Pinterest: Un babillard 2.0?

4 157 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
4 157
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
226
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Pinterest: Un babillard 2.0?

  1. 1. INTRODUCTION Le monde informatique et le Web ont vécu de nombreuses transformations au cours de ladernière décennie. Il est passé d’un modèle plutôt « geek » à une formule alliant simplicité etinteractivité, puisque tous et chacun peut contribuer, échanger et collaborer, et ce, sousdifférentes formes.1 Les échanges sur le Web sont devenus de réelles activités sociales. Lesformes les plus courantes pour satisfaire ce besoin sont : les réseaux sociaux. Récemment, lesinterfaces de réseaux sociaux ont connu une croissance mondiale incroyable et l’éventail deréseaux possibles sest multiplié sur la Webosphère. Chacune des plateformes, que ce soit LinkedIn, Facebook, Twitter, My Space ou même Instagram, a sa propre expertise et son champ decompétence bien défini, c’est pourquoi des millions de personnes les visitent chaque mois. Alorsqu’ils sont a priori destinés aux échanges, de récentes études ont démontré qu’ils peuvent offrirde nouvelles opportunités d’affaires. Le dernier venu, en termes d’intérêt et de popularité grandissante, est Pinterest. La forceet le succès de Pinterest sont tous deux dus au fait que le site soit à la base destiné au grandpublic, donc à lutilisateur moyen, non pas aux intellos du Web. Cette création de proximitésemble expliquer le grand succès de ce réseau. Afin de mieux comprendre l’engouement, je vouspropose un portrait des fonctionnalités du site et de l’application, de son historique, des aspectssociaux l’entourant, ainsi que des domaines d’activités qu’elle a su bonifier.1. FONCTIONNALITÉS Pinterest se veut être un outil très simple. Cest abrégé et efficace! Ça se joue seul ou enéquipe! Quil soit à la fois esthétique, épuré, fonctionnel, convivial et accessible, lui permet de se1 http://fr.wikipedia.org/wiki/Web_2.0 1
  2. 2. distinguer de la masse. En fait, cest un outil qui peut avoir des fins aussi bien personnelles quecollectives. Cest-à-dire que le babillard peut se construire seul, donc jy appose mes goûts dumoment, ou, on peut faire appel à des contributeurs, qui eux, viendront enrichir le contenu demon tableau. En tant quutilisatrice, le fonctionnement est très facile à maitriser. L’idée est de seconstruire un catalogue de nos goûts et de le partager en ligne. En résumé, il permet la collecte etle partage de sujets d’intérêt, de loisirs et de passions, ce, à travers des centaines d’albumsphotos. Ces photos sont soit dénichées sur le Web ou prises directement par les utilisateurs. Par lasuite, il offre aux utilisateurs la possibilité d’ « épingler leurs intérêts »2, voir de faire une réellecollection de leurs images ou produits favoris, via un babillard virtuel. Toutes les photosdisponibles sont hiérarchisées par catégories, ceci afin de simplifier la recherche. Aussi, unecourte description sur ce qui est illustré est disponible au bas de l’image et peut être rattaché àcelle-ci, ce qui aide grandement à la compréhension et évite du même coup, beaucoup dequestionnements. Ce qui est dautant plus intéressant, pour une personne hyper organisée comme moi, cestque linterface propose un contenu déjà structuré et archivé et ça facilite à la fois le partage detrouvailles, mais aussi, la recherche didées, voir dinspirations. Comme un tri a préalablement étéfait à laide dune sorte de grille, les usagers peuvent naviguer parmi les produits deconsommation proposés, sans avoir nécessairement à se livrer à la complexité de la recherche surle Web tout entier. Pinterest, cest en quelque sorte, une curation Web! En quoi est-il un principede curation? Je mexplique. À la base, la structure de l’application applique les fondements d’une curation, en ce sensqu’il sélectionne, hiérarchise en rubriques et partage le contenu, tout en le mettant en valeur. Ici,2 http://fr.wikipedia.org/wiki/Pinterest 2
