Les composite

2 284 vues

Publié le

bien

Publié dans : Sciences
0 commentaire
6 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 284
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
161
Commentaires
0
J’aime
6
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les composite

  1. 1. Les résines compositesLes résines composites Conférence de première année résidanatConférence de première année résidanat Sous la direction des professeursSous la direction des professeurs SID/ KAIDISID/ KAIDI
  2. 2. IntroductionIntroduction Les résines composites ce sont considérablementLes résines composites ce sont considérablement développées au cours des dernières années;dedéveloppées au cours des dernières années;de nouvelles familles sont apparues d’autres ontnouvelles familles sont apparues d’autres ont disparues.disparues. Actuellement les résines composites représentent leActuellement les résines composites représentent le matériau le plus utilisé, outre ses propriétésmatériau le plus utilisé, outre ses propriétés esthétiques il peut être collé aux tissus dentaires.esthétiques il peut être collé aux tissus dentaires. Cette caractéristique a permis le développement d’uneCette caractéristique a permis le développement d’une dentisterie peu mutilante qui respecte les tissusdentisterie peu mutilante qui respecte les tissus dentaire sains, il s’agit de la dentisterie à minima.dentaire sains, il s’agit de la dentisterie à minima.
  3. 3. I) HistoriqueI) Historique  Au début du 18Au début du 18èmeème siècle:le silicate était le seul matériausiècle:le silicate était le seul matériau de restauration.de restauration.  1948: les résines acryliques remplace les silicates.1948: les résines acryliques remplace les silicates.  1955: Buonocore réalise le 11955: Buonocore réalise le 1erer mordançage de l’émail.mordançage de l’émail.  1960: Roy-Bowen a mit au point la résine bis-GMA.1960: Roy-Bowen a mit au point la résine bis-GMA.  1962: Roy-Bowen et Adam Fellon ont permit la1962: Roy-Bowen et Adam Fellon ont permit la réalisation des composites.réalisation des composites.  1972:apparition des composites photopolymérisables.1972:apparition des composites photopolymérisables.  1986: Pissis réalise des inlays en composite.1986: Pissis réalise des inlays en composite.  1996: la 11996: la 1èreère génération des composites à faiblegénération des composites à faible viscosité a été introduite.viscosité a été introduite.
  4. 4. II)DéfinitionII)Définition Un matériau composite est un matériauUn matériau composite est un matériau hétérogène associant au moins deux matériaux.hétérogène associant au moins deux matériaux. L’objectif de cette association est ce cumulerL’objectif de cette association est ce cumuler les propriétés favorables des divers constituantsles propriétés favorables des divers constituants et de minimiser les défauts afin que l’ensembleet de minimiser les défauts afin que l’ensemble ait des propriétés supérieures à celles deait des propriétés supérieures à celles de chacun des constituants isolé.chacun des constituants isolé.
  5. 5. III) CompositionIII) Composition Les résines composites comprennent:Les résines composites comprennent:  Une phase organique (polymère)Une phase organique (polymère),appelée,appelée également phase dispersante ou matriceégalement phase dispersante ou matrice résineuse.résineuse.  Une phase inorganiqueUne phase inorganique, appelée également, appelée également phase dispersante ou charge.phase dispersante ou charge.  Un liantUn liant ouou agent de couplageagent de couplage qui assure laqui assure la liaison entre les deux phases grâce au procédésliaison entre les deux phases grâce au procédés dede silanisationsilanisation..  Des adjuvantsDes adjuvants..
  6. 6. 3.13.1))La phase organiqueLa phase organique Représente 30 à 50% du volume total duReprésente 30 à 50% du volume total du matériau.matériau. Elle comprend: la résine et les diluants ouElle comprend: la résine et les diluants ou les contrôleurs de viscosité.les contrôleurs de viscosité. Elle se caractérise par:Elle se caractérise par: => faible résistance mécanique.=> faible résistance mécanique. => importante rétraction de prise.=> importante rétraction de prise.
  7. 7. 3.1.13.1.1))la résine matriciellela résine matricielle:: C’est le composant chimiquement actif duC’est le composant chimiquement actif du composite.composite. Il s’agit d’un monomère fluide qui est convertiIl s’agit d’un monomère fluide qui est converti en un polymère rigide par une réaction deen un polymère rigide par une réaction de polymérisation par addition.polymérisation par addition. Il existe différents types de matrice:Il existe différents types de matrice: => Le bis-GMA.=> Le bis-GMA. => Le Di-uréthane.=> Le Di-uréthane.
