La toxicité et la
génotoxicité des huiles
essentielles
Pranarôm international
26 septembre 2005
Dr Abdesselam ZHIRI
Direct...
Dr A. ZHIRI
PRANAROM
La toxicité et la génotoxicité des huiles essentielles
Les HE de moutarde,
de croton, (Croton ssp.)
d...
Les HE riches en cétones :
thuyone, bornéone,
menthone, atlantone
(sauge officinale, thuya,
cèdre de l’Atlas)
Toxicité pou...
Seuls les hydrolats aromatiques seront employées
encompresses oculaires ouenbaind’yeux.
Les huiles essentielles (HE) chémo...
La puissance d’action de toute substance et
donc son efficacité dépend de la dose utilisée
"Toute substance est un poison ...
La sécurité d’emploi d’un produit aussi bien alimentaire, thérapeutique
que cosmétique doit tenir compte de:
 Son mode d’...
Selon l’OMS, les substances vénéneuses dangereuses
sont classées en:
 Très toxiques
 Toxiques
 Nocives
Toxicologie Clas...
les huiles essentielles sont des composés
puissants à utiliseravec dosage et précaution
La puissance d’action de toute sub...
Partenaires :
  Direction Générale des Technologies, de la Recherche
et de l’Energie. La Région Wallonne de Belgique
M. Id...
? LA GENOTOXICITE;
TOXICICOLOGIE
GENETIQUE
La puissance d’action de toute substance et
donc son efficacité dépend de la do...
LA GENOTOXICITE, LES GENOTOXINES
La production de telles lésions du matériel
génétique peut avoir des effets cancérogènes,...
L’ANTI-GENOTOXICITE,
ANTI-MUTAGENES & ANTICARCINOGENES
Molécules naturelles ou synthétiques
capables d’inhiber ou de rédui...
 25% de malformations congénitales chez l’Hommes
 l’activation des processus de vieillissement
 l’initiation de certain...
Les cancers sont des maladies multifactorielles
80 à 90% des cancers sont dus aux
facteurs environnementaux dont 30 à
60% ...
Produits naturels
Produits formés au cours des préparations alimentaires
Contaminants chimiques
Constituants de plantes
My...
Activateurs des enzymes de
détoxification Piégeurs des électrophiles
Stimulateurs de la réparationInhibiteurs de l’activat...
La mise au point de la technique SMART
Test de Mutations et de Recombinaisons Somatiques
Objectifs :
AVOIR UNE TECHNIQUE D...
TEST DE MUTATIONS ET DE
RECOMBINAISONS SOMATIQUES DES AILES
(SMART) DE Drosophila melanogaster
Perte de l'hétérozygotie po...
Collecte des oeufs
Χ♂
+mwh +
mwh ++
mwh/mwh
flr3
++
♀
Bds++
flr3
/TM3 Bds
24h
72h
48h
120h
24h
48h
Traitement aigu
Oeuf
2h...
Collecte des oeufs
Isolement et traitement des larves
Χ♂
+mwh +
mwh ++
mwh/mwh
flr3
++
♀
Bds++
flr3
/TM3 Bds
24h
72h
48h
1...
Collecte des oeufs
Isolement et traitement des larves
Χ♂
+mwh +
mwh ++
mwh/mwh
flr3
++
♀
Bds++
flr3
/TM3 Bds
mwh flr+
/mwh...
mwh +
+
flr
flr
mwh +
Cellules filles Phénotype final
mitose
mitoses
mwh
mwh
+ flr
+
flr
+
Délétions
Cellule mère
Dr A. ZH...
mwh
mwh
+ flr
+
flr+
+
mwh +
+
flr+
flr
mwh
Cellule mère Cellules filles Phénotype final
mitose
mitoses
Mutations ponctuel...
mwh
+
flr
+
+
mwh
++
flr
Recombinaisons
mwh +
flr+
flr
mwh +
Cellule mère Cellules filles Phénotype final
mitose
mitoses
D...
mwh
+
+
flr
mwh
+ flr
+
mwh +
flr+
mwh +
flr+
Recombinaisons
Cellule mère Cellules filles
mitose
Dr A. ZHIRI
PRANAROM
La t...