  3. 3. c’est essentiellement des photos. Mais, ça peut tout aussi bien être, des logos ou des icônes. Telque vu dans le cours, il existe d’ailleurs cinq modèles de curation.3 Pinterest est un modèle dedistillation, puisque c’est le résumé non-exhaustif et surtout subjectif, de l’ensemble des photosque l’on peut trouver sur le Web. Aussi, sa présentation propose une version à la fois simplifiéeet condensée d’un volume important d’information. Surtout, la pertinence du contenu provient dela qualité de ce qui est exposé, non pas sa quantité. En somme, étant donné que ce site encourageles gens à la découverte de nouveaux produits, cette pré-sélection donne aux gens la possibilité dese créer des listes de souhaits à travers les derniers objets tendances, sans trop se casser lesméninges. Les utilisateurs qui ne font que consommer les images appliquent en partie, le modèled’élévation, en ce sens que les photos sont très souvent, pour eux, des trouvailles dites aléatoires.De plus, Pinterest a pour effet d’accélérer le processus de recherche. Ne perdons pas de vue quel’utilisation de réseaux sociaux est un loisir, non pas un travail ardu de recherche!2. HISTORIQUE Lidée dun catalogue en ligne est née sur le campus de l’université de Yale, d’unecollaboration entre Ben Silbermann (qui a occupé pendant 2 ans, un poste chez Google), PaulSciarra, qui s’y connaît en investissement et Evan Sharp, graphiste qui a préalablement travaillépour Facebook.4 Lancée en 2010, elle sise à Palo Alto en Californie. Ce réseau a connu uneascension progressive pour être aujourd’hui considéré comme étant l’un des réseaux sociaux lesplus amusants. D’ailleurs, en 2011, le Time Magazine l’a nommé au sein de la liste des 503 Notes du cours REP2400. Diapositives sur « La curation Web » ,utilisées lors de la séance 4. Automne2012.4 http://fr.wikipedia.org/wiki/Pinterest 3
  4. 4. meilleurs sites Web.5 Alors qu’autrefois les usagers nécessitaient d’une invitation pour pouvoirrejoindre le réseau, depuis 2011, une application mobile a été développée pour faciliterl’inscription au site. Pinterest était, cette même année, le troisième site le plus visionné aux États-Unis (après Facebook et Twitter) et ce, sans considérer le trafic mobile: soit les visites par le biaisde tablettes électroniques ou de téléphones intelligents.6 Tous les sites7 qui font mention de ceréseau s’entendent pour dire que c’est LE réseau social qui connaît la plus forte montée, et ce,principalement dû à l’engouement et à sa forte popularité auprès de la gente féminine.L’entreprise comptait, jusqu’à tout récemment, seulement 16 employés et aucun n’était spécialiséen communications. Ça démontre très bien que le succès ne tient qu’à peu de choses. Pinterest se veut un semblable des autres interfaces de réseautage comme Facebook,Twitter ou Linked In, en ce sens qu’on y retrouve un partage de contenu, des commentaires faitspar des utilisateurs et des échanges de propos entre les usagers. En quelque sorte, les élémentsclés d’une plateforme sociale. Or, il nest pas en tout point pareil. Contrairement à Twitter, oùl’on transmet l’information par un lien, Pinterest mise plutôt sur le partage de photos. Là, résidetout l’attrait qu’on y accorde, puisque ce réseau est dautant plus intéressant pour les personnesqui sont visuelles. Le contenu proposé est non-seulement graphique, mais on peut réellement voirce que les gens aiment, pas seulement le lien vers ladite chose.8 Actuellement, Pinterest compte sur la fréquentation de plus de 12 millions d’usagers parmois. À lui seul, il génère plus de trafic que Google +, Linked In et Youtube réunis.9 En mars5 http://articles.cnn.com/2012-04-06/tech/tech_social-media_pinterest-third-social-network_1_social-networking-facebook-and-twitter-social-media?_s=PM:TECH6 http://articles.cnn.com/2012-04-06/tech/tech_social-media_pinterest-third-social-network_1_social-networking-facebook-and-twitter-social-media?_s=PM:TECH7 ComScore, Emarketer, Times, etc.8 http://www.menaedge.com/deconstructing-pinterest/9 http://www.socialmediaexaminer.com/using-pinterest-for-business/ 4
