Dossier de candidature
à la labellisation « Métropole French Tech » (Abstract)
SOMMAIRE
Lettre de soutien des entrepreneurs------------------------------------------------------------------------------...
« Entrepreneurs de la métropole bordelaise, fondateurs et acteurs de son écosystème
numérique, nous portons la candidature...
notre philosophie
de French Tech
Dynamisme
Les entrepreneurs de la métropole bordelaise ont amené
l’écosystème numérique à...
5
Attractivité
Les entreprises de la métropole bordelaise et
de sa région bénéficient, individuellement et
collectivement,...
23 327salariés en région
dans le domaine du
numérique : 3ème
secteur économique
régional, 4ème région
française
50entrepri...
7
a. Une dynamique portée
par une croissance régulière
de créations d’entreprises
Le dernier rapport de l’APCE, agence pou...
b. Une filière tirée
par des entreprises leaders
À l’échelle de la région aquitaine,
7275 entreprises faisant partie
du cœ...
9
0
200
Unipersonnelles TPE PME ETI Total
400
600
800
1000
1200
1400
1600
1800
887
1010
522 486
12 14
2009 2012
1590
1703
...
Le capital-amorçage,
des solutions régionales
développées pour combler
le déficit en fonds propres
des startups
Le capital...
11
Si les rencontres
dites d’ouverture
et de sensibilisation
du grand public sont
bien présentes (Open
Bidouille Camp, Mel...
e. Une mobilisation autour
d’entreprises emblématiques
Aujourd’hui, 11 entreprises en forte croissance
incarnent la dynami...
13
f. Des dispositifs
d’accélération émergents
4 programmes d’accélération privés proposent
une offre de services et une a...
Cartographie de l’écosystème « partenaires
French Tech Bordeaux Métropole » en faveur
de la croissance des entreprises num...
15
#Accès aux marchés /
Attractivité internationale
BGI
Digital Aquitaine
ADI
UBI France 
CCIB 
CRA 
Bordeaux Unitec 
#Tal...
Une stratégie réfléchie
autour de trois piliers :
• Faire de la métropole
un territoire attractif
pour l’entrepreneuriat
n...
17
Faire de la métropole un
territoire attractif pour
l’entrepreneuriat numérique en
France et à l’international
• Mobilis...
Cette stratégie, renforcée par l’octroi du label
Métropole French Tech, devra permettre à l’écosystème
entrepreneurial de ...
19
Cette ambition s’appuie sur
la présence d’un tissu économique
fertile, qui se justifie par la conjonction
de plusieurs ...
Depuis l’annonce officielle de la candidature, ce sont plus
de 800 entreprises, associations et organismes publics
qui se ...
21
La visite en septembre 2013 de la Ministre déléguée
aux PME, à l’Innovation et à l’Economie numérique,
Fleur Pellerin, ...
a. Programme de développement
opérationnel
Les deux objectifs de ce programme coordonné
de soutien à un nombre limité d’en...
23
French Tech Bordeaux Métropole s’appuiera sur
l’ensemble des acteurs publics et privés pour définir
et mettre en oeuvre...
Cibles d’entreprises
Entreprise de e-commerce
ayant entre 0 et 2 ans
d’existence
Caractéristiques
du programme
• Un hôtel ...
25
Cibles d’entreprises
Toute entreprise entre la
phase démarrage strict
et le développement fort
de l’activité
Caractéris...
Direction artistique : Le BIG - Direction de la Communication de la Communauté urbaine de Bordeaux
Réalisation graphique :...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Frencht tech bordeaux presentation 2

528 vues

Publié le

Frencht tech bordeaux presentation 2

Publié dans : Technologie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
528
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Frencht tech bordeaux presentation 2

  1. 1. Dossier de candidature à la labellisation « Métropole French Tech » (Abstract)
  2. 2. SOMMAIRE Lettre de soutien des entrepreneurs-------------------------------------------------------------------------------------------------p.3 Notre Philosophie de French Tech---------------------------------------------------------------------------------------------------p.4 1. L’écosystème numérique de la métropole bordelaise / données clefs -------------------p.6 a. Une dynamique portée par une croissance régulière de créations d’entreprises---------------------------------------------------p.7 b. Une filière tirée par des entreprises leaders------------------------------------------------------------------------------------------------p.8 c. Une confiance du capital-investissement dans le potentiel des entreprises-------------------------------------------------------p.10 d. Une culture forte du networking------------------------------------------------------------------------------------------------------------p.11 e. Une mobilisation autour d’entreprises emblématiques--------------------------------------------------------------------------------p.12 f. Des dispositifs d’accélération émergents--------------------------------------------------------------------------------------------------p.13 Cartographie de l’écosystème---------------------------------------------------------------------------------------------------------p.14 2. Ambitions et objectifs -------------------------------------------------------------------------------------------------------p.16 a. Fonder French Tech Bordeaux Métropole sur 3 piliers--------------------------------------------------------------------------------p.16 b. Amplifier le dynamisme entrepreneurial local-------------------------------------------------------------------------------------------p.18 c. Jouer l’union sacrée entre les acteurs du territoire-------------------------------------------------------------------------------------p.20 3. Vers la croissance avec French Tech------------------------------------------------------------------------------p.22 a. Programmes de développement opérationnel ------------------------------------------------------------------------------------------p.22 b. Programmes d’accélération privés---------------------------------------------------------------------------------------------------------p.24 c. Programmes d’infrastructures---------------------------------------------------------------------------------------------------------------p.26
  3. 3. « Entrepreneurs de la métropole bordelaise, fondateurs et acteurs de son écosystème numérique, nous portons la candidature « Métropole Bordeaux French Tech » avec l’ambition d’amplifier la croissance digitale et accroître sa visibilité à l’international. Notre identité commune Unis, nous nous engageons dès à présent : • au service de la croissance ; par la création d’accélérateurs, l’accompagnement des entreprises dans leur recherche de financement, la facilitation des terrains d’expérimentations • au service des entrepreneurs ; en multipliant les temps de mise en réseau utile et en pratiquant avant l’heure le mentorat de nos jeunes pairs • au service des entreprises et de leur besoin en capital humain, en incitant nos cadres à enseigner dans les écoles et rapprocher l’entreprise de l’enseignement supérieur. Notre identité tient aussi à notre goût commun pour l’agilité, et la fluidité des échanges. Elle est encouragée, ici, par une cartographie d’acteurs qui constituent un écosystème riche en entrepreneurs, associations d’entrepreneurs, université, laboratoires de recherche, écoles et campus d’enseignement supérieur, services de l’Etat, collectivités, chambres consulaires, lieux collaboratifs, se rassemblant autour d’initiatives communes. Notre identité, s’appuie également sur la métamorphose réussie et reconnue de Bordeaux, marque très attractive et visible à l’international. Elle se lit enfin dans notre volonté et dans notre intérêt à inscrire la démarche de la métropole bordelaise en forte synergie avec les initiatives qui s’organisent à Toulouse, Strasbourg, Rennes, Marseille, Nantes, Paris... de façon à créer ensemble une dynamique à l’échelle nationale. Nos atouts Nous avons fait entendre, tout au long de l’élaboration de ce dossier, notre voix, et nous voulons que son positionnement reflète notre souhait de tirer la valeur des transformations que suppose l’adoption profonde du numérique par notre économie : • Dans le secteur du retail 2.0 et du e-commerce • Dans la transition numérique rapide de l’économie et l’avènement de l’usine agile : nous voulons contribuer au retour du « made in France », qui passe par la virtualisation, le temps réel, le Très Haut Débit, la qualification de la main d’œuvre et l’hyper-proximité au client. • Dans la ville intelligente et augmentée, au-delà des smart grids, par la création de services rapidement rentables et visant une commercialisation mondiale • Dans le « big data », la protection des données, la notion de tiers de confiance pour que le net soit un lieu d’expression où nos droits soient protégés et que l’humain y préserve sa place. Notre positionnement est donc résolument orienté vers la transformation digitale et l’opportunité de création de valeur qu’elle représente au service de l’humain. Notre objectif stratégique Soutenus et accompagnés par la dynamique French Tech, nous avons pour objectif stratégique d’accroître la taille de nos entreprises et leur présence à l’international. Nous partageons la conscience urgente des chances que représente l’économie numérique, ce tournant que l’Histoire nous invite à saisir sans délai, pour la prospérité de notre territoire. Pour cela nous affirmons collectivement, sans ambiguïté, notre disposition à jouer la carte de l’équipe de France, à nous investir ensemble pour faire gagner la FrenchTeam ». Les Entrepreneurs soutiens de la candidature de Métropole Bordeaux French Tech Bordeaux, le 14 avril, Palais de la Bourse, CCI de Bordeaux Les entrepreneurs s’engagent 3
