1
BORDEAUX METROPOLE NUMERIQUE
Fiche synthétique de l’écosystème French Tech :
Indicateurs de la dynamique et plan d’actio...
2
Indicateurs de la dynamique de l’écosystème
1. Nombre d’habitants dans l’écosystème (aire métropolitaine).
La CUB, avec ...
3
3. Levées de fonds comprises entre 1 M€ et 10 M€ des entreprises de moins de 5 ans.
Donner la liste et les montants par ...
4
4. Liste des levées de fonds supérieures à 10 M€ des entreprises de moins de 8 ans
Donner la liste et les montants par e...
5
CHRONO INFORMATIQUE 387 804 108%
COFIM 158 311 96%
CONAPT 189 578 206%
CYPERL 768 1 755 129%
DEFINIMA 278 628 126%
DREAM...
6
PERIDIS 1 220 2 943 141%
PIING 125 256 105%
PROCOMM 372 863 132%
RESEAU C&S 409 2 703 561%
SCES TERTIAIRES AUX ENTR DES ...
7
FINANCIERE DEMONCHY 147 511 247%
ALEXANDRE 153 508 232%
MED-IMAPS 96 529 452%
GUIMBERTEAU SC 150 411 173%
ANNA 111 394 2...
8
D'AQUITAINE"
DOMAINE ROLLAN DE BY 4 659 7 348 58%
GRANDISSIME 4 589 6 933 51%
CHATEAU RAUZAN-SEGLA 5 020 7 726 54%
FRADI...
9
TERRE DE VIGNERONS-UNION PRODIFFU 16 644 43 575 162%
DESCAS PERE ET FILS 16 826 27 368 63%
DISTRIBUTION INTERNATIONALE D...
10
une parfaite maîtrise de la traçabilité de ses produits, lui confère une capacité avérée à valoriser cet
implant modern...
11
 Construction Navale de Bordeaux (création en 1987)
Créé en 1987 sur les bords de Garonne, CNB s’est rapprochée du Gro...
12
Stratégie de développement de l’écosystème à horizon 10 ans
1/2 page maximum
Une ambition Bordeaux métropole centrée su...
13
Développement opérationnel de l’écosystème à horizon 1 an
Présenter 5 actions maximum, nouvelles, concrètes et structur...
14
ACTION 3 : RENFORCER LES PARTENARIATS ENTRE LA RECHERCHE ET LES ENTREPRISES INNOVANTES POUR FACILITER LE
TRANSFERT DE T...
15
Développement opérationnel de l’écosystème à horizon 3 ans
Présenter 5 actions maximum, nouvelles, concrètes et structu...
16
 KPI : cartographie des points de contacts à l’internationale, nombre de startups et d’entreprises en croissance ayant...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

French tech bordeaux synthese

297 vues

Publié le

French tech bordeaux synthese

Publié dans : Technologie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
297
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

French tech bordeaux synthese

  1. 1. 1 BORDEAUX METROPOLE NUMERIQUE Fiche synthétique de l’écosystème French Tech : Indicateurs de la dynamique et plan d’actions concret
  2. 2. 2 Indicateurs de la dynamique de l’écosystème 1. Nombre d’habitants dans l’écosystème (aire métropolitaine). La CUB, avec 727 256 habitants, est la 4e métropole la plus peuplée de France derrière Lyon, Lille et Marseille, et devant Toulouse. 2. Montant cumulé des fonds investis par an en amorçage (tickets < 1 M€) entre 2011 à 2013 – startups1 de tous secteurs Donner, si possible, la liste et les montants par entreprise. Fournir ces données pour les années 2011, 2012 et 2013. Inclure le crowdfunding. 2010 2011 2012 2013 TOTAL (montants en K€) 5 580 9 602 11 022 13 445 * Les données relatives au capital d’amorçage résultent d’une consolidation année par année des chiffres publiés par les principaux acteurs du financement par fonds propres en Aquitaine : Aquiti (ACI, Aquitaine Amorçage), Galia Gestion ainsi que des statistiques communiquées par des réseaux d’investisseurs notamment France Angels, Afic et MyFrenchStartup. Les chiffres communiqués par France Angels incluent l’effet de levier, c’est-à-dire les financements levés auprès d’autres investisseurs grâce à l’intervention de France Angels. * Les données relatives à l’année 2013 ne comprennent pas les chiffres de l’Afic (l’Association française des investisseurs pour la croissance). En raison d’une culture de la confidentialité de certaines opérations, de l’absence d’une consolidation systématique des levées de fonds, ces données ne peuvent être considérées comme exhaustives, elles correspondent cependant à une bonne estimation de la réalité des interventions en capital amorçage sur le territoire de la métropole bordelaise. 1 On désignera ici par startup une organisation à la recherche d’un modèle économique « scalable » (à potentiel de croissance forte et rapide) ou une entreprise qui a été une startup et qui exécute un modèle économique à forte croissance. Son activité peut être centrée sur le numérique ou une partie de sa valeur peut reposer sur le numérique (par exemple : entreprises des technologies de santé – medtech –, entreprises des technologies vertes – greentech –, entreprises des biotechnologies ou encore les entreprises industrielles).
