DECROP, 2010, p54. 44 FPZONF, 2009, p19, 36; DUNKELBERG, 2009, p20; KOCH, 2008, p28 45 LUMDSON, 2009, p42; BAHOLET, 2012, p11 ; DUNKELBERG, 2009, p12.
  21. 21. 17 4.8 Dépenses et retombées économiques directes Le vélotourisme est un marché prodigue qui représente 2 % du chiffre d’affaires de l’industrie touristique en Europe. Les vacanciers à vélo sont plus dépensiers que les autres vacanciers. En tableau 1 on a consolidé quelques chiffres.46 Tableau 1 Dépenses des vélotouristes 4.9 Hébergement Un portrait européen relève que 40% des vélotouristes logent dans un hôtel, 45% dans un gîte ou une chambre d’hôtes. 15% utilisent le camping comme mode d’hébergement et 7% l’auberge de jeunesse. Il y a de fortes variations selon la nationalité des vacanciers (les néerlandais préfèrent le camping : 47%).47 46 ZNF, 2009, p 5, pp 21-22 ; DUNKELBERG, 2009, pp 5-11; LUMDSON, 2009, pp 35-37; LAV, 2010, p 4; GOOSSEN, 2013, p1 47 LUMDSON, 2009, p43; FPZONF, 2009, p39. Pays/Région Chiffre d’affaires annuel (excursions à vélo + vacances à vélo) Dépense par jour par personne sans hébergement : (h) = horeca Dépense par jour par personne avec hébergement Dépense à (a) l’hébergement et (b) l’horeca Pays-Bas 750 Mio € 6.81€ 71.23€ - Allemagne 3.869 Mrd € 16€ (h : 9€) 64.40€ a : 30€/ b : 17€ France - - 68€ a : 22€/ b :18€ Anvers (BE) 71.6 Mio € 7.82€ (h : 6.74€) 76.75€ - Itinéraire « Loire à vélo » (FR) 15.3 Mio € 2.2€ 68€ -
  22. 22. 18 Chapitre 5 : Portrait du vélotouriste à Waimes Le portrait du vélotouriste relevé par les sources secondaires, correspond-il avec celui des vélotouristes passant à Waimes? Pour trouver des indices nous avons mené une enquête avec échantillonnage non probabiliste. 5.1. Méthodologie Place et date de l’enquête : le bureau du tourisme à Waimes pendant les heures d’ouverture entre le 1/5/2014 et le 27/7/2014. Population cible : les vélotouristes entrés dans le bureau de tourisme à Waimes. Par groupe une enquête a été remplie. En multipliant les enquêtes par le nombre des membres du groupe (couples*2, groupes*le nombre mentionné), on peut dire que 1033 personnes étaient concernées. Budget disponible : limité. Mode de collecte des données: principalement face à face. Les participants remplissaient seuls une enquête et s’adressaient à l’enquêteur uniquement en cas de question. 48 personnes ont laissé leur adresse email afin de remplir l’enquête par internet. Seulement 30 ont effectivement rempli le questionnaire. Fiabilité de l’enquête : les deux enquêteurs étaient trilingues. La connaissance des langues n’a donc pas biaisé les résultats. La foule d’occupations constituait un frein : étant en même temps les gérants du bureau, les enquêteurs n’avaient pas toujours le temps de demander la coopération du cycliste. Pour remédier à ce problème une affiche stimula au mois de juillet les vélotouristes à échanger une enquête remplie contre une bouteille. Ce stimulus peu coûteux s’est avéré efficace. Le questionnaire : l’enquête a été rédigée en trois langues (français, néerlandais, allemand) et contenait entre 12 et 14 questions. Les anglophones à vélo n’ont pas été sollicités (une minorité). Les questions posées étaient principalement fermées de type dichotomique, choix multiple, échelle d’importance. A la fin de l’enquête le répondant pouvait faire des remarques (question ouverte : annexe 6).
  23. 23. 19 Nombre de répondants : 300 dont 30 par internet. Nombre de non-répondants ou refus de participation: 28 (13 au bureau et 15 par internet). 278 questionnaires sont complets, 22 incomplets. Logiciel utilisé : EvalandGo et excel 5.2. Résultats 5.2.1. Provenance et notoriété de la Vennbahn et du RAVeL La part des vélotouristes flamands est relativement faible comparée à la part des touristes flamands: 28% contre 35%. Pour les cyclistes néerlandais et allemands les proportions sont également différentes mais dans le sens inverse : 38% des vélotouristes proviennent des Pays-Bas (contre 29% des touristes) et 17% de l’Allemagne (contre 8% des touristes). Graphique 3 Provenance des touristes et des vélotouristes au bureau de Waimes Le tableau 2 révèle qu’en Flandre le RAVeL est plus connu que la Vennbahn tandis qu’aux Pays-Bas et en Allemagne c’est le contraire.
