Papluoklebor

448 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
448
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Papluoklebor

  1. 1. PAPLU’O KLEBOR “Partez à la découverte du monde de la bière” Business PlanLisa FischerBarbara EspigaresCharlotte GastaudAlicia BigorieAlizé HoudelinckxNathan Breton 1
  2. 2. Sommaire Executive summury p03 La concurrence p19Le concept p04 La cible p20Les premiers pas en France p05 Moodboard p21Le produit p06 Le positionnement p22Le marché des bières Le local p23pression p07 Le modèle économique p24Le marché p08 Plateforme technologique p25Présentation générale Stratégie commerciale p26du secteur p09 Stratégie de communication p27Structure du secteur Stratégie de lancement p28en France p13 L’équipe p29Tendances du marché en L’existant p30europe et dans les autres pays p14 Tableaux financiers p31Les innovations récentes Plan de financementdu secteur p16 initial p32Organismes et entreprises Compte de résultatdu secteur p17 prévisionnel p33L’offre p18 2
  3. 3. EXECUTIVE SUMMURY• Observations :- Les français apprécient la convivialité des pubs- Un des alcools le moins cher- Tendance : self-service- Facilité d’obtention de licence• Le marché :- Le marché des bières spéciales connait une augmentation car les consommateurs souhaitent avoir un bon rapport qualité/prix.- La situation actuelle du marché est une opportunité pour ouvrir un bar à bières à Paris.• L’offre :- « PAPLU’O KLEBOR » est un bar à bières dans lequel les clients se servent eux- mêmes leurs consommations à l’aide d’une carte de fidélité/paiement.- « PAPLU’O KLEBOR » offre un large choix de bières pressions et de bières de spécialités.• Situation actuelle :- Nous avons déjà prit contact avec une agence afin de trouver un lieu à Paris.- L’équipe est au complet et est prête à démarrer.- ¼ des fonds sont réunis grâce l’apport de chacun des membres de l’équipe 3
  4. 4. Le concept• « Pas plus que le bord » est l’importation d’un nouveau système de consommation des bières dans les bars à Paris. Ce concept vient d’Espagne et d’Irlance. Il est est apparût en France il y a 3ans à Lille avec le bar : Au Fut et à Mesure.• Le principe : Sur chacune des tables, une pompe à bière; dans votre poche, une carte offrant un accès libre aux pompes• Le bar détermine le prix de la bière 4
  5. 5. Les premiers pas en France• FUT ET A MESURE (Bar à Bière – Lille) :  Chiffre d’affaire 2011 : 28 000 €  Apport : 80 000 € o Les 3 derniers bilans du bar : 5
  6. 6. Le produit• Des fûts de bière intégrés aux tables• « Pas plus que le bord » c’est aussi une ambiance dédiée aux amateurs de bonnes musiques et de sport car des écrans ainsi qu’une sono permet au consommateur de mieux apprécier la fraicheur d’une variété de bières.• C’est un lieu à la fois convivial et chaleureux 6
  7. 7. Le marché des bières pression• 1,2% du marché mondial en volume.• 18,6 millions d’hectolitres consommés en 2008 soit - 5% vs 2007.• Une consommation de 30,6 litres par an et par habitant.• Les bières pression restent mieux vendues que les bières bouteilles• Source : http://www.c10.fr/les-produits/la-biere/le-marche-de-la-biere.html 7
  8. 8. Le Marché 8
  9. 9. Présentation générale du secteur Production • En France, la production de bière s’est réduite de 1998 à 2010, passant de 16 550 000 hl à 15 300 000 hl (source Brasseurs de France). La France se classe ainsi au cinquième rang dans la production européenne derrière l’Allemagne, le Royaume-Uni, l’Espagne et les Pays-Bas. • L’indice brut de production (base 100 en 2005) est passé de 120,8 en 1995 à 101,8 en 2011. Cet indice était à 93,3 en 2010, confirmant limpact des variations conjoncturelles. L’indice brut de chiffre d’affaires (base 100 en 2005) est passé de 91,5 en 2000 à 134,3 en 2011. L’indice brut de prix à la production (base 100 en 2005) a progressé de 88,8 en 2000 à 115,2 en 2011. Il avait atteint 122,8 en 2010. 9
