Femmes engagees

461 vues

Publié le

Vies de femmes

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
461
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
10
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Femmes engagees

  1. 1. FEMMES ENGAGÉES <ul><li>SIMONE DE BEAUVOIR </li></ul><ul><li>SUZANNE VALADON </li></ul><ul><li>CAMILLE CLAUDEL </li></ul><ul><li>MARGUERITE DURAS </li></ul>
  2. 2. SIMONE DE BEAUVOIR <ul><li>Elle est née à Paris en 1908 </li></ul><ul><li>Elle a etudié philosophie </li></ul><ul><li>Elle a eté professeur à Rouen, </li></ul><ul><li>à Marseille et à Paris </li></ul><ul><li>Elle est devenue écrivain </li></ul><ul><li>Elle a beaucoup voyag é </li></ul>
  3. 3. OEUVRES <ul><li>Les mandarins </li></ul><ul><li>Une morte douce </li></ul><ul><li>Le deuxième sexe </li></ul><ul><li>La vieillesse </li></ul><ul><li>La cérémonie des adieux </li></ul><ul><li>Mémoires d’une fille rangée </li></ul>
  4. 4. LE DEUXIÈME SEXE <ul><li>C’ est un livre écrit en 1.949 C'est l’une des œuvres les plus célèbres et les plus importantes pour le mouvement féministe. </li></ul><ul><li>L’œuvre parle du piège que représentent pour les femmes le mariage et les enfants. </li></ul><ul><li>La plupart du temps la femme sacrifie sa carrière pour celle de son mari. </li></ul>
  5. 5. LE DEUXIÈME SEXE <ul><li>Simone de Beauvoir explique que, dans un monde où les deux sexes seraient égaux, les deux seraient plus libres. </li></ul><ul><li>Il y a dans ce livre de nombreux autres arguments pertinents qui démontrent l’inégalité des sexes en raison de la division des tâches à la maison et de la faible participation des femmes dans plusieurs autres domaines comme le travail ou la politique. </li></ul>
  6. 6. CITATIONS <ul><li>« On ne naît pas femme : on le devient... C'est l'ensemble de la civilisation qui élabore ce produit intermédiaire entre le mâle et le castrat qu'on qualifie de féminin. » </li></ul><ul><li>« Les femmes d’aujourd’hui sont en train de détrôner le mythe de la féminité ; elles commencent à affirmer concrètement leur indépendance. </li></ul><ul><li>« En soi l'homosexualité est aussi limitante que l'hétérosexualité : l'idéal devrait être de pouvoir aussi bien aimer une femme qu'un homme, n'importe un être humain, sans éprouver ni peur, ni contrainte, ni obligation. » </li></ul><ul><li>  Il est nécessaire que, par-delà leurs différenciations naturelles, hommes et femmes, affirment sans équivoque leur fraternité. »   </li></ul>
  7. 7. Suzanne Valadon <ul><li>Née en Haute-Vienne </li></ul><ul><li>Peintre </li></ul><ul><li>Mère de Maurice Utrillo </li></ul><ul><li>Influencée par Renoir, </li></ul><ul><li>Toulouse-Lautrec et Satie </li></ul><ul><li>Elle est morte en France </li></ul>
  8. 8. SES OEUVRES <ul><li>Suzanne Valadon peignit des natures mortes, des bouquets et des paysages remarquables par la force de leur composition et leurs couleurs vibrantes. Elle est aussi connue pour ses nus. Ses premières expositions au début des années 1890 comportaient principalement des portraits, parmi lesquels un d‘Erik Satie </li></ul>
  9. 9. LE BAIN
  10. 10. Nu couché
  11. 11. La chambre bleue
  12. 12. Découvrant le futur
  13. 13. CAMILLE CLAUDEL <ul><li>Camille Claudel (Fère-en Tardenois -Aisne) le 8 décembre 1864 - Montdevergues, (Vaucluse) le 19 octobre 1943) est une sculptrice française, sœur du poète et écrivain Paul Claudel. Elle est également connue pour sa relation passionnelle et tumultueuse avec le sculpteur Rodin, de vingt-quatre ans son ainé. </li></ul>
  14. 14. BIOGRAPHIE <ul><li>Dès l'enfance, Camille est passionnée par la sculpture et s'initie sur de la glaise. Appuyée constamment par son père qui prend conseil auprès d' Alfred Boucher , Camille rencontre toutefois les réticences de sa mère concernant son choix d'une vie vouée à l'art. </li></ul><ul><li>Camille persuade sa famille d'emménager à Paris en 1882 , à l'exception de son père retenu par ses obligations professionnelles, afin de perfectionner son art auprès des maîtres. </li></ul>
