E 1475 oie-19-hd-vd

927 vues

Publié le

L'AURH publie en novembre 2015 le bulletin de l'observatoire de l'immobilier d'entreprise. Le bulletin fournit un état des marchés de bureaux, d'entrepôts et de bâtiments-ateliers industriels sur le territoire Le Havre Pointe de Caux Estuaire en 2014.

L'observatoire permet de suivre les flux de constructions, de commercialisations (locations et ventes) et de disponibilités, pour les trois catégories de locaux, sur de grands secteurs géographiques (zone industrialo-portuaire, centre ville...).

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
927
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
546
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

E 1475 oie-19-hd-vd

  1. 1. Observatoire de l’immobilier d’entreprise n°19 Le Havre pointe de caux estuaire - bilan du marché 2014 © AURH © AURH © AURH © AURH © Eric Houri © AURH
  2. 2. 2 Observatoire de l’immobilier d’entreprise n°19 - Le Havre Pointe de Caux Estuaire - Bilan du marché 2014 EDITO Bulletin de l’Observatoire de l’Immobilier d’Entreprise n°19 La région havraise conforte sa position de métropole maritime internationale dans le respect d’un développement économique durable. Elle vient d’accueillir la 4e édition du LH Forum sur l’économie positive, économie au service des générations futures, qui favorise une croissance responsable, durable et inclusive, respectueuse de l’environnement et au service de la société. Le Havre a décroché, avec les agglomérations de Rouen et de Caen, le label French Tech qui permettra d’identifier et de labelliser des écosystèmes de startups en Normandie. Ces changements participent au dynamisme de la place havraise. La livraison du nouvel immeuble de l’École Nationale Supérieure Maritime vient compléter la skyline si spécifique du Havre et assoit un campus universitaire à la fois ouvert sur le Monde et tirant son ADN du maritime et de la logistique. Letourismeoffredefortesperspectivesdedéveloppement économique sur le territoire, avec un marché de la croisière en croissance (250  000 passagers), des potentialités sur la croisière fluviale, le projet d’un Centre de Congrès accompagnant le développement du tourisme d’affaire et des événements qui ont mis Le Havre sous les feux des projecteurs en 2015 : l’anniversaire des dix ans d’inscription au patrimoine mondial de l’Unesco, l’accueil d’une étape du Tour de France,... L’embouchure de la Seine demeure la porte majeure du premier bassin industriel français et amorce des mutations importantes sur l’économie circulaire et l’énergie. Sita grand ouest, leader de la gestion et de la valorisation de déchets, a décidé de renforcer sa position sur la zone industrialo-portuaire du Havre. Ce projet est emblématique, une chaudière biomasse baptisée BioSynErgy sera construite et alimentée par des déchets de bois pour produire de la « vapeur verte » destinée aux industriels voisins. Enfin, les nombreux projets logistiques recensés ces derniers mois témoignent de la vitalité de cette filière et adressent un signal très positif pour fixer de nouveaux flux et accompagner le Port du Havre dans ses perspectives de croissance (4,5 Millions d’EVP annoncés pour 2020 (1)). Les annonces de Panhard, de SDV, accompagnent un hinterland portuaire qui se structure et permettra au Grand Port Maritime du Havre d’asseoir son marché domestique en direction de l’Ile de France. Tout ceci participe à l’ambition du Havre, aux avant-postes pour la Normandie et la vallée de la Seine. Édouard PHILIPPE Président de l’Agence d’Urbanisme de la Région du Havre et de l’Estuaire de la Seine (1) Projet stratégique du GPMH pour la période 2014-2019. Neuf:Constructionneuvedemoinsdecinqansouimmeubleayantfaitl’objetde réhabilitations lourdes