Les résultats de ce test sont ils applicables à
l’Homme?
Le séquençage du génome de Drososphile (Drosophila
Genome project...
MATERIELS ET METHODES
La toxicité et la génotoxicité des huiles essentielles
Ledum groenlandicum
LGHEALO 0699
Données générales sur les plantes d'extraction
Helichrysum italicum
HISA X 0800
Ravensara...
Analyses par chromatographie gazeuse de la
composition des trois huiles essentielles
Fig 1: Différents constituants de l'h...
Fig2: Différents constituants de l'huile essentielle de
Ledum groenlandicum
Germacrene D
Selinene alpha
Caryophyllene beta...
Fig3 : Différents constituants de l'huile essentielle de
Ravensara aromatica
non déterminé Thujene alpha
Terpineol alpha
P...
RESULTATS ET DISCUSSIONS
Dr A. ZHIRI
PRANAROM
La toxicité et la génotoxicité des huiles essentielles
Huile Concentration Degré de toxicité
larvaire
H. italicum
5‰ 100%
4‰ >75%
3‰ 50%
2‰ 5-10%
1‰ 5-10%
L. groenlandicum
4‰ 10...
GENOTOXICITE
Génotoxicité des différentes doses des
trois huiles essentielles et leur mélange
Concentrations (‰) Nombre
de...
ANTIGENOTOXICIT
E
Concentrations
(‰)
Nombre
des
ailes
Mutations par aile (Nombre de mutations)
Clone simple et petit
(1-2 ...
1 2 3 4 5 6 7
5mM Ure+0,3%
5mM Ure+0,2%
5mM Ure+0,1%
5mM Ure
0
0,1
0,2
0,3
0,4
0,5
0,6
0,7
Singlespotsper
wing
Spot size c...
H.italicum L. groenlandicum R. aromatica Formule
chimique
Effets Biologiques
Pinene
alpha
28.67 0.94 4.51 C10
H16
Inhibe l...
CONCLUSIONS
&
PERSPECTIVES
Dr A. ZHIRI
PRANAROM
La toxicité et la génotoxicité des huiles essentielles
Ces huiles et leurs mélanges ne sont ni toxiques
ni génotoxiques
Ces huiles et leurs mélanges réduisent
significativement ...
L'action anti-génotoxique de ces huiles pourrait être attribuée à :
 l'interaction entre :
-certaines molécules (comme l’...
Perfectionner le test SMART des ailes
Etudier le test combiné DSMART aile/œi
Etudier le test SMART des yeux
Pratiquer des ...
Déterminer les seuils de toxicité de toutes les
formulations à base d’huiles essentielles (HE)
et/ou d’extraits de plantes...
