Dossier presse_ADN

1 959 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 959
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 263
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Dossier presse_ADN

  1. 1. Notre impact social en images Agence du Don en Nature Dossier de presse Conçu et réalisé par Altavia Paris dans le respect du référentiel www.adnfrance.org
  2. 2. sommaire éditos des dirigeants de l’Agence du Don en Nature.........................................4 L’action de l’Agence du Don en Nature.................................5 Comment fonctionne ADN .....................................................6 En France Les partenaires : Chaque année, 400 millions de produits neufs 350 associations, 80 entreprises mécènes..............................8 non alimentaires sont invendus et détruits La philosophie d’ADN...................................................................10 & Le triple impact de l’Agence du Don en Nature.........................1014,1% de la population vit sous le seuil de pauvreté L’équipe...................................................................................11L’Agence du Don en Nature collecte les produits neufs invendus et les redonne aux plus démunis. ADN en chiffres.....................................................................12 Objectif 2015.....................................................................13 “MOINS DE GASPILLAGE PLUS DE PARTAGE” Présence nationale de l’Agence du Don en Nature..................................13 Revue de presse................................14
  3. 3. ÉDITOS DES DIRIGEANTS DE L’AGENCE DU DON EN NATURE L’ACTION DE L’AGENCE DU DON EN NATURE Stéphanie Goujon, Déléguée Générale ADN EN BREF de l’Agence du Don en Nature Le projet de création de l’Agence du Don en Nature est parti d’un double constat, en France : Alors que l’on entend parler de crise, de misère, d’individualisme, j’ai décidé • haque année, 400 M€ de produits neufs non alimentaires sont soldés ou détruits ; C d’agir et de m’investir pour faire bouger concrètement les choses. Après onze • ans le même temps, 8,6 millions de personnes vivent au-dessous du seuil de pauvreté. D ans dans la publicité, j’ai réorienté mon parcours à 180 degrés pour m’enga- Ces personnes sont très souvent privées d’un ensemble de biens de première nécessité. ger dans l’entrepreneuriat social. Je consacre aujourd’hui toute mon énergie Ces manques concernent des produits d’hygiène, d’entretien, des vêtements ou encore des biens culturels et mon enthousiasme à un formidable projet combinant solidarité et respect de (papeterie scolaire, livres, DVD…). l’environnement. Son credo : moins de gaspillage, plus de partage. Partons d’un constat simple et cartésien : pourquoi détruire des millions de C’est intolérable. Le credo d’ADN : “ Moins de gaspillage plus de partage ”. produits neufs alors que de l’autre côté près de 8,6 millions de personnes en France sont dans le besoin, en dessous du seuil de pauvreté ! Rééquilibrons la donne ! Offrons à ces produits invendus une deuxième vie, un second souffle et faisons en même temps un geste Pour y faire face, l’Agence du Don en Nature propose une solution moderne et efficace en créant un maillon pour la planète. C’est la mission de l’association l’Agence du Don en Nature, dont je suis la Déléguée de solidarité entre les industriels et le formidable tissu associatif français. Générale. Tous les jours, je rassemble donc mon énergie pour donner un sens au mot solidarité, et que les beaux discours soient suivis d’actes. Après plusieurs années passées au cœur de l’action, j’ai pu œuvrer au côté de 350 partenaires associatifs et aider ainsi près de 500 000 personnes : enfants, SDF, femmes de plus de 45 ans en réinsertion professionnelle… Un public en précarité croissante, et tellement divers qu’il est difficile de tous les citer. Ce qui me motive au quotidien : lutter contre une gabegie