15 page du livre

654 vues

Publié le

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
654
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
8
Actions
Partages
0
Téléchargements
14
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

15 page du livre

  1. 1. C:UsersSALIMDesktopperso Akimala sauvegarde de mon mémoire clinicAnger Sujet 2 de thèse Réalisée par AKIMA BRISS P R É F A C E P R É F A C E P R É F A C E Je parle français et j’apprends l’arabe Je parle français et j’apprends l’arabe Je parle français et j’apprends l’arabe Je parle français et j’apprends l’arabe Je parle français et j’apprends l’arabe Connaître la langue arabe Connaître la langue arabe Connaître la langue arabe Connaître la langue arabe Connaître la langue arabe Connaître la langue arabe Connaître la langue arabe Connaître la langue arabe Connaître la langue arabe Connaître la langue arabe Connaître la langue arabe Connaître la langue arabe Niveau A.1.1/A.1 Niveau A.1.1/A.1 Niveau A.1.1/A.1 Niveau A.1.1/A.1 Niveau A.1.1/A.1 Niveau A.1.1/A.1 Niveau A.1.1/A.1 Niveau A.1.1/A.1 Niveau A.1.1/A.1 Niveau A.1.1/A.1 Niveau A.1.1/A.1 Niveau A.1.1/A.1 Niveau A.1.1/A.1 Réalisée par AKIMA BRISS Réalisée par
  2. 2. 1 On assiste au fil de ces deux dernières décennies à un enseignement (de la langue arabe) qui a nettement progressé. Aujourd’hui, les apprenants en langue arabe dans le secteur associatif, les écoles publiques ou privées ou en autodidacte. On peut s’interroger sur les raisons de cet engouement de l’apprentissage de la langue arabe et s’il existe des méthodes adaptées aux publics francophones. De ce fait, nous nous sommes inspirés dans nos réflexions, sur des recherches ethnographies et didactiques afin de répondre à la demande de ce type de public. Il était tout à fait propice d’étudier la dimension sociolinguistique étant donnée qu’on est à la recherche de solutions linguistiques dans un contexte français. Pour tout apprentissage linguistique, il est important de clarifier les statuts des langues dont l’arabe et le français qui co- existent dans le paysage linguistique de la société française et dans son cadre institutionnel. Au fur et à mesure de nos recherches, il nous a paru essentiel de vouloir concilier ces deux langues : l’arabe et le français dans la mesure où les apprenants sont français issus de parents de diverses cultures. L’enseignant se retrouve confronter face à une classe hétérogène (âge, origine, langue première) et à la problématique de la langue d’enseignement à utiliser. Face à ce métissage culturel et linguistique, nous sommes demandés : Quelle méthode pourra-t-on proposer dans ce type de situation ? Comment l’enseignant pourrait- il gérer l’écart des langues et l’hétérogénéité de la classe ? Face à cette diversité, il nous semble que chaque langue à sa propre logique et que c’est à l’individu d’en tirer les éléments qui seront pertinents pour son enseignement. À ce propos, les théoriciens se sont interrogés sur la diversité des langues, sur l’existence d’un hypothétique point commun quant au fonctionnement « du langage humain ». Alors, je me suis demandé : comment peut- on tirer profit des langues que connaissent les apprenants ? D’autant plus qu’une langue n’est pas un élément isolé des autres langues ; il peut au contraire y avoir un rapport mutuel entre les langues et aussi entre la langue et la société. C’est pourquoi, il m’a semblé intéressant de savoir s’il était possible d’exploiter le français en classe pour apprendre l’arabe ? D’où l’idée de mettre en place une méthode progressive qui pourrait répondre aux attentes des apprenants francophones issus de différentes cultures.Notre intention était donc de partir du français qui est la langue en commun entre l’enseignant et les apprenants pour intégrer progressivement la langue arabe. L’objectif de cette méthode est de valoriser la langue et de créer une dynamique plurilingue avec un travail sur les représentations et les connaissances antérieures des apprenants afin qu’ils ne tombent pas dans une sorte « d’autisme culturel ». A travers cette méthode nous voulons dépasser le stade du monolinguisme et de faire en sorte que l’apprenant s’ouvre aux autres cultures. L’alternative de cette méthode fait écho à la pédagogie convergente et au cadre européen commun de référence. La didactique convergente favorise auprès de l’enseignant et de l’apprenant la prise de conscience du fonctionnement des deux langues (l’arabe et le français). Ainsi, au travers des difficultés que peut avoir PRÉFACE
