Maladies (buis, rosiers) et avertissements

858 vues

Publié le

WORKSHOP technique soirée 2 à Ormeignies : Présentation de Françoise FAUX (CEHW)

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
858
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
10
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Maladies (buis, rosiers) et avertissements

  1. 1. Activités soutenues par la Wallonie (DGARNE – DGRD) dans le cadre de la convention Centre Pilote et par la Province de Hainaut Maladies du buis et du rosier Système d’avertissements Workshop ‘Entrepreneurs de Jardins de Wallonie’Workshop ‘Entrepreneurs de Jardins de Wallonie’ Organisé par l’APAQ-WOrganisé par l’APAQ-W Ormeignies, le 24 novembre2015Ormeignies, le 24 novembre2015 Françoise FauxFrançoise Faux
  2. 2. SommaireSommaire 1. Cylindrocladiose du buis 2. Autre maladie et quelques ravageurs du buis 3. Maladie des taches noires du rosier 4. Système d’avertissement
  3. 3. 1. Cylindrocladiose du Buis 1.1. Généralités Généralités Maladie des feuilles et des branches du buis Champignon responsable : Cylindrocladium buxicola Famille des nectriacées responsable de chancre Extension: Découvert en Nouvelle-zélande début des années 1990 En 1994 présent dans différents pays d’Europe Présent en Belgique depuis une vingtaine d’année
  4. 4. 1. Cylindrocladiose du Buis 1.1. Généralités Projet de recherche PCS Destelbergen - ILVO Merelbeke « Lutte intégrée de Cylindrocladium buxicola sur Buxus »  démarre en 2009 à la demande du secteur Rapidement jumelé à une thèse de doctorat menée par Bjorn Gehesquiere de l’UGent « Cylindrocladium buxicola (syn. Calonectria pseudonaviculata) on Buxus : molecular characterization, epidemiology, host resistance and fungicide control »  Prix de l’Institut Phytofar 2015  A mis en évidence l’existence d’une autre souche : Calonectria henricotae - réagit différemment aux fongicides Il faut composer avec 2 populations génétiques différentes, toutes deux responsables de la maladie du buis Recherche
  5. 5. 1. Cylindrocladiose du Buis 1.2. Symptômes Sur les feuilles  Taches jaunes devenant brun-orangé ensuite brun foncé-noir  Souvent le centre reste plus clair  Les taches grandissent et se rejoignent
  6. 6. 1. Cylindrocladiose du Buis 1.2. Symptômes Sur les tiges  Taches noires longitudinales très caractéristiques sur les jeunes tiges  Chute des feuilles  Ensuite : chute massale des feuilles buis devient « chauve »  Si attaque extrême : mort des plantes
  7. 7. 1. Cylindrocladiose du Buis 1.3. Conditions de développement Conditions favorables au développement du champignon Blessure pas nécessaire : Calonectria peut pénétrer dans une cuticule intacte Projection d’eau (pluie ou aspersion) pour la dispersion des spores Conditions météo favorables pour l’infection  T° > 14 – 15°C - minimum 5°C  Hr élevée 5 à 7 heures d’humidité sur le feuillage suffit pour qu’il y ait infection filaments blancs visibles à la face inférieure des feuilles (« poudre ») produisent à nouveau des spores  A 20-25 °C 5 jours après infection, les symptômes sont visibles Par haute t° et conditions sèches, le développement du champignon ralenti
  8. 8. 1. Cylindrocladiose du Buis 1.4. Dispersion des spores et cycle de vie Dispersion du champignon Courte distance : spores projetées par la pluie ou l’aspersion Longue distance : transport de matériel infecté Cycle du champignon  Le champignon peut survivre plusieurs années dans les feuilles tombées et tiges atteintes sous une forme de résistance