  5. 5. 2012, selon Forbes, il est devenu le troisième réseau social le plus populaire, et ce, aprèsFacebook et Twitter.10 Or, constatant que lutilisation de Pinterest était plus fréquente chez lesfemmes, je me suis demandé: qu’est-ce qui fait que ce réseau social attire principalement desprofils dusagers féminins? Je me suis donc dit quil serait pertinent de dédier une partie de cetessai afin de poser un diagnostic sur les aspects sociologiques et culturels entourant lephénomène.3. ASPECTS SOCIOLOGIQUES ET CULTURELS Il y a une réelle tendance culturelle actuellement à l’échange de photos ou d’images deproduits dénichés sur Internet ou dans des revues. Ce tableau de liège 2.0. est nettement devenu lenouveau réseau social chouchou auprès de la clientèle féminine. En plus, il est le sujet deconversation de prédilection. Les gens perdent de vue l’aspect commercial et vont vers uneperspective plutôt créative, basée sur l’inspiration du moment. Cest très près du principe dulèche-vitrine. Essentiellement, les utilisateurs en sont venus à partager du contenu sapparentant àlart de vivre et aux passions personnelles; et la nature des photos se concentre surtout autour dela mode, les idées de décoration ou même les recettes. Avec la montée du bricolage de type« scrapbooking » et des dizaines d’émissions de décoration qui prônent le DIY11 (fait le toimême), il existe une réelle volonté de partage créatif. Cela explique certainement pourquoilengouement est majoritairement féminin et c’est probablement dû à cette finalité que Pinterest aautant la cote chez les femmes. Dailleurs, selon les sites de statistiques Web, tels que ComScore,Nielsen et Visual.Ly, près de 80% des usagers de Pinterest seraient des femmes, âgées entre 18 et10 http://www.forbes.com/sites/alexknapp/2012/04/09/new-study-pegs-pinterest-as-the-number-3-social-website/11 Do it yourself 5
  6. 6. 44 ans. On relate quaux États-Unis, les femmes au foyer se sont emparées de cet outil pourpublier leurs dernières réalisations.12 Le site BlogHer, qui sintéresse essentiellement aucomportement des femmes face au Web 2.0., mesure annuellement le but de lutilisation,linfluence, ainsi que la confiance quil faut accorder aux réseaux sociaux émergents. Les résultatsdune de leurs études menées en 2012, sur le territoire américain seulement, rapportent que 85%des femmes interrogées font confiance au contenu qui circule sur Pinterest.13 Cette même étudeavance que plus de 50% des femmes utilisent la plateforme par pur plaisir ou pour le simpledivertissement. Dans un autre ordre d’idée, la société actuelle est très centrée sur l’individu et sur sa placeà occuper dans la société. Comme le Web devient de plus en plus le reflet de la réalité, Pinterestse distingue de Facebook ou de My Space en ce sens qu’il passe du « regardez-moi » au« regardez-ça »!14 Les photos n’ont pas du tout la même finalité. On est moins centré surl’individu et davantage sur les passions de celui-ci et ça, ça fait du bien! Il ny a pas de pressionsociale ou à proprement parler, de nécessité d’un sentiment d’appartenance à un groupe. Dans lecas de Pinterest, s’abonner aux autres n’est pas déterminant, sauf si on a envie de dialoguer surdes passions communes, ou encore mieux, si on est une entreprise qui a la volonté d’élargir saclientèle.4. DOMAINES DACTIVITÉS Tel que mentionné en introduction, présentement, le Web 2.0 propose une variété demédias sociaux, les uns aussi pertinents que les autres. Or, les entreprises qui désirent user de ces12 http://archives.lesechos.fr/archives/2012/LesEchos/21143-037-ECH.htm?texte=Pinterest,%20le%20r%E9seau%20qui%20est%20en%20train%20de13 2012 Women and social media study: http://www.blogher.com/women-and-social-media-201214 http://www.atlantico.fr/decryptage/pinterest-tout-quatre-ans-fabuleuse-success-story-347760.html 6