  4. 4. notre philosophie de French Tech Dynamisme Les entrepreneurs de la métropole bordelaise ont amené l’écosystème numérique à un haut niveau de maturité. Il compte 7275 entreprises, dont des leaders nationaux ou internationaux qui essaiment et inspirent de jeunes entreprises. La dynamique du tissu entrepreneurial s’illustre par le rythme de son développement : 600 nouvelles entreprises depuis trois ans. Le soutien de 869 entreprises à la candidature Bordeaux Métropole French Tech témoigne également de la vivacité d’un écosystème qui rayonne au-delà des frontières de l’Aquitaine, comme en témoigne l’engagement de la Ville de Bilbao en faveur de la candidature bordelaise. L’Aquitaine est la région qui a connu ces dernières années la croissance la plus forte en termes d’emplois dans le numérique. Sur le territoire bordelais, il a enregistré, ces dix dernières années, une croissance annuelle moyenne de 14%. Le classement Technology Fast 50 créé par Deloitte France a distingué dans ses dernières éditions plusieurs entreprises aquitaines parmi les plus performantes en termes d’innovation et de croissance dans les hautes technologies, telles que Lectra, Conecteo, ConcoursMania ou Cheops Technology. Ces « champions » confirment la position de la métropole bordelaise dans plusieurs domaines : ecommerce et webmarketing avec le leader du marché français CDiscount ; jeu vidéo et gaming avec Asobo Studio, premier développeur indépendant de jeux sur consoles en France ; jeu marketing en ligne avec ConcoursMania ; web analytics avec AT Internet, entreprise notable au niveau mondial ; TIC pour la santé avec Agfa Healthcare et e device ; technologies 3D immersive avec Immersion, leader européen pour le monde de l’industrie et de la recherche. Des entrepreneurs emblématiques émergent depuis plusieurs années, qui s’engagent dans le développement de startups et d’entreprises à potentiel. A l’image de Julien Parrou (ConcoursMania) qui structure une offre de mentoring à destination des entreprises en amorçage et en première croissance, Hervé Berthou (Systonic, Keep Alert, ProDomaines), Elie Sloïm (Temesis) et Mathieu Llorens (AT Internet) qui partagent leur haut niveau d’expertise dans un esprit de soutien à l’innovation, ou encore de Jacques Peyrondet (Addeo) et de Philippe Marty (Atelier 51) qui animent les communautés locales des entrepreneurs du numérique ADEISO et Aquinum. Tous, à leur niveau, concourent à favoriser le numérique, comme un levier de création de valeur mais aussi une source d’innovations au service de l’humain et de la société. Mobilisation La dynamique entrepreneuriale de la métropole bordelaise s’accompagne d’une prise de conscience par les acteurs économiques de l’enjeu du financement comme levier de croissance des entreprises, et par conséquent du territoire. Le territoire aquitain s’est mobilisé ces dernières années pour offrir des solutions régionales développées pour combler le déficit en fonds propres des startups. Et ceci dès les premières étapes du cycle de vie : depuis 2010, 8,5 M€ de capital amorçage ont été investis dans des entreprises numériques. Une priorité pour le lancement des pépites de demain. A cela s’ajoutent des acteurs du financement de haut de bilan capables d’investir jusqu’à 5 M€. Des évènements contribuent à cela : Le Quai des Entrepreneurs ou Innovadays s’attachent à mettre en relation investisseurs et entrepreneurs. Ils viennent prolonger la création, l’attraction et l’implantation d’acteurs du financement en faveur de la croissance des entreprises locales. Résultat de cette mobilisation : 35 M€ ont ainsi été levés depuis 2012 par une quinzaine de startups aquitaines en croissance. L’écosystème repose désormais sur une dynamique complémentaire, privée et publique. La métropole bordelaise compte déjà 4 programmes d’accélération en faveur de la croissance d’entreprises numériques porteuses. Ils apportent des solutions d’appui technique et financier à des problématiques clés des startups. Des programmes publics d’accélération viennent, enfin, compléter l’offre privée existante ou émergente. Une dynamique pour la croissance, portée par les entrepreneurs, dans un environnement favorable.
  5. 5. 5 Attractivité Les entreprises de la métropole bordelaise et de sa région bénéficient, individuellement et collectivement, d’un capital fort en termes d’image et d’une crédibilité établie. Ces atouts sont renforcés par l’attractivité de Bordeaux, régulièrement classée parmi les villes les plus accueillantes de France pour les entreprises. L’Expansion sacrait récemment Bordeaux 2ème ville la plus «business friendly», tandis que Les Echos la classait comme « ville la plus dynamique économiquement ». Cette attractivité vécue et objective (3000 nouveaux habitants par an sur la seule ville centre) s’appuie sur une profonde transformation, tant du point de vue des dynamiques urbaines (mobilités, culture, services aux habitants, etc.) que sur le plan patrimonial. Ces mutations réinventent dans la métropole bordelaise une expérience de la ville permettant d’allier haute qualité de vie et exigence professionnelle aigüe. Ces atouts sont renforcés par un programme d’infrastructures ambitieux en réalisation ou en instance de réalisation, et dont l’achèvement permettra l’accueil de nouveaux acteurs économiques : la Cité Numérique, le Campus Numérique, #digital Bassins à Flots, des Fablabs, des espaces démonstratifs, le déploiement du très haut débit, de la 4G, et du wifi gratuit (espaces publics) sur l’ensemble du territoire. La Région Aquitaine, elle, a su très tôt se saisir des enjeux de l’économie numérique, en mettant notamment œuvre une administration de mission (Délégation TIC) ainsi qu’une palette de dispositifs de soutiens spécifiques au développement des infrastructures. De même, la métropole bordelaise fut l’une des premières à investir dans un réseau métropolitain très haut débit et à soutenir des pépinières d’entreprises du digital, constituant des leviers stratégiques pour le développement des entreprises locales, la création de startups et le déplacement des centres de décision des grandes entreprises dont l’activité est liée au numérique. La Ville de Bordeaux a également été l’une des premières villes françaises à se doter d’un agenda digital complet, sur le modèle de IT4all, incluant un bouquet de services innovants à destination des citoyens, comprenant des projets sans équivalent, notamment en matière de système d’information, ou d’équipements (e-éducation dans les écoles primaires). L’écosystème entrepreneurial de la métropole bordelaise dispose aujourd’hui d’une expérience valorisable à l’échelle de la French Team et d’une variété d’outils et de structures contribuant à la réussite de Tech Champions locaux. Il bénéficie de la valeur ajoutée apportée par une large typologie d’acteurs de l’innovation et de structures de mise en réseaux : • une concentration significative d’acteurs de la formation supérieure et de la recherche publique et privée, avec notamment, pour les sciences et le numérique (informatique et mathématiques) des écoles d’ingénieurs, l’Ecole Nationale des Sciences Cognitives, un centre de recherche INRIA, et des écoles supérieures de commerce dont les programmes convergent vers la gestion et le développement des activités numériques, • des lieux d’animation, d’expérimentation et de démonstration en nombre significatif, • une trentaine de structures d’accompagnement et d’aide aux entreprises numériques, depuis les associations professionnelles sectorielles ou non et les clusters, en passant par les agences de développement international, le réseau consulaire, les tiers lieux et AEC, agence aquitaine du numérique, • la naissance du pôle régional Digital Aquitaine, adossé au pôle de compétitivité Cap Digital, viendra soutenir et stimuler les collaborations et synergies entre entreprises régionales et secteur numérique. Bordeaux Métropole French Tech soutiendra la dynamique engagée de structuration et de fédération de l’écosystème. Elle placera ses acteurs en position de développer de nouveaux modèles économiques, et d’accélérer ainsi l’innovation et la croissance. Sa gouvernance rassemblera les entrepreneurs les plus représentatifs et les plus engagés de l’écosystème auxquels s’associeront la Mairie de Bordeaux, la Communauté urbaine de Bordeaux, la Région Aquitaine, la ville de Bègles et la Chambre de Commerce et d’Industrie de Bordeaux. Le leadership de cette gouvernance sera confié à une personnalité fédératrice, issue d’une entreprise développant sur le territoire des activités dans le domaine du numérique, que l’implication dans la candidature de la Métropole bordelaise au label « Métropole French Tech » rend légitime. C’est une véritable union sacrée entrepreneuriale et politique au sein et au-delà de la métropole de Bordeaux qui a fédéré les énergies pour bâtir le dossier de candidature au label French Tech. Ce dossier témoigne ainsi du poids et de la réalité de notre écosystème numérique, qui contribue avec force à renforcer l’équipe de France de la FRENCH TECH.
