Le diagnostic des anomalies basales

547 vues

Publié le

بسم الله الرحمن الرحيم

Publié dans : Sciences
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
547
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
45
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le diagnostic des anomalies basales

  1. 1. Le diagnostic des anomalies basales Plan du document: I. Les anomalies dans le sens antéro-postérieur 1. Malocclusion de la classe 2 division 1 1. La classe 2 division 1 face longue 1. Signes cliniques 2. Signes occlusaux 3. Les signes fonctionnels neuromusculaire 4. Les signes radiologiques 2. La classe 2 division 1 face courte 1. Signes cliniques 2. Signes occlusaux 3. Signes téléradiographiques 3. La classe 2 division, 1 face moyenne 2. Malocclusion de la classe 2 division 2 1. Signes cliniques 2. Signes occlusaux 3. Signes téléradiographiques 3. Malocclusion de la classe 3 1. La classe 3 par bradygnathie supérieure 1. Signes cliniques 2. Signes occlusaux 3. Signes téléradiographiques 2. La classe 3 par prognathie mandibulaire 1. Signes cliniques 2. Signes occlusaux 3. Signes téléradiographiques 3. La classe 3 par proglissement mandibulaire 1. Signes cliniques II. Les anomalies du sens verticale 1. L'open bite squelettique 1. Signes cliniques 2. Signes occlusaux 3. Signes téléradiographiques 2. Le Deep bite squelletique 1. Signes cliniques 2. Signes occlusaux 3. Signes téléradiographiques III. Les anomalies du sens tranversal 1. Endognathie maxillaire symétriques 1. Signes cliniques 2. Signes occlusaux 3. Signes radiographiques 2. Exognathie maxillaire 1. Signes cliniques 2. Signes occlusaux
  2. 2. 3. Signes radiographiques 3. Latérognathie 1. Signes cliniques 2. Signes occlusaux 3. Signes téléradiographiques I Les anomalies dans le sens antéro-postérieur I.A. Malocclusion de la classe 2 division 1 C'est une anomalie caractérisé par une vestibulo-version des incisives, par un surplomb exagéré et des relations de classe 2 molaires. Il est necessaire de préciser le siège de l'anomalie, est-ce le maxillaire qui est en avant? ou la mandibule qui en arrière, ou les deux à la fois? car la décision thérapeutique en dépend Selon la typologie faciale ou la croissance mandibulaire, on distingue 3 sous-classes: • La classe 2 division 1, face courte: dont la croissance mandibulaire est en générale de tendance rotation antérieure • La classe 2, division 1 face moyenne: dont le type de croissance mandibulaire est de tendance rotation antérieure moyenne • La classe 2, division 1: face longue:, dont le type de croissance est en général rotation postérieure I.A.a. La classe 2 division 1 face longue 1 Signes cliniques - La face est étroite - L'étage inférieure est diminué - profil convexe - hypotonicité et béance labiale au repos découvrant les dents. - Le menton est petit et fuyant (rétrogénie) - L'angle goniaque est ouvert 2 Signes occlusaux - Arcade supérieure en V avec voûte palatine de forme ogivale notamment si la succion du pouce est présente. - Projection des insisives supérieures en avant et courbe de spee exagérée en denture mixte - L'arcade inférieure est souvent de forme normale, courbe de Spee normale ou
  3. 3. exagérée, on peut avoir des chevauchements inférieures Sur le plan occlusal: • Sens sagittal: - Classe 2 molaire - Classe 2 canine - Overjet augmenté • Sens vertical: béance antérieure surtout si une parafonction est à l'origine • Sens transversal: une occlusion engrenante ou parfois une occlusion inversée uni- ou bilatérale. 3 Les signes fonctionnels neuromusculaire - Le décalage existant entre les bases osseuses entraîne bien souvent l'apparition d'un proglissement mandibulaire. - On trouve une respiration buccale en rapport avec une obstruction hautes (fosses nasales) ou moyenne (végétations adénoïdes, amygdales) des voies aériennes supérieures. - Une insalivation importante du fait de l'assèchement buccal occasioné par la respiration buccale. - Une contraction de la Houppe du menton aidant à la fermeture buccale recherchée - Une succion digitale est souvent associée. 