  10. 10. Présentation générale du secteur Consommation • Les ventes ont régressé en France de 2006 à 2010, de 20,2 millions hl à 19,73 millions hl. La consommation en France est de 30 litres/an/habitant, ce qui place les français à l’avant-dernier rang en Europe, loin derrière les pays du nord et du centre de l’Europe et en dessous de la consommation espagnole ou portugaise (source Brasseurs de France). • La tendance générale de la consommation est globalement orientée vers une baisse avec une diminution de 30 % en 30 ans, selon l’Association des Brasseurs de France. La baisse de la consommation de bières concerne les bières classiques (qui représentent en GMS 44,6% en volume) alors que les bières de spécialité continuent à croître (source : LSA du 15 juin 2012). Les évolutions conjoncturelles sont extrêmement dépendantes de la situation climatique mais le secteur est très affecté par la tendance structurelle à la baisse de boissons alcoolisées. • Le marché de la bière en France se répartit en deux canaux : - le canal alimentaire ou les achats en magasins qui commercialise 76,4 % de la production et connaît une diminution significative, - le canal « consommation hors domicile » (CHD) qui écoule 23,5 % de la consommation et connaît une régression continue et encore forte (de lordre de 3% par an), en raison de la diminution du nombre d’établissements. • Les bières sans alcool et les panachés accusent une baisse de 3,7 % en volume et 2,5 % en valeur par rapport à 2007. 10
  11. 11. Présentation générale du secteur 11
  12. 12. Présentation générale du secteur • On constate donc que la consommation de bière se répartit en deux modes distincts : - le rafraîchissement, très sensible à la situation climatique ; - la dégustation de produits de haut de gamme. 12
  13. 13. STRUCTURE DUSECTEUR EN FRANCE• En France, le secteur est dominé par les grands groupes internationaux : Kronenbourg appartenant au groupe danois Carlsberg ; le groupe néerlandais Heineken et InBev qui réalisent ensemble environ 80% des volumes.• Quelques brasseries indépendantes (Meteor, Gayant, Duyck, Grain d’Orge, Castelain, Ricourt, Pietra) représentent la quasi totalité du solde de production avec, à leurs côtés, environ 200 brasseries artisanales et micro-brasseries.• Du fait des restructurations d’entreprises, le nombre d’emplois a fortement chuté. Il est actuellement de près de 3 670 personnes, contre 13 000 en 1980.• Les sous-produits sont valorisés : - les drêches (résidu de malt et de houblon) vont à lalimentation animale, - les résidus de levure (levure de bière) sont utilisés par lindustrie pharmaceutique et lalimentation humaine. 13
  14. 14. TENDANCES DU MARCHÉ EN EUROPE ET DANS LES AUTRES PAYS • Le premier producteur mondial de bière est le groupe belge : groupe InBev, également 5ème groupe • agroalimentaire mondial en 2010 selon le classement du cabinet Deloitte. • Valorisation des principales marques de bières dans le monde en 2011 en milliards de dollars (Source RayonBoissons du 25 mai 2012) 14
  15. 15. TENDANCES DU MARCHÉ EN EUROPE ET DANS LES AUTRES PAYS • La consommation française reste en-deçà de celle des autres pays européens avec 30 litres/an/habitant. La consommation est en général orientée à la baisse dans les pays européens (source : association des Brasseurs de France). 15