  8. 8. 3.1.1.1) Le bis-GMA3.1.1.1) Le bis-GMA C’est la matrice la plus répandue.C’est la matrice la plus répandue. Elle est issue des travaux de Bowen d’où sonElle est issue des travaux de Bowen d’où son nom résine de Bowen.nom résine de Bowen. C’est le produit de la réaction duC’est le produit de la réaction du bis-phénol Abis-phénol A avec un méthacrylate modifié:avec un méthacrylate modifié: Le méthacrylateLe méthacrylate glycidylglycidyl qui résulte de la réaction de l’alcoolqui résulte de la réaction de l’alcool glycidique avec l’acide méthacrylique.glycidique avec l’acide méthacrylique.
  9. 9. Formule de BOWENFormule de BOWEN CH2 CH CH2 + CH2 = CCH2 CH CH2 + CH2 = C COOHCOOH == Méthacrylate de glycidyleMéthacrylate de glycidyle OO OHOH CH3CH3 ++Acide méthacryliqueََAlcool glycidique Bisphénol A OH OH CH3 CH3 C CH2 C CH3 H2C=C C O CH2 CH CH3 O CH3O O OO CH2 CH CH2 C C =CH2 Alcool glycidique Acide méthacrylique Bis-phénol A
  10. 10. Avantages et inconvénients du bis-GMAAvantages et inconvénients du bis-GMA  Les avantages:Les avantages: - La présence de 2 radicaux méthacryliques auLa présence de 2 radicaux méthacryliques au bouts de la chaînebouts de la chaîne <=> formation d’un polymère<=> formation d’un polymère ramifié donc stable.ramifié donc stable. - La présence de 2 cycles aromatiquesLa présence de 2 cycles aromatiques <=><=> molécule rigide.molécule rigide. - Le haut du poids moléculaire du bis-GMA parLe haut du poids moléculaire du bis-GMA par rapport aux méthacrylates a minimiser larapport aux méthacrylates a minimiser la rétraction de polymérisation qui est de l’ordre derétraction de polymérisation qui est de l’ordre de 3 à 5%.3 à 5%.  les inconvénients:les inconvénients: - Impossibilité d’incorporer un pourcentage élevé- Impossibilité d’incorporer un pourcentage élevé de charges vu la viscosité importante dude charges vu la viscosité importante du monomère( bis-GMA) qui est liée à la présencemonomère( bis-GMA) qui est liée à la présence de deux radicaux hydroxyles.de deux radicaux hydroxyles.
  11. 11. 3.1.1.2) le Diuréthane3.1.1.2) le Diuréthane C’est un type de résine diméthacrylique.C’est un type de résine diméthacrylique. Appelé également: l’uréthane diméthacryliqueAppelé également: l’uréthane diméthacrylique (UDMA).(UDMA). L’avantage du diuréthane est: il présente uneL’avantage du diuréthane est: il présente une faible viscosité par rapport au bis-GMAfaible viscosité par rapport au bis-GMA incorporation d’un pourcentage plus élevé deincorporation d’un pourcentage plus élevé de charges.charges. Les inconvénients sont:Les inconvénients sont: ⇒Une rétraction de prise plus élevé ( 5 à 9%).Une rétraction de prise plus élevé ( 5 à 9%). ⇒Une certaine fragilité.Une certaine fragilité.
  12. 12. 3.1.23.1.2))les diluants ou contrôleurs de viscositéles diluants ou contrôleurs de viscosité::  Les diluants sont des monomères de faible poidsLes diluants sont des monomères de faible poids moléculaire et par conséquence de faible viscosité quimoléculaire et par conséquence de faible viscosité qui sont ajoutés à l’ensemblesont ajoutés à l’ensemble matrice résineuse/ chargematrice résineuse/ charge afin:afin: ⇒d’abaisser la consistance du mélange.d’abaisser la consistance du mélange. ⇒De pouvoir incorporer un maximum de charges.De pouvoir incorporer un maximum de charges.  Le diluant :Le diluant : => influence les propriétés mécaniques du matériau.=> influence les propriétés mécaniques du matériau. ⇒Augmente la rétraction de polymérisation.Augmente la rétraction de polymérisation. ⇒Rend la résine moins cassante mais réduit saRend la résine moins cassante mais réduit sa résistance à l’abrasion.résistance à l’abrasion.
