Club Marketing 2.0 du 16/04/2013

1 695 vues

Publié le

Présentation de Philippe GAUTIER, Directeur Général de Business2Any

Publié dans : Business
1 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 695
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
1
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Club Marketing 2.0 du 16/04/2013

  1. 1. ©  Business-­‐2-­‐Any  2012  –  www.business2any.com  « Objets connectés / communicants »ou « objets acteurs économiques » ?Réalités et perspectivesde l’Internet des Objetsdans la grande consommation.ADETEM (avril 2013)
  2. 2. ©  Business-­‐2-­‐Any  2012  –  www.business2any.com  Constats
  3. 3. ©  Business-­‐2-­‐Any  2012  –  www.business2any.com  « Objets Connectés » ?...« Objets Communicants » ?...
  4. 4. ©  Business-­‐2-­‐Any  2012  –  www.business2any.com  déterminisme  Réalité,    Adapta?on/partage,  sens  déterminisme  Réalité,    Adapta?on/partage,  sens  Des silos isolés !Une seule intelligence fédératrice sur-sollicitéeà stress !Effort  cogni+f  u+lisateur  ↗  Valeur  ajoutée  /  économique  ↘  ARTEFACTS  =  Simple  extension  du  Web  2.0  !  =  Quan?fied  Self  Objets  communicants  =  
  5. 5. ©  Business-­‐2-­‐Any  2012  –  www.business2any.com  L’offre existante de plateformes centralisées d’interopérabilitéIntelligencecentrale sur leréseauà partagePlateformes  (SEN.SE,  ThingWorx,  Cosm/Pachube,  etc.)  =  boucles  semi-­‐ouvertes  Solu+on  intermédiaires,  limitées  et  concurrentes  déterminisme  Réalité,    adapta?on,  sens  
  6. 6. ©  Business-­‐2-­‐Any  2012  –  www.business2any.com  Principal obstacle à l’ouverture= intelligence en contexte, aux niveaux subsidiairesà Intelligence distribuée != Quel cerveau pour les objets ?= intelligence logicielle à bas coût !…..  …..  Intelligence  En  réseau  Adapta+on,  sens,    à  Échange,  partage  =  valeur  ajoutée  Ce  qui  marche…  Intelligence  En  réseau  
  7. 7. ©  Business-­‐2-­‐Any  2012  –  www.business2any.com  Naturedu problème
  8. 8. ©  Business-­‐2-­‐Any  2012  –  www.business2any.com  Le  problème  posé,  dans  une  perspec+ve  «  sciences  de  la  cogni+on  /  sociologie  des  organisa+ons»…  
  9. 9. ©  Business-­‐2-­‐Any  2012  –  www.business2any.com  Passer  d’une  démarche  inspirée  du  Behaviorisme  (comportementalisme)…          Données  d’entrée  TRANSFORMATIONFonction =Boite noireDonnées de sortieFocus = comportement observable, déterminé par l’environnement, pas sur les mécanismes internes ou aux processusmentaux non-observables. (Pavlov, Watson, Skinner, Palo Alto…) / début XXème s.PSYCHOLOGIE COGNITIVEComportement vivant = inné, déterminépar l’entourage auquel l’organisme réagit.Apprentissage= modification du comportement observable= l’association stimulus-réponse.Approche fonctionnelleStimulusIndividudéterministeRéaction
  10. 10. ©  Business-­‐2-­‐Any  2012  –  www.business2any.com  …À  une  démarche  inspirée  de  la  cogni?que,  du  construc?visme  (cyberné?que)  StimulationLe comportement intelligible est déterminé par l’organisme et modifie l’entourage (Piaget, Pitts, Minsky, Baldwin, Turing, VonNeumann, H. Simon, Mc Culloch…) / Symposium HIXON, 1948.Réaction appropriée et contextuelleet évolutive.Comportement vivant = pas seulement inné mais aussiacquis, déterminé par l’organisme.Apprentissage = issu de l’expérience. Les connaissancesde chaque sujet ne sont pas une simple "copie" de laréalité, mais une "(re)construction" permanente de celle-ci(Piaget).Objectif  reproduire la logique de la pensée humaineStimulus Réaction            Données  d’entrée  TRANSFORMATIONFonction =Boite noireDonnées de sortieApproche fonctionnelle
  11. 11. ©  Business-­‐2-­‐Any  2012  –  www.business2any.com  ENJEUX  face  à  la  complexité  Source Violet/Mindscape… …Situations nouvelles, incertitude, risques, changements…à Seule alternative = adapter les comportements aux évolutions del’environnementà  manifestation plus grande de… …lautonomie des« acteurs »à Capacité à s’auto-organiser !§  Percevoir les changements du contexte opérationnel,§  Comprendre et évaluer ces changements,§  Construire des réponses adaptées (selon objectifs et moyens disponibles)§  Apprendre du retour d’expérience…STABILITÉ  =  ADAPTABILITÉ  permanente  !  Donner  du  sens  à  la  réalité  observable  Équilibre  cogni?f  Déséquilibre  cogni?f  
  12. 12. ©  Business-­‐2-­‐Any  2012  –  www.business2any.com  Solutions