Merci pour votre attention
Belgique, 26 septembre 2005
Dr. Abdesselam ZHIRI
Directeurde R&D
Pranarôm, Belgium
Dr A. ZHIRI
...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

La toxicité et la génotoxicité des huiles essentielles

1 821 vues

Publié le

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 821
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
358
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La toxicité et la génotoxicité des huiles essentielles

  1. 1. La toxicité et la génotoxicité des huiles essentielles Pranarôm international 26 septembre 2005 Dr Abdesselam ZHIRI Directeur de R&D
  2. 2. Dr A. ZHIRI PRANAROM La toxicité et la génotoxicité des huiles essentielles Les HE de moutarde, de croton, (Croton ssp.) de sabine (Juniperus sabina) Les huiles essentielles (HE) sont très puissantes et certaines d’entre elles pourraient générer des effets secondaires ou des toxicités dangereuses. Interdites à la vente Elles sont vésicantes et nécrosantes. Les essences des zestes des agrumes: citron, mandarine, orange douce Interdit de s’exposer au soleil après une application cutanée Furocoumarines photosensibilisantes sous peine d’être colorée en un rouge écrevisse sous l’action des rayons ultraviol Voie orale, ces HE demandent une plus grande prudence ! Les HE de térébentine, de genévrier, de santal Simulent l’activité rénale et peuvent irriter les néphron
  3. 3. Les HE riches en cétones : thuyone, bornéone, menthone, atlantone (sauge officinale, thuya, cèdre de l’Atlas) Toxicité pour les tissus nerveux immatures ou fragilisés. Elles sont aussi abortives Voie orale est strictement défendu chez le nourrisson, la femme enceinte et allaitante et les personnes âgées Les huiles essentielles (HE) chémotypées sont très puissantes et certaines d’entre elles pourraient générer des effets secondaires ou des toxicités dangereuses. ! Les HE riches en phénols ou en aldéhydes Souvent agressives pour la peau Elles doivent être toujours diluées à 20 % maximum dans une huile végétale Dr A. ZHIRI PRANAROM La toxicité et la génotoxicité des huiles essentielles
  4. 4. Seuls les hydrolats aromatiques seront employées encompresses oculaires ouenbaind’yeux. Les huiles essentielles (HE) chémotypées sont très puissantes et certaines d’entre elles pourraient générer des effets secondaires ou des toxicités dangereuses. Strictement interdite Une dilution de 5% max d’HE dans une HV Injection intramusculaire des HE HE dans le nez, dans l’oreille ou sur les muqueuses ano-génitales Jamais pure HE dans l’œil Jamais même diluées Dr A. ZHIRI PRANAROM La toxicité et la génotoxicité des huiles essentielles
  5. 5. La puissance d’action de toute substance et donc son efficacité dépend de la dose utilisée "Toute substance est un poison … la dose adéquate fait la différence entre un poison et un remède." Paracelse, (1493-1541)Dr A. ZHIRI PRANAROM La toxicité et la génotoxicité des huiles essentielles
  6. 6. La sécurité d’emploi d’un produit aussi bien alimentaire, thérapeutique que cosmétique doit tenir compte de:  Son mode d’extraction, de synthèse, etc.  Ses données physicochimiques ;  Son métabolisme (digestion, absorption intestinal…)  Ses méthodes d’utilisation  Sa structure chimique ; La puissance d’action de toute substance et donc son efficacité dépend de la dose utilisée Dr A. ZHIRI PRANAROM La toxicité et la génotoxicité des huiles essentielles
