La liberté de la presse ne se détériore que quand on n’en fait pas usage
BSC COMMUNICATION (JOURNALISM)
A HISTORICAL PERSP...
L’AUBE : PLUSIEURS SIGNIFICATIONS
L'aube est le moment de la journée juste avant le lever du soleil.
L'aube est un vêtemen...
Suite à l‟épisode d‟Adrien d‟Épinay qui avait plaidé pour l‟abolition d‟esclavage au près du
gouverneur anglais (1832-1839...
avec la liberté de presse qui est en d‟autres mots la liberté d‟expression, c‟était difficile de
contrôler la population. ...
travailliste et personnage qui se fit beaucoup remarquer par son côté « folklorique » dans les
années 50-60 ...
« C'est ai...
Surname & Other Names Party Community Votes Scored %
MASON, Joseph Marcel Independence Party General Population 654 6.946
...
L‟Aube était dirigée par Pierre Gebert au début et à partir du 4 fevrier 1970, elle fut sous la
direction de Maxime Celest...
 Pour les programmeurs de l’avenir mauricien
 Repas gratuits aux écoles primaires
 Le secrétaire général des Nations Un...
 Opinion du jour - les associations de loterie, un scandale
L’article le plus frappant est celui de : Respect au sexe fai...
o 20 décembre. Après de très houleux débats, vote par l’Assemblée de la loi Veil sur l'IVG par 277
voix contre 192.
LA DER...
une page entier : ciné magazine, est consacrée au filmes Bollywoodiens et non pas
Hollywoodiens. La page est remplie de ph...
Ce livre est aussi agrémenté de nombreux hommages de personnalités et de joueurs qui ont joué
pour les clubs et la sélecti...
communauté, elle n‟était pas aussi appréciée que le mauricien et l‟express par le public. La
mauricien qui est affilié au ...
c'est autre chose ! Et de quelle droit met on, contrairement à un arrêt de la Cour, les bévues des
employés du Gouvernemen...
www.lemauricien.org/weekend/.../mg.htm - Le Jeu Olympic
L’histoire de l’ile maurice- Des origines à nos jours – Sydney Sel...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Journal L'Aube - une analyse

421 vues

Publié le

L'analyse du journal l'Aube qui figure parmi les premiers journaux de l'ile maurice

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
421
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Journal L'Aube - une analyse

  1. 1. La liberté de la presse ne se détériore que quand on n’en fait pas usage BSC COMMUNICATION (JOURNALISM) A HISTORICAL PERSPECTIVE ANALYSE PAR : AJMERI DHOOMOON
  2. 2. L’AUBE : PLUSIEURS SIGNIFICATIONS L'aube est le moment de la journée juste avant le lever du soleil. L'aube est un vêtement liturgique porté par les prêtres et les enfants de chœur catholiques, ou anglicans. L'aube est un genre littéraire. Une aube est une pièce mécanique en forme de cuillère (aube de turbine, roue à aubes, bateau à roues à aubes). L'aube ou le peuplier blanc est un arbre feuillu. Aube est un prénom féminin (Le dictionnaire wikipedia) L‟Aube fut un quotidien crée par Francisque Gay en France en 1932. L'Aube est une rivière française. Le département de l'Aube est un département français. AVANT PROPOS
  3. 3. Suite à l‟épisode d‟Adrien d‟Épinay qui avait plaidé pour l‟abolition d‟esclavage au près du gouverneur anglais (1832-1839), plusieurs développements ont eu lieu. D‟abord la liberté de la presse (fin de censure du gouverneur Decaen sous le régime de Napoléon), une nouvelle constitution avec les élections chaque 5 ans (1885) et enfin Ile Maurice qui devint libre en 1948 et un État Souverain avec l‟Indépendance en 1968. Mais on ne peut ignorer la contribution du pasteur Presbytérien, le Révérend Lebrun en 1815 qui avait pris l‟initiative de scolariser les gens de couleurs. Aussi l‟effort de Remy Ollier pour obtenir une reconnaissance pour la population de couleur. Ainsi donnant recours à une population de plus en plus éduqué. C‟est cette période de révolution qui a fait apparaitre l‟éditorial ; des journaux plus tard.D‟abord Le Cernéen qui a donné recours à plusieurs d‟autres apparitions. La seconde guerre mondiale (1939-1945) a apporté de nouveaux changements. L‟Ile qui était une base militaire pour les anglais fut coupée de la circulation. Avec cette interdiction de va et vient de la rade de Port Louis, le commerce de riz