intolérable, et contribuer Industriels @ Associations à redonner un peu de dignité aux plus démunis. HAUT BAS Seb Celio HAUT BAS HAUT BAS L’Oréal Hasbro Mattel Agence du Don 8,6 millions en Nature d’exclus PG Etam Garnier Jacques-étienne de T’Serclaes, Président Fondateur de l’Agence du Don en Nature Administrateur depuis 2005 de Gifts in Kind International aux Etats-Unis qui en 2009 a distribué pour 350 millions de dollars de produits, j’ai eu la chance d’accompagner une association professionnelle et performante. Convaincu de la réelle nécessité de développer en France, puis dans un second temps dans la zone Euro une initiative d’envergure similaire, j’ai décidé de créer l’Agence du Don en Nature (Eurogiki). Si je devais définir mon rôle, je dirais que je me considère comme un “passeur”, un entrepreneur social. Ce projet me permet de mettre à la disposition de la communauté, et plus particulièrement des plus démunis, l’expérience acquise au cours de mon parcours professionnel. Je bénéficie à mes côtés d’une équipe composée de professionnels, complémentaires et partageant les mêmes valeurs et caractérisée par son aspect intergénérationnel : de 22 à 75 ans, soit une couverture d’un demi-siècle !4 5
  4. 4. COMMENT FONCTIONNE ADN L’Agence du Don en Nature, association reconnue d’intérêt général, UNE INITIATIVE D’ENTREPRENEURIAT SOCIAL “2.0” agit en trois étapes : MODERNE ET INNOVANTE 1 Elle collecte les invendus neufs non alimentaires (fins de stocks, queues de promotion, changements de packaging, objets promotionnels…) ADN est la première association numérique conçue pour répondre au mieux aux besoins des 2 E lle les stocke dans un grand entrepôt, dans le Loiret, à Malesherbes. populations les plus démunies, grâce à un catalogue en ligne dédié aux associations de lutte contre l’exclusion partout en France. 3 Elle les redonne à son réseau de 350 associations, en fonction des besoins exprimés par celles-ci. En s’appuyant sur les nouvelles technologies, ADN propose aux entreprises de devenir des acteurs de l’innovation sociétale et d’accroître leur impact social. Les associations partenaires commandent sur le catalogue en ligne : http://catalogue.adnfrance.org/ et effectuent leur commande selon leurs besoins. Concrètement, l’informatisation du circuit logistique permet de garantir aux entreprises une traçabilité Plus de 250 références de produits de nécessité courante proposées : des produits confiés. T out pour la maison : linge de maison, décorations, mobilier, électroménager, poêles-casseroles, Cela se traduit par : entretien… ne synchronisation des systèmes informatiques avec le prestataire logistique u H ygiène et bien-être : shampooing et gel douche, hygiène bucco-dentaire, soin du corps, cosmétique, pour une gestion des stocks en temps réel, soin visage et mains… ne facturation automatique en ligne, u T extiles hommes, femmes et enfants : pulls et gilets, t-shirts et chemisiers, pantalons, robes et jupes, n historique des commandes des associations. u vestes et manteaux, sous-vêtements. L oisirs et jouets : jouets premier âge, jeux, plein air, livres… F ournitures et informatique : papeterie, matériel… L’Agence du Don en Nature est également présente sur les réseaux sociaux ! Cela lui permet de fédérer ses parties prenantes autour de ses actions : Les entreprises partenaires proposent des produits neufs non alimentaires. Les principales étapes du travail de l’Agence du Don en Nature sont : @ADN_France 1 L ’estimation de la pertinence des produits par rapport aux besoins des plus démunis ; facebook.com/ADNFrance 2 L ’évaluation du volume des dons proposés ; 3 L a signature d’une convention de don ; youtube.com/user/AgenceDonNature 4 U n rendez-vous est alors fixé avec l’opérateur logistique, Norbert Dentressangle, afin d’organiser la livraison. 5 nfin, ADN établit un « reporting » annuel sur les dons et les associations qui en ont bénéficié. E ADN constitue ainsi une passerelle de confiance numérique entre le monde lucratif et non-lucratif6 7