  9. 9. 1. Cylindrocladiose du Buis 1.5. Lutte intégrée Lutte intégrée contre la cylindrocladiose (IPM : Integrated Pest Management) Doit intégrer: Des bonnes pratiques de culture et d’entretien des plantes  Chez le fournisseur  Chez l’utilisateur Une lutte chimique judicieuse Le recours aux espèces et / ou variétés résistantes
  10. 10. 1. Cylindrocladiose du Buis - 1.5. Lutte intégrée 1.5.1. Bonnes pratiques de culture et d’entretien  Planter ou cultiver le buis dans un sol et une exposition adaptés  Sol légèrement calcaire et humifère  Sol plutôt sec qu’humide, surtout pas détrempé  Sol vivant sera filtrant favorable au développement racinaire plante plus forte  Soleil ou mi-ombre  Limiter les apports d’engrais et surtout les engrais minéraux  plante poussante mais tendre feuillage fragilisé vis-à-vis des champignons  acidifie le sol et détruit la vie du sol sol devient asphyxiant racines fragilisées
  11. 11. 1. Cylindrocladiose du Buis - 1.5. Lutte intégrée 1.5.1. Bonnes pratiques de culture et d’entretien  Tenir le feuillage en conditions sèches  Limite la dispersion des spores  Limite l’infection de la plante  Distance suffisante entre plantes  Irrigation localisée  Paillage pour limiter les éclaboussures d’eau  Variétés à port moins compact
  12. 12. 1. Cylindrocladiose du Buis – 1.5. Lutte intégrée 1.5.1. Bonnes pratiques de culture et d’entretien  Surveiller pour détecter la maladie à un stade précoce  Contrôler en premier lieu: Les espèces et variétés sensibles Les plantes qui ont déjà montré des symptômes  Contrôler les plantes lors de l’achat Eventuellement les mettre en quarantaine avant plantation  Lors de la taille, commencer par les plantes saines
  13. 13. 1. Cylindrocladiose du Buis - 1.5. Lutte intégrée 1.5.1. Bonnes pratiques de culture et d’entretien  Mesures à prendre si présence du champignon  Couper les parties atteintes, ramasser les feuilles mortes et brûler  Après une forte attaque le risque de réinfection par les feuilles tombées est très élevé; replanter avec des espèces ou cultivars sensibles est très risqué  Après la taille, les nouvelles pousses sont particulièrement sensibles; les mesures préventives s’imposent  Désinfection des outils, des chaussures, des mains  Lorsque la pression de l’infection est élevée et que l’humidité de l’air est élevée, traiter les plantes avec un fongicide préventif (voir avertissement)
  14. 14. 1. Cylindrocladiose du Buis – 1.5. Lutte intégrée 1.5.2. Lutte chimique  Lutte chimique  Emploi correct des fongicides agréés  Réaction différente des 2 génotypes aux fongicides  Fongicide préventif et curatif  Traiter correctement en fonction des conditions météo  Agréation de nouveaux produits plus que jamais une nécessité
  15. 15. 1. Cylindrocladiose du Buis – 1.5. Lutte intégrée 1.5.2. Lutte chimique  Emploi correct des fongicides :  alterner les familles chimiques Fongicides agréés Nom commercial Substance active Risque de résistance Eminent Belrose tetraconazole (A) Elevé Candit kresoxim-methyl (B) Elevé Ortiva Top azoxystrobine (B) + difenoconazole (A) Faible Topsin M 70 WG thiofanate-methyl (C) Elevé Bravo (500) Life scientific Chlorothalonil Abringo Pugil Taloline Chlorthalonil (D) * Pas de risque * En cultures ornementales il est agréé uniquement sous abris