4 Les signes radiologiques Le clichet de profil met en évidence: • Un angle goniaque augmenté • FMA augmenté • Un angle de convexité augmenté • Un angle facial diminué • Hauteur faciale antérieure augmentée - Si l'anomalie est a respensabilité maxillaire seulement: SNA augmenté, SNB normal, ANB augmenté - Si l'anomalie est a respensabilité mandibulaire seulement: SNA normal, SNB diminué, ANB augmenté - Si l'anomalie est a respensabilité mixte: SNA augmenté, SNB diminué et ANB augmenté Dans les trois cas, on a : • I/F augmenté • i/m=90° ou augmenté • Over Bite en général diminué et • Over Jet augmenté I.A.b. La classe 2 division 1 face courte
  4. 4. 1 Signes cliniques - La face est courte et carré - L'étage inférieure et diminué - Inocclusion labiale au repos en rapport avec la position des dents (procheillie supérieure) - Eversion de la lèvre inférieure - Sillon labio-mentonnier marqué - Profil convexe: menton important, angle goniaque fermé 2 Signes occlusaux - Supracclusion accentuée antérieure - Version vestibulaire des incisives Sur le plan occlusal: • Sens sagittal: - Classe 2 molaire - Classe 2 canine - Overjet augmenté • Sens vertical: Supraclusion incisive et Over Bite augmenté • Sens transversal: normal 3 Signes téléradiographiques • Angle goniaque fermé • Angle FMA diminué • Angle de convexité augmenté • ANB augmenté • i/m normal ou augmenté • I/F augmenté • Over Bite augmenté • Over Jet augmenté I.A.c. La classe 2 division, 1 face moyenne Elles présentent les signes cliniques, occlusaux et téléradiographiques de la malocclusion de la classe 2 division 1, face courte mais de faible amplitude. I.B. Malocclusion de la classe 2 division 2
  5. 5. Considérée comme une véritable entité clinique en raison de son aspect clinique particulier, caractérisé par une version palatine des incisives supérieues et une version vestibulaire des incisives latérales, elle présente trois formes cliniques: • Une palato-versio ndes deux incisives centrales et une vestibulo-version des deux latérales • Palato-version des 3 ou 4 incisives supérieures et vestibulo-version des deux canines • Occlusion en couvercle de boite avec une palato-version du bloc incisivo-canin, supraclusion des canines et inocclusion vestibulaire des prémolaires. I.B.a. Signes cliniques - La face est de type face courte - L'étage inférieur est diminué, la face est de forme carrée - Les lèvres sont plutot fines, de forme hypertoniques - Le profil est souvent concave, le nez est importa,t - Le menton important, l'angle goniaque fermé. I.B.b. Signes occlusaux - Le bord libre des incisives supérieures est plus bas que le plan d'occlusion - L'arcade inférieure peut présenter des chevauchements dentaires Sur le plan occlusal: • Sens sagittal: - Classe 2 molaire - Classe 2 canine - Overjet diminué • Sens vertical: Supraclusion excesive • Sens transversal: normoclusion I.B.c. Signes téléradiographiques • FMA diminué • ANB normla ou légerement augmenté • I/F diminué • i/m normal ou diminué • I/i augmenté I.C. Malocclusion de la classe 3 C'est une malocclusion caractérisée par une malocclusion des premières molaires permanentes inférieure, un profil concave, une occlusion onversée antérieure, à cela s'ajoute le décallage squelettique en classe 3, elle présente à décrire trois formes
