1
Florence Haxel
Alban Jarry
Des réseaux sociaux à l’IRL : le choc de la discussion improbable
2
Le principe des rencontres professionnelles mises en place par Florence
Ma vie est riche des nombreuses rencontres qu’el...
3
Cela donne une des 4 rencontres mensuelles de Florence …
« C’est pourquoi, mon choix se pose souvent sur des profils qui...
4
Entretien avec Florence Haxel
Florence, peux-tu te présenter en quelques mots ?
@FlorenceHaxel Serial Entrepreneure. Fon...
5
Entretien avec Florence Haxel
Si tu devais retenir une chose de notre discussion, quelle serait-elle ?
Tu es le King de ...
6
Entretien avec Florence Haxel
Notre rencontre a-t-elle atteint ton objectif d’idées de business ?
Je ne peux pas m'empêc...
7
Entretien avec Alban Jarry
Alban, peux-tu te présenter en quelques mots ?
@Alban_Jarry. Professionnellement, je travaill...
8
Entretien avec Alban Jarry
Pourquoi as-tu répondu par la positive à ma proposition de rencontre IRL ?
Dans le livre blan...
9
Entretien avec Alban Jarry
Si tu devais retenir une chose de notre discussion, ce serait quoi ?
La partage d’information...
10
Entretien avec Alban Jarry
Notre rencontre a-t-elle atteint ton objectif d’idées de business ? ou du moins, ce que tu e...
Des réseaux sociaux à l’IRL : le choc de la discussion improbable
Florence Haxel
Est Co-Fondatrice du 1er réseau collabora...
Des réseaux sociaux à l’IRL : le choc de la discussion improbable
Alban Jarry
Alban Jarry a publié plusieurs articles et é...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Des réseaux sociaux à l’IRL : le choc de la discussion improbable entre Florence Haxel et Alban Jarry

16 109 vues

Publié le

Des réseaux sociaux à l’IRL : le choc de la discussion improbable entre Florence Haxel et Alban Jarry

Publié dans : Médias sociaux
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
16 109
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
12 345
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Des réseaux sociaux à l’IRL : le choc de la discussion improbable entre Florence Haxel et Alban Jarry

  1. 1. 1 Florence Haxel Alban Jarry Des réseaux sociaux à l’IRL : le choc de la discussion improbable
  2. 2. 2 Le principe des rencontres professionnelles mises en place par Florence Ma vie est riche des nombreuses rencontres qu’elle suscite ou que je suscite, d’ailleurs… grâce notamment à la magie des réseaux sociaux !! Hier, une entrepreneure se plaignait auprès de moi d’avoir plus de 1000 contacts sur LinkedIn mais que cela ne lui apportait finalement rien de plus… Assez logique, dans le fond ! LinkedIn, twitter, c’est chouette ! Amusant de se croire riche d’un réseau mais à quoi cela sert si on en reste là ! Alors, chaque mois, j’ai décidé de rencontrer une sélection de 4 personnes de ces réseaux virtuels dont les profils m’interpellent… Je vous raconte mon expérience ??… C’est parti ! En savoir plus … https://florencehaxel.wordpress.com Des réseaux sociaux à l’IRL : le choc de la discussion improbable
  3. 3. 3 Cela donne une des 4 rencontres mensuelles de Florence … « C’est pourquoi, mon choix se pose souvent sur des profils qui me font rêver… Rêver, dans le sens où ils sont très différents du mien. » Quand Florence Haxel la fondatrice de croise Alban Jarry, auteur de Des réseaux sociaux à l’IRL : le choc de la discussion improbable