  13. 13. 3.1.23.1.2))les diluants ou contrôleurs de viscositéles diluants ou contrôleurs de viscosité::  les diluants utilisés sont:les diluants utilisés sont: ⇒Le méthacrylate de méthyle.Le méthacrylate de méthyle. ⇒L’éthylène glycol diméthacrylate (EGDMA).L’éthylène glycol diméthacrylate (EGDMA). ⇒Diéthylène glycol diméthacrylate (DEGMA).Diéthylène glycol diméthacrylate (DEGMA). ⇒Triéthylène glycol diméthacrylate (TEGDMA):Triéthylène glycol diméthacrylate (TEGDMA): - c’est le diluant le plus utilisé.- c’est le diluant le plus utilisé. - 10 à 35% des composites macrochargés.- 10 à 35% des composites macrochargés. - 30 à 50% des composites microchargés.- 30 à 50% des composites microchargés.
  14. 14. 3.23.2))la phase inorganique:(chargela phase inorganique:(charge))  Ce sont des particules de nature, de forme et deCe sont des particules de nature, de forme et de taille différentes.taille différentes.  L’objectif de l’incorporation de ces charges est deL’objectif de l’incorporation de ces charges est de réduire la proportion de la résine qui constitue leréduire la proportion de la résine qui constitue le maillon faible du matériau.maillon faible du matériau.  Les composites contiennent une grande diversitéLes composites contiennent une grande diversité de particules qui sont distribuées soit:de particules qui sont distribuées soit: ⇒de façon unimodale.de façon unimodale. ⇒ ou multimodale.ou multimodale.
  15. 15. 3.2.13.2.1((Classification des chargesClassification des charges:: 1( Selon la nature, on distingue:1( Selon la nature, on distingue:  Des charges en quartz.Des charges en quartz.  Des charges en verre de métaux lourds.Des charges en verre de métaux lourds.  Des charges en silice (microcharge(.Des charges en silice (microcharge(. 2( Selon la forme, on distingue:2( Selon la forme, on distingue:  Des charges en éclat (de forme irrégulière(.Des charges en éclat (de forme irrégulière(.  Des charges sphérique ou en forme de Billes.Des charges sphérique ou en forme de Billes.
  16. 16. 3( Selon la taille ( granulométrie(, on distingue:3( Selon la taille ( granulométrie(, on distingue:  Des macro charges: 5 à 30Des macro charges: 5 à 30 μμmm  Des midi/mini charge: 1 à 5Des midi/mini charge: 1 à 5 μμmm  Des micro charges: 0.04Des micro charges: 0.04 μμmm  Des nano charges: 10 à 100 nmDes nano charges: 10 à 100 nm
  17. 17. Distribution unimodale Distribution multimodale Composition: -Quartz -Verres -Silice )microcharges( Particule en billes Particules en éclats Des macro charges Des micro charges
  18. 18. 3.33.3((L’agent de couplage( le liantL’agent de couplage( le liant(( C’est un composant essentiel des résinesC’est un composant essentiel des résines composites qui assure la liaison entre les deuxcomposites qui assure la liaison entre les deux phases (organique/inorganique( qui sontphases (organique/inorganique( qui sont incompatible.incompatible. La surface des charges est traitée par un agentLa surface des charges est traitée par un agent de couplage généralement «le Silane ». Le plusde couplage généralement «le Silane ». Le plus courant étant lecourant étant le mercaptopropyl triméthylmercaptopropyl triméthyl silanesilane.. L’agent de couplage va enrober les particulesL’agent de couplage va enrober les particules ce qui va leur permettre d’adhérer à la matrice.ce qui va leur permettre d’adhérer à la matrice.
  19. 19. 3.43.4((les adjuvantsles adjuvants Ce sont des substances qui agissent surCe sont des substances qui agissent sur la cinétique de la réaction de prise soit:la cinétique de la réaction de prise soit: =>en l’inhibant, il s’agit des inhibiteurs de=>en l’inhibant, il s’agit des inhibiteurs de prise.prise. =>en l’initiant, il s’agit des amorceurs et des=>en l’initiant, il s’agit des amorceurs et des activateurs de polymérisation.activateurs de polymérisation.