et du sucre par voie maritime fut arrêter. Résultat, l‟économie de Maurice fut affectée. Dans ces moments propices, le Parti Travailliste Mauricien est formé pour lutter pour les causes des travailleurs indiens. « Ce n’est qu’en 1965, que la situation économique est stabilisée, la vie politique et une presse locale se sont développées ; le Colonial Office décide d’organiser l’indépendance de l’île. Suite à un référendum et malgré le vote négatif des Rodriguais, l'indépendance devient effective le 12 mars 1968. Le Premier Ministre élu est Seewoosagur Ramgoolam, chef du parti travailliste. » Depuis, plusieurs élites de la population ont voulu tenir le règne du pays. « Des partis politiques sont créés pour représenter les différentes catégories de la population. En plus du Parti travailliste sont créés le Comité d’Action Musulman, représentant la population musulmane, et le Parti Mauricien Social Démocrate (PMSD), représentant essentiellement les franco-mauriciens et les « créoles », descendants des esclaves africains. En 1970, les victoires électorales du Mouvement Militant Mauricien (MMM), fondé par des étudiants en protestation contre la politique clientéliste des partis existants, conduisent les dirigeants à emprisonner les leaders et à contrôler la presse pour protéger leur pouvoir. Le MMM remporte la majorité des suffrages en 1976, mais une coalition entre le Parti travailliste et le PMSD les empêche de prendre le pouvoir. Ce sera chose faite en juin 1982 après que le MMM remporte 63 % des suffrages et l’ensemble des sièges à l’assemblée. Les objectifs de politique intérieure (nationalisation de l’économie) et extérieure (non-alignement) échouent à cause de conflits internes. Le premier Ministre fonde son propre parti, le Mouvement Socialiste Mauricien (MSM). De nouvelles élections sont organisées et le gouvernement est assumé par une coalition du MSM, du PMSD et du Parti travailliste. » C‟était là qu‟a commencé la deuxième période d‟instabilité sociale, économique et surtout politique. C‟était la survie du plus apte ; la soif du pouvoir, afin de contrôler les autres. Mais
  4. 4. avec la liberté de presse qui est en d‟autres mots la liberté d‟expression, c‟était difficile de contrôler la population. Les journaux de l‟époque avaient chacun une affiliation ethnique et afin de protéger la leur, ils publiaient des commentaires qui incitaient la haine et à la violence pour l‟autre communauté. Ce qui a résulté en une deuxième censure de la presse et une guerre raciale. (1968-1988). Ethnique et raciale, car la population de l‟Ile Maurice est constitué de plusieurs arrivées des personnes de tous les coins du monde ; de Madagascar, d‟Afrique, de L‟inde, de la Chine, les colons entre autres. Chacun luttait pour son cause ; sa culture et sa religion. Libre de l‟emprise des colons, c‟était une autre guerre qui fut commencé. Cette fois ci pour l‟harmonie et le sentiment d‟appartenance de l‟Entité Mauricienne pour une nation arc en ciel. *Vu les différentes étapes dans l‟histoire de L‟Ile Maurice; le control des colons français et anglais, le system légal de l‟Ile Maurice est un système juridique de droit mixte. « S'y appliquent, le droit d'origine française et notamment le code civil et la Common Law anglaise. La procédure judiciaire correspond aux règles de procédure anglaise en grande partie avec une certaine variante. La hiérarchie des tribunaux est ainsi du sommet au plus bas : le comité judiciaire du Conseil privé de la Reine, puis la Cour suprême de Maurice (comprenant une juridiction de première instance et d'appel) et les tribunaux de magistrats. Le système politique et institutionnel3 correspond à un régime parlementaire. Le chef du pouvoir exécutif de Maurice est le Premier ministre. Le président de la République n'a pas de pouvoir décisionnel, mais symbolise à l'étranger la République de Maurice. Il est élu pour une période de cinq ans par l'Assemblée nationale. Le Parlement est constitué d'une unique chambre (unicamérale). Des 70 membres de l'Assemblée, 62 sont élus directement par un scrutin populaire (3 pour chacune des 20 circonscriptions et 2 représentant Rodrigues), tandis que 