  6. 6. 23 327salariés en région dans le domaine du numérique : 3ème secteur économique régional, 4ème région française 50entreprises au CA à 5 M€, dont 5 entreprises au CA à 50 M€ en 2012 1ère région française dans l’informatique de santé 1ère l’Aquitaine est la région qui a connu la croissance la plus forte en termes d’emplois dans le numérique 300événements annuels, qui rassemblent plus de 25000 visiteurs et 4000 intervenants sur la métropole bordelaise 35M€ levés depuis 2012 par une quinzaine de startups aquitaines en croissance 18,4M€ : montant des levées de fonds supérieurs à 1M€ en 2013, soit +19,2% par rapport à 2012 L’écosystème numérique aquitain couvre de larges secteurs d’activités du e-commerce au gaming en passant les applications de mobilités intelligentes Des structures pour accompagner les entreprises à tous les stade de développement (pôles, clusters, incubateurs, pépinières, accompagnateurs…) Présence de leaders internationaux (Lectra, AT Internet), et nationaux (Cdiscount, Asobo Studio, ConcoursMania…) Données-clés 1. L’écosystème numérique de la métropole bordelaise D’abord axée création de sites web, AT Internet s’est spécialisée en web analytique. En 2000, l’entreprise lance Xiti, solution intégrée en mode SaaS (Software as a Service) permettant de mesurer, superviser et analyser l’intégralité des sites web en temps réel. Site : www.atinternet.com Dirigeant : Alain LLORENS 11 emblématiques Entreprises
  7. 7. 7 a. Une dynamique portée par une croissance régulière de créations d’entreprises Le dernier rapport de l’APCE, agence pour la création d’entreprises, datant de février 2014, place l’Aquitaine à la 1ère place des régions françaises pour la croissance du nombre d’entreprises créées. Ce palmarès s’appuie sur le dynamisme des entrepreneurs locaux et la présence d’un écosystème d’accompagnement toujours plus efficace dans le soutien à la création. Sur les trois dernières années, la métropole bordelaise a enregistré la création de 681 entreprises numériques. Source CCI de Bordeaux 2382012 + 5,3% + 0,4% + 4,8% 2272011 2262010 Nombre de créations d’entreprises numériques dans la Région Aquitaine Créé en 1973, Lectra est le numéro 1 mondial des solutions technologiques intégrées – logiciels, équipements de CFAO et services associés – dédiées aux entreprises qui utilisent des tissus, du cuir, des textiles techniques et des matériaux composites dans la fabrication de leurs produits. Elle s’adresse à de grands marchés mondiaux : la mode, l’automobile, l’ameublement, ainsi qu’une grande variété d’autres industries (l’aéronautique, l’industrie nautique, l’éolien…). Site : www.lectra.com/fr Dirigeant : Daniel HARARI 11 emblématiques Entreprises
  8. 8. b. Une filière tirée par des entreprises leaders À l’échelle de la région aquitaine, 7275 entreprises faisant partie du cœur de cible numérique ont été recensées par la CCI de Bordeaux, intégrant les activités dites freelance, très répandues dans la sphère numérique. Ce nombre conséquent d’établissements permet à l’Aquitaine de se hisser à la 5ème position parmi les régions au plan national. L’écosystème numérique de la métropole bordelaise est composé d’une quinzaine de grandes entreprises leaders tant au plan national qu’international, qui définissent ainsi un large champ d’actions sur lequel elles peuvent agir isolément ou de façon concertée (Cdiscount, Lectra, AGFA Healthcare, MCKESSON, ATOS, Dassault, IBM, Orange, Thalès…). Certaines PME technologiques ont dépassé le stade de la startup pour devenir des entreprises compétitives sur des marchés internationaux (I2S, Millesima, Cdiscount, BeTomorrow, Axyz, Immersion…). Ces entreprises emploient plusieurs milliers de salariés et génèrent plus de 1 milliard d’euros de chiffre d’affaires : elles sont des exemples de réussites bordelaises dans le numérique. À leurs côtés, nombreuses sont les petites entreprises dynamiques qui essaiment et prospèrent. La dynamique globale depuis 2009 se caractérise par une forte croissance du nombre d’entreprises unipersonnelles, des PME et des ETI. En effet, le nombre d’entreprises de l’écosystème numérique de la métropole bordelaise est en constante augmentation, comptant en 2012 environ 1700 entreprises de taille intermédiaire et plus petites pour un effectif de près de 17 250 personnes. Cette progression a très nettement profité aux PME et aux ETI qui, par rapport à 2009, ont amplifié leur nombre respectivement de +14,2% et +16,6%. Quant à la région, elle a enregistré une croissance de ses effectifs salariés de l’ordre de 27,1% entre 2009 et 2012, alors qu’au niveau national, sur la même période, les effectifs du numérique connaissaient une stagnation. Des entreprises et des entrepreneurs dynamiques sur l’ensemble des marchés précités incarnent cette dynamique. Leur agilité intrinsèque permet singulièrement de créer de la valeur en assemblant des compétences et des savoir-faire au service d’usages (retail, e-commerce, espaces intelligents, stockage et indexation de données numériques). Elles se déploient en s’appuyant sur les forces sectorielles du territoire (vin, santé, tourisme et patrimoine, aéronautique, jeux). Ces secteurs spécifiques à l’histoire économique régionale sont fortement différenciants et visibles à l’échelle nationale et internationale. Ils s’appuient sur un vrai patrimoine d’aventures entrepreneuriales. Acteur majeur du e-commerce leader en France (produits high-tech, de loisirs, équipements de la maison…), Cdiscount est une des pépites du e-commerce français. Spécialisé au départ dans les produits high-tech, Cdiscount propose aujourd’hui plus de 100 000 références réparties autour d’une quarantaine d’univers. Site : Cdiscount.com Dirigeant : Emmanuel Grenier 11 emblématiques Entreprises
  9. 9. 9 0 200 Unipersonnelles TPE PME ETI Total 400 600 800 1000 1200 1400 1600 1800 887 1010 522 486 12 14 2009 2012 1590 1703 169 193 +14% -7% +14% +17% +7% 0 2000 Unipersonnelles TPE PME ETI Total 4000 6000 8000 10000 12000 14000 16000 18000 20000 887 1010 1627 1562 4534 7533 2009 2012 13575 17249 6527 7144 +14% -4% +9% +66% +27% 0 200 Unipersonnelles TPE PME ETI Total 400 600 800 1000 1200 1400 1600 1800 887 1010 522 486 12 14 2009 2012 1590 1703 169 193 +14% -7% +14% +17% +7% 0 2000 Unipersonnelles TPE PME ETI Total 4000 6000 8000 10000 12000 14000 16000 18000 20000 887 1010 1627 1562 4534 7533 2009 2012 13575 17249 6527 7144 +14% -4% +9% +66% +27% Mobiles Republic est spécialisée dans le développement d’applications mobiles basées sur l’agrégation de contenus. Site : www.mobilesrepublic.com Dirigeant : Gilles RAYMOND 11 emblématiques Entreprises Source CCI de Bordeaux Source CCI de Bordeaux Nombre d’entreprises au sein de l’écosystème numérique aquitain Effectifs cumulés dans les entreprises au sein de l’écosystème numérique aquitain