  24. 24. 20 Tableau 2 Notoriété de la Vennbahn et du RAVeL auprès des cyclistes sondés RAVeL NON RAVeL OUI RAVeL OUI Vennbahn NON Vennbahn OUI Vennbahn OUI Allemagne 25 23 48% 8 40 83% Flandre 18 64 78% 27 55 67% Pays-Bas 47 62 57% 35 74 68% Autre (Luxembourg, France, Suisse, Australie, Espagne et non spécifié) 11 2 15% 8 5 38% On pourrait conclure que les campagnes de la Vennbahn ont été moins intensives en Flandre. Vu la popularité du vélo dans cette région et la présence relativement peu nombreuse des cyclistes flamands, il y a dès lors encore un grand potentiel pour attirer des cyclistes de Flandre. Un autre indicateur fut un entretien avec les représentants d’une division locale de Okra, la plus grande association de seniors en Flandre. Le RAVeL et la Vennbahn leur étaient inconnus or que c’est justement à ce genre de destinations sportives que Okra donne la préférence. Voici un segment qui devrait être ciblé. 13% des répondants ne connaissaient ni le RAVeL ni la Vennbahn. 5.2.2. Age 79% des répondants se trouvent dans les tranches au-delà des 45 ans, 54% au-delà de 55 ans (graphique 4). Même en atténuant les résultats obtenus dû à une plus faible fréquentation au bureau par les jeunes, cette observation corrobore les sources secondaires : les seniors sont actifs et adorent la ballade à vélo. 5.2.3. Composition des groupes cyclistes et hébergement 167 répondants voyageaient en couple, 48 en famille (en moyenne 7.5 personnes/ famille), 43 entre amis (en moyenne 6 personnes/groupe) et 6 en groupe associatif (en moyenne 9 personnes/groupe). 26 personnes voyageaient seuls et 10 personnes n’ont pas répondu à la question. Les couples étaient plus nombreux avec 58%, mais si on regarde le nombre absolu de chaque unité (multiplication avec le nombre de personnes par groupe), on
  25. 25. 21 peut conclure que les familles prévalent, quoique pour celles-ci le vélo est seulement une activité parmi les autres, tandis que le vélo est l’activité principale des couples. Tableau 3 Composition des groupes cyclistes # répondants % répondants # cyclistes concernés % cyclistes concernés Seul 26 9% 26 3% En couple 167 58% 334 32% En famille 48 17% 357 35% En groupe d'amis 43 15% 263 25% En groupe associatif 6 2% 53 5% 37% des répondants étaient de passage. Les groupes associatifs logent surtout dans les hôtels, les familles et les groupes d’amis dans les gîtes (graphique 4), les couples un peu partout. Graphique 4 Hébergement par structure des groupes cyclistes Les familles restent en moyenne 6.2 nuitées, les groupes d’amis 3.2 nuitées, les couples 3.1 nuitées et les groupes associatifs 2.8 nuitées. 5.2.4. Type de vélo 82% des vélos utilisés concernent des vélos sans suspension. Il faudrait tenir compte de ce fait lors de la création des balades à vélo. Les VAE sont bons pour 22%. Ce vélo-ci ouvre clairement le marché aux seniors : l’utilisation du VAE augmente avec l’âge (graphique 5). Grâce au prix en baisse le VAE gagnera en popularité. Ça vaut donc la peine d’investir dans des services spécifiques tels que l’installation de bornes électriques sur des places stratégiques (quelque chose à voir, à faire).
  26. 26. 22 A noter également la part importante des vélos de route et ceci dans toutes les tranches d’âge (13%). Graphique 5 Age et type de vélos La distance parcourue n’est pas déterminé par l’âge, ni par la composition du groupe cycliste, mais par le type de vélo. La plupart des répondants roule entre 41 et 60 km par trajet (graphique 6). Graphique 6 Distance parcourue et type de vélo 5.2.5. Possession et utilisation GPS 19 % des répondants possédaient un GPS pour le vélo et ceci surtout dans les tranches d’âge de 45-54 (32%) et de 55-64 (30%). Le GPS est le plus populaire aux Pays-Bas (27%) contre 17% en Allemagne et 13% en Belgique.