  5. 5. LES PARTENAIRES 350 associations luttant contre l’exclusion sur toute la France Ils nous font confiance… Les associations partenaires d’ADN sont rigoureusement identifiées par un comité d’engagement pour assurer la finalité caritative des dons. Il s’agit d’associations qui luttent toutes contre l’exclusion, elles ont des bénéficiaires variés : enfants, femmes, sans abris, personnes handicapées, personnes âgées, etc. Les grands réseaux associatifs côtoient les associations de proximité : Armée du Salut, Apprentis d’Auteuil, SOS Villages d’Enfants, Aurore, etc. Merci à nos 80 mécènes Une soixantaine de sociétés donatrices nous ont permis Les associations partenaires s’engagent à : de redonner 22 M€ de produits neufs aux plus démunis • e pas revendre les produits et les utiliser réellement à des fins caritatives. N • ’acquitter de la participation aux frais logistiques qui est d’un montant maximum de 5% de la valeur S marchande des produits. • aire chaque année un compte-rendu sur les opérations de dons. F MAISON OBJETS PROMOTIONNELS  HYGIÈNE ET Bewear ENTRETIEN Quelques exemples d’associations partenaires Hotels at home Bolton Solitaire PETIT Worldwide  E. Perma ÉLECTROMÉNAGER Quintess Georgia Pacific ... Groupe L’Oréal Groupe SEB Johnson johnson Juva Santé Procter Gamble France Unilever ... et bien d’autres JOUETS ET .... PUÉRICULTURE Allegre Tigex 80 entreprises MécèNES FOURNITURES Corolle  SCOLAIRES /BUREAUX Hasbro Forte de son savoir-faire logistique et de son réseau de 350 associations, ADN permet aux entreprises Arjowiggings Mattel JM Bruneau  Playmobil mécènes de devenir des acteurs de premier plan dans la lutte contre l’exclusion. Lexmark Newell Rubbermaid Les entreprises s’investissent à travers trois types de partenariats : Maped Spinmaster Papeteries SILL … 1 D ons en nature : au cœur de l’action d’ADN : 3M Plus de 15 sociétés, cabinets En partant des besoins exprimés par les associations, ADN se charge de trouver les produits correspon- … ou institutions nous soutiennent dants auprès d’entreprises donatrices. financièrement ou à travers VêTEMENTS   2 D ons financiers : nécessaires au fonctionnement d’ADN : LINGE DE MAISON du mécénat de compétences Le mécénat de compétences est une mise à disposition de personnel (par une entreprise mécène), qui 3 Suisses peut prendre la forme d’une prestation de services ou d’un prêt de main-d’œuvre. Adidas ADN bénéficie ainsi du support pro bono d’institutions renommées dans les domaines clés du droit, Celio comptabilité, logistique ou communication : August Debouzy Avocats, Landwell Associés, PwC, A.T. Comptoir des Cotonniers  Eminence  Kearney, Altavia, etc. Ce soutien est fondamental pour assurer le fonctionnement professionnel d’ADN, Francoise Saget  Fondation Carrefour Eurazeo et permet à l’équipe opérationnelle de consacrer son énergie au cœur de l’activité : trouver des produits, Globe Fondation LOréal August Debouzy les redonner, dans un contexte où la demande est croissante. Groupe Etam  Leyton Associés avocats Linvosges Fondation Groupe SEB Ressources 3 M écénat de compétence : Nike Société Générale Altavia Par choix, ADN ne fait pas appel aux subventions publiques, afin de ne pas rentrer en concurrence avec Warner music Groupe Galeries A.T. Kearney … Lafayette PwC son réseau associatif. Fondation Bettencourt Landwell La fidélité de ses mécènes et le développement de nouveaux partenariats sont les moteurs qui lui Schueller Generali permettent de déployer son action. En revanche, ADN a besoin de nouveaux partenaires financiers pour Coca-Cola France Activa Capital. financer son organisation logistique et informatique et mettre en place des pôles régionaux. Et bien dautres...8 9