  7. 7. Selon l’OMS, les substances vénéneuses dangereuses sont classées en:  Très toxiques  Toxiques  Nocives Toxicologie Classique  Cancérigènes  Tératogènes  Mutagènes Toxicologie Génétique La puissance d’action de toute substance et donc son efficacité dépend de la dose utilisée Dr A. ZHIRI PRANAROM La toxicité et la génotoxicité des huiles essentielles
  8. 8. les huiles essentielles sont des composés puissants à utiliseravec dosage et précaution La puissance d’action de toute substance et donc son efficacité dépend de la dose utilisée PRANAROM a initié plusieurs programmes pour que ses formulations à base d’huiles essentielles (HE) soient en conformité avec ses avancés de l’aromathérapie scientifique :  Fiches de toxicité pour chaque HE  Banque de données sur les activités et les propriétés des HE  Des fiches bibliographiques pour chaque HE  Collaborations avec des universités belges, espagnoles, française et marocaines Dr A. ZHIRI PRANAROM La toxicité et la génotoxicité des huiles essentielles
  9. 9. Partenaires :   Direction Générale des Technologies, de la Recherche et de l’Energie. La Région Wallonne de Belgique M. Idaomar, R. El Hamss, F. Bakkali, N. Mezzoug Département de Biologie, Unité de Biologie Cellulaire et Moléculaire (BCM), Université Abd Elmalek Essaadi, Tétouan, Morocco A. Alonso-Moraga, A. Muñoz-Serrano Déparrtamento de Genética, Universidad de Córdoba, Córdoba, Spain A. Zhiri, V. Liemans, D. Baudoux REMERCIEMENT La puissance d’action de toute substance et donc son efficacité dépend de la dose utilisée Dr A. ZHIRI PRANAROM La toxicité et la génotoxicité des huiles essentielles
  10. 10. ? LA GENOTOXICITE; TOXICICOLOGIE GENETIQUE La puissance d’action de toute substance et donc son efficacité dépend de la dose utilisée Dr A. ZHIRI PRANAROM La toxicité et la génotoxicité des huiles essentielles
  11. 11. LA GENOTOXICITE, LES GENOTOXINES La production de telles lésions du matériel génétique peut avoir des effets cancérogènes, tératogènes ou héréditaires D’où l’Intérêt d’Identifier des agents chimiques synthétiques et/ou naturels (génotoxines) potentiellement génotoxiques et cancérogènes pour l’homme Phénomènes divers induisant des modifications de l’ADN, qu’il s’agisse de mutations ou de tout autre événement altérant le génome (mutagenèse) Dr A. ZHIRI PRANAROM La toxicité et la génotoxicité des huiles essentielles
  12. 12. L’ANTI-GENOTOXICITE, ANTI-MUTAGENES & ANTICARCINOGENES Molécules naturelles ou synthétiques capables d’inhiber ou de réduire les effets mutagènes et/ou carcinogènes spontanés ou induits La puissance d’action de toute substance et donc son efficacité dépend de la dose utilisée Dr A. ZHIRI PRANAROM La toxicité et la génotoxicité des huiles essentielles
  13. 13.  25% de malformations congénitales chez l’Hommes  l’activation des processus de vieillissement  l’initiation de certains tumeurs Impacts sur la santé humaine sont en rapport étroit avec l’action directe ou indirecte des génotoxines. La puissance d’action de toute substance et donc son efficacité dépend de la dose utilisée Dr A. ZHIRI PRANAROM La toxicité et la génotoxicité des huiles essentielles