8 sont désignés pour représenter les minorités ethniques. Leur choix dépend des résultats des élections. Le pays suit le système de Westminster. Le chef de la majorité parlementaire devient premier ministre. Les trois principaux partis politiques du pays sont le Parti travailliste (PTr, actuellement au pouvoir), le Mouvement militant mauricien (MMM) et un mouvement né dans les années 1980 de la scission du MMM, le Mouvement socialiste militant (MSM). Comme l'indiquent leurs noms, chacun de ces trois partis se réclame de gauche et est affilié ou a entamé des démarches pour être admis à l'Internationale Socialiste. » L’AUTEUR L‟Aube fut passée sous la responsabilité de Pierre Gebert, Maxime Celeste et enfin Joseph Marcel Mason. M. Joseph Marcel Mason, fut un ancien syndicaliste, journaliste, député
  5. 5. travailliste et personnage qui se fit beaucoup remarquer par son côté « folklorique » dans les années 50-60 ... « C'est ainsi que, dans les années fin 50, le citoyen Joseph Marcel Mason, syndicaliste et, par la suite, rédacteur en chef du journal l'Aube et député travailliste de Vacoas-Floréal (1967-1976) en bénéficia. Convoqué un jour en cour de district de Rose - Hill pour un banal procès, Marcel Mason, grand blagueur devant l'Eternel, haranguait ceux qui se trouvait dans la salle d'attente du tribunal quand vint son tour de comparaître devant le magistrat Vallet. Comme le magistrat savait que Marcel Mason était dans les environs, il demanda à un policier d'aller l'appeler. Mais ce dernier revint et informa le magistrat que Marcel Mason a répondu, " alle dire magistra kan mo fini cozé mo pou vinn guett li !". Le magistrat Vallet vit rouge et quand Marcel Mason se décida enfin de venir il l'infligea une amende de Rs 50 sans autre forme de procès pour outrage à la cour. Marcel Mason tempêta de sa voix de sentor. L'avocat Harold Walter qui se trouvait alors au tribunal le conseilla amicalement de s'excuser dans lequel cas le magistrat pourrait diminuer l'amende car Rs 50 à l'époque c'était quand même une petite fortune. Marcel Mason suivit le conseil et le magistra ramena effectivement l'amende à Rs 25. Mais à la sortie de la cour, il alla directement rédiger une pétition à l'adresse du gouverneur en se plaignant d'avoir été victime d'un d'abus d'autorité. Le gouverneur Hillary Blood tomba dans le panneau de Marcel Mason et, dès le lendemain, illico presto, il fit publier une notice dans la presse annulant carrément l'amende. Marcel Mason ne cessa par la suite de clamer dans tous ses meetings publics qu'il avait su lui dresser un " faisère" qui, derrière sa robe de magistrat se prenait pour un " demi - Dieu" ... tout en prenant, bien sûr, soin de ne jamais mentionner directement le nom du magistrat qu'il visait ! » Par cet extrait on arrive à faire ressortir que Marcel Mason ne supportait point le fait d‟être dominé par ceux qui avait le pouvoir. Il sait bien comment se protéger et il avait le moyen de s‟en sortir. Mason provoque un caractère „révolutionnaire‟. Il se servait de ses contactes pour mettre fin à un problème quelque conque. Il était le maitre de soi même et il en possède les qualités d‟un dirigeant. Étant le directeur de l‟Aube, on peut donc conclure qu‟il luttait pour l‟intérêt du public et ceux qui sont considérés au bas de l‟échelle ; sans defence. Le journal fut un moyen d‟expression d‟opinions et de communication envers la société des élites et un outil démocratique pour le public en général. *Results of the General Election for the Legislative Assembly held on 20 December 1976 Constituency No. 21 - Rodrigues Total Number of Valid Votes: 9416
  6. 6. Surname & Other Names Party Community Votes Scored % MASON, Joseph Marcel Independence Party General Population 654 6.946 L’AUBE ; INTRODUCTION L‟Aube est un journal bilingue ; anglais et français qui fut son apparition en Janvier 1970, cela dit dans une période difficile, 2 ans après l‟Indépendance de l‟Ile Maurice. Elle avait pour ambition des affaires politique et commerciales. Elle a connue une durée de 4 ans et finie son parcours en avril 1974. Ce journal fut un quotidien qui apparaissait le matin, du lundi au samedi.