  3. 3. 2 l’apprenant, l’enseignant essaie de préconiser des solutions tout en puisant les stratégies de la langue 1 (le français) pour apprendre la L2 (l’arabe). L’apprenant pourra par exemple comparer les voyelles arabes ou le nombre de lettres avec celles du français. C’est pourquoi, l’enseignement serait encore plus efficace si l’enseignant disposait d’informations sur les langues maternelles. En effet, la façon dont l’apprenant a appris sa langue maternelle et le français, est importante, de même que le degré d’apprentissage atteint. D’ailleurs, s’il y a des écarts entre les cultures et les langues, l’individu peut vite tomber dans l’incompréhension et le malentendu. L’enseignant doit tenter de réduire ces écarts afin que l’apprenant puisse s’investir en classe. C’est pourquoi, les activités proposées porteront sur la manière dont nous pourrions exploiter le français comme langue intermédiaire ou une langue pivot afin de permettre à l’enseignant de transmettre les informations aux apprenants dans le but de construire un savoir dans la langue cible qui est l’arabe. Les potentialités que possèdent l’apprenant dans le répertoire français est une richesse en soit. Le français est déjà construit par la majorité des apprenants, il ne faut donc pas ignorer cette compétence déjà consolidée, le rôle du français serait donc de participer à une co-construction entre l’apprenant et l’enseignant pour apprendre l’arabe. La didactique convergente permet à l’apprenant de comparer les structures syntaxiques et culturelles qui existent en français. La curiosité de l’apprenant le poussera sans doute à savoir en quoi les codes sont différents. L’apprenant adoptera des stratégies d’apprentissages pour apprendre et s’approprier le système de la langue arabe en comparant avec ses connaissances antérieures. L’objectif est de le rendre plus actif car la motivation étant déterminante dans tout processus d’apprentissage en général et en particulier dans celui d’une langue étrangère ou seconde. En effet, sans motivation l’apprenant ne trouve aucun goût à ce qu’on lui explique. Il reste inattentif à ce que l’enseignant dit et ne tire aucun plaisir à assister aux cours. En bref, la méthode progressive pourra répondre aux attentes de ce public très diversifiés. Certes, cette approche n’est pas une réponse définitive mais du moins l’apprenant prendra conscience des langues et des cultures d’autrui. La méthode utilisée dans ce livre « Je parle français et j’apprends l’arabe » est une approche progressive qui concerne deux niveaux : « grand débutant A.1.1 et débutant A.1 ». Dans le premier niveau A.1.1 « des grands débutants » les activités proposées s’articulent autour de quatre parties principales : À la découverte de l’alphabet : l’apprenant apprendra à chaque fois une nouvelle lettre, il s’entrainera à l’écrire. À la découverte des voyelles arabes répartie en trois phases : voyelles courtes, voyelles longues, voyelles doubles. L’élève découvrira progressivement les voyelles et pourra écrire et formuler des syllabes. À la découverte des lettres attachées en arabe : l’élève apprendra les lettres en attachées pour pouvoir par la suite écrire et lire. Activités : l’apprenant réalisera des activités variées. En ce qui concerne, les activités proposées pour les débutants A .1 consistent à mettre en relief ce que
  4. 4. 3 l’apprenant a appris durant la phase de découverte, afin qu’il consolide ses acquis. Nous restons ainsi dans la même optique que celle « des grands débutants » qui est d’amener l’apprenant à découvrir la langue arabe progressivement. L’apprenant est toujours dans la découverte de la langue arabe. Les activités sont plus variées puisqu’il a déjà assimilé la base de l’arabe c’est-à-dire le code écrit et la combinaison des lettres, il maîtrise ainsi la modalité d’écriture et de prononciation. C’est pourquoi, la phase de découverte pour les débutants consiste à connaître davantage le vocabulaire afin qu’il puisse apprendre les structures de la phrase et formuler des séquences de phrases pour communiquer. Cette méthode s’articule autour de deux axes : une partie théorique de découverte et une partie pratique à travers les activités. Dans la phase de la découverte, l’apprenant apprendra théoriquement au fur et à mesure les éléments qui sont essentiels à la structuration de la phrase. La phase de cette découverte, se consolidera avec diverses activités. Il découvrira alors par le biais des activités : la phrase nominale et verbale, les pronoms, les propositions, la ponctuation, les temps, les verbes, la salutation, les chiffres en arabes et indous… etc, pour terminer par les différentes typologies d’écritures qui existent en arabe.
