Dossier de presse de #cloudwatt du 2 oct 2012
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Like this? Share it with your network

Share

Dossier de presse de #cloudwatt du 2 oct 2012

on

  • 2,613 vues

Un mouvement inéluctable vers l’émergence du cloud computing. ...

Un mouvement inéluctable vers l’émergence du cloud computing.

L’émergence du cloud computing, c’est le résultat de la convergence de trois mouvements de fond
qui s’inscrivent dans l’histoire de l’informatique depuis les années 60 :

- évolution des capacités technologiques ;
- basculement du pouvoir de l’informaticien vers l’utilisateur ;
- interpénétration des sphères professionnelle et privée.

www.cloudwatt.fr

Statistiques

Vues

Total des vues
2,613
Vues sur SlideShare
2,396
Vues externes
217

Actions

J'aime
1
Téléchargements
98
Commentaires
0

2 Ajouts 217

http://www.scoop.it 213
http://www.slashdocs.com 4

Accessibilité

Catégories

Détails de l'import

Uploaded via as Adobe PDF

Droits d'utilisation

CC Attribution License

Report content

Signalé comme inapproprié Signaler comme inapproprié
Signaler comme inapproprié

Indiquez la raison pour laquelle vous avez signalé cette présentation comme n'étant pas appropriée.

Annuler
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Êtes-vous sûr de vouloir
    Votre message apparaîtra ici
    Processing...
Poster un commentaire
Modifier votre commentaire