  20. 20. 3.4.13.4.1((Les inhibiteursLes inhibiteurs  Ils préviennent la polymérisation spontanéeIls préviennent la polymérisation spontanée du monomère et donc permettent ladu monomère et donc permettent la conservation du matériau.conservation du matériau.  Se caractérisent par une forte réactivité avecSe caractérisent par une forte réactivité avec les radicaux libres s’ils sont formés ce quiles radicaux libres s’ils sont formés ce qui empêche le début de polymérisation.empêche le début de polymérisation.  Les principaux inhibiteurs sont:Les principaux inhibiteurs sont: - Le butyl hydroxytoluène ou BHT.Le butyl hydroxytoluène ou BHT. - Le 4-méthoxyphénol (MEHO(.Le 4-méthoxyphénol (MEHO(. - L’hydroquinone.- L’hydroquinone.
  21. 21. 3.4.23.4.2((les amorceurs et les activateursles amorceurs et les activateurs  Ce sont des composés organiques qui génèrent des radicauxCe sont des composés organiques qui génèrent des radicaux libres sous l’influence d’un activateur initiant ainsi lalibres sous l’influence d’un activateur initiant ainsi la polymérisation.polymérisation.  Selon le type de polymérisation on distingue:Selon le type de polymérisation on distingue: ⇒ Des initiateurs chimiquesDes initiateurs chimiques -amorcent une chémopolymérisation.-amorcent une chémopolymérisation. -le principal initiateur est:-le principal initiateur est: le peroxyde benzoylele peroxyde benzoyle -celui-ci est activé par des amines ternaires.-celui-ci est activé par des amines ternaires. =>=>Des initiateurs photosensiblesDes initiateurs photosensibles -amorcent une photopolymérisation par formation de radicaux-amorcent une photopolymérisation par formation de radicaux libres sous l’influence des radiations électromagnétiques.libres sous l’influence des radiations électromagnétiques. -Les initiateurs les plus utilisés sont:-Les initiateurs les plus utilisés sont: Le benzoine méthylétherLe benzoine méthyléther la comphoroquinonela comphoroquinone -l’activateur est représenté par les photons.-l’activateur est représenté par les photons.
  22. 22. IV( Classification des compositesIV( Classification des composites:: 4.1( En fonction de la granulométrie.4.1( En fonction de la granulométrie. 4.2( En fonction du mode de polymérisation.4.2( En fonction du mode de polymérisation. 4.3( En fonction des critères cliniques.4.3( En fonction des critères cliniques.
  23. 23. 4.14.1((Selon la granulométrieSelon la granulométrie 4.1.1(Des composites macro chargés4.1.1(Des composites macro chargés:: - Apparus pour la 1Apparus pour la 1èreère fois en 1960.fois en 1960. - Contiennent des charges de quartz ou de verresContiennent des charges de quartz ou de verres - Taille des particules , peut atteindre 100Taille des particules , peut atteindre 100μμm, dem, de forme irrégulière.forme irrégulière. - Se présentent sous forme de deux pâtes.Se présentent sous forme de deux pâtes. - Avantages: générent peu de chaleur de prise.Avantages: générent peu de chaleur de prise. peu couteux.peu couteux. faible rétraction de prise.faible rétraction de prise. - Inconvénients: temps de travail courtInconvénients: temps de travail court Temps de prise longTemps de prise long Surface rugueuseSurface rugueuse Faible résistance à l’usureFaible résistance à l’usure Discoloration intrinsèqueDiscoloration intrinsèque
  24. 24. 4.1.2(4.1.2( Les composites microfins ou microchargésLes composites microfins ou microchargés  Ce groupe de matériau contient uniquement des chargesCe groupe de matériau contient uniquement des charges de silice.de silice.  Les particules sont de petites dimensions )0.04Les particules sont de petites dimensions )0.04μμm(.m(.  Le taux de charge est restreint 30 à 52%Le taux de charge est restreint 30 à 52% faiblesfaibles propriétés mécaniques.propriétés mécaniques.  Dans cette classe on distingue:Dans cette classe on distingue: =>les composites microfins homogènes.=>les composites microfins homogènes. =>les composites microfins hétérogènes.=>les composites microfins hétérogènes.  Propriétés:Propriétés: - état de surface poli et lustré.- état de surface poli et lustré. - résistance à l’usure fortement améliorée.- résistance à l’usure fortement améliorée. - agressivité diminuée vis-à-vis des dents antagonistes.- agressivité diminuée vis-à-vis des dents antagonistes.
