Toile industrielle de l'Estuaire de la Seine

375 vues

Publié le

Le projet de toile industrielle est lancé sur le territoire de l'Estuaire de la Seine en 2014 à l'initiative de l'Agence d'Urbanisme de la Région du Havre et de l'Estuaire de la Seine.

L'AURH s'appuie sur la démarche initiée et développée depuis 2009 par l'Agence d'Urbanisme et de développement de la Région Flandre-Dunkerque (AGUR).

L'AURH a la volonté de mettre au service du territoire une base de connaissances de l'écosystème industriel estuarien. La toile industrielle propose une vision territoriale et schématique des relations entre les industries estuariennes ainsi que leurs liens avec les marchés nationaux et internationaux.

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
375
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
100
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Toile industrielle de l'Estuaire de la Seine

  1. 1. Un outil innovant au service de la stratégie économique et de la gestion territoriale « On parle beaucoup de société post-industrielle, mais c’est faux. Nous évoluons dans une société que j’appelle hyperindustrielle, où les industries de pointe et les services sont de plus en plus liés. L’industrie reste le support essentiel de la création de technologie, de l’exportation. » Pierre Veltz, juillet-août 2010, Où va la France, Le Monde Hors-Série. L’intensité industrielle de l’Estuaire est née après-guerre, lorsque les industries parisiennes se sont progressivement déconcentrées vers les régions périphériques du bassin parisien, notamment en aval de la Seine. Elles y ont trouvé l’espace nécessaire à leur développement et une main d’oeuvre abondante du fait de la mécanisation de l’agriculture. Les industries de l’Estuaire de la Seine sont « traditionnelles » : raffinage, pétrochimie, automobile, agro-industries, métallurgie... ce qui explique que le territoire a été marqué par la crise économique récente. Après cette rupture, les industries estuariennes ont désormais rendez-vous avec le 21ème siècle et montrent pour certaines des signes de mutation (filière énergie) qu’il s’agit d’accompagner. 2014 : démarrage du projet Le projet de toile industrielle est lancé sur le territoire de l’Estuaire de la Seine en 2014 à l’initiative de l’Agence d’Urbanisme de la Région du Havre et de l’Estuaire de la Seine. L’AURH s’appuie sur la démarche initiée et développée depuis 2009 par l’Agence d’Urbanisme et de développement de la Région Flandre-Dunkerque (AGUR). L’AURH a la volonté de mettre au service du territoire une base de connaissances de l’écosystème industriel estuarien. La toile industrielle propose une vision territoriale et schématique des relations entre les industries estuariennes ainsi que leurs liens avec les marchés nationaux et internationaux. Un travail partenarial... La toile industrielle sera le fruit d’un travail partenarial avec les acteurs du territoire : grands ports maritimes, chambres de commerce et d’industrie, intercommunalités… Ensemble, ils accompagneront l’élaboration de l’outil, apporteront leur connaissance du territoire et de ses spécificités. En construisant la toile avec eux, l’AURH rend les utilisateurs finaux acteurs et concepteurs de la démarche. …à haut niveau d’expertise et d’analyse La toile industrielle de l’Estuaire mobilise les expertises de l’AURH, d’une part en matière d’études et des réflexions sur l’aménagement et le développement du territoire, d’autre part dans le domaine de l’élaboration et de la structuration de systèmes d’informations complexes et plus spécifiquement le système d’information géographique (SIG). Ambition : élaborer un outil dynamique de connaissance et de prospective au service de l’économie et de l’attractivité du territoire. La toile industrielle de l’Estuaire de la Seine Mai 2014 NA-5671/mm/JD/cc
