Impression 3D, fille du Web 2.0

4 488 vues

Publié le

Les Makers peuvent-ils re-fabriquer la société ?

Conférence présentée par l’agence Conversationnel lors de la 1ère édition BLEND - Web Mix, le 2 octobre à Lyon.

20 ans après l’avènement du web, le monde des objets connaît lui aussi sa révolution : le mouvement Makers est sur le point de re-fabriquer la société.

Qui sont-ils ces Makers ? Ils sont les néo-artisans d’objets uniques qui utilisent les nouvelles techniques de fabrication numérique, dont l’impression 3D. C’est Chris ANDERSON qui le premier a su définir ce mouvement de fond dans son livre « Makers : The New Industrial Revolution ». L’ancien rédacteur en chef de « Wired » et auteur de la théorie de « La longue traine» qui donnait à tous une définition du web à l’ère communautaire, a pour la première fois fait le lien entre ce mouvement des années 2010 avec le mouvement 2.0 des années 2000. Ce lien, un autre gourou du web un peu moins connu en France, mais pas moins reconnu aux Etats-Unis puisque professeur au M.I.T et initiateur des Fab Labs (ateliers de fabrication numérique) la définit comme une vraie filiation. Neil GERSHENFIELD nous l’explique simplement :

« Après être devenu auteur de son expression dans les années 2000, l’homme peut aujourd’hui devenir auteur de sa technologie ».
Les Makers sont en quelque sorte au monde des objets ce que les blogueurs ont été, et sont toujours, au monde digital : chez les uns comme chez les autres, la capacité d’appropriation et de personnalisation d’une technologie est au cœur du réacteur. L’impression 3D est en quelque sorte la fille du web 2.0.
Au cœur de cette révolution des objets existe un changement de paradigme industriel qui renforce encore la filiation entre le web 2.0 et l’impression 3D : le fichier numérique se substitue au moule industriel. Alors qu’auparavant de jeunes designers devaient d’abord convaincre des industriels de la pertinence de leur concept avant de lancer la production en séries, aujourd’hui les Makers n’ont besoin que de compétences en modélisation 3D pour lancer la production de petites et moyennes séries, et donner vie presque immédiatement à l’objet. Ce souffle de liberté n’est pas sans rappeler celui qui a provoqué une tempête dans l’industrie musicale au début des années 2000.

Sur le slideshare qui suit, découvrez :
➢ Les usages existants de l’impression 3D qui réinventent déjà la société
➢ Les modèles économiques qui apparaissent
➢ Les perspectives infinies pour réinventer la société
➢ Les questions sociétales qui en découlent

