Voix off janvier 2012

310 vues

Publié le

Publié dans : Divertissement et humour
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
310
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Voix off janvier 2012

  1. 1. 7 N°2 Malveillance JANVIER 20113 LE FILM COUP DE CŒUR LES CRIMES DE 3 Les Crimes de 5 Snowtown SNOWTOWN A Dangerous5 ON A AUSSI AIME Method A Dangerous Method et Take Shelter : deux films à ne pas rater!7 L’AFFICHE DU MOIS Décryptage de l’affiche du film Malveillance.9 DÉBAT SUR LA DELICATESSE La transposition d’un roman au cinéma est toujours un exercice délicat. Peut-on parler d’une réussite dans cette adaptation?11 ON RESSORT NOS VIEUX DVD Nous vous proposons de redécouvrir American Beauty et Le Silence des Agneaux.13 LES EVENEMENTS A VENIR 9 La 6 Take Shelter Délicatesse
  2. 2. Le film coup de Les Crimes de Snowtown Pari réussi certes, mais à un prix : ce film, en raison de son ultra-violence (un certain nombre de scènes sont suggérées mais l’atmosphère suffit à instaurer un profond malaise chez le spectateur), de la cruauté des thèmes abordés (pédophilie, viol, torture), mais surtout de son très (trop ?) grand réalisme, ne vise qu’un public très restreint, en témoignent d’ailleurs sa très faible distribution (présent dans seulement trois salles en île de France la semaine de sa sortie !), l’absence quasi- totale de publicités, et surtout les nombreux spectateurs quittant la salle en cours de projection (plus d’une dizaine dans mon cas, jamais connu ça Anecdote sur le film: auparavant). Les acteurs choisis par Mais là n’est certainement pas l’enjeu de ce film très le réalisateurs ne sont personnel qui possède par ailleurs beaucoup d’atouts : pas comédien de malgré certaines longueurs, le suspense est là. Une métier. Lucas Pittaway tension omniprésente, qui ne cesse de monter, nous s’apprêtait à rejoindre entraîne jusqu’à un final tonitruant , le tout très bien l’armée en tant que interprété. Daniel Henshall est pétrifiant de charisme mécanicien tandis que et d’autorité dans son rôle de sociopathe sanguinaire. SYNOPSIS : Dans une banlieue australienne où règnent Réalisé par Louise Harris a été Justin Kurzel misère et abus sexuels, Jamie, adolescent déphasé, vit repéré dans un En clair, ce film, à des années-lumière des standards avec sa mère dans le désarroi le plus total. Leurs vies supermarché. hollywoodiens, est une vraie réussite dans son genre, Avec changent lorsque débarque John, que Jamie se met à un film coup de poing qui marque les esprits, mais à Lucas Pittaway, Daniel admirer et à aimer comme le père qu’il a toujours rêvé réserver au public le plus averti. Si vous trouviez Le Henshall, Louise Harris d’avoir. Mais John n’est pas un homme comme les Silence des Agneaux ou encore Seven à peine autres et Jamie s’en rendra compte petit à petit : il Durée 2h00 soutenables et/ou que vous n’aimez pas les films qui s’agit en vérité d’un tueur en série, méthodique et débutent et s’achèvent sans réelle explication en particulièrement violent, sûrement le plus dangereux suivant un chemin non linéaire: passez votre chemin ; qu’ait connu l’Australie. mais si vous êtes friands des films chocs et que vous avez le courage d’aller chercher une salle qui le diffuse, Justin Kurzel, dont c’est le premier long métrage, nous courez-y ! met dans la peau d’un adolescent de 16 ans, et réussit le pari risqué de nous faire ressentir toutes les émotions animant le protagoniste, ses peurs, ses Vincent Migayron craintes, mais surtout son incapacité à avoir la moindre réaction face à son monstre de mentor.
