Méthodologie d’usage des Modèles Changement de Modèle & Approfondissement
Comment décider entre 2 modèles ? <ul><li>Exemple Astronomique : De Ptolémée à Copernic </li></ul><ul><ul><li>Modèle géoce...
Extension du champ de connaissance <ul><li>Ce n’est que par la Lunette de Galilée et ses observations que  d’autres élémen...
Quelles conséquences  modernes <ul><li>A la recherche de la Planète IX </li></ul><ul><ul><li>Pluton ayant été rétrogradé, ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Méthodologie usage des Modèles : Changement de Modèle

941 vues

Publié le

Petite introduction en 3 pages à la notion de modèles et changement de modèles avec quelques exemples historiques survenus en Astronomie.
Pour plus d'informations sur la notion de Modèles : www.alpharis.com

Publié dans : Formation, Technologie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
941
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
24
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Méthodologie usage des Modèles : Changement de Modèle

  1. 1. Méthodologie d’usage des Modèles Changement de Modèle & Approfondissement
  2. 2. Comment décider entre 2 modèles ? <ul><li>Exemple Astronomique : De Ptolémée à Copernic </li></ul><ul><ul><li>Modèle géocentrique : La Terre au Centre </li></ul></ul><ul><ul><li>Modèles Héliocentrique : Le soleil au Centre </li></ul></ul><ul><li>Sur la base des informations disponibles à l’époque, les 2 hypothèses étaient toutes les 2 démontrables mais par des moyens différents </li></ul><ul><li>L’abandon du 1er modèle et son remplacement par l’autre s’est fait progressivement </li></ul><ul><li>Par l’arrivée de nouveaux éléments </li></ul><ul><ul><li>Détection des comètes dans les orbes célestes </li></ul></ul><ul><li>Copernic y a vu une incompatibilité Métaphysique (et non pas astronomique) avec le Modèle Ptolémaïque. </li></ul><ul><li>Il a du coup créer un modèle Astronomique différent </li></ul>
  3. 3. Extension du champ de connaissance <ul><li>Ce n’est que par la Lunette de Galilée et ses observations que d’autres éléments sont venus </li></ul><ul><ul><li>Phases de Venus </li></ul></ul><ul><ul><li>Satellites de Jupiter </li></ul></ul><ul><ul><li>Différences de grandeur entre Venus, Mars et Mercure </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Les grandeurs apparentes des planètes devraient être constantes si la Terre était un milieu de l’Univers. </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Mais 4 planètes observables à l’œil nu ne permettait pas de faire ce constat. 6 à la lunette permettait d’autres déductions. </li></ul></ul></ul><ul><li>Conclusions </li></ul><ul><ul><li>C’est donc bien par l’extension des connaissances que l’on peut trier les modèles dans un même champ de connaissance </li></ul></ul><ul><ul><li>C’est la meilleure adaptation d’un modèle à la « réalité » observable qui réfute un ancien modèle </li></ul></ul><ul><ul><li>Un modèle dans un champ de connaissance donné peut venir d’un modèle d’un autre champ : Métaphysique  Astronomie </li></ul></ul><ul><ul><li>Un modèle faux peut être utilisé sur la durée </li></ul></ul><ul><ul><li>Un modèle faux ne peut être utilisé que s’il n’a pas de conséquences néfastes </li></ul></ul><ul><ul><li>On peut hésiter à aller sur le modèle le plus satisfaisant d’un champ pour des raisons tenant à des modèles d’autres champs </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Les partisans de l’héliocentrisme et Tycho BRAHE qui mixa les 2 ! </li></ul></ul></ul>
  4. 4. Quelles conséquences modernes <ul><li>A la recherche de la Planète IX </li></ul><ul><ul><li>Pluton ayant été rétrogradé, nous n’avons plus que 8 planètes </li></ul></ul><ul><li>A la suite d’anomalies rencontrées dans la ceinture de Kuiper, le japonais Lykawka prévoit l’existence d’une 9ième planète. (11/01/2008) </li></ul><ul><ul><li>D’autres l’ont imaginé avant lui. Mais ces travaux sont les plus pertinents </li></ul></ul><ul><li>C’est la notion de Prédicatibilité qui fait la force d’un modèle </li></ul><ul><ul><li>Neptune a été prévu d’après les incohérences relevées sur Uranus </li></ul></ul><ul><ul><li>Et Pluton d’après celles sur Neptune </li></ul></ul><ul><li>L’observation valide la prédicatibilité </li></ul><ul><ul><li>La durée de l’orbite de cette nouvelle planète serait entre 1000 & 2500 ans. On est donc pas sur de la voir rapidement. </li></ul></ul><ul><ul><li>En entreprise ou en création on ne peut pas attendre autant ! </li></ul></ul><ul><li>Des constatations fausses peuvent agrandir un champ de connaissance </li></ul><ul><ul><li>Les irrégularités observées sur Neptune et Uranus n’existent pas </li></ul></ul><ul><ul><li>Elles étaient dues au manque de précision des instruments de l’époque ! </li></ul></ul>

×