  7. 7. nouvelles technologies ne savent pas toujours vers laquelle se diriger. La question à se poser est :parmi les plateformes proposées, laquelle convient le mieux à mon entreprise? Lors delévaluation dun nouveau site de réseautage social, il est primordial d’étudier la façon dont lesutilisateurs seront en mesure dinfluencer leurs réseaux, soit en partageant leur voix avec votrecontenu et vos produits.15 Comme Pinterest pourrait vraisemblablement représenter une valeurajoutée, jai dressé une liste non-exhaustive des domaines dactivités où Pinterest est utiliséintelligemment et où les professionnels de relations publiques peuvent en tirer une leçon.I. Communications & MarketingA) Vente Dans la mesure où nous abordons le marketing et les activités promotionnelles dans lecadre du certificat de Relations Publiques, jai décidé de mintéresser à la façon dont Pinterestpourrait être déterminant pour la vente, ainsi que dans la construction de limage dune entreprise.Ce voulant basé selon les mêmes principes que les plateformes de partage de contenu, cebabillard virtuel, qui présente une exposition dimages, est une nouvelle façon simple et plaisantedintroduire la marque, son identité ou voire même, la signature visuelle dune entreprise. Par lefait même, celle-ci peut user dune stratégie de sensibilisation à la marque, possiblement dans unbut final de consommation, ici, par lachat en ligne. Comme le site Web de Pinterest bénéficiedun partenariat daffaire avec plusieurs entreprises, les usagers peuvent, sils le désirent, cliquersur limage du produit convoité et être instantanément redirigé vers le site de vente en ligne du15 http://blog.hubspot.com/blog/tabid/6307/bid/33213/8-Questions-to-Evaluate-if-That-New-Social-Network-is-Worth-Your-Company-s-Time.aspx 7
  8. 8. détaillant. Force est de constater quen 2011, près de 20% des usagers16 avaient déjà acheté unarticle quils avaient épinglé. De surcroît, le site Emarketer rapporte que près du tiers desconsommateurs nord-américains a déjà acheté un produit quelconque, ce, simplement après avoirvu son image sur un réseau social.17 Bien quil se résulte quelques fois en une activité de consommation, Pinterest pourrapotentiellement devenir un outil à double finalité, en ce sens quil permettra peut-être aussi auxcommerçants de mieux sinformer sur sa clientèle. Dailleurs, les spécialistes en communicationde l’Agence Dagobert, proposent une utilisation intelligente de cette interface. Cest-à-dire qu’ilpermettra non seulement d’accroître sa visibilité, mais aussi, de développer lengagement de saclientèle, en plus dinteragir avec les usagers et dentreprendre un réel dialogue avec eux. Tout ça,dans le but de mieux connaître sa clientèle cible.18 Une bonne utilisation de la plateforme offre lapossibilité de capturer une compréhension plus profonde des habitudes de consommation dupublic. Par exemple, comment ils ont lintention dutiliser le produit, plutôt que la façon dont ilsvont lacheter. Cette prise de conscience pourrait aider à définir le chemin réel dachat et lesinfluenceurs clés tout au long du processus. D’autre part, elle permet de raffiner les donnéesrecueillies. Le cas échéant, cette information pourrait permettre aux marketeurs de créer desgroupes de segmentation, principalement fondés sur des intérêts communs, ce qui pourrait aider àaméliorer le message ainsi que le processus de ciblage.19 Il ne faut tout de même pas perdre de vue que les compagnies doivent en faire un usagesubtil, puisque des méthodes trop imposantes ne feraient quéloigner le consommateur. Ils ne sont16 http://blog.hubspot.com/blog/tabid/6307/bid/33423/19-Reasons-You-Should-Include-Visual-Content-in-Your-Marketing-Data.aspx17 http://www.public.site1.mirror2.phi.emarketer.com/Article.aspx?R=100908318 http://fr.slideshare.net/agencedagobert/pinterest-enjeux-et-intrts-pour-les-marques19 http://www.forbes.com/sites/gyro/2012/06/04/5-reasons-pinterest-is-a-must-for-business-marketers/ 8
