La Silver Economy : mythe ou opportunité 
pour les services financiers ? 
VIEILLISSEMENT ET 
SOLVABILITE 
Lionel TOURTIER ...
SILVERLIFE 
L'Ins&tut 
de 
l’Economie 
du 
Vieillissement 
SILVERLIFE 
est 
un 
lieu 
de 
réflexion, 
en 
même 
temps 
que...
La problématique : 
faible croissance et vieillissement 
L’explosion de la séniorité, une grenade déjà 
dégoupillée : comm...
Trois focus en arrière-plan 
Impact de la démographie 
sur le financement des 
besoins des seniors 
Répondre aux attentes ...
1. L’importance d’une 
vision 360°du 
vieillissement 
10/09/10
Comment aborder le vieillissement 
dans un univers mondial de complexité ? 
• L’impact du vieillissement est bien identifi...
Anticiper l’impact du vieillissement dans une 
vision 360°d’un environnement mondial instable
Vieillissement et croissance mondiale 
• Le monde est en train de vivre une explosion de sa population 
de personnes âgé :...
Les prévisions de Moody’s en août 2014
Vieillissement mondial et population active 
Le volume de la 
main d’oeuvre à 
l’échelle mondiale 
va augmenter de 
plus d...
Mondialisation et basculement 
du centre de gravité politico-économique 
Dans 
ce 
triangle 
élaboré 
par 
le 
CEPI, 
plus...
Vers un déplacement de l’épargne mondiale ? 
La Chine constitue 
l’un des plus grands 
réservoirs d’épargne 
sur la planèt...
2. L’impact économique 
et financier du 
vieillissement 
10/09/10
La « séniorisation » de la société française 
est irréversible 
En partant de la 
pyramide des 
âges , on peut 
établir qu...
L’évaluation du coût du vieillissement 
en points de PIB 
15
Le vieillissement entraîne une augmentation 
des dépenses de santé 
En 
France, 
67 
% 
des 
dépenses 
de 
santé 
concerne...
Espérance de vie 
et espérance de vie en bonne santé 
Parvenu à l’âge de 65 ans, en 2010, 
l’Européen moyen peut espérer v...
Vieillissement et médecine prédictive 
et génomique 
• La biologie moléculaire pense avoir 
découvert les gènes responsabl...
La mise en tension 
des systèmes de protection sociale 
• D’après les estimations de la Direction du 
Trésor en 2009, l’im...
L’augmentation constante 
du chômage des seniors en France 
• Les Français de 50 ans et plus 
sont les plus touchés par la...
Le chômage des séniors : 
une réalité également européenne 
Le 
premier 
réseau 
des 
Professionnels 
du 
Marke<ng 
21
Les risques à venir de l’économie digitale 
sur l’emploi 
• Dans une étude de septembre 2013, une 
étude de 2 chercheurs a...
Le ratio de dépendance démographique et 
baisse du taux de remplacement 
L’effet de l’indexation des 
pensions sur les pri...
Un nombre croissant de retraités 
exposés à la précarité ou à la paupérisations 
• Il y a 600.000 retraités en 
France qui...
Une augmentation de l’exposition 
à la pauvreté partout en Europe
L’impact futur sur les montant des pensions 
Le 
premier 
réseau 
des 
Professionnels 
du 
Marke<ng 
26
27 
L’impact futur sur les montant des pensions
28 
La dispersion des pensions 
autour de la moyenne
29 
Les pensions de retraite par profession
L’écart entre évolution des salaires 
et pouvoir d’achat des pensions 
Le 
premier 
réseau 
des 
Professionnels 
du 
Marke...
Le lien entre retraite et productivité 
• L’équilibre de la protection sociale 
repose sur le nombre de cotisants 
et le m...
La dépendance : enjeux sociaux et financiers 
• En 2010, on dénombrait en France 
1,15 million de personnes âgées 
dépenda...
Dépenses publiques et protection sociale : 
la fin de l’Etat providence ? 