Publié dans : Technologie
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
4 488
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3 077
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • {"38":"La propriété intellectuelle pourrait prendre le pas sur la propriété industrielle. Et les propriétaires intellectuels : designers, pourraient en etre les grands gagnants d’autant plus qu’ils ont, avec le web, la possibilité de les distribuer en un clic \n","27":"Prothèse d’os ou de cranes \n","16":"En angleterre une société s'est ainsi spécialisée dans la fabrication de fœtus en 3D, capitalisant sur la généralisation de l'échographie 3D\n","22":"L’idée est de fabriquer ses propres pièces détachées pour réparer ses objets de la vie quotidienne.\nLes fabricants d'électroménager réfléchissent à proposer des services d'impression 3D pour réparer nos objets. \nhttp://owni.fr/2011/09/23/leroy-merlin-se-paye-les-labos-citoyens/\n","11":"Bikini pour 250 dollars \n","28":"Un enfant de 20 mois guérit d'une malformation respiratoire grâce à une prothèse de la trachée imprimée en 3D, aux Etats-Unis.\nhttp://www.allodocteurs.fr/actualite-sante-imprimante-d-elle-sauve-la-vie-d-un-enfant-10372.asp?1=1\n","17":"Créer la figurine de son avatar de jeu vidéo : \n"permettre aux éditeurs d'inclure une nouvelle fonction dans leur jeu. Et cette fonction va permettre aux joueurs de commander des figurines" \n","6":"Le fichier informatique remplace le moule industriel\nChaise starck sur google sketch up \n","34":"Peut on tout imprimer ? Cf impression d’armes à feu Liberator aux US\nA ton le droit de tout imprimer ? Le copyright en question http://www.pcinpact.com/news/81208-un-depute-deja-inquiet-piratage-par-imprimante-3d.htm\nEst ce nocif pour la santé ? Étude http://www.meltystyle.fr/imprimantes-3d-dangereuses-pour-la-sante-a197284.html\nOù va ton ? Bio-organes Frankenstein\n","1":"Présentation rapide frères coulet, homme du web\nPourquoi des hommes du web, du numérique, du virtuel, s’intéressent ils au monde des objets que nous qualifions souvent dans notre jargon de webeux de l’acronyme presque méprisant de « IRL » ? Pourquoi 20 ans après l’avènement du web, nous réapproprions nous ainsi le monde des objets ?\nCette question est le parti-pris de Chris Anderson, gourou du web, auteur de « la longue traine », redac chef de « the wire ».\nDéfinition de Qui sont les makers ? Ils sont les nouveaux artisans d’objets uniques à partir de techniques dites de fabrication additive, dont en particulier l’impression 3D\n","29":"L'impression 3D dans la médecine régénérative est encore un marché naissant. Cependant, l'augmentation du nombre de commandes pour les bio-imprimantes 3D de RegenHU témoigne de l'intérêt des chercheurs des plus grandes universités mondiales pour ces nouvelles méthodes.\nLa start up espère dépasser le stade des recherches universitaires, pour que sa technologie soit utilisée dans les blocs opératoires. Pour le moment, ce sont des dents imprimées en 3D que RegenHU commercialisera dès l'obtention du marquage européen. \nElle envisage par la suite de se lancer sur le marché de la chirurgie esthétique ou de la transplantation de foie. Les usines de pièces de rechange humaines ne devraient pas tarder à voir le jour. \n","18":"Le SELFIE est Un mouvement fort depuis l’avènement des smartphones : se prendre en photo soi meme\nLa suite : le selfie 3D, tirer son auto-portrait ou son souvenir de mariage en statuette 3D\n","7":"Le mouvement Maker est comparable au mouvement Napster à la fin des années 90. ce qui s’est passé pour l’industrie du disque est en train de se passer pour l’industrie des objets\nLes « physibles » sont à l’industrie des objets ce que les MP3 ont été à l’industrie du disque… Sketchfab ou Thingiverse sont les Youtube des fichiers 3D\nphysible : néologisme forgé par the pirate bay, évoque des données qui peuvent devenir physique\n","24":"Le metropolitan museum de New York a organisé un hackaton 3D, ou des concepteurs tridimensionnels ont reproduit des pieces du musée pour les mettre en ligne (thingiverse, le site de maker bot, de Bre Pettis) \nModele economique : revendre des produits issus des pieces du musée \n","13":"DUS Achitects, une société basée à Amsterdam vient de concevoir sa propre imprimante 3D d’une hauteur maximale de 6 mètres dans l’intention d’imprimer sa première maison habitable avant la fin de l’année.\nLa KamerMaker devrait imprimer divers éléments nécessaires à l’assemblage de la maison directement sur le site de construction. Elle est actuellement capable d’imprimer des blocs de polypropylène d’une dimension maximale de 2,2 x 2,2 x 3,5 mètres, ce qui en fait actuellement l’une des plus grosses imprimantes 3D au monde.\nLa firme voit dans l’impression 3D une « nouvelle forme d’art » qui permettrait à chacun de bénéficier d’une construction sur mesure, unique et originale sans se plier aux lois de la consommation de masse, mais également en restant dans des budgets similaires aux constructions standard.\n","2":"« Après être devenu auteur de son expression, l’homme peut devenir auteur de sa technologie »\n","30":"Microsoft dépôt de brevet en aout 2013 d’une imprimante de composants électroniques\nPourra-t-on un jour imprimer soit-même son smartphone ou sa montre connectée, sans rien comprendre à l'électronique ? C'est le rêve que fait Microsoft, qui a déposé un brevet sur une imprimante 3D capable d'assembler des composants électroniques et de programmer les micro-contrôleurs, pour faire exactement l'objet voulu par l'utilisateur. Science-fiction, ou bientôt réalité ?\nhttp://www.numerama.com/magazine/26897-microsoft-envisage-une-imprimante-3d-d-objets-electroniques.html\n","19":"Mood board des usages que nous allons développer dans les slides suivants\n","8":"Des promesses à même de redresser productivement le moral de notre Ministre Arnaud Montebourg\n","36":"La personnalisation est déjà mise en place chez de nombreux constructeurs : automobile notamment, et elle devrait s’accélérer avec l’arrivée dans les industries de techniques d’impression 3D, qui rendront possibles et rentables la personnalisation en one to one. \n","25":"The UPS Store® today announced it is the first nationwide retailer to test 3D printing services in-store. Select UPS Store locations will be offering the services to start-ups, small businesses and retail customers, beginning in the San Diego area with locations in additional cities across the United States in the near future.