  5. 5. 7 Je m’entraîne à écrire de droite à gauche : 1. Il y a 28 lettres en arabe, toutes des consonnes. 2. J’écris de droite à gauche en arabe…. 1 1 1 1 Je découvre la première lettre en arabe ÂLIF : ‫ﺃ‬ Je découvre la première lettre en arabe ALIF : ‫ﺃ‬ Je découvre la première lettre en arabe ALIF : ‫ﺃ‬ Parcours 1 : niveau grand débutant A.1.1 Je m’entraîne à écrire La lettre Âlif « ‫ﺃ‬ » est composée d’un trait tracé à la verticale « l » et du Hamzah «‫ﺀ‬». On peut écrire également la lettre Âlif sans le hamzah. Le hamza est considéré comme une lettre mais joue le rôle d’un accent circonflexe «^ ». - On le trouve seul : au milieu et à la fin d’un mot « ‫ﺀ‬». (‫ﺇﻣﻼﺀ‬ ) - On le trouve aussi accompagné de ces lettres : Âlif , Âlif Almaksoura et waw. « ‫ﺃ‬» (‫ﺃﻢ‬) « ‫ﺉ‬» (‫ﺒﺌﺮ‬), «‫ﺆ‬ » (‫ﻠﺆﻠﺆ‬). Remarque A la découverte de l’alphabet arabe
  6. 6. 8 Ecris le hamzah en repassant sur les pointillés. Ecris le hamzah. ‫ﺀ‬ ‫ﺀ‬ ‫ﺀ‬ Repasse sur les pointillés lorsque le hamza est au milieu d’un mot. Repasse sur les pointillés. 1 1 1 1 ‫ﺀ‬‫ﺀ‬ ‫ﺀ‬ ‫ﺀ‬ ‫ﺀ‬ ‫ﺀ‬‫ﺀ‬ ‫ﺀ‬ ‫ﺀ‬‫ﺀ‬‫ﺀ‬‫ﺀ‬ ‫ﺀ‬ ‫ﺀ‬‫ﺀ‬ ‫ﺀ‬ ‫ﺀ‬‫ﺀ‬ ‫ﺀ‬ ‫ﺀ‬‫ﺀ‬ ‫ﺀ‬ ‫ﺀ‬‫ﺀ‬‫ﺀ‬‫ﺀ‬ ‫ﺀ‬ ‫ﺀ‬‫ﺀ‬ ‫ﺀ‬ ‫ﺀ‬‫ﺀ‬ 2 2 2 2 3 3 3 3 ‫ﺋ‬‫ﺋ‬ ‫ﺋ‬ ‫ﺋ‬ ‫ﺋ‬ ‫ﺋ‬ ‫ﺋ‬ ‫ﺋ‬‫ﺋ‬ ‫ﺋ‬ ‫ﺋ‬ ‫ﺋ‬ ‫ﺋ‬ ‫ﺋ‬ ‫ﺋ‬ ‫ﺋ‬ ‫ﺋ‬ ‫ﺋ‬ ‫ﺌ‬ ‫ﺌ‬ ‫ﺌ‬‫ﺌ‬ ‫ﺌ‬‫ﺌ‬ ‫ﺌ‬ ‫ﺌ‬ ‫ﺌ‬ ‫ﺌ‬‫ﺌ‬ ‫ﺌ‬ ‫ﺌ‬ ‫ﺌ‬ ‫ﺌ‬‫ﺌ‬ ‫ﺌ‬‫ﺌ‬ 4 4 4 4 ‫ﺍ‬‫ﺍ‬‫ﺍ‬‫ﺍ‬‫ﺍ‬‫ﺍ‬‫ﺍ‬‫ﺍ‬‫ﺍ‬‫ﺍ‬‫ﺍ‬‫ﺍ‬‫ﺍ‬‫ﺍ‬‫ﺍ‬‫ﺍ‬‫ﺍ‬‫ﺍ‬‫ﺍ‬‫ﺍ‬ ‫ﺃ‬‫ﺃ‬ ‫ﺃ‬ ‫ﺃ‬ ‫ﺃ‬ ‫ﺃ‬‫ﺃ‬‫ﺃ‬‫ﺃ‬ ‫ﺃ‬‫ﺃ‬ ‫ﺃ‬ ‫ﺃ‬ ‫ﺃ‬ ‫ﺃ‬‫ﺃ‬‫ﺃ‬‫ﺃ‬‫ﺃ‬‫ﺃ‬ ‫ﺇ‬‫ﺇ‬‫ﺇ‬‫ﺇ‬‫ﺇ‬‫ﺇ‬‫ﺇ‬‫ﺇ‬‫ﺇ‬‫ﺇ‬‫ﺇ‬‫ﺇ‬‫ﺇ‬‫ﺇ‬‫ﺇ‬‫ﺇ‬‫ﺇ‬‫ﺇ‬‫ﺇ‬‫ﺇ‬ A la découverte de l’alphabet arabe Je m’entraîne à écrire