avec permis de construire et n’ayant jamais été occupé. Les locaux « clé en main » et pour « compte propre » sont comptabilisés dans les statistiques de commercialisation. Seconde main : Toute opération immobilière ayant déjà été occupée, quelle que soit la date de libération de l’occupant précédent (6 mois, 5 ans, 10 ans et plus) ou opération de plus de cinq ans n’ayant jamais été occupée. Clé en main : Opération conçue pour un client bien déterminé, à la location ou à la vente. Compte propre : Opération conçue et réalisée directement par ses futurs utilisateurs. Locaux en blanc : Locaux destinés à être vendus ou loués sans connaissance de leur utilisateur final lors du démarrage du projet. Défintions © Eric Houri
  3. 3. Observatoire de l’immobilier d’entreprise n°19 - Le Havre Pointe de Caux Estuaire - Bilan du marché 2014         3 le marché des bureaux 5 321 3 093 108 22 871 14 303 2 160 3 352 3 570 1 417 13 529 1 209 5 082 Ensemble des transactions de bureaux effectuées en 2014 Stock de bureaux au 31/12/2014 30 000 0 2 000 6 000 10 000 14 000 18 000 22 000 26 000 m2 0 2 000 6 000 10 000 14 000 18 000 22 000 m2 SECTEURS DU HAVRE Centre-ville Quartiers Sud Ville Haute PORT ET ZONE INDUSTRIELLE ET PORTUAIRE Plaine alluviale PREMIÈRE COURONNE Sainte-Adresse, Montivilliers, Fontaine-la-Mallet, Harfleur, Octeville-sur-Mer et Gonfreville-l'Orcher (hors ZIP) DEUXIÈME COURONNE Communes restantes du Pays Le Havre Pointe de Caux Estuaire Neuf Seconde main SURFACES DE BUREAUX (en m2 ) Offertes Commercialisées A. 131 A.29 A.29 D. 6015 Route de l’Estuaire D.940 D. 6382 Embouchure de la SeinePont de Normandie La Manche D.925 Marché des bureaux en 2014 Offre et transactions de bureaux en 2014 par secteur de marché Territoire Le Havre Pointe de Caux Estuaire (33 communes) Évolution du marché de bureaux Surfaces 2012 2013 2014 Évolution 2013-2014 Transactions 31 235 m2 24 790 m2 34 410 m2 + 38,8 % Stock 42 010 m2 46 565 m2 41 605 m2 - 10,7 % Construction* 6 325 m2 4 085 m2 13 030 m2 + 219 % (*) Les surfaces construites (m2 SHON autorisés) sont incluses dans les chiffres de stock (si construit en blanc) ou de transactions (si locaux construits en compte propre ou clé en main). Transactions sur 2014 34 410 m2 placés (dont 14 100 m2 placés dans le neuf) Offre disponible au 31/12/2014 41 605 m2 disponibles (dont 8 910 m2 neufs disponibles) Construction sur l’année 2014 13 030 m2 SHON
  4. 4. 4 Observatoire de l’immobilier d’entreprise n°19 - Le Havre Pointe de Caux Estuaire - Bilan du marché 2014 Le Centre-ville domine toujours le marché de bureaux Localisation préférentielle du marché de bureaux, le Centre-ville du Havre a dominé le marché de bureaux de 2014. Avec 22 871 placés (11 384 m2 placés en 2013), ce secteur a concentré les 2/3 de la surface totale de bureaux commercialisés. Le Centre-ville a notamment profité de l’apport de 8 700 m2 de bureaux vendus à la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM) en VEFA (Vente en État Futur d’Achèvement) dans l’immeuble Turgot Magellan, livré en 2014, situé près de la gare dans un quartier en constante évolution. Le tiers restant des surfaces négociées en 2014 est réparti de façon équilibrée entre les secteurs : n Ville Haute (3 570 m2 placés, soit 10,4 % de la surface totale commercialisée) ; n Quartiers Sud (3 352 m2 placés, soit 9,7 % de la surface totale commercialisée) ; n  1ère couronne (3 093 m2 placés, soit 9 % de la surface totale commercialisée). Les transactions réalisées dans les Quartiers Sud ont été moins importantes que durant les années antérieures. À l’inverse, les niveaux atteints en Ville Haute et dans la 1ère couronne ont été plus élevés. Si le nombre total de transactions de bureaux a diminué, 116 négociations en 