La réglementation des farines animales

1 581 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 581
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
22
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Mouton Bœuf Porc Poule Part de l'animal consommée par l'homme (en %) en France (Source SIFCO septembre 2000) 52% 54% 62% 68%
  • Saisies : Ce sont les pièces déclarées impropres à la consommation humaine lors de l'inspection vétérinaire parce que : * elles présentent un risque pour la santé publique * elles présentent un défaut d'aspect. Issues, sauf les phanères, cuirs et matières stercoraires. Cela représente principalement : * les organes génitaux, * les glandes endocrines, * les nivets c'est-à-dire les déchets de parages des carcasses autres que la graisse.
  • une tonne de tourteaude soja coûtait 340 euros, alors que le prix derevient d’une tonne de prot é i nes anima lestransformées sera it de 35 euros.
  • La réglementation des farines animales

    1. 1. Université de Caen Basse-Normandie Institut de biologie fondamentale et appliquée Master 2 pro AliBio Caen Année universitaire 2011/2012 Amance-Eudine RouzierRéglementations desFarines animales
    2. 2. Sommaire : Introduction 1) Quelques détails Farines de viande Farines de poisson 2) Contexte de l’utilisation des farines animales 3) Réglementation des farines animales 4) Parallèle avec la crise de l’ESB 5) Avis de l’ANSES du 31/03/2009 Discussion 6
    3. 3. Introduction Les farines animales sont issues de :  l’industrie de la viande (farines de viande)  l’industrie de la pêche (farines de poissons) Animal vivant Abattoir Carcasse Viande Produits nobles Co-produits destinée à la Abats, issues, consommation déchets humaine organiques, etc... 1
    4. 4. A. Les produits issus de lindustrie de la viande Les co-produits sont : - les corps gras (production de graisses animales) - les sous-produits consommés par lhomme (certains abats) - les "déchets" animaux  non destinés à lalimentation humaine.Quelques détails : Issues Cadavres Abats Saisies Sang Production de farines de viande 2
    5. 5. B. Les produits issus de lindustrie de la pêche : Les co-produits sont : - des déchets de la consommation humaine : * des poissons invendus car espèces non consommées * des saisies sanitaires * des déchets dateliers de découpe (préparations de filets ...)Quelques détails : - des poissons entiers spécialement péchés pour la fabrication de farine dans les régions ou les pays où la pêche est très excédentaire par rapport à la consommation humaine. Production de farines de poisson 3
    6. 6. Le contexte de l’utilisation les farines animalesLutilisation des farines animales dans lalimentation des animaux délevage nestpas un fait nouveau.  Dès la fin du XIXe siècle aux États-Unis  Au début du XXe siècle en France  Vulgarisation de leur utilisation dans les années 70Intérêt de l’utilisation des farines animales :  Riches en protéines  Protéines peu dégradées par les micro-organismes du rumen  Apport d’acides aminés essentiels (Lys et Met)  Apport de phosphore et de calcium  Recyclage des déchets animaux Leur concentration na jamais excédé 2 à 3 % dans les mélanges industriels distribués aux ruminants. Elles n’étaient pas utilisées par tous les ! producteurs daliments pour le bétail. 4
    7. 7. Réglementation des farines animalesDates clés : C h r o n o l o g i e- Juillet 1990 : interdiction des protéines animales dans l’alimentation des bovins (saufles protéines laitières, les ovoproduits et les protéines issues des poissons et des produitsde la mer)- Décembre 1991 : qualification des déchets animaux selon leur niveau de risque« matières à haut risque » et « matières à bas risque »- Décembre 1994 : extension de l’interdiction des protéines animales à l’ensemble desruminants- Juin 1996 : interdiction d’incorporation des cadavres et des saisies d’abattoir dansl’alimentation animale- Février 1998 : traitement des farines animales par le procédé 133°C/3 bars/20 min- Novembre 2000 : suspension de l’emploi des farines et de certaines graisses d’origineanimale pour l’alimentation de toute espèce de rente- Décembre 2000 : exclusion de la chaîne alimentaire des ruminants abattus d’urgencepour cause d’accident- Février 2002 : classement des déchets en trois catégories 5
    8. 8. Parallèle avec la crise de l’ESBDates clés : C h r o n o l o g i e- Septembre 1985 : apparition de l’ESB en Grande Bretagne-Juillet 1989 : début de l’embargo européen sur certaines viandes bovines britanniques- Mars 1991 : premiers cas d’ESB en France- Mars 1996 : lien établi entre la nouvelle variante de la maladie de Creutzfeldt-Jacob etl’ESB, début de la crise internationale- Octobre 2000 : «affaire Carrefour », rappel de certains lots de bœufsDepuis 2004, la commission européenne veut réintroduire les protéines d’origine animaledans l’alimentation des poissons, des porcs et des volailles 6
    9. 9. Avis de l’ANSES du 31 Mars 2009 Avis sur la réintroduction : - des PAT de volailles pour l’alimentation des porcs - des PAT de porcs pour l’alimentation des volailles Plusieurs obligations : 1) Existence d’une méthode validée de détection et d’identification des protéines animales transformées en fonction de l’espèce 2) Etanchéité des filières produisant ces protéines animales transformées 3) Moyens de contrôle et de traçabilité de ces filières Ces conditions n’étant pas encore réunies, l’ANSES recommande le maintien des dispositions actuelles concernant l’interdiction de l’utilisation des protéines animales transformées dans l’alimentation des animaux de rente. 7
    10. 10. Discussion :Gains :- Revalorisation des déchets animaux- Gain économique pour les éleveurs- Empreinte carbone fortement diminuéeFreins :- Les techniques d’identification à développer- Organisation des producteurs de farines animales- Organisation des éleveurs- Opinion publique Affaire à suivre… 8
    11. 11. Réglementations des Merci de votre attentionFarines animales 11

    ×