  16. 16. 1. Cylindrocladiose du Buis – 1.5. Lutte intégrée 1.5.2. Lutte chimique  Emploi correct des fongicides :  respecter les doses prescrites  Dose trop élevée dégâts au buis pathogène plus « léger » peut pénétrer ( ex: Volutella buxi )  Dose trop faible ne va pas maîtriser Calonectria risque de sélectionner des souches résistantes
  17. 17. 1. Cylindrocladiose du Buis – 1.5. Lutte intégrée 1.5.2. Lutte chimique Réaction différente des 2 génotypes aux fongicides :  en Belgique et en Europe, C. henricotiae est plus rare (10% des isolats)  tetraconazole (Eminent, Belrose) n’est pas efficace contre C. henricotiae kresoxim-methyl (Candit) : idem  alors que très efficaces contre C. pseudoneviculata  si pas d’efficacité avec ces 2 produits, utiliser Ortiva Top, Topsin M70 WG ou Bravo (uniquement sous abris)  ne pas mélanger Eminent et Candit et ne pas les utiliser l’un à la suite de l’autre pour ne pas développer de résistance
  18. 18. 1. Cylindrocladiose du Buis – 1.5. Lutte intégrée 1.5.2. Lutte chimique  Fongicide préventif et curatif : Stades d’infection de la feuille Avant projection des spores En début de pénétration Trop tard pour traiter Avant germination des spores du champignon
  19. 19. 1. Cylindrocladiose du Buis – 1.5. Lutte intégrée 1.5.2. Lutte chimique Fongicide préventif et curatif : Tous les fongicides agréés ont une bonne action PREVENTIVE Sont beaucoup MOINS EFFICACES en curatif Classe de résistance Substance active Produit commercial Action préventive Action curative sur jeunes pousses Action curative sur pousses endurcies b tetraconazole Eminent, Belrose Oui Oui Non a kresoxim-methyl Candit Oui Non Non d thiophanate- methyl Topsin M 70 WG Oui Oui Non b + a difenoconazole + azoxystrobine Ortiva Top Oui Oui Non c chlorthalonil Bravo*, Pugil*, Taloline*, Abringo* Oui Non Non * Uniquement sous abris
  20. 20. 1. Cylindrocladiose du Buis – 1.5. Lutte intégrée 1.5.2. Lutte chimique Traiter correctement en fonction des conditions météo :  Libération des spores  nécessite une projection d’eau (pas brouillard)  Infection dans la plante  nécessite de la chaleur (> 14-15°C – optimum 20-25°C)  nécessite 5 à 7 h d’humectation des feuilles (parfois 3h suffit)  Traiter juste avant une pluie  Lorsque la température annoncée sera suffisante  Lorsque la durée d’humectation sera probablement suffisante  Nécessite de l’expérience  Intérêt du système d’avertissement
  21. 21. 1. Cylindrocladiose du Buis – 1.5. Lutte intégrée 1.5.2. Lutte chimique Agréation de nouveau fongicide : une nécessité  Usage limité de chlorthalonil (Bravo)  Résistance de C. henricotiae à Eminent et à Candit  Recherches en cours actuellement (PCS – ILVO)
  22. 22. 1. Cylindrocladiose du Buis – 1.5. Lutte intégrée 1.5.3. Espèces/variétés résistantes Probablement la solution la plus efficace et la plus durable 33 espèces et variétés ont été testées pour leur sensibilité à C.pseudoneviculata  Aucune n’est pleinement résistante  Grande différence de sensibilité suivant les espèces et variétés  lesquelles surveiller particulièrement  lesquelles traiter  lesquelles éviter de planter  3 Classes de sensibilité  C très sensible  B moyennement sensible  A peu sensible
  23. 23. 1. Cylindrocladiose du Buis – 1.5. Lutte intégrée 1.5.3. Espèces/variétés résistantes Classe C : très sensible  suivi très stricte  moindre symptôme : réaction immédiate et adéquate : taille et traitements répétés voir avertissements Classe B : moyennement sensible  peu de problème la plupart de l’année  suivi quand même régulier  contrôler lors de conditions favorables (t° élevée et pluie importante) car maladie peut exploser  traitement préventif si nécessaire voir avertissements Classe A : peu sensible  peu de risque même en période de précipitations fréquentes  si bonnes pratiques culturales et d’entretien : pas de traitement