  14. 14. Les cancers sont des maladies multifactorielles 80 à 90% des cancers sont dus aux facteurs environnementaux dont 30 à 60% sont liés à l’alimentation Facteurs hormonaux Facteurs environnementaux Facteurs génétiques … Dr A. ZHIRI PRANAROM La toxicité et la génotoxicité des huiles essentielles
  15. 15. Produits naturels Produits formés au cours des préparations alimentaires Contaminants chimiques Constituants de plantes Mycotoxines Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques Amines Aromatiques Pesticides Métaux lourds    agènes et carcinogènes alimentaires Dr A. ZHIRI PRANAROM La toxicité et la génotoxicité des huiles essentielles
  16. 16. Activateurs des enzymes de détoxification Piégeurs des électrophiles Stimulateurs de la réparationInhibiteurs de l’activation des promutagènes Inhibiteurs de la prise des mutagènes Réparation ADN normal Pénétration Xénobiotique Xénobiotique Inhibiteurs de promotion et de la progression Excrétion Métabolisme phase II Conjugué Métabolite électrophile Métabolisme phase I ADN muté Cellules pré- néoplasiques Cellules néoplasiques Cellule initiée Progression Promotion CELLULE Mutagènes et carcinogènes alimentaires
  17. 17. La mise au point de la technique SMART Test de Mutations et de Recombinaisons Somatiques Objectifs : AVOIR UNE TECHNIQUE D’ANALYSE ET DE DOSAGE DE TOXICITÉ, DE GENOTOXICITE DES PRODUITS ALIMENTAIRES, AGRO-ALIMENTAIRES, COSMETIQUES ET PHARMACEUTIQUES. DÉTERMINER, AVEC CE PROCÉDÉ, LES SEUILS DE TOXICITÉ DE TOUTES LES FORMULATIONS À BASE D’HUILES ESSENTIELLES (HE) ET/OU D’EXTRAITS DE PLANTES. La puissance d’action de toute substance et donc son efficacité dépend de la dose utilisée Dr A. ZHIRI PRANAROM La toxicité et la génotoxicité des huiles essentielles
  18. 18. TEST DE MUTATIONS ET DE RECOMBINAISONS SOMATIQUES DES AILES (SMART) DE Drosophila melanogaster Perte de l'hétérozygotie pour deux marqueurs des ailes qui se manifeste phénotypiquement par des mutations au niveau des poils des ailes PRINCIPE  Dr A. ZHIRI PRANAROM La toxicité et la génotoxicité des huiles essentielles
  19. 19. Collecte des oeufs Χ♂ +mwh + mwh ++ mwh/mwh flr3 ++ ♀ Bds++ flr3 /TM3 Bds 24h 72h 48h 120h 24h 48h Traitement aigu Oeuf 2h 3h 4h 6h 2h 3h 4h 6h 72h Traitement chronique Etude de la génotoxicité Agedeslarves Dr A. ZHIRI PRANAROM Isolement et traitement des larves
  20. 20. Collecte des oeufs Isolement et traitement des larves Χ♂ +mwh + mwh ++ mwh/mwh flr3 ++ ♀ Bds++ flr3 /TM3 Bds 24h 72h 48h 120h Oeuf Inhibiteur Mutagène Inhibiteur Mutagène et Inhibiteur Co-traitement Pré-traitement Post-traitement Mutagène Agedeslarves Dr A. ZHIRI PRANAROM
  21. 21. Collecte des oeufs Isolement et traitement des larves Χ♂ +mwh + mwh ++ mwh/mwh flr3 ++ ♀ Bds++ flr3 /TM3 Bds mwh flr+ /mwh+ flr3 (Phénotype sauvage) Analyse microscopique des ailes mwh + +mwh Bds++ flr3 ++ mwh /mwh+ Bds (Phénotype serrate) + + Dr A. ZHIRI PRANAROM
  22. 22. mwh + + flr flr mwh + Cellules filles Phénotype final mitose mitoses mwh mwh + flr + flr + Délétions Cellule mère Dr A. ZHIRI PRANAROM La toxicité et la génotoxicité des huiles essentielles