  6. 6. LA PHILOSOPHIE D’ADN : L’équipe MOINS DE GASPILLAGE, PLUS DE PARTAGE Pour l’Agence du Don en Nature, laisser la précarité s’accroître sans rien faire est intolérable. DIRECTION Nous croyons que la construction de synergies crée de la valeur, Jacques-étienne Nous croyons à l’équilibre entre rigueur et humanisme, de T’Serclaes Stéphanie Goujon Nous croyons à la nécessité de la transparence et de la mesure de l’impact, Nous croyons à une morale de l’action, Nous croyons à la responsabilité de la société civile, Nous croyons que l’innovation sociale est incontournable. L’équipe de l’Agence du Don en Nature SOLIDARITé, EFFICACITé, INNOVATION, TRANSPARENCE Jour après jour, l’équipe d’ADN met son énergie, son savoir-faire et son cœur dans le développement de l’association pour en faire une solution moderne, puissante et efficace à la lutte contre la précarité matérielle. Président Fondateur Déléguée Générale LE TRIPLE IMPACT DE L’AGENCE DU DON EN NATURE Administrateur indépendant et Président des Diplômée d’HEC, Stéphanie Goujon a participé à la L’impact social : environ 500 000 personnes démunies touchées Comités d’Audit de Rémy Cointreau et d’Altran création d’ADN en 2008. Elle est Déléguée Générale En donnant des produits à ADN, les entreprises touchent 350 associations caritatives en France qui Technologies, Jacques-étienne de T’Serclaes est de l’association et pilote l’équipe opérationnelle accompagnent chaque année près de 500 000 personnes en difficulté. aussi administrateur de Banimmo (Belgique) et depuis le lancement officiel d’ADN en avril 2009. Cet En leur rendant possible l’accès à des produits de nécessité courante, neufs et de qualité, ces personnes d’Altran India. De 1990 à 2005 il était Senior Partner engagement correspond à une envie de s’investir retrouvent le sentiment d’être dans la norme sociale. Elles acquièrent ainsi une meilleure estime d’elles-mêmes. chez PricewaterhouseCoopers où il a dirigé le dans le secteur du développement durable. groupe Distribution/Grande Consommation au Auparavant, Stéphanie a travaillé pendant onze ans L’impact économique : 22 millions d’euros de produits neufs non alimentaires redonnés niveau international et a été Président du Conseil dans la publicité. Elle était directrice commerciale Selon une étude du cabinet A.T. Kearney réalisée en 2009, les entreprises sont contraintes chaque année de de Surveillance de PwC Audit. Auparavant il avait chez DDB et a géré des budgets comme PG, détruire plus de 400 millions d’euros d’invendus non alimentaires (détail de l’étude sur www.adnfrance.org). passé 7 ans au sein du groupe Euromarché (acheté Danone, Unilever, Bouygues Télécom… Aujourd’hui, le potentiel du don non alimentaire est donc encore très large. par Carrefour) où il a été Directeur Général. Les produits collectés sont des produits obsolètes au sens marketing, à savoir des produits dont le packaging Harvard Business School (OPM), ESSCA, Expert ou le nom de marque a changé, une “queue de promotion”, ou éventuellement des produits présentant un Comptable, ancien membre de la Compagnie des léger défaut de packaging ou de conception. Dans tous les cas, l’intégrité des produits n’est pas en cause mais commissaires aux comptes. ils doivent être retirés des circuits classiques de commercialisation et restent bien souvent sur les bras des équipes logistiques. Pour éviter les coûts de stockage et libérer de la place, les entreprises sont contraintes de s’en séparer soit par le biais de soldeurs, soit par la destruction pure et simple. L’équipe en action Grâce à sa plateforme professionnelle, ADN a une grande capacité d’absorption et permet aux donateurs est pluridisciplinaire, multiculturelle de produits d’économiser les frais de destruction ou de stockage tout en bénéficiant du crédit d’impôt et multigénérationnelle. Elle (conformément à l’article 238 bis du CGI). ADN s’impose comme un canal efficace et solidaire d’écoulement est composée d’entrepreneurs des invendus ou surplus. sociaux de tous âges, d’anciens dirigeants de grandes sociétés L’impact