  9. 9. pas naïfs et savent bien reconnaître quand ils ne sont traités que comme une vulgaire cible.Personnellement, je naime pas être bombardé de slogans publicitaires, il ne faut donc pasdénaturer le rôle de Pinterest et garder en tête que cest avant tout un loisir et temps mieux s’ilpermet de combiner l’achat en ligne.B) Promotion Comme le site Internet de Pinterest permet un bon trafic et qu’il y a de plus en plus degens qui adoptent la version mobile, les compagnies ont rapidement compris que celui-ci avaitune fonction promotionnelle. Il est aussi devenu l’une des principales tendances en matière demarketing viral. Pinterest un bon outil de commercialisation pour les entreprises et les sociétés,puisqu’il permet la promotion de produits vedettes, en plus de montrer ce qui est « in » enmatière de mode et de style. Également, il est un bon moyen pour augmenter considérablement lavisibilité d’une entreprise.20 Par exemple, on peut aller jusqu’à « épingler» des coupons-rabais21afin d’annoncer une vente dans un magasin, ou même, organiser un concours où l’on encouragerala mise à contribution de photos. Une bonne utilisation de l’outil Pinterest consentira auxentreprises à éduquer ses consommateurs sur leurs produits, ce, seulement si celui-ci offre uncontenu à la fois créatif, pertinent et à l’image de son industrie.22 D’autre part, Andrew Hennigan, écrivain et communicateur, propose sept points afindaugmenter le rendement de votre agence sur Pinterest. 23 Parmi ceux-ci, divers points ont été vusdans les paragraphes précédents, mais certains autres ne sont pas négligeables. Par exemple, il nefaut pas non plus perdre de vue quune étude de marché doit être fait en amont de lutilisation de20 http://visual.ly/marketer’s-guide-pinterest-video21 http://www.adviso.ca/blog/2012/05/01/7-facons-creatives-dutiliser-pinterest/#more-885322 http://www.socialmediadelivered.com/2012/09/24/pinterest-the-good-the-bad-and-the-ugly/23 http://www.eyefortravel.com/social-media-and-marketing/making-pinterest-work-your-travel-brand 9
  10. 10. cet outil, et aussi, quune évaluation des résultats est essentielle afin de mesurer la pertinence deson utilisation dans une perspective de long terme. Je suis d’avis que de cette façon, les marquespourront réellement bénéficier de Pinterest comme d’un instrument de vente potentiel. Aussi,comme il permet un plus grand trafic, cest dautant plus intéressant pour les petites ou moyennesentreprises qui ont intérêt à user des dernières tendances pour faire leur marque et de ce faitmême, augmenter l’achalandage sur leur site officiel.C) Balisage Pinterest permet aussi de faire un étalonnage, soit de comparer ses propres produits, avecceux des autres entreprises du même domaine. Par exemple, on peut mesurer l’offre, la demande,les menaces et opportunités et les forces et faiblesses de notre entreprise face à la concurrence.On peut aussi déterminer ce qui se fait chez les compétiteurs. De ce fait même, les utilisateursvoient en cet outil, la possibilité de faire de réelles comparaisons et même des recommandationsen termes de préférence de produits, de détaillants ou même, de praticité.D) Identité visuelle Comme on aborde essentiellement la portée incitative des images, Pinterest est lendroitidéal pour faire la promotion dun contenu purement visuel. Personnellement, je trouve queFacebook demeure tout de même attrayant, mais d’un autre côté, je ne mhabitue pas du tout à laformule codée de Twitter. D’ailleurs, lorsque je consulte ma page personnelle, jai davantagelimpression dêtre dans le code HTML dun site que sur un réseau social. Comme lexpression le dit, une image vaut mille mots. Et bien moi des images, jenmange! Une étude menée par Zabisco relate que 40% des gens répondent mieux à une 10
  11. 11. information visuelle plutôt quà une simple formule de textes.24 Partant de cette perspective, lepouvoir de limage aiderait à latteinte des objectifs et permettrait de rejoindre plus facilementlaudience désirée. Afin d’optimiser l’impact des photos sur Pinterest, il est important de choisirdes illustrations à la fois uniques et originales. Il faudra d’ailleurs prioriser la qualité de ce qui estpublié plutôt que la quantité. Le contenu doit être visuellement beau. Aussi, lors d’une visée àproprement parler, commerciale, il est capital de partager le contenu d’autres usagers, et ce, enrespectant les thèmes de babillard très précis. Ces trucs et astuces, évoqués sur plusieurs bloguescités en webographie, aident à rendre l’utilisation de l’outil Pinterest, beaucoup