  25. 25. 4.1.34.1.3((les composites hybridesles composites hybrides  Ce sont des composites qui contiennent un mélange deCe sont des composites qui contiennent un mélange de particules macro/midi/ou mini de verres et des microparticulesparticules macro/midi/ou mini de verres et des microparticules de silice.de silice. Les macroparticulesLes macroparticules ) verres de Zirconium/ de Barium() verres de Zirconium/ de Barium( Les microparticules)sioLes microparticules)sio22(( -Plus petites que celles desPlus petites que celles des conventionnel.conventionnel. -Plus arrondies.Plus arrondies. -D’une granulométrie précise.D’une granulométrie précise. -Radio opaque.Radio opaque. -de 0.1 à 0.01-de 0.1 à 0.01μμmm -renforcent la matrice résineuse.-renforcent la matrice résineuse. -possèdent un coefficient-possèdent un coefficient d’expansion thermique plusd’expansion thermique plus favorblefavorble  diminution de la pertediminution de la perte des particules lors des variationsdes particules lors des variations thermiques.thermiques.
  26. 26. Dans cette classe on distingue selon la taille desDans cette classe on distingue selon la taille des macrocharges:macrocharges:  Les composites hybrides à midi-particulesLes composites hybrides à midi-particules comprend des midi charge de verres de1 à 10comprend des midi charge de verres de1 à 10 μμmm et des microcharges de silice.et des microcharges de silice.  Les composites hybrides à miniparticules ouLes composites hybrides à miniparticules ou submicronique:submicronique: Comprend des macrocharges inférieur au micronComprend des macrocharges inférieur au micron )0.4 à 0.7)0.4 à 0.7 μμm( et des microcharges de silicem( et des microcharges de silice )0.04)0.04 μμm(.m(.
  27. 27. 4.1.4( les composites nanochargés4.1.4( les composites nanochargés Ils représentent la dernière évolution desIls représentent la dernière évolution des Composites.Composites. Ils sont issus de la nanotechnologie qui aIls sont issus de la nanotechnologie qui a permis le développement de nouveauxpermis le développement de nouveaux composéscomposés améliorant les performances des composites.améliorant les performances des composites. Ces composites comportent des charges dontCes composites comportent des charges dont les dimensions sont de l’ordre du nanomètreles dimensions sont de l’ordre du nanomètre c’est-à-dire de l’ordre du millionième dec’est-à-dire de l’ordre du millionième de millimètre.millimètre.
  28. 28. 4.24.2((Selon le mode de polymérisationSelon le mode de polymérisation:: 4.2.1( composites à polymérisation chimique:4.2.1( composites à polymérisation chimique: -l’activation chimique est le mode utilisé par Bowen lors-l’activation chimique est le mode utilisé par Bowen lors de la mise au point des premiers composites.de la mise au point des premiers composites. -les composites activés chimiquement se présentent-les composites activés chimiquement se présentent sous forme de 2 pâtes à mélanger en quantitésous forme de 2 pâtes à mélanger en quantité équivalente:équivalente: =>une base contient l’initiateur (peroxyde de benzoyle(.=>une base contient l’initiateur (peroxyde de benzoyle(. =>un catalyseur contient un activateur (amine tertiaire(.=>un catalyseur contient un activateur (amine tertiaire(. - La polymérisation est initiée lorsque les deuxLa polymérisation est initiée lorsque les deux composés sont mis en contact.composés sont mis en contact. - La vitesse de polymérisation est en rapport avec laLa vitesse de polymérisation est en rapport avec la concentration en initiateur et en accélérateur.concentration en initiateur et en accélérateur.