  27. 27. 23 45% seraient intéressés par le « track » (parcours) GPS, reprenant les circuits à vélo. L’intérêt se situe principalement pour les 45-75 ans (au total 83% répartis de manière égale sur les trois tranches d’âge). 5.2.6. Importance accordée à la présence de services La signalisation, la présence de circuits balisés et les cafés le long de la route cyclable figurent dans le top 3 des services auxquels on accorde le plus d’importance. Tableau 4 Importance accordée aux services : 1 = pas du tout important 5 = très important Importance accordée à la présence des services suivants: score moyen sur 5 points Signalisation 4.72 Circuit balisé 4.21 Bar/Bistro 3.72 Banc et aire de repos 3.69 Réparateur de vélos 3.22 Infrastructure d'hébergement adaptée 3.2 Crêperie (crêpes, gaufres, glaces et boissons) 2.65 Magasin de vélos 2.6 Restaurant gastronomique 2.54 Guide sportif personnel 1.55 5.2.7. Hébergement 63% des répondants logeaient à Waimes. 27% d’entre eux optaient pour un gîte comme mode d’hébergement, 25% logeaient dans un camping, 19% dans un hôtel, 12% dans des chambres d’hôtes, 3% dans l’auberge de jeunesse et 15% ailleurs (motorhome/2ème résidence/famille). Les campings sont surtout populaires chez les néerlandais (32% des néerlandais y logent). Beaucoup de néerlandais de passage allaient vers le camping « Oos Heem » à Deidenberg. Avec une signalisation vers les campings de Waimes le long du RAVeL une bonne partie aurait choisi un camping à Waimes.
  28. 28. 24 Graphique 7 Mode d'hébergement et provenance
  29. 29. 25 Chapitre 6 : Analyse des Atouts, Faiblesses, Opportunités et Menaces En outre d’être une méthode efficace d’apercevoir la photo globale du vélotourisme à Waimes, cette analyse fonctionne comme compte-rendu des chapitres précédents. 6.1. Atouts  Waimes se trouve au carrefour de plusieurs voies vertes (RAVeL), dont une très populaire : la Vennbahn. Grâce à la position stratégique de Waimes un tas de curiosités touristiques sont accessibles à coup de pédales.  La Vennbahn/ le RAVeL permet de découvrir un paysage unique et varié sans devoir affronter des pentes raides.  Le territoire de Waimes se trouve au milieu d’un étendu réseau points-nœuds Velotour.  Il y a de nombreuses possibilités d’hébergement de toutes catégories à tous les prix. 6 établissements ont obtenu le Bed&Bike label.  Il y a 6 campings sur le territoire dont un qui a obtenu le prix de « Camping de charme de l’année 2014 » de ANWB.48  La commune dispose d’une riche gastronomie.  Il y a un bureau du tourisme le long du RAVeL.  La location de VAE et de vélo se fait en 3 endroits.  La Vennbahn/ RAVeL passe par trois villages du territoire de la commune (Sourbrodt, Faymonville et Waimes) ce qui constitue un grand potentiel pour le développement de l’horeca. 6.2. Faiblesses  Waimes ne dispose pas de site internet dédié aux (vélo) touristes. 48 http://www.anwb.nl/kamperen/nieuws/2014/januari/campings-van-het-jaar-2014
  30. 30. 26  Il n’y a pas de signalisation vers les concentrations d’horeca à Ovifat et Robertville, vers les pôles d’attractions classiques tels que Botrange, le château de Reinhardstein, le lac de Robertville, vers les campings et vers les bureaux de tourisme.  Le sentiment de sécurité est mis en péril dès que le cycliste quitte le RAVeL/Vennbahn : l’excès de vitesse des véhicules motorisés et l’absence de pistes cyclables n’invitent pas à découvrir le riche patrimoine culturel et naturel de la commune de Waimes.49  Il y a une répartition inégale de l’offre touristique: pas ou peu de brasseries, d’hôtels, de chambres d’hôtes à Sourbrodt le long du RAVeL.  Les circuits pour cyclistes récréatifs sans VTT et leur « track » GPS sont inexistants. 6.3. Opportunités Le vélotourisme est en plein essor. Quelques tendances et segments de marché contribuent fortement à ce développement :  Le marché des seniors (« or gris ») est en expansion50  Le tourisme lent est en croissance : on recherche un retour à la nature, de l’authenticité, un maintien en bonne condition, des voyages respectueux envers l’environnement, une alternative au tourisme de masse et surtout un antidote au culte de l’instantanéité et de l’urgence de cette époque.51  Le prix du VAE est en descente grâce à la forte demande 6.4. Menaces  Le vélotourisme est très saisonnier et dépendant de la météo .  La rurbanisation et le mitage en Flandre et aux Pays-Bas poussent les vélotouristes vers ici. C’est donc élémentaire de préserver les grands espaces ouverts.52  Les quelques bus qui roulent sur le territoire de la commune ne transportent pas le vélo. Le touriste est donc obligé de venir à vélo, en voiture ou en camper. 49 ORBAN, 2008, p.12 50 DECROP, 2010, p.144 51 MENETRAY ,2013, pp.160-184 ; DECROP, 2010, p.144 ; http://m.tourmag.com/ATD-une-etude-demontre- que-le-tourisme-durable-s-en-sort-mieux-l-ete_a52828.html ; 52 Une étude intéressante sur les perturbations du paysage aux Pays-Bas : VEENEKLAAS, 2006.
