Nima tsering sherpa education project

381 vues

Publié le

Vous souhaitez soutenir un changement de vie courageux,
prolonger une belle histoire, compter dans la vie d’un homme qui a mis la sienne en jeu sans compter...
Dans ce cas, APPORTEZ VOTRE CONTRIBUTION AU PROJET D’ETUDES DE NIMA TSERING SHERPA

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
381
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
17
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Nima tsering sherpa education project

  1. 1. Dans ce cas, APPORTEZ VOTRE SOUTIEN, CONTRIBUEZ ! Vous souhaitez rendre possible un changement de vie courageux, prolonger une belle histoire, compter dans la vie d’un homme qui a mis la sienne en jeu sans compter... NIMA TSERING SHERPA EDUCATION PROJECT Initiative coordonnée par Christine GRATZ, Présidente de l’association Nima Tsering Sherpa Education Project (NTSEP) - JUILLET 2015 -
  2. 2. Nima est GUIDE DE MONTAGNE et fait partie des hommes et des femmes ayant assuré la SURVIE d’un GROUPE DE TOURISTES FRANÇAIS lors du tremblement d’avril dernier au NEPAL. Dans ce cas, APPORTEZ VOTRE CONTRIBUTION AU PROJET D’ETUDES DE NIMA TSERING SHERPA Vous souhaitez soutenir un changement de vie courageux, prolonger une belle histoire, compter dans la vie d’un homme qui a mis la sienne en jeu sans compter... QUI EST NIMA TSERING SHERPA ? Ce drame est le point de départ d’un PROJET DE RECONVERSION PROFESSIONNELLE pour Nima : il souhaite contribuer à la RECONSTRUCTION DU SECTEUR TOURISTIQUE AU NÉPAL. Il a déposé en juin dernier sa candidature dans une ÉCOLE DE COMMERCE SPÉCIALISÉE EN GESTION HÔTELIÈRE ET TOURISME À PARIS. IL A ÉTÉ ADMIS ! APRES CET EXPLOIT, QUE SOUHAITE-T-IL ACCOMPLIR ? COMMENT AIDER NIMA ? 3 POSSIBILITÉS DE DONS : chèque, virement ou directement sur https://payname.fr/c/Nima, une cagnotte en ligne gratuite !
  3. 3. NIMA TSERING SHERPA EDUCATION PROJECT LE DÉBUT D’UN BEAU VOYAGE VACANCES DE PÂQUES 2015 Je m’appelle Christine Gratz, j’ai 33 ans, je vis à Paris. Pour les vacances de Pâques 2015, je pars en trek au Népal dans la vallée du Langtang. Nous sommes un groupe de 8 randonneurs français accompagnés d’une équipe de 8 népalais : 1 guide de montagne, Nima Tsering SHERPA, 3 aides de camp, et 4 porteurs. Nous partons de Dunche le mercredi 22 avril, à 1 960 m d’altitude. Il fait beau, les températures sont douces, les rhododendrons sont fleuris. Notre itinéraire longe la rivière Langtang Khola qui trace une gorge étroite à travers la forêt tempérée. En arrivant à Ghodatabela à 3 000 m d’altitude, la vallée s'élargit et les arbres cèdent la place aux prairies alpines. Nous poursuivons notre chemin vers le village de Langtang à 3 450 m d’altitude, et Kyanjin Gompa à 3 730 m, dernier hameau habité qui jouxte la zone des glaciers descendant de la chaîne du Haut Himalaya qui ferme la frontière avec le Tibet.
  4. 4. NIMA TSERING SHERPA EDUCATION PROJECT UN MOMENT DE PARTAGE LE VILLAGE DE LANGTANG A terme du 3ème jour de trek, nous arrivons à 3 450 m d’altitude, au village de Langtang, peuplé essentiellement d'habitants d'origine tibétaine, au nombre de 400. Etape importante des treks dans la vallée, une centaine de randonneurs du monde entier y sont présents. Les Guest Houses sont nombreuses. Une cérémonie religieuse est organisée au monastère du village. Tous les villageois sont réunis. Il y a beaucoup d’enfants. Nous partageons avec les habitants un thé au lait que nous buvons à la sortie du monastère.
