BARCAMP “CO-CONSTRUIRE 
LA VILLE INTELLIGENTE” 
SYNTHESE DES ECHANGES 
20/10/2014
LES PARTICIPANTS
LES PARTICIPANTS 
SECTEUR D’ACTIVITE 
DES PARTICIPANTS 
PARTICIPATION 
INSCRITS 160 PRESENTS 
secteur public 
secteur priv...
? 
LES PARTICIPANTS 
DOMAINES PROFESSIONNELS 
employé 
agence privée 
chercheur 
agent de 
l’administration 
publique 
ass...
LES THEMATIQUES
énergie 
végétalisation 
urbanisme 
collaboratif 
urbanisme 
tiers lieux 
smart city 
batiment 
économie circulaire 
écono...
INTERETS vs SECTEURS D’ACTIVITÈ 
e 
SECTEUR PUBLIC 
SECTEUR PRIVÉ 
À TITRE PERSONNEL 
dévélop. durable 
énergie 
énergie 
...
LA VISION DE LA VILLE DE PARIS 
LES THEMATIQUES
e-Participation 
Economie circulaire 
Les dispositifs numériques 
d’information et de services 
Développement et accès 
au...
LES SOUS GROUPES 
PHASE 1
CITOYENNETÉ ET DIGITAL 
DEFINITION DE “CITOYENNETÉ DIGITALE” : L’ECHANGE NE DOIT PAS ÊTRE QUE NUMÉRIQUE, IL FAUT CONSTRUIR...
URBANISME COLLABORATIF 
DEFINITION : PARTICIPATION DES HABITANTS AUX PROCESSUS DE CRÉATION ET DE CONCEPTION. METTRE L’HABI...
ECONOMIE CIRCULAIRE 
DEFINITION D’ECONOMIE CIRCULAIRE : ECONOMIE INCLUSIVE, DU MOINDRE IMPACT SUR L’ENVIRONNEMENT VIA NOTA...
PARTAGE DES MOBILITES 
DEFINITION DES MOBILITES : REPLACER L’HUMAIN AU COEUR DE L’ECO-SYSTEME POUR QUE L’USAGER DEVIENNE U...
NOUVEAUX TIERS LIEUX 
DÉFINITION DE TIER LIEU : TOUT ESPACE DE REGROUPEMENT AMÉNAGÉS POUR ACCUEILLIR LES GENS QUI VEULENT ...
LES SOUS GROUPES 
PHASE 2
OPEN DATA 
CAPTEURS URBAINS 
QUESTIONS 
> Pour mettre en place des capteurs il faut se demander : 
de quoi la ville a-t-el...
ENVIRONNEMENT ET 
ENERGIE 
BUDGET 
PARTICIPATIF 
QUESTIONS 
> Comment travailler avec les architectes et les urbanistes ? ...
TO BE CONTINUED...
RETROUVEZ 
LES FUTURES RENCONTRES 
SUR 
www.meetup.com/Paris-Open-Data-Innovation-Meetup/ 
CR fait par la Mission Ville In...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

BarCamp "Co-construire la Ville intelligente et durable" - 20/10/2014 - Synthèse des échanges

1 668 vues

Publié le

Le 20 octobre 2014, la Ville de Paris, en partenariat avec le NUMA, a organisé un BarCamp ayant pour intitulé "Co-Construire la Ville intelligente" http://www.meetup.com/Paris-Open-Data-Innovation-Meetup/events/210229782/

Cet événement de réflexion collective a rassemblé plus de 160 personnes qui ont choisi les thèmes sur lesquels elles souhaitaient mettre en commun leurs apports à cette réflexion globale.

Paris, comme les autres grandes métropoles dans le monde, doit se transformer pour relever les grands défis environnementaux, sociaux et économiques du XXIème siècle. Cette aspiration à devenir une Smart City d’ici 2020 s’appuie sur un modèle particulier et original vis à vis des autres grandes villes. Celui d’un écosystème qui partage ses ressources de manière ouverte, optimisée et inter-opérable afin de mieux les utiliser collectivement et d’améliorer encore la qualité de vie de ses habitants, tout en devenant ingénieuse et frugale.

La démarche “Paris ville intelligente et durable” s’appuie et mélange trois grands axes de développement de la ville ouverte, la ville connectée et la ville ingénieuse. Ce BarCamp constitue le début de cette grande démarche de co-construction d’une vision et de projets communs.

