Les utopies du_contenu_facile_web
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Les utopies du_contenu_facile_web

on

  • 12,914 vues

 

Statistiques

Vues

Total des vues
12,914
Vues sur SlideShare
2,822
Vues externes
10,092

Actions

J'aime
13
Téléchargements
48
Commentaires
0

16 Ajouts 10,092

http://www.scoop.it 7729
http://frenchweb.fr 1483
http://www.mediaculture.fr 563
http://www.agencemig.com 151
https://twitter.com 80
http://www.entreprise-marketing.fr 33
http://storify.com 30
http://preprod.agencemig.com 7
http://www.blogueur.ch 4
http://fdebailleul.tumblr.com 3
http://pigeindexeroff2 2
http://ibusiness2.xwiki.afp.com 2
http://c-marketing.tumblr.com 2
https://hootsuite.scoop.it 1
http://bundlr.com 1
http://consultantarobasenet.tumblr.com 1
Plus...

Accessibilité

Catégories

Détails de l'import

Uploaded via as Adobe PDF

Droits d'utilisation

© Tous droits réservés

Report content

Signalé comme inapproprié Signaler comme inapproprié
Signaler comme inapproprié

Indiquez la raison pour laquelle vous avez signalé cette présentation comme n'étant pas appropriée.

Annuler
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Votre message apparaîtra ici
    Processing...
Poster un commentaire
Modifier votre commentaire

Les utopies du_contenu_facile_web Les utopies du_contenu_facile_web Presentation Transcript