  29. 29. 4.2.2) les composites à polymérisation photo-activée4.2.2) les composites à polymérisation photo-activée  ce sont des photons en provenance des radiationsce sont des photons en provenance des radiations éléctromagnétiques telles que celles de la lumière UV(365nm) ouéléctromagnétiques telles que celles de la lumière UV(365nm) ou de la lumière visible(420-470nm) qui agissent sur les photode la lumière visible(420-470nm) qui agissent sur les photo amorceurs ou photo initiateurs pour former des radicaux libres.amorceurs ou photo initiateurs pour former des radicaux libres. Lumière d’initiationLumière d’initiation Photo intiateurPhoto intiateur UV (365nm)UV (365nm) Benzoile méthyl étherBenzoile méthyl éther Visible (420-470nm)Visible (420-470nm) Camphoroquinone.Camphoroquinone.
  30. 30. 4.3) Selon l’utilisation clinique:4.3) Selon l’utilisation clinique: 4.3.1) selon la consistance du matériau:4.3.1) selon la consistance du matériau: Les composites fluides:Les composites fluides: - Se présentent sous formeSe présentent sous forme de seringue.de seringue. - Ce sont des compositesCe sont des composites microhybrides possédantmicrohybrides possédant un taux de charges faible.un taux de charges faible. - Contraction de polymérisationContraction de polymérisation de l’ordre de 4%.de l’ordre de 4%. Présentation du composite fluide
  31. 31. Les composites de consistance traditionnelleLes composites de consistance traditionnelle Il s’agit de la plus part des composites utilisé,Il s’agit de la plus part des composites utilisé, leur champ d’application est large.leur champ d’application est large. Les composites condensablesLes composites condensables - Afin d’améliorer la manipulation et faciliter le- Afin d’améliorer la manipulation et faciliter le compactage de ce matériau dans les cavitéscompactage de ce matériau dans les cavités proximales les fabricants ont mis au pointproximales les fabricants ont mis au point des composites dit condensabledes composites dit condensable - Le taux de charges de ces composites est- Le taux de charges de ces composites est élevé (2% de charges supplémentaires).élevé (2% de charges supplémentaires).
  32. 32. 4.3.24.3.2))selon les propriétés optiquesselon les propriétés optiques:: Le modèle de la dent naturelle.Le modèle de la dent naturelle. Le choix des teintes.Le choix des teintes.
  33. 33. V) La réaction de prise:V) La réaction de prise: 5.1)Définition:5.1)Définition: La polymérisation est le processus selonLa polymérisation est le processus selon lequel un composite de consistance pâteuselequel un composite de consistance pâteuse Se transforme en matériau dur.Se transforme en matériau dur.  Selon Skinner elle peut être décrite commeSelon Skinner elle peut être décrite comme une série de réaction en chaîne telle celle quiune série de réaction en chaîne telle celle qui se produit lors d’une explosion.se produit lors d’une explosion.
  34. 34. 5.2)Le mécanisme de la polymérisation5.2)Le mécanisme de la polymérisation 1)libération des radicaux libres qui sont formés1)libération des radicaux libres qui sont formés par transformation de l’initiateur souspar transformation de l’initiateur sous l’influence de l’activateur.l’influence de l’activateur. 2)Les radicaux à leur tour provoquent2)Les radicaux à leur tour provoquent l’ouverture de la double liaison vinylique et lal’ouverture de la double liaison vinylique et la formation du polymère.formation du polymère. H H H H H H H H H HH H H H H H H H H H C C C C + C C C C C C + ..C C C C + C C C C C C + .. H H H H H H H H H hH H H H H H H H H h Liason vinylique Polymère en formationMonomère
  35. 35. 5.35.3))Différents types de polymérisationDifférents types de polymérisation 5.3.1)5.3.1) La chémopolymérisation ou autopolymérisationLa chémopolymérisation ou autopolymérisation -Il s’agit d’un système activé chimiquement se-Il s’agit d’un système activé chimiquement se présentant sous forme de deux pâtes l’uneprésentant sous forme de deux pâtes l’une contient l’initiateur(peroxyde) et l’autre contient uncontient l’initiateur(peroxyde) et l’autre contient un activateur (amine ternaire).activateur (amine ternaire). -Le temps de prise à température buccale est de-Le temps de prise à température buccale est de 1.5 à6min.1.5 à6min. -Le temps de travail est de 1 à4min.-Le temps de travail est de 1 à4min.