Dossier de presse de #cloudwatt du 2 oct 2012 Document Transcript

  • 1. Dossier de presse O c to b r e 2 0 1 2
  • 2. Sommaire Edito du Président de Cloudwatt ......................................................... 3 Vers la consumérisation de l’IT et l’avènement du cloud computing comme marché de masse................................................... 4 Un mouvement inéluctable vers l’émergence du cloud computing.................................... 4 Définition : les conditions sine qua non du cloud......................................................... 6 Le cloud, facilitateur du mouvement vers le big data................................................... 7 Les composantes technologiques du cloud.............................................................. 11 a révolution du cloud : une véritable révolution à trois dimensions, sociétale, technologique L et économique .............................................................................................. 12 Cloudwatt : un nouvel acteur européen du cloud computing..... 16 Présentation de l’entreprise............................................................................... 16 Comment Cloudwatt se différencie....................................................................... 17 Choix de l’open source..................................................................................... 19 Organisation de l’entreprise............................................................................... 23 Actionnariat.................................................................................................. 26 Mécénat culturel............................................................................................. 26 Siège social................................................................................................... 26 Structure juridique.......................................................................................... 26 Contacts presse.............................................................................................. 27 2Dossier de presse | Octobre 2012
  • 3. Edito Patrick Starck, Président de Cloudwatt Le cloud n’est pas une vague technologique supplémentaire qui traverse le secteur de l’informatique. C’est une véritable révolution industrielle, c’est-à-dire sociétale, technologique, et économique. De nouveaux champs d’investigation, encouragés par les nouveaux modes de consommation et usages des générations Y et Z, s’offrent aux utilisateurs et aux entreprises de toutes tailles. Face à cette profonde mutation culturelle, de nombreuses questions légitimes se posent auxquelles Cloudwatt apporte aujourd’hui des réponses claires. Cloudwatt a pour objectif de mettre la puissance du numérique à la disposition des entreprises, petites et grandes, en fournissant des solutions performantes et innovantes concernant la sécurité, la transparence, la réversibilité, la localisation des données, etc. ; le tout en totale conformité avec les caractéristiques élémentaires du cloud : facturation uniquement à la consommation, élasticité des ressources disponibles, self services. Nous allons donc créer de véritables usines, capables de produire et de distribuer la puissance numérique nécessaire au support des économies nationales. Après l’indépendance énergétique, c’est en effet de l’indépendance numérique dont nous avons absolument besoin. Devenir le socle numérique de l’économie française et européenne, en aidant les entreprises à moderniser leur modèle économique et leur façon d’opérer sur leurs marchés, telle est notre mission. 3Dossier de presse | Octobre 2012
  • 4. Vers la consumérisation du marché de l’IT et l’avènement du cloud computing comme marché de masse Un mouvement inéluctable vers l’émergence du cloud computing. L’émergence du cloud computing, c’est le résultat de la convergence de trois mouvements de fond qui s’inscrivent dans l’histoire de l’informatique depuis les années 60 : évolution des capacités technologiques ; basculement du pouvoir de l’informaticien vers l’utilisateur ; interpénétration des sphères professionnelle et privée. Depuis plusieurs décennies, des directions informatiques toute puissante ont cherché à mettre en place des infrastructures pour automatiser des taches et des processus globaux conduisant à l’amélioration de la productivité de l’entreprise, au détriment des demandes spécifiques des utilisateurs. Contraintes technologiques et budgétaires ont conduit à proposer un niveau de services constamment en surcapacité ou en sous capacité. Dans le même temps, on a assisté à partir des années 80, avec l’arrivée du PC, à un renversement du rapport de force entre utilisateurs et informaticiens. Ce processus s’est accéléré avec l’arrivée