  16. 16. LES INNOVATIONSRECENTES DU SECTEUR • La consommation des particuliers est marquée par le développement des achats de mini-fûts reconstituant le service à la pression qui était le monopole des cafés. Les industriels cherchent également à se rapprocher de cette présentation du produit par une innovation technique sur les cannettes. • Afin de faire correspondre l’offre à la demande des acheteurs, la brasserie française : - innove par des produits et emballages très diversifiés, - innove par la fabrication de bière à faible teneur en alcool, - s’implique très fortement dans la promotion d’une consommation responsable par une information sur la dose d’alcool contenue dans la bouteille et la mise en place d’un site internet d’information. 16
  17. 17. ORGANISMES ETENTREPRISES DU SECTEURPRINCIPAUX ORGANISMES• Association des Brasseurs de France• Institut français des boissons, de la brasserie et de la malterie (IFBM) : Pôle technologique de Nancy-Brabois• The Brewers of Europe• Brasseries Kronenbourg (groupe Carlsberg) / marques : Kronenbourg, Kanterbrau, 1664, Tourtel, Brasseries Heineken / marques : Heineken, Buckler, Pelforth, Georges Killians, Adelscott, Fischer, Despérados, Kingston• InBev France (groupe Interbrew) / marques : Stella Artois, Jupiler, Abbaye de Leffe, Hoegaarden• Brasserie Meteor / marques : Mortimer, Pravda, Ackerland, Météor• Brasseurs de Gayant / marques : Bière du Démon, Abbaye de Saint-Landelin, la Goudale, Amadeus, Brasserie Duyck / marque : Jenlain 17
  18. 18. L’OFFRE• Le produit : Nouveau système de consommation des bières.La carte abonné est gratuite et permet auconsommateur de mettre le montant qu’il souhaitesur la même carte.• Les tarifs : 18
  19. 19. LA CONCURRENCE• La concurrence actuelle :• Wine by One : Même concept avec du vin• Autres bars irlandais de la capital• Bars et Brasseries « La concurrence de ce concept devrait se développer en 2013 dans l’hexagone. »• Mais pour le moment, « Pas plus que le bord » n’a pas de concurrence directe qui propose une offre strictement comparable. 19
  20. 20. LA CIBLE• Jeunes 18 – 35 ans• Actifs• Parisiens• Aimant la convivialité• Amateur de bières de spécialités 20
  21. 21. MOODBOARD21
  22. 22. LE POSITIONNEMENT• Bar tendance et innovant• Bar convivial où se retrouver entre amis• Bar où on peut déguster des bières de spécialités uniques• Bar atypique• Bar à ambiance : concerts, animations 22
  23. 23. Le local• 75 009 - Paris• Paris 9. Secteur à forte fréquentation midi et soir.,• loyer 30.000 € ht/hc annuel. Tous commerces sauf nuisances.• Affaire tenue depuis 2000• Surface (en m²) : 70• Nombre de mètres linéaires : 5 23
  24. 24. Le modèle économique• Externalisation de la fabrication• PAPLU’O KLEBOR concentre ses efforts sur la vente des bières et la relation avec les clients et est en contact permanant avec les fournisseurs.• Génération de revenus• PAPLU’O KLEBOR vend à ses clients un système de carte de fidélité permettant de se servir de la bière à volonté et de fidéliser ses clients 24
  25. 25. PLATEFORME TECHNOLOGIQUE• Accords et franchise• Location d’un local• Travaux d’aménagement• Action commerciale• Commande du matériel• Création des cartes donnant l’accès aux pompes à bière• Livraison du matériel• Livraison et installation du matériel dans le bar 25
  26. 26. STRATEGIE COMMERCIALE• STRATEGIE PRIX :• Nos tarifs ont été élaborés en prenant comme base un coût correspondant aux tarifs moyens du marché. Notre stratégie prix est simple et efficace dans un but précis : Etre accessible à tout type de consommateurs pour concurrencer les autres pubs auxquels nous allons être comparés.• STRATEGIE DE VENTE :• La carte abonné est gratuite et permet au consommateur de mettre le montant qu’il souhaite sur la même carte.• Le consommateur se verra attribuer une offre de 5,00 € sur sa prochaine recharge à partir d’un certain montant.• Nous offrons un soft au conducteur « SAM » (celui qui ne bois pas »• Nous proposons des softs pour ceux qui ne boivent pas d’alcool 26