  2. 2. Tracer les relations industrielles de l’Estuaire La toile industrielle appréhende l’Estuaire comme un territoire qualifié par les flux : énergie, pétrole, logistique, informations... Ces flux, reliés entre eux et aux circuits logistiques internationaux, forment un territoire de services interconnectés de haut niveau. La toile industrielle offre une vision territoriale et schématique des relations entre les entreprises d’un territoire et avec les marchés nationaux et internationaux auxquels elles sont connectées. Répondre aux questions des acteurs héconomiques et institutionnels Quelles sont les industries dans nos places portuaires ? Telle ou telle filière est-elle bien assise sur le territoire ? Comment renforcer les liens entre industries ? Quelles sont les opportunités d’installation sur le territoire ? Quelles seraient les répercussions de la disparition d’une activité sur le territoire ? Quels nouveaux paradigmes pour l’industrie dans l’Estuaire de la Seine ? Quelles synergies entre les zones industrialo-portuaires de l’Estuaire et les territoires ? Quel rôle pour l’Estuaire de la Seine dans l’économie française ? COMPRENDRE l’organisation économique du territoire à travers l’implantation des entreprises sur le territoire et les relations existantes ou projetées entre les industries de l’Estuaire ainsi qu’avec les marchés extérieurs. CONCEVOIR un outil de prospective permettant de comprendre la situation et les mutations industrielles du territoire et de simuler les évolutions possibles. PARTAGER une culture commune de l’écosystème industriel du territoire à travers une connaissance fine du tissu industriel de l’Estuaire. 25 intercommunalités, 614 500 habitants Répartition par secteur de l’emploi salarié dans l’Estuaire de la Seine en 2011 Agriculture, Sylviculture, Pêche Industrie Construction Commerces et Services Administration publique, enseignement, santé et action sociale [France: 32,3 %] Activités de loisirs, sportives,culturelles et touristiques 29,8 % Transport et Logistique [France: 1 %] [France: 14,9 %] [France: 6,7 %] [France: 33,1 %] [France: 6,2 %] [France: 5,4 %] 1% 20 % 7,6 % 10,1 % 25,4 % 5,8 % Source : INSEE, CLAP 2011 conteneurs marchandises diverses vracs liquides pétrole brutproduits raffinés vracs solides charbon - agrégats trafics multi-vrac marchandises diverses Antifer bois pétrole brut $ $ $ Le Havre $ $ Honfleur St Léonard Epreville Radicatel Bolbec $ $ $ Port-Jérome Fécamp $ $$ Lisieux Pont-Audemer Caudebec en Caux Dives-sur-Mer Mézidon-Canon St Pierre sur-Dives Livarot Orbec St Philibert sur-Risle Octeville-sur-Mer Harfleur $ $ $ $ $ $ $ $ $ $ $ $ Principaux marchés nationaux et internationaux $ $ $ $ $ $ $ $ $ $ $ $ $ $ $ $ $ $ $ $ $ $ $ $ $ $ $ $ $ $ $ $ $ $ $ $ $ $ $ $ Pétrochimie Automobile Principaux marchés nationaux et internationaux N Km Source : INSEE - SIRENE, 2011 Fonds : CODAH - Droits réservés Réalisation : AURH (MM - 05/2014) Principaux marchés nationaux et internationaux Aéronautique Chimie Énergie Automobile Agro-industrie Haute-technologie Industrie papetière Agro-industrie et forestière Industries diverses Métallurgie Logistique Agro-alimentaire PRINCIPAUX SECTEURS INDUSTRIELS ET PORTUAIRES de l’Estuaire de la Seine 0 2,5 5 10 Périmètres L'Estuaire Principaux pôles industriels 70 établissements ≥ 100 salariés [Source SIRENE 2011] Concentration d’établissements industriels Industrie remarquable + 100 salariés La Seine Principaux pôles industrialo-portuaires Zone Industrialo-Portuaire Principaux terminaux portuaires d’HAROPA Entrée maritime de marchandises Principaux secteurs et marchés industriels Pour une vision dynamique des flux composant le territoire
  3. 3. Trois types de relations inter-entreprises identifiés La toile industrielle dessinera l’organisation industrielle et portuaire du territoire dans une double dimension : locale et globale. La toile tissera les liens inter-établissements au sein du territoire estuarien. Cette approche locale permet de comprendre l’écosystème industriel de l’Estuaire de la Seine. La toile mettra en évidence les connexions des établissements industriels avec les grands marchés nationaux et internationaux (pétrochimie, aéronautique, automobile, énergies....). Cette approche globale replace l’économie estuarienne au coeur des dynamiques mondiales. Cet écosystème industriel mettra en évidence des liens inter-établissements de différentes natures : les liens matières, les liens logistiques, les liens contractuels. Un outil géomatique L’AURH propose de développer un outil interactif et dynamique à travers une représentation de la toile industrielle développée grâce aux techniques des