  7. 7. L‟Aube était dirigée par Pierre Gebert au début et à partir du 4 fevrier 1970, elle fut sous la direction de Maxime Celeste. Et enfin ce fut Joseph Marcel Mason qui prit la main entant que directeur et imprimeur. Le journal s‟étalait sur 2 pages A3 au commencement et se vendait à 5 sous la feuille, Rs. 1.50 l‟abonnement mensuel. A partir du 9 décembre 1970 le journal apparut sur 4 pages et se vendait à 10.sous. L‟abonnement mensuel fut de Rs. 2.50. Aussi on note le changement de lieu, de 4, rue caserne port louis à Rue Félicien Mallefille. Le format du journal était avec des colonnes ; 3/4. On note aussi un changement au niveau de couleur ; dans la première parution le titre du journal était en vert, en juillet 1770 c‟était en rouge et en janvier 1971 c‟est devenu en noir. Durant ces 4 années d‟existence, l‟Aube a connue 1776 éditions. Le logo du journal est celle des rayons du soleil, pour bien qualifier le sens ; l‟aube qui est le levé du soleil. L‟Aube fut un journal qui a changé en termes de son contenu et sa pagination au fil de ses 4 ans d‟existence. En premier aperçu, il n‟y avait que des informations sur l‟actualité politique mais au bout de 3 ans, le journal a inséré 2 pages de divertissements :  La page ciné magazine avec des nouvelles des bollywoodiens.  Et l‟autre qui consistait des mots croisés, l‟horoscope, des avis divers, des annonces de la radio et la programmation télévisée. Mais, l‟Aube avait plus ou moins des nouvelles de la métropole : la France, l‟Espagne, l‟Allemagne, du Japon entre autres. Les nouvelles locales étaient rarement en caractère gras, ou dans les grands titres ; elles étaient plutôt en deuxième page. *Avant l‟apparition de l‟Aube, il y avait l‟hebdomadaire Le Militant (1969-1978) et le quotidien Le Citoyen (1963-1969). Durant son époque The Nation (1971-1984) ANALYSE DU CONTENU/JOURNAL LA PREMIERE APPARITION DE L‟AUBE – 1ERE EDITION Pg 1 : les titres
  8. 8.  Pour les programmeurs de l’avenir mauricien  Repas gratuits aux écoles primaires  Le secrétaire général des Nations Unies UTHANT quitte Niamey pour Ouagadougou  Il meurt après avoir été heurté par un taxi à Montagne Blanche  Un cas de sodomie à Q. Bornes  Rhum illicite et gandia saisie par la police  Ex’s serviceman welfare fund  La Zambie dénonce les activités hostiles d’une banque britannique  Notre confère du Cernéen prit à partie par un Anglo – Saxon  Pékin dénonce le Japon pour avoir inclus Formose dans la sphère de sécurité japonaise – (en caractère gras au début du page)  Des publicités au bas de la page Ces titres informent sur le mode de vie de cette année. D‟abord, que chacun/ chaque parti politique voulait faire son mieux pour soutenir la population de la „nation‟ – mauricien. Aussi on remarque cette lutte qui persistait toujours entre les différentes parties et le pouvoir coloniale/ anglophone. Bien que l‟esclavage était déjà abolit, on note encore la domination : la sodomie. Et que les gens de l‟époque ; non pas que les colons étaient attirés par des liqueurs. Des boissons alcoolisées qui sont une des cultures coloniales étaient adapté par les mauriciens. Mais cette fois ci du gandia. „Illicite‟ qui fait ressortir que l‟ile Maurice n‟étant pas une nation où tout était permis ; pas de liberté complète. il n‟y avait que ceux au pouvoir qui étaient des êtres libres. Les