BarCamp "Co-construire la Ville intelligente et durable" - 20/10/2014 - Synthèse des échanges

  1. 1. BARCAMP “CO-CONSTRUIRE LA VILLE INTELLIGENTE” SYNTHESE DES ECHANGES 20/10/2014
  2. 2. LES PARTICIPANTS
  3. 3. LES PARTICIPANTS SECTEUR D’ACTIVITE DES PARTICIPANTS PARTICIPATION INSCRITS 160 PRESENTS secteur public secteur privé prèsents à titre personnel Invitations Numa.paris Meetup.com 115 55 dont 8 organisateurs 149
  4. 4. ? LES PARTICIPANTS DOMAINES PROFESSIONNELS employé agence privée chercheur agent de l’administration publique association architectes urbanistes designer ingenieur incubateur free lance entrepreneur developpeur bureau d’étude journaliste NON DEFINI
  5. 5. LES THEMATIQUES
  6. 6. énergie végétalisation urbanisme collaboratif urbanisme tiers lieux smart city batiment économie circulaire économie solidaire développement durable mobilité infocom design modernisation données experience usager capteurs climat numérique open innovation collaboratif e-inclusion e-learning bio- technologie participation politiques publiques LES THEMATIQUES LES INTERETS DES PARTICIPANTS
  7. 7. INTERETS vs SECTEURS D’ACTIVITÈ e SECTEUR PUBLIC SECTEUR PRIVÉ À TITRE PERSONNEL dévélop. durable énergie énergie climat mobilité mobilité mobilité infocom infocom infocom numérique numérique données données données smart city modernisation modernisation experience usager expe. usager design expe. usager capteurs économie solidaire économie circulaire économie circulaire e- learning e- inclusion open innovation open innovation open innovation participation participation participation végétalisation collaboratif politiques publiques tiers lieux tiers lieux biotechnologies bâtiment urbanisme urba. collab. urbanisme collaboratif dévélop. durable urba. collab. LES THEMATIQUES 45% 30% 25%
  8. 8. LA VISION DE LA VILLE DE PARIS LES THEMATIQUES
  9. 9. e-Participation Economie circulaire Les dispositifs numériques d’information et de services Développement et accès aux services numériques Interfaces numériques sur l’espace public Open Innovation Végétalisation Mobilités Les conditions de l’innovation Urbanisme et architecture intelligents Optimiser les réseaux Fibre, Paris Wifi et capteurs PROPOSITION DE SOUS-GROUPES PAR LES PARTICIPANTS (T2) INTRODUCTION PAR J. L. MISSIKA (T1) PHASE 1 (T3) PHASE 2 (T4) NON REALISÉS PERSONNES INTERESSEES THEMATIQUES 2 2 7 5 Citoyenneté et Digital Urbanisme collaboratif Economie circulaire Partage de mobilités Nouveaux tiers lieux Environnement et energie Open Data Capteurs urbains HACK : Budget Participatif Vegetalisation Accessibilité Santé SIG 12 12 20 13 16 10 10 15 15 LES THEMATIQUES LES SOUS-GROUPES
  10. 10. LES SOUS GROUPES PHASE 1
  11. 11. CITOYENNETÉ ET DIGITAL DEFINITION DE “CITOYENNETÉ DIGITALE” : L’ECHANGE NE DOIT PAS ÊTRE QUE NUMÉRIQUE, IL FAUT CONSTRUIRE DES COMMUNAUTÉS D’INTÉRÊT ET LES INCARNER LOCALEMENT. LE “COMMUN” EST AU CENTRE DE LA SMART CITY. QUESTIONS > Les outils : Quels type d’outils ? Quelle modalité de participation ? Comment sensibiliser au numérique et quelles compétences ? Comment lier le réel et le virtuel ? > Non superposition communautés réelles et communautés “virtuelles” ? > L’accessibilité : Comment rendre accessible toutes les tranches d’âge ? Il faut considerer aussi l’accessibilité numérique ? Il faut tenir compte de l’accessibilité de tous les quartiers, de tous les Parisiens ? IDEES * Mettre en place des ateliers de co-création dans les quartiers. * Le numérique intervient au moment du recrutement et au moment du reporting. Il organise. * Faire intervenir des artistes, des usagers, des urbanistes experts : meler les publics. * Experimenter la prise de notes dans des ateliers physiques (ex. outil EtherPad). * Mêmes techniques de marketing direct que celles utilisées dans les campagnes électorales pour cibler les besoins et les rèponses apportées. WHAT’S NEXT ? LISTE DES TIERS LIEUX POUR LES ATELIERS DE CO-CREATION DU BUDGET PARTICIPATIF. CRÉATION D’UN RÉSEAU MULTIACTEURS.