  6. 6. cliniques: • Classe 3 par brachygnathie supérieure • Classe 3 par prognathie inférieure • Classe 3 par l'association des deux • Classe 3 par proglissement mandibulaire I.C.a. La classe 3 par bradygnathie supérieure 1 Signes cliniques - Prochellie supérieure - Lèvre supérieure fine et paraît avalée dans la face - L'étage moyen peut être en retrait dans le profil 2 Signes occlusaux - Inversion de l'articulé supérieure - Retroalvéolie supérieure et un encombrement dentaire - Classe III molaire en intercuspidation maximale, un proglissement est souvent associé. 3 Signes téléradiographiques • FMA normal ou diminué • SNA diminué • ANB diminué • I/F diminué • Over Jet diminué • i/m normal ou augmenté I.C.b. La classe 3 par prognathie mandibulaire 1 Signes cliniques - Procheillie inférieure - Progénie, profil concave - La mandibule paraît longue, l'angle goniaque est obtus. 2 Signes occlusaux
  7. 7. - Rapports molaires de classe 3 - Rapports canines de classe 3 - Inversion d'occlusion antérieure, Overjet diminué 3 Signes téléradiographiques • SNA normal, • SNB augmenté, • ANB diminué, • FMA augmenté I.C.c. La classe 3 par proglissement mandibulaire Le proglissement mandibulaire est le plus souvent le point de départ de la prognathie, souvent associé à une proalvéolie inférieure ou rétroalvéolie supérieure. • Signes cliniques - Classe 1 molaire en relation-centrée, bout-à-bout incisive en relation-centré - Chemin de fermeture dévié en avant, classe 3 molaire en ICM, manœvre de Denevreze positif II Les anomalies du sens verticale II.A. L'open bite squelettique (excès de développement vertical des maxillaires) Le retentissement esthétique est tellement important qu'il pousse le patient à consulter, on observe généralement une obstruction des voies aériennes supérieures II.A.a. Signes cliniques - Face très longue, étage inférieur augmenté - Une inocclusion labiale avec dents apparentes - Un profil très convexe, menton fuyant et effacé
  8. 8. II.A.b. Signes occlusaux - Une arcade supérieure en forme de V (endognathie) - Béance antérieure accentuée et parfois totale dans les cas sévères. II.A.c. Signes téléradiographiques - Angle goniaque ouvert - Axe Y augmenté - FMA augmenté II.B. Le Deepbite squelletique (ou insuffisance de developpement vertical des maxillaires) Il s'agit d'une accentuation d'une face courte, avec une musculature puissante. II.B.a. Signes cliniques - Face large, étage inférieur réduit, lèvres épaisses, ourlée, présence du stomion - Sillion labiomentonnier marqué, profil normal ou concave. II.B.b. Signes occlusaux Rapports de classe 2, supraclusion par égression incisive II.B.c. Signes téléradiographiques Les racines des molaires supérieures sont proches du sinus, avec un axe Y diminué, FMA diminué, angle goniaque diminué, hauteur des process alvéolaires réduites. III Les anomalies du sens tranversal III.A. Endognathie maxillaire symétriques
  9. 9. Elle est plus fréquente au maxillaire qu'a la mandibule, toujours associée à une endoalvéolie maxillaire III.A.a. Signes cliniques La face marque une diminution dans le sens de la largeur III.A.b. Signes occlusaux - Inversion d'articulé bilatérale - L'arcade supérieure réduite transversalement, symetriquement - Palais ogival, encombrement incisif supérieur - Possibilité d'une latérodéviation III.A.c. Signes radiographiques ENA-Me augmenté, FMA augmenté III.B. Exognathie maxillaire Il s'agit d'une anomalie rare III.B.a. Signes cliniques - La face est large - L'étage inférieure réduit - Pomettes saillantes - Petit menton III.B.b. Signes occlusaux Supraclusion importante, version-vestibulaire des dents latérales donc inocclusion uni- ou bilatérale III.B.c. Signes radiographiques FMA diminué, I/F augmenté
  10. 10. III.C. Latérognathie Causée par une asymétrie de forme, les milieux ne coïncident pas, aussi bien en ICM qu'en RC III.C.a. Signes cliniques Asymétrie faciale, affaissement latérale, menton dévié III.C.b. Signes occlusaux Asymétrie de forme d'arcade inférieure, une inversion d'articulé unilatérale III.C.c. Signes téléradiographiques Les hémiarcades mandibulaires droite et gauche ne coïncident pas sur le clichet de profil

×