  15. 15. SA VIE <ul><li>Elle suit, tout d'abord, des cours à l'Académie Colarossi. Par la suite, elle loue un atelier avec des étudiantes anglaises dont Jessie Lipscomb avec qui elle se liera d'une profonde amitié. Elle a d'abord étudié avec Alfred Boucher, puis, lorsque celui-ci gagne le Prix de Rome et s'installe à la Villa Médicis, avec Auguste Rodin dont elle devient une des collaboratrices, notamment auprès d'une œuvre monumentale telle que « la Porte de l'enfer ». Peu à peu leur relation mue, au point que d'apprentie elle devient sa maîtresse, alors qu'il vit avec Rose Beuret. </li></ul>
  16. 16. FIN DE VIE <ul><li>Délaissée par Rodin, vivant misérablement Camille Claudel sombre peu à peu dans la démence. Elle est âgée de 48 ans lorsque son père décède et que sa famille, ne supportant plus ses errements, décide de l'interner en 1913. Elle passera les 30 dernières années de sa vie à l'asile d'aliénés de Montdevergues, où elle fut très malheureuse, sans rien obtenir de ce qu'elle demandait, sans recevoir une seule visite de sa mère ni de sa sœur, ni de son frère Paul. Elle meurt le 19 octobre 1943 d'un ictus. </li></ul>
  17. 17. OEUVRES <ul><li>Le âges de la vie ( 1° version en plâtre, 2° version en bronze.) </li></ul><ul><li>La Petite Châtelaine (marbre) </li></ul><ul><li>Pensée (marbre) </li></ul><ul><li>Paul Claudel à trente-sept ans (bronze) </li></ul><ul><li>L'Implorante (réduction, bronze) </li></ul><ul><li>Clotho (plâtre) </li></ul><ul><li>Les Causeuses (version en plâtre, version en onyx, version en bronze) </li></ul><ul><li>La Valse (bronze) </li></ul><ul><li>Buste de Rodin (version en plâtre, version en bronze) </li></ul><ul><li>Vertumne et Pomone (marbre) </li></ul><ul><li>La Vague (onyx et bronze) </li></ul><ul><li>Profonde Pensée (bronze) </li></ul><ul><li>Profonde Pensée (marbre) </li></ul><ul><li>La jeune fille à la gerbe (bronze) </li></ul><ul><li>Le Sakountala (glaise) </li></ul><ul><li>L'Abandon (bronze) </li></ul><ul><li>La Niobide blessée (bronze) </li></ul><ul><li>Jeune femme aux yeux clos (argile?) </li></ul>
  18. 18. LE CORPS
  19. 19. <ul><li>LES ÂGES </li></ul><ul><li>DE LA VIE </li></ul>
  20. 20. L’abandon <ul><li>L 'art de Camille Claudel s'engage dans une nouvelle direction, C'est  pendant cette période que Camille réalise les œuvres les plus représentatives de son art : L'âge mur &quot; dans une première version en 1895, puis dans une seconde version très expressive et dramatique de 1898, dans laquelle elle projette sa relation avec Rodin,  “ L'Abandon&quot; en 1905, œuvres qu'elle réalise en plusieurs versions, plâtre, puis marbre ou bronze. </li></ul>
  21. 21. MARGUERITE DURAS
  22. 22. BIOGRAPHIE <ul><li>Marguerite Duras, de son vrai nom Marguerite Donnadieu, est née le 4 avril 1914 à Gia Dinh, une ville de la banlieue Nord de Saïgon. A l'âge de 5 ans la jeune Marguerite vit toujours à Saïgon lorsque son père Emile meurt, en France. Deux ans plus tard, en 1923, sa mère s'installe avec ses trois enfants à Vinh Long, une ville située dans le delta du Mékong. </li></ul>
  23. 23. <ul><li>En 1932 elle quitte Saïgon et vient s'installer en France pour poursuivre ses études. Elle obtient en 1963 une licence en droit. </li></ul><ul><li>Cette même année elle rencontre Robert Antelme qu'elle épousera en 1939. Dans cette période elle rencontre Dionys Mascolo. </li></ul><ul><li>En 1950 Marguerite Duras quitte le PCF </li></ul><ul><li>Marguerite Donnadieu, dit Marguerite Duras s'est éteinte le 3 mars 1996 à son domicile parisien de St Germain des Près. </li></ul>
  24. 24. Oeuvres <ul><li>Les Impudents </li></ul><ul><li>La Vie tranquille 1944 </li></ul><ul><li>Un barrage contre le Pacifique </li></ul><ul><li>Moderato Cantabile </li></ul><ul><li>L’amant </li></ul><ul><li>La douleur </li></ul><ul><li>Yann Andréa Steiner </li></ul>
  25. 25. FILMOGRAPHIE India Song (1975) Les Enfants (1984) Detruire , dit - elle (1969) Agatha et les lectures illimitées (1981)

×