environnemental : environ 3 885 tonnes de déchets évités et d’experts de la distribution, En privilégiant un modèle fondé sur la “récupération” de produits neufs qui étaient destinés le grande consommation et internet plus souvent à la destruction, ADN contribue ainsi à lutter contre le gaspillage par : mais aussi de jeunes diplômés et • ne réduction des déchets industriels et de l’émission de gaz à effet de serre liée lors U volontaires en service civique. de leur incinération. En 2012, environ 3 885 tonnes de produits ont été collectés (plus de ADN repose sur un modèle de 2 000 palettes) dont une grande partie a ainsi échappé à la destruction. gouvernance avec un bureau • e déstockage de produits inutilisés et pourtant indispensables sur le marché classique l composé de bénévoles et d’une en les redistribuant de manière solidaire. équipe opérationnelle.10 11
  7. 7. ADN EN CHIFFRES L’objectif 2015 : avoir redonné plus de 100 M€ de produits neufs aux plus démunis Création de l’Agence du Don en Nature en 2009 Comment ? 1 Multiplier par trois le nombre de donateurs de produits 80 La demande est croissante et ADN estime qu’à fin 2012 son réseau entreprises 400 millions d’associations se chiffrera à au moins 500 structures. Pour faire face à cette dynamique, ADN doit accroître son effort pour élargir son « assortiment ». mécènes d’euros de produits La nature même de l’activité d’ADN - la récupération d’invendus et surplus - rend la prévision des stocks disponibles difficile et aléatoire. C’est pourquoi neufs invendus, il est impératif de consolider avec les partenaires actuels mais également de dont une grande partie convaincre de nouveaux donateurs. sont détruits chaque 2 Monter en notoriété pour convaincre de nouveaux partenaires année ADN à bénéficié en 2012 d’un large écho auprès des médias TV et de la presse, ; ce qui lui a permis de sensibiliser au mieux les industriels au don de produits. 3 Constituer des pôles régionaux pour mieux s’ancrer régionalement 22 M€ Parce qu’ADN doit répondre au mieux à son réseau associatif sur tout le territoire français, l’association de produits neufs développe actuellement des pôles régionaux grâce à l’action de bénévoles correspondants locaux, qui identifient des zones de stockage et coordonnent les livraisons pour les associations. Ils assurent un suivi non alimentaires de 8,6 millions terrain avec les associations. pour toujours mieux comprendre les besoins des plus défavorisés, et créer du lien. Enfin grâce à des ambassadeurs produits régionaux, qui sensibilisent les industriels locaux à la nécessité courante de personnes vivent cause d’ADN. redonnés en dessous du seuil de pauvreté en France PRéSENCE NATIONALE DE L’AGENCE DU DON EN NATURE Un espace de stockage à disposition de 2 000 m2 Un réseau de 350 associations luttant contre l’exclusion12 13
  8. 8. © T.Petitprez. mardi 3 juillet 2012 JT de TF1 (23/12/12) LE BILLET REVUE ALAIN RÉMOND DE PRESSE CONTACTS ) 12/10plexe x Des effets très spéciau ter- miraculé. Afin de e (14/ , je suis un Tel que vous me voyez nt dix que, j’ai en effet pris, penda rasser un germe maléfi l’efficacité du genre féroce, dont jours, un antibiotique indési- payer de quelques « effets était susceptible de se agazin rables secondaires », dont douleurs et crampes abdom voici une liste non exhaustive : inales, nausées, brûlu res de LMH066-M-ENQ Agence du Contact Presse son, lésions , éruption, démangeai à faire à suivre don 14/12/10 17:06 l’œsophage, pancréatite Page 32 ct de cloqu es et de brûlures sur sévères de la peau à l’aspe nde m laires, musculaires et/ou articu tout le corps, douleurs rupture du tendon d’Ach ille, bourdonnement, sifflem nt des extrémités, tremb ent, lements, Emma de Linières et Joanna Precicaud larmoiement, fourmilleme ion, atteinte des nerfs , désorientat 01 42 56 60 71 Le Mo contraction musculaire des lèvres, gonflement de la gorge, (06/06/12) périphériques, urticaire, ale, réaction