plus efficace.E) Image de marque Alors, si limage capture plus rapidement lintérêt de celui qui la contemple, raison de pluspour que ce qui lui est proposé ait préalablement été soumis à une mure réflexion. Il faudra queles entreprises misent que sur des photos qui cadrent avec lessence même de leurs activités. Lemeilleur parallèle pour illustrer ce propos est celui de Whole Foods et de Michael Kors. Alors quel’un est designer et fait l’éloge de ses dernières collections, lautre offre une panoplie de produitsde consommation, selon des catégories distinctes et surtout, selon les besoins spécifiques de sesconsommateurs. Ils présentent tous deux des points de vue différents et leurs méthodes desensibilisation ne sont sans doute pas les mêmes, certes, mais ils utilisent tout de même, le mêmecanal de diffusion. Bref, comme le mentionne Anum Hussain dans son article25, la finalité dePinterest pour les organisations, sera de proposer un contenu approprié, par le biais dun canal dediffusion, lui aussi, approprié.24 http://www.webmarketinggroup.co.uk/Blog/why-every-seo-strategy-needs-infographics-1764.aspx25 http://blog.hubspot.com/blog/tabid/6307/bid/33732/Pinterest-vs-Facebook-Which-Is-REALLY-the-Better-Visual-Social-Network.aspx 11
  12. 12. II. Tourisme virtuel Comme Pinterest na pas de réelle limite quant aux possibilités, plusieurs ont vulopportunité dy publier un contenu touristique. Plusieurs images dendroits paradisiaques sontdisponibles. Dun point de vue personnel, les individus peuvent à travers la plateforme, épinglerdes endroits de rêve ou de prédilection; sinformer, planifier leur séjour à létranger, se laisserinspirer par des endroits méconnus ou même, partager des expériences de voyage. Tel que lementionne Amélie Racine, « le site accorde à lunivers du voyage une place qui mérite quon syattarde »26, cest pourquoi les agences de voyage ont eu de quoi sauter rapidement sur loccasion.Elles se servent elles aussi de Pinterest pour augmenter leur visibilité, mais dautant plus pourgénérer un plus fort achalandage sur leurs sites, puisquen cliquant sur les photos, ceux qui lesconsulte sont redirigé sur le site Internet de lorganisation à lorigine du contenu. Également,comme Pinterest est recensé par le moteur de recherche Google, les entreprises peuvent userdoutils supplémentaires afin doptimiser leurs stratégies de référencement.III. Autres domaines Quoique laspect de la commercialisation soit celui qui soit le plus exploité, desentreprises de secteurs dactivités hétéroclites ont su démontrer lefficacité de Pinterest. Force estde constater que des centaines d’usagers de Pinterest ont réussi à faire la promotion de domainesimprobables. Par exemple, ils ont démontré qu’il est possible de participer à l’émancipation dedomaines tels que : la santé, le milieu manufacturier et l’ingénierie, la politique (Obama et26 http://veilletourisme.ca/2012/07/18/utilisation-de-pinterest-comme-outil-marketing-en-tourisme/?tagged=&utm_source=bulletin-19-07-2012&utm_medium=email&utm_campaign=globeveilleur 12
  13. 13. Romney y sont abonnés), les institutions d’enseignement, les nouvelles technologies et même lesorganismes à but non lucratif (OBNL).27 Chacun de ces domaines a su, à un moment ou un autre,humaniser son entreprise. soit en inspirant le consommateur ou même, en démontrant une culturecorporative plus attrayante et responsable.28 En abordant des angles moins populaires, Pinterest asu prouver qu’on ne doit pas banaliser la portée de son fonctionnement. De surcroît, les usagersne cessent de lui trouver de nouvelles propriétés. Par exemple, ils se servent de loutil pour« accrocher » des sujets dactualité, des pensées, voire même des citations. Comme il ny a pas delimite au niveau des possibilités, alors pourquoi ne pas utiliser lapplication pour publier un CV,un portfolio, un kit de presse29 ou même, donner aux gens laccès aux coulisses dun événement(spectacle de musique, défilé de mode...) ? Bien sûr, l’application mobile n’est pas encore tout à fait au point, mais Pinterest dans saforme actuelle offre d’énormes opportunités. Bien