Book nana ketcha Art et éducation

375 vues

Publié le

Publié dans : Art & Photos
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
375
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
179
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Book nana ketcha Art et éducation

  1. 1. "L'école dans la rue", le projet. But : Apprendre à lire et à écrire aux enfants et jeunes vivant dans la rue par le biais de l'art La pédagogie du détour est la stratégie qui nous parait la plus appropriée pour reconnecter ces enfants avec l'école et leur donner les moyens d'entamer une certaine socialisation. Il s'agit de leur apporter le savoir en nous appuyant notamment sur le jeu, la musique, les contes, l'art plastique etc... Nous pensons que l'école est un moyen d'émancipation qui peut leur garantir tôt ou tard une réelle autonomie. Le principe premier de notre action reste la libre adhésion. Il est important qu'ils se sentent totalement libres d'apprendre. C'est un public qui ne connait que la liberté, il est nécessaire de leur garantir cette même liberté à travers le savoir. Le moyen principal est la présence sociale. Les éducateurs doivent manifester de la bienveillance à l'égard des jeunes et enfants de la rue. Ils vont dans les lieux où ils se retrouvent et prennent le temps de construire une relation de confiance, gage d'une relation d'aide empreinte de dignité. Deux outils suffisent pour cela: l'écoute et l'empathie. Toute l'intention se résume dans cette formule: aller vers eux et faire avec eux. En parallèle nous souhaitons développer des partenariats avec des écoles classiques dans le cadre de projets artistiques : - Une façon d'encourager la pratique de l'art un peu absente dans les programmes scolaires de ces pays. - Une action qui permettra en même temps de créer des ponts avec l'école de la rue afin que ces enfants stigmatisés aient l'opportunité de se resocialiser par l'interaction avec les pairs. Nous voulons par ailleurs ouvrir un volet solidarité avec les jeunes des pays du nord. Ceux-ci pourront se valoriser et se construire à leur tour par des actions et des projets au profit de cette école de la rue (collecte de livres, correspondances, séjours humanitaires même pour des jeunes en difficulté sociale). Le projet qui est prêt à démarrer à Douala au Cameroun est conçu pour s'étendre progressivement à d'autres villes et à d'autres pays. Dans notre équipe nous disposons: - du regard d'une ancienne coopérante française qui a travaillé avec les enfants de la rue de Douala. - de l'expérience d'un éducateur spécialisé ayant longuement travaillé dans les quartiers dits "difficiles" en France. - du savoir des personnes locales motivées qui ont travaillé anciennement dans les foyers hébergeant les enfants de la rue. - du talent d'artistes volontaires prêt à initier les jeunes à différentes formes d'art. Notre projet est relativement simple et nous disposons de l'expertise nécessaire pour le conduire aisément. Mais, nous avons besoin de moyens supplémentaires et de partenaires pour le lancer et le pérenniser. Il nous suffit au démarrage de : - un bus-école aménagé. - quelques éducateurs salariés que nous formerons à cette approche particulière. Nous avons également l'ambition d'étoffer notre équipe avec des artistes, psychologues, sociologues, médecins, infirmiers, éducateurs et enseignants qui interviendront en amont dans la formation des intervenants et, selon leurs besoins, avec le public des enfants de la rue. Parce que le savoir est l'essence de la liberté https://nanaketcha.bandcamp.com, http://nanaketcha.wordpress.com!

×