  13. 13. ©  Business-­‐2-­‐Any  2012  –  www.business2any.com  Aujourd’hui  Nouveaux acteurs dans l’édition logicielle:Les conditions du changement sont réuniesHier  Systèmes  d’Informa+on  prédic+fs  et  figés  Évolu?ons  difficiles  Informa?on  centralisée  Intelligence  distribuée  à  bas  coût  Produc?on  à  grande  échelle  d’intelligence  logicielle  Systèmes  d’Informa+on  existants   +  Nouveaux  acteurs,  nouvelles  technologies,  nouvelles  approches…  changement  de  paradigme  possible  !  
  14. 14. ©  Business-­‐2-­‐Any  2012  –  www.business2any.com  Monde  réel  Internet des Objets= problème cybernétique•  CyberObjet = Couplage objet physique / avatar logiciel•  Avatar = pilote / contrôle le comportement de l’objet réel dans la« vraie vie » / assistant de gestion.•  Hébergé dans le Cloud, il suit sa migration d’un milieu à l’autre,•  L’objet, grâce à son avatar, échange et inter opère avec d’autresobjets, d’autres acteurs du Web (avatars, SystèmesInformatiques, humains/Smartphones…).Internet  =  Cyberespace  Objet  physique  Avatar  logiciel  (Cloud)  CyberObjet  Son  intelligence  comportementale  est  extensible  à  l’infini,    Ses  seules  limites  sont  l’imagina?on  de  ses  concepteurs,  Sa  technologie  permet  cehe  extension  sans  limite…  
  15. 15. ©  Business-­‐2-­‐Any  2012  –  www.business2any.com  CLOUD  (Internet)  AVATAR  logiciel  de  CPG  L’Avatar suit l’objet tout au long de son cycle de vieà économies d’échelle inédites !Domicile  M.  «  X  »  •  Réapprovisionnement  automa+que  chez  le  client  (négocia+on  automa+sée  de  RDV)  •  Massifica+on  des  réapprovisionnements  (mul+-­‐avatars  /  ges+on  automa+sée  du  stock  consommateur)  •  Ges+on  de  la  fidélisa+on  •  Assistance  au  recyclage  •  Alertes  DLUO  •  Conseil  santé,  sugges+ons  de  rece]es  selon  avatars  présents  chez  le  consommateur,  •  Informa+on  sur  les  condi+ons  de  fabrica+on,  bilan  carbone,  •  sugges+ons  de  sor+es  (Villa  Schweppes),  •  Lien  vers  communauté  Web,  réseaux  sociaux,  communauté  de  quar+er/village,  enquêtes  de  sa+sfac+on  (sur  opt-­‐in)  •  ETC.  Co-­‐concep+on  Recyclage  
  16. 16. ©  Business-­‐2-­‐Any  2012  –  www.business2any.com  Aujourd’hui  Potentiel et enjeuxde l’Internet des Objetsdans le FMCGHier  Stratégie  Marke+ng  Distribu?on  Mass  market  Stratégie  Marke+ng  Customer  #1  Object  =  Actor  Stratégie  Marke?ng  digital  Stratégie  Marke?ng  digital  Customer  #n  Object  =  Actor  ü CRM  =  B2B2C  Feedback  en  volume  Feedback  unitaires  /  volume  Fabricant  Fabricant  ü Mul+canal  ü CRM  à  B2Any  /  B2Many  
  17. 17. ©  Business-­‐2-­‐Any  2012  –  www.business2any.com  Les révolutions économiques en cours…Valeur  économique   U?lité   Rareté  Comportements  spécialisés  Économie  de  la  consomma?on  basée  sur  la  propriété  Disponibilité  permanente  Condi?ons  d’accès  et  partage  Coût  de  l’organisa?on  ↗  Loca?on  (coût  d’usage)  Condi?ons  d’accès  et  partage  Coût  de  l’organisa?on  ↘  Économie  de  l’usage  ou  de  l’u?lité  (mutualisa?on)  Agent  économique  (bien  /  service)  Nouveaux  savoir-­‐faire  (comportements)  Auto-­‐organisa?on  Appren?ssage  retour  sur  expérience  Économie  des  savoirs  Ou  de  la  connaissance  Agent  économique  (bien/service  auto-­‐évolu+f)  Culture,  systèmes  de  valeurs,  éthique  relocalisa?on  Déléga+on  Possession  Spécialisa+on  Écosystèmes  socio-­‐culturels  Condi?ons  d’accès  et  partage  Objet  inerte  (bien)  
  18. 18. ©  Business-­‐2-­‐Any  2012  –  www.business2any.com  Facteurs clés de succès1.  Les consommateurs préfèreront garder la main sur l’échangeà  Opt-in / Opt-outà  solutions « intrusives » type géolocalisation à proscrire pourune relation long-terme2.  Les solutions doivent représenter un intérêt pour quel’utilisateur rentre dans l’échange (Au début, technologiesbalbutiantes à effort cognitif / RFID VS codes à barres)Ø  Rareté : Intérêt financier (remise immédiate, programme defidélisation, couponing, promotions croisées…)Ø  Utilité : l’avatar doit rendre un service (simplifier certainesopérations, gérer certaines choses automatiquement, etc.)Ø  Évolutivité :ü un échange ou un partage se fait toujours sur la base d’intérêts communs,ü la construction permanente de ce partenariat est dynamique sur le longterme (à CyberObjets dont l’intelligence est facilement évolutive etdynamique) : intégrer le retour d’expérience commune avec leconsommateur si l’on veut le fidéliser dans la relation 121.
  19. 19. ©  Business-­‐2-­‐Any  2012  –  www.business2any.com  Business2Any  :  •  Paris  (France)  •  Yaounde  (Cameroon)  Partenaires  :  •  Krakow  (Poland)  •  Casablanca  (Morocco)  •  Phnom  Penh  (Cambodia)  >  pgau?er@business2any.com  Merci !

×