  12. 12. URBANISME COLLABORATIF DEFINITION : PARTICIPATION DES HABITANTS AUX PROCESSUS DE CRÉATION ET DE CONCEPTION. METTRE L’HABITANT AU COEUR DES PROCESSUS DE CONCEPTION POLITIQUE. QUESTIONS > Construire les conditions d’un dialogue entre habitants, professionnels, et collectivités. > Assouplir l’urbanisme règlementaire. > Difference entre participation et collaboration : dans la participation l’objectif n’est pas definis par ceux qui participent, dans la collaboration il faut trouver ensemble les objectifs. > Besoin d’un changement culturel. IDEES * Charte mondiale de l’urbanisme collaboratif à prendre en compte. * Réserver un budget pour les projet collaboratifs avec des usagers dans la conception urbaine (1% à 5%). * Développer des outils partagés permettant de faire intervenir tous les acteurs avec suivi des résultats. * Construire une base de données cartographique avec une modalité de contributions collaboratives. * Accompagner la formation des usagers (forme de professionnalisation) pour leur donner un vrai pouvoir de décision dans les projets de la ville. WHAT’S NEXT ? MEETUP SUR L’URBANISME COLLABORATIF, LES TECHNIQUES ET LES RÈGLEMENTATIONS FACE AUX PROJETS COLLABORATIF.
  13. 13. ECONOMIE CIRCULAIRE DEFINITION D’ECONOMIE CIRCULAIRE : ECONOMIE INCLUSIVE, DU MOINDRE IMPACT SUR L’ENVIRONNEMENT VIA NOTAMMENT LE REEMPLOI, LE RECYCLAGE ET LA REDUCTION DES PRELEVEMENTS SUR L’ENVIRONNEMENT. QUESTIONS > Il n’y a pas forcément besoin d’une croissance linéaire : déchets et ressources forment un cercle vertueux. > Problème de stockages et de connectivité entre les acteurs. > Il y a un enjeux dans l’évènementiel : grand stock de matériaux non réutilisés. > Economie « faible » : besoin d’un nombre d’utilisateurs critique pour fonctionner. > Questions clés : l’espace, les mobilités, les moyens de communication. > Déconstruction, constructions nouvelles et valorisation des produits issus des chantiers. IDEES * Plateforme de mise en relation entre chercheurs et demandeurs de matériaux. * Mise à disposition de friches/locaux pour le stockage. * Utiliser la force d’idées des étudiants. * Projet Open Commerce (courtage immobilier et d’assurance, chèques solidaires, ...) : nouveau modèle d’entreprise prenant en compte la RSE. * Valoriser le fruit de la collecte des encombrants par une approche ouverte aux citoyens via, par exemple, un Open Data des encombrants à retirer. WHAT’S NEXT ? MEETUP SUR LA CARTOGRAPHIE DE L’ÉCONOMIE CIRCULAIRE.
  14. 14. PARTAGE DES MOBILITES DEFINITION DES MOBILITES : REPLACER L’HUMAIN AU COEUR DE L’ECO-SYSTEME POUR QUE L’USAGER DEVIENNE UN ACTEUR ET UNE FINALITE. QUESTIONS > La question de l’auto-partage fragmenté et la confiance dans cet univers divisé. > Foolsit, interopérabilité, les modalités d’ouverture de jeux de données. > Ecouter les usages, comprendre la ville pour construire les solutions adaptées. > Trouver des financements pour accroitre le nombre de projets. > Pourquoi certaines données ne sont pas ouvertes ? Favoriser l’écriture de programme et la mobilité. > Pass navigo : sortir de la mobilité transport public, pour aller vers les particuliers, il faut jongler entre les applis. > Question de l’accès aux données difficiles. > Mobilité des personnes qui ne se déplacent pas seules, donner envie aux personnes d’etre ressources. IDEES * Convergence , plate forme commune , usage non marchand , coopérative entre citoyens , entreprises, poser les règles. * Financer l’accès à l’API Via Navigo. * Mobilités et accessibilités, personnes à aider ou enfants (bénévolats/inclusion/indemnités ville) : plateforme. WHAT’S NEXT ? EFFORT DE LIBÉRATION DE LA DONNÉE EN OPEN DATA. TRAVAILLER LE CONCEPT DE PASS UNIVERSEL.