  3. 3. 3 3. Levées de fonds comprises entre 1 M€ et 10 M€ des entreprises de moins de 5 ans. Donner la liste et les montants par entreprise. Fournir ces données pour les années 2011, 2012 et 2013. Entreprises Année de création Montants levés (en k€) Cartégie 2010 3 000 (2012) Ezakus 2011 4 700 (2011 et 2013) 1001 Pneus 2011 1 700 (2013) Poplidays 2010 2 000 (2013) Octopepper 2012 1 500 (2012) Azendoo 2010 1 300 (2012) Sunna Design 2011 1 300 (2013) Voxeet 2013 1 112 (2014) Helloasso 2014 1 250 (2010 et 2012) Cogniteev 2013 500 (2013) Entreprises GreenTech, Biotech, Santé (source : myfrenchstartup) Muquans 2012 1 700 LNC 2010 5 000 Exoes 2009 2 000 Aelis Farma 2013 1 300 Hypervention 2010 3 700 Implanet 2007 26 100
  4. 4. 4 4. Liste des levées de fonds supérieures à 10 M€ des entreprises de moins de 8 ans Donner la liste et les montants par entreprise. Fournir ces données pour les années 2011, 2012 et 2013. 2011 2012 2013 2014 Implanet 14 000 k€ 8 300 k€ Fermentalg 5 300 k€ 12 000 k€ 40 000 k€ Exosun 12 000 k€ 5. Liste des entreprises qui sont ou ont été en situation d’ « hyper-croissance » au cours des 3 dernières années La définition retenue ici de « l’ hyper-croissance » est la suivante : - 2e exercice comptable minimum - Entreprise innovante - Dirigeant actionnaire Stade 1 Stade 2 Stade 3 Définition 100k€ < CA < 3M€ 3M€ < CA < 10M€ 10M€ < CA < 50M€ Critères quantitatifs Croissance du CA >100% sur l’année passéeet anticipée pour l’année n+1 Croissance du CA > 50% par an pendant 3 anset anticipée pour l’année n+1 Résultat d’exploitation > 0 Croissance du CA > 25% par an pendant 3 ans et anticipée pour l’année n+1 Résultat d’exploitation > 5% du CA Stade 1 : CA entre 100 et 3M€ et croissance du CA > à 100% Entreprises CA 2009 (k€) CA 2012 (k€) Evolution CA 2009/2012 2 HARD 2 861 6 161 115% AFIB ACCES FORMAT INFORMATIQUE BUREAUTIQ 510 1 086 113% ALTEM 273 652 139% AROBASE 24 106 225 112% AROBIZ 163 352 115% AZEIDE BORDEAUX 300 674 124% BUSINESS PARTNER 126 260 105% CHRIS INFORMATIC 179 438 145%
  5. 5. 5 CHRONO INFORMATIQUE 387 804 108% COFIM 158 311 96% CONAPT 189 578 206% CYPERL 768 1 755 129% DEFINIMA 278 628 126% DREAM COM MULTIMEDIA 214 875 310% ENTEIS 453 1 079 138% EXPERT COM 428 1 105 158% EXPONE 201 577 188% FOLIATEAM SUD-OUEST 270 513 90% GERI COMMUNICATION 118 234 98% GIRONDE HAUT DEBIT 239 8 511 3464% GROUPE CONEXYS 1 371 2 734 99% HABITAT SOLAIRE 442 1 159 162% IMMERSIVE LAB 256 752 194% INFO NETWORK SYSTEMS 238 537 125% INNOVACOMM 202 651 223% INNOVANTIC 426 1 139 167% INTERACTIVE NETWORK TECHNOLOGIES 389 1 363 251% IRCF (INFORMATIQUE RESEAUX COMMUNICATION FORMATION) 223 482 116% KATREM DISTRIBUTION 147 1 134 673% LEADER 517 1 787 246% LES ARTISANS DU NET 155 410 165% LUMISCAPHE 1 301 2 888 122% MADEINWORK 367 877 139% MALTA INFORMATIQUE 1 350 3 680 173% MAYA BUSINESS SOLUTIONS 514 1 652 221% MDM INFORMATIQUE 191 577 202% NEUROSOFT 295 636 115% ORDI DEPANNE 209 668 219%
  6. 6. 6 PERIDIS 1 220 2 943 141% PIING 125 256 105% PROCOMM 372 863 132% RESEAU C&S 409 2 703 561% SCES TERTIAIRES AUX ENTR DES PYRENEES 636 1 285 102% SENDAO 155 505 225% SIM PALAIS MOBILE 526 1 080 105% SJ SOLUTIONS 274 652 138% SOC AGENAISE BUREAUTIQUE ET INFORMATIQUE 747 1 522 104% SOCIETE D ASSISTANCE INFORMATIQUE ET DE GESTION 101 193 91% SYNERTEC CONSULTANTS 364 777 113% TELIMA SUD-OUEST 425 1 526 259% TELIMA SUD-OUEST FAMILY 230 791 244% TOULLEC INFORMATIQUE 123 384 213% WEB100T 1 631 3 370 107% WOPATA 241 583 142% HORS NUMERIQUE GROUPE SOFRACO 1 863 8 662 365% COLISEE PATRIMOINE GROUP 2 184 7 000 220% DELMAS INVESTISSEMENTS ET PARTICIPATIONS 2 685 6 306 135% NEMEA MANAGEMENT PARTICIPATIONS 2 125 4 648 119% NEW DEAL CONCEPT 1 299 2 663 105% LUMISCAPHE 1 301 2 888 122% LOGIFI 662 2 162 227% CN FINANCE 468 941 101% ARGOS FRANCE HOLDING 486 1 291 165% BOURBON BOIS SYSTEM 201 800 298% EVOLUTION 203 736 262% GROUPE DORKEL 264 600 127% INFO NETWORK SYSTEMS 238 537 125%
