INTRODUCTION À LA MÉDECINE DU 
TRAVAIL 
Pr NEZZAL Abdelmalek 
Faculté de médecine Annaba 
Université Badji Mokhtar
OBJECTIF GÉNÉRAL 
Décrire l’évolution des conceptions sur: 
- l’origine, 
- la réparation, 
- la responsabilité, 
- la pr...
TRAVAIL 
 Selon Alain Rey: 
- Moyen âge: travail (1130) substantif de travailler 
(1080) du latin populaire tripaliare :«...
LA PRODUCTION EN ALGÉRIE 
FRUIT DU TRAVAIL 
180 
160 
140 
120 
100 
80 
60 
40 
20 
0 
ALGERIE PRODUIT INTERIEUR BRUT (PI...
LE SUIVI DE L’ÉCONOMIE ALGÉRIENNE, 
C’EST À LA FOIS TRÈS SIMPLE… 
 Hydrocarbures = 45,7% du PIB (2005) 
 Hydrocarbures =...
LES IMPORTATIONS CONSOMMENT L’ESSENTIEL DES 
FRUITS DE LA PRODUCTION.. 
80 
70 
60 
50 
40 
30 
20 
10 
0 
ALGERIE Importa...
SECTEURS D’ACTIVITÉ 
 Secteur primaire: regroupe l'agriculture, la pêche, 
l'exploitation forestière et l'exploitation mi...
CLASSEZ CES ENTREPRISES ALGÉRIENNES 
SELON LE SECTEUR D’ACTIVITÈ 
 Plus de 20 000 Employés 
• Sonatrach 40 000, Sonelgaz ...
10000 
9000 
8000 
7000 
6000 
5000 
4000 
3000 
2000 
1000 
0 
ALGÉRIE EMPLOI 2001-2008 
(SOURCE OIT EN MILLIERS) 
1 2 3 ...
HISTORIQUE 
 Antiquité: 
- HIPPOCRATE (Grèce), PLINE l’ANCIEN (Rome) 
- Signalent la pathologie associée au travail dans ...
HISTORIQUE 
 Au sommet de la civilisation musulmane: 9ème 
et 10ème siècle 
ER RAZI 
remettront en mémoire les 
connaissa...
HISTORIQUE 
 IBN SINA, (980-1038), médecin et philosophe: 
- Ouvrage de référence médicale 
- en Orient et en Occident: 
...
HISTORIQUE 
 Au XVIème siècle, 
AGRICOLA (1556) : 
dénonce les dangers 
des vapeurs et poussières 
de métaux.
HISTORIQUE 
 Le suisse PARACELSUS 
composait en 1527 
une monographie sur la 
nocivité des métaux et les 
maladies des mi...
HISTORIQUE 
 1701, l’italien RAMAZZINI publie un traité 
sur les maladies des artisans 
« De Morbis Artificum », 
décriva...
HISTORIQUE 
En 1775, SIR PERCIVAL POTT 
signale à Londres 
le cancer du scrotum 
des ramoneurs et 
incrimine la suie et 
...
HISTORIQUE 
 Avec la « révolution industrielle » au début du 
XIXème siècle, 
- Industrie du textile, 
- Mines de charbon...
HISTORIQUE 
 Les publications se multiplient dans 
plusieurs pays. Ainsi en France, 
les « Annales d’hygiène publique 
et...
Historique 
 La prise de conscience des risques de l’industrialisation, 
 L’apparition de nouveaux risques, biologiques,...
LA RECONNAISSANCE DES LÉSIONS 
PROFESSIONNELLES 
 En France, le saturnisme 
est le premier tableau 
des maladies professi...
EN ALGÉRIE LES TEXTES RÉGLEMENTAIRES 
 En Algérie le système de réparation des accidents 
du travail et des maladies prof...
EN ALGÉRIE LES TEXTES RÉGLEMENTAIRES 
 Ordonnance modificative n°96-19 du 06 Juillet 
1996. portant réparation des accide...
L’ENSEIGNEMENT DE LA MÉDECINE DU 
TRAVAIL EN ALGÉRIE. 
Cette enseignement s’est développé dans le cadre du 
Département de...
ORGANISATION DE LA MÉDECINE DU TRAVAIL 
EN ALGÉRIE: 
 Services Hospitalo –Universitaires de référence 
CHU. 