  15. 15. NOUVEAUX TIERS LIEUX DÉFINITION DE TIER LIEU : TOUT ESPACE DE REGROUPEMENT AMÉNAGÉS POUR ACCUEILLIR LES GENS QUI VEULENT ÉCHANGER. TOUT ESPACE/ECO-SYSTÈME D’ECHANGE, DE RENCONTRE À UNE ÉCHELLE LOCALE. QUESTIONS > Problematique de l’identité. > Lieux convertibles en tiers lieux : bibliothèques, les commerces. > Retour au local. > Question de la gouvernance : pas forcément publique ou privée, plutot mélangée. > La ville a une intervention particulière à réaliser sur ce sujet. IDEES * Lien avec les lieux du BP ou le co-working étudiant. * Carte des tiers lieux comme la carte navigo. * Recenser les lieux existants qui peuvent accueillir les tiers-lieux. * Ecosysteme du tiers-lieu : labéliser les tiers lieux. * Mettre en réseau les tiers-lieux afin de financer par un abonnement pour chaque co-worker. WHAT’S NEXT ? RECENSER LES LIEUX QUI POURRAIENT ÊTRE DES TIERS-LIEUX ET LES ASSOCIER AU BUDGET PARTICIPATIF ET A LA CARTE DE L’ECONOMIE CIRCULAIRE.
  16. 16. LES SOUS GROUPES PHASE 2
  17. 17. OPEN DATA CAPTEURS URBAINS QUESTIONS > Pour mettre en place des capteurs il faut se demander : de quoi la ville a-t-elle besoin ? > Capteurs urbains en relation avec le Big Data. > “Une facture est déjà un capteur.” > Problemes de la ville : dechets, traffic, perte énergetique. > Blocage du model économique : difficulté d’avoir les données des acteurs privés. IDEES * Affiner l’idée d’une plate-forme neutre. * Imaginer un AAP sur le sujet : MEETUP pour préparer cela. * Penser à un systeme de “capteurs crouwdfunding” à mesure individuelle : donner à l’utilisateur l’outil en main. * Recenser l’existant des capteurs. QUESTIONS > Qu’est-ce que il faut mettre en open data ? > Open data c’est trop vaste. > Besoin d’avoir des vrais raisons sur la non ouverture des données. IDEES * Donnée brute et donnée triée pour different type d’utilisateur de donnée. * Création d’une fondation pour l’open data.
  18. 18. ENVIRONNEMENT ET ENERGIE BUDGET PARTICIPATIF QUESTIONS > Comment travailler avec les architectes et les urbanistes ? > Besoin d’un accompagnement de la mise en oeuvre des projets BP votés en mettant en relation agents, habitants et experts. IDEES * Associer les architectes à la prochaine année du Budget Participatif. QUESTIONS > Importance de la relation efficacité / consommation : quelles énergies pour quels usages ? > Rôle de la collectivité doit être exemplaire : pilotage des consommations. > Problème des rats dans la ville, verbalisation insuffisante pour les personnes laissant des déchets sur l’espace public, marché tenu par des entreprises. > Le changement des comportements viendra par les enfants. > Economie du partage, intermodalité, travailler près de chez soi : optimiser espaces et usages. IDEES * Piezo électricité. * Réemploi et récup d’énergie en lien avec le plan climat. * Mieux connaitre les sous sols. * Bus non diesels pour une meilleure qualité de l’air. * Recupération des eaux usées.
  19. 19. TO BE CONTINUED...
  20. 20. RETROUVEZ LES FUTURES RENCONTRES SUR www.meetup.com/Paris-Open-Data-Innovation-Meetup/ CR fait par la Mission Ville Intelligente et Durable - Secrétariat Général Ville de Paris

×