  23. 23. mwh mwh + flr + flr+ + mwh + + flr+ flr mwh Cellule mère Cellules filles Phénotype final mitose mitoses Mutations ponctuelles Dr A. ZHIRI PRANAROM La toxicité et la génotoxicité des huiles essentielles
  24. 24. mwh + flr + + mwh ++ flr Recombinaisons mwh + flr+ flr mwh + Cellule mère Cellules filles Phénotype final mitose mitoses Dr A. ZHIRI PRANAROM La toxicité et la génotoxicité des huiles essentielles
  25. 25. mwh + + flr mwh + flr + mwh + flr+ mwh + flr+ Recombinaisons Cellule mère Cellules filles mitose Dr A. ZHIRI PRANAROM La toxicité et la génotoxicité des huiles essentielles
  26. 26. Les résultats de ce test sont ils applicables à l’Homme? Le séquençage du génome de Drososphile (Drosophila Genome project 2000, vol 278 N° 5461) montre que:  50% des séquences protéiques sont identiques à celles des mammifères  61% des gènes hortologues aux gènes de maladies héréditaires chez l’Homme  68% des gènes hortologues aux gènes de Cancers chez l’Homme Dr A. ZHIRI PRANAROM La toxicité et la génotoxicité des huiles essentielles
  27. 27. MATERIELS ET METHODES La toxicité et la génotoxicité des huiles essentielles
  28. 28. Ledum groenlandicum LGHEALO 0699 Données générales sur les plantes d'extraction Helichrysum italicum HISA X 0800 Ravensara aromatica RAFESO 0699 Dr A. ZHIRI PRANAROM La toxicité et la génotoxicité des huiles essentielles
  29. 29. Analyses par chromatographie gazeuse de la composition des trois huiles essentielles Fig 1: Différents constituants de l'huile essentielle de Helichrysum italicum Neryl isobutyrate Cadinene gamma Geranyl acetate Copaene alpha Nerolidol Pinene alpha Pinene beta Camphene Limonene Terpinene gamma Terpinolene Citronellale Cineole 1,8 CurcumeneG+Ital idiones Neryl butyrate Caryophyllene alpha Cedrene alpha Neryl acetate Nerol Terpinolene alpha Terpinene 4 ol Linalol Non déterminés Dr A. ZHIRI PRANAROM La toxicité et la génotoxicité des huiles essentielles
  30. 30. Fig2: Différents constituants de l'huile essentielle de Ledum groenlandicum Germacrene D Selinene alpha Caryophyllene beta Bornyl acetate Ledol Humulene alpha Nerol Myrtenal Terpineol alpha Terpinene 1ol4 Thujone beta Terpinolene Terpinene gamma Myrcene Phellandrene alpha Pinene betaSabinene Camphene Pinene alpha Non déterminés Terpinene alpha Paracymene Limonene Analyses par chromatographie gazeuse de la composition des trois huiles essentielles Dr A. ZHIRI PRANAROM La toxicité et la génotoxicité des huiles essentielles
  31. 31. Fig3 : Différents constituants de l'huile essentielle de Ravensara aromatica non déterminé Thujene alpha Terpineol alpha Phellandrene alpha Delta 3 carene Terpinene alpha Myrcene Pinene beta Sabinene Pinene alpha Ocimene trans beta Terpinene gamma Terpinolene Linalole Camphre Caryphyllene trans Humulene alpha Ylangene Limonene Terpinene 10L4 Cineole 1,8 Camphene Analyses par chromatographie gazeuse de la composition des trois huiles essentielles Dr A. ZHIRI PRANAROM La toxicité et la génotoxicité des huiles essentielles
  32. 32. RESULTATS ET DISCUSSIONS Dr A. ZHIRI PRANAROM La toxicité et la génotoxicité des huiles essentielles