allergique génér de la langue ou de la face, difficultés à respirer, anémie, atteinte rénal ames e, hépatite, et messieurs, j’ai le plaisi r 06 09 76 80 93 jaunisse. Eh bien, mesd de vous annoncer que, n’ai été victim par un formidable coup e d’aucun de ces menu de pot, je s effets. Du coup, j’ai L’ E N Q U Ê T E edl@rp-afaireasuivre.com son effet ? biotique, lui, a-t-il fait comme un doute : l’anti L’Express UNE IDÉE POUR AGIR Changer le gaspillage DONNER C’ ES T LE UR NATU RE Agence du Don en Nature Responsable de la communication Timothée Petitprez en partage Annie Kahn Timothee.petitprez@adnfrance.org en nature (ADN) influences d L’Agence du dondus des industriels récupère les inven 400 millions d’euros d’invendus d’un côté, 8 millions 14, boulevard de Douaumont, 75017 Paris associations caritatives. et les redistribue à des de démunis de l’autre : l’Agence « très organiques » : un le credo lage, plus de partage ». C’est 2009, du récupère les uns à l’intention des don en nature 01 80 48 90 54 « Moins de gaspil trompette, deux saxo- de l’Agence du don en nature (ADN). Depuis autres. Efficace.nor, l’autre baryton, une invendus destinés à la pou- l’association récupère les ou n piano, une batterie… ls comme Célio, L’Oréal, belle auprès d’industrie de agnificent Seven », elle redistribue à son réseau A CHAM BLY, DANS L’OISE, à Procter Gamble. Et les pour Noël ? de sacs ? d’ordin « par ce qu’il fallait bien aux plus démunis. 41 km au nord de Paris, un vaste ateurs titre, il sillonne le monde entier 300 associations d’aide es-Étienne de T’Serclaes entre- pour trouver du travail ? Il suffit pour s’y mette ». Lorsqu’il fonde l’ADN, Jacqu e, plus de 400 millions pôt abrite les produits d’une entrepr ise au res- étudier les « bonnes pratiques » ponsable de l’association de se connec des en-ue était instinctive chez est outré : chaque année en Franc pas comme les autres. A l’entrée, en bor- ter au catalogue en ligne de l’Agenc - treprises de ce secteur. Audit invendus sont détruits alors comp-e s’est construite sur des Site Web : http://adnfrance.org dure de route, un panneau indique e du table, aspects juridiques et fiscaux d’euros de produits neufs du le don en nature (ADN). Ou de venir, , or-ides », précise-t-elle. Son nnes vivent au-dessous nom de son occupant : l’Agence s’il ganisation des super et hyperm que 8 millions de perso leurs du don le souhaite, voir les produits au « archés ait clarinettist e, il y avait industriels renouvellent en nature. Dans le bâtiment, une show- n’ont plus de secret pour lui. seuil de pauvreté. « Les Twitter : @ADN_France petite room » de l’entrepôt. Et de passer o à la maison sur leque l Quand il leur reste sur pièce, le showroom, présente quelque com- gamm es tous les trois à cinq ans. ce s- mande, comme avec une entrepr Au début des années 2000, il se rend s gamm es. Ses pare nts ques de produits dépassés, uns des produits stockés. Robes, ise de à Davos pour assister au Forum les bras trois semi-remor man- vente par correspondance – mais écono- c’est énorme pour une asso- lui ont transmis le virus yles… « Les premiers mor- cafés n’est rien pour eux. Mais ciation  », explique cet ancie n dirigeant dans la distri- teaux, sous-vêtements, électro ger, produits de beauté… Tout ména- ce que débourser un euro. L’entrepôt est pour ADN par Fairplace, société sans géré mique mondial qui réunit une fois an, fin janvier, politiques et dirigean par ts Facebook : facebook.com/ADNFrance us jouions, dans les l’on trouve dans un centre de stockag d’in- du monde entier. Il entend pour perso nnes âgée e toute mode, directemen s, t bution. Pour éviter ce gâchis, « l’AD N construit une passerelle iations  », se réjouit son pré- pour hypermarché, à l’exception denrées alimentaires. Dans le des e sertion du Groupe SOS d’entre sociales. Les préparateurs de prises com- Schwab, le fondateur du Forum Davos, parler de sa Fondation pour