  24. 24. 1. Cylindrocladiose du Buis – 1.5. Lutte intégrée 1.5.3. Espèces/variétés résistantes B. sempervirens ‘Suffruticosa’ B. sempervirens ‘Memorial’ B. sempervirens ‘Blauer Heinz’ B. microphylla ‘Morris Midget’ B. sempervirens ‘Ingrid’ B. sempervirens ‘Talt Boy’ B. sempervirens King Midas’ B. sempervirens ‘Angustifolia’ B. sempervirens ‘Latifolia Maculata’ B. sempervirens ‘Varifolia’ B. sempervirens ‘Dark Sky’ B. sempervirens ‘Planifolia Haller’ B. sempervirens B. sempervirens ‘Elegantissima’ B. sempervirens ‘Glauca’ B. sempervirens ‘Handsworthiensis’ B. sempervirens ‘Justin Brouwers’ B. sempervirens ‘Newport Blue’ B. sempervirens ‘Rotundifolia’ B. ‘Green Gem’ B. x ‘Green Mound’ B. microphylla var. koreana B. microphylla ‘Faulkner’ B. microphylla ‘Belvédère’ B. microphylla ‘Johne Baldwin’ B. microphylla ‘Sunnyside’ B. microphylla ‘Golden Dream’ B. microphylla ‘Trompenburg’ B. microphylla ‘National’ B. microphylla ‘Rococo’ B. microphylla ‘Henry Hohman’ B. balearica B. bodinieri B. harlandii
  25. 25. 1. Cylindrocladiose du Buis – 1.5. Lutte intégrée 1.5.3. Espèces/variétés résistantes Quelques variétés peu sensibles B. microphylla ‘Faulkner’ B. microphylla ‘Rococo’ Feuille: ronde, vert olive, brillante petite, vert clair Forme - croissance: large, ramifications denses lent, couvre-sol Utilisation : boule, plantation en groupe couvre-sol, haie basse, boule ou en petite haie plantation en groupe demandant peu d’entretien
  26. 26. 1. Cylindrocladiose du Buis – 1.5. Lutte intégrée 1.5.3 Espèces/variétés résistantes Quelques variétés peu sensibles B. microphylla ‘Trompenburg’ B. microphylla ‘National’ Feuille: petite, ronde, vert jaune petite, vert clair Forme - croissance: large, étalées, branches semi- large, dressé pendantes Utilisation : arbuste solitaire, plantation « nature » haie haute, grosse boule arbuste solitaire ou plantation en groupe
  27. 27. 1. Cylindrocladiose du Buis – 1.5. Lutte intégrée 1.5.3. Espèces/variétés résistantes B. microphylla et ses cv. (SAUF ‘Morris Midget’ et var. koreana) B. bodinieri B. balearica B. harlandii Très bonnes alternatives à B. sempervirens Peu connu Diversité de forme, de couleur, de croissance Très faible sensibilité à la maladie Peu ou pas de traitement Argument à faire valoir au public pour adopter ces espèces et variétés
  28. 28. 1. Cylindrocladiose du Buis – 1.5. Lutte intégrée 1.5.4. Alternatives  Lonicera nitida Lonicera nitida ‘Baggessen’s Gold’  Tout type de sol  Tout type d’exposition  Croissance plus rapide que Buxus
  29. 29. 1. Cylindrocladiose du Buis – 1.5. Lutte intégrée 1.5.4. Alternatives  Ilex crenata  Sol acide à neutre - drainant  Soleil – mi-ombre (pas le plein soleil du midi)  Croissance un peu plus rapide que à celle du buis  Si sol ou climat ne convient pas jaunissement  Plus sensible au gel  Conditions chaudes et sèches sujet au tétranyque  Durée de vie < à celle du buis
  30. 30. 1. Cylindrocladiose du Buis – 1.5. Lutte intégrée 1.5.4. Alternatives ‘Dark Green’ (= ‘Icoprins 11’)  Ilex crenata
  31. 31. 1. Cylindrocladiose du Buis – 1.5. Lutte intégrée 1.5.4. Alternatives ‘Glory Gem’  Ilex crenata ‘Golden Gem’ ‘Green Hedge’