\nThe UPS Store is testing the Stratasys uPrint SE Plus printer, which according to Stratasys is most well-known for its ability to print detailed objects more accurately than home 3D printers. Stratasys notes that this is particularly important when parts need to fit into each other or fit some other object. With this printer, The UPS Store locations will be equipped to produce items like engineering parts, functional prototypes, acting props, architectural models, fixtures for cameras, lights and cables.\nIn addition, The UPS Store locations offer a range of services tailored to meet the needs of small businesses in all stages of the business lifecycle. Not only can small business owners receive well-recognized services like packing and shipping, printing, faxing, direct mail and mailbox services, but The UPS Store locations also will work with business owners to develop custom solutions to meet their unique business needs.\nhttp://www.pressroom.ups.com/Press+Releases/Current+Press+Releases/The+UPS+Store+Makes+3D+Printing+Accessible+to+Start-Ups+and+Small+Business+Owners \n","3":"La meme capacité d’appropriation d’un nouveau terrain\n","31":"L’agence spatiale européenne s’inspire des travaux d’Enrico Dini, qui a créé un système permettant “d’imprimer” des maisons à partir de sable, pour installer sa machine sur la lune afin de produire des bases lunaires utilisant la poussière à disposition sur notre satellite… \n","20":"Exemple de projet s sorties du techshop de San Francisco \nIdée > Prototype > Série > Distribution \nDistribuer un produit, c’est simplement distribuer un fichier \n","9":"Mood board des usages que nous allons développer dans les slides suivants\n","37":"L’économie de la contribution se substitue à l’économie de marché. Twitter, Wikipedia, Facebook sont symboliques de ces nouveaux produits et services générés par les internautes eux-mêmes qui concurrencent l’économie de marché : celle des médias. \nles AMAP, les associations si nombreuses en France ou les sites de partage, de produits, de voiture, d’apparements sont les premiers signes du passage d’un modele consumériste à un modele contributif et commencent a etre irrigués financierement. Il est temps de structurer ces inititaitves\n","26":"Mood board des usages que nous allons développer dans les slides suivants\n","15":"Nota : possibilité d’imprimer en métaux, y compris l’or\n","4":"2 techniques de fabrication additive :\nL’impression par addition de couches : Il s’agit tout simplement d’une machine à même de découper de la matière et de la déposer couche à couche à couche. L’imprimante 3D fabrique des objets en 3Dimensions, à partir d’un fichier, et donc sur mesure. Un peu comme un pistolet à colle piloté par un ordinateur) un objet depuis un modèle en 3D. Historiquement coûteuses et imposantes, ces machines étaient réservées à des prototypes et des maquettes dans le domaine industriel, pouvant imprimer métal, plastiques, pulpe de bois, chrome... Mais depuis quelques années, la technologie a beaucoup évolué et s’est fortement démocratisée\nLe frittage laser : un laser qui vient frapper de la matiere poudreuse pour couche par couche afin de solidifier une forme, utilisée depuis des années par les industries de pointe\nLa stéréolithographie qui est à la base de l’impression 3D et qui permet de déposer des couches de matières pour construire un objet, permet de mêler dans un même objet différents types de matières.\n","32":"L’imprimante devrait ainsi commencer par imprimer le fond de pâte et la cuire pendant que la sauce tomate en poudre sera mélangée à de l’eau et de l’huile pour imprimer de la sauce tomate. Par dessus sera imprimée une « couche de protéine » dont la description exacte n’a pas été communiquée.\nOn n'arrête pas l'innovation et la NASA l'a bien compris puisque l'agence a décidé d'investir dans l'impression 3D de nourriture ! Elle a en effet subventionné l'ingénieur Anjan Contractor, le PDG de Systems and Materials Research Corporation, à hauteur de 125 000 dollars (96 500 euros). Son projet propose un prototype d'imprimante spécialisée dans la production alimentaire automatisée et destinée à aider les astronautes lors de leur long séjours dans l'espace. À plus grande échelle, cette machine pourrait aider à remédier aux grandes pénuries alimentaires qui sévissent dans le monde, tout en réduisant grandement les déchets liés à la production alimentaire. En savoir plus: http://www.gentside.com/pizza/une-pizza-realisee-par-une-imprimante-3d-c-039-est-possible-et-la-nasa-l-039-a-fait_art50934.htmlPlus sérieusement : à défaut de proposer immédiatement l’impression d’outils en régolithe sur le sol lunaire ou même l’impression de pizzas pour les astronautes, des imprimantes 3D plus conventionnelles devraient faire leurs débuts dans l’ISS ( la Station Spatiale Internationale) dans le courant de l’année 2014.\n","21":"Nokia innove et a annoncé il y a quelques jours qu’il mettait à disposition un fichier permettant l’impression 3D de coques à destination de son Lumia 820 ! Si vous possédez donc une imprimante 3D, il vous suffira simplement d’ouvrir les documents (ici, ici et là) pour pouvoir réaliser votre propre coque personnalisée. Si vous n’avez pas d’imprimante 3D, vous pouvez aussi vous orienter vers des sociétés spécialisées dans le domaine. En tout cas, c’est une belle initiative de la part du constructeur finlandais (donc en modèle freemium)\n","10":"Runners Service Lab - une entreprise qui mesure la pression du pied des coureurs au moyen d’une technique de scannage propre et qui prodigue sur cette base des conseils en matière de chaussures de course – \nentend fabriquer ce type de chaussure au moyen d’une imprimante 3D. Ces deux prochaines années, l’entreprise va en examiner la faisabilité et ce, en collaboration avec la louvaniste Materialise, pionnier mondial sur le plan de l’impression 3D\n"}
  • Impression 3D, fille du Web 2.0