2014 contre 127 en 2013. Elles ont en revanche augmentées dans le Centre-ville passant de 42 à 51 bureaux placés entre 2013 et 2014. Un intérêt toujours accru pour le neuf Déjà plus importante en 2013 qu’en 2012, la surface totale de bureaux neufs commercialisés a continué de progresser passant de 9 300 m2 en 2013 à 14 110 m2 en 2014. Son volume représentait ainsi 41 % du total des surfaces négociées en 2014 contre 37,5 % en 2013. une reprise du marchÉ des bureaux, soutenue par les acteurs publics en 2014 Bénéficiant de l’apport d’importantes transactions initiées par des acteurs publics de la région havraise, le marché des bureaux s’est très bien tenu en 2014 atteignant 34 410 m2 de bureaux placés. En 2013, 24 790 m2 avaient été commercialisés. le marché des bureaux les transactions Évolution annuelle des transaction de bureaux 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 m2 30 000 40 000 50 000 0 10 000 20 000 Evolution transactions de bureaux + 38,8 %par rapport à 2013 34 410 m2 de bureaux placés
  5. 5. Observatoire de l’immobilier d’entreprise n°19 - Le Havre Pointe de Caux Estuaire - Bilan du marché 2014         5 Le déménagement d’organismes publics a fortement contribué au marché du neuf. Évoqué précédemment, l’emménagement de la CPAM dans l’immeuble Turgot Magellan est la transaction la plus importante de 2014 (8  700 m2 de bureaux neufs). Conséquence du changement d’adresse de son siège social, l’installation du bailleur social Alcéane dans ses nouveaux bureaux en Ville Haute (2 617 m2 bureaux construits en compte-propre) arrive en deuxième position des plus grosses transactions de l’année. Cette transaction participe à la meilleure représentation du secteur de la Ville Haute dans le marché des bureaux. Un intérêt marqué pour les bureaux de petite taille Les transactions de petite taille ont toujours dominé le marché des bureaux dans la région havraise. En 2014, plus de la moitié des bureaux commercialisés font moins de 100 m2 et 80 % moins de 250 m2 . De même, le marché des bureaux est avant tout locatif. Ainsi, tout comme en 2013, les transactions de 2014 portent pour plus des 3/4 sur des locations (91 bureaux à louer en 2014 contre 99 en 2013). Un fléchissement du loyer moyen des bureaux de seconde main Stable depuis 2010, le prix moyen des bureaux de seconde main loués dans la région havraise recule en 2014 pour s’établir à 110 euros/m2 ; il était de 115 euros le m2 en 2013. Cette baisse porte essentiellement sur le prix des locations réalisées dans le Centre-ville qui atteint 115 euros/m2 en 2014 contre 123 euros/m2 en 2013. En périphérie, avec 109 euros/m2 en moyenne, le loyer des bureaux a peu évolué ; il était de 110 euros/m2 en 2013. Le prix moyen de ventes de bureaux ne présente pas de signe de dépréciation significatif et s’élève à 1 448 euros/m2 (1 495 euros/m2 en 2013). 54,3 % des bureaux négociés font moins de 100 m2 Prix des bureaux de seconde main commercialisés en 2014 (en €/m2 ) Les prix de location sont indiqués en €/m2 hors taxes, hors charges et hors frais d’agence. Les prix de vente sont en €/m2 hors taxes et hors frais de mutation. Location Loyer moyen Loyer 2014 Min - Max 2012 2013 2014 Centre-ville 121 123 115 77 - 160 Périphérie 108 111 109 60 - 156 Ensemble région du Havre 115 115 110 60 - 160 Vente Prix moyen Prix 2014 Min - Max 2012 2013 2014 Centre-ville 1 420 1 495 1 448 1 000 - 2 400 Quartier de la gare vu du Bassin Vauban © AURH