  3. 3. On a aussi aimé A Dangerous Method Take Shelter Réalisé par SYNOPSIS : L’histoire de la relation qui naît entre Jung et l’une de Réalisé par SYNOPSIS : Curtis est le seul à voir les signes annonciateurs d’une David Cronenberg ses patientes: Sabina Spielrein. Lorsque cette dernière entre en Jeff Nichols gigantesque tornade. Il cache ses hallucinations à sa femme et contact avec Freud les choses commencent à se compliquer…. commence la construction d’un abri anti-tornade. Or sa mère a Avec Avec été internée vingt ans plus tôt pour paranoïa aigüe. Est-il fou ou Michael Dans A Dangerous Method, Cronenberg s’entoure d’un casting Michael Shannon, prophète ? Fassbender, Viggo assez dément pour traiter d’un sujet vraiment bizarre qui ne Jessica Chastain Mortensen, Keira ressemble en rien à ce qu’il a pu faire auparavant. Le film Loin de l’esprit d’Hollywood même s’il parle de catastrophe, Take Knightley commence de façon assez hypnotisante, en particulier grâce à la Durée 1h56 Shelter nous montre comment une idée en vient à envahir tout performance de Keira Knightley, à qui le rôle de névrosée l’esprit et à plonger l’individu dans la plus dure solitude. La Durée: 1h 39 convient parfaitement puisqu’il lui permet - pour une fois - grande réussite de ce film (indépendant) est ainsi d’avoir d’exprimer ses tics et ses grimaces de façon justifiée ! Outre ces privilégié le réalisme pour mieux créer les conditions d’empathie crises de démence qui prennent aux tripes, le film cherche à nous du spectateur, surtout pour le personnage attachant et faire comprendre l’évolution des théories psychanalytiques à inquiétant de Curtis, interprété avec talent par le visage habité travers une réalisation soignée et rythmée dans laquelle le trio « Theres a de Michael Shannon. d’acteurs évolue sur un terrain de jeu qui leur convient à storm coming merveille. Quel est finalement le meilleur des abris dans ce climat actuel, « Never repress anything! » like nothing aux sombres nuages de crises écologiques (la tempête dans le Otto Gross (Vincent Cassel) youve ever film) et économiques (l’emprunt risqué de Curtis) ? Par l’intermédiaire de Jessica Chastain, qui incarne sublimement Il nous montre également le conflit intellectuel entre Freud et seen » l’amour maternel et conjugal, c’est la famille qui vient se placer Jung sur la sexualité : n’y a-t-il réellement que cela qui rythme comme un dernier rempart contre tous les dangers, du moins nos vies ? Enfin, parce qu’on est tous un peu névrosés et obsédés jusqu’au dénouement – délicieusement ambigu – de cette œuvre (n’est-ce pas Freud ?), on apprécie beaucoup les scènes de intense, qui confirme que ce grand moment de paranoïa ne fessées - prodiguées magistralement par le beau Michael s’oubliera pas de sitôt. Take Shelter place magistralement 2012 Fassbender - qui donnent au film un bon coup de fouet ! sous le signe de l’apocalypse ! Sarah Le Merdy Sébastien Pron
  4. 4. L’affiche du mois Malveillance Par Sarah Lemerdy Fragilité et vulnérabilité : voilà ce que nous évoque ce dos de femme nue. Ceci n’est pas un hasard. En effet, culturellement, les femmes sont élevées dans l’idée qu’elles sont des proies faciles. Ce film en est une Le titre du film en espagnol , littéralement démonstration supplémentaire… « Pendant que vous dormez » nous évoque, bien plus que sa traduction française, cette peur que nous avons parfois de nous retrouver seuls dans le noir. Ainsi, la nuit correspond à une perte totale de nos repères qui nous oblige à être bien plus vigilants que dans la journée. D’une certaine manière, on se retrouve face à soi- même et, selon de nombreux psy, c’est dans ces moments-là que nos conflits Qui, plus jeune, n’a jamais été vérifier internes prennent toute leur importance. sous son lit qu’un monstre ne s’y Selon certains, les monstres ou les cachait pas ? C’est exactement sur agresseurs que nous imaginons symbolisent cette peur de notre enfance que joue ces démons intérieurs… cette partie de l’affiche. La paire de Paradoxalement, ces derniers viennent Converses nous rappelle notre jeune combler le vide angoissant que nous inspire âge et l’immense main masculine aux la nuit : avec eux, nous ne sommes plus doigts longs et osseux nous évoquent vraiment seuls ! les araignées velues dont beaucoup d’entre nous avaient ou ont encore la phobie…