  4. 4. 4 Entretien avec Florence Haxel Florence, peux-tu te présenter en quelques mots ? @FlorenceHaxel Serial Entrepreneure. Fondatrice de Mes Bonnes Copines, plateforme collaborative rassemblant 45 000 femmes. Ultra curieuse, riche des rencontres que je fais. Fan de #collaboratif #réseauxsociaux #marketing Dans ton billet, tu dis que pour sélectionner tes rencontres business en IRL « mon choix se pose souvent sur des profils qui me font rêver… Rêver, dans le sens où ils sont très différents du mien. », vu mon profil de financier assureur, il est difficile de faire plus différent que le tien ! Explique nous ce choix : J'ai retenu ton profil car totalement atypique. Dans la manière dont tu te présentais, je t'ai senti d'une certaine manière, à des milliards de km de ma stratosphère. Pour preuve, je n'avais pas la moindre idée de quel était ton travail en lisant l'intitulé de ton poste. ;-) Et d'un autre côté, je t'ai vite perçu comme un expert des réseaux sociaux. J'étais très curieuse de voir qui se cachait derrière ce double profil. ;-) Des réseaux sociaux à l’IRL : le choc de la discussion improbable
  5. 5. 5 Entretien avec Florence Haxel Si tu devais retenir une chose de notre discussion, quelle serait-elle ? Tu es le King de l'e branding... ;-) Chaque rencontre est pour moi, l'occasion de déceler l'expertise de mon interlocuteur. "Son truc à lui, c'est quoi ?" et de challenger quelques idées avec cet expert autour de son sujet de prédilection pour apprendre et repartir plus riche qu'en arrivant. Ce que nous avons fait, et ce fut passionnant ! Pour moi, tu as compris et percé les secrets précieux de l'essence même de l'e branding et j'aurais bien passé la soirée à profiter de tes retours d'expérience !!! ;-) Dans mon catalogue mental de rencontres, tu es maintenant associé en tête sur le sujet "e branding". Et j'ai cette logique avec chaque nouvelle rencontre. Certaine personnes sont associés à des # d'expertise pro mais je peux également faire des rencontres qui rentreront dans des onglets comme #charismatique #créative #connaîtlesbonnesadresses #chefdetribu etc... C'est ma manière à moi d'être "intéressée" en "m'intéressant" aux autres... ;-) Des réseaux sociaux à l’IRL : le choc de la discussion improbable
  6. 6. 6 Entretien avec Florence Haxel Notre rencontre a-t-elle atteint ton objectif d’idées de business ? Je ne peux pas m'empêcher lorsque je rencontre une personne, après avoir décelé son potentiel, son expertise, de me demander comment je peux collaborer avec elle. En gros, qu'est-ce qu'elle peut m'apporter qui pourrait également lui apporter. Alors, après avoir discuté avec toi, comme dit, j'ai décelé ton trésor : ta maîtrise mais également ta vision très claire des règles du jeu de l'e branding et donc ta capacité à transmettre. Je n'ai pas pu m'empêcher de t'évoquer l'idée qu'il fallait que nous organisions une rencontre pour te faire connaître de ma communauté de bonnes copines et en profiter pour les faire profiter de quelques unes de tes astuces précieuses ! Et hop, ouverture potentielle d'un intérêt commun, à creuser !! En même temps, je m'impose vraiment de ne pas appréhender mes rencontres avec un objectif business, sinon, c'est perdu d'avance ! L'objectif n'est pas de faire de business mais de faire une rencontre qui permette à la fois de déceler une expertise qui peut être utile à un moment ou à un autre et de déceler un besoin que l'on pourra peut être satisfaire par la suite ! Les prochaines rencontres le diront ! ;-) Des réseaux sociaux à l’IRL : le choc de la discussion improbable
  7. 7. 7 Entretien avec Alban Jarry Alban, peux-tu te présenter en quelques mots ? @Alban_Jarry. Professionnellement, je travaille dans une mutuelle où je m’occupe de réglementation et de risques. Personnellement, je publie régulièrement sur le thème de l’usage des réseaux sociaux professionnels et du numérique. 2 livres blancs sont issus de cette vaste production des 2 dernières années « Twitter conté par 50 personnalités de la banque finance assurance » et « 735 utilisateurs aimantés par LinkedIn ». Du coup, sur Twitter je suis relié à plus de 13 000 abonnés. Une histoire incroyable en si peu de temps. Des réseaux sociaux à l’IRL : le choc de la discussion improbable