  7. 7. 7 FINANCIERE DEMONCHY 147 511 247% ALEXANDRE 153 508 232% MED-IMAPS 96 529 452% GUIMBERTEAU SC 150 411 173% ANNA 111 394 254% FAMILLE LAURENT PH 109 263 141% HOLDING SALIN 100 230 130% NOLAXIS 93 201 117% GROUPE ACTEIS 123 252 104% Stade 2 : CA entre 3M€ et 10M€ et croissance du CA > à 50% sur 3 ans Entreprises CA 2009 (k€) CA 2012 (k€) Evolution CA 2009/2012 FEI 5 927 11 216 89% ORSUD VALLEY 5 099 10 126 99% 2J IMPRESSION 5 202 9 656 86% 3D STORM 3 857 9 894 156% IMAGINE EDITIONS 3 929 6 917 76% SCOPUS - OMNIBADGES 3 229 7 064 119% GALILEE 3 609 5 649 57% ID Systemes 2892 6 480 124% Makesoft 4811 8480 76% Informatique et Prevention 2 359 5 547 135% NP6 6 445 12 000 86% Hors Numérique FREIXENET FRANCE 9 889 15 204 54% SAS DISTILLERIE DOUENCE 4 949 12 281 148% BIO LAB 33 5 236 12 210 133% D. CATHIARD 8 471 13 674 61% FILHET ALLARD 5 316 8 893 67% MAISON F DUBECQ 4 934 8 744 77% COOPERATIVE DES ARTISANS PECHEURS 6 530 9 940 52%
  8. 8. 8 D'AQUITAINE" DOMAINE ROLLAN DE BY 4 659 7 348 58% GRANDISSIME 4 589 6 933 51% CHATEAU RAUZAN-SEGLA 5 020 7 726 54% FRADIN 3 210 5 655 76% CHATEAU MAUCAILLOU 4 317 6 716 56% BERKEM DEVELOPPEMENT 4 495 7 000 56% * Les entreprises surlignées ont été identifiées dans le dossier de candidature French Tech Bordeaux métropole. Stade 3 : CA entre 10M€ et 50M€ et croissance du CA > à 25% sur 3 ans Entreprises CA 2009 (k€) CA 2012 (k€) Evolution CA 2009/2012 1001 Pneus 322 22 280 681% Actual Systems 12 987 18 400 42% APPLIED TECHNOLOGIES INTERNET 7 953 15 603 96% AuCoffre 949 35 871 367% CIS VALLEY 10 836 32 125 196% ConcoursMania 5 927 13 624 129% FEI 5 927 11 216 89% I2S 9 775 14 322 46.5% ICONCEPT 17 336 23 955 38% JDC 38 401 54 247 41% MAINCARE SOLUTIONS 37 499 49 086 31% McKesson 37 499 49 086 31% Millesima 13 389 33 159 147% SCRIBA 20 195 24 781 23% SVD FRANCE 8 690 16 028 84% TESSI TECHNOLOGIES 11 496 19 242 67% VSG 3D 5 927 15 000 153% Hors Numérique SOCIETE DES COLORANTS DU SUD-OUEST 29 608 47 281 60% CORDIER MESTREZAT GRANDS CRUS 35 448 47 382 34%
  9. 9. 9 TERRE DE VIGNERONS-UNION PRODIFFU 16 644 43 575 162% DESCAS PERE ET FILS 16 826 27 368 63% DISTRIBUTION INTERNATIONALE DE VINS DE BORDEAUX 20 701 31 252 51% CHATEAU PONTET CANET 11 435 21 982 92% B.BRAUN AVITUM FRANCE 10 558 14 126 34% PHILIPPE RAOUX SAS 12 167 19 822 63% * Les entreprises surlignées ont été identifiées dans le dossier de candidature French Tech Bordeaux métropole. 6. Liste des entreprises qui ont figuré au moins une fois dans le classement Deloitte Technology Fast 500 EMEA entre 2011 et 2013. Rang au Fast 500 Société Code postal Ville FAST 500 2013 228 CONECTEO 33 650 MARTILLAC 267 CONCOURSMANIA 33 000 BORDEAUX FAST 500 2012 119 CONECTEO 33 650 MARTILLAC 225 CONCOURMANIA 33 000 BORDEAUX FAST 500 2011 70 CONCOURSMANIA 33 000 BORDEAUX 83 CONECTEO 33 650 MARTILLAC 283 POSEO 33 250 MEDOC 7. Liste des succès entrepreneuriaux « emblématiques » de l’écosystème depuis 15 ans (entreprises créées après 2000). Les critères retenus ici : une entreprise qui, moins de 10 ans après sa création, - soit est devenue une ETI (> 250 salariés) ; - soit rachetée plus de 100 M€ ; - soit introduite en bourse.  Implanet (création en 2007) Fondée en 2007 et basée près de Bordeaux, Implanet est une société de technologies médicales fabriquant des implants haut de gamme destinés à la chirurgie orthopédique. Son produit phare, l’implant Jazz, est destiné à améliorer le traitement des pathologies rachidiennes nécessitant une intervention de fusion vertébrale. La plateforme d’orthopédie éprouvée d’Implanet, reposant sur