  33. 33. Huile Concentration Degré de toxicité larvaire H. italicum 5‰ 100% 4‰ >75% 3‰ 50% 2‰ 5-10% 1‰ 5-10% L. groenlandicum 4‰ 100% 3‰ >90% 2‰ 50% 1‰ 25% R. aromatica 5‰ 75% 4‰ 50% 3‰ 25% 2‰ 5-10% 1‰ 5% Mélange 5‰ >75% 4‰ 50% 3‰ 25% 2‰ 5-10% 1‰ 5% Toxicité de trois huiles essentielles et celle de leur mélange équiproportionnel exprimée par des % de létalité larvaire TOXIC ITE Dr A. ZHIRI PRANAROM
  34. 34. GENOTOXICITE Génotoxicité des différentes doses des trois huiles essentielles et leur mélange Concentrations (‰) Nombre des ailes Mutations par aile (Nombre de mutations) Clones simples petits (1-2 cellules) Clones simples grands (> 2 cellules) Clones jumeaux Total des clones Contrôle (Twen-80) 0.1% 240 0.45 (107) 0.03 (07) 0.01 (03) 0.49a (117) Helichrysum italicum 1 ‰ 80 0.51 (41) 0.03 (02) 00 (00) 054 a (43) 2 ‰ 80 0.45 (36) 0.01 (01) 00 (00) 0.46 a (37) 3 ‰ 80 0.34 (27) 0.04 (03) 00 (00) 0.38 a (30) Ledum groendandicum 1 ‰ 79 0.51 (40) 0.05 (04) 0.01 (01) 0.57 a (45) 2 ‰ 77 0.58 (45) 0.03 (02) 0.00 (00) 0.61 a (47) Ravensara aromatica 1 ‰ 84 0.38 (32) 0.01 (01) 0.01 (01) 0.40 a (34) 2 ‰ 86 0.50 (43) 0.09 (08) 0.00 (00) 0.59 a (51) 3 ‰ 80 0.40 (32) 0.08 (06) 0.01 (01) 0.49 a (39) Mélange 1 ‰ 81 0.37 (30) 0.00 (00) 0.86 (07) 0.46 a (37) 2 ‰ 40 0.45 (18) 0.13 (05) 0.00 (00) 0.58 a (23) 3 ‰ 80 0.36 (29) 0.05 (04) 0.03 (02) 0.44a (35)
  35. 35. ANTIGENOTOXICIT E Concentrations (‰) Nombre des ailes Mutations par aile (Nombre de mutations) Clone simple et petit (1-2 cellules) Clone simple et grand (> 2 cellules) Clone jumeau Total des clones‡ % inhibition* Tween-80 0.1% 240 0.45 (107) 0.03 (07) 0.01 (03) 0.49 (117) Ure 81 1.00 (81) 0.58 (47) 0.05 (04) 1.63a (132) Ure et H. it. 1‰ 81 0.59 (48) 0.11 (09) 0.03 (01) 0.72b (58) 56 Ure et H. it. 2‰ 40 0.60 (24) 0.08 (03) 0.02 (01) 0.70b (28) 57 Ure et H. it. 3‰ 32 0.69 (22) 0.06 (02) 0.00 (00) 0.75b (24) 54 Ure 81 1.00 (81) 0.58 (47) 0.05 (04) 1.63a (132) Ure et L. gr. 1‰ 80 0.75 (60) 0.25 (20) 0.04 (03) 1.04b (83) 36 Ure et L. gr. 2‰ 40 0.7 (28) 0.20 (08) 0.03 (01) 0.93b (37) 43 Ure 80 1.41 (113) 0.26 (21) 0.00 (00) 1.67a (134) Ure et R. aro. 1‰ 80 1.13 (90) 0.23 (19) 0.04 (03) 1.40a (112) 16 Ure et R. aro. 2‰ 82 0.85 (70) 0.21 (17) 0.01 (01) 1.07b (78) 36 Ure et R. aro. 3‰ 57 0.82 (47) 0.09 (05) 0.00 (00) 0.91b (52) 46 Ure 78 1.63 (127) 0.36 (28) 0.01 (01) 2.00a (156) Ure et mélange 1‰ 80 0.75 (60) 0.21 (17) 0.03 (0.3) 1.00b (80) 50 Ure et mélange 2‰ 67 1.00 (67) 0.15 (10) 0.06 (04) 1.21b (81) 40 Ure et mélange 3‰ 39 0.36 (14) 0.13 (05) 0.05 (02) 0.54c (21) 73 Anti-génotoxicité des différentes doses des trois huiles essentielles et leur mélange
  36. 36. 1 2 3 4 5 6 7 5mM Ure+0,3% 5mM Ure+0,2% 5mM Ure+0,1% 5mM Ure 0 0,1 0,2 0,3 0,4 0,5 0,6 0,7 Singlespotsper wing Spot size class (a) Helichrysum 1 2 3 4 5 6 7 5mM Ure+0,2% 5mM Ure+0,1% 5mM Ure 0 0,1 0,2 0,3 0,4 0,5 0,6 0,7 Singlespotsper wing Spot size class (b) Ledum 1 2 3 4 5 6 7 5mM Ure+0,3% 5mM Ure+0,2% 5mM Ure+0,1% 5mM Ure 0 0,2 0,4 0,6 0,8 1 1,2 Singlespotsper wing Spot size class ( c ) Ravensara 1 2 3 4 5 6 7 5mMUre+0,3 5mM Ure+0,2 5mMUre+0,1 5mM Ure 0 0,2 0,4 0,6 0,8 1 Singlespotsperwing Spot size class (d) Mixture 56 57 54 % d’inhibition moyenne 36 43 16 36 46 50 40 73 % d’inhibition moyenne % d’inhibition moyenne % d’inhibition moyenne Spot size distributions and single spot induction frequencies after larvae feeding with Urethane alone and in combination with (a) Helichrysum, (b) Ledum, (c) Ravensara and (d) the mixture. Clone size classes: 1, 1 cell; 2, 2 cells; 3, 3 to cells; 4, 5 to 8 cells; 5, 9 to 16 cells; 6, 17 to 32 cells, 7, more than 32 cells Dr A. ZHIRI PRANAROM