systèmes d’information géographique. Objectif : tisser une « méta-toile » industrielle intégrant l’ensemble des liens inter-entreprises. Il sera ainsi possible de visualiser et d’analyser le tissu industriel à différentes échelles, sur des micro-écosystèmes industriels en affichant une filière, un groupe industriel ou une zone géographique par exemple. Les possibilités sont multiples et devront s’adapter aux problématiques des acteurs et des décideurs du territoire. Liens « matières » Liens « logistiques » Liens « contractuels » Un outil de prospective et de simulation En identifiant les interactions et interrelations existantes ou projetées entre les établissements industriels d’un territoire, la toile devient un outil de prospective et de simulation particulièrement opportun pour : • mettre en exergue des compléments de filières économiques, • mettre en évidence certaines fragilités économiques du territoire (au sein d’une filière par exemple) ou les fragilités d’un lien (établissement n’ayant qu’un seul client), • montrer les conséquences (effet domino) d’une fermeture d’entreprise sur la chaîne, • identifier les activités à implanter, voire identifier et construire les filières d’avenir. En 2009, l’Agence d’Urbanisme Flandres-Dunkerque a élaboré la première toile industrielle de France. Dans un contexte d’acceptabilité de plus en plus faible de l’industrie sur le territoire du dunkerquois, l’AGUR a souhaité mettre au point un outil permettant de construire une culture industrielle commune, d’identifier les potentiels de développement et d’anticiper les impacts des chocs économiques. La toile industrielle dunkerquoise couvre un territoire regroupant 6 intercommunalités autour de Dunkerque, représentant 264 000 habitants. Le résultat : une représentation sous forme de poster (90cm sur 1m20). Les principales entreprises du territoire sont représentées par des pavés rectangulaires, des flèches entre ces blocs symbolisant les liens. Les utilisations de la toile sont multiples : promotion et prospection économique, simulations et analyses, mise à disposition de main-d’oeuvre entre établissements, écologie industrielle, stratégie de développement de filières, contrats de transport de marchandises, développement portuaire, simulations fiscales… Les acteurs locaux sont nombreux à l’utiliser : agence d’urbanisme (AGUR), Communauté Urbaine de Dunkerque, Grand Port Maritime de Dunkerque, Dunkerque Promotion, experts, université, journalistes, etc. www.agur-dunkerque.fr Identifier les échanges de matières premières, de marchandises, de consommables, de produits ou d’énergie entre les établissements industriels ldentifier les services logistiques entre deux établissements (transport, stockage de marchandises...) ldentifier les relations de donneurs d’ordre à sous traitant, de client à fournisseur ou de société-mère à filiale La toile industrielle dunkerquoise
  4. 4. Un outil associant les partenaires de l’Estuaire de la Seine TOILE INDUSTRIELLE : TERRAIN D’ÉTUDE ET PARTENAIRES CC de Fécamp CC du Canton de Criquetot l’Esneval CA Havraise CC du Canton de Valmont CC Campagne de Caux CCI FÉCAMP-BOLBEC Port Jérôme Saint Wandrille Rançon CCI LE HAVRE CCI SEINE ESTUAIRE Intercommunalités membres de l’association pour la création du pôle métropolitain de l’Estuaire de la Seine HAROPA Î Le Havre CC Caux Radicatel Rouen Estuaire CC Coeur de Caux CC Caux Vallée de Seine Le Trait Î Honfleur CC du Canton de Beuzeville CC Coeur Côte Fleurie Î Î CCI PAYS D’AUGE CC Lintercom Lisieux - Pays d’Auge - Normandie Î Î Î Î ASSOCIATION DES CCI DE L’ESTUAIRE CCI DE L’EURE N Km 0 5 10 20 L’Estuaire de la Seine Fonds © CODAH - Droits réservés Réalisation AURH (LA - 05/2014) La toile industrielle est réalisée en collaboration avec l’INSEE Haute-Normandie, la DREAL Haute-Normandie, la CCI de l’Eure, l’Association Ecologie Industrielle, Le Havre Développement, Seine-Maritime Expansion, Caux Seine Développement, Eure Expansion, Pays d’Auge Expansion. AURH - Mai 2014 - Photo de couverture ©DigitalVision - Impression : SNAG & CENTRALE, Harfleur. Agence d’Urbanisme de la Région du Havre et de l’Estuaire de la Seine 4 quai Guillaume Le Testu - 76063 Le Havre cedex Tél. 02 35 42 17 88 - aurh@aurh.fr - www.aurh.fr

×