  5. 5. Débat sur ... La Délicatesse de David Foenkinos et Stéphane Foenkinos Pour une fois qu’un film est fidèle Voilà un film plat, banal et sans en tous points au livre, on ne peut vie... Dommage pour une histoire qu’apprécier… Aucun passage n’a qui était pourtant matière à plus de été sacrifié et l’on retrouve tous les folie ! Finalement, le film joue détails qui m’avaient déjà charmés tellement sur la délicatesse qu’il ne lors de la lecture, un vrai bonheur ! vous laissera aucun souvenir, si ce n’est d’immondes clichés sur les François Damiens ? Moi qui m’étais Suédois. toujours dit que « Non !, Je ne mangerai pas de ce pain-là », je me Les auteurs ont fait habiter notre suis laissée convaincre par son jeu pauvre François Damiens en très crédible et sa laideur banlieue, l’ont habillé comme un touchante qui offre au film un vrai plouc et lui ont imposé le contre- réalisme ! emploi de la sensibilité. Résultat raté : la vraie beauté est intérieure, Enfin, on ne peut que se laisser on le savait déjà, mais le film la envouter Audrey Tautou, manque… excellente comme toujours, qui apporte au film une belle À cela s’ajoutent malheureusement sensibilité – on pleure beaucoup - des dialogues mal écrits et une une pincée de charme et surtout, réalisation digne d’un téléfilm ; beaucoup de délicatesse . bref, c’est très lourd. Miss Tautou, en particulier, n’a jamais paru aussi niaise avec ses accents de gamine! Sarah Le Merdy Sébastien Pron
  6. 6. On ressort nos vieux DVD Nous vous présentons deux films qui ont remporté l’Oscar du meilleur film. Si vous ne les avez pas vu n’hésitez plus et venez chercher le DVD dans la American Beauty DVDthèque dès le 30 Janvier. Réalisé par Sam Mendes Le Silence des Agneaux Avec Kevin Spacey, Annette Bening, Thora Birch Durée 2h02 A travers la crise de la quarantaine de Lester Réalisé par Jonathan Demme Burnhamm (Kevin Spacey) - qui se réveille un Avec Anthony Hopkins, Jodie Foster, Scott Glenn Durée 1h58 matin en prenant soudainement conscience de l’inconsistance de sa vie, et avec un désir sexuel violent pour l’amie majorette de sa fille Jane - Le silence des agneaux fait partie de ces American Beauty jette un regard cynique et sans monuments intemporels qui marquent voir concession sur une société que l’on imagine idéale hantent longtemps encore après leur vision. alors qu’elle n’est que névroses, obsessions, Thriller psycho-horrifique, ce film repose tout mensonges, frustrations, voyeurisme, d’abord sur des acteurs exceptionnels, à homophobie et violences refoulées. commencer par Antony Hopkins. Ce brillantissime acteur nous en met plein la vue avec sa prestation Mais au-delà de cette description peu glorieuse mémorable tenant du génie et à l’instar de des coulisses de l’American Dream, la réalisation Clarice, Hannibal Lecter nous glace le sang autant de Sam Mendes ose un montage risqué qui prend qu’il nous fascine. Jodie Foster est également le temps de filmer des choses belles et parfaite dans son rôle et la relation qui les lie est inattendues. Ainsi, on se souvient tout passionnante : les dialogues sont d’une rare particulièrement de la longue scène du « sac pertinence et l’évolution de leurs rapports est plastique volant », véritable moment lyrique qui remarquablement mise en scène. hisse le film au rang de véritable œuvre d’art. Ajoutez à cela certaines scènes un peu Parmi les 5 Oscars reçus par le film, on compte dérangeantes où l’ambiance très pesante plonge celui du meilleur acteur pour Kevin Spacey et c’est le spectateur dans un certain malaise, un sens du plus que mérité : il nous offre en effet dans détail rare, et un final des plus réussis et vous avez American Beauty l’une de ses meilleures là le cocktail d’un véritable chef d’œuvre. performances d’acteurs, bluffant par sa capacité à Vous l’aurez compris, le silence des agneaux est rendre son personnage à la fois touchant et l’un de ces films que tout le monde se doit de voir pathétique … au moins une fois, ne serait-ce que pour la performance inoubliable d’Antony Hopkins Sarah Lemerdy Vincent Migayron
  7. 7. Les événements à venir Nos partenaires 24 Janvier The Darjeeling Limited Après Lost Highway et In The Mood For Love nous vous proposons de venir découvrir le film drôle et décalé de Wes Anderson The Darjeeeling limited. 30-31 Janvier Lancement de la DVDthèque Vous ne savez jamais quoi regarder? Nous vous proposons de venir découvrir notre collection de DVD que nous mettons à disposition des élèves de l’école. Plus d’infos sur la mezz. 1-2-3 MARS Festival de courts métrages NTC Pendant 3 jours venez vous en mettre en plein les yeux avec des courts métrages réalisés par des étudiants du monde entier.

×