d’internet au milieu des années 90 et le basculement total s’est opéré avec l’apparition de la mobilité, des tablettes et autres smartphones avec leurs millions d’applications. Face à la DSI, qui cumulait encore tous les pouvoirs au début des années 2000, les utilisateurs ont peu à peu imposé leurs besoins et leurs usages, mettant sous pression le modèle traditionnel de l’informatique. Cette « prise de pouvoir » progressive par les utilisateurs a conduit à une interpénétration des sphères professionnelle et privée, alors même que la dichotomie était totale dans les années 80. L’une des illustrations les plus récentes de cette convergence est le BYOD (Bring Your Own Device) : fusion des usages professionnel et privé totalement intégrée par la jeune génération. 4Dossier de presse | Octobre 2012
  • 5. 5Dossier de presse | Octobre 2012
  • 6. Vers la consumérisation du marché de l’IT et l’avènement du cloud computing comme marché de masse Définition : les conditions sine qua non du cloud Le concept d’informatique dans le nuage est comparable à celui de la distribution de l’énergie électrique. La puissance de calcul et de stockage de l’information est proposée à la consommation Proposer de la puissance numérique à chaque utilisateur pour répondre à ses besoins sans qu’il ait à se préoccuper de la façon dont elle est mise à sa disposition » : telle est la promesse du cloud computing. De ce fait, les entreprises n’ont plus besoin d’infrastructure dédiée (serveurs, stockage, logiciels de supervision, etc.). Elles utilisent un service fourni par une entreprise spécialisée qui leur garantit une puissance de calcul et de stockage à la demande et leur facture ce service uniquement quand il est utilisé. Le cloud représente ainsi un nouveau modèle de création et de fourniture de ressources et de services informatiques, utilisant, entre autres, les technologies de virtualisation. Ainsi, il offre aux entreprises la souplesse nécessaire pour épouser leurs besoins, qu’ils soient à la hausse ou à la baisse, sans immobiliser des actifs sous utilisés voire inutilisés, représentant des économies substantielles. Inhérentes à ce modèle, les caractéristiques constitutives du cloud pourraient tenir en trois concepts : facturation uniquement à l’usage ; élasticité des ressources à la hausse et à la baisse ; capacité d’approvisionnement en self-service simple et rapide. Il est à remarquer qu’aujourd’hui beaucoup d’acteurs se réclament du cloud mais peu répondent à ces règles élémentaires. 6Dossier de presse | Octobre 2012
  • 7. Vers la consumérisation du marché de l’IT et l’avènement du cloud computing comme marché de masse Le cloud, facilitateur du mouvement vers le big data L’augmentation spectaculaire du volume de données numériques - le Big Data - encourage le développement du cloud computing. En 2 jours, l’humanité produit plus de données que depuis le début de son histoire, en raison des recherches sur Internet, des réseaux sociaux et de la montée en puissance des systèmes informatiques d’entreprise. Stocker ces données, les interpréter rapidement (parfois en quasi temps réel) et les convertir en valeur ajoutée pour en faire un avantage concurrentiel, tel est l’enjeu du big data. L’adoption du cloud computing pour le stockage et le traitement de ces données apporte, aux entreprises, l’agilité et les réductions de coûts qui leur sont aujourd’hui nécessaires pour assurer leur développement. 7Dossier de presse | Octobre 2012
  • 8. 8Dossier de presse | Octobre 2012
  • 9. Enfin, la mutualisation des capacités des serveurs et du stockage génère globalement une consommation d’électricité plus basse et par conséquent un coût plus faible, et un impact sur l’environnement réduit. 9Dossier de presse | Octobre 2012
  • 10. Vers la consumérisation du marché de l’IT et l’avènement du cloud computing comme marché de masse Les composantes technologiques du cloud Le cloud computing comporte plusieurs « couches » qui forment l’ensemble du modèle : IaaS (Infrastructure as a Service) : il s’agit de l’infrastructure matérielle, louée à la demande comme le stockage, les machines virtuelles, l’OS, etc. PaaS (Platform as a Service) : il s’agit d’une plate-forme logicielle, louée à la demande : plate- forme d’exécution de services applicatif. Le PaaS regroupe donc la partie développeur et système du cloud Computing. SaaS (Software as a Service) : il s’agit de la partie applicative. Les applications sont ainsi accessibles par Internet et proposées sous forme d’abonnement avec un paiement à l’utilisation. C’est la partie visible du cloud Computing pour l’utilisateur final qui n’a plus besoin d’installer l’application au sein de l’entreprise ; il y accède par le Web, sur un environnement qui peut être très sécurisé. Le IaaS (Infrastructure as a Service) et le PaaS (Platform as a Service) représente un marché naissant en forte croissance, ils touchent au cœur de l’infrastructure informatique de l’entreprise et relèvent d’un véritable choix stratégique qui s’avère inéluctable. 10Dossier de presse | Octobre 2012