 Services d...
SYSTEME HOMME MACHINE ET 
DANGERS 
La définition des caractéristiques 
du système homme-machine est 
essentielle dans l’an...
SYSTEME HOMME MACHINE ET DANGERS
EVOLUTION DE LA CONCEPTION DE 
L’ACCIDENT 
 Conception unicausale: Fin du 19ème siècle 
(taylorisme): causes directes des...
EVOLUTION DE LA CONCEPTION DE L’ACCIDENT 
CONCEPTION MULTICAUSALE DE L'ACCIDENT 
 Années 1930, la théorie des dominos int...
THÉORIE DES DOMINOS HENRICH 
THE AXIOMS OF INDUSTRIAL SAFETY (1931)
THÉORIE DES DOMINOS 
MISE À JOURBIRD & LOFTUS 
INTERNATIONAL LOSS CONTROL INSTITUTE
EVOLUTION DE LA CONCEPTION DE L’ACCIDENT 
CONCEPTION MULTICAUSALE DE L'ACCIDENT 
 Raymond, 1952, la conjonction du facteu...
EVOLUTION DE LA CONCEPTION DE L’ACCIDENT 
CONCEPTION MULTICAUSALE DE L'ACCIDENT 
 Ecole anglaise de psychanalyse de la "T...
EVOLUTION DE LA CONCEPTION DE L’ACCIDENT 
CONCEPTION SYSTÉMIQUE DE L'ACCIDENT 
 Vers 1960, l'entreprise est considérée co...
COURANT FIABILISTE 
 1980 se développe le courant fiabiliste sous 
l’influence de l'évolution technologique qui va se 
ca...
LE SYSTÈME D’ASSURANCES SOCIALES EN 
ALGÉRIE 
 La réparation par l’assurance des préjudices 
causées par les lésions prof...
SÉCURITÉ SOCIALE EN ALGÉRIE 
 1920 Mise en oeuvre de la législation sur les accidents du 
travail. 
 En 1962 le système ...
SECURITE SOCIALE 
ACCIDENTS DU TRAVAIL ET MALADIES 
PROFESSIONNELLES 
Il s'agit des accidents survenus à l'occasion du 
tr...
ÉVOLUTION DE LA CONTRIBUTION DES AGENTS À LA 
DÉPENSE NATIONALE DE SANTÉ (1974-2007)
50000 
45000 
40000 
35000 
30000 
25000 
20000 
15000 
10000 
5000 
0 
ALGÉRIE ACCIDENTS DU TRAVAIL DÉCLARÉS 
(1999-2008)...
1000 
900 
800 
700 
600 
500 
400 
300 
200 
100 
0 
ALGÉRIE ACCIDENTS DU TRAVAIL MORTELS 
DÉCLARÉS (1999-2008) 
SOURCE O...
RAPPORT DE FRÉQUENCE DES ACCIDENTS ET INCIDENTS 
(2003, CONOCOPHILLIPS MARINE) 
1 
10 
30 
600 
Accidents 
Graves 
Blessur...
RAPPORTS ENTRE LES COÛTS DES 
ACCIDENTS ASSURÉS ET NON ASSURÉS. 
Source :http://www.hse.gov.uk/betterbusiness/large/gettin...
COÛTS DIRECTS ET INDIRECTS DES 
ACCIDENTS DU TRAVAIL 
 Blessures 
 Maladies 
 Décès 
 Dommages aux constructions, 
pro...
EVALUATION DES RISQUES 
En général, pour effectuer une évaluation, il faut : 
 Identifier les dangers. 
 Évaluer la prob...
Matrice Fréquence gravité pour évaluer les 
risques 
(British Standards Organization) 
Probabilité de 
préjudices 
Gravité...
SYSTÈMES DE MANAGEMENT 
QUALITÉ SÉCURITÉ ENVIRONNEMENT 
 La qualité des services et des produits, la santé et 
la sécurit...
SYSTÈMES DE MANAGEMENT 
QUALITÉ SÉCURITÉ ENVIRONNEMENT 
 Les moyens disponibles seront alors prioritairement 
orientés ve...