  37. 37. H.italicum L. groenlandicum R. aromatica Formule chimique Effets Biologiques Pinene alpha 28.67 0.94 4.51 C10 H16 Inhibe les CYP2B1 mono-oxygénase, anticarcinogène contre DMBA. Sabinene nd 1.44 12.99 C10 H16 Limonene 1.75 36.16 2.67 C10 H16 Antimutagène contre l’acid 1-methyl- 1,2,3,4-tetrahydro-beta-carboline-3- carboxylic, anticarcinogène. 1,8 Cinéole 0.55 nd 56.45 C10 H18 O Induit l’activité de P450. Camphene 0.28 0.35 0.22 C10 H16 Antioxydant. Terpinene gamma 0.37 0.62 1.30 C10 H16 Antioxydant. Myrcene nd 0.45 1.35 C10 H16 Inhibiteur de l’aldose-réductase, antimutagène, antioxydant, Inhibe les échanges entre chromatides sœurs (SCE) induites par cyclophosphamide et AFB1, Inhibe les CYP450. Curcumene G + Italidiones 21.31 nd nd Caryophyllene alpha 8.83 nd nd C15 H24 Cytotoxique contre certaines lignées des cellules tumorales, antioxydant. Camphre nd nd 0.08 Cancer-prevetion, anti-irritant. Les principaux constituants des 3 huiles essentielles et leurs éventuelles actions anti-carcinogènes
  38. 38. CONCLUSIONS & PERSPECTIVES Dr A. ZHIRI PRANAROM La toxicité et la génotoxicité des huiles essentielles
  39. 39. Ces huiles et leurs mélanges ne sont ni toxiques ni génotoxiques Ces huiles et leurs mélanges réduisent significativement le taux de la mutagenèse induite par l’ uréthane (agent mutagène très puissant) le degré d'inhibition est beaucoup plus important pour le mélange de ces 3 huiles (73%)    CONCLUSIONS GENERALES Dr A. ZHIRI PRANAROM La toxicité et la génotoxicité des huiles essentielles
  40. 40. L'action anti-génotoxique de ces huiles pourrait être attribuée à :  l'interaction entre : -certaines molécules (comme l’alpha-pinène, le 1,8 cinéole, le myrcène, le caryophyllène alpha… ) & - le système cytochrome P-450, (enzymes fondamentales de la biotransformation des xénobiotiques)  l'effet antioxydant de quelques composés de ces huiles essentielles CONCLUSIONS GENERALES Dr A. ZHIRI PRANAROM La toxicité et la génotoxicité des huiles essentielles
  41. 41. Perfectionner le test SMART des ailes Etudier le test combiné DSMART aile/œi Etudier le test SMART des yeux Pratiquer des confirmations comparatives     PERSPECTIVES Dr A. ZHIRI PRANAROM La toxicité et la génotoxicité des huiles essentielles
  42. 42. Déterminer les seuils de toxicité de toutes les formulations à base d’huiles essentielles (HE) et/ou d’extraits de plantes. Perfectionner la technique DSMART dans le but de : Doser la Toxicité, la Cytotoxicité, la Génotoxicité et l’anti-génotoxicité des produits alimentaires, agro-alimentaires, cosmétiques et pharmaceutiques Et d’unemanièregénérale  PERSPECTIVES Dr A. ZHIRI PRANAROM La toxicité et la génotoxicité des huiles essentielles
  43. 43. Merci pour votre attention Belgique, 26 septembre 2005 Dr. Abdesselam ZHIRI Directeurde R&D Pranarôm, Belgium Dr A. ZHIRI PRANAROM La toxicité et la génotoxicité des huiles essentielles

×