  • 11. 11Dossier de presse | Octobre 2012
  • 12. Vers la consumérisation du marché de l’IT et l’avènement du cloud computing comme marché de masse La révolution du cloud : une véritable révolution à trois dimensions, sociétale, technologique et économique Sociétale : Nous sommes nombreux à utiliser le cloud computing sans le savoir ! Nouveau mode de consommation de l’informatique aujourd’hui, le cloud computing conduira incontestable- ment à une dématérialisation de la consommation en général. C’est déjà le cas pour le stockage et le partage d’albums photos, de vidéos, de livres, etc. Nous assistons ainsi à la naissance d’une véritable révolution des usages, encouragée par la génération Y qui utilise de façon compulsive des smartphones ou réseaux sociaux connectés à internet. La notion de partage – des ressources, des connaissances, des compétences, des langages, des biens matériels – s’est imposée progressi- vement comme l’une des valeurs-phares de notre rapport au monde. Cloudwatt s’inscrit dans cette vision et ses choix stratégiques et technologiques sont pensés et conçus pour accompagner ce profond bouleversement. Patrick Starck Technologique : Avec le cloud computing, les entreprises n’ont plus besoin de serveurs et de stockage dédiés qui ne sont jamais utilisés en moyenne à plus de 50 % de leurs capacités et représentent des actifs totalement sous utilisés et chers à maintenir. L’utilisateur jouissant maintenant d’un mobilité totale peut accéder à ses applications n’importe quand, de n’importe où et à partir de n’importe quel appareils. Le cloud lui permet d’atteindre ce degré d’autonomie de façon économique. L’entreprise peut investir sur plus d’innovation au lieu de consacrer 80 % de son budget à maintenir un existant informatique de moins en moins efficace face aux exigences des utilisateurs. Avec le cloud, elle peut faire face à une croissance très forte, voire une décroissance de ses besoins mais payer toujours uniquement pour ce qu’elle consomme réellement. 12Dossier de presse | Octobre 2012
  • 13. Vers la consumérisation du marché de l’IT et l’avènement du cloud computing comme marché de masse économique : Avec l’avènement du cloud, les PME peuvent toutes, potentiellement, accéder à des ressources informatiques réservées jusqu’alors aux seules grandes entreprises. Ainsi : Les services de cloud permettent de réaliser des économies considérables puisqu’il n’est pas nécessaire d’acquérir et de gérer une infrastructure informatique au sein de l’entreprise. L’investissement IT (Capex vs Opex) de la PME est consacré aux usages et lui ouvre d’autres possibilités d’investissements pouvant transformer en profondeur son modèle économique. Simples d’utilisation et faciles à configurer, les services cloud permettent aux collaborateurs de l’entreprise, de travailler à la recherche de différentiateur et de facteurs d’innovation dans un espace économique dont les cycles se sont accélérés du fait même des nouvelles technologies et de la globalisation de l’économie. Dans un monde de plus en plus mobile et global, le cloud favorise la mobilité professionnelle et permet aux collaborateurs de travailler sur des projets communs à distance via des services en ligne intégrant les nouvelles modifications en temps réel. 13Dossier de presse | Octobre 2012
  • 14. 14Dossier de presse | Octobre 2012
  • 15. Vers la consumérisation du marché de l’IT et l’avènement du cloud computing comme marché de masse Bien plus qu’une vague technologique supplémentaire qui a envahi le secteur de l’informatique, le cloud est une véritable révolution industrielle et culturelle, guidée par de nouveaux modes de consommation et une nouvelle ère de choix pour les consommateurs et les entreprises. Voué à devenir un marché de masse, il sera régenté par des règles darwiniennes, à l’instar des marchés de l’industrie automobile ou de l’industrie du PC, qui se sont consolidés au fil du temps. Pour devenir ce marché de volume, certains inhibiteurs devront être abolis, relatifs à la résistance au changement, à la sécurité des données et à la réversibilité de ces mêmes données confiées à l’extérieur. Cloudwatt est née de cette vision et dans sa conception a été dimensionnée pour contribuer à lever l’ensemble de ces freins et adresser ce marché de masse potentiel. 15Dossier de presse | Octobre 2012