  7. 7. 9 Les voyelles courtes. Règle d’écriture et de prononciation des voyelles courtes. 1. Il y a quatre voyelles courtes : Fatha, Dammah, Kasra, Soukoun. 2. Les voyelles courtes sont de petits signes que l’on place au-dessus ou en dessous d’une lettre. On les appelle « Tachkil » en arabe. 1. Les voyelles en arabe sont réparties en trois catégories :  Les voyelles courtes/ brèves  Les voyelles doubles  Les voyelles longues 2. Les voyelles en arabe sont réparties en trois catégories :  Les voyelles courtes/ brèves  Les voyelles doubles  Les voyelles longues 3. A la découverte des voyelles arabesLes voyelles en arabe sont réparties en trois catégories :  Les voyelles courtes/ brèves  Les voyelles doubles  Les voyelles longues 4. Les voyelles en arabe sont réparties en trois catégories :  Les voyelles courtes/ brèves  Les voyelles doubles  Les voyelles longues 1 1 1 1 2 2 2 2 OU OU OU OU A A A A I Kasra I Kasra EN HAUT EN HAUT EN HAUT EN HAUT EN BAS EN BAS EN BAS EN BAS ON BLOQUE LA LETTRE ON BLOQUE LA LETTRE ON BLOQUE LA LETTRE ON BLOQUE LA LETTRE TACHKIL SOUKOUN Dammah Dammah Dammah Dammah Fatha Fatha Fatha Fatha J’apprends les voyelles J’apprends les voyelles J’apprends les voyelles J’apprends les voyelles A la découverte des voyelles arabes
  8. 8. 10 Je prononce la lettre ÂLIF accompagnée des voyelles courtes : ‫ٲ‬ ‫ٳ‬ ‫ﺃ‬ ‫ٲ‬ Ecris les lettres en suivant le modèle. ‫ﺍ‬.......................................................................... .......................................................................... ‫ﺃ‬.......................................................................... ‫ﺃ‬.......................................................................... Répète plusieurs fois la lettre ÂLIF avec les voyelles courtes. 