  10. 10. Le capital-amorçage, des solutions régionales développées pour combler le déficit en fonds propres des startups Le capital-amorçage est traditionnellement le segment le moins couvert par le marché français mais demeure une priorité pour le lancement des pépites de demain. Le territoire aquitain s’est ainsi mobilisé ces dernières années pour offrir une réponse à l’equity gap (trou de financement) et favoriser l’investissement de fonds d’influence nationale dans les projets de startups aquitains. Depuis 2010, 8,5 M€ de capital amorçage ont été investis dans des entreprises numériques. c. Une confiance du capital-investissement dans le potentiel des entreprises *Les données de 2011 consolident celles de l’AFIC, d’ACI et du réseau France Angels. En 2011, France Angels prend en compte un nouvel indicateur dans ses statistiques : l’effet de levier des investisseurs. Ce dernier s’élève à 3 195 000 €. 955 K€2012 6 089 K€2011 1 484 K€2010 Montant cumulé des investissements d’amorçage* Source CCI de Bordeaux Cap Ingelec s’est fait connaître par ses compétences historiques (électricité, automatismes industriels, génie climatique). La société a décliné son savoir-faire d’ingénierie en maîtrise d’œuvre et en services clés en main à travers de nombreux secteurs d’activité via ses agences : production d’énergie, industrie et process, bâtiments tertiaires construction/réhabilitation, datacenter, navigation aérienne, infrastructure hospitalière, voies navigables et ports… 2014 : Cap Ingelec capitalise sur quatre grands domaines d’activité dans lesquels elle a acquis une expertise et des références d’envergure nationale et internationale : bâtiment, industrie et agroalimentaire, Energie et IT. Site : www.capingelec.com Dirigeant : Jean-Paul CALES 11 emblématiques Entreprises
  11. 11. 11 Si les rencontres dites d’ouverture et de sensibilisation du grand public sont bien présentes (Open Bidouille Camp, Melting Code), les événements professionnels sont l’une des valeurs fortes de la candidature à la labellisation « métropole French Tech » : • rencontres entre investisseurs et startups (InvestInPhotonics, Quai des Entrepreneurs, Innovaday, Destinées numériques), • rencontres des professionnels des secteurs cœurs de cible et secteurs utilisateurs du numérique (Rencontres nationales du eTourisme, Metro’num), • rencontres internationales (Rencontres Mondiales du Logiciel Libre, ITS 2015). Par ailleurs, le territoire est maillé d’événements et d’ateliers organisés par des associations, filières, chambres consulaires ou collectivités territoriales à destination des professionnels locaux du numérique (Creative Tuesdays, Rendez-vous eCom33, Aquinum) visant à favoriser les échanges et l’émergence de projets collaboratifs. La majeure partie des événements ont lieu à Bordeaux. Toutefois, de nouvelles manifestations émergent dans d’autres villes aquitaines, notamment dans le sud de l’Aquitaine : • Les Rencontres Nationales du eTourisme à Pau • Les 24H de l’innovation de l’Estia à Bidart. d. Une culture forte du networking Avec plus de 250 événements récurrents en 2012 et plus d’une trentaine d’événements uniques, la métropole bordelaise témoigne d’une culture forte de mise en réseau des acteurs du numérique. 252 35 Nombre d’événements professionnels de l’écosystème en 2012 Événements uniques en 2012 Avec plus de 70 événements, des intervenants de 7 pays, et une vingtaine de lieux investis sur plusieurs quartiers, la Semaine Digitale est le grand rendez-vous numérique de Bordeaux dont la 4ème édition se déroulera du 13 au 19 octobre 2014 • Espaces de démonstration interactive, • Conférences, animation et rencontres professionnelles, • Conférences et animation grand public (ex : e-éducation, culture…). Une série d’événements au travers desquels la métropole bordelaise exprime son souhait de partager l’expérience de la révolution digitale, avec ses citoyens, et les autres cités digitales innovantes. Sur Twitter, le hashtag #SDBX3 a été distribué plus de 6 millions de fois. Il est entré dans le Top 5 des mots clés les plus twittés en France le mercredi 28 mars 2013 à 17h.
  12. 12. e. Une mobilisation autour d’entreprises emblématiques Aujourd’hui, 11 entreprises en forte croissance incarnent la dynamique entrepreneuriale et la capacité d’innovation de l’écosystème de la métropole bordelaise. Reconnus en France et à l’international, caractérisés par une croissance rapide de leur chiffre d’affaires, Cdiscount, Lectra, Cheops, Cap Ingelec, Conecteo, ConcoursMania, AT Internet, Asobo Studio, Immersion, BeTomorrow, e device et Mobiles Republic assurent une visibilité forte du dynamisme de l’écosystème et de la diversité de ses savoir-faire. Ces success-stories permettront de construire la communication internationale de Bordeaux Métropole Numérique. Hervé Berthou, Systonic François Goube, Cognitiv Agnès Passault, Aquitem Jean-Louis Blouin, I2S Christophe Chartier, Immersion Mathieu Chollon, Mathieu Glayrouse, Octopepper Sylvie Clin, Jean-Dominique Lauwereins, BeTomorrow Nicolas Gaume, Syndicat national du jeux vidéo Gilles Raymond, Mobiles Republic Julien Parrou, ConcoursMania Les ambassadeurs de Bordeaux Métropole French Tech 4 programmes d’accélération privés spécialisés dans le financement de startups bordelaises (Digit’Halles, Bordeaux Quai des Entrepreneurs, Réseau Entreprendre Aquitaine, 33entrepreneurs) 3 niveaux de financement dédié aux différents besoins des entreprises (de plusieurs milliers d’euros à plusieurs millions), notamment aux phases d’amorçage et de développement 7programmes d’accélération publics complétant l’offre privée (Ambition Croissance Numérique, l’Auberge Numérique, Bordeaux Unitec, le plan ETI, le P.R.I.E et Technowest/Techno’start - la Bourse de l’incubé) Données-clés Spécialisé en jeux et techniques marketing de gamification, le groupe ConcoursMania a débuté en 1995. En moins de 10 ans, ConcoursMania a acquis une très forte connaissance des jeux et des techniques marketing de gamification, son activité s’articule autour de deux activités complémentaires : développement, exploitation et monétisation de sites de jeux gratuits grand public à fortes audiences et opérations marketings pour les marques. Site : www.concoursmania.com Dirigeant : Julien PARROU 11 emblématiques Entreprises
  13. 13. 13 f. Des dispositifs d’accélération émergents 4 programmes d’accélération privés proposent une offre de services et une aide à la levée L’écosystème entrepreneurial de la métropole bordelaise, sous l’impulsion de quelques entrepreneurs particulièrement engagés, œuvre pour inciter et mobiliser l’ensemble des acteurs privés du territoire à soutenir ses startups et entreprises numériques. Des accélérateurs de croissance se développent en métropole bordelaise, dont l’offre de services est diverse, se limitant parfois au co-working, voire à des services de conseil et de mise en relation. Pour caractériser l’offre existante, le projet French Tech Bordeaux Métropole a mis en perspective l’existant au regard de critères tels que : • le mentorat, grâce à l’implication d’un réseau de professionnels expérimentés du numérique ou en lien avec le numérique, • la formation, • l’aide au recrutement, • des capacités d’hébergement, • le partage de technologie, • l’aide à la commercialisation ou à l’internationalisation, • l’investissement (prêts d’honneur, aide à la levée de fonds, prise de capital), • modèle économique pérenne fondé essentiellement sur le financement privé et/ou les recettes commerciales. De cette analyse découle l’identification de 4 accélérateurs privés aux degrés de maturité et de modèles très variés ; lesquels remplissent au moins 5 des critères précités : Digit’Halles, Quai des entrepreneurs, Réseau Entreprendre Aquitaine, 33entrepreneurs. Selon leurs besoins, les entrepreneurs aquitains ont accès à trois niveaux de financement : les financements inférieurs à 1M€, de 1 M€ et 5 M€ et supérieurs à 5M€. Pour des besoins de financement inférieurs à 1M€, les entreprises aquitaines peuvent recourir à plusieurs types de financement • le love money, • le prêt participatif à hauteur de 150K€ (ISODEV, FONDELIA, IROKO Participation dont le siège est à Bordeaux), • les réseaux de business angels (Finaqui) ; l’Equity Crowdfunding (Happy Capital), • les financières (Arts Biens), • les fonds labélisés FCPI (Innovation), • les fonds d’investissement locaux ou qui interviennent localement (IRDI, GALIA, Technowest, ACE