    1. 1. Les makers peuvent ils refabriquer la société ? Blend Web Mix – 2 octobre 2013
    2. 2. L’impression 3D est la fille du web 2.0 Neil Gershenfield, professeur au M.I.T Selon l’initiateur du mouvement Makers :« Après être devenu auteur de son expression, l’homme peut devenir auteur de sa technologie »
    3. 3. Et les makers sont au monde réel … ce que les bloggers sont au web
    4. 4. Comment ça marche ?
    5. 5. Quels sont les matériaux ?
    6. 6. Au coeur, un changement de paradigme industriel Le fichier informatique remplace le moule industriel
    7. 7. Qui crée un souffle de liberté comparable à celui du web Le mouvement Maker est comparable au mouvement Napster à la fin des années 90.
    8. 8. Qui implique des promesses fortes  Relocalisation de la production  Empreinte écologique légère  Niveaux élevés de personnalisation  Baisse des coûts et temps de production
    9. 9. Des usages multiples réinventent déjà la société
    10. 10. Produis TON objet sur-mesure
    11. 11. Porte ce qui TE va
    12. 12. Donne vie aux dessins de TES enfants
    13. 13. Construis TA propre maison
    14. 14. Touche pas MA tablette de chocolat
    15. 15. Offre un bijou UNIQUE
    16. 16. (re)Produis TON enfant
    17. 17. Rends réel TON avatar
    18. 18. Statufie toi, TU es beau
    19. 19. Des modèles économiques apparaissent
    20. 20. Les Makers produisent et distribuent mondialement
    21. 21. Les fabricants adoptent le freemium… Nokia innove en mettant à disposition un fichier permettant l’impression 3D de coques à destination de son Lumia 820
    22. 22. … et s’intéressent à la lutte contre l’obsolescence des objets
    23. 23. Des inventeurs créent des ruptures
    24. 24. Les musées s’ouvrent à un plus large public
    25. 25. Les retailers élargissent leurs services
    26. 26. La réinvention de notre société est infinie
    27. 27. De grands espoirs en médecine
    28. 28. De grands espoirs en médecine Un enfant de 20 mois guérit d'une malformation respiratoire grâce à une prothèse de la trachée imprimée en 3D, aux Etats-Unis.
    29. 29. La bio-impression d’organes à l’horizon
    30. 30. Un graal : l’impression 3D d’objets électroniques Microsoft a déposé en aout 2013 le brevet d’une imprimante de composants électroniques
    31. 31. Imprimer des bases lunaires L’agence spatiale européenne s’inspire des travaux d’Enrico Dini, qui a créé un système permettant “d’imprimer” des maisons à partir de sable
    32. 32. Des pizzas dans l’espace La NASA a décidé d'investir dans l'impression 3D de nourriture ! Son projet propose un prototype d'imprimante spécialisée dans la production alimentaire automatisée et destinée à aider les astronautes lors de leur long séjours dans l'espace.
    33. 33. Revenons sur Terre…
    34. 34. Des questions sociétales importantes  Peut on tout imprimer, même des armes à feux ?  A-t-on le droit de tout imprimer ? Le copyright en question  Est ce nocif pour la santé ? Selon une étude américaine, les imprimantes 3 D dégagent des particules fines  Jusqu’où ira-t-on dans la bio-impression ?
    35. 35. Mais gardons un oeil ouvert
    36. 36. La fin de la standardisation ?
    37. 37. L’économie de la contribution est elle en marche ?
    38. 38. Qui seront les grands gagnants ? La propriété intellectuelle pourrait prendre le pas sur la propriété industrielle. Les grands gagnants pourraient être les créateurs, dotés d’un système de distribution et production en quelques clics.
    39. 39. Et si vous voulez en savoir plus
    40. 40. Arnault et Robin COULET PARIS / LYON @arncouk / @robincoulet 06.67.79.44.74 / 06.42.94.13.02

    ×