  6. 6. 6 Observatoire de l’immobilier d’entreprise n°19 - Le Havre Pointe de Caux Estuaire - Bilan du marché 2014 le marché des bureaux l’OFFRE UneoffreenbaissedanslessecteurspharesduCentre-ville et des Quartiers Sud, une nouvelle offre en 2e  couronne Fin 2014, 2/3 de la surface de bureaux disponibles se répartissaient entre le Centre-ville et les Quartiers Sud, à hauteur de 14 000 m2 disponibles dans chacun des secteurs (soit un volume d’offre de 28 000 m2 en 2014 contre 34 000 m2 sur ces mêmes deux secteurs en 2013). Dans ces deux secteurs, le stock de bureaux a diminué en un an. Dans le Centre-ville, la réduction de l’offre n’a concerné que le neuf, l’offre de seconde main restant stable (13 350 m2 disponibles fin 2014 contre 13 924 m2 disponibles fin 2013). Proposant12,8%debureauxdisponiblesfin2014(6 521 m2 ), la 1ère couronne est relativement bien représentée car enrichie d’une offre de bureaux à la vente (3 500 m2 de bureaux à Montivilliers commercialisés par la CCI). Avec 5 080 m2 , les surfaces de bureaux offertes dans la ZIP ont contribué pour 12,2 % au stock de bureaux disponibles fin 2014. Dans la 2e couronne, le marché de bureaux est traditionnellement plus restreint, l’offre totale y atteint 2 160 m2 fin 2014. La livraison du Drakkar, Pépinière et hôtel d’entreprises gérés par la CCI, situés sur le Parc Éco-Normandie (Saint-Romain-de-Colbosc), a permis de diversifier l’offre (une trentaine de bureaux, soit 750 m2 disponibles). Une baisse significative de l’offre neuve dans le Centre-ville Représentant 21,4 % du total, l’offre de bureaux neufs s’établissait à 8 910 m2 fin 2014 contre 13 090 m2 un an auparavant. En forte baisse, le stock s’est vu notamment allégé de disponibilités restantes dans l’immeuble Helvetia (installation de l’entreprise Mazars) et de celles de l’immeuble FORUM boulevard de Strasbourg (vente à la découpe pour du logement). Ainsi délestée, l’offre neuve disponible dans le Centre-ville était de moins de 1 000 m2 fin 2014 contre 4 453 m2 fin 2013. Fin 2014, 3/4 des surfaces neuves de bureaux étaient localisés dans les Quartiers Sud, secteur proposant, encore cette année, les offres les plus importantes dans le neuf : Ferrer III (3 200 m2 ), Espace Caillard (1 050 m2 ), boulevard de Graville (1 035 m2 ). UnE BAISSE DE L’OFFRE AFFECTANT PARTICULIÈREMENT LE NEUF Avec 41 605 m2 disponibles recensés fin 2014, l’offre de bureaux s’est allégée de 11% par rapport à fin 2013 qui comptait 46 565 m2 disponibles. 41 605 m2 de bureaux en stock © AURH Immeuble de bureaux en blanc de la CODAH sur les plateaux N-O
  7. 7. Une dynamique de construction portée par deux grosses opérations de déménagement À travers 7 programmes de bureaux réalisés, la surface totale de bureaux construits a atteint 13 030 m2 de SHON en 2014, soit + 219 % par rapport à l’an passé (4 085 m2 de bureaux construits pour 10 opérations en 2013). L’activité de la construction a été portée cette année par deux opérations précédemment évoquées : immeuble Turgot Magellan, 8 700 m2 pour la CPAM et 2 617 m2 de bureaux pour le nouveau siège social du bailleur Alcéane. Observatoire de l’immobilier d’entreprise n°19 - Le Havre Pointe de Caux Estuaire - Bilan du marché 2014         7 Encore étroit et endogène, le marché de bureaux offre des perspectives à court terme sur trois sites : n Sur les plateaux nord-ouest du Havre, livrés en janvier 2015, les bureaux en blanc portés et gérés par la CODAH (deux plateaux de 1200 m2 chacun) apportent une réponse aux demandes de bureaux de grande taille et se positionnent pour l’accueil de nouvelles implantations ; n Dans les Quartiers Sud, l’opération du Courbet Plaza offrira près de 4 000 m2 (livrés en blanc fin 2015) à deux pas du futur Centre des Congrès ; n Enfin, le quartier de la gare joue un rôle pivot entre Centre-ville et Quartiers Sud, entre Université et grandes écoles (ISEL, ENSM, Science PO). Avec ses disponibilités foncières, il est amené à rester un site vitrine pour les activités tertiaires, ce qui pose la question de nouvelles disponibilités centrales à réaffecter ou à adapter (immeuble CPAM). Plus généralement, la gare est sans doute le lieu adequat pour accompagner des grandes mutations économiques urbaines autour du numérique, des nouveaux usages liés aux mobilités professionnelles (co-working, tiers lieux….). 