  5. 5. NIMA TSERING SHERPA EDUCATION PROJECT L’IRRUPTION D’UN DRAME LE TREMBLEMENT DE TERRE – SAMEDI 25 AVRIL > 9h / Nous quittons le village de Langtang. > 11h30 / Nous arrivons à à Kyanjin Gompa, à 3 860 m d’altitude, au pied du Langtang Glacier. Nous sommes dans le lodge. Nous attendons le déjeuner. L’équipe népalaise n’est pas avec nous. Elle prépare le déjeuner dans un petit bâtiment adjacent. > 11h45 / Le plafond du lodge se met à trembler avec force. Christian, un randonneur de notre groupe, nous alerte : « C’est un tremblement de terre ! » Je me lève et crie : « Il faut sortir ! ». Le bâtiment s’écroule sur lui-même. Nous nous réjouissons de voir que tout le monde est sorti à temps. Une minute s’écoule et un bruit sourd attire notre attention. Une avalanche arrive sur nous. Elle a la forme d’un énorme nuage blanc qui descend des hauteurs. Je comprends que je suis sans solution. Je me mets à courir dans le sens de la pente. En quelques secondes, l’avalanche passe au-dessus de moi, puis c’est l’obscurité. Un souffle d’air incroyable m’emporte dans la pente, je lutte, je tente de me fixer au sol en saisissant des buissons. Et puis plus rien. Je retrouve mes compagnons de voyage. Je suis en état de choc. Certains sont gravement blessés. La jeune fille qui nous a accueillis au lodge est décédée. C’était une avalanche aérosol : une masse d’air qui nous a percutés à 400km/h. De la neige flotte encore dans l’air. Nous devons fuir. Kyanjin Gompa avant le tremblement de terre.
  6. 6. NIMA TSERING SHERPA EDUCATION PROJECT LA DÉVASTATION LE TREMBLEMENT DE TERRE – SAMEDI 25 AVRIL Nous descendons au village de Langtang (3 500 m d’altitude) que nous avons quitté trois heures auparavant, afin de chercher du secours. Nous y découvrons une zone dévastée à 98%. Le village de Langtang a été enseveli sous 70 m de terre. Un pan de montagne est tombé dans la vallée. Les 400 habitants du village et une centaine trekkeurs y sont morts. La zone est infranchissable. Le village de Langtang AVANT le tremblement de terre. Le village de Langtang APRES le tremblement de terre. Photo prise par Ang Norbu SHERPA lors de notre évacuation en hélicoptère.
  7. 7. 3 JOURS DE DETRESSE Malgré les éboulements incessants, nous avons réussi à rejoindre une zone moins exposée au-dessus du village de Langtang, à 3 600 m d’altitude. Julien, un des membres du groupe, et un aide de camp népalais sont gravement blessés. Julien a une omoplate, une vertèbre, des côtes cassées et un poumon perforé. L’aide-de-camp a des côtes cassées, un poumon perforé et les hanches brisées. L’unique maison restée debout étant trop fragile, nous aménageons un camp à l’extérieur avec l’espoir de voir rapidement arriver les secours. Nous sommes à 3 600 m d’altitude, sans médicaments, sans soins, sans nourriture, sans équipements. NIMA TSERING SHERPA EDUCATION PROJECT LA SURVIE
  8. 8. LE RÔLE DÉTERMINANT DE NIMA La nuit, la température descend à 0 degré. La terre tremble sans cesse. Des répliques importantes nous mobilisent toutes les heures. Des éboulements se produisent tout près de nous. NOUS DEVONS NOTRE SURVIE PENDANT 3 JOURS À NIMA, NOTRE GUIDE DE MONTAGNE : NIMA TSERING SHERPA EDUCATION PROJECT LA SURVIE Nima a maintenu la cohésion du groupe. Il a veillé sans discontinuer pendant 3 jours. Il a pris toutes les décisions de déplacements du groupe. Il a organisé l’approvisionnement en eau depuis la rivière, dont l’accès était très dangereux du fait des glissements de terrain. Il a essayé d’apporter le maximum de (ré)confort aux blessés. Il a multiplié les tentatives pour nous signaler auprès des secours. Photo prise par Christian DELOCHE.
  9. 9. NIMA, TOUJOURS AUSSI OMNIPRESENT ET DETERMINANT Le 3ème jour, les répliques se sont espacées, ce qui autorise davantage de mouvements. Nima retrouve le téléphone satellite du village de Kianjin Gompa à 3 800 m d’altitude et nous signale aux secours. Une heure après ce premier contact, Ang Norbu Sherpa arrive en hélicoptère nous secourir. NOUS SOMMES SAUVÉS ! Nous survolons la zone dévastée du village de Langtang. NIMA TSERING SHERPA EDUCATION PROJECT J+3 : NOUS SOMMES SAUVÉS ! A Katmandou, Nima continue à organiser la (sur)vie du groupe. Il accompagne les blessés à l’hôpital qui y resteront jusqu’au rapatriement sanitaire, le mercredi 29 avril 2015. Il trouve un hôtel à Katmandou pour ceux qui ne sont pas blessés et qui rentreront en France par un vol normal. Il veille à ce que son équipe d’aides-de-camp et de porteurs reçoive les soins nécessaires. De g. à d.: Les quatre porteurs, Sahan, Ash Bahadur , Som, Suke, et l’aide -de -camp , Chamsing. Photo prise par Céleste EZAN.