nouvelles de l‟extérieures étaient présentées d‟une façon plus importante dans les journaux avec plus de place allouées, en caractère gras sur la première page. Aussi on note des publicités plus ou moins sur : rhum, voiture, flore, la banque, et des médicaments Pg 2 : les titres  M. Eban critique la politique française au Moyen Orient  Une mission internationale de retour des zones de combat au Biafra  Ouverture d’une conférence communiste européenne  Respect au sexe faible  Visite diplomatique  Près de mille cent abris dans le sud de l’Espagne  K. Sunasee (président) et F. Philip (vice- président) nommés à la commission des travaux de la Municipalité  Légal notice/ vendre/ Radio/ Télévision
  9. 9.  Opinion du jour - les associations de loterie, un scandale L’article le plus frappant est celui de : Respect au sexe faible. Les femmes de l’époque n’étaient pas données la parole, le choix était réservé aux hommes. Elles n’avaient pas leur contribution ni dans la politique ou l’économie du pays. Les choses dites ‘sérieuses’ ne concernaient pas les femmes et il n’y avait pas de lois sur l’égalité entre homme et femme. Un aperçu au niveau mondial :  1970 - France : o La loi stipule que désormais « les deux époux assurent ensemble la direction morale et matérielle de la famille » : c'est la fin de la notion de « Chef de famille » et de l'autorité paternelle, remplacée par l'autorité parentale. o Ouverture de l'École polytechnique aux femmes. o Le congé maternité est indemnisé à 90% du salaire brut par la sécurité sociale (ou assurance maladie/CPAM) soit en gros, le salaire net.  1970 - Royaume Uni : La notion « à travail égal, salaire égal » entre dans la législation britannique.  1971 - France : o Publication dans « le Nouvel Observateur » du « Manifeste des 343 » regroupant les signatures de 343 femmes affirmant avoir subi un avortement et appelant les autorités à prendre en compte cette réalité : les femmes avortent, et souvent dans des conditions de sécurité lamentables. Le « manifeste des 343 » réclame l’avortement libre. o Dans l'enseignement supérieur, les filles rattrapent les garçons en nombre.  1971 - Suisse : les Suissesses peuvent désormais voter au niveau fédéral  1972 - France : o La loi réaffirme la reconnaissance du principe de l'égalité de rémunération entre les hommes et les femmes, pour des travaux de valeur égale. o Huit femmes sont reçues à Polytechnique ; le major de la promotion est Anne Chopinet. o Égalité des droits des enfants légitimes et naturels. o Possibilité pour les femmes mariées de contester la paternité du mari et de reconnaître un enfant sous son nom de naissance.  1973 - France : o La mère peut, comme le père, transmettre sa nationalité à son enfant (légitime ou naturel). o L'éducation sexuelle fait son apparition dans les programmes scolaires.  1973 - Algérie : Mécontentes de la teneur du Code de la famille à nouveau en débat, les femmes algériennes font capoter le projet de réforme qui prévoyait le maintien de la polygamie ou l'interdiction de se marier avec un étranger.  1974 - France : o Création d’un Secrétariat d’État à la condition féminine. o L’assemblée de l’épiscopat français se prononce contre l’avortement. o La pilule est remboursée par la sécurité sociale. Les mineures peuvent l'obtenir gratuitement au centre de planification.