• Le niveau des dépenses publiques de la 
Franc...
3. La mesure de 
solvabilité des séniors 
10/09/10
Du sénior au retraité : quel pouvoir d’achat 
réel sur les 20 ans à venir ? 
Si aujourd’hui le pouvoir d’achat des 
sénior...
Solvabilisation : l’inconnue du Silver marketing
Le ciblage par niveau de vie 
Le 
premier 
réseau 
des 
Professionnels 
du 
Marke<ng 
37
Attention à la baisse du pouvoir d’achat 
38
L’augmentation de la pression fiscale sur les 
plus hautes tranches des revenus 
Le 
premier 
réseau 
des 
Professionnels ...
Les seniors : recherche de segmentation 
40 
Source Crioc 
Typologies 
Jeunes 
Seniors 
ou 
Happy 
Boomers 
* 
Seniors 
re...
Un projet de vie appuyé 
par des capacités financières 
Source : CREDOC 2010 d’après enquête INSEE sur le budget des famil...
Un patrimoine très concentré sur l’immobilier 
42
Patrimoine par CSP 
43
4. Segmentation, 
besoins et politique 
d’offre des assureurs
Sur les cibles séniors les plus aisés, un taux de 
détention d’épargne financière élevé 
45 
Alors que les titulaires d’un...
Les placements des 60 ans et plus 
46
Approche des besoins et politique d’offre 
47 
Constitution de réserves d’épargne 
disponible et sans risque 
Aménagement ...
Le levier des préventions 
des risques par les assureurs 
L’essor des objets connectés à vocation santé peut être accéléré...
LE FCP SILVERAGE
La structure du FCP SILVERAGE : 
segments consommateurs 
50
La structure du FCP SILVERAGE : univers 
d’investissement 
51
La structure du FCP SILVERAGE : croissance et 
résultats 
52
La structure du FCP SILVERAGE : création de 
valeur 
53
La structure du FCP SILVERAGE : 
caractéristiques 
54
La structure du FCP SILVERAGE : allocations 
55
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

La Silver Economy : mythe ou opportunité pour les services financiers ?

1 510 vues

Publié le

Présentation de Lionel TOURTIER - SILVER LIFE INSTITUTE

Publié dans : Marketing
1 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 510
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
447
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
1
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La Silver Economy : mythe ou opportunité pour les services financiers ?

  1. 1. La Silver Economy : mythe ou opportunité pour les services financiers ? VIEILLISSEMENT ET SOLVABILITE Lionel TOURTIER En partenariat avec :
  2. 2. SILVERLIFE L'Ins&tut de l’Economie du Vieillissement SILVERLIFE est un lieu de réflexion, en même temps que de confronta&on sur les ques&ons posées à la société et à l'individu par le vieillissement en France et en Europe. généra&ons E.R.I.C. généra&ons E.R.I.C., est un collec&f de réflexions et de proposi&ons pour développer l’épargne-­‐retraite et l’épargne longue en France, en ar&culant les deux dimensions : sociale pour la retraite et économique pour la croissance. L’épargne (E) pour la retraite (R) permet de financer les inves&ssements (I) de croissance (C). Présentation
  3. 3. La problématique : faible croissance et vieillissement L’explosion de la séniorité, une grenade déjà dégoupillée : comment financer les besoins des futurs seniors et grands seniors ? 3
  4. 4. Trois focus en arrière-plan Impact de la démographie sur le financement des besoins des seniors Répondre aux attentes et besoins des grands seniors Anticiper l’impact du vieillissement 4 Focus sur le financement de la santé et de la retraite Focus sur l’accompagnement du bien vieillir chez soi Focus sur une stratégie très tôt dans son cycle de vie
  5. 5. 1. L’importance d’une vision 360°du vieillissement 10/09/10