  10. 10. NIMA A RAMENÉ SON GROUPE DE 8 TREKKEURS VIVANTS Christian, Mitra, Kelly, Pierre-Alexis, Christine, Céleste, Julien, François NIMA TSERING SHERPA EDUCATION PROJECT LE RETOUR EN FRANCE A Paris, le 7 juin 2015 - Photo prise par Christian DELOCHE
  11. 11. UN NOUVEAU PROJET DE VIE POUR NIMA NIMA TSERING SHERPA EDUCATION PROJECT L’HISTOIRE CONTINUE... Le tremblement de terre au Népal a fait plus de 8000 morts et 16 000 blessés. 1 népalais sur 10 n'a plus de logement. La vallée du Langtang est dévastée, il n'y a plus de chemin, les quelques habitants survivants ont tous été évacués de la vallée. FACE À CE DÉSASTRE, NIMA SOUHAITE ALLER DE L’AVANT ET ENTAME UN PROJET DE RECONVERSION PROFESSIONNELLE DANS LE SECTEUR DE L’HÔTELLERIE. Nima est âgé de 31 ans. Il est né et a grandi dans un village Sherpa de l’Himalaya , à 3 000 m d’altitude, dans le district de Sindhupalchok, près de la frontière avec le Tibet. Il a été contraint d’abandonner l’école pour travailler et soutenir ainsi sa famille. Il a commencé en tant que porteur de haute altitude. Il est ensuite devenu guide assistant. Depuis 5 ans, il est guide de montagne, et Tour leader depuis 3 ans. Fort de ses douze ans d’expérience dans le secteur du tourisme, parlant népalais, anglais, français et hindi, il a été admis au mois de juin 2015 en 2ème année de licence à l’Académie Internationale de Management (AIM), une école de commerce spécialisée en Hôtellerie et Tourisme dans le 14ème arrondissement de Paris. Il s’agit d’une excellente école : la licence de l’AIM est 2ème au classement national SMBG des licences professionnelles en gestion hôtelière et tourisme. SE FORMER EN GESTION HÔTELIÈRE EN FRANCE LUI PERMETTRA D’APPORTER DES COMPÉTENCES NOUVELLES À SA COMMUNAUTÉ, ET DE CONTRIBUER AINSI DAVANTAGE À LA RECONSTRUCTION DE SON PAYS AUJOURD’HUI DÉVASTÉ.
  12. 12. TOUS ENSEMBLE POUR NIMA ! NIMA TSERING SHERPA EDUCATION PROJECT D’UNE CATASTROPHE NAIT UNE BELLE HISTOIRE Afin de concrétiser son projet et intégrer le cursus dans lequel il a été admis dès la rentrée en septembre 2015, Nima a besoin de notre soutien, notamment pour payer les frais de scolarité (inscription et matériel) de son école, qui s’élèvent à 10 000 euros. 2 FAÇONS DE FAIRE UN DON POUR AIDER NIMA CONTRIBUEZ A LA CAGNOTTE EN LIGNE La collecte de fonds pour les frais d’inscription de Nima s’effectue également en ligne, où vous pouvez directement participer à l’adresse suivante : https://payname.fr/c/Nima FAITES UN DON À L’ASSOCIATION NTSEP L’association* Nima Tsering Sherpa Education Project (NTSEP) a pour objet de collecter des dons afin de financer les besoins de Nima pendant la durée de ses études en France. > Par chèque : à l’ordre de NTSEP, 5 rue de Panama, 75018 PARIS > Par virement bancaire : NTSEP SOCIETE GENERALE PARIS ROCHECHOUART (03240) IBAN : FR76 3000 3032 4000 0500 7740 861 BIC : SOGEFRPP *Récipissé n°W751229875 de déclaration de l’association en date du 19 juin 2015 à la Préfecture de Police de Paris Vous pouvez également soutenir Nima dans ses apprentissages en lui proposant des cours de soutien en langue française ou anglaise, si vous êtes en région parisienne. A compter de septembre 2015, vous pouvez également lui proposer des sorties culturelles, des fêtes, des moments de partage… ! Pour toute question ou demande de précisions : christine.gratz@gmail.com
  13. 13. UN GRAND MERCI A TOUS ! NIMA TSERING SHERPA EDUCATION PROJECT Initiative coordonnée par Christine GRATZ, Présidente de l’association Nima Tsering Sherpa Education Project (NTSEP) - JUILLET 2015 -

×