  10. 10. 10 une parfaite maîtrise de la traçabilité de ses produits, lui confère une capacité avérée à valoriser cet implant moderne. Protégé par 4 familles de brevets internationaux, Jazz a obtenu l’autorisation réglementaire 510(k) de la Food and Drug Administration (FDA) aux États-Unis et le marquage CE. Implanet emploie 33 collaborateurs et a réalisé un chiffre d’affaires de 6,6 millions d’euros en 2012. Site web: www.Implanet.com Dirigeant : Jean-Gérard Pierre Galvez Effectif : 33 salariés CA 2013 : 7139 k€  Ceva santé animale (création en 1981) Initialement une filiale de Sanofi-Aventis, Ceva Santé Animale est issue de plusieurs opérations de LMBO (rachat par les salariés) ayant permis à la direction et aux salariés d’acquérir une participation majoritaire dans la société, avec l’appui des partenaires financiers, notamment Euromezzanine, Natixis et Sagard en 2010. Implantée à Libourne, Ceva Santé Animale est un laboratoire vétérinaire mondial spécialisé dans la recherche, le développement, la production et la commercialisation de produits pharmaceutiques et de vaccins pour les animaux de compagnie, les ruminants, les porcs et les volailles. Avec plus de 3 000 collaborateurs à travers le monde, l’entreprise a déclaré un chiffre d’affaires de plus de 624 millions d’euros en 2013 et un effectif de 3483 salariés. Elle connaît une régulière et significative hausse de son activité qui la situe parmi les 10 leaders mondiaux dans son activité. Site Web : www.ceva.com Dirigeant : Marc Dominique PRIKAZSKI Effectif > 3 483 CA 2010 : 468 000k€ CA 2013 : 624 000 k €  Groupe Ingeliance (création en 2003) Le groupe INGELIANCE est composé de bureaux d’études et d’ingénierie. Il propose des solutions innovantes et maîtrisées aux secteurs industriels de l’aéronautique et spatial, du naval, du ferroviaire, de l’automobile, des biens d’équipements, de l’énergie et de l’environnement. L’entreprise compte plus de 480 collaborateurs opérant sur ses sites de France (14 implantations), d’Allemagne et de Singapour. Engagé dans une stratégie de croissance pendant les 10 dernières années, le groupe a réalisé en 2013 un chiffre d’affaires de plus 31 millions d’euros. Au-delà de ses performances économiques, l’entreprise se distingue par son engagement dans le domaine du mécénat (lutte contre le cancer, chirurgie cardiaque, etc.) Dirigeant : Jean-François CLEDEL Effectifs > 480 salariés CA 2009 : 5401 k€ CA 2013 : 31 000 k€
  11. 11. 11  Construction Navale de Bordeaux (création en 1987) Créé en 1987 sur les bords de Garonne, CNB s’est rapprochée du Groupe Bénéteau, leader mondial de la construction de voiliers de plaisance. CNB regroupe en son sein, en plus de son activité super yachts, la construction de bateaux professionnels (Bénéteau Pêche et vedettes de surveillance maritime) et de catamarans (Lagoon). L’excellente réputation des navires de travail et la place de leader mondial de Lagoon contribuent à la croissance constante de cette entreprise avec un programme d’investissement important et ambitieux, dont notamment la construction d’un quatrième hall. Afin d’élargir son offre, une nouvelle marque a été créée en 2008. CNB exporte sa production