  6. 6. Comment aborder le vieillissement dans un univers mondial de complexité ? • L’impact du vieillissement est bien identifié pour les sociétés matures, notamment les sociétés occidentales • Mais ses effets seront plus importants encore pour les économies émergentes, car leur vieillissement prématuré ne leur permettra pas d’engranger les bénéfices de leur développement : cela suscite de profondes interrogations au plan de la cohésion sociale et politique • En outre, la difficulté à laquelle nous allons être confrontés réside dans plusieurs tendances structurelles qui vont s’ajouter au phénomène du vieillissement, sans que l’on en mesure toutes les conséquences : – Vieillissement et mondialisation, continentalisation et métropolisation – Vieillissement et modifications géopolitiques – Vieillissement et ruptures technologiques (économie digitale, etc.) – Vieillissement et avancées de la médecine génomique et prédictive – Vieillissement et sociologie/philosophie (« la mort est une maladie » ?, l’investissement de Google dans le vieillissement) 5
  7. 7. Anticiper l’impact du vieillissement dans une vision 360°d’un environnement mondial instable
  8. 8. Vieillissement et croissance mondiale • Le monde est en train de vivre une explosion de sa population de personnes âgé : la population mondiale des personnes retraitées va presque doubler, passant de 600 millions de personnes à 1,1 milliard • Selon The Economist, si aucune mesure appropriée n’est prise, la pression du vieillissement de la population aura un impact négatif sur la croissance économique et elle fera croître les inégalités • Il existe le risque d’un nouveau clivage : celui entre les actifs les mieux éduqués les plus aisés, et les actifs les moins diplômés, plus pauvres et qui travaillent moins longtemps qu’eux • En l’absence de réformes axées sur l’amélioration de la productivité, du taux d’activité et des qualifications, les populations vulnérables, en particulier les femmes, pâtiront de ces changements
  9. 9. Les prévisions de Moody’s en août 2014
  10. 10. Vieillissement mondial et population active Le volume de la main d’oeuvre à l’échelle mondiale va augmenter de plus d’un cinquième d’ici 2030, ce qui représente plus d’un milliard de personnes, mais cette augmentation aura lieu exclusivement dans les économies en développement. La population active dans les économies développées va stagner, diminuer et vieillir.
  11. 11. Mondialisation et basculement du centre de gravité politico-économique Dans ce triangle élaboré par le CEPI, plus un point est proche d’une région, plus celle-­‐ci compte : exemple de l’ASIE (PIB et Commerce)
  12. 12. Vers un déplacement de l’épargne mondiale ? La Chine constitue l’un des plus grands réservoirs d’épargne sur la planète : son taux d’épargne avoisine 50 % du PIB, un taux extraordinairement élevé. Il est fort probable que la Chine réduira son taux d’épargne, comme cela s’est produit dans tous les pays qui se sont enrichis, entre autres le Japon, la Corée du Sud et Taïwan. Mais de fait, il est probable que l’on va assister à un déplacement de l’épargne mondiale 12
  13. 13. 2. L’impact économique et financier du vieillissement 10/09/10
  14. 14. La « séniorisation » de la société française est irréversible En partant de la pyramide des âges , on peut établir que les personnes de 50 à 95 ans et plus représentent 27 millions en base janvier 2012 En 2050 ,
  15. 15. L’évaluation du coût du vieillissement en points de PIB 15
  16. 16. Le vieillissement entraîne une augmentation des dépenses de santé En France, 67 % des dépenses de santé concernent les plus de 65 ans, un chiffre qui aLeint 90 % aux Etats-­‐Unis
  17. 17. Espérance de vie et espérance de vie en bonne santé Parvenu à l’âge de 65 ans, en 2010, l’Européen moyen peut espérer vivre 8,4 ans sans limitation d’activité s’il s’agit d’une femme et 8,6 ans si c’était un homme. Mais plus il avance en âge, plus le risque de vivre avec une limitation d’activité modérée, c’est-à-dire limité par une problème de santé, va en augmentant. EVSI pour «Espérance de vie sans incapacité». C’est un indicateur important des politiques européennes qui sert à «apprécier la qualité de la vie et l’état de santé fonctionnel des Européens». Cet indicateur est obtenu en décomposant l’espérance de vie en deux espérances de santé, avec et sans incapacité. 10