Management, SOFIMAC, Newfound, Fa dieze), • le Family Office via des banques de gestion de fortunes locales (BPGI, Neuflize, Maeschaert, Rothschild), • la participation d’entreprises locales. Pour des besoins de financement entre 1 M€ et 5 M€, les entreprises peuvent faire appel à  • Alternativa (une bourse des PME non côtées disposant de bureaux situés à Bordeaux,) • des fonds d’investissements locaux (Ouest croissance, GSO, Midi-capital, CMC CIC Capital, SG Capital Partenaires, BNP Paribas Développement…), • des fonds nationaux, • de très nombreux fonds sectoriels, • des fonds très confidentiels tels qu’ORFITE, Octants... • des financières (Financière Turenne Lafayette). Pour accéder à des financements supérieurs à 5 M€, les entreprises ont à leur disposition Enternex, la bourse dédiée aux PME, dont les bureaux sont situés à Bordeaux et qui a financé récemment des entreprises du numérique implantées sur la métropole ; approximativement 400 fonds nationaux. Par ailleurs, French Tech Métropole Bordeaux est actuellement le seul territoire français, hors Paris Ile- de-France, pilote pour le programme Pass French Tech permettant un accès prioritaire, accéléré et exclusif aux services premium des principaux acteurs du développement économique (BPI France – UBI France, de la COFACE et de l’INPI). À ces accélérateurs privés s’ajoutent les acteurs du financement de haut de bilan
  14. 14. Cartographie de l’écosystème « partenaires French Tech Bordeaux Métropole » en faveur de la croissance des entreprises numériques* #Innovation / « Usine à projets innovants » (dynamique d’innovations, transfert de technologies) Université de Bordeaux CRA (CATIE) Bordeaux Technowest Bordeaux Unitec Digital Aquitaine (TOPOS, TIC Santé) Eco-system Darwin #Mentoring entrepreneurial / accompagnement Programmes d’accélération privés Digit’Halles 33entrepreneurs Quai des Entrepreneurs Réseau Entreprendre Aquitaine Programmes d’accélération publics Ambition Croissance Numérique Bordeaux Technowest Bordeaux Unitec Plan ETI Réseau Lconnect Auberge Numérique #Mise en réseaux / Appui / Animation CCIB Aquinum Adeiso AEC Syrpin Bordeaux Games Aquinetic Ecom 33 Syntec Numérique BGI ADI (Innover en Aquitaine) Réseau entreprendre Aquitaine Clusir Aquitaine Node Entreprises du numérique • Startups • Tech Champions • TPE / PME numériques • Grandes entreprises / ETI numériques • Autres grandes entreprises innovantes (autres filières) *liste non exhaustive
  15. 15. 15 #Accès aux marchés / Attractivité internationale BGI Digital Aquitaine ADI UBI France  CCIB  CRA  Bordeaux Unitec  #Talents (formations, gestion des compétences) Aquinum Ecole numérique de la Cité Numérique Universités Institut Polytechnique Bordeaux ENSC Ecole de design / image / PAO : e-artSup, Y-NOV, ISEG… Bassins à flots digitaux #Infrastructures Réseaux Très Haut Débit et Ultra haut débit CUB / Inolia Opérateurs (Orange, Numéricable, SFR) Aménagement immobilier CUB / Cité Numérique SEM Route des lasers SEM Bordeaux Technowest #Capital Fonds d’investissements privés Aquiti Bordeaux Place Financière et Tertiaire Banques (BNP Paribas, BPCA, Crédit Agricole...) Business Angel / programmes d’accélération privés 33entrepreneurs Réseau Entreprendre Aquitaine Quai des Entrepreneurs Investisseurs publics / programmes BPI / OSEO Conseil Régional Aquitaine Université de Bordeaux Bordeaux Technowest Caisse des Dépôts Chambre de Commerce et d’Industrie de Bordeaux
  16. 16. Une stratégie réfléchie autour de trois piliers : • Faire de la métropole un territoire attractif pour l’entrepreneuriat numérique en France et à l’international • Révéler les talents et accélérer la croissance et l’innovation • Fédérer les énergies et animer les partenaires d’un écosystème riche et performant Une prise de conscience générale sur la densité, la diversité et l’énergie de l’écosystème Une stratégie déclinée opérationnellement autour de 9 volets du dispositif French Tech et garantissant la mise en œuvre de tous les leviers clés de croissance 2. ambitions et objectifs Données-clés « Le label apportera très concrètement visibilité et fonds pour les entreprises. » Julien Parrou, PDG ConcoursMania Les piliers de cette stratégie découlent des ambitions nourries par les entrepreneurs numériques de la métropole bordelaise pour leur écosystème local : « Ce label est l’occasion d’avancer ensemble. à l’export par exemple. » Christophe Chartier, PDG Immersion« La démarche French Tech donne à la métropole bordelaise la visibilité que mérite son secteur numérique. C’est l’occasion pour les acteurs de se découvrir et de se rencontrer. Cette dynamique doit permettre de faire éclore de nouveaux projets et démontrer l’enthousiasme qui caractérise cette filière ». Agnès Passault, Fondatrice et PDG d’Aquitem, Gérante d’alienor. net « On joue l’équipe de France depuis Bordeaux pour pousser le numérique français à l’international. » Philippe Marty, président d’Aquinum, association des professionnels du numérique en Aquitaine
  17. 17. 17 Faire de la métropole un territoire attractif pour l’entrepreneuriat numérique en France et à l’international • Mobiliser l’entrepreneuriat numérique comme levier de développement du territoire, et pour répondre aux grandes évolutions sociales (viellissement, accès au soin, climat..) • Contribuer au développement du nouveau pôle de compétitivité Digital Aquitaine, en particulier dans ses collaborations avec Cap Digital • Etre ouvert à toutes les initiatives issues de tous les territoires de façon à mettre en synergie, dans l’esprit French Team, les composantes d’une offre performante, de taille critique pour conquérir les marchés internationaux • Etre pro-actif en matière de promotion de l’écosystème métropolitain à l’international en s’appuyant sur des entrepreneurs emblématiques Révéler les talents et accélérer la croissance et l’innovation • Activer le potentiel de création de startups et leur accompagnement de la pré-incubation jusqu’à la croissance • Consolider puis développer les dispositifs d’accélération de croissance des startups numériques portés par le secteur privé et capables de co-construire des projets générateurs de ressources et d’emplois durables. • Valoriser et structurer l’offre d’espaces d’expérimentations et des lieux d’innovation adaptés aux différents profils des entreprises (CATIE, Fablabs, tiers lieux) Fédérer les énergies et animer les partenaires d’un écosystème riche et performant • Garantir une mise en réseau dynamique de ses acteurs publics et privés pour fertiliser le tissu numérique, développer l’interclustering propice aux innovations et susciter l’émergence de nouveaux modèles économiques • Consolider la communauté des entrepreneurs numériques autour de projets et de grands événements fédérateurs • Proposer un lieu de convergence et de référence du numérique, gage de visibilité et vecteur de clusterisation L’esprit French Tech bordelais s’est développé sur les spécificités de son terreau numérique : un écosystème dense, composé de nombreuses associations professionnelles et clusters en cours de structuration, des acteurs académiques impliqués dans l’innovation numérique, des secteurs économiques historiques utilisateurs du numérique, des success-stories locales dans les domaines du e-commerce et des jeux vidéos ayant essaimé, un vivier de créateurs d’entreprises et entrepreneurs ambitieux, 50 Tech Champions qui participent au rayonnement de la filière à l’internationale, des dispositifs et programme d’accompagnement au développement des entreprises publics et privés déjà ancrés, de nombreuses actions d’attractivité et de visibilité internationales et un réseau dense de lieux propices aux échanges, à la créativité et aux fertilisations croisées. Au regard de l’identité numérique de leur territoire, les acteurs de Métropole Bordeaux French Tech, mobilisés dans la construction du projet, ont développé une vision stratégique partagée, fondée sur 3 piliers et visant un objectif principal : créer sur le territoire bordelais et aquitain, les conditions favorables à l’essor des startups et entreprises à potentiel du numérique. a. Fonder French Tech Bordeaux Métropole sur 3 piliers Créée en 1999, e device est fournisseur de modules M²M (machine to machine) et spécialisée en dispositifs médicaux connectés, la société dispose aujourd’hui de la première plateforme technologique complète assurant le suivi des patients à distance : Healthgo. Site : www.edevice.com Dirigeant : Stéphane SCHINAZI 11 emblématiques Entreprises