13 030 m2 de bureaux ont été construits cette année Évolution annuelle de l‘offre en bureaux 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 m2 30 000 40 000 50 000 0 10 000 20 000 Evolution stock de bureaux En conclusion © Peggy Godreuil-Caux Estuaire Pépinière et hôtel d’entreprises Le Drakkar de la CCIH
  8. 8. 8 Observatoire de l’immobilier d’entreprise n°19 - Le Havre Pointe de Caux Estuaire - Bilan du marché 2014 Transactions sur 2014 36 500 m2 placés (dont 4 805 m2 placés dans le neuf) Offre disponible au 31/12/2014 65 700 m2 disponibles (dont 3 630 m2 neufs disponibles) Construction sur l’année 2014 4 105 m2 SHON le marché des bâtiments industriels et ateliers Bien que le marché des bâtiments industriels et ateliers n’ait pas été très actif sur l’ensemble de la région havraise, le secteur des Quartiers Sud, en revanche, a su tirer son épingle du jeu avec 11 952 m2 placés, soit 1/3 de la surface totale des bâtiments commercialisés en 2014 (6 008 m2 avaient été placés en 2013). Paropposition,danslaZIPetla1ère couronne,autressecteurs géographiques d’importance pour ce marché, le niveau de commercialisation a régressé pour atteindre en 2014 : n Sur la ZIP : 10 249 m2 placés en 2014, soit 28,1 % de la surface totale commercialisée (13 992 m2 placés en 2013) ; n Sur la 1ère couronne : 9 184 m2 placés en 2014, soit 25,2 % de la surface totale commercialisée (16 623 m2 avaient été placés en 2013 ; le marché avait été particulièrement actif, profitant notamment des premiers emménagements dans le nouveau Village d’entreprises Le Rimbaud à Harfleur). Les transactions neuves pour les bâtiments industriels et ateliers ont atteint 4 805 m2 en 2014 représentant 13,1 % de l’ensemble des commercialisations recensées sur l’année. Le marché du neuf a donc fléchi (9 305 m2 placés sur 2013). 7 constructions en compte-propre livrées en 2014 participent à 85 % du total de surface neuve commercialisée. C’est en Ville Haute que l’on compte la plus importante construction de l’année, correspondant à la livraison d’une chaufferie bois (1 440 m2 ) réalisée dans le cadre de l’extension du réseau de chaleur de la Ville du Havre. Témoignant d’une commercialisation limitée dans l’ensemble, l’offre de bâtiments industriels et ateliers s’établissait à 65 700 m2 disponibles fin 2014, soit une hausse de 5 % (62 575 m2 disponibles fin 2013). Dans les Quartiers Sud, une bonne année de transactions succède à la morosité de 2013, ce qui a entraîné une réduction importante de l’offre disponible fin 2014 (– 30%, soit 18 533 m2 disponibles fin 2014 contre 26 446 m2 fin 2013). Il en résulte une offre disponible moins concentrée dans ce secteur qui propose 28,2 % de la surface totale disponible fin 2014, contre 42,3 % fin 2013. Un MARCHÉ QUI RESTE PEU DYNAMIQUE ET DIFFICILE À APPRÉHENDER À hauteur de 36 500 m2 négociés durant l’année 2014, la commercialisation de bâtiments industriels et ateliers connaît un nouveau repli (-34,6 % de surfaces placées entre 2012 et 2013, -10,7 % de surface placées entre 2013 et 2014). Évolution du marché de bâtiments industriels / ateliers Location 2012 2013 2014 Évolution 2013/2014 Transactions 62 415 m2 40 850 m2 36 500 m2 - 10,6 % Stock 41 745 m2 62 575 m2 65 700 m2 + 5 % Construction* 14 225 m2 7 055 m2 4 105 m2 - 41,8 % (*) Les surfaces construites (m2 SHON autorisés) sont incluses dans les chiffres de stock (si construit en blanc) ou de transactions (si locaux construits en compte propre ou clé en main).