3 3 3 3 A A A A I I I I On bloque la lettre On bloque la lettre On bloque la lettre On bloque la lettre OU OU OU OU 4 4 4 4 5 5 A l a
  9. 9. 11 Repasse sur les pointillés. Je prononce la lettre BÂ’ accompagnée des voyelles courtes : ‫ب‬ ‫ب‬ ‫ب‬ ‫ب‬ Ecris les lettres en suivant le modèle. ‫ب‬....................................................................... ‫ب‬...................................................................... ‫ب‬...................................................................... Répète plusieurs fois la lettre BÂ’ avec les voyelles courtes. La lettre BÂ’ : ‫ب‬ ‫ب‬‫ب‬‫ب‬‫ب‬ ‫ب‬‫ب‬‫ب‬‫ب‬‫ب‬‫ب‬ 1 1 2 2 3 3 BÂ’ BA BI BI On bloque la lettre On bloque la lettre BOU U BOU U 4 A l A la découverte de l’alphabet arabe Je m’entraîne à écrire
  10. 10. 12 Repasse sur les pointillés. Je prononce la lettre TÂ’ accompagnée des voyelles courtes : ‫ت‬ ‫ت‬ ‫ت‬ ‫ت‬ Ecris les lettres en suivant le modèle. ‫ت‬....................................................................... ‫ت‬...................................................................... ‫ت‬...................................................................... Répète plusieurs fois la lettre TÂ’ avec les voyelles courtes. La lettre TÂ’ : ‫ت‬ 1 1 ‫ت‬‫ت‬‫ت‬‫ت‬‫ت‬‫ت‬‫ت‬‫ت‬‫ت‬‫ت‬ 2 2 TÂ’ TA TI TI On bloque la lettre On bloque la lettre TOU TOU 3 3 4 J e A la découverte de l’alphabet arabe Je m’entraîne à écrire