  10. 10. o 20 décembre. Après de très houleux débats, vote par l’Assemblée de la loi Veil sur l'IVG par 277 voix contre 192. LA DERNIERE PUBLICATION DE L’AUBE : Les titres en pg 1 :  Les foires commerciales de Milan et de Paris  La participation mauricienne sera celle qui aura jusqu‟ici été la plus minutieusement préparée  La grande fête musulmane Yawm un Nabi  Le HMS Léopard fera une visite d‟une semaine à Maurice  Le syndicat de sucre  Élongation de la canne  Sir Harold Walter est rentré  La Chambre de Commerce et l‟industrie accueilles des nouveaux membres  Gaëtan Duval ovation à la Cite Barkly Une comparaison entre la première apparition de l‟Aube (1970) et la dernière (1974) : Il y a des articles sur différentes fêtes et célébrations non pas que coloniale mais des autres communautés de l‟ile. Ceci démontre que la situation sociale et culturelle, économique et politique sur l‟Ile s‟améliore. Il y a une décentralisation du pouvoir quand il s‟agit par exemple d‟ethnicité sans pour autant cesser de s‟engager dans la culture coloniale ; française ou anglaise. C‟est ce début de mélange de culture et „le vivre avec‟ qui a fait qu‟aujourd‟hui l‟Ile Maurice est une Ile au Nation Arc en Ciel. Les voyages se font de plus en plus souvent et l‟Ile accueille de plus en plus de fameuses personnalités ; ce qui emmène d‟autres changements aux niveaux culturelles. L‟industrie du commerce s‟améliore grâce aux va et vient entre les pays. Le sucre grimpe en son importance économique du pays. Pg 2 : Consacrée au ciné magazine Cette initiative démontre que les gens de l‟Ile ont plus de divertissement dans leur vie ; il n‟y a pas que le côté de travailler sous les riches colons, mais ils prennent du gout dans leur vie ; il n‟y a plus la communauté d‟esclave mais plutôt des gens de couleurs. Puisque le journal l‟Aube est principalement pour l‟intérêt de ceux au bas de l‟échelle ; les immigrants Indiens on note que la
  11. 11. une page entier : ciné magazine, est consacrée au filmes Bollywoodiens et non pas Hollywoodiens. La page est remplie de photos des acteurs. Les titres en Pg 3 :  Consolidons et développons encore les grands succès obtenus dans l’édification socialiste des campagnes  Arrivée à Orly du président Nixon  Serviette piégée à bord avion ouest – Allemand  Le parti Radical soutiendra M. Edgar Faure  Un indien secrétaire à la maison blanche reconnu coupable de faux témoignage  Nouvelles précision du « Monde » sur le Document Caliaghan  Mots croisées/ horoscope/ télévision  M. Pierre Messmer se serait rallie à M. Chaban Delmas selon l’entourage de l’ancien premier ministre La troisième page était consacrée toujours aux nouvelles de l‟outremer, avec peu d‟information locale sue la politique. Bien que, l‟Ile Maurice était déjà une ile indépendante les gens et les journalistes avaient toujours un intérêt pour ce qui ce passait en dehors du pays car cela peut refléter ou affecter l‟Ile Maurice. Quand il s‟agit de développement, les autorités locales prennent toujours les autres pays comme - exemple à suivre. Les titres en Pg 4 :  Demain à l’assemblée législative  L’offensive PMSD  Le match Dodos- Cosmos La dernière page était consacrée à l‟actualité politique et celle du sport. On note qu‟il y avait les photos des intervenants de chaque article – une nouveauté dans la publication de L‟Aube. La page sport était accordée beaucoup d‟importance car : « Les grands moments d'émotion … retracent l'épopée et l'apogée de 1974 quand Maurice se qualifia pour la phase finale de la Coupe d'Afrique des Nations, le moment où il devient, grâce à feu Jean-Roland Delaître, le premier sélectionneur national rémunéré du pays, la période de décommunalisation et la régionalisation du sport et du football à Maurice, la victoire mauricienne aux Jeux des îles de l'océan Indien et sa révocation comme conseiller au Ministère de la jeunesse et des sports par le ministre Sylvio Tang.