  32. 32. 1. Cylindrocladiose du Buis 1.6. Conclusions  Choisir si possible des variétés peu sensibles  Vérifier l’état des plantes  Adopter les bonnes pratiques de culture et d’entretien  sol et fumure  tenir le feuillage le plus sec possible  précautions lors de la taille de parties atteintes  Si nécessaire : lutte chimique adéquate  en fonction de la météo :  pluie pour projection des spores  température douce et temps d’humectation du feuillage pour l’infection de la plante  choix correct et alternance des produits
  33. 33. 2. Autre maladie et quelques ravageurs du buis Volutella buxi Pseudonectria rousseliana Pyrale du buis Cydalima perspectalis Chenille, dégâts, excréments Jeune chenille dans son cocon pour y passer l’hiver Cocon ouvert
  34. 34. 2. Autre maladie et quelques ravageurs du buis Cécidomyie du buis (Monarthropalpus buxi) Diptère
  35. 35. 2. Autre maladie et quelques ravageurs du buis Psylle du buis (Psylla buxi) Hemiptère
  36. 36. 2. Autre maladie et quelques ravageurs du buis Tétranyque du buis (Eurytetranychus buxi) Acarien, Tetranychidae
  37. 37. 2. Autre maladie et quelques ravageurs du buis Phytopte du buis (Aceria unguiculata) Acarien Eriophyidae
  38. 38. 3. Maladie des taches noires du rosier Champignon responsable Marssonina rosae Symptômes Face supérieure du limbe :  taches typiques, arrondies à pourtour formé de fibrilles ou de dentrites  violacées à brun-noirâtre  entourées d’une auréole jaune pouvant s’étendre sur tout le limbe  taches peuvent se rejoindre et virent au noir
  39. 39. 3. Maladie des taches noires du rosier Symptômes Sur rameaux :  certaines zones se décolorent  écorce devient bleu foncé – noir  lésions chancreuses si attaques répétées  Chute des feuilles  Ralentissement de croissance  Moins de fleurs  Moins bon aoûtement des pousses Conservation du champignon en hiver Sur les feuilles mortes Sur les rameaux
  40. 40. 3. Maladie des taches noires du rosier Cycle de développement du champignon Projection de spores si pluie ou aspersion Infection si t° 13 à 35°C et si eau sur feuilles T° opti: 18 – 24°C Fructifications et libération de conidies lors de pluie ou d’arrosage En conditions très favorables (été humide et chaud): cycle en une semaine
  41. 41. 3. Maladie des taches noires du rosier Lutte Bonnes pratiques de culture et d’entretien  sol drainé, de structure grumeleuse, riche en matière organique, riche en micro-organismes utiles, pH correct  peu à pas de fertilisation azotée  éviter les herbicides  éviter les écorces  éliminer les feuilles mortes ou les enterrer
  42. 42. 3. Maladie des taches noires du rosier Lutte Lutte chimique : dithianon 70 % (Delan 70 WG – Ditho WG)  seule s.a. agréée pour usage professionnel en Belgique  agit par contact – préventif – multisite – cl de résistance : M9  respectueux des auxiliaires - code Orange  appliquer avant une pluie (projection des spores)  lessivé après 25 mm de précipitation  granulé dispersible mieux que poudre pour résister au lessivage par la pluie
  43. 43. 4. Système d’avertissement Objectif Encadrer les pépiniéristes et les entrepreneurs de parcs et jardins pour une lutte intégrée des maladies et ravageurs des plantes ornementales Basé sur l’observation de terrain  par le CEHW  par le producteur ou l’entrepreneur Démarche  Identifier le ravageur ou la maladie présent  Connaître le cycle, le stade « fragile »  Identifier la faune utile  Définir un seuil d’intervention  Envoi d’un avis d’alerte Système d’avertissement = outil d’aide à la décision de traiter