  18. 18. Vieillissement et médecine prédictive et génomique • La biologie moléculaire pense avoir découvert les gènes responsables du vieillissement, ce qui laisse espérer à des scientifiques de repousser l'espérance de vie de plusieurs décennies supplémentaires, voir atteindre un jour l'immortalité D'autre part, les biotechnologies s'intéressent également au fait de pouvoir modifier le génome humain afin de doter l'espèce de capacités qui n'ont pas été prévues initialement ou de les améliorer • Au-delà des questions éthiques, voire religieuses, que ces évolutions posent, il faut aussi considérer cette évolution sous l’angle du « destin médical », de l’individualisation du risque et donc de la couverture maladie et prévoyance Il viendra peut-être le jour où, après avoir inséré votre carte génétique dans le guichet automatique, vous entendrez une voix dire : « Si vous voulez connaître votre risque cardiovasculaire, faites le 1; pour savoir si vous êtes sujet à l’hypercholestérolémie familiale, faites le 2; pour le diabète, faites le 3 ». Daniel Gaudet Chaire de recherche en génétique de Montréal
  19. 19. La mise en tension des systèmes de protection sociale • D’après les estimations de la Direction du Trésor en 2009, l’impact du vieillissement sur la dépense de santé devrait être compris entre ½ et 2 ½ points de PIB d’ici 2050 – Le chiffre de ½ point de PIB est obtenu en faisant l’hypothèse que la santé des seniors va s’améliorer parallèlement à l’allongement de leur vie – Le chiffre de 2 ½ serait plus proche de la réalité si au contraire, les soins aux personnes âgées s’intensifiaient à l’avenir • Entre les deux, si le profil des dépenses par âge reste constant, le vieillissement majorerait de 1 ½ point de PIB les dépenses de santé d’ici 2050 • Ces prévisions sont d’autant plus inquiétantes que depuis le début des années 1960, la croissance des dépenses de santé a régulièrement excédé celle de la richesse nationale ! Le nombre de personnes dans le monde souffrant de démence, dont la maladie d'Alzheimer, va tripler d'ici 2050, pour atteindre 135 millions versus 44 millions actuellement (rapport d'Alzheimer Disease International 2013) Le nombre de nouveaux cas de cancers en France a considérablement augmenté entre 1980 et 2012 chez l’homme comme chez la femme (respectivement +107,6 % et +111,4 %). Cela s’explique par l’accroissement de la population, qui mécaniquement augmente le nombre de cas, et par son vieillissement 19
  20. 20. L’augmentation constante du chômage des seniors en France • Les Français de 50 ans et plus sont les plus touchés par la hausse du chômage • Après une hausse de 1 % en mars 2014, les statistiques de la Dares montrent une croissance de 0,7 % des seniors inscrits à Pôle Emploi en catégorie A à la fin du mois d'avril 2014, à 774.000. • Le nombre de seniors sans emploi s'est envolé de 11,6% sur une année • Mais ce chômage des seniors ne peut occulter également le chômage des jeunes, ce qui pose un vrai dilemme à la société française 20
  21. 21. Le chômage des séniors : une réalité également européenne Le premier réseau des Professionnels du Marke<ng 21
  22. 22. Les risques à venir de l’économie digitale sur l’emploi • Dans une étude de septembre 2013, une étude de 2 chercheurs américains (the future of employment how susceptible are jobs to computerisation) détermine que 47 % des emplois actuels pourraient être remplacés par un ordinateur ou un robot d’ici une ou deux décennies • Le groupe taïwanaisFoxconn, confronté à une vague de suicides dans ses usines chinoises, avait annoncé en 2011 vouloir remplacer, d'ici à 2014, 500.000 salariés par un million de robots ! • Au-delà de cette substitution, il y a aussi la question de l’adéquation de la main d’oeuvre aux techniques du digital