  8. 8. 8 Entretien avec Alban Jarry Pourquoi as-tu répondu par la positive à ma proposition de rencontre IRL ? Dans le livre blanc, j’explique que les réseaux sociaux professionnels sont des aimants entre talents. Cette rencontre IRL est l’exemple même de ces rencontres improbables où 2 personnes venues de secteurs professionnels totalement différents peuvent se discuter ensemble et trouver des idées exploitables par l’un ou l’autre. Dans la « vraie vie », sans les réseaux sociaux, nous n’aurions peut-être (probablement ?) jamais parlé ensemble ! Ce sont des aimants surpuissants en néodyme. Pourquoi ai-je accepté ? Quand tu m’as proposé sur Twitter d’organiser cette rencontre, j’ai tout de suite regardé ton profil LinkedIn et ton site les « bonnes copines ». Je trouvais le concept étonnant et ton parcours plaidait pour le sérieux de ta démarche. Ton résumé LinkedIn m’a impressionné, fonder en 2 ans un réseau de 45 000 membres ! Sinon, tu étais passée chez Chanel, j’étais un ancien de Rothschild, l’univers de la communication dans le secteur du luxe pouvait être un sujet de discussion  Evènementiel, marketing, communication et surtout développement de réseaux, nous ne pouvions que trouver des sujets de discussions passionnants ... le seul que je n’avais pas envisagé aurait été de te parler de mon travail sur la solvabilité en assurance ;) Mais très honnêtement je ne voyais pas bien ce que j’allais pouvoir t’apporter car je suis très loin de ton niveau en matière de communication et de marketing. Dans mon référentiel, tu es stratosphérique ! Des réseaux sociaux à l’IRL : le choc de la discussion improbable
  9. 9. 9 Entretien avec Alban Jarry Si tu devais retenir une chose de notre discussion, ce serait quoi ? La partage d’informations. Notre discussion a phosphoré pendant une heure et j’en suis ressorti convaincu qu’il y avait eu un apport mutuel et que pour trouver des idées innovantes il fallait sortir du cadre ! C’est le principe même de ces réseaux que de finalement aller plus loin que la première impression. Je suis persuadé qu’il faut sortir de sa zone de confort pour continuer d’apprendre. Je m’appuie souvent sur l’exemple de Paul Revere, la démarche est similaire. Ton réseau de bonnes copines est une idée géniale. Il regorge d’idées en marketing et communication, c’est une mine d’or. J’aime beaucoup cette idée de réseau d’entrepreneurs qui permettent aux unes et aux autres de lever les difficultés en s’entraidant, à une échelle beaucoup plus modeste j’essaye de mettre cela en place dans mon milieu professionnel. Des réseaux sociaux à l’IRL : le choc de la discussion improbable
  10. 10. 10 Entretien avec Alban Jarry Notre rencontre a-t-elle atteint ton objectif d’idées de business ? ou du moins, ce que tu en attendais ? En fait, je n’attends jamais rien de ces rencontres IRL en terme de « business » car elles ne sont pas directement liées à mon travail. Je résonne plutôt en terme de feeling et d’apport mutuel sans savoir ce que cela va donner. Je ne les prépare jamais. C’est l’échange en « temps réel » que je privilégie. Ce qui est extraordinaire, c’est que ces discussions peuvent déboucher sur d’autre idées à court, moyen ou long terme. Il est impossible de prévoir ce qu’elles vont donner un jour. Par exemple, je suis en train de regarder un projet de MOOC gratuit, s’il se concrétise, tu seras une des première personnes à qui je demanderai de venir témoigner. Sinon, l’objectif de la rencontre a été pleinement atteint de mon côté car nous avons discuté de tellement de choses diverses que nous trouverons bien un jour le moyen d’en exploiter une petite partie. D’ailleurs cette interview croisée en est une première étape dont nous n’avions même pas discuté ! C’est le post de ton blog qui en est le déclencheur  Des réseaux sociaux à l’IRL : le choc de la discussion improbable