  12. 12. Ce livre est aussi agrémenté de nombreux hommages de personnalités et de joueurs qui ont joué pour les clubs et la sélection nationale sous la houlette de Mamade Elahee dans une section intitulée prolongations. L'Homme fait l'unanimité et sa rigueur, sa discipline son talent et son sens du mauricianisme sont les qualités qui lui sont reconnues. » Le sport était devenu un mode d‟unification de la nation mauricienne. L‟offensive PMSD concernait : *« 1973 : Le MMM fait face à sa première crise interne provoquant une première scission et la création du MMMSP dirigé par Dev Virahsawmy. Cela n'affaiblit nullement le MMM. La jeunesse militante est mise sur pied avec comme principaux animateurs Jean Claude Augustave, Vijay Ram, Raffick Elahee, Amédée Darga, entre autres. Le gouvernement, pour éviter une autre défaite, vote une loi pour abolir les élections partielles après avoir renvoyé les élections générales. L'IRA (Industrial Relations Act) qui interdit aux travailleurs le droit de grève, est également votée. Face à la pression, le gouvernement de coalition Ptr/PMSD éclate. 1974 : L'aille féminine mauve voit le jour. Ses principaux objectifs sont l'alphabétisation du prolétariat et l'instauration d'un vrai socialisme. Des pourparlers entre le Ptr et le MMM ont eu lieu. Mais les discussions échouent en raison des divergences politiques profondes. » L’AUBE; LA FIN D’UNE EPOQUE „Mauritian Miracle‟ In 1972: Nobel laureate V.S. Naipaul traveled to Mauritius and found “an overcrowded barracoon” overpopulated with a starving people, idled by unemployment and plagued by despair.” Ce qui explique la situation difficile du « temps margoze » comme le dit l‟auteur Selvon dans son ouvrage L’Histoire de Maurice. Avec l‟indépendance, la situation ne s‟améliore pas comme on aurait pu le croire. L‟indépendance de l‟ile Maurice a attisé la soif au pouvoir et ont donné recours à des bagarres raciales. Et les journaux étaient une mode de communication qui parlé plutôt sur une groupe ethnique et critiquaient tous autres. Les publications étaient plus centrées sur l‟éditorial et la critique. « Notamment il existe des journaux communément dits ‘ethniques’ qui ont des portées plutôt communautaires que nationales et qui utilisent ces langues plus fréquemment lors des alternances codiques » Donc, chaque journal était l‟identité d‟un peuple. C‟était leur outil de pouvoir. Mais L‟Aube qui est un journal francophone (avec peu de titres/ articles en anglais) avec peu de critiques sur la
  13. 13. communauté, elle n‟était pas aussi appréciée que le mauricien et l‟express par le public. La mauricien qui est affilié au parti politique au pouvoir - pour les créoles et l‟Express au parti Travailliste en faveur de l‟Indépendance. « Mais une fois l’indépendance acquise, l’express rapidement se démarque de l’action gouvernementale afin de pouvoir mieux exercer son regard critique de presse libre. Le combat pour Maurice allait continuer. L’express continue son action en toute indépendance, assujettie à aucun parti politique, n’ayant des comptes à rendre qu’à ses lecteurs. » « L’Express se présente comme l’un des artisans des idées qui ont conduit le pays vers l’indépendance (…) le propre de l’express était de bousculer les vieilles idées, de stimuler la réflexion, au nom d’un seul idéal, celui du progrès et de l’union du pays. En 1983, son directeur, le Dr. Philippe Forget, posait la question si « N’importe quel Mauricien peut-il aspirer à devenir Premier ministre ? » (Edition supplément anniversaire « 40 ans de l’express »). Aujourd’hui encore cette question reste d’actualité à Maurice. Et les journaux continuent d’agir comme des contre-pouvoirs qui jouent un rôle important dans la démocratie mauricienne. Envers et contre les dirigeants politiques. » Dans un peuple où c‟était difficile de gagner sa vie, on peut l‟imaginer que acheter un journal n‟est pas la prioritaire des choses pour le public. Et si on achetait un journal, c‟était celui qui était considéré comme étant le plus fiable par la population. Aussi il faut se rappeler que la télévision et la radio étaient déjà accessible à l‟époque ; un phénomène audio et visuel qui ont attiré plus de public que l‟Aube. Les deux principaux journaux les plus lu étaient l‟Express depuis 1960 et Le Mauricien depuis 1908. La raison pour laquelle l‟Aube a connu, une existence éphémère ; 4 années. De plus, elle était vendue à 20 sous l‟exemplaire qui était cher dans cette période poste coloniale. *Le Mauricien avait 4 pages, en couleur et concentré sur la politique et l‟actualité. Il était vendu à 25 sous. Aussi il avait une revue sportive. *L‟Express s‟agissait de 8 pages, avec plus de photos et des publicités. Les nouvelles locales et internationales étaient séparément. L‟Express était vendu à 50 sous la copie. Les articles étaient séparés sous différents rubriques : annonces, sports, In Focus, Planète, Dossier, Loisir. Ces deux journaux étaient toujours en compétence contre l‟un et l‟autre : « De son côté, La Sentinelle (journal fondé par Rémy Ollier) traitant l'affaire Duval v/s Stoke et Senior sous un point de rue ironique, s'étonne de l'étonnement du Cernéen à ce sujet, en soutenant que le gouvernement doit être solidaire ou responsable des actes de ses agents. Le Mauricien n'est pas d'accord avec La Sentinelle. "Le Gouvernement, passe ! Mais la Colonie,
  14. 14. c'est autre chose ! Et de quelle droit met on, contrairement à un arrêt de la Cour, les bévues des employés du Gouvernement fort bien payés d'ordinaire, à la charge du Budget Colonial?" s'insurge Le Mauricien. » Toutefois, vu les développements qui ont eu lieux durant ces 4 années, l‟Aube avait peut être eu la satisfaction d‟avoir accomplie sa raison d‟être : la lutte contre les oppresseurs de l‟époque. Et cela peut être une des raisons pour laquelle elle avait mis fin à sa publication ; l’aube était à l’horizon, le beau temps était là ! La preuve étant le slogan de l’Aube : « La liberté de la presse ne se détériore que quand on n’en fait pas usage… » REFERENCE : National Library : Archives des journaux ; la presse mauricienne ; biographie Richesse su francais et geographie linguistique :André Thibault, Pierre Rézeau - 2008 - Foreign Language Study Wikipedia: http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_Maurice http://fr.wikipedia.org/wiki/Maurice_(pays) Le statut de la femme : http://fr.wikipedia.org/wiki/Chronologie_du_statut_de_la_femme#Les_ann.C3.A9es_1970 Election Result : http://www.gov.mu/portal/site/eco/menuitem. De la censure à l’ouverture Les médias de la Réunion Maurice et Madagascarhttp://documents.irevues.inist.fr/ Journal L’express :«De l’usage du français au sein de la presse mauricienne » -Nad Sivaramen 11/15/10 Journal Week-end: “L'affaire Duval v/s MM. Stoke et Senior... » -m a g a z i n e WEEK-END --- 26 juillet 2009
  15. 15. www.lemauricien.org/weekend/.../mg.htm - Le Jeu Olympic L’histoire de l’ile maurice- Des origines à nos jours – Sydney Selvon Gestion du plurilinguisme dans la presse mauricienne – Chaya Dev Luckwa/ 2006

×