  • LES UTOPIESDU CONTENU FACILEprésente
  • Le contenu est DEVENU CENTRALpour la communication de marqueCa tombe bien :  C’EST SI FACILE !
  • VRAIMENT ?
  • LESUTOPIESDU CONTENUFACILE
  • 1 - Ecrire, ce n’est pas sorcier« Comme sa elle aurait eu plus de succès, et le le peintre uneréputation de pérevère surtout »
  • FAUXPrésenter les infos dans un ordre logique, de façon claire et simple,demande une grande pratique. Sans parler de l’orthographe et du bongoût (subjectif)...
  • 2- Internet fournit toutes les infos utiles
  • FAUXL’abondance d’infos crée surtout la confusion
  • 3- Il suffit de faire joli Cette infographie de Wiredne dressait pas un constat,mais une recommandation.Tous les chiffres sont faux. 
  • FAUXLa qualité du contenu repose sur la vérificationdes informations, avant tout.
  • 4- Nous sommes tous créateurs,tous journalistes
  • FAUXLe «User Generated Content»,c’est plutôt le «User Generated Copy» .44% des contenus produits sur le web seraient copiés
  • 5- Avec les outils grand public,plus besoin de technique
  • FAUX«Ceux qui sont capables de combinerprofondeur d’info et visualisation efficace sont desmagiciens» - Steve Doig, prix Pulitzer 1993
  • SI ON PARLAITSERIEUSEMENT ...
  • Nous viendrait-il à l’esprit de pétrir la pâteà sa place ?Créer du contenu de qualité est un métier.Qui requiert de vraies compétenceset une solide expérience.
  • Nous sommes, de fait, submergés d’infos de qualité inégaleet confrontés à la concurrence de l’attention«Intéresser les lecteurs aujourd’hui,c’est comme essayer de parler auxautomobilistes, sur le bordde l’autoroute »Cyrille FrankMediaculture.fr
  • Raison de plus pour se distinguerEt faire appel à des pros de l’info,notamment...LES JOURNALISTES
  • Le journalistes ontles compétences requises : MéthodeExpertiseRigueurConsistanceImagination 
  • MéthodeChoisir un angle intéressant et accrocheur, sélectionnerles bonnes infos, vérifier les données, les hiérarchiser,les mettre en forme de façon concise, claire et agréable.Blaise Pascal : “Je voudrais avoir écrit une lettre pluscourte, mais je n’en ai pas le temps”.
  • ExpertiseEcrire des choses justes sur des sujets complexes(santé, économie, finance...) est l’affaire de spécialistes
  • Expertise
  • RigueurNe pas mentir au lecteur tout en servant la marque estl’affaire d’un équilibre délicat qui est «gagnant-gagnant».La déontologie du journaliste est précisément sa force,car elle permet d’entretenir une relation de confiance avecle consommateur, sur la durée.“Les attentes des consommateurs sont très fortesen matière de transparence »Enquête de l’AACC Customer Marketing - Avril 2012
  • ConsistanceAller chercher l’information qui a le plus de valeur pourle lecteur, chercher à lui rendre service est au coeur de la culturedes (bons) journalistes.
  • ConsistanceDès la présentation de l’offremobile de Free, le sitequoi.info a expliqué commentrésilier son abonnement mo-bile, la question que tout lemonde allait se poser bientôt...
  • ImaginationTrouver de nouveaux sujets,de nouveaux formats,de nouvelles idéesde scénarisation de l’infoest une secondenature pour les journalistes aguerris.
  • A condition qu’ils s’appuientsur une réflexion stratégiqueLa toiture doit reposer sur unebonne charpente pour éviter la tuile :que la communication prenne l’eau.
  • Les 5 Q de la stratégie contenu Une déclinaison des 5 W who, what, when, where, why ? ** (Qui, quoi, quand, où, pourquoi ? Structure de base d’un article journalistique)
  • Dire quoi (message essentiel) ?En journalisme comme dans le marketing, il faut appliquerle principe du «unique selling proposition» *Un seul message à la fois. Quel est le service rendu et le bénéfice client ?* L’inventeur du concept est un certain Rosser Reeves de Ted Bates & Company dans les 40’
  • A qui (cible) ?Là encore il faut choisir.Vouloir parler à tous est lagarantie qu’on ne seraentendu de personne
  • Avec quels moyens (comment) ?Quel format est le plus adapté au propos et au public ?Un custom mag’, un documentaire, un guide pratique,une video, une infographie, un jeu...
  • Quand (dans quels délais) ?Combien de temps se donne le directeur marketingpour devenir le numéro mondial, dans tous les domaines ???(sourire)Des objectifs réalistes, hein...
  • A qui (cible) ?Mais pour quoi faire ?Notoriété, image,recrutement, fidélisation ... ?Toucher un«maximum de gens», ok.
  • Le contenu est roi, maispeut-il être R.O.I. ? On n’est pas là pour se faire plaisir, ni pour épater le clientavec l’effet «whaou».Quelle richesse crée-t-on pour la marque ?
  • LES RESPONSABLES MARKETINGNE SONT PLUS A CONVAINCRE87% des directeurs marketing interrogés estiment que le contenu sur mesure est unlevier très important (ils étaient 62% en 2006).40% ont constaté une réelle valeur ajoutée des contenus sur mesure (contre 11% en 2006).Plus de 90% estiment que le contenu sur mesure exerce un effet positif sur l’attitudedes gens et renforce le lien avec les consommateurs (seuls 30% en pensaient autant en 2006)Plus de 85% pensent que les consommateurs qui reçoivent du contenu sur mesureauront davantage tendance à acheter (contre 64% en 2006).Custom Content Council – Mars 2011
  • MAIS SURTOUTLe brand-content bien conçu développe des valeurs quienrichissent la marque, sur la duréeC’est un outil complémentaire du marketing pourcréer une continuité d’expérience et favoriser la résonance du message publicitaireEx : «Du côté de chez vous magazine» - vendu dans lesmagasins Leroy Merlin, en complément du sponsoring télé,renforce cette idée de service et prolonge l’expérience.De l’émission télé au lieu de vente, et au domicile.
  • Le brand contentest vraimentla marche à ne pasrater..Opération Rebull Stratosavec Félix Baumgartner – 14 oct 2012