  23. 23. Le ratio de dépendance démographique et baisse du taux de remplacement L’effet de l’indexation des pensions sur les prix, et non plus sur les salaires, une mesure décidée dans les années 1980 pour le régime général et en 2003 pour la fonction publique, a fortement contribué au freinage des retraites. Elle a également provoqué une baisse du taux de remplacement D’ici 2060, l’Insee prévoit une nouvelle diminution de ce taux. Selon l’Institut, le niveau de vie moyen des retraités devrait alors se situer entre 70% et 85% de celui des actifs (ce taux est évalué à 96% en 2011). Le premier réseau des Professionnels du Marke<ng 23
  24. 24. Un nombre croissant de retraités exposés à la précarité ou à la paupérisations • Il y a 600.000 retraités en France qui touche un minimum vieillesse • Mais l’Insee évalue à près d’un million les personnes âgées de 65 ans et plus en dessous du seuil de pauvreté, soit 10 % des retraités • En 2011, 8,7 millions de Français vivent en dessous du seuil de pauvreté, soit 893.000 de plus qu’en 2008 • Au plan européen, 124,5 millions de personnes sont menacés de pauvreté ou d’exclusion sociale
  25. 25. Une augmentation de l’exposition à la pauvreté partout en Europe
  26. 26. L’impact futur sur les montant des pensions Le premier réseau des Professionnels du Marke<ng 26
  27. 27. 27 L’impact futur sur les montant des pensions
  28. 28. 28 La dispersion des pensions autour de la moyenne
  29. 29. 29 Les pensions de retraite par profession
  30. 30. L’écart entre évolution des salaires et pouvoir d’achat des pensions Le premier réseau des Professionnels du Marke<ng 30
  31. 31. Le lien entre retraite et productivité • L’équilibre de la protection sociale repose sur le nombre de cotisants et le montant des cotisations dans un cadre d’équilibre entre la couverture des besoins qui vont être croissants et le taux de prélèvement obligatoire supportable par les actifs contributeurs • Le financement des retraites est une question de répartition de richesse créée, et plus précisément de répartition des futurs gains de productivité 1,35 2050 31
  32. 32. La dépendance : enjeux sociaux et financiers • En 2010, on dénombrait en France 1,15 million de personnes âgées dépendantes (bénéficiaires de l’APA), âgées pour la moitié d’entre elles de plus de 85 ans et aux trois quarts féminines • En 2030, le nombre de ces personnes âgées dépendantes devrait passer à 1,55 million, puis atteindre 2,3 millions en 2060, soit un doublement par rapport à 2010 – Dans un premier temps, jusqu’en 2030, la progression du nombre de personnes âgées dépendantes reste donc contenue, reflet des générations « creuses » des années 1930, mais viendront ensuite les enfants du baby-boom devenus octogénaires, avec un effet probable sur la hausse de la dépendance 32 Les dépenses liées à la dépendance sont es&mées à 34 Md€ en 2010 selon la décomposi&on suivante : n 8,5 Md€ pour la perte d’autonomie (25% du total des dépenses) n près de 14,5 Md€ pour les soins (42%) n plus de 10 Md€ pour l’hébergement (29%) n 1,5 Md€ de dépenses bénéficient aux personnes en GIR 5 et 6 (4%)
  33. 33. Dépenses publiques et protection sociale : la fin de l’Etat providence ? • Le niveau des dépenses publiques de la France dans la zone euro est le plus élevé (56% du PIB) après le Danemark (57,9%) • Ce sont les dépenses publiques qui expliquent largement l’endettement de la France • Cela tient pour l’essentiel aux dépenses de protection sociale et dans une moindre mesure aux dépenses de fonctionnement de l’Etat (qui ont augmenté de 10 milliards/an en 10 ans) : ce sont donc les 2 postes qui conditionnent la baisse des dépenses publiques • Mais le débat reste ouvert entre les effets keynésiens (plutôt court terme) et les effets Ricardiens de la relation entre dette publique et croissance, dans le cadre d’un programme dit d’austérité