  31. 31. 27  Le réchauffement du climat est vu par certains53 comme une opportunité, par d’autres comme une menace. Nous croyons que la multiplication de phénomènes météorologiques extrêmes54 sera bien plus impactante sur la demande touristique que l’avantage qu’apporte l’augmentation des températures moyennes. 53 FPZONF,2009, pp 20-21. 54 DECROP, 2010, pp.128-130.
  32. 32. 28 7. Conclusions et recommandations Sur le carrefour de 2 voies vertes transfrontalières la commune de Waimes se trouve dans une position extraordinaire et a un grand potentiel pour devenir une vraie destination populaire et non seulement un lieu de passage pour les vélotouristes. Le patrimoine naturel exceptionnel des Hautes Fagnes ainsi que le château médiéval et le lac de Robertville sont des pôles d’attractions qui valent un détour. Pour stimuler les nombreux vélotouristes à faire escale et à découvrir la commune de Waimes, nous recommandons de :  Créer un site web ciblé sur les vélotouristes : surtout ceux-ci se renseignent avant le voyage sur les lieux à visiter, les circuits à suivre, les trajets, le « track » GPS, l’hébergement et d’autres infos pratiques telles que les adresses des magasins de vélos ou des ateliers de réparation  Apposer une signalisation vers les villages, les campings, l’auberge de jeunesse, les bureaux de tourisme, le château, Botrange, le lac de Robertville. Les cyclistes prêtent beaucoup d’importance au balisage et se laissent facilement guider.  Identifier les sorties du RAVeL ce qui facilitera toute description de route.  Créer des pistes cyclables sur les routes nationales ou aménager des routes alternatives pour vélos sans suspension vers les curiosités touristiques. La sécurité et la disponibilité de pistes cyclables est une des motivations principales dans le choix d’une destination.  Cibler les campagnes publicitaires dans un premier temps sur la Flandre, les Pays- Bas, la Rhénanie-du-Nord-Westphalie, mais aussi sur le Luxembourg et la Wallonie : le vélotourisme est surtout un marché « domestique ». Il faudrait aussi investir en publireportages dans les magazines des associations des seniors.  Organiser annuellement une « Fiesta vélo » pour promouvoir Waimes en tant que destination vélo.  Placer des bornes électriques à l’église de Waimes ou au barrage près du château: charger une batterie dure 1 heure, le temps d’une visite au restaurant ou au château.  Créer un circuit à vélo ce qui est un excellent produit marketing pour promouvoir la région. En utilisant le réseau Velotour (le système points-nœuds gagne du terrain sur
  33. 33. 29 les circuits balisés55 ) la création ne devrait pas constituer un trop grand problème. Un tour préconçu de 50 km composé de 2 tours de 20 et de 30 km offre au cycliste le confort et la certitude de voir les plus beaux coins de la région. Le concept des deux boucles rassure ceux qui sont incertains de leur condition physique. Le « track » GPS et une fiche explicative avec photos et profil d’altitude devraient être disponibles sur le site web. Un vélotouriste aime bien préparer son voyage et se laisse volontiers guider.  13% des cyclistes roulent avec un vélo de route : il convient de leur proposer un circuit d’une distance de 60 à 80 km. Le « track » GPS ainsi qu’une fiche explicative contenant des photos et le profil d’altitude devraient être mis à la disposition sur le site web.  Construire un abri vélo et installer un râtelier à vélo de sécurité au barrage : le cycliste se promènera les 800 derniers mètres vers le château : venant de Waimes son trajet sera raccourci avec 2 km et une forte côte. Après la visite (et le rechargement de la batterie de son VAE) il pourra poursuivre son chemin vers Robertville.  Afficher le profil d’altitude des lignes du RAVeL et le tableau de distances et du dénivelé positif vers les lieux d’intérêt.  Sensibiliser les conducteurs des véhicules motorisés de ralentir en dépassant des cyclistes.  Sensibiliser les gens de bien nettoyer les routes après avoir taillé les haies d’aubépine : une crevaison peut gâcher une excursion ou des vacances. Le vélotourisme est en pleine expansion et apporte dès à présent des flux de touristes qui dépensent de plus grands budgets que la moyenne. En intégrant les recommandations ceux-ci resteront plus longtemps et la commune en tirera plus de bénéfices. 55 FPATF,2013; FPZONF,2009, pp32-33.