  18. 18. Cette stratégie, renforcée par l’octroi du label Métropole French Tech, devra permettre à l’écosystème entrepreneurial de la métropole bordelaise de générer la création de TPME/PME, de faire croître les PME, de développer des modèles d’hypercroissance et d’accompagner la capacité de l’écosystème de s’auto-développer. Des atouts à l’origine d’un positionnement axé sur la transformation digitale Le positionnement de French Tech Bordeaux Métropole s’appuie avant tout sur les atouts de l’écosystème local et reflète le souhait de tirer la valeur des transformations que suppose l’adoption profonde du numérique par l’économie et cela dans différents domaines tels que • le retail 2.0 et le e-commerce, où Bordeaux compte déjà sur un champion national : Cdiscount • la transition numérique rapide de l’économie et l’avènement de l’usine agile : il s’agit de contribuer au retour du « made in France », qui passe par la virtualisation, le temps réel, le haut- débit, la qualification de la main d’œuvre et l’hyper-proximité au client. Ainsi d’ores et déjà, il existe des entreprises qui constituent des maillons indispensables de cette nouvelle chaîne de valeur telles qu’Immersion, Groupe Interaction et demain il s’agira de tirer parti de l’usine du futur portée par la Région Aquitaine dans le cadre du 34ème plan de la Nouvelle France Industrielle • la ville intelligente et augmentée, au delà des smart grids, par la création de services rapidement rentables et visant une commercialisation mondiale comme le projet « Green Line », dans un environnement déjà facilité par les pouvoirs publics  • le « big data », la protection des données, la notion de tiers de confiance par la croissance d’acteurs tels que Chéops, Primobox, TDR, Alineor, pour que le net soit un lieu d’expression où les droits soient protégés et que l’humain y préserve sa place. Ce positionnement est donc résolument orienté vers la transformation digitale et l’opportunité de création de valeur qu’elle représente au service de l’humain. A partir d’une projection des tendances rétrospectives, déjà dynamiques, et du levier apporté dans la croissance de toutes les entreprises et startups par la stratégie et le label métropole French Tech, les objectifs à 10 ans sont ambitieux. La métropole bordelaise connaît, depuis 10 ans, une croissance annuelle moyenne de l’économie digitale de 14,8%. b. Amplifier le dynamisme entrepreneurial local + 50 % + 10 000 + 5 + 70 %Accroissement du nombre d’ETI Emplois créés Nouvelles entreprises à dimension mondiale Accroissement du nombre de TPE/PME Des objectifs stratégiques ambitieux à 10 ans
  19. 19. 19 Cette ambition s’appuie sur la présence d’un tissu économique fertile, qui se justifie par la conjonction de plusieurs facteurs clés : • La cohésion ou l’« union sacrée » des acteurs privés et publics concernés, dont la participation à la candidature métropole French Tech permet une prise de conscience générale sur la densité, la diversité et l’énergie de l’écosystème numérique de la métropole bordelaise, comme sur la capacité d’engagement de ses entrepreneurs les plus emblématiques. • La création de Digital Aquitaine, pôle numérique régional réunissant les principaux clusters et associations numériques, partenaire du pôle de compétitivité francilien Cap Digital, qui renforcera la dynamique de structuration de la filière numérique et permettra de stimuler et soutenir l’effort d’innovation des entreprises selon des orientations préférentiellement sectorielles. • Un programme ambitieux d’infrastructures, déjà engagé, relevant d’actions combinées d’acteurs privés et publics, au bénéfice d’une métropole dont la configuration et la notoriété ont déjà considérablement évolué au cours des dernières années. Parmi les infrastructures en instance de réalisation, et dont l’achèvement permettra l’accueil de nouveaux acteurs économiques, on dénombre la Cité Numérique, le Campus Numérique, #digital Bassins à Flots, le déploiement du très et de l’ultra haut débit, de la 4G, du wifi gratuit (espaces publics) sur l’ensemble du territoire. D’ici 3 à 4 ans, French Tech Bordeaux Métropole souhaite favoriser : 2 Accélérateurs de croissance supplémentaires dans les 2 années à venir. 5 Tech Champions entreprises à vocation mondiale dans les 3 prochaines années. X2 le nombre de joint-ventures établies entre Bordeaux et chacun de ses partenaires, sous la bannière FrenchTech. Créée à Bordeaux en 2002, BeTomorrow crée et développe les objets connectés et les services digitaux de demain. À mi-chemin entre l’ingénierie et la RD, ses équipes d’experts accompagnent ses clients sur des projets innovants, assurant la maîtrise complète de la chaîne de production : de la conception à l’exploitation en passant par le business model, le design, le développement, le lancement marketing et le déploiement. BeTomorrow assure également le prototypage et la fabrication des objets communicants qu’elle invente dans son « FabLab » de la Cité Numérique, bâtiment-totem de la dynamique French Tech bordelaise. Site : betomorrow.com Dirigeant : Sylvie Clin, Jean-Dominique Lauwereins 11 emblématiques Entreprises
  20. 20. Depuis l’annonce officielle de la candidature, ce sont plus de 800 entreprises, associations et organismes publics qui se sont mobilisés autour de ce projet fédérateur. Cette labellisation de la métropole a agi comme un vrai catalyseur d’énergies pour les acteurs du territoire, mobilisant non pas uniquement les entreprises du secteur mais également les autres acteurs du tissu économique local qui mesurent les externalités positives et les retombées potentielles en termes de croissance et d’emplois pour l’ensemble de l’économie bordelaise et régionale. De nombreux poids lourds de l’économie locale tels que le Groupe La Poste, BNP Paribas, ERDF, La Lyonnaise des Eaux ont manifesté leur adhésion à l’esprit French Tech bordelais en transmettant des lettres d’engagement et de soutien. Différents événements et manifestations ont animé la démarche de préparation de la candidature, faisant naitre un enthousiasme partagé par tous les acteurs de la communauté socio-économique locale et favorisant l’appropriation de ce projet par ceux qui en seront les acteurs et les accompagnateurs. Des rassemblements ont ainsi eu lieu à Bordeaux, comme la Grande soirée de mobilisation French Tech Bordeaux Métropole qui a rallié plus de 1100 entrepreneurs à la CCI de Bordeaux. La French Tech Bordeaux Métropole a également fait parler d’elle lors d’événements internationaux tel que le WAQ14 (Web au Québec) ou au South by Southwest Festival (un événement incontournable du numérique à Austin, Texas). c. Jouer l’union sacrée entre les acteurs du territoire La démarche de candidature au label Métropole French Tech, le début d’une