  34. 34. 3. La mesure de solvabilité des séniors 10/09/10
  35. 35. Du sénior au retraité : quel pouvoir d’achat réel sur les 20 ans à venir ? Si aujourd’hui le pouvoir d’achat des séniors est important, environ 150 milliards €, toute la question est de déterminer comment il va évoluer dans les décennies à venir S’ajoute à cette interrogation le type de gestion patrimoniale à adopter pour assurer la couverture des besoins, notamment pour l’accompagnement du très vieux âge Le premier réseau des Professionnels du Marke<ng 35
  36. 36. Solvabilisation : l’inconnue du Silver marketing
  37. 37. Le ciblage par niveau de vie Le premier réseau des Professionnels du Marke<ng 37
  38. 38. Attention à la baisse du pouvoir d’achat 38
  39. 39. L’augmentation de la pression fiscale sur les plus hautes tranches des revenus Le premier réseau des Professionnels du Marke<ng 39
  40. 40. Les seniors : recherche de segmentation 40 Source Crioc Typologies Jeunes Seniors ou Happy Boomers * Seniors retraités ac&fs ou Libérés * Seniors retraités passifs ou Paisibles * Seniors aînés ou Très grands vieux * Ages 50 à 59 ans 60 à 74 ans 75 à 84 ans 85 ans et + Revenus Forte capacité d’épargne Pensions et revenus financiers / fonciers Ajustement progressif aux dépenses de santé Augmenta<on de la précarité Santé Bonne santé Bonne santé mais pe<tes dégrada<ons physiologiques Début des problèmes de santé, voire AFL Problème de perte d’autonomie Disponibilité Temps restreint Temps libre Temps libre Temps contraint NB : la présence d’enfants dans les ménages seniors influence les comportements
  41. 41. Un projet de vie appuyé par des capacités financières Source : CREDOC 2010 d’après enquête INSEE sur le budget des familles en 2006 41
  42. 42. Un patrimoine très concentré sur l’immobilier 42
  43. 43. Patrimoine par CSP 43
  44. 44. 4. Segmentation, besoins et politique d’offre des assureurs
  45. 45. Sur les cibles séniors les plus aisés, un taux de détention d’épargne financière élevé 45 Alors que les titulaires d’une assurance-vie âgés de 50 à 59 ans étaient 41,6 % en 2004, ils sont 47,5% en 2010. Pour les 60-69 ans, le taux de détention s’établissait à 36,1% en 2004, il grimpe à 46,7% en 2010. De même pour les plus de 70 ans, le taux de détention d’assurance-vie en 2004 s’élevait à 31,3% et passe à 41,3% en 2010. Le taux d’épargne est concentré sur les derniers quintiles de rémunération : il s’élève à 36 % et représente 80 % des flux Cette situation se voit dans la concentration des gros contrats d’assurance
  46. 46. Les placements des 60 ans et plus 46
  47. 47. Approche des besoins et politique d’offre 47 Constitution de réserves d’épargne disponible et sans risque Aménagement du domicile Couverture des besoins financiers du conjoint survivant Couverture des dépenses de santé et de la dépendance Stratégie patrimoniale pour la succession Transferts générationnels L’importance du conseil pour l’arbitrage au sein du patrimoine
  48. 48. Le levier des préventions des risques par les assureurs L’essor des objets connectés à vocation santé peut être accéléré par les incitations, voire les obligations contractuelles, des assureurs, afin de mieux gérer leurs risques 48
  49. 49. LE FCP SILVERAGE
  50. 50. La structure du FCP SILVERAGE : segments consommateurs 50
  51. 51. La structure du FCP SILVERAGE : univers d’investissement 51
  52. 52. La structure du FCP SILVERAGE : croissance et résultats 52
  53. 53. La structure du FCP SILVERAGE : création de valeur 53
  54. 54. La structure du FCP SILVERAGE : caractéristiques 54
  55. 55. La structure du FCP SILVERAGE : allocations 55

×