LES NORMES ET RÉFÉRENTIELS : 
 ISO 9001 V 2008 SMQ: Qualité 
 ISO 14001 V 2004 SME: Environnement 
BS OHSAS 18001 V 200...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Introduction à la médecine du travail

8 217 vues

Publié le

Histoire des concepts et réparation des lésions d'origine professionnelles

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
3 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
8 217
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
17
Actions
Partages
0
Téléchargements
46
Commentaires
0
J’aime
3
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Introduction à la médecine du travail

  1. 1. INTRODUCTION À LA MÉDECINE DU TRAVAIL Pr NEZZAL Abdelmalek Faculté de médecine Annaba Université Badji Mokhtar
  2. 2. OBJECTIF GÉNÉRAL Décrire l’évolution des conceptions sur: - l’origine, - la réparation, - la responsabilité, - la prévention - le management des lésions professionnelles.
  3. 3. TRAVAIL  Selon Alain Rey: - Moyen âge: travail (1130) substantif de travailler (1080) du latin populaire tripaliare :« torturer par trepalium ». Instrument de torture formé de trois pieux depuis l’Antiquité
  4. 4. LA PRODUCTION EN ALGÉRIE FRUIT DU TRAVAIL 180 160 140 120 100 80 60 40 20 0 ALGERIE PRODUIT INTERIEUR BRUT (PIB) Milliards $ (1960-2010) Source FMI 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 PIB
  5. 5. LE SUIVI DE L’ÉCONOMIE ALGÉRIENNE, C’EST À LA FOIS TRÈS SIMPLE…  Hydrocarbures = 45,7% du PIB (2005)  Hydrocarbures = 98% des exportations (2005)  Consommation et transferts de l’Etat = 20% du PIB  Investissement public = 10% du PIB 85du PIB sont couverts par le suivi de la Sonatrach et des dépenses d% e l’Etat (décaissements) CORDONNIER Christophe Expert AMECO
  6. 6. LES IMPORTATIONS CONSOMMENT L’ESSENTIEL DES FRUITS DE LA PRODUCTION.. 80 70 60 50 40 30 20 10 0 ALGERIE Importations/PIB % (1960-2010) Source FMI 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 Importation/PIB
  7. 7. SECTEURS D’ACTIVITÉ  Secteur primaire: regroupe l'agriculture, la pêche, l'exploitation forestière et l'exploitation minière.  Secteur secondaire: regroupe les activités liées à la transformation des matières premières issues du secteur primaire (industrie manufacturière, construction).  Secteur tertiaire: Il s’agit du secteur qui produit des services
  8. 8. CLASSEZ CES ENTREPRISES ALGÉRIENNES SELON LE SECTEUR D’ACTIVITÈ  Plus de 20 000 Employés • Sonatrach 40 000, Sonelgaz plus de 28 000, • Algérie Télécom plus de 20 000, Cosider (BTP) 15 000  Plus de 5000 et moins de 10 000 • Air Algérie, plus de 9400, GTP, plus de 7500 • ONAB (agroalimentaire) 7000, ENTP, plus de 6000 • Groupe Blanky (grande distribution…) plus de 5500 • SNVI, 5000 employés. • Plus de 1000 et moins de 5000 • SNTA, (Tabac) plus de 4000, CPA, (banque) 4000 • Giplait, entre 3700 et 4100, • Orascom Telecom Algérie, 3000, • Groupe Benhamadi Antar Trade (Equipements)1700 • EMB-FBF, (Boites) 1200
  9. 9. 10000 9000 8000 7000 6000 5000 4000 3000 2000 1000 0 ALGÉRIE EMPLOI 2001-2008 (SOURCE OIT EN MILLIERS) 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Hommes Femmes Total
  10. 10. HISTORIQUE  Antiquité: - HIPPOCRATE (Grèce), PLINE l’ANCIEN (Rome) - Signalent la pathologie associée au travail dans les industries exposant au soufre, au mercure et autres éléments chimiques - et recommandaient le port de masques aux ouvriers exposés.
  11. 11. HISTORIQUE  Au sommet de la civilisation musulmane: 9ème et 10ème siècle ER RAZI remettront en mémoire les connaissances de l’antiquité sur plusieurs maladies professionnelles.
  12. 12. HISTORIQUE  IBN SINA, (980-1038), médecin et philosophe: - Ouvrage de référence médicale - en Orient et en Occident: - « Les Canons de la Médecine », - étudia entre autres le plomb et l’hygiène de l’air, ses critères de salubrité - et évoqua la pollution de l’air par une combinaison de brouillards, de fumée et de particules solides.