  34. 34. 30 Glossaire AFOM : méthode qui permet d’analyser l’environnement interne et externe et d’avoir un aperçu global du projet. L’acronyme réfère aux initiales des termes « Atouts, Faiblesses, Opportunités, Menaces », en anglais : SWOT (Strengths, Weaknesses, Opportunities, Threats) ATEB : Agence du tourisme de l’Est de la Belgique Carte chorématique : carte chorématique (du grec "chorèma", couleur) permet de "dévoiler" des structures spatiales sans entrer trop en détail. RAVeL : acronyme pour Réseau Autonome des Voies Lentes VAE : Vélo à Assistance Electrique Vélotourisme : tourisme pratiqué par le vélotouriste. Nous distinguons 3 genres de vélotouristes : 1) les cyclistes itinérants qui se déplacent à vélo et changent chaque jour d’hébergement 2) les excursionnistes qui font une excursion d’une ou d’une demi-journée en général en dehors de leur environnement de domicile 3) les cyclistes en séjour qui restent à la même place pour faire du vélo ou pour faire entre autre du vélo56 56 DUNKELBERG, 2009, p 5
  35. 35. 31 Annexes Annexe 1 Les visiteurs du bureau du tourisme de Waimes Graphique 8 Nombre de visiteurs au bureau de Waimes et leur provenance
  36. 36. 32 Annexe 2 Carte chorématique Figure 3 Carte chorématique de la commune de Waimes (mai 2014)
  37. 37. 33 Annexe 3 Distances et dénivelé positif entre les points d’intérêt Tableau 5 Distances et dénivelé positif entre les points d'intérêt Départ Arrivée distance # m dénivelé positif déclivité positive maximale distance sur route nationale TI Waimes Château entrée 8 km 141 10,7% 1,8 km TI Waimes Château barrage (800m à pied) 5,1 km 84 10,7% 1 km RAVeL Noir Tier Château entrée 4,8 km 49 6,3% 1,4 km RAVeL Noir Tier Château barrage (800m à pied) 3,2 km 19 4,2% 1,9 km RAVeL Sourbrodt gare Château entrée 5,8 km 54 5,6% 100 m RAVeL Sourbrodt gare Château entrée 5 km 36 3% 2 km TI Waimes RAVeL Sourbrodt gare 13,3 km 102 2,8% 0 m RAVeL Sourbrodt gare TI Waimes 13,3 km 36 2,5% 0 m RAVeL Sourbrodt gare Ovifat Auberge de Jeunesse, Camping, hôtel**** 2,8 km 43 3% 2,6 km Ovifat Auberge de Jeunesse, Camping, hôtel**** RAVeL Sourbrodt gare 2,8 km 0 0% 2,6 km RAVeL Outrewarche Camping Bellevue 2,2 km 32 6,4% 0 m RAVeL Lanonwé Camping Bellevue 2 km 41 7,2% 0 m RAVeL Noir Tier Camping La Plage 2,6 km 6 3,6% 750 m RAVeL Lanowé Camping Anderegg 3,3 km 54 7,2% 200 m TI Waimes Camping Anderegg 2,8 km 75 10,7% 300m RAVeL Noir Tier RAVeL Lanonwé 1,8 km 0 0% 0 m RAVeL Noir Tier TI Robertville 1,9 km 6 3,6% 700 m TI Robertville RAVeL Noir Tier 1,9 km 30 3,6% 700 m
  38. 38. 34 Annexe 4 Enquête menée au bureau de tourisme à Waimes-centre Enquête relative au vélotourisme à Waimes : merci de bien vouloir remplir ce questionnaire. Celui-ci est divisé en 3 parties et dure de 2 à 6 minutes. Les réponses seront traitées dans le respect de l'anonymat. Première partie : votre profil 1. Dans quelle tranche d'âge vous situez-vous ? o 16-24 ans o 25-34 ans o 35-44 ans o 45-54 ans o 55-64 ans o 65-74 ans o 75 et plus 2. De quel pays provenez-vous? o Belgique  quelle province ? o Pays-Bas  quelle province ? o Allemagne  quelle région ? o Luxembourg o France  quelle région ? o Autre  veuillez préciser: 3. Durant votre séjour à Waimes vous êtes venus… o Seul o En couple o En famille  combien de personnes ? o En groupe d’amis  combien de personnes ? o En groupe associatif  combien de personnes ? o Autre  veuillez préciser 4. Veuillez encercler ce dont vous avez déjà entendu parler. o RAVeL (voie verte) o Vennbahn Deuxième partie : vos besoins et vos attentes en tant que cycliste 5. Louez-vous un vélo ? o oui o non 6. Quel type de vélo utilisez-vous? o Vélo tout terrain o Vélo de ville o Vélo de course o Vélo de ville à assistance électrique o Vélo trekking o Autre  veuillez préciser 7. Utilisez-vous un GPS pendant votre balade à vélo? o Oui o Non 8. Seriez-vous intéressé par un parcours GPS reprenant les balades à vélo à faire (dans la région) ? o Oui o Non 9. Combien de kilomètres parcourez-vous en moyenne par jour pendant votre balade à vélo? o Entre 0 et 10 km