Klaus de Youtube : youtube.com/user/AgenceDonNature entre industriels et assoc leurs vaste mandes et les magasiniers, des l’en- ig bands des années 1940. e de donateurs livrent hangar de plus de 4 000 m 2, chô- trepreneuriat social. « Ce fut le premier sident. Une quarantain ainsi des di- meurs de longue durée ou des style, j’en écou tais sans la structure. « Ils évitent zaines de palettes de produits jeunes déclic », explique Jacques-Etien invendus à l’entrepôt de au neufs sans emploi, sont encadrés par ne deais les compositions jusqu ’à la mauvaise image liée – caisses de shampoing, gel-dou Chris- T’Serclaes. Les entreprises sociales ent le coût de destruction et choix che, tophe Le Ferrand, un jeune ingénie sou- our comprendre comm iations, elles, font leur cosmétiques, pantalons de marque ur, tenues par la Fondation Schwab gaspillage. » Les assoc per- …– et par Simon Blin, diplômé fonc- construites… » its. Et les distribuent aux pas encore déballés. Des employ d’une tionnent avec l’efficacité de firmes dans ce stock de produ és s’ac- grande école de commerce, l’EM-Ly tra- Le Monde Eco (15/05/12)yle a évolué. Mais il reste s’occupent. Le tout contre tivent pour sélectionner, parmi on, ditionnelles. Mais plutôt qu’enric ue, sonnes démunies dont elles cière pour le stockage, les et directeur général du pôle «comm hir desose de cette belle époq une petite contribution finan s ne 250 produits référencés, ceux corres- équitable » du Groupe SOS. erce actionnaires, elles soutiennent des as-aine. Dans l’écriture, Lady la livraison lorsqu’elle pondant à la commande d’un client sociations, des œuvres charitables er qu’el le a la manutention et pour préparent son colis. Rien que et ouite pas à confi pôt. des particuliers en détresse. Jacque La Croix (03/07/12) peuvent se déplacer à l’entre de très ENTREPRISES SOCIALES s- t décrypté un morceau des ander stylos, matériel in- normal, penserait n’importe quel Etienne de T’Serclaes s’interr , Un clic suffit pour comm é- spé- Jacques-Etienne de T’Serclaes oge. Il avant de sortir Love Song produits d’hygiène ou cosm cialiste de la logistique dans la grande est à cherche une activité bénévole mais formatique, vêtements, l’origine d’ADN. Cet homme élégant pé- son albu m. Ou qu’el le a ligne. Pour Jacques-Etienne distribution. renne, à laquelle il puisse contrib der un DVD tiques sur un catalogue en ière association nu- Sauf qu’ici les biens entreposés connaît bien le secteur de la grande dis- uer enheures à regar la prem donnant du temps, et surtout en de T’Serclaes, l’ADN est une ne tribution. Ancien directeur généra appor- mon e avant de comp oser une évidence pour créer sont pas vendus mais… donnés l tant ses connaissances et compét dia- mérique  : « Internet était bénéficiaires sont des associations . Les d’Euromarché (revendu ensuite ences. age, Nina. Comme un solution moderne, rapid e et efficace. » en Carrefour), il crée en 1990 le à Le second déclic survient au milieu es éré et dis- relation avec des personnes entance avec quelques myth Depuis sa créati on, l’association a récup Et grande « consommation et grande distribu pôle des années 2000. Lors d’une tourné e os de produits invendus. pauvreté. Celles-ci ont-elles besoin - professionnelle, il entre en contact tribué 11 millions d’eur fois de tion » de la société d’audit et de conseil avec JEAN-YVES DANA sauver un montant dix draps ? de couvertures ? de Gifts in Kind International (GIKI) d’ici à 2015, elle espère ments ? de jouets à offrir à un vête- Coopers Lybrand (intégrée désor- Cette association américaine, créée . supérieur du gaspillage. enfant mais à PricewaterhouseCoopers). et Jazz. LéoNor LumINEAu A ce en 1983, récupère des invendAt All, Universal Classic us k (Savoi e), lee 7 juillet à Chamb éry 32 14 15 le 29 juillet ce.org/ nneville (Haute-Savoie), Site : http://www.adnfran les-Bains (Gironde). 18 décembre 2010 Le Monde Magazin eoNS : www.ladylinn.be

×