aventure humaine au bénéfice de la filière numérique. Lancé en 2002, Asobo Studio est un studio indépendant de développement de jeux vidéos mondialement reconnu pour la qualité de ses productions à la fois sur PC et sur consoles. L’entreprise doit son succès à son expertise multiplateforme et à son indéniable capacité à s’adapter aux tendances et aux évolutions technologiques. Site : asobostudio.com/fr Dirigeant : Sebastian WLOCH, David DEDEINE 11 emblématiques Entreprises La naissance prochaine du pôle Digital Aquitaine constitue une étape majeure dans la structuration de la filière numérique régionale. Le travail de fusion en cours au sein de la filière numérique aquitaine entre des acteurs comme Topos Aquitaine, le cluster TIC santé, Adeiso et les acteurs du commerce connecté autour de Cdiscount, s’accompagne d’un rapprochement avec le pôle de compétitivité mondial francilien, Cap Digital. Cette dynamique au service des projets collaboratifs et innovants trouve un appui avec le récent lancement de la plateforme technologique CATIE (Centre aquitain des technologies de l’information et de l’électronique). Pôle Digital Aquitaine
  21. 21. 21 La visite en septembre 2013 de la Ministre déléguée aux PME, à l’Innovation et à l’Economie numérique, Fleur Pellerin, a renforcé la visibilité des atouts et des potentialités numériques de la métropole bordelaise, puisqu’elle a été l’occasion de faire connaître ses réussites dans le monde du numérique. Les partenaires du projet French Tech ont ainsi pu présenter à la ministre quelques-unes des pépites de l’écosystème numérique bordelais, telles que Asobo Studio et Immersion. Cette visite a également permis de faire découvrir la Cité Numérique, en construction mais qui accueille d’ores et déjà des startups, et de rappeler que le numérique représente plus de 20 000 emplois dans cette région, ce qui en fait la 5ème en termes d’emplois dans le numérique en Immersion est une société spécialisée dans la réalité virtuelle. Pluridisciplinaire, elle propose des systèmes de simulation visuelle et de réalité haut de gamme sur mesure afin d’accompagner les clients dans tous les processus d’innovation. Fondée en 1994 à Bordeaux, l’entreprise dispose aujourd’hui de plusieurs bureaux sur le territoire français. Avec un rythme de croissance de 60% entre 2010 et 2012, la société est devenue leader européen des technologies 3D immersives et collaboratives. Site : www.immersion.fr Dirigeant : Christophe Chartier 11 emblématiques Entreprises
  22. 22. a. Programme de développement opérationnel Les deux objectifs de ce programme coordonné de soutien à un nombre limité d’entreprises à très fort potentiel sont de deux ordres : • Faire croître à l’international 5 entreprises Tech Champions parmi le vivier de TPE/PME déjà identifiées comme des entreprises à fort potentiel et ayant récemment levé des fonds 1 M€. Les entreprises suivantes peuvent postuler au titre de Tech Champions de demain : Au coffre, AT internet, ConcoursMania, FEI, 3D Storm, BeTomorrow, Asobo studios, Immersion, Maxicoffee, Doolist, Mobiles republic, Cartegie, Ezakus, Deolan, Poplidays.com, Connecteo, Octopeper, Azendoo, Suna Design, Voxeet, Netfective Technology, Beezik, Primobox,Snapp, Allgoob, et Cogniteev. Depuis fin 2013, French Tech Bordeaux Métropole est le premier territoire sur lequel une version Beta du Pass French Tech a été organisée comprenant un comité de sélection et deux opérateurs dédiés à la détection de projets et leur accompagnement (La CCI de Bordeaux au titre de son programme « Ambition Croissance » et Digital Aquitaine). Son comité de sélection a déjà siégé le 4 avril 2014 donnant lieu à la sélection de 2 entreprises. Cette offre spécifique de services et d’accompagnement pourra être élargie à des entreprises de l’hinterland bordelais, localisées sur des territoires qui ne bénéficieront pas du label French Tech. • Structurer un pipeline de détection de « pépites » et d’appui renforcé sur leurs premières étapes de vie. La sélection de ces entreprises à fort potentiel de croissance se fera en concertation avec les acteurs publics et privés du soutien aux entreprises du numérique lors de sessions organisées à l’initiative de French Tech Bordeaux Métropole avec chacune des entreprises concernées, permettant ainsi de présenter leurs ambitions et besoins, puis de définir un programme d’actions adapté à chaque cas. Le pipeline de Tech Champions s’incrémentera au fil de l’eau par les propositions des acteurs partenaires publics et privés. 3. Vers la croissance avec French Tech Spécialiste de la virtualisation de serveurs, de postes de travail et du stockage, Cheops Technology propose au sein de ses deux datacenters sécurisés l’offre iCod (Infrastructure Cheops On Demand), permettant à ses clients de s’affranchir de toute acquisition de matériels et de disposer de toute la puissance de traitement nécessaire. Site : www.cheops.fr Dirigeant : Nicolas LEROY- FlEURIOT 11 emblématiques Entreprises
  23. 23. 23 French Tech Bordeaux Métropole s’appuiera sur l’ensemble des acteurs publics et privés pour définir et mettre en oeuvre un programme de développement opérationnel à horizon 3-4 ans décliné en plans d’actions sur chacun des 9 volets suivants. Ce plan opérationnel s’inscrit dans les axes stratégiques portées par la Mission French Tech et garantit la possibilité d’actionner sur le territoire les différents leviers clés du développement des startups et entreprises du numérique. Programme d’entreprises championnes • Faire croître 5 entreprises Tech Champions parmi le vivier de TPE/PME ayant récemment levé des fonds 1M€ • Structurer un pipeline de détection de pépites et d’appui renforcé sur leurs premières étapes de vie 1 Programme d’inclusion sociale et d’ouverture au grand public • Encourager les initiatives autour de la créativité numérique et de l’innovation • Renforcer la culture de l’entrepreneuriat numérique • Faire du numérique un faciltateur d’insertion sociale 7 Programme d’accélération privé d’entreprises de croissance • Consolider et amplifier la force de frappe des 4 accélérateurs privés existants • Susciter et accompagner la création de 2 programmes supplémentaires 2 Politique d’achats publics favorables aux startups • Mettre en place une politique volontariste favorisant les solutions innovantes • Aider les porteurs de projets à comprendre le cadre des marchés publics • Mettre en réseau les acteurs publics et les acteurs de l’innovation pour le développement de projets expérimentaux 8 Programme riche d’animation de l’écosystème • Promouvoir les entreprises numériques au sein des événements organisés en métropole bordelaise et des manifestations professionnelles à l’international • Développer tous les canaux, présentiels et dématérialisés, de la mise en réseau • Pérenniser et amplifier les événements de créativité numérique pour le public 3 Programme d’attractivité et de visibilité internationales • Développer l’accès aux grands marchés via la poursuite de programmes avec les USA et la Chine, et le développement de dispositifs d’accompagnement à l’internationalisation • Accompagner les échanges avec les écosystèmes numériques étrangers en capitalisant sur les liens privilégiés avec Londres, San Francisco (French Tech Hub), Munich, San Sebastian et Montréal et en renforçant l’accueil d’IDe et d’entreprises exogènes • Renforcer la visibilité à l’international via l’organisation et la participation à des événements internationaux et des campagnes de communication 4 Programmes d’accueil de talents étrangers • Renforcer les coopérations entre les talents étrangers attirés par le potentiel de