NEWSLETTER - 9 OCTOBRE 2014
1 - © Agnes Menso
La rentrée est
passée. Les enfants
sont à l’école. Tout
est organisé au
mill...
2 - © Agnes Menso
Dans votre fort
intérieur, je vous
propose de répondre à
ces deux questions :
1. Si je ne prends pas
soi...
Pensez juste à écouter
les suggestions et les
manifestations de stress
des uns et des autres.
Ce n’est peut être pas
utile...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Où en êtes vous de vos résolutions de rentrée - Newsletter Agnes Menso, octobre 2014

265 vues

Publié le

Publié dans : Recrutement & RH
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
265
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Où en êtes vous de vos résolutions de rentrée - Newsletter Agnes Menso, octobre 2014

  1. 1. NEWSLETTER - 9 OCTOBRE 2014 1 - © Agnes Menso La rentrée est passée. Les enfants sont à l’école. Tout est organisé au millimètre près avec les cours de piano, de judo, de danse, de foot et de soutien scolaire en Anglais. ! Votre époux s’est inscrit quant à lui, au squash, au golf ou à la salle de gym. 
 ! Et vous ? Qu’en est-il des résolutions que vous avez prises pendant vos congés et que vous vous étiez promis de tenir ? ! Cette newsletter m’a majoritairement été inspirée par quelques unes de mes amies et pourrait donc s’adresser plus particulièrement aux femmes. ! Mais surtout Messieurs, que cela ne vous fasse pas prendre la poudre d’escampette…
 ! Prenez le temps de parcourir cette chronique, qui n’a rien de revendicatif et éventuellement de vous dire « Ah oui quand même, c’est pas faux…» ! Je prends soin de moi A votre retour de vacances, c’était l’objectif phare de votre rentrée.
 Pèle-mêle, ça donnait : je fais du sport, je fais attention à ce que je mange, j’arrête de fumer, je m’inscris à un cours d’oenologie (ou de cuisine italienne), je quitte le travail à 19:00 au plus tard, je me pose et je ne fais rien (et j’assume)… 
 ! Nous sommes le 9 octobre. Où en êtes- vous ? Avez-vous tenu vos engagements ou au contraire, avez-vous renoncé à ces rendez- vous avec vous-même ? ! Etait-ce par manque de temps, d’envie ? Ou parce que ça bousculait les habitudes de la famille et que ça allait être compliqué à mettre en place ? ! Peu importe la raison ou l’excuse que vous avez. Où en êtes-vous de vos résolutions de rentrée ?
  2. 2. 2 - © Agnes Menso Dans votre fort intérieur, je vous propose de répondre à ces deux questions : 1. Si je ne prends pas soin de moi, qui le fera ? 2. Si je ne prends pas soin de moi maintenant, quand le ferai-je ? ! Vous le savez parfaitement : il n’y a que vous qui puissiez prendre soin de vous, ici et maintenant. Personne d’autre. La balle est dans votre camp, alors à vous de jouer. L’essentiel est de commencer à votre rythme. Avec deux mots d’ordre : discipline et envie ! ! J’apprends à dire non (et j’assume) On a tendance à penser que c’est plus facile de dire non à son petit dernier qui veut jouer avec la boîte d’allumettes, qu’à son chef qui a organisé une réunion à 18:30, alors que vous avez un engagement personnel ou professionnel auquel vous ne pouvez vous ! soustraire. Alors, comment oser dire non sans crainte ni culpabilité ? ! Il ne s’agit nullement de dire non par principe, ou dans un esprit revanchard, mais plutôt de rentrer dans une logique d’échange et de négociation « gagnant - gagnant » et trouver des solutions alternatives.
 ! Libre à vous, par exemple, de demander à l’un de vos collaborateurs qui vous a secondé(e) sur le projet, de vous représenter. 
 ! Cela peut être une façon de lui témoigner votre confiance, mais également de le responsabiliser et le valoriser. Cela aura d’autant plus d’impact si vous agissez ainsi au quotidien. ! J’arrête de vouloir tout faire (alors qu’on ne m’a rien demandé) Et de râler que je suis toujours débordé(e) et que je n’ai pas de temps pour moi. 
 ! Que ce soit sur un plan personnel ou professionnel, il est difficile pour les personnes de votre entourage de trouver leur place et d’exister face à quelqu’un qui décide de tout et qui prend tout en main. ! Qu’est ce qui vous empêche de laisser à chacun sa part de responsabilité ? Est-ce grave que ce ne soit pas fait au moment où vous voudriez que ça le soit ? Est-ce grave si c’est différent de ce que vous auriez fait ? ! Effectivement, ça ne sera pas parfait. Et alors, où est le problème ? ! La nature ayant horreur du vide, il n’est donc peut-être pas surprenant que vous vous retrouviez à cette place.
  3. 3. Pensez juste à écouter les suggestions et les manifestations de stress des uns et des autres. Ce n’est peut être pas utile de continuer à vous obstiner. ! Pensez également à lâcher un peu la bride de vos collaborateurs ou de vos collègues, de cesser de vouloir imposer votre point de vue à tout prix- certes très intéressant mais discutable. 
 ! Nul doute que vous voulez bien faire et que vous êtes plein(e) de bonne volonté, mais ça peut être usant à terme… ! J’arrête avec mes « to do list » à rallonge Combien de choses avez-vous planifié dans votre journée ? Au fond de vous, êtes- vous sûr(e) que vous allez tout faire ? ! Et si au lieu de remplir les quelques plages libres qu’il vous reste, vous décidiez d’alléger votre « to do list » ? ! Pour avoir animé plusieurs séminaires sur la gestion du temps, je suis convaincue qu’il y a au moins deux ou trois dossiers que vous repoussez d’une semaine sur l’autre… ! Alors pourquoi ne pas dire stop, déléguer mieux - et plus, et passer plus de temps sur des projets qui nécessitent votre expertise ? ! J’arrête avec mes résolutions Je suis sûre que le secret est là et qu’il est grand temps d’écouter son coeur, son corps et son envie. Et laisser le déclic se faire. ! On sait que c’est important de faire du sport et d’éviter de fumer, que c’est mieux de dire non quand on n’a pas envie de dire oui, même si les conventions font qu’on dit oui quand même… ! Je crois qu’à un moment donné, on fait juste comme on peut. Et c’est très bien aussi. ! Inutile donc de s’imposer de la pression supplémentaire et de culpabiliser. ! En ce qui me concerne, ma résolution est de continuer à vous écrire tous les mois. ! C’est donc avec plaisir - et c’est certainement la raison pour laquelle ça fonctionne - que je vous retrouverai en novembre. agnesmenso-coaching.com

×