  11. 11. 13 Repasse sur les pointillés. Je prononce la lettre MÎM accompagnée des voyelles courtes : ‫م‬ ‫م‬ ‫م‬ ‫م‬ Ecris les lettres en suivant le modèle. ‫م‬......................................................................... ‫م‬......................................................................... ‫م‬......................................................................... Répète plusieurs fois la lettre MÎM avec les voyelles courtes. La lettre MÎM : ‫م‬ 1 1 ‫م‬‫م‬‫م‬‫م‬‫م‬‫م‬‫م‬‫م‬‫م‬‫م‬‫م‬‫م‬‫م‬‫م‬‫م‬ 2 2 MA MA MI MI On bloque la lettre On bloque la lettre MOU MOU 3 3 4 A l Je m’entraîne à écrire A la découverte de l’alphabet arabe
  12. 12. 14 La lettre ÂLIF en attachée : Au milieu et à la fin Au début ×‫ﺎ‬ ×‫ﺄ‬ ×‫ٲ‬ ×‫ﺍ‬ ×‫ٲ‬ Remarque : j’ai mis une croix (X) après la lettre ÂLIF «‫ٲ‬» car on n’attache rien après. Repasse sur les pointillés. La lettre BÂ’ en attachée A la fin Au milieu Au début ‫ــب‬ ‫ب‬ ‫ـبـ‬ ‫ﺒ‬ 1. En arabe il n’y a pas de Majuscule. 2. Lorsque la lettre est en attachée, son écriture change selon sa position dans le mot. 3. Il y a trois façons d’écrire une lettre : au début, au milieu et à la fin. 1 1 ‫ﺎ‬‫ﺎ‬‫ﺎ‬‫ﺎ‬‫ﺎ‬‫ﺎ‬‫ﺎ‬‫ﺎ‬‫ﺎ‬‫ﺎ‬‫ﺎ‬‫ﺎ‬‫ﺎ‬‫ﺎ‬‫ﺎ‬‫ﺎ‬‫ﺎ‬‫ﺎ‬‫ﺎ‬‫ﺎ‬ ‫ﺄ‬‫ﺄ‬‫ﺄ‬‫ﺄ‬‫ﺄ‬‫ﺄ‬‫ﺄ‬‫ﺄ‬‫ﺄ‬‫ﺄ‬‫ﺄ‬‫ﺄ‬‫ﺄ‬‫ﺄ‬‫ﺄ‬‫ﺄ‬‫ﺄ‬‫ﺄ‬‫ﺄ‬‫ﺄ‬ ‫ﺄ‬‫ﺄ‬‫ﺄ‬ ‫ﺎ‬‫ﺎ‬‫ﺎ‬‫ﺎ‬‫ﺎ‬‫ﺎ‬‫ﺎ‬‫ﺎ‬‫ﺎ‬‫ﺎ‬‫ﺎ‬‫ﺎ‬‫ﺎ‬‫ﺎ‬‫ﺎ‬‫ﺎ‬‫ﺎ‬‫ﺎ‬‫ﺎ‬‫ﺎ‬ ‫ﺄ‬‫ﺄ‬‫ﺄ‬‫ﺄ‬‫ﺄ‬‫ﺄ‬‫ﺄ‬‫ﺄ‬‫ﺄ‬‫ﺄ‬‫ﺄ‬‫ﺄ‬‫ﺄ‬‫ﺄ‬‫ﺄ‬‫ﺄ‬‫ﺄ‬‫ﺄ‬‫ﺄ‬‫ﺄ‬ 2 2 3 3 Je m’entraîne à écrire A la découverte des lettres attachées en arabe