  • 16. Cloudwatt : un nouvel acteur européen du cloud computing Présentation de l’entreprise Créée le 6 septembre 2012, la société Cloudwatt est un nouvel acteur français qui propose des infrastructures de cloud computing (IaaS), permettant à la France et à l’Europe de se positionner sur un marché en pleine croissance, aujourd’hui dominé par les acteurs américains et asiatiques. Dotée d’un capital de 225 millions d’Euros financé par des acteurs industriels majeurs que sont Orange et Thales, avec le soutien de La Caisse des Dépôts qui intervient pour le compte de l’Etat dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir, Cloudwatt a pour objectif d’offrir à chaque entreprise française, ainsi qu’au secteur public, une haute capacité de stockage et de puissance en mode cloud sécurisé. Le cloud computing est une révolution dans les organisations, c’est l’opportunité d’un nouveau leadership. La vocation de Cloudwatt est de les accompagner dans cette mutation, tout en leur donnant la garantie que leurs données seront toujours disponibles, maîtrisables, sécurisées et conformes aux juridictions locales. 16Dossier de presse | Octobre 2012
  • 17. Cloudwatt : un nouvel acteur européen du cloud computing Comment Cloudwatt se différencie Totalement conforme aux trois caractéristiques essentielles du cloud – facturation uni- quement à la consommation, élasticité des ressources et self-service simple – Cloudwatt se positionne exclusivement sur le métier nouveau de fournisseur de services d’infrastructure cloud et exclut de ses activités les métiers d’hébergement physique dédié et d’outsourcing. Patrick Starck n pur acteur du IaaS. U ne souveraineté revendiquée qui se traduit par : U • des choix technologiques et des offres définis ex nihilo, sans contrainte lié à un héritage du passé ; • par des données localisées en France et/ou en Europe. ne solide capacité d’investissements en R&D, garantie de sa pérennité. U e choix de la transparence et de la flexibilité qui conduit au choix stratégique L de l’open source. n engagement fort garantissant la sécurité, la confidentialité et la traçabilité U des données. n accès simplifié pour les entreprises à la puissance numérique. U 17Dossier de presse | Octobre 2012
  • 18. Cloudwatt : un nouvel acteur européen du cloud computing Cloudwatt propose une offre de stockage et une puissance de calcul sécurisées, conçues ex nihilo sans subir les contraintes d’un héritage lié à une base installée. Ainsi Cloudwatt peut contribuer à lever les freins à l’adoption du cloud. Nous avons la conviction que, pour nous inscrire dans la profonde mutation culturelle qui s’opère avec les nouveaux modes de consommation stimulés par les générations Y et Z qui imposent leurs usages à l’informatique, nous devons travailler sans contrainte liée au passé. Nous avons la chance de partir d’une feuille blanche qui nous permet des choix technologiques garantissant notre indépendance par rapport à nos fournisseurs. Voilà pourquoi nous bâtissons une société et des offres fondées sur des choix technologiques ouverts, évolutifs, rapides à mettre en œuvre avec une communauté de start up innovantes et compétentes. Patrick Starck Un pur acteur de l’IaaS : fourniture à la demande de capacités de stockage et de traitement, et garantie d’un paiement exclusivement à l’usage Cloudwatt commercialise une gamme d’offres d’Infrastructure as a Service (IaaS), c’est‐à‐dire qu’elle fournit à la demande les capacités de traitement, de stockage et de bande passante utilisées par les entreprises et le secteur public, mais aussi par la filière informatique, quels que soient leurs besoins et leurs évolutions (pics ou creux en termes d’activité). Profitant de l’opportunité exceptionnelle d’être parti d’une feuille blanche, Cloudwatt est construit dès l’origine pour atteindre une masse critique permettant des économies d’échelle garantissant les coûts les plus bas. Afin d’avoir un modèle économique optimisé, Cloudwatt n’aura pas d’activité d’hébergement de serveurs et stockage physique dédié à une entreprise. Cette activité étant amenée à terme à disparaître il est inutile de se pénaliser en s’imposant cette contrainte. Les ressources étant mutualisées, d’une utilisation optimisée et facturée à la consommation, cette puissance numérique coûte beaucoup moins cher que si l’entreprise devait s’équiper elle-même pour son propre usage. 18Dossier de presse | Octobre 2012