  39. 39. 35 o Entre 11 et 20 km o Entre 21 et 30 km o Entre 31 et 40 km o Entre 41 et 60 km o Entre 61 et 80 km o Plus que 80 km 10. Quel genre de trajet à vélo préférez-vous? o Uniquement le RAVeL o Une boucle avec le RAVeL intégré dedans o De préférence en dehors du RAVeL o Autre  veuillez préciser 11. Encerclez la valeur en fonction de l’importance que vous accordez aux services proposés ci-dessous tout le long de votre trajet à vélo et pendant toute la durée de votre séjour ! 1=peu important et 5 = très important 0=je n’ai pas d’avis Pas du tout important Très impor- tant Signalisation 1 2 3 4 5 Infrastructure d'hébergement adaptée 1 2 3 4 5 Bar/Bistro 1 2 3 4 5 Banc et aire de repos 1 2 3 4 5 Réparateur de vélos 1 2 3 4 5 Magasin de vélos 1 2 3 4 5 Crêperie (crêpes, gaufres, glaces et boissons) 1 2 3 4 5 Restaurant gastronomique 1 2 3 4 5 Guide sportif personnel 1 2 3 4 5 Circuit balisé 1 2 3 4 5 Troisième partie : votre hébergement lors de votre excursion à vélo ou séjour touristique 12. Où logez-vous? o Je ne loge pas, je suis de passage o Camping o Hôtel o Chambre d’hôtes/B&B o Gîte o Auberge de jeunesse o Autre  veuillez spécifier 13. Combien de nuitées restez-vous à la même place? o Donnez uniquement des chiffres. … 14. Combien de fois faites-vous du vélo pendant votre séjour ? o Donnez uniquement des chiffres. … 15. Nous sommes à la fin de l'enquête. Merci d’avoir participé ! Avez-vous encore des remarques pour améliorer l’accueil touristique à Waimes ? Sans obligation de réponse
  40. 40. 36 Annexe 5 Une bonne pratique à Marche-en-Famenne Marche-en-Famenne est depuis 2012 commune pilote de Wallonie Cyclable et se trouve au cœur du Pays de Famenne qui englobe 6 communes : Durbuy, Hotton, Marche, Nassogne, Somme-Leuze, Rochefort. Voici quelques réalisations depuis 2012:  Création d’un site web en 4 langues avec des infos pour le cycliste: http://www.famenne-a-velo.be/  Aménagement et amélioration de pistes cyclables  Création d’un réseau points-nœud (350km : même architecte que celui du réseau points-nœuds des Cantons de l’Est)  4 balades à vélo thématiques entre 15 km et 60 km avec une fiche d’information contenant les « incontournables » (le tout est disponible sur internet)  Annuellement 3 événements autour du vélo  Emplacement d’équipement de parking vélos avec protection contre le vol des vélos  Label de qualité « Bienvenue vélo »  Logo « Famenne à vélo »  Compte Facebook Famenne à vélo, avec photos, conseils et info pour le cycliste : 442 suiveurs, bon taux de réponse et d’interaction des suiveurs  Merchandising (avec le logo « Famenne à vélo ») : bidons, planificateurs points- nœuds pour mettre autour du guidon
  41. 41. 37 Annexe 6 Les remarques sur la question ouverte (non obligatoire) dans l’enquête menée au bureau du tourisme à Waimes entre 1/5/2014 et 20/7/2014. Bus zurück zu Monschau für zwei Personen! Müde!!/ Belgien ist sehr freundlich und hilfsbereit/ prévoir système de changement de batterie ou borne de rechargement pour VAE le long du RAVeL/ Immer zu Hause (=Aachen)/ steeds etappes vanuit Limburg/ schöne Rundwege/ préférence du ravel, qualité du revêtement, absence de voitures, nous ne faisons plus le velotour/ Het was bijzonder prettig fietsen in de Ardennen. RAVEL is echt top!/ Sommige van de routes ontbreken de bordjes op de MTB trail (mn route 3) ontbreken. Mogelijk zijn deze bordjes door touristen meegenomen./ rando vélo namur/ Sehr gute Streckenbeschilderung in Belgien: viel besser als in Deutschland/ de bewegwijzering was soms onvoldoende. een bordje meer hier en daar kan geen kwaad ter bevestiging dat je op de juiste baan zit, ook al is het gewoon rechtdoor, de hoofdbaan volgen/ wij zijn goed geholpen bij de Tourist Info/ ravel promoten o internet/ op internet niet veel info/ relief vermelden op website/ logeren in buellingen/ jügendherberge Bevercé 7 Tage 8 Fahrradtage/ bessere Beschilderung für Abzweig von der RAVeL Route zu den Orten. Bessere Hinweise auf Campingplätze/ heel leuk, in het Nederlands- graag ook RAVeL in het Nederlands of vertaling via internet pagina/ uitgebreid en vriendelijk/ proposer des circuits faits de 3 à 5 jours pour découvrir la région et plat/ De bewegwijzering ter hoogte van het station te Waimes was niet erg duidelijk.Wij waren hier verkeerd gereden, en waren niet de enige!