  9. 9. Observatoire de l’immobilier d’entreprise n°19 - Le Havre Pointe de Caux Estuaire - Bilan du marché 2014         9 Comptant fin 2014 une vingtaine d’hectares immédiatement dispo- nibles pour les activités économiques (414 ha brut sur les ZA existantes hors ZIP), le territoire Le Havre Pointe de Caux Estuaire connaît, pour son marché des bâtiments / ateliers, une période de transition entre une fin de commercialisations des ZA existantes (Estuaire / Cantipou, Courtines) et les nouvelles opportunités foncières attendues, LeMesniletÉco-Normandie, qui devraient donner un second souffle à ce marché. D’une manière générale, l’offre de bâtiments industriels et ateliers est géographiquement mieux répartie entre secteurs:laZIPetla1ère couronneproposentrespectivement 24,5 % et 25,5 % de la surface disponible fin 2014. La surface de bâtiments offerte n’a évolué qu’à la marge en 1ère couronne (16 762 m2 disponibles fin 2014 contre 15 853 m2 fin 2013). Sur la ZIP, le nombre et la surface de bâtiments industriels disponiblesontfortementaugmenté(14offres,soit16 068 m2 disponibles en 2014, contre 6 offres, soit 9 534 m2 en 2013). Avec 10 688 m2 disponibles fin 2014, la 2e couronne a doublé sa surface de bâtiments proposés (5 204 m2 fin 2013). La disponibilité de bâtiments sur la ZIP et la 2e couronne sont la conséquence de déménagements récents sur le territoire (renouvellement d’installations, modernisation de locaux). Toujours limitée, l’offre territoriale de locaux neufs s’élevait à 3 630 m2 fin 2014 représentant 5,5 % de la surface totale disponible. 0 2000 4000 6000 8000 10000 12000 14000 16000 2000 4000 6000 8000 10000 12000 14000 18000 20000 m2 m2 0 seconde main neuf seconde main neuf 2e couronne 1ère couronne ZIP Ville Haute Centre-ville Quartiers Sud TRANSACTIONS SUR 2014 OFFRE FIN 2014 Marché des bâtiments industriels / ateliers en 2014 Répartition de l’offre et des transactions des bâtiments industriels classés géographiquement et par surface En conclusion © Patrick Boulen Ligne d’assemblage chez Aircelle
  10. 10. 10 Observatoire de l’immobilier d’entreprise n°19 - Le Havre Pointe de Caux Estuaire - Bilan du marché 2014 Transactions sur 2014 90 590 m2 placés (dont 6 695 m2 placés ans le neuf) Offre disponible au 31/12/2014 134 715 m2 disponibles (dont 2 500 m2 neufs disponibles) Construction sur l’année 2014 695 m2 SHON le marché des entrepôts Avec 74 636 m2 d’entrepôts négociés dans la ZIP, soit 82,4 % de la surface totale d’entrepôts commercialisés en 2014, ce secteur n’a jamais autant polarisé le marché. La location à EDF d’un important hangar portuaire (14  960  m2 ), quai Bougainville, ainsi que de nombreux mouvements au sein du parc PROLOGIS au Hode (30 000 m2 négociés en 2014 comprenant  :  Kusmi Tea/Orientis Gourmet, XP-Log, Gefco, …) ont fortement contribué à cette reprise. Plus anecdotiques dans les autres secteurs, les transactions d’entrepôts restantes n’ont concerné que la 1ère couronne (9 984 m2 placés, 11 % de la surface totale commercialisée en 2014) et les Quartiers Sud (5 972 m2 placés, 6,6 % de la surface totale commercialisée en 2014). Tout comme l’an passé, la commercialisation d’entrepôts en 2014 a été principalement portée par des locations (77 % des entrepôts négociés), les ventes restant rares. Signalons qu’aucun entrepôt d’une taille significative n’a été livré en 2014. Seuls 6 695 m2 d’entrepôts neufs ont fait l’objet d’une négociation en 2014 (soit 7,4 % de la surface totale commercialisée en 2014 contre 61 % en 2013, 50 % en 2012). L’offre d’entrepôts s’est fortement réduite passant de 202  300 m2 disponibles fin 2013 à 134 715 m2 disponibles fin 2014. Une meilleure tenue du marché des entrepôts a participé à cette baisse, complétée par la sortie du stock de surfaces importantes d’entrepôts (45 000 m2 d’EURASIA et 26 000 m2 d’entrepôts portuaires situés sur le futur site d’accueil d’AREVA). L’offre neuve disponible est au plus bas fin 2014 (2 500 m2 offerts à la location sur le PLPN), après une très bonne année de commercialisation qui a résorbé la quasi- intégralité du stock d’entrepôts neufs. UNE REPRISE Du MARCHÉ, OFFRANT DE BELLES PERSPECTIVES AVEC UNE NOUVELLE OFFRE EN COURS DE CONSTITUTION Après un repli significatif du marché entre 2012 et 2013, la commercialisation d’entrepôts a repris en 2014 avec 90 590 m2 négociés sur l’année (76 320 m2 placés en 2013, soit +18,7 % entre 2013 et 2014). Évolution du marché d’entrepôts Location 2012 2013 2014 Évolution 2013/2014 Transactions 152 065 m2 76 320 m2 90 590 m2 + 18,7 % Stock 159 705 m2 202 300 m2 134 715 m2 - 33,4 % Construction* 33 310 m2 13 965 m2 695 m2 - 95 % (*) Les surfaces construites (m2 SHON autorisés) sont incluses dans les chiffres de stock (si construit en blanc) ou de transactions (si locaux construits en compte propre ou clé en main).