  • 19. Cloudwatt : un nouvel acteur européen du cloud computing Une stratégie d’indépendance, de transparence et de flexibilité qui conduit au choix technologique de l’open source Nous faisons le pari que l’OpenStack sera à terme le cœur du système d’exploitation du cloud computing et nous avons la volonté d’être un acteur engagé au sein de la commu- nauté Open Source. Patrick Starck Forte de cette vision, l’architecture logicielle de Cloudwatt est développée à base de logiciels libres, favorisant l’ouverture, l’interopérabilité et la standardisation, et intègrera un haut niveau de sécurité. Cette démarche ouverte favorisera l’écosystème de développeurs et d’intégrateurs innovants, et bénéficiera à l’ensemble du tissu économique français et européen. D’ores et déjà, Cloudwatt est « Corporate Sponsor » de l’OpenStack, (seulement 2 sociétés européennes le sont à ce jour) et fait partie d’un écosystème d’entreprises innovantes comme Alpha Layer, eNovance, Ysance, Linagora, etc. Choix de l’open source Indépendance par rapport aux fournisseurs Standardisation et évolutivité favorisées. Rapidité de mise en œuvre. Réduction des coûts. 19Dossier de presse | Octobre 2012
  • 20. 20Dossier de presse | Octobre 2012
  • 21. Cloudwatt : un nouvel acteur européen du cloud computing Données localisées en France Avoir un cloud qui héberge des données localisées en France est nécessaire, principalement en termes de sécurité et de souveraineté. Cela implique également la confidentialité des données qui seront hébergées ainsi que la garantie de leur effacement, conformément à la loi française. Toutes les données des clients Cloudwatt seront hébergées dans des datacenters locaux - leur permettant d’être conformes aux réglementations locales, dans un premier temps à Val de Reuil (Haute-Normandie) au sein du data center de dernière génération d’Orange. 21Dossier de presse | Octobre 2012
  • 22. Cloudwatt : un nouvel acteur européen du cloud computing Niveau de service et de disponibilité : des SLA en conformité avec la loi et les récentes recommandations de la Cnil sur la protection des données personnelles Cloudwatt proposera à tous ses clients des SLA (Service Level Agreement) afin d’être en conformité avec les recommandations de la Cnil. Rappelons que la protection des données personnelles (sécurité des fichiers, confidentialité des données, durée de conservation des informations, finalité des traitements) engage la responsabilité pénale du chef d’entreprise. D’un point de vue juridique, la CNIL constate que le cloud computing soulève un certain nombre de difficultés au regard du respect de la législation relative à la protection des données personnelles. De manière générale, il est constaté que les clients souffrent d’une insuffisance de transparence de la part des prestataires de cloud quant aux conditions de réalisation des prestations, notamment sur la sécurité et sur la question de savoir si leurs données sont transférées à l’étranger, et plus précisément à destination de quels pays. Par conséquent, il est indispensable qu’une entreprise française qui envisage de recourir à un service de cloud computing réalise une analyse de risques et soit très rigoureuse dans le choix de son prestataire. En particulier, l’entreprise devra prendre en considération les garanties offertes par un prestataire en matière de protection des données personnelles et s’assurer que ce dernier lui fournira toutes les garanties nécessaires au respect de ses obligations au regard de la loi Informatique et Libertés, notamment en termes d’information des personnes concernées, d’encadrement des transferts et de sécurité des données. 22Dossier de presse | Octobre 2012
  • 23. Cloudwatt : un nouvel acteur européen du cloud computing Organisation de l’entreprise Une équipe très motivée aux compétences complémentaires. Patrick Starck, Président de Cloudwatt Avant d’être nommé Président de Cloudwatt, Patrick Starck a passé plus de 25 années de sa carrière au sein de grands groupes internationaux opérant dans le domaine de l’infrastructure, des logiciels et des services informatiques. De 2006 à 2011, il a dirigé en tant que Corporate Senior Vice-Président EMEA, CA Technologies, un des leaders mondiaux du logiciel de management d’infrastructure. Auparavant, Patrick était depuis 2002 Président Directeur Général de HP France, Vice-Président EMEA et directeur général d’HP Technology Solution Group. Il avait rejoint Compaq en 1994 et occupé pendant sept ans différentes fonctions, dont celle de Président Directeur Général de Compaq France à partir de 2000. Précédemment, Patrick Starck a passé 10 ans chez IBM où il a occupé successivement les postes d’ingénieur développement logiciel, ingénieur commercial, chef du département ventes pour l’industrie aéronautique et directeur du secteur industrie. Autres membres du comité de direction En cours de constitution, le comité de direction se compose aujourd’hui de : Pierre Paperon, Directeur Stratégie, Marketing et Communication Pierre est ingénieur diplômé des Arts et Métiers, titulaire d’un MBA de HEC et a suivi pendant 5 ans au CNAM un cursus de Psychologie du travail jusqu’en M2. Il débute sa carrière chez Euro RSCG Advertising en 1986, avant de rejoindre McKinsey pendant 6 ans. En 1999 il devient président d’AltaVista pendant 2 ans, puis rejoint le groupe Danone comme DG Internet et CRM. En 2003, il devient directeur général de Lastminute.com. Consultant indépendant en management depuis 2006, il participe aux côtés de Patrick Starck à la création de Cloudwatt. 23Dossier de presse | Octobre 2012