formation/ recherche et les entreprises numériques locales • Développer les sites et infrastructures favorisant l’accueil des talents • Structurer une offre de services à ce public en développant les programmes existants 5 Programme d’accès et de développement des compétences pour les startups • Mettre en place le dispositif French Tech Académie proposant une entrée unique et thématisée vers les formations ciblées startups sur les métropoles • Monter des offres de formation pour les startups répondant à des besoins non satisfaits • Faciliter l’identification et l’embauche des étudiants aux compétences utiles pour les startups numériques 6 Programme d’infratructures et d’aménagement pour un environnement urbain attractif • Renforcer la couverture et le maillage des infrastructures numériques • Mettre en service la Cité Numérique à horizon 2016 • Promouvoir et structurer les offres d’espaces de démonstration et d’expérimentation privés et publics • Assurer le développement et le rayonnement du quartier des Bassins à Flot, dédié aux établissements d’enseignement supérieur numérique et aux entreprises innovantes • Organiser les synergies avec l’écosystème entrepreneurial de Darwin 9
  24. 24. Cibles d’entreprises Entreprise de e-commerce ayant entre 0 et 2 ans d’existence Caractéristiques du programme • Un hôtel d’entreprises multi-service avec notamment : • Un centre mutualisé de relation client • Une offre de services WebMarketing mutualisés et à la carte • Un showroom et drive pour les clients • Un centre de formation en ligne • Des centres de ressources Objectif en matière d’accompagnement non communiqué Modèle d’affaire non communiqué Cibles d’entreprises Les entreprises travaillant autour de l’une des trois thématiques suivantes : tourisme, vin, gastronomie Caractéristiques du programme • Programme d’accompagnement intensif de 3 à 6 mois • Utilisation d’un réseau de 20 mentors, entrepreneurs dans divers secteurs Objectif en matière d’accompagnement • 12 startups par semestre (avec 3 à 4 entrepreneurs par startup) • 1M€ d’investissement annuel Modèle d’affaire : 3 modèles de monétisation • Une partie des fonds levés sert à couvrir les charges opérationnelles • Gain des plus-values de cession • Revenus complémentaires par la mise en place d’une série de services pour les entreprises b. Programmes d’accélération privés L’écosystème local est actuellement efficient pour l’accompagnement au démarrage et également pour le capital développement des entreprises matures. En effet des structures dédiées soutiennent les porteurs de projets et les sociétés confirmées. Néanmoins, il existe encore un manque de dispositifs et de solutions financières entre la phase de démarrage strict et le développement fort de l’activité. Cet accompagnement nécessite des fonds mais aussi un mentorat par des acteurs qui ont déjà su créer et développer leur entreprise de croissance. Les accélérateurs permettront de sélectionner des startups à fort potentiel de croissance dans le secteur internet, et de leur donner accès à différents types de ressources essentielles pour réussir (mentorat, financement, recrutement, accès au marché). 4 accélérateurs privés (en cours de création ou déjà actifs) répondent à ces objectifs et s’inscrivent dans la dynamique French Tech : Bordeaux Entrepreneurs, Digit’Halles de Ecom33, Programme Croissance de Réseau Entreprendre Aquitaine et 33entrepreneurs. C’est pourquoi, la première phase opérationnelle de ce programme consistera à consolider et amplifier la force de frappe des 4 accélérateurs privés existants. Dans un second temps, il sera envisagé de susciter et accompagner la création de 2 accélérateurs supplémentaires privés, qui capitaliseront sur les bonnes pratiques et les retours d’expériences des dispositifs existant.
  25. 25. 25 Cibles d’entreprises Toute entreprise entre la phase démarrage strict et le développement fort de l’activité Caractéristiques du programme Accélérateur de startup du secteur du web, média en ligne et mobile proposant gratuitement : • Un mentorat des entrepreneurs-créateurs par d’autres entrepreneurs • Un accès à des locaux adaptés aux sociétés du web • Un apport direct en capital des sociétés accompagnées Prise de participation de 3 à 10 % du capital et possibilité de sortir lors du premier gros tour de table Objectif en matière d’accompagnement • Budget de projet : 4 M€ sur 5 ans • Nombre de porteurs de projet touchés à travers l’accueil dans l’espace dédié : 5 000 par an • Entreprises souhaitant être accompagnées et pouvant rentrer dans les critères : estimations de 30 par an • Projets effectivement sélectionnés par l’accélérateur : 10 startups par an • Visiteurs en libre accès visitant le café-bistro et l’espace d’information : 30 000 par an Modèle d’affaire • Revenus de la location aux sociétés tiers des espaces événementiels • Revenus de sponsoring de l’espace d’accueil des entrepreneurs et des salles de réunion • Revenus des partenariats avec des experts pour des interventions liées à l’accompagnement • Revenus de marketing direct assurés grâce aux contacts issus de l’espace gratuit des porteurs de projet • Revenus du café-bistro Cibles d’entreprises Futur créateur ou repreneur présentant entre autres : • Un projet de plan de financement de 70k€ minimum • La volonté de créer ou de maintenir de 3 à 5 emplois minimum en 3 ans • Une implantation en Aquitaine Chef d’entreprise du programme Croissance présentant entre autres : • Un projet de croissance organique, externe, industrielle, RD, internationale… • Une entreprise de 15 salariés en France et/ou un CA de 1M€ et fonds propres positifs • 3 ans minimum d’exercice comptable Caractéristiques du programme Pour le futur créateur ou repreneur : • Du conseil et du mentorat (par des sessions individuelles et collectives) • Un accompagnement financier (prêt d’honneur) Pour le chef d’entreprise : • Conseil d’accompagnement constitué de 3/4 adhérents • Prêt de 100 à 300k€ accordé par BPI France et garantis par le fonds « Réseau Entreprendre Croissance » Objectif en matière d’accompagnement non communiqué Modèle d’affaire • Pour le futur créateur : prêts d’honneur prélevé sur un fonds de prêt alimenté à l’origine par la CDC et la Région Aquitaine et géré par l’association • Pour le chef d’entreprise : prêt participatif BPI France, garanti par le fonds de Garantie « Réseau Entreprendre Croissance »
  26. 26. Direction artistique : Le BIG - Direction de la Communication de la Communauté urbaine de Bordeaux Réalisation graphique : Yasmine Madec - tabaramounien.com Septembre 2013 • La métropole bordelaise annonce sa candidature à la labellisation «French Tech» devant Fleur Pellerin, Ministre déléguée aux PME, à l’innovation et à l’économie numérique Avril 2014 • 1100 entrepreneurs se réunissent à la CCI de Bordeaux en soutien à la candidature bordelaise à la labellisation «French Tech» Mai 2014 • La métropole bordelaise adresse son dossier de candidature à Axelle Lemaire, Secrétaire d’Etat au numérique et l’invite à venir rencontrer les acteurs de l’écosystème Bordeaux Métopole French Tech Juin 2014 • 5 startups bordelaises et aquitaines présentes à Futur en Seine Juin – Septembre 2014 • Finalisation de la candidature bordelaise avec la mission French Tech Eté 2014 • Lancement de Digital Aquitaine Automne 2014 • Réunion du comité de labellisation French Tech (en attente de confirmation) • 4ème édition de la Semaine Digitale de Bordeaux • 4ème édition des Destinées Numériques, Bordeaux La dynamique French Tech s’accélère… Bordeaux, Palais de la Bourse, 14 avril 2014, 1100 entrepreneurs pour soutenir French Tech ©agence appa

×