  11. 11. Observatoire de l’immobilier d’entreprise n°19 - Le Havre Pointe de Caux Estuaire - Bilan du marché 2014         11 Si l’absence d’une offre neuve et attractive est constatée aujourd’hui, le territoire attend les premières réalisations d’importants programmes d’entrepôts (courant 2016). Secteur stratégique pour l’activité d’entreposage, la zone industrialo-portuaire concentrait plus des 2/3 de la surface totale d’entrepôts disponibles fin 2014, avec 92 008 m2 disponibles (contre 127 825 m2 fin 2013). Complément essentiel à l’offre proposée dans la ZIP, le secteur des Quartiers Sud comprenait 32 943 m2 d’entrepôts disponibles fin 2014, soit 1/4 du stock (55 507 m2 disponibles fin 2013). Dans les autres secteurs de marché, les surfaces d’entrepôts disponibles sont limitées fin 2014 : 5 offres d’entrepôts sont ainsi proposées représentant au total 9 685 m2 disponibles. Les perspectives en entrepôts logistiques sont nombreuses. Le promoteur Panhard a décidé d’investir au Havre pour la réalisation d’une plateforme de distribution de 135 000 m2 , sur le parc du Pont de Normandie (PLPN 2), site connecté au nouveau terminal multimodal. À proximité, le second projet de Panhard concerne 175  00 m2 , sur la zone d’activités de Port-Jérôme II, au pied du Pont de Tancarville avec un accès direct au terminal de Radicatel (Port de Rouen). L’objectif est d’accueillir sur l’Estuaire de la logistique à forte valeur ajoutée, donc créatrice d’emplois (mise en service pour 2017). Sur l’extension du Parc du Hode, la construction par Prologis d’un bâtiment de 74 000 m2 (livraison 2016) permet notamment à la CEDILEC (Centrale d’Exploitation Des Imports Édouard LEClerc) de conforter son implantation. Ce projet sera à terme le plus grand entrepôt de classe A de la ZIP du Havre. Enfin, SDV Logistique Internationale, filiale de Bolloré Logistics, a choisi de consolider son implantation au Havre en signant récemment pour la construction d’entrepôts sur le PLPN 2 (36 000 m2 en 2 phases pour 2016) à proximité de ses entrepôts déjà exploités. La constitution d’une offre logistique dans cette dynamique HAROPA / Vallée de la Seine est visible également sur Honfleur avec la construction par Concerto Développement d’un entrepôt de 117 000 m2 pour une logistique massifiée et mutualisée, en lien avec le fleuve. Cette première phase (décisions des promoteurs de s’implanter) devra encore trouver sa confirmation avec l’annonce de commercialisations à des clients- utilisateurs. Ceux-ci seront sans doute attentifs à la mise en service du terminal multimodal du Havre. 0 10000 20000 30000 40000 50000 60000 70000 80000 90000 100000 60000 70000 80000 50000 40000 30000 20000 10000 0 m2 m2 2e couronne 1ère couronne ZIP Ville Haute Quartiers Sud Centre-ville seconde main neuf seconde main neuf Marché des entrepôts en 2014 TRANSACTIONS SUR 2014 OFFRE FIN 2014 Répartition de l’offre et des transactions des entrepôts classés géographiquement et par surface En conclusion