que les utilisateurs souhaitent desaméliorations, par exemple, le potentiel futur de mesurer la valeur sociale d’un « repin », ce quipermettra très certainement de mesurer à la fois le trafic, mais aussi la portée référentielle d’unephoto,30 la plupart se disent satisfaits. Aussi, il faudra que les entreprises fassent attention à lapolémique entourant les licences de droits d’auteur, puisque les photos publiées sur le site n’ontpas toujours de propriétaire défini. Il faudra alors s’assurer d’inclure les droits de la photo, afin des’assurer la propriété de celle-ci. Somme tout, l’application apporte d’avantage de solutions quede problèmes.27 http://blog.hubspot.com/blog/tabid/6307/bid/33302/7-Industries-You-Wouldn-t-Expect-to-Be-Creative-on-Pinterest-But-Are.aspx?utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter&utm_campaign=Feed%3A+HubSpot+%28HubSpot%2928 http://socialmediatoday.com/jfouts/548097/8-strategies-pinterest-business29 http://contently.com/blog/2012/08/15/rethinking-pinterest-getting-beyond-visual-inspiration/30 http://www.marketingprofs.com/articles/2012/8664/pinterest-the-email-marketers-new-opportunity 13
  14. 14. CONCLUSION En somme, comme nous sommes à l’ère où il faut absolument suivre les dernièrestendances, autant technologiques, que cinématographiques ou même vestimentaires, touteentreprise se doit de tenter de capitaliser sur l’engouement qui entoure le phénomène Pinterest.Elle doit par contre se rappeler quil faut avant tout, tenter de construire une relation de confiance.Les experts ne sont pas encore fixés sur l’espérance de vie de Pinterest et sur sa prospéritépotentielle, mais chose est certaine, mieux vaut monter à bord du train, intelligemment et préparé,que de l’avoir manqué! 14
  15. 15. WEBOGRAPHIEArticlesANDREW HENNIGAN, « Making Pinterest Work for Your Travel Brand » Article publié le 6 juin2012. http://www.eyefortravel.com/social-media-and-marketing/making-pinterest-work-your-travel-brand [Page consultée le 24 octobre 2012.]AGENCE DAGOBERT, « Pinterest - Enjeux et intérêts pour les marques » PrésentationSlideShare publiée le 13 mars 2012. http://fr.slideshare.net/agencedagobert/pinterest-enjeux-et-intrts-pour-les-marques [Page consultée le 21 octobre 2012.]ALEX KNAPP, « New Study Pegs Pinterest As The Number 3 Social Website », Article publiésur le site Internet de magazine Forbes, le 9 avril 2012.http://www.forbes.com/sites/alexknapp/2012/04/09/new-study-pegs-pinterest-as-the-number-3-social-website/ [Page consultée le 26 octobre 2012.]ALEX MURRAY, « Pinterest : The good, the bad and the ugly » Article publié le 24 septembre2012. En ligne : http://www.socialmediadelivered.com/2012/09/24/pinterest-the-good-the-bad-and-the-ugly/ [Page consultée le 18 octobre 2012]ALLYSON GALLE, « 7 industries you wouldn’t expect to be creative on Pinterest (but are) »,Article publié le 26 juin 2012. En ligne : http://blog.hubspot.com/blog/tabid/6307/bid/33302/7-Industries-You-Wouldn-t-Expect-to-Be-Creative-on-Pinterest-But-Are.aspx?utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter&utm_campaign=Feed%3A+HubSpot+%28HubSpot%29 [Page consultée le 10 octobre 2012]AMANDA SIBLEY, « 19 reasons you should include visual content in your marketing » Articlepublié le 6 août 2012. En ligne: http://blog.hubspot.com/blog/tabid/6307/bid/33423/19-Reasons-You-Should-Include-Visual-Content-in-Your-Marketing-Data.aspx [Page consultée le 23 octobre2012.]AMÉLIE RACINE, « Utilisation de Pinterest comme outil marketing en tourisme » Articlepublié le 18 juillet 2012. En ligne: http://veilletourisme.ca/2012/07/18/utilisation-de-pinterest-comme-outil-marketing-en-tourisme/?tagged=&utm_source=bulletin-19-07-2012&utm_medium=email&utm_campaign=globeveilleur [Page consultée le 23 octobre 2012.]ANUM HUSSAIN, « Pinterest vs. Facebook: Which is really the better visual social network? »Article publié le 22 octobre 2012. En ligne:http://blog.hubspot.com/blog/tabid/6307/bid/33732/Pinterest-vs-Facebook-Which-Is-REALLY- 15