à plus de 80% à travers le monde (Méditerranée, Océan Pacifique, Océan Indien…) et a été distinguée par l’octroi de nombreux prix qui soulignent la qualité de son expertise et des ses savoir-faire. Dirigeant : Dieter Konrad Gust Effectif : 536 salariés CA 2010 : 104 585 k€ CA 2013 : 124 840 k€  Epsilon Composite (création 1987) Epsilon Composite a été créé 1987 par Stéphane Lull, avec l’ambition de devenir le leader de la « pultrusion » du carbone, procédé qui mêle l’extrusion et le tissage des fibres. Stéphane Lull a pris le pari de démocratiser la fibre de carbone grâce à la pultrusion, procédé de grande série. Après vingt- cinq ans d’investissements en R&D, l’entreprise dispose de la plus grande capacité de production sur cette technologie et d’une forte visibilité à l’international. Elle bénéficie aujourd’hui d’un partenariat technologique avec AIRBUS pour valider l’usage du carbone sur certaines pièces structurelles. L’entreprise est spécialisée dans la conception, l’étude et la fabrication de pièces et d'équipements en fibre de carbone et en résine époxy. Site web : www.epsilon-composite.com Dirigeant : Stéphane Lull Effectif : 180 salariés CA 2010 : 17 308 k€ CA 2013 : 21 000 k€
  12. 12. 12 Stratégie de développement de l’écosystème à horizon 10 ans 1/2 page maximum Une ambition Bordeaux métropole centrée sur les entreprises et les emplois Bordeaux métropole numérique ambitionne, à l’horizon 2025, de compter parmi les territoires européens leaders dans le domaine du numérique et de constituer ainsi un élément moteur de l’attractivité nationale. Ce projet s’appuie sur des objectifs quantitatifs précis : générer 10 000 emplois, accroître de +50% le nombre d’ETI, de +70% celui des TPE et des PME, susciter le développement de 5 entreprises championnes de dimension mondiale. Il est le reflet d’une détermination visant à développer et faire prospérer toute la communauté des acteurs du numérique - entrepreneurs, associations professionnelles, lieux collaboratifs, universités, laboratoires de recherche, établissements d'enseignement supérieur, déjà réuni par deux fois à près de 1000 personnes, pour encourager et soutenir la candidature de la métropole bordelaise à la labellisation « French Tech ». Au service de cette ambition, une stratégie a été conçue dont les principales caractéristiques sont les suivantes : - La transformation numérique de secteurs traditionnellement ancrés dans l’économie régionale dont le viti-vinicole, l’aéronautique et le spatial, la santé, le tourisme ; - Une orientation plus marquée des usages tels que l’e-commerce, le big-data, le smart-grid, la réalité virtuelle, le gaming ; - Un dispositif d’accompagnement à la création et au développement d’entreprises innovantes à fort potentiel de croissance, basé sur un renforcement des leviers du financement public ou privé et l’encouragement de l’initiative entrepreneuriale, notamment, par l’émergence d’accélérateurs privés ; - Le déploiement d’un programme d’infrastructures, déjà engagé sur le territoire, qui permettra l’interaction des citoyens actuels et futurs avec l’écosystème ; - La convergence de l’offre de formation et de recherche avec les besoins des acteurs économiques et le développement d’initiatives co-construites ; - La poursuite et l’amplification d’un rayonnement international. Bordeaux métropole numérique a placé ses forces vives au centre de sa candidature. La fédération des acteurs publics et privés de l’écosystème autour d’objectifs concrets et mesurables traduit une dynamique propre au territoire.