  36. 36. 5.3.1.15.3.1.1))Avantages et inconvénients de l’autoAvantages et inconvénients de l’auto polymérisationpolymérisation:: AvantagesAvantages inconvénientsinconvénients -Coût moindre.-Coût moindre. -Prise en couche-Prise en couche épaisse.épaisse. -Cinétique de prise lente-Cinétique de prise lente ce qui réduit lesce qui réduit les contraintes de rétraction.contraintes de rétraction. -Temps de prise long-Temps de prise long -Incorporation de bulls-Incorporation de bulls d’air lors du mélange ced’air lors du mélange ce qui inhibe laqui inhibe la polymérisation et réduitpolymérisation et réduit les performancesles performances mécaniques du matériaumécaniques du matériau
  37. 37. 5.3.2) La photopolymérisation5.3.2) La photopolymérisation  La polymérisation est déclenché parLa polymérisation est déclenché par amorçage photochimique, à l’aide d’uneamorçage photochimique, à l’aide d’une lampe produisant de la lumière.lampe produisant de la lumière.  On décrit deux systèmes de photopolymérisation:On décrit deux systèmes de photopolymérisation: =>La lumière UV:les premiers composites=>La lumière UV:les premiers composites photopolymérisant utilisé la lumière UV.photopolymérisant utilisé la lumière UV. =>La lumière visible:afin de réduire les défauts=>La lumière visible:afin de réduire les défauts inhérents au système UV on a proposé desinhérents au système UV on a proposé des systèmes polymérisant à lumière visible.systèmes polymérisant à lumière visible.
  38. 38. Spectre complet de la lumière (source : www-inf.enst.fr( La lumière bleue de la lumière visible, utilisée pour la photopolymérisation des composites dentaires, a une longueur d’onde comprise entre 440 et 510 nm.
  39. 39. 5.3.2.1)Les différents types de lampes5.3.2.1)Les différents types de lampes On décrit:On décrit: ⇒Les lampes halogènes.Les lampes halogènes. ⇒Les lampes à plasma.Les lampes à plasma. ⇒Les lampes de laser.Les lampes de laser. ⇒Les lampes LED (light emetting diode).Les lampes LED (light emetting diode).
  40. 40. 5.3.2.2(Aspects techniques des différentes sources lumineuses
  41. 41. 5.3.2.3)Propriétés des sources lumineuses
  42. 42. lampeslampes AvantagesAvantages InconvénientsInconvénients HalogèneHalogène coût -durée de vie limitée (50 à 100 h( - spectre large nécessitant l’utilisation de filtres -Température -bruit du ventilateur LEDLED --durée de vie presque illimitée -rechargeable à l’infini -performances stables dans le temps -faible exothermie -absence de bruit - coût (?( --spectre étroit(ne --concerne pas tous les composites( --faible puissance d’émission 5.3.2.4(Avantages et inconvénients des différentes lampes
  43. 43. lampeslampes AvantagesAvantages InconvénientsInconvénients PlasmaPlasma - temps de polymérisation plus court -spectre continu nécessitant l’utilisation de filtres - échauffement des tissus - coût. LaserLaser -temps de polymérisation plus court -poids -encombrement - protection des yeux - bruit (refroidissement) - coût Tableau récapitulatif des avantages et inconvénients de chaque lampe
  44. 44. 5.3.2.55.3.2.5((Avantages et inconvénients de laAvantages et inconvénients de la photopolymérisationphotopolymérisation  Avantages:Avantages: - Temps de travail long et temps de prise court.Temps de travail long et temps de prise court. - Teinte plus stable du matériau.Teinte plus stable du matériau. - Possibilité de faire des rajouts.Possibilité de faire des rajouts.  Inconvénients:Inconvénients: - le coût.- le coût. - La limite de la profondeur de polymérisation.La limite de la profondeur de polymérisation. - Légère augmentation de la température de laLégère augmentation de la température de la dent.dent. - La nécessité d’un système de protection.La nécessité d’un système de protection.
  45. 45. VI( Propriétés des compositesVI( Propriétés des composites 6.1(Les propriétés biologiques6.1(Les propriétés biologiques - La toxicité directe.La toxicité directe. indirecte.indirecte. - La tolérance parodantale.La tolérance parodantale. - La bioactivité.La bioactivité.