  13. 13. HISTORIQUE  Au XVIème siècle, AGRICOLA (1556) : dénonce les dangers des vapeurs et poussières de métaux.
  14. 14. HISTORIQUE  Le suisse PARACELSUS composait en 1527 une monographie sur la nocivité des métaux et les maladies des mineurs.
  15. 15. HISTORIQUE  1701, l’italien RAMAZZINI publie un traité sur les maladies des artisans « De Morbis Artificum », décrivant les maladies professionnelles, leur prévention et leur traitement dans près de cinquante métiers.  Il donna à la pathologie du travail son unité, son ampleur, son caractère scientifique et sa méthode.
  16. 16. HISTORIQUE En 1775, SIR PERCIVAL POTT signale à Londres le cancer du scrotum des ramoneurs et incrimine la suie et le frottement des cordes ainsi que le manque d’hygiène.
  17. 17. HISTORIQUE  Avec la « révolution industrielle » au début du XIXème siècle, - Industrie du textile, - Mines de charbon - Hauts fourneaux Secteurs de travail très nuisibles à la santé et avec des accidents fréquents.
  18. 18. HISTORIQUE  Les publications se multiplient dans plusieurs pays. Ainsi en France, les « Annales d’hygiène publique et de médecine légale » sont fondées en 1829 et divers traités sur les maladies professionnelles sont édités.
  19. 19. Historique  La prise de conscience des risques de l’industrialisation,  L’apparition de nouveaux risques, biologiques, physiques, chimiques, psychologiques,  De nouvelles techniques et substances modifiant complètement les conditions de vie et de travail, Conduisent au XXème siècle à l’institution de la santé au travail pour la prévention des risques professionnels
  20. 20. LA RECONNAISSANCE DES LÉSIONS PROFESSIONNELLES  En France, le saturnisme est le premier tableau des maladies professionnelles a être adopté (1919), puis l’hydrargyrisme (TMP n°2) la même année.  Le nombre de tableaux de maladies professionnelles reconnus et indemnisables passera de 48 à 98 de1970 à 1990.
  21. 21. EN ALGÉRIE LES TEXTES RÉGLEMENTAIRES  En Algérie le système de réparation des accidents du travail et des maladies professionnelles est fortement inspiré d système de réparation en France.  L’ accident du travail est reconnu et réparé comme tel dés que la relation de travail avec l’employeur est établi ainsi que la survenue au moment et sur les lieux de travail.  La réparation de la maladie professionnelle est basée sur la présomption d’origine.
  22. 22. EN ALGÉRIE LES TEXTES RÉGLEMENTAIRES  Ordonnance modificative n°96-19 du 06 Juillet 1996. portant réparation des accidents de travail et des maladies professionnelles.  Arrêté interministériel modificatif du 5 mai 2010. instituant une commission des maladies professionnelles, chargée de la confection, révision et extension des tableaux de maladies.  Arrêté du 05 mai 1996 modificatif fixant la liste des maladies présumée d’origine professionnelle ainsi que ses annexes 1 et 2.
  23. 23. L’ENSEIGNEMENT DE LA MÉDECINE DU TRAVAIL EN ALGÉRIE. Cette enseignement s’est développé dans le cadre du Département de médecine sociale:  A l’Université d’Alger: Pr Abed  A l’Université d’Oran: Pr Mokhtari  A l’Université de Constantine: Dr Masseboeuf
  24. 24. ORGANISATION DE LA MÉDECINE DU TRAVAIL EN ALGÉRIE:  Services Hospitalo –Universitaires de référence CHU.  Services de médecine du travail dans les établissements de santé de proximité.  Services de médecine du Travail interentreprises.  Services de médecine du travail d’entreprise.  Cabinets de médecine du travail.
  25. 25. SYSTEME HOMME MACHINE ET DANGERS La définition des caractéristiques du système homme-machine est essentielle dans l’analyse du travail :  l’homme et ses caractéristiques physiques, psychologiques, cognitives, socioprofessionnelles (niveau de qualification) etc.  la machine et ses caractéristiques d’interface, de modes de fonctionnement, de niveau d’automatisation, de fiabilité, etc.