  13. 13. 15 Repasse sur les pointillés : La lettre TÂ’ en attachée : A la fin Au milieu Au début ‫ﺓ‬ ‫ﺔ‬ ‫ــت‬ ‫ت‬ ‫ـتـ‬ ‫ﺘ‬ Repasse sur les pointillés. ‫ﺒ‬‫ﺑ‬‫ﺑ‬‫ﺑ‬‫ﺑ‬‫ﺑ‬‫ﺑ‬‫ﺑ‬‫ﺑ‬‫ﺑ‬‫ﺑ‬‫ﺑ‬‫ﺑ‬‫ﺑ‬‫ﺑ‬‫ﺑ‬‫ﺑ‬‫ﺑ‬ ‫ـبـ‬‫ﺒ‬‫ﺒ‬‫ﺒ‬‫ﺒ‬‫ﺒ‬‫ﺒ‬‫ﺒ‬‫ﺒ‬‫ﺒ‬‫ﺒ‬‫ﺒ‬‫ﺒ‬‫ﺒ‬‫ﺒ‬‫ﺒ‬‫ﺒ‬ ‫ـ‬‫ـب‬‫ﺐ‬‫ﺐ‬‫ﺐ‬‫ﺐ‬‫ﺐ‬‫ﺐ‬‫ﺐ‬‫ﺐ‬ ‫ﺐ‬ ‫ﺒ‬‫ﺑ‬‫ﺑ‬‫ﺑ‬‫ﺑ‬‫ﺑ‬‫ﺑ‬‫ﺑ‬‫ﺑ‬‫ﺑ‬‫ﺑ‬‫ﺑ‬‫ﺑ‬‫ﺑ‬‫ﺑ‬‫ﺑ‬‫ﺑ‬‫ﺑ‬ ‫ـبـ‬‫ﺒ‬‫ﺒ‬‫ﺒ‬‫ﺒ‬‫ﺒ‬‫ﺒ‬‫ﺒ‬‫ﺒ‬‫ﺒ‬‫ﺒ‬‫ﺒ‬‫ﺒ‬‫ﺒ‬‫ﺒ‬‫ﺒ‬‫ﺒ‬ ‫ــب‬‫ﺐ‬‫ﺐ‬‫ﺐ‬‫ﺐ‬‫ﺐ‬‫ﺐ‬‫ﺐ‬‫ﺐ‬ ‫ﺐ‬ 4 4 5 5 ‫ﺘ‬‫ﺗ‬‫ﺗ‬‫ﺗ‬‫ﺗ‬‫ﺗ‬‫ﺗ‬‫ﺗ‬‫ﺗ‬‫ﺗ‬‫ﺗ‬‫ﺗ‬‫ﺗ‬‫ﺗ‬‫ﺗ‬‫ﺗ‬‫ﺗ‬‫ﺗ‬‫ﺗ‬ ‫ﺖ‬‫ﺖ‬‫ﺖ‬‫ﺖ‬‫ﺖ‬‫ﺖ‬‫ﺖ‬‫ﺖ‬‫ﺖ‬‫ﺖ‬ ‫ﺔ‬‫ﺔ‬‫ﺔ‬‫ﺔ‬‫ﺔ‬‫ﺔ‬‫ﺔ‬‫ﺔ‬‫ﺔ‬‫ﺔ‬‫ﺔ‬‫ﺔ‬‫ﺔ‬‫ﺔ‬‫ﺔ‬‫ﺔ‬‫ﺔ‬ ‫ﺓ‬‫ﺓ‬‫ﺓ‬‫ﺓ‬‫ﺓ‬‫ﺓ‬‫ﺓ‬‫ﺓ‬‫ﺓ‬‫ﺓ‬‫ﺓ‬‫ﺓ‬‫ﺓ‬‫ﺓ‬‫ﺓ‬‫ﺓ‬‫ﺓ‬‫ﺓ‬ 6 6
  14. 14. 16 Ecris les lettres suivantes en arabe. BI= , MOU= , TOU= , A= , OU= , KA= TI= , I = , TA= , MA= , BA= , KI= Relie chaque voyelle au son qui lui correspond. . [I] (en haut) . .[OU] . . [ A] (en bas) . . [BOU] Colorie le mot si tu vois la lettre TA. ‫ﻮﺮﺪﺓ‬-‫ﯿﻠﻌب‬-‫ﺒ‬‫ﻨت‬-‫ﻤﺪﺮﺴﺔ‬-‫ﺪ‬‫ب‬-‫ﻛﻠب‬-‫ﻛﺮﺍﺲ‬-‫ﻤﻌﻠﻤﺔ‬ Entoure l’image si tu entends le son TA [‫ت‬]. 1 1 2 2 3 3 4 4 ACTIVITÉS
  15. 15. 17 Complète le tableau en suivant l’exemple. Écris-en suivant le modèle. ‫ب‬ ‫ﺍ‬ ‫ت‬ ‫ﻛ‬ 5 5 ‫ﺎب‬‫ﺘ‬‫ﻛ‬ ‫ﺎب‬‫ﺘ‬‫ﻛ‬ ‫ﺎب‬‫ﺑ‬ ‫ﺎب‬‫ﺑ‬ ‫ب‬‫ﺘ‬‫ﻛ‬‫ﻣ‬ ‫ب‬‫ﻛﺘ‬‫ﻣ‬ ‫ﺃ‬‫ب‬‫ﺘ‬‫ﻛ‬ ‫ﺃ‬‫ب‬‫ﺘ‬‫ﻛ‬‫ﺎﺑ‬‫ﺘ‬‫ﻛ‬‫ﺔ‬ ‫ﻛ‬‫ﺎﺑ‬‫ﺘ‬‫ﺔ‬ 6 6 ‫م‬‫ﺃ‬ْ‫أُم‬ ْ‫أُم‬ ْ‫أُم‬ ْ‫أُم‬.................................................... ‫ﺃ‬‫ب‬َ‫أ‬ْ‫ﺏ‬َ‫أ‬ْ‫ﺏ‬َ‫أ‬ْ‫ﺏ‬َ‫أ‬ْ‫ﺏ‬.............................................. ‫ﺎب‬‫ﺑ‬‫ﺑَﺎ‬ْ‫ﺏ‬‫ﺑَﺎ‬ْ‫ﺏ‬......................................................................................... ‫ﺎ‬‫ﻛ‬‫ﺔ‬‫ﺑ‬‫ﺘ‬‫ﻛَﺎ‬ِ‫ﺗ‬َ‫ﺒ‬ُ‫ﺔ‬‫ﻛَﺎ‬ِ‫ﺗ‬َ‫ﺒ‬ُ‫ﺔ‬................................................................ ACTIVITÉS

×