  13. 13. 13 Développement opérationnel de l’écosystème à horizon 1 an Présenter 5 actions maximum, nouvelles, concrètes et structurantes pour l’écosystème qui seront réalisée en 2015 1 page maximum Pour chaque action : descriptif de l’action – Objectif chiffré/indicateur – Partenaires « An 1 » de French tech Bordeaux métropole, la consolidation d'un projet partagé La mise en œuvre de French tech Bordeaux métropole, au lendemain de sa labellisation, s'appuie sur les forces existantes du territoire, fédérées au travers de la préparation de sa candidature. Le soutien des collectivités s'organise de façon concertée afin de faciliter l'émergence des premières actions fondatrices de la démarche de territoire innovant et de favoriser le développement des entreprises. Action 1 : POSITIONNER L’OFFRE D’ACCELERATEURS (SERVICES, APPUI ET FINANCEMENT) SUR DES SAVOIR-FAIRE LOCAUX RECONNUS ET APPUYER LEUR MEDIATISATION AUPRES DES STARTUPS INNOVANTES  Une spécialisation dans la chaîne de valeur Big Data sera proposée dans la métropole bordelaise, compte tenu de la richesse du tissu entrepreneurial sur cette thématique : exemples d’acteurs engagés : Concoursmania, Héméra  Mobiliser les grandes entreprises et les Tech Champions locaux à des fins de mentoring et d’investissement dans les startups innovantes - exemples d’acteurs engagés : IBM, Aquitem, Cdiscount  KPI : nombre de recrutements de candidats et étudiants formés localement, montants investis par les Tech Champions locaux dans les accélérateurs  Détection des startups potentielles pouvant intégrer ces accélérateurs – exemples d’acteurs engagés : CCIB, Unitec, AEC, Technowest  Par la promotion dans des salons nationaux et internationaux des accélérateurs de la métropole afin d’inciter les startups à s’implanter à Bordeaux – exemples d’acteurs engagés : Région Aquitaine, La Cub, Ville de Bordeaux, CCIB, Syntec numérique et son programme « Délégués à l’international », BGI, Topos  KPI : nombre de projets de startups étudié, nombre de projets retenu et accompagné ACTION 2 : DEVELOPPER DES ACTIONS DE REPERAGE ET D’ORIENTATION VERS LES INCUBATEURS LOCAUX  Mettre en place des actions de sensibilisation à l’entrepreneuriat innovant et numérique en lien avec les incubateurs et pépinières - exemples d’acteurs engagés : Cap Sciences, AEC, Bordeaux Unitec, Technowest  Participer à des salons d’orientation étudiants pour promouvoir les métiers numériques et l’entrepreneuriat – exemples d’acteurs engagés : CCIB, maison de l’emploi de Bordeaux  Impliquer fortement les professionnels du numérique dans la promotion de la filière, lors de salons, dans les classes, à l’université ou dans les écoles de commerce. Renforcer les liens entre la recherche et le monde de l’entreprise – exemples d’acteurs engagés : Kedge Business School, Aquinum, ADEISO, Université de Bordeaux, Aquitaine science transfert  KPI : nombre de projets détectés et orientés vers les incubateurs, nombre de créations d’entreprises émanant de chercheurs/étudiants
  14. 14. 14 ACTION 3 : RENFORCER LES PARTENARIATS ENTRE LA RECHERCHE ET LES ENTREPRISES INNOVANTES POUR FACILITER LE TRANSFERT DE TECHNOLOGIE – exemples d’acteurs engagés : Bordeaux Unitec, Kedge Business School, INRIA Bordeaux, Université de Bordeaux, Aquitaine Science Transfert  KPI : nombre de nouvelles formations orientées « métiers de demain », nombre d’étudiants inscrits, nombre de projets de recherche et développement, taux de recrutement des étudiants locaux ACTION 4 : PACKAGER UNE OFFRE COHERENTE DE FORMATIONS INITIALES ET CONTINUES, COURTES ET APPROFONDIES DEPUIS LES INGENIERIES CLASSIQUES JUSQU’AUX SCIENCES DES DONNEES  Mettre en place des formations sur les métiers de demain - exemples