  26. 26. SYSTEME HOMME MACHINE ET DANGERS
  27. 27. EVOLUTION DE LA CONCEPTION DE L’ACCIDENT  Conception unicausale: Fin du 19ème siècle (taylorisme): causes directes des accidents facilement attribuables à des procédés techniques peu fiables, à des machines sans protections, à des techniques mal maîtrisées.  Les sciences humaines: recherches sur la genèse des accidents (de1900 à 1950), aboutissent à la théorie de: "la prédisposition aux accidents"
  28. 28. EVOLUTION DE LA CONCEPTION DE L’ACCIDENT CONCEPTION MULTICAUSALE DE L'ACCIDENT  Années 1930, la théorie des dominos introduit le schéma selon lequel l’accident dépendrait d’une série d’événements (symbolisés par les dominos) qui se suivent dans un ordre déterminé et prévisible.  Pour certains auteurs (Heinrich, 1950), on peut décrire une séquence logique qui partant de l'hérédité et du milieu social, passant par l'inaptitude personnelle, amène, par un acte dangereux, à l'accident et à la blessure.
  29. 29. THÉORIE DES DOMINOS HENRICH THE AXIOMS OF INDUSTRIAL SAFETY (1931)
  30. 30. THÉORIE DES DOMINOS MISE À JOURBIRD & LOFTUS INTERNATIONAL LOSS CONTROL INSTITUTE
  31. 31. EVOLUTION DE LA CONCEPTION DE L’ACCIDENT CONCEPTION MULTICAUSALE DE L'ACCIDENT  Raymond, 1952, la conjonction du facteur technique et du facteur humain est nécessaire pour qu'il y ait accident, le plus souvent consécutif au "geste néfaste" de la victime.  Cette conception ignore les autres éléments de la situation de travail :l'environnement technique et social en particulier.
  32. 32. EVOLUTION DE LA CONCEPTION DE L’ACCIDENT CONCEPTION MULTICAUSALE DE L'ACCIDENT  Ecole anglaise de psychanalyse de la "Tavistoc clinic", ou des travaux du sociologue Moreno, considèrent que le groupe de travail, en tant qu'entité psychosociale, est un paramètre important de la situation. On associe alors la sécurité à la cohésion du groupe par exemple, ou à son "équilibre sociométrique".
  33. 33. EVOLUTION DE LA CONCEPTION DE L’ACCIDENT CONCEPTION SYSTÉMIQUE DE L'ACCIDENT  Vers 1960, l'entreprise est considérée comme un système sociotechnique finalisé et organisé en éléments interdépendants.  L'accident est alors considéré comme un symptôme de dysfonctionnement du système, et non plus comme un phénomène isolé, circonscrit.  L'investigation s'élargit au fonctionnement de l'ensemble du système.
  34. 34. COURANT FIABILISTE  1980 se développe le courant fiabiliste sous l’influence de l'évolution technologique qui va se caractériser par l'automatisation et l'informatisation, mais aussi par la prééminence des tâches de contrôle, de surveillance, de maintenance par des systèmes complexes.  Ce courant a donc donné lieu à de nombreuses théories sur la fiabilité humaine et sur l'erreur humaine.
  35. 35. LE SYSTÈME D’ASSURANCES SOCIALES EN ALGÉRIE  La réparation par l’assurance des préjudices causées par les lésions professionnelles se fait dans le cadre du système de sécurité sociale solidaire.  La CNAS est gérée par l’état pour le compte des employeurs et employés représentés dans le conseil d’administration.  La CNAS gère: la maladie, la maternité, la retraite et les accidents du travail et maladies professionnelles.