  12. 12. 12 Observatoire de l’immobilier d’entreprise n°19 - Le Havre Pointe de Caux Estuaire - Bilan du marché 2014 Agence d’urbanisme de la région du Havre et de l’Estuaire de la Seine 4 quai Guillaume Le Testu 76063 LE HAVRE cedex Tél. : 02 35 42 17 88 / Fax : 02 35 21 51 57aurh.fr @aurh_officiel Animation de l’OIE AURH Juliette DUSZYNSKI / Sophie CAPITAINE 02 35 42 17 88 Partenaires institutionnels CAUX ESTUAIRE Émilie ESPINASSE 02 35 13 36 90 CHAMBRE DE COMMERCE ET D’INDUSTRIE DU HAVRE Catherine HOUSSARD-PRESSARD 02 35 24 76 00 COMMUNAUTÉ DE L’AGGLOMÉRATION HAVRAISE Théodore TRUBERT 02 32 22 25 25 DREAL HAUTE-NORMANDIE Jean-Paul RAYMOND 02 35 58 52 86 GRAND PORT MARITIME DU HAVRE Anne TROMBINI 02 32 74 74 00 LE HAVRE DÉVELOPPEMENT Aurélie GAFFET / Emmanuel ZERVUDACKI 02 76 40 23 20 VILLE DU HAVRE Hervé COLLETTE 02 35 19 45 45 VILLE DE MONTIVILLIERS Sonia PANEL 02 35 55 15 29 SHEMA - LDA Wilfrid GALLAIS 02 35 19 77 00 Professionnels de l’immobilier : agences immobilières ARTHUR LOYD Sylvain MONNIER 02 35 42 32 00 CRIC SA Eric SCHEUBLÉ 02 35 21 04 04 IMMOBILIER DELAMARE Didier DELAMARE 02 35 44 53 33 ORPI ENTREPRISES Sébastien BLONDEL 02 35 22 26 66 Professionnels de l’immobilier : promoteurs ADIM Normandie Centre Franck BLEUZEN 02 32 11 46 04 BOUYGUES IMMOBILIER Damien RENARD 02 32 76 80 80 CMFI Bernard MOUREAU 01 40 88 37 80 ESTATE AMENAGEMENT Aldéric LESUEUR 02 32 94 96 00 LES CONTACTS DE L’OIE L’Observatoire de l’Immobilier d’Entreprise du Havre fait partie du Réseau National des Observatoires de l’Immobilier d’Entreprise, réseau informel regroupant actuellement une quinzaine d’observatoires (Lille, Lyon, Toulouse, Nantes, Bordeaux, Nice, Rennes, Saint-Nazaire, Marseille…). Le réseau assure une mission d’observation de la conjoncture concernant l’offre et la demande en immobilier de bureaux. Il organise régulièrement des rencontres permettant à ses membres d’échanger avec des spécialistes et des professionnels du secteur. Pour en savoir plus : http://rnoie.fr Directeurdepublication:SimonDUMOULINDELABARTHÈTE-Sources:Professionnelsdel’immobilier-SITADEL-DREALHaute-Normandie-2015/Traitementdesdonnées:AURH-2015 AURH(JD,SCap)-E1475-Octobre2015-Impression:ImprimerieGabel-Maromme-Conception:Pixell-Misenenpage:AURH(VL) Les informations sur le marché immobilier sont recueillies à la fin de chaque année auprès des commercialisateurs en immobilier d’entreprise. L’aire d’étude est le Pays Le Havre Pointe de Caux Estuaire qui comprend la communauté de l’agglomération havraise (CODAH) et Caux Estuaire (auparavant appelée communauté de communes de Saint-Romain-de-Colbosc), soit 33 communes (environ 270 000 habitants). Ce territoire correspond également au périmètre du schéma de cohérence territoriale Le Havre Pointe de Caux Estuaire. Les transactions comprennent l’ensemble des locaux loués ou vendus (par une agence immobilière ou en direct par le propriétaire) à un utilisateur. Les surfaces vendues aux investisseurs ne sont pas prises en compte. Les opérations en compte propre et clé en main sont incluses dans les transactions, le terrain ayant généralement fait l’objet d’une transaction au préalable. L’offre immédiate (neuf et seconde main) correspond à l’ensemble des locaux vacants au dernier jour de l’année, proposés sur le marché, occupables immédiatement, sans tenir compte du délai lié aux travaux d’installation. Pour les locaux construits, seules les constructions neuves livrées sont prises en compte dans les statistiques. Celles-ci sont vérifiées à partir des surfaces hors œuvre nettes (SHON locaux commencés) figurant dans les fichiers mensuels de locaux construits fournis par la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL) de Haute-Normandie. À noter

×