/ je loge 2 nuits dans un hôtel à eupen. Je prends le train vers Trois-Ponts/ goede en duidelijke info/ sehr netter Empfang an der Tourist Info. Vielen Dank./svp meer informatie op de ravels over campings, met bewijzering, afstand in km's enz./ wc langs route zou fijn zijn/ wc langs route ontbreekt/ Accueil très agréable/ Sehr informativ. Vielen Dank/ Logement avec prix adaptés aux jeunes et aux familles avec moins de luxe/ GPS routes zouden tof zijn/ weywertz 2 nächte 2*radeln/ Ravel was schitterend!/behoefte aan EXTRA knooppuntenborden/ merci/ vermeld op de kaart campings en winkels (supermarkt)/5 dagen verblijf=5 dagen fietsen. wij fietsen van plaats naar plaats/ gedurende twee weken elke dag fietsen. Dank u. Klaas Vijn. Hoorn. NL./ 2 overnachtingen. Iedere dag fietsen./ zeer vriendelijk. Dank./ Bitte!/ alle dagen trekken vennbahn rurtal
  42. 42. 38 Bibliographie Ouvrages et articles BAHOLET, S.,VOCHER, C., MONTAIS, A., et SCHERRER, S. (2012), Chiffres clés du Tourisme à vélo en 2012, DGCIS, Bordeaux. DECROP, A. (2010), Le touriste consommateur. Comprendre les comportements pour améliorer son efficacité marketing, De Boeck, Bruxelles. DUNKELBERG, D., HEGEMANN, I. (2009), Grundlagenuntersuchung. Fahrradtourismus in Deutschland. Kurzfassung, Deutscher Tourismusverband, Bonn. GOOSSEN, M., KORTEWEG MARIS, D., KLIJS, J. et CONINX, I. (2013), De paden op, de lanen in. Herhaalonderzoek naar de economische impact van het fietstoerisme in de provincie Antwerpen 2012. Samenvatting, Centre for Leisure and Tourism Research, Wageningen-Breda. KOCH, A. (2008), Radfahren und Tourismus. Ausgewählte Ergebnisse der Trendscope Marktstudie „Radreisen der Deutschen“, Tourismus Agentur Schleswig-Holstein, Kiel. KOTLER, P., KELLER, K., et MANCEAU, D. (2012), Marketing Management. 14e édition, Pearson France, Paris. LOUYET,P., et MESTDAGH,S. (2014), « Elektrische fietsen », Testaankoop, 587, pp.47-50. LUMDSON, L., WESTON, R., McGRATH, P., DAVIES, N., PEETERS, P., EIJGELAAR, E., et PIKET, P. (2009), Le réseau européen d’itinéraires cyclables Eurovelo. Les défis et les chances d’un tourisme durable, Parlement européen, Bruxelles. MENÉTREY, S., et SZERMAN, S. (2013), Slow Attitude !Oser ralentir pour mieux vivre, Armand Colin, Paris. ORBAN, A., et LAVIOLETTE, V. (2008), Résumé des données socio-économiques. Opération de Développement Rural. Commune de Waimes, Bureau Hennequin et associés, Liège. VEENEKLAAS,F.R.,DONDERS,J.L.M., et SALVERDA, I.E. (2006), Verrommeling in Nederland, WOT, Wageningen. Sites internet www.aevv-egwa.org  http://www.aevv- egwa.org/site/1Alaune.asp?DocID=721&v1ID=&RevID=&namePage=&pageParent= http://www.anwb.nl  http://www.anwb.nl/kamperen/nieuws/2014/januari/campings-van-het-jaar-2014 www.eastbelgium.com  http://www.eastbelgium.com/fr/actualites/article/verkehrszaehlung-bestaetigt-hohe- besucherzahlen-auf-der-vennbahn/ http://www.eastbelgium.com/fr/a-propos/partenaires/cooperation-ue/marketing-ardenne-eifel/ http://www.eastbelgium.com/freizeit/rad/ravel/home/kurzportrait-ravel/ http://www.economie-touraine.com 