  36. 36. SÉCURITÉ SOCIALE EN ALGÉRIE  1920 Mise en oeuvre de la législation sur les accidents du travail.  En 1962 le système de sécurité sociale était composé de plus de 70 organismes et plus de 9 régimes avec des différences dans le financement, la nature et le niveau des prestations ainsi que le mode de gestion.  1983 Refonte de tout le système de sécurité sociale : unification des régimes, uniformisation des avantages  1992 Ré institution de la caisse des assurances sociales des non salariés C.A.S.N.O.S  1995 Mise en place de la Caisse Nationale d'Assurance Chômage C.N.A.C  1998 Réinstitution de la Caisse des Congés Payés des Travailleurs du Bâtiment C.A.C.O.B.A.T.P.H
  37. 37. SECURITE SOCIALE ACCIDENTS DU TRAVAIL ET MALADIES PROFESSIONNELLES Il s'agit des accidents survenus à l'occasion du travail, des accidents de trajet ainsi que les maladies professionnelles faisant l'objet d'une liste. Le droit aux prestations en nature et en espèces est ouvert indépendamment de toute condition de période de travail. 1) Soins 2) Incapacité temporaire 3) Incapacité permanente 4) Survivants
  38. 38. ÉVOLUTION DE LA CONTRIBUTION DES AGENTS À LA DÉPENSE NATIONALE DE SANTÉ (1974-2007)
  39. 39. 50000 45000 40000 35000 30000 25000 20000 15000 10000 5000 0 ALGÉRIE ACCIDENTS DU TRAVAIL DÉCLARÉS (1999-2008) SOURCE OIT 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Total Général
  40. 40. 1000 900 800 700 600 500 400 300 200 100 0 ALGÉRIE ACCIDENTS DU TRAVAIL MORTELS DÉCLARÉS (1999-2008) SOURCE OIT Total Accidents Mortels
  41. 41. RAPPORT DE FRÉQUENCE DES ACCIDENTS ET INCIDENTS (2003, CONOCOPHILLIPS MARINE) 1 10 30 600 Accidents Graves Blessures mineures Accidents avec dommages matériels Incident sans blessures ni dégâts apparents 300 000 Attitudes ou conduites à risques
  42. 42. RAPPORTS ENTRE LES COÛTS DES ACCIDENTS ASSURÉS ET NON ASSURÉS. Source :http://www.hse.gov.uk/betterbusiness/large/getting_cost_savings.htm
  43. 43. COÛTS DIRECTS ET INDIRECTS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL  Blessures  Maladies  Décès  Dommages aux constructions, produits et matériaux  Indemnités journalières  Temps perdus durant les arrêts de production  Indemnités journalières  Réparation des équipements  Heures supplémentaires  Retards Production / interruptions des affaires  Perte d’expertise/expérience  Dépenses pour assurer les urgences  Temps investi pour les enquêtes accidents  Amendes et pénalités  Perte de contrats  Coûts des frais de justice  Baisse de la motivation
  44. 44. EVALUATION DES RISQUES En général, pour effectuer une évaluation, il faut :  Identifier les dangers.  Évaluer la probabilité de survenue d'une blessure ou d'apparition d'une maladie ainsi que sa gravité.  Contrôler le risque par des mesures pour éliminer ou maîtriser.  Surveiller ces mesures et évaluer si le risque est maîtrisé.  Conserver toute la documentation ou les registres
  45. 45. Matrice Fréquence gravité pour évaluer les risques (British Standards Organization) Probabilité de préjudices Gravité du préjudice Préjudice léger Préjudice modéré Préjudice élevé Très improbable Risque très faible Risque très faible Risque élevé Peu probable Risque très faible Risque modéré Risque très élevé Probable Risque faible Risque élevé Risque très élevé Très probable Risque faible Risque très élevé Risque très élevé
  46. 46. SYSTÈMES DE MANAGEMENT QUALITÉ SÉCURITÉ ENVIRONNEMENT  La qualité des services et des produits, la santé et la sécurité des travailleurs, l’environnement et les attentes de la société doivent être pris en compte dans les processus de décision.  La mise en place d’un SMQSE permet d’acquérir les compétences nécessaires pour comprendre, analyser, évaluer les risques et donc les enjeux stratégiques pour l’organisme.
  47. 47. SYSTÈMES DE MANAGEMENT QUALITÉ SÉCURITÉ ENVIRONNEMENT  Les moyens disponibles seront alors prioritairement orientés vers le traitement des principaux risques : - accident mortel, - atteinte à la santé des riverains, - pollution du milieu naturel, - indisponibilité de l’outil de production, - perte d’un client, etc.
  48. 48. LES NORMES ET RÉFÉRENTIELS :  ISO 9001 V 2008 SMQ: Qualité  ISO 14001 V 2004 SME: Environnement BS OHSAS 18001 V 2007 SMHS: Sécurité  Les entreprises s’orientent actuellement vers la mise en place de systèmes de management intégrés des trois normes.

×