  11. 11. Des réseaux sociaux à l’IRL : le choc de la discussion improbable Florence Haxel Est Co-Fondatrice du 1er réseau collaboratif au féminin, Mes Bonnes Copines "Coups de pouce entre superwomen » . Une plateforme web sur laquelle on partage avec plaisir, ses petits et grands talents sous la forme de « coups de pouce gratuits » autour de toutes les facettes de nos vies de femmes (travail, famille, maison, loisirs, engagements). Les metrics en janvier 2015 : * 45 000 membres * 2000 interactions par jour sur le site * 18 500 services gratuits proposés en ligne Société incubée par http://laccelerateur.net/ Profil de nos bonnes copines : CSP+, 98% de femmes actives, Urbaines, 35% Paris RP, 65% Province Finis les bandeaux pub sans âme, Mes Bonnes Copines invente un nouveau business model atypique basé sur l'interaction entre les marques et notre communauté de conso actives ! D'un côté, des bonnes copines qui cherchent à redonner du sens à leur consommation et qui sont devenues allergiques au marketing descendant des marques. De l'autre, des marques qui ont perdu la confiance de leurs consommatrices et qui ont de quoi être effrayées par les réseaux sociaux classiques, souvent agressifs et peu constructifs... Notre solution ? Proposer aux marques de recréer une relation sincère et constructive, une vraie relation de "bonnes copines" avec leurs consommatrices grâce à nos actions de communication qui ne ressemblent à aucunes autres... Contact Blog : https://florencehaxel.wordpress.com/ Twitter : https://twitter.com/florencehaxel Linkedin : http://fr.linkedin.com/in/florencehaxel
  12. 12. Des réseaux sociaux à l’IRL : le choc de la discussion improbable Alban Jarry Alban Jarry a publié plusieurs articles et études sur l’utilisation des réseaux sociaux professionnels. Professionnellement, il est Directeur du programme Solvency 2 dans une Mutuelle et Vice Président de XBRL France. Il a rejoint, en octobre 2013, la 3eme Mutuelle Française en Santé et Prévoyance (1,3 millions d’adhérents), pour diriger une fonction transverse sur les 3 piliers de Solvency 2 et l’ORSA. Auparavant, il était en asset management chez Edmond de Rothschild Investment Managers, en tant que Directeur Adjoint des Opérations en charge des Directions des Systèmes d’Information, de la MOA et du Reporting et de la Mesure de Performance des fonds, après avoir commencé sa carrière en banque privée, en 1995, dans le Département des Produits Nouveaux de La Compagnie Financière Edmond de Rothschild Banque. Il est intervenant d’HEC Paris Executive Education, de France Université Numérique (FUN) et de l’Université Paris Dauphine. Dans le cadre d’associations de Place, il est administrateur et vice-président de XBRL France, préside les Groupes de Travail « Reporting AIFM-ESMA » et « LEI » de l’AFG (Association Française de Gestion), a été Membre du Bureau du Club AMPERE (Asset Management Performance et Reporting), participe au comité de pilotage du livre blanc « les nouveaux visages du risque en assurance » de Finance Innovation. Depuis 2012, il a développé des groupes de travail entre Asset Managers et Assureurs pour normaliser les échanges dans le cadre notamment de Solvency II. Spécialiste de la mise en œuvre des réglementations financières (AIFM, UCIT, Solvency 2, LEI, EMIR, BALE, …) et des réseaux sociaux professionnels, il est l’auteur d’articles pour La Nouvelle Revue de Géopolitique (Coéditeur de la rubrique Le Monde Selon Twitter), L’Argus de l’Assurance, La Revue Banque, La Revue Internationale de Compliance et d’Ethique des Affaires, Le Cercle Les Echos, L'Agefi Communautés, Culture Banque, et anime un blog (albanjarry.wordpress.com). Il est l’auteur de « Twitter conté par 50 personnalités de la banque finance assurance » et « 735 utilisateurs aimantés par LinkedIn » Il est titulaire d’une MIAGE et du MGA d’HEC, dont il préside l’association des anciens élèves « MGA – H Exed - Community ». Contact Blog : http://albanjarry.wordpress.com Twitter : https://twitter.com/Alban_Jarry Linkedin : http://fr.linkedin.com/in/albanjarry

×