  • 24. Cloudwatt : un nouvel acteur européen du cloud computing Daniel Pays, Directeur Technique Ingénieur diplômé d’un DEST en automatisme (Conservatoire National des Arts et Métiers), Daniel Pays a passé plus de 30 ans dans le domaine de l’IT, du développement d’applica- tions, à la gestion de grands projets de l’architecture de systèmes jusqu’au pilotage de division informatique d’infogérance et de service. Chez Thales de 1991 à 2012, il a successivement occupé les postes de directeur de pro- jet puis de responsable des services opérationnels, pour devenir en 1998 le responsable technique et le directeur du département en charge des nouvelles solutions Web, Java, ASP, Open-source. En 2000, Daniel devient VP directeur du domaine solution et services en charge des services d’infogérance d’infrastructure de gestion applicative, des ERP et des architectes de Thales Information Systems au niveau Europe, avant d’être nommé en 2006 VP directeur technique de la BL systèmes d’information critiques, au niveau Europe. Depuis 2009 il dirige en tant que VP, études amonts les laboratoires de recherche de la Division System et C4I de Thales. Précédemment, Daniel PAYS avait passé une dizaine d’années en tant que développeur logiciel dans le domaine du temps réel temps réel, puis chef de projets d’informatique de gestion et enfin architecte et consultant dans le domaine des systèmes de gestion de production Gérard Duquesne, Directeur Commercial Alliances et Partenaires Diplômé de l’Edhec, Gérard Duquesne débute sa carrière chez IBM comme Ingénieur commercial, puis à rejoint CSC/Ouroumoff comme consultant en systèmes d’informa- tion. Pendant 8 ans, Cap Gemini lui confie des directions commerciales en France et en Angleterre, puis la direction d’une activité complète de Conseil et d’Intégration de 300 personnes. Il poursuit chez Steria, où il dirige le département Secteur Public ainsi qu’une division grands projets. Depuis deux ans, il était Vice-Président France de la division Grands Projets d’Orange Business Services, et a été fortement impliqué dans le projet qui a donné naissance à Cloudwatt. Gérard a eu de 2001 à 2005 l’occasion de démontrer son esprit entrepreneurial, sur deux projets personnels très enrichissants: • Il a lancé en tant que directeur Général Adjoint, une des premières sociétés de services en Logiciel Libre, Idealx, devenue OpenTrust ; • Avec la fondation Accenture, il a contribué à la création d’un réseau de trois écoles professionnelles d’Infor- matique pour les étudiants pauvres au Cambodge, au Vietnam et aux Philippines. A ce jour, l’association Passerelles Numériques qu’il a alors créée a donné un travail à 649 jeunes défavorisés. 24Dossier de presse | Octobre 2012
  • 25. Cloudwatt : un nouvel acteur européen du cloud computing Directeur Administratif et Finance Le Directeur Administratif et Financier, actuellement CFO chez un des acteurs européens majeurs dans le domaine de l’IT et du cloud Computing rejoindra Cloudwatt d’ici à quelques semaines. Forte d’une solide expérience en finances et opérations dans des grands groupes internationaux, cette personne apportera une vision financière pragmatique et opérationnelle, indispensable à la réussite de la société. Directeur Production Le directeur de la Production, actuellement responsable informatique dans un groupe international rejoindra Cloudwatt dans quelques semaines. Il apportera une longue expérience de la production informatique en environnement complexe et contraint. 25Dossier de presse | Octobre 2012
  • 26. Cloudwatt : un nouvel acteur européen du cloud computing Actionnariat Répartition du capital de Cloudwatt : 225 M€ Mécénat culturel Cloudwatt est d’ores et déjà engagée auprès du musée du Quai Branly et soutient à ce titre les plus grands projets de la Saison artistique dont l’exposition incontournable : Philippine, les arts de l’échange. Siège social 88 ter avenue du général Leclerc, 92100 Boulogne Billancourt Structure juridique Structure juridique : S.A.S au capital de 225 M€ 26Dossier de presse | Octobre 2012
  • 27. Contacts presse 3d Communication 3d Communication – cloudwatt@3dcommunication.fr Bénédicte Couturier - bcouturier@3dcommunication.fr Dora Delaporte - ddelaporte@3dcommunication.fr Marion Dumas - mdumas@3dcommunication.fr Tél. : 01 46 05 87 87 27Dossier de presse | Octobre 2012