  44. 44. 4. Système d’avertissement Collaboration Centre de Recherches Agronomiques de Gembloux (CRA-W) Département Sciences du vivant – Laboratoire d’entomologie Guichet de diagnostique Proefcentrum voor Sierteelt (PCS) de Destelbergen : Waarneming & Waarschuwingssysteem Conséquences du système d’avertissement  Traiter au moment où le pathogène est le plus sensible Réduction du nombre de traitements  Traiter avec un produit spécifique Epargne la faune auxiliaire  Si possible les techniques alternatives sont privilégiées
  45. 45. 4. Système d’avertissement Envoi des avertissements  en saison, au moment opportun de traiter  aux abonnés, par mail ou par fax  conseil bref et pratique
  46. 46. 4. Système d’avertissement Exemples de ravageurs suivis Cochenille à carapace (Parthenolecanium pomoricum) Otiorhynque (Otiorhynchus sulcatus) Pyrale du buis (Cydalima perspectalis) Psylle de l’Elaeagnus, du buis,…
  47. 47. 4. Système d’avertissement Exemples de maladies suivies Tavelure sur feuille et sur fruit Tavelure sur bois Oïdium perforant sur Prunus laurocerasus Oïdium sur rosier, sur chêne, érable,…. Rouille grillagée sur poirier Calonectria (Cylindrocladium) sur buis
  48. 48. 4. Système d’avertissement « Outils » complémentaires Conseils de culture ou d’entretien Farde de fiches descriptives des ravageurs, auxiliaires, maladies,… Posters des produits agréés en pépinières et espaces verts Avis concernant des aspects techniques Analyse de sol Fertilisation raisonnée Engrais verts Paillages Avis concernant des informations générales Sur de nouveaux pathogènes ( ex: pyrale du buis, Xyllela fastidiosa) Sur la législation phyto  retrait ou homologation de produits pour le secteur ornemental  phytolicence  local phyto  tenue de registre d’utilisation des pesticides
  49. 49. 4. Système d’avertissement Système évolutif  Pépinières  Espaces verts Posez les questions sur les problèmes que vous rencontrez Possibilité d’étendre le suivi à des besoins spécifiques du secteur P&J Abonnement au système d’avertissement Cotisation annuelle: P&J : 75,00 € + TVA Documents Farde de fiches descriptives : 70,00 € + TVA Posters des produits agréés (renouvelés chaque année) :  version électronique gratuite pour les membres  version papier, plastifiée : 7,50 + frais d’envoi + TVA Notre site internet www.cehw.be
  50. 50. Maladies du buis et des rosiers – Système d’avertissement Workshop Entrepreneurs de jardins de Wallonie – Ormeignies 24-11-15 Bibliographie Bernaerts L., Van Remoortere L. (2006-2013). Waarnemings en waarschuwingssysteem voor boomkwekerij en tuinaanleg. PCS : Destelbergen Faux F. (2012-2014). Observations et avertissements pour la lutte raisonnée en pépinières et espaces verts. CEHW : Ormeignies Gehesquiere B., Van Remoortere L., Rys F., Van Huylenbroeck J., Heungens K. (2013-2014). Naar een geintegreerde beheersing van de buxusziekte Cylindrocladium buxicola. Sierteelt & Groenvoorziening Gehesquiere B. (2015) Cylindrocladium buxicola (syn. Calonectria pseudonaviculata) on Buxus : molecular characterization, epidemiology, host resistance and fungicide control. UGent Tracol M-A., Montagneux G. (2005). Les maladies des plantes ornementales. Ed. Dumas-Titoulet Sitographie www.phytoweb.be Contact: Centre d’Essais Horticoles de Wallonie CEHW asbl Françoise FAUX francoisefaux@cehw.be Encadrement technique Pépinière et Espaces verts
  51. 51. Merci de votre attention

×