  27. 27. LA STRATEGIE DE COMMUNICATION• Charte graphique – création d’un logo• Carte de visite – Plaquette commerciale – Dossier de partenariat – Flyers (1flyers une conso) -• Site internet• Bannières publicitaires• Réseau sociaux – Community management : Page Facebook Page Twitter Page Viadéo/LinkedIn Forums Référencement (google Adwords) Envoi d’emailing Achat de fichier de consommateurs• RP (presse professionnel – bon plan) – Communiqué de presse et Dossier de presse• Stratégie de « piggy back », nous nous appuierons sur d’autres médias Internet qui ont un fort trafic en leur proposant d’offrir des cartes de visite gratuites à leurs Internautes.• Stratégie de buzz 27
  28. 28. LA STRATEGIE DE LANCEMENT• Inviter les consommateurs à visiter notre site web en allant les démarcher et en les contactant via le web.• Proposer des bons de réduction qui seront déposés via les boites aux lettres.• Soirée douverture du bar type concert 28
  29. 29. L’EQUIPE• Lisa Fischer : Gérant et barmaid• Barbara Espigares : Barmaid• Charlotte Gastaud : investisseur• Alicia Bigorie : investisseur• Alizé Houdelinckx : investisseur• Nathan Breton : investisseur 29
  30. 30. L’EXISTANT• L’équipe est constituée et prête à démarrer.• Les prospects ont été identifiés suite à notre analyse.• Les sous traitances sont opérationnel.• Les outils commerciaux sont réalisés.• Plus de 60 000 des fonds sont réunis, nous recherchons 200 000€• Notre immatriculation est prévue pour la rentrée 2013 30
  31. 31. LES TABLEAUX FINANCIERS 31
  32. 32. PLAN DE FINANCEMENT INITIAL BESOINS PERMANENTS RESSOURCES DURABLESImmobilisations incorporelles 138000 Apports personnels ou capital social* 100000 Brevet, licences 18000 Fonds de commerce ou droit au bail 120000 Comptes courants dassociés* 0Immobilisations corporelles 60000 Travaux / aménagements 0 Véhicule 0 Subvention, prime 0 Matériel 0 Mobilier 60000 Prêt bancaire 0 Immobilisations financières 0 Caution sur loyer Investisserus exterieurs 108500 Garanties professionnelles(ex : agent immobilier,transporteur) 0Stock de marchandises 10500Trésorerie 0(ou fonds de caisse)TOTAL 208500 TOTAL 208500 32
  33. 33. COM PT E DE RESULT AT PREVISIONNEL Année 1 Année 2 Année 3 PRODUITS (HT) Ventes de marchandises 96000 113100 123200 Production stock ée 0 0 0 Prestations de services 0 0 0 Subventions dexploitation 0 0 0 Autres produits 0 0 0 Produits financiers 0 0 0 Produits exceptionnels 0 0 0 TOTAL PRODUITS 96000 113100 123200 CHARGES (HT) CHARGES DEXPLOITATION Achats (charges variables) 8500 10300 11700 Achat de marchandises 8500 10300 11700 Sous-traitance 0 0 0APCE: Variation de stockvariation destock = Achats de fournitures 0 0 0stock initial -stock final Eau Electricité Fournitures dentretien Fournitures administratives Fournitures diverses Charges externes 30000 30000 30000 Loyers et charges locatives 30000 30000 30000 Documentation 0 0 0 Frais de personnel 40200 48960 51210 Rémunération du dirigeant 27375 33300 34800 Cotisations sociales du dirigeant 12825 15660 16410 Salaires et charges sociales des salariés 0 0 0 Commissions versées 0 0 0 CHARGES FINANCIERES 0 0 0 Agios et intérêts payés CHARGES EXCEPTIONNELLES TOTAL CHARGES 78700 89260 92910 RESULTAT avant impôts 17300 23840 30290 APCE: Impôts sur les bénéfices * 2595 3576 4543.5 taux IS (impôt sur les sociétés) = 15% pour des RESULTAT NET 14705 20264 25746.5 bénéfices nexcédant pas 38 120€ puis Pour masquer les commentaires : cliquer sur le bouton "affichage" puis "commentaires" 33,33% pour les bénéfices * Cas des soc iét és à ce supérieurs seuil Seuil de rent abilit é c alc ulé aut omat iquement sur longlet "seuil de rent abilit é" 33

×