  16. 16. the-Better-Visual-Social-Network.aspx [Page consultée le 22 octobre 2012.]ATLANTICO, « Tout sur le fabuleux destin de Pinterest, le nouveau réseau social star » Articlepublié le 4 mai 2012. En ligne : http://www.atlantico.fr/decryptage/pinterest-tout-quatre-ans-fabuleuse-success-story-347760.html [Page consultée le 17 octobre 2012]EMARKETER, « Is Pinterest really leading to product purchase? » Article publié le 31 mai2012. En ligne: http://www.public.site1.mirror2.phi.emarketer.com/Article.aspx?R=1009083[Page consultée le 24 octobre 2012.]JANE COLLINS, «Women and Social Media in 2012 » Article publié le 12 mars 2012. En ligne:http://www.blogher.com/women-and-social-media-2012 [Page consultée le 24 octobre 2012.]JANETTE FOUTS, « 8 Strategies for Pinterest for business » Article publié le 12 juin 2012.http://socialmediatoday.com/jfouts/548097/8-strategies-pinterest-business [Page consultée le 14octobre 2012.]JOHN D. SUTTER, « Report: Pinterest is third in most-visited social site » Article publié le 6avril 2012. En ligne: http://articles.cnn.com/2012-04-06/tech/tech_social-media_pinterest-third-social-network_1_social-networking-facebook-and-twitter-social-media?_s=PM:TECH[Page consultée le 17 octobre 2012.]KRISTA LARIVIERE, « 8 SEO Benefits of Pinterest in your Web Presence » Article publié le24 may 2012. En ligne: http://www.gshiftlabs.com/seo-benefits-pinterest-web-presence/ [Pageconsultée le 20 octobre 2012]KRISTINA HUFFMAN, « Pinterest : The email marketers new opportunity » Article publié le10 août 2012. En ligne : http://www.marketingprofs.com/articles/2012/8664/pinterest-the-email-marketers-new-opportunity [Page consultée le 8 octobre 2012]MDG ADVERTOSONG, « A Marketer’s Guide to Pinterest » En ligne:http://visual.ly/marketer’s-guide-pinterest-video [Page consultée le 22 octobre 2012]MENA CONTRIBUTOR, « Deconstructing Pinterest » Article publié le 18 mars 2012. En ligne:http://www.menaedge.com/deconstructing-pinterest/ [Page consultée le 22 octobre 2012]MITT RAY, « 6 tips for using Pinterest for business » Article publié le 14 mai 2012. En ligne :http://www.socialmediaexaminer.com/using-pinterest-for-business/ [Page consultée le 18 octobre2012] 16
  17. 17. NICOLAS ROLINE, Les Échos, « Pinterest, le réseau qui est en train de se faire un nom »Enquête publiée le 13 mars 2012. http://archives.lesechos.fr/archives/2012/LesEchos/21143-037-ECH.htm?texte=Pinterest,%20le%20r%E9seau%20qui%20est%20en%20train%20de [Pageconsultée le 17 octobre 2012.]PAMELA VAUGHAN, « 8 Questions to Evaluate if That New Social Network is Worth YourCompanys Time » Article publié le 8 juin 2012. En ligne :http://blog.hubspot.com/blog/tabid/6307/bid/33213/8-Questions-to-Evaluate-if-That-New-Social-Network-is-Worth-Your-Company-s-Time.aspx [Page consultée le 21 octobre 2012]REB CARLSON, « Rethinking Pinterest, Getting Beyond Visual Inspiration » Article publié le15 août 2012. http://contently.com/blog/2012/08/15/rethinking-pinterest-getting-beyond-visual-inspiration/ [Page consultée le 23 octobre 2012.]SCOTT GILLUM, « 5 reasons Pinterest is a must for business marketers » Article publié le 6avril 2012. En ligne : http://www.forbes.com/sites/gyro/2012/06/04/5-reasons-pinterest-is-a-must-for-business-marketers/ [Page consultée le 24 octobre 2012]TOMA DANEAU, « 7 façons créative d’utiliser Pinterest » Article publié le 1er mai 2012. Enligne : http://www.adviso.ca/blog/2012/05/01/7-facons-creatives-dutiliser-pinterest/#more-8853[Page consultée le 20 octobre 2012]WEB MARKETING GROUP, « Why every SEO strategy needs infographics » En ligne:http://www.webmarketinggroup.co.uk/Blog/why-every-seo-strategy-needs-infographics-1764.aspx [Page consultée le 23 octobre 2012.]Sites InternetWIKIPEDIA, Article consacré à Pinterest. En ligne : http://fr.wikipedia.org/wiki/Pinterest [Pageconsultée le 16 octobre 2012]WIKIPEDIA, Article consacré à Pinterest. En ligne : http://fr.wikipedia.org/wiki/Web_2.0 [Pageconsultée le 27 octobre 2012]InfographiesDONNA MORITZ, « The 10 commandements of using Pinterest for business (Infographic) »Article publié le 7 juin 2012. En ligne : http://www.entrepreneur.com/blog/223759 [Pageconsultée le 24 octobre 2012] 17

×