2. la notion de parente

4 521 vues

Publié le

Mis en ligne par Mme Souad Azizi, à l'attention des étudiants de la filière de sociologie de Mohammedia (3ème sem.)

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
4 521
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

2. la notion de parente

  1. 1. Support de coursUNIVERSITE HASSAN II – MohammediaFaculté des Lettres et des Sciences humaines – MohammediaDépartement de Philosophie, Sociologie et PsychologieFILIERE DE SOCIOLOGIE Enseignante : Souad AZIZIU.E. : LES GRANDS DOMAINES DE L’ANTHROPOLOGIEAnnée : 2004-2005 LA NOTION DE PARENTELe terme « parenté » désigne toutes ces relations culturellement définies qui existent entre desindividus communément considérés comme unis par un lien de famille. Toutes les sociétés utilisent laparenté pour former des groupes sociaux et pour classifier les gens. Mais, toutes les sociétés n’ont pasles mêmes règles et les mêmes modèles de parenté. Ceux que nous nous considérons comme parents,ou que nous classons dans telle catégorie de parents, ne seront sans doute pas considérés comme telschez d’autres peuples et vice-versa. C’est là un aspect de la culture humaine qui connaît une grandediversité à travers le monde.Par ailleurs, la notion de parenté est très complexe et difficile à définir, dans le sens où elle déborde del’ordre du biologique. La parenté recouvre plus que des relations biologiques. Dans toutes les sociétés,elle s’étend à des relations sociales qui sont formées sur le modèle des relations biologiquesélémentaires (enfant/mère, enfant/père). Par exemple, les relations qui unissent les filleuls à leursparrains et marraines au Pérou, ou plus près de nous en Europe.Importance de l’étude de la parentéDans la plupart des sociétés, la connaissance du mode de fonctionnement de leurs systèmes de parentéest un préalable essentiel à la compréhension : o des interactions sociales, des attitudes et des motivations de leurs membres. o de leur organisation sociale, la parenté étant avec l’âge et le genre le principal critère d’organisation sociale. o de la transmission de la parenté, de la transmission des biens (l’héritage) et des statuts (succession). Car la parenté joue un rôle important dans la détermination de qui va transmettre quoi et à qui d’une génération à une autre. o de leurs représentations de la paternité, d’éléments biologiques tels que le lait, le sperme et le sang.Catégories de relations de parentéLes relations de parenté sont basées sur deux catégories de liens principaux : o Les liens créés par le mariage : relations d’affinité ou relations d’allianceLes parents qui entrent dans cette catégorie sont désignés par les termes « affins » ou alliés. L’époux,l’épouse, les beaux-parents, les belles-sœurs et beaux-frères sont les « affins » ou les « alliés » de Ego(individu de sexe indéfini qui est utilisé comme point de référence dans les diagrammes de parentépour décrire les relations de parenté). o Les liens créés par la filiation : relations de consanguinitéLes parents qui entrent dans cette catégorie sont tous ceux reliés par un lien biologique réel ou fictif(c’est-à-dire reconnu socialement) : père, mère, frères, sœurs, grands-parents, enfants, petits enfants,oncles, tantes, cousins sont les consanguins de Ego.Il existe dans nombre de sociétés (dont les sociétés occidentales) d’autres catégories de relations deparenté qui ne sont fondées ni sur le mariage, ni sur la filiation : o Les liens créés socialement ou parenté fictiveFilière de Sociologie / Les grands domaines de l’anthropologie / 3ème semestre // Enseignante : Souad AZIZI 1
  2. 2. Support de coursL’adoption et le parrainage sont des exemples de parenté fictive. Les enfants adoptés, les parrains etmarraines des sociétés catholiques, les compadres et comadres d’Amérique Latine (notamment auPérou), sont des parents fictifs de Ego. La parenté fictive est également appelée parenté spirituelle,notamment dans le modèle chrétien. o La parenté par le laitBien connue et largement pratiquée dans les sociétés musulmanes, la parenté par le lait est reconnuepar le Coran et la Moudawana comme créant les mêmes prohibitions de mariage que celles créées parla filiation ou l’alliance. Voir au chapitre V de la Moudawana « Les empêchements au mariage »l’article n°28.La consommation collective d’un couscous arrosé du lait d’une femme était autrefois chez les tribusamazigh du Maroc un moyen souvent utilisé pour renforcer l’alliance politique et militaire deshommes de deux groupes rivaux, ou encore pour créer une relation de « fraternité » entre tous lesindividus qui partagent ce couscous. o Le mélange de sangLe mélange du sang, dont l’écoulement est provoqué par blessure volontaire dans la paume de la mainde deux individus, servait également à créer une relation de parenté chez les anciens Arabes du Hejjazet chez les Amérindiens.Figure 1 : L’Atome de Parenté1Légende : Le diagramme ci-dessus représente les trois relations de parenté fondamentales, reconnues par toutesles sociétés : époux/épouse ; parents/enfants ; et frère/sœur.∆ désigne un homme ○ désigne une femmeLe lien de l’alliance (mariage) est ici représenté par un trait, mais il est plus courant de le représenter par lesymbole suivant = [ ∆ = ○ ]. Le lien de filiation qui unit les enfants à leurs parents est symbolisé par un traitvertical. Le lien de collatéralité qui unit des germains (frères et sœurs de même père et même mère) estsymbolisé par un trait horizontal qui les réunit.1 Tous les diagrammes utilisés dans ce support sont disponibles en ligne, sur le site de Reynier.Filière de Sociologie / Les grands domaines de l’anthropologie / 3ème semestre // Enseignante : Souad AZIZI 2
  3. 3. Support de coursFigure 2 : Schéma général de la parentéLégende : Dans le diagramme ci-dessus (Figure 2), Ego désigne la personne de référence, qui peut être soit unhomme, soit une femme.Filière de Sociologie / Les grands domaines de l’anthropologie / 3ème semestre // Enseignante : Souad AZIZI 3

×