d’acteurs engagés : ecom33, Ville de Bordeaux (bassins digitaux), Cdiscount  Packager une offre de formations continues mutualisées pour les salariés des startups et des entreprises de croissance (French Tech Académie) – exemples d’acteurs engagés : Digital Campus, ESCEN, INGESUP, CNAM, LABRI, INRIA  Proposer une gamme de formations courtes sur des métiers dont les besoins sont exprimés par les entreprises numériques et innovantes – exemples d’acteurs engagés : Digit’Halles  KPI : nombre de nouvelles formations orientées « métiers de demain », nombre d’étudiants inscrits, nombre de nouvelles formations, nombre salariés concernés ACTION 5 : CREER DEUX PACKS D’ACCUEIL DES ENTREPRISES ETRANGERES ET DES ETUDIANTS ETRANGERS DESIREUX DE S’INSTALLER DANS L’AGGLOMERATION BORDELAISE  Aide logistique à l’installation  Créer une entrée unique de l’étudiant étranger (logement, visa, démarches administratives, santé, etc.) – exemples d’acteurs engagés : Université de Bordeaux, BGI, Ville de Bordeaux  Renforcer la coopération entre les talents étrangers et les entreprises de l’agglomération en développant la politique d’accueil des étudiants étrangers basée sur leur insertion dans la vie économique locale (parrainage par un entrepreneur d’un étudiant étranger sur 6 mois, programme Bordeaux Alumni) - exemples d’acteurs engagés : Université de Bordeaux, Inria, Ville de Bordeaux  KPI : nombre de dossiers traités par le guichet unique, nombre de recrutements de talents étrangers dans les entreprises en croissance et les startups innovantes, nombre de nouvelles entreprises implantées dans l’agglomération venant de l’étranger, capital investi dans les startups par des étrangers
  15. 15. 15 Développement opérationnel de l’écosystème à horizon 3 ans Présenter 5 actions maximum, nouvelles, concrètes et structurantes pour l’écosystème qui seront achevées d’ici fin 2017 « An 3 » de French tech Bordeaux métropole, la maturité et la visibilité à l'international L’objectif d’ici 3 ans est que l’écosystème numérique bordelais atteigne une phase de maturité, de croissance rapide, s’appuyant à la fois sur des moyens d’accompagnement et de financement structurés, ainsi qu’une visibilité plus forte à l’international. La dynamique French Tech doit également permettre la diffusion rapide de ces leviers de croissance au sein de l’ensemble des filières technologiques locales. Cette dynamique pourra s’appuyer sur l’ouverture, en 2017, de la Cité numérique, bâtiment étendard de French Tech Bordeaux métropole. Pôle d’excellence économique, culturelle et sociétale fondé sur les usages numériques, le concept de Cité numérique s’appuie sur un système productif local qui fédère les énergies de l’écosystème pour un développement sur le territoire et à l’international. Tête de réseau, la Cité numérique apportera à la diversité des acteurs du numérique les moyens de leur développement. À terme, 800 emplois qualifiés directs sont attendus sur le site. Elle fonctionnera et rayonnera en partenariat et résonance avec les autres sites numériques de l’agglomération : bassin à flots (pôle formation numérique), Darwin, le campus universitaire (écoles et laboratoires), Cap sciences et l’ensemble de l’écosystème entrepreneurial. Action 1 : RENDRE PLUS SELECTIFS LES PROGRAMMES D’ACCOMPAGNEMENT  Impliquer des représentants d’entreprises emblématiques dans les comités de sélection des fonds d’amorçage - exemples d’acteurs engagés : les 10 entrepreneurs emblématiques, Aquitaine Amorçage, ACI, AEC, Bordeaux Unitec, Technowest  Créer un réseau des dispositifs d’accompagnement pour les entreprises – « guichet unique de l’accompagnement tout au long de la vie de l’entreprise » - exemples d’acteurs engagés : AEC, Bordeaux Unitec, Technowest, le Campement, Pépinière éco-créative, Ville de Bordeaux, CCI, 33entrepreneurs, Bordeaux entrepreneurs - Héméra, ACI, Région Aquitaine  KPI : nombre de nouveaux entrants dans les dispositifs d’accompagnement de la métropole, nombre d’entreprises innovants non numériques accompagnées Action 2 : RENFORCER L’ACCES AUX MARCHES INTERNATIONAUX DES ENTREPRISES INNOVANTES  Promouvoir les dispositifs régionaux existants auprès des startups et des entreprises de croissance – exemples d’acteurs engagés : Région Aquitaine (PRIE), CCI (programme Internationale Aquitaine), Réseau Entreprendre Aquitaine (programme Croissance)  Organiser des déplacements d’entrepreneurs sur des salons internationaux ou dans des missions à l’étranger – exemples d’acteurs engagés : Région Aquitaine, ADEISO, BGI  Favoriser les démarches mutualisées à l’international  Développer la mise en réseau internationale (de type French Tech Hub), développer un pool de relais internationaux – exemples d’acteurs engagés : Mairie de Bordeaux, Région Aquitaine, Communauté urbaine de Bordeaux, CCI (en lien avec UBI France), réseau des villes jumelles
  16. 16. 16  KPI : cartographie des points de contacts à l’internationale, nombre de startups et d’entreprises en croissance ayant pu bénéficier du PRIE, nombre de missions à l’étranger ACTION 3 : PROMOUVOIR L’ACCES AUX DISPOSITIFS FINANCIERS NATIONAUX ET AUX ACTEURS DE LA FINANCE  Recenser les investisseurs potentiels et en attirer d’autres (fonds nationaux et internationaux) – exemples d’acteurs engagés : 33 entrepreneurs, Bordeaux entrepreneurs - Héméra, fonds d’investissement  Renforcer le recours des startups aux dispositifs financiers comme les business angels, les fonds d’investissement locaux, la participation des entreprises locales - exemples d’acteurs engagés : Finaqui, Technowest  Montée en puissance du dispositif Pass French Tech opéré par Digital Aquitaine dans la métropole bordelaise – exemples d’acteurs engagés : Région Aquitaine  Proposer la création d’un « observatoire de l’investissement » : exemples d’acteurs engagés : CCI  KPI : nombre d’investisseurs français et étrangers impliqués dans les accélérateurs, nombre de startups ayant recours aux dispositifs financiers Action 4 : METTRE EN PLACE DES ACTIONS CONCRETES AFIN DE FAVORISER L’INVESTISSEMENT NATIONAL ET INTERNATIONAL VERS CES ACCELERATEURS  Promotion dans des salons nationaux et internationaux consacrés à l’investissement et à la levée de fonds  Mobiliser les banques et les fonds d’investissement privés acteurs engagés Bordeaux Place financière et tertiaire, BNP Paribas  KPI : montants investis dans les deux accélérateurs privés, nombre de salons français et internationaux fréquentés par les accélérateurs ACTION 5 : ARTICULATION DES DISPOSITIFS DE FINANCEMENT POUR COMBLER LE « DOUBLE GAP » DE FINANCEMENT Une des difficultés rencontrées par les startups en recherche de financement dans la métropole bordelaise concerne le « double gap » de financement, c’est-à-dire les solutions de financement dans les fourchettes allant de 150 000€ à 300 000€ et de 300 000€ à plus de 1 000 000€. Il existe un vide entre le financement de la phase de démarrage strict et celui concernant le développement fort de l’activité. Les deux tranches, bien qu'apparemment arbitraires, correspondent à deux familles de besoins de financement assez clairement identifiées. Afin de combler ce vide, l’équipe de Bordeaux métropole numérique souhaite promouvoir une meilleure articulation entre des investissements publics (se basant notamment sur le Pass French Tech dont Bordeaux est l’une des métropoles – avec Paris – à pouvoir bénéficier) et des investisseurs privés.

×