  43. 43. 39 http://www.economie-touraine.com/iso_upload/LAV_synthese_frequ2010.pdf www.eur-lex.europa.eu  http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:L:2006:210:0001:0011:FR:PDF www.fietsplatform.nl  http://www.fietsplatform.nl/fietsrecreatiemonitor/cijfers http://www.fietsplatform.nl/uploads/2013-adviesnotitie-thematische-fietsroutes.pdf http://www.fietsplatform.nl/uploads/Factsheet-fietsfeiten-eind-april-2013-def.pdf http://www.fietsplatform.nl/uploads/Verdieping-2013-Fietsfeiten-Fietsdagtochten.pdf http://www.fietsplatform.nl/uploads/Verdieping-2013-Fietsfeiten-Fietsvakanties.pdf http://www.fietsplatform.nl/uploads/Verdieping-2013-Fietsfeiten-Profiel-fietser.pdf http://www.fietsplatform.nl/uploads/2009-publicatie-Zicht-op-Nederland-Fietsland-SLF.pdf www.francevelotourisme.com www.gpsies.com www.gps-tour.info www.interreg-4agr.eu  http://www.interreg-4agr.eu/admin/upload/pdf/projet-28-sgyllp738.pdf www.interregemr.eu  http://www.interregemr.eu/site_fr1/projekte/view.php?cat=10 www.lameuse.be  http://www.lameuse.be/911770/article/regions/verviers/actualite/2014-01-26/record-wallon-a- waimes-un-gite-pour-38-habitants www.lavenir.net  http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20140320_00451010 www.mobilite.wallonie.be  http://mobilite.wallonie.be/home/politiques-de-mobilite/wallonie-cyclable.html Plan Wallonie cyclable. Avancées 2013 : http://mobilite.wallonie.be/files/politiques%20de%20mobilit%C3%A9/wallonie%20cyclable/r apport%20d'activit%C3%A9s/Rapport%20wacy%202013%20(Final%20- %20version%20l%C3%A9g%C3%A8re).pdf www.okra.be  http://www.okrasport.be/page?pge=22578&ssn=&lng=1 www.ravel.wallonie.be  http://ravel.wallonie.be/opencms/opencms/fr/quotidien/FAQ/Reponses_aux_FAQ.html http://strategie.tourismewallonie.be  http://strategie.tourismewallonie.be/fr/destination-2015.html?IDC=614&IDD=37442 www.touring.be 
  44. 44. 40 http://www.touring.be/FR/Produits/assistance-route/pour-velo/ www.tourmag.com  http://www.tourmag.com/ATD-une-etude-demontre-que-le-tourisme-durable-s-en-sort-mieux- l-ete_a52828.html www.veilleinfotourisme.fr  http://www.veilleinfotourisme.fr/le-tourisme-a-velo-92224.kjsp : 2 articles : Portrait des touristes à vélo (2010) (pdf) et chiffres clés (2012) (pdf) www.vennbahn.eu  http://www.vennbahn.eu/die-partner/ http://www.vennbahn.eu/fr/picturetrack/storytelling www.youtube.com  https://www.youtube.com/watch?v=kuptQHDaMDU Abréviations utilisées FPATF, 2013 : http://www.fietsplatform.nl/uploads/2013-adviesnotitie-thematische-fietsroutes.pdf FPFF, 2013 : http://www.fietsplatform.nl/uploads/Factsheet-fietsfeiten-eind-april-2013-def.pdf FPFRM, 2013 : http://www.fietsplatform.nl/fietsrecreatiemonitor/cijfers FPVFDT, 2013 : http://www.fietsplatform.nl/uploads/Verdieping-2013-Fietsfeiten-Fietsdagtochten.pdf FPVFV, 2013 : http://www.fietsplatform.nl/uploads/Verdieping-2013-Fietsfeiten-Fietsvakanties.pdf FPVPF, 2013 : http://www.fietsplatform.nl/uploads/Verdieping-2013-Fietsfeiten-Profiel-fietser.pdf FPZONF, 2009 : http://www.fietsplatform.nl/uploads/2009-publicatie-Zicht-op-Nederland-Fietsland-SLF.pdf LAV , 2010 : http://www.economie-touraine.com/iso_upload/LAV_synthese_frequ2010.pdf WaCy, 2013 : http://mobilite.wallonie.be/files/politiques%20de%20mobilit%C3%A9/wallonie%20cyclable/r apport%20d'activit%C3%A9s/Rapport%20wacy%202013%20(Final%20- %20version%20l%C3%A9g%C3%A8re).pdf
  45. 45. 41 Liste des graphiques, figures et tableaux  Graphiques o Graphique 1 Saisonnalité du cyclotourisme au bureau de Waimes p 3 o Graphique 2 Provenance des touristes au bureau de Waimes p 3 o Graphique 3 Provenance des touristes et des vélotouristes p 19 o Graphique 4 Hébergement par composition des groupes cyclistes p 21 o Graphique 5 Age et type de vélos p 22 o Graphique 6 Distance parcourue et type de vélo p 22 o Graphique 7 Mode d’hébergement et provenance p 24  Tableaux o Tableau 1 Dépenses des vélotouristes p 17 o Tableau 2 Notoriété de la Vennbahn et du RAVeL p 20 o Tableau 3 Composition des groupes cyclistes p 21 o Tableau 4 Importance accordée aux services p 23 o Tableau 5 Distance et dénivelé positif entre les points d’intérêt p 33  Figures o Figure 1 Profil sud-nord par les points-nœuds Velotour p 7 o Figure 2 Profil sud-nord par le RAVeL p 8 o Figure 3 Carte chorématique p 32

×