  46. 46. 6.2(Les propriétés mécaniques:6.2(Les propriétés mécaniques: - La duretéLa dureté - La résistance à la compressionLa résistance à la compression - La resistance à la tractionLa resistance à la traction - La résistance à l’usureLa résistance à l’usure - Module d’élasticité de yongModule d’élasticité de yong - Résistance à la fissurationRésistance à la fissuration
  47. 47. Tableau récapitulatif des propriétés desTableau récapitulatif des propriétés des compositescomposites DuretéDureté (VH((VH( CompressionCompression ((MPaMPa(( TractionTraction ((MPaMPa(( Module deModule de yong (MPa(yong (MPa( C.TraditionnelC.Traditionnel 62.362.3 260260 53.453.4 12.312.3 C.MicrochargéC.Microchargé 31.831.8 230230 55.355.3 6.56.5 C.micro-hybrideC.micro-hybride 64.564.5 390390 66.366.3 9.39.3 CompositeComposite nanochargénanochargé dentinedentine 86.386.3 297297 10.310.3 18.118.1 émailémail 241.8241.8 384384 90.690.6 84.184.1
  48. 48. 6.3(Les propriétés physiques (stabilité dimensionnelle6.3(Les propriétés physiques (stabilité dimensionnelle(( - l’expansion thermique.l’expansion thermique. - Le retrait de polymérisation.Le retrait de polymérisation. - L’absorption hydrique.L’absorption hydrique. - La porosité.La porosité. 6.4(Les propriétés esthétiques6.4(Les propriétés esthétiques - La couleurLa couleur - L’indice de réfractionL’indice de réfraction - Translucidité et opacité.Translucidité et opacité. - Aptitude au polissageAptitude au polissage - Radio opacité.Radio opacité.
  49. 49. VII(Les indications et contresVII(Les indications et contres indicationsindications:: =>=>Les indicationsLes indications - Traumatismes des dents antérieuresTraumatismes des dents antérieures - Cavités de Cl III/ IV / VCavités de Cl III/ IV / V - Anomalie de structure de couleur ou deAnomalie de structure de couleur ou de forme.forme. =>=>Les contres indicationsLes contres indications - Patient peu ou non motivé.Patient peu ou non motivé.
  50. 50. VIII( Les étapes de mise en place desVIII( Les étapes de mise en place des résines composites:résines composites: - Préparation cavitaire.Préparation cavitaire. - Choix de la teinte.Choix de la teinte. - Pose du champs opératoire.Pose du champs opératoire. - Réalisation du biseau sur l’émail.Réalisation du biseau sur l’émail. - Protection du complexe pulpo-dentinaire.Protection du complexe pulpo-dentinaire. - Mordançage,rinçage et séchage.Mordançage,rinçage et séchage. - Application de l’adhésif.Application de l’adhésif. - Mise en place du matériau.Mise en place du matériau. - Finition et polissage.Finition et polissage.
  51. 51. IX( Évaluation des restaurations enIX( Évaluation des restaurations en compositecomposite 9.1(Les échecs9.1(Les échecs 1.1(Échecs mécaniques:1.1(Échecs mécaniques: -Fracture du matériaux en masse.-Fracture du matériaux en masse. -Fracture partielle du matériau.-Fracture partielle du matériau. -Fracture dentaire.-Fracture dentaire. -la désinsertion.-la désinsertion. 1.2(Échecs esthétiques:1.2(Échecs esthétiques: -Détérioration de surface.-Détérioration de surface. 1.3(Échec biologique:1.3(Échec biologique: -Réaction pulpaire.-Réaction pulpaire. - Douleurs post-opératoire.- Douleurs post-opératoire. -Récidive de carie.-Récidive de carie.
  52. 52. 9.2(Prévention des échecs9.2(Prévention des échecs 1(1( Prévention des échecs mécaniques.Prévention des échecs mécaniques. 2(2( Prévention des échecs esthétiques.Prévention des échecs esthétiques. 3(3( Prévention des échecs biologiques.Prévention des échecs biologiques.
  53. 53. Conclusion:Conclusion: Les composites ont suivi de très nombreusesLes composites ont suivi de très nombreuses améliorations au cours de ces dernièresaméliorations au cours de ces dernières années. Cependant ,les échecs cliniquesannées. Cependant ,les échecs cliniques restent élevés d’où la nécessité derestent élevés d’où la nécessité de sélectionner , parmis le très large éventail desélectionner , parmis le très